Pour ou contre le dampp chaser

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
alex2612
Messages : 3605
Enregistré le : ven. 23 oct., 2009 11:51
Mon piano : erard 3BIS X2 Pleyel 260 bosendorfer290
Localisation : Saint Petersbourg
Contact :

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par alex2612 »

je partage l'avis de koll .
un bon hygrometre ca suffit . le tout étant de trouver le bon degre d'hygrometrie propice au rendement maximum de la table.
les violonistes ont des instruments bien plus exposés au variations hygrometrique : est ce que ce type d'appareil existe pour eux?
Koll
Messages : 5411
Enregistré le : lun. 30 avr., 2007 11:14
Localisation : Idf

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Koll »

alex2612 a écrit :je partage l'avis de koll .
un bon hygrometre ca suffit . le tout étant de trouver le bon degre d'hygrometrie propice au rendement maximum de la table.
les violonistes ont des instruments bien plus exposés au variations hygrometrique : est ce que ce type d'appareil existe pour eux?
Pour les instruments en bois (cordes, cordes anciennes, flûtes, instruments anciens...), le problème est le même.

Première règle, ne jamais poser l'instrument sur une surface même tiède: j'ai une belle flûte qui a claqué comme cela, après on est vacciné :(
Pas près d'une source de chaleur.
Pas au soleil.
Pas dehors actuellement (-20°), sauf très bien emmitouflé, et encore, pas longtemps, juste pour sortir de la voiture.
Pas dans la cuisine non plus, pendant qu'on fait bouillir le pot au feu.

Les violonistes et autres "cordistes", quand ils achètent une jolie boîte chinoise, ont, fourni avec, un joli petit hygromètre, chinois lui aussi, aussi juste que la date de la fin du monde... :D
L'intention est bonne, mais il faudrait transformer l'essai: hygromètre juste et moyen de compenser l'excès ou le manque d'humidité. Cela se fera un jour!
Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6486
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par BM607 »

Nounoursch a écrit :Mais en même temps, l'ajout d'un gros humidificateur (un Venta taille moyenne, humidification par évaporation naturelle) est convenable mais il ne faut pas oublier de le remplir tous les 2 jours, ce qui est vite fastidieux et on l'oublie souvent. L'été, il suffit qu'on aère un peu trop et le taux d'humidité augmente vite aussi.
Pour l'humidificateur il est délicat de faire une alimentation automatique (délicat mais réalisable si on est bricoleur), pour le déshumidificateur c'est plus simple si on a soit une évacuation d'eau pas loin (évier, "trou" vers l'extérieur) soit si comme moi on récupère l'eau de condensation (pour l'humidificateur) dans un jerrycan : les appareils ont souvent possibilité d'évacuer la condensation par un tuyau, d'un type qu'on trouve facilement en grande surface de bricolage, et donc le fonctionnement permanent sur son hygrostat est possible (et d'expérience ça marche bien, sauf quand arrive un gros orage d'été).

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand
Gilles2
Messages : 151
Enregistré le : ven. 17 oct., 2008 0:38

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Gilles2 »

Bonjour,

De mon côté, j'en conclus que faute de pouvoir mettre en oeuvre un système assez lourd de régulation de l''hygrométrie dans une pièce, le DP est une solution acceptable, non parfaite dans doute, mais efficace dans une certaine mesure. Et qu'il ne met pas en danger l'instrument dans ses versions récentes, comme le montre l'intervention de W&L suisse. En gros, le DP ne fait pas de miracle, agit vertueusement néanmoins, et n'est pas dangereux.
Le voile n'est pas fourni pour les pianos droits : peut-être devrais en mettre un pour étendre le micro climat à l'arrière du piano.Qu'en pensez vous ?

Pour les fournitures : cela peut être compliqué mais on y arrive toujours.

Etes-vous d'accord avec mes conclusions ? elles pourraient être utiles à des pianistes ses posant la question d'une installation ou non.

Gilles
Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6486
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par BM607 »

Gilles2 a écrit :Etes-vous d'accord avec mes conclusions ?
Non.

Personnellement je n'ai pas vu d'éléments qui montrent de manière claire son innocuité sur un piano sur le moyen et long terme en comparaison de sa non-présence, dans des conditions d'utilisation domestiques qui sont les nôtres. Je n'ai pas dit que ça n'existe pas, j'ai dit que je n'en ai pas vu.
Mon piano je n'ai pas l'intention d'en changer au bout de 15 ou 20 ans pour cause de détériorations. J'ai préféré faire du lourd et sûr pour ma part en l'absence de preuves pour ou contre, ayant déjà vu éclater du bois (de manière assez spectaculaire) à cause de changement d'hygrométrie.

Par contre qu'il stabilise l'accord ça c'est certain, et c'est un argument de vente tout à fait recevable je trouve.
Et s'il y en a qui veulent se persuader que c'est meilleur pour la santé de leur piano, tant mieux pour eux, la méthode Coué est une méthode qui rassure l'esprit et permet de dormir plus sereinement ; et c'est peut-être vrai en plus.

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand
Gilles2
Messages : 151
Enregistré le : ven. 17 oct., 2008 0:38

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Gilles2 »

Bon... la méthode coué n'étant pas ma favorite, quelques autres avis ?
Koll
Messages : 5411
Enregistré le : lun. 30 avr., 2007 11:14
Localisation : Idf

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Koll »

Gilles2 a écrit : le DP est une solution acceptable, non parfaite dans doute, mais efficace dans une certaine mesure. Et qu'il ne met pas en danger l'instrument dans ses versions récentes,
Non, comme BM je ne suis pas du tout convaincu, aucune démonstration de l'innocuité du système.
Le coup du "ah oui avant, mais maintenant cela ne pose plus de problème", n'est en rien une démonstration, car avant on disait aussi que cela ne posait pas de problèmes... et cela en a posé. Et il a fallu un certain temps pour s'en rendre compte.

Le but à atteindre est d'avoir température et hygrométrie constantes, pas par une moyenne faite de hauts et de bas sur des points précis. C'est difficile, mais vaut mieux quelques difficultés que de risquer d'avoir un instrument fichu au bout de 20 ans voire moins.

Désolé de ne pas te rassurer...
Gilles2
Messages : 151
Enregistré le : ven. 17 oct., 2008 0:38

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Gilles2 »

Je vais te poser la questions en d'autres termes, Koll.
1. J'ai acquis un superbe piano, pour lequel je souhaite le meilleur entretien : je le bichonne.
2. Les écarts d'hygrométrie chez moi sont importants.
3. Je ne peux équiper mon logement d'appareil régulant l'hygrométrie d'une pièce entière (cela fut déjà dur quand mon nourrisson dans sa petite chambre devait dormir dans une atmosphère humidifiée pour éviter la bronchiolite).

Ne pouvant installer de système régulateur dans la pièce, vaut-il mieux supprimer le DP ? J'ai l'impression de mon côté qu'il jour quand même son petit rôle. Si je l'ôte, mon C. Bechstein subira de forts écarts d'hygrométrie : le remède me semble meilleur que le mal.

En somme, que ferais-tu dans mon cas ?

JE vais aller voir sur les forums états-uniens ce qu'ils en disent, dès que j'en ai le temps.

Gilles
Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6486
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par BM607 »

Je viens de jeter un œil rapide sur un forum américain via une recherche sur mots-clés, c'est encore plus pauvre qu'ici.
En résumé ça améliore la tenue de l'accord, ceux qui en ont mis n'ont pas (encore ?) constaté de dégâts, la plupart sont persuadés que ça améliore l'hygrométrie pour le piano.

Rien que des certitudes sans preuves, quoi.
On croirait lire des avis sur l’amiante d'il y a 20 ans.

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand
Koll
Messages : 5411
Enregistré le : lun. 30 avr., 2007 11:14
Localisation : Idf

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Koll »

Gilles2 a écrit :Je vais te poser la questions en d'autres termes, Koll.
1. J'ai acquis un superbe piano, pour lequel je souhaite le meilleur entretien : je le bichonne.
2. Les écarts d'hygrométrie chez moi sont importants.
3. Je ne peux équiper mon logement d'appareil régulant l'hygrométrie d'une pièce entière (cela fut déjà dur quand mon nourrisson dans sa petite chambre devait dormir dans une atmosphère humidifiée pour éviter la bronchiolite).

Ne pouvant installer de système régulateur dans la pièce, vaut-il mieux supprimer le DP ? J'ai l'impression de mon côté qu'il jour quand même son petit rôle. Si je l'ôte, mon C. Bechstein subira de forts écarts d'hygrométrie : le remède me semble meilleur que le mal.

En somme, que ferais-tu dans mon cas ?

JE vais aller voir sur les forums états-uniens ce qu'ils en disent, dès que j'en ai le temps.

Gilles
Je ne suis pas à ta place, mais ton cas, je n'aurais pas acheté cet appareil.
Ce qui me gêne le plus c'est la résistance, donc je la débrancherais. De toutes façons, actuellement, elle ne doit pas fonctionner: cela doit être plutôt sec avec le chauffage.

Quant à l'humidification, il doit y avoir une solution autre, mais, certes, plus contraignante.
Aussi bien pour les personnes que pour les pianos, c'est l'atmosphère qui ne doit pas être trop sèche, pas uniquement la table d'harmonie.
D'ailleurs, pour ton nourrisson, tu as humidifié l'atmosphère de ta pièce, tu ne lui as pas mis un Dampp Chaser sur le nez! :D
Là, c'est un peu pareil.
Cela dit, comme je ne puis constater ce que fait le DC à ce niveau (y a-t-il de la buée sur la table? A certains endroits seulement?, Pas du tout?), c'est difficile de juger.
Là je ne me prononce pas.

D'autre part, il faudrait savoir s'il vaut mieux des variations, lentes et peu fréquentes, même de forte amplitude, qu'un chassé-croisé permanent. Je ne sais pas si je m'explique bien.
Ce qui est certain c'est qu'il ne faut pas descendre en-dessous de 40%.

Question primordiale: As-tu un Hygromètre fiable dans la pièce (avec mini/maxi)?
kolia
Messages : 33
Enregistré le : dim. 30 sept., 2007 12:46
Mon piano : Yamaha C7X, Yamaha A1
Localisation : IdF

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par kolia »

BM607 a écrit : Rien que des certitudes sans preuves, quoi.
On croirait lire des avis sur l’amiante d'il y a 20 ans.

BM
Il me paraît difficile d'apporter des "preuves" quant à un tel système. On ne peut que se borner à des constats factuels :
- La tenue d'accord est améliorée pour des pianos soumis à de grosses variations d'hygrométrie
- La maintenance du système est plus simple que celle d'un système de conditionnement de l'ensemble de l'atmosphère de la pièce (au moins pour la partie humidification)
- L'hygrométrie est régulée de manière fiable au voisinage de la table, càd à +/- 10 cm de la surface concernée (cf mes mesures)
- Aucune présence d'humidité (gouttelettes) n'a été observée
- Il n'agit pas sur les autres parties du piano et ne peut donc être considéré comme un élément de protection de la mécanique par exemple

La véritable question de fond me semble être celle du comportement du bois de la table sur le long terme face à une alternance hygrométrique répétée de +/- 5 % sur une quinzaine de minutes. Existe-t-il des études à ce sujet ? pour ma part je n'ai jamais rien trouvé, bien que m'intéressant au sujet
Avatar du membre
bach_addict
Messages : 3261
Enregistré le : lun. 27 déc., 2010 18:46

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par bach_addict »

kolia a écrit : - La maintenance du système est plus simple que celle d'un système de conditionnement de l'ensemble de l'atmosphère de la pièce (au moins pour la partie humidification)
pourquoi ?. Je ne vois pas comment on pourrait dire qu'il est plus simple de maintenir un Dampp Chaser avec ses pieces d'usure très spécifiques et difficiles à se procurer, plutôt que d'avoir un ensemble humidifucateur+deshumidificateur externes qu'on peut trouver dans tous les magasins d'électro ménager.
« L'inconvénient du piano, c'est que chaque bonne note est située entre deux mauvaises. » A.Schnabel
kolia
Messages : 33
Enregistré le : dim. 30 sept., 2007 12:46
Mon piano : Yamaha C7X, Yamaha A1
Localisation : IdF

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par kolia »

bach_addict a écrit : pourquoi ?. Je ne vois pas comment on pourrait dire qu'il est plus simple de maintenir un Dampp Chaser avec ses pieces d'usure très spécifiques et difficiles à se procurer, plutôt que d'avoir un ensemble humidifucateur+deshumidificateur externes qu'on peut trouver dans tous les magasins d'électro ménager.
L'humidificateur se résume à un bac de 2.5L à remplir une fois toutes les 2 semaines environ, ce qui permet de s'absenter sans souci (contrairement à un humidificateur d'ambiance qui nécessite un remplissage beaucoup plus fréquent, voire quotidien). Le déshumidificateur (résistances chauffantes) ne nécessite aucun entretien, en particulier pas de bac à vider.
Pour les pièces d'usure, il faut renouveler les buvards de l'humidificateur environ tous les ans. J'ai commandé un lot d'une dizaine il y a 3 ans, et suis tranquille pour un moment.

D'où ma position positive sur la maintenance de ce système.
Avatar du membre
bach_addict
Messages : 3261
Enregistré le : lun. 27 déc., 2010 18:46

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par bach_addict »

le déshumidificateur c'est des résistances chauffantes ? mettre ça dans un piano à quelques centimètres de la table d'harmonie...franchement...non rien, ça a déjà été discuté. Génial, ce système est juste génial.

En fait il y a concrètement eu des problèmes avérés avec ce systeme qui a abouti à des pianos grosso modo...détruits .
Mais bon, aujourd'hui, plus aucun danger (discours des vendeurs du systeme), alors que le principe de fonctionnement est le même (modulo quelques "sécurités" en plus).
Résumons nous: en pratique ça consiste à mettre une grosse résistance à quelques centimètres d'un truc particulièrement sensible qu'est la table d'harmonie et à utiliser ce bon vieil effet Joule ... comme pour un sèche serviettes dans une salle de bain.
Et pour l'humidification, on fait évaporer l'eau qui imbibe un "truc" qui trempe (je serais étonné qu'il ne faille changer le truc en question que tous les ans, aucun probleme de développement de champignons avant ? Non ? aucun risque de développement de champignons? )
Et donc rien de concret pour l'hygrométrie de la mécanique, mais passons.

En vertu du principe de précaution je ne mettrais pas ça dans mon piano (et j'éviterais d'acheter un piano d'occasion qui en aurait été équipé).
« L'inconvénient du piano, c'est que chaque bonne note est située entre deux mauvaises. » A.Schnabel
Olek
Messages : 2500
Enregistré le : dim. 23 sept., 2007 12:05
Mon piano : Tous et Bosendorfer
Localisation : Région Parisienne 94400 Vitry sur Seine

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Olek »

alex2612 a écrit :je partage l'avis de koll .
un bon hygrometre ca suffit . le tout étant de trouver le bon degre d'hygrometrie propice au rendement maximum de la table.
les violonistes ont des instruments bien plus exposés au variations hygrometrique : est ce que ce type d'appareil existe pour eux?
Oui il y a un petit serpentin pour maintenir un peu d’humidité dans le violon. Possible qu'il y ait aussi des étuis high tech avec hygrométrie contrôlée)

Mais un violon se recolle "facilement" (par rapport a un piano) Pas exclu justement de voir des décollages arriver... (idem sur les harpes) LA table du violon me parait pourtant plus épaisse que celle du piano , en rapport a la tension subie.
Olek
Messages : 2500
Enregistré le : dim. 23 sept., 2007 12:05
Mon piano : Tous et Bosendorfer
Localisation : Région Parisienne 94400 Vitry sur Seine

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Olek »

Nounoursch a écrit :Alors puisque je suis bien involontairement l'initiateur de ce sujet, je vous répondrai à la normande, je ne suis ni pour, ni contre, mais bien au contraire...

Alors j'ai un peu prospecté les forums (dont PM) pour trouver une solution pour préserver au mieux le piano. Il y avait la fameuse couverture à placer à l'intérieur de l'instrument, et le Dampp-Chaser. On en a discuté au moment de l'achat du piano, le revendeur officiel Bösendorfer a dit qu'en effet cela pouvait être une bonne chose de l'installer, et il nous a "offert" le Dampp-Chaser et son installation.


En tout cas, l'accord ici tient quasi 6 mois sans problème...
Bonjour, tu parles d'une couverture sur les cordes ''string cover' , en fait un tissus fin pure laine posée sur le cadre et qui fait une très efficace barrière contre l'humidité et la poussière (pour peu que le tissus soit adapté) .

Plus de cordes oxydées et pas de poussière dans la cavité , sur le sommier (protégé aussi) et la table...
Pour ce que j'en ai vu...
Ecalucie
Messages : 856
Enregistré le : mar. 16 mars, 2010 10:19
Mon piano : Pleyel P 1932 & CLP 645

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Ecalucie »

J'ai trouvé ce site canadien, ça vous dit quelquechose ?

http://www.pianotechniquemontreal.com/c ... pp-chaser/
Koll
Messages : 5411
Enregistré le : lun. 30 avr., 2007 11:14
Localisation : Idf

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Koll »

Le site en question omet de signaler que des dégâts irréversibles ont été faits sur des instruments par le D.C. Là encore, rien de scientifique, c'est de "l'OVAL coque" tout craché. :mrgreen: (merci Degvero).
viewtopic.php?f=9&t=10186

Pour les housses, c'est très bien, personnellement, je connais quelqu'un qui en fait sur commande avec le tissus que l'on veut.
Ecalucie
Messages : 856
Enregistré le : mar. 16 mars, 2010 10:19
Mon piano : Pleyel P 1932 & CLP 645

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Ecalucie »

Koll a écrit :Le site en question omet de signaler que des dégâts irréversibles ont été faits sur des instruments par le D.C. Là encore, rien de scientifique, ...
Hormis les commentaires du forum PM, où peut-on s'informer de dégâts irréversibles démontrant scientifiquement que le dampp chaser en est responsable ? Y a t-il un site dédié ?

Quel est l'avis officiel des fabricants ? Ces derniers mettent ils en garde les pianistes quant à l'utilisation du DP comme une exception de garantie ?
Koll
Messages : 5411
Enregistré le : lun. 30 avr., 2007 11:14
Localisation : Idf

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Koll »

Il est reconnu que les variations fréquentes d'hygrométrie favorisent l'altération du bois.
C'est ce que le D.C. est censé éviter... mais en créant lui aussi de - faibles, certes, mais fréquentes - variations, et en chauffant par à coups à proximité de la table.

Le même problème se poserait avec un humidificateur à vapeur chaude, dont le jet serait projeté sur le piano. Il ne viendrait à personne l'idée de procéder ainsi.

Pour le D.C., même si la chaleur dégagée n'est pas très violente, ces variations incessantes et la proximité avec la table soulèvent de légitimes craintes.

Quant aux expériences scientifiques sur le D.C. sur une période suffisamment longue (20 ans), je n'en connais pas. :mrgreen:
Répondre