Pour ou contre le dampp chaser

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Gilles2
Messages : 151
Enregistré le : ven. 17 oct., 2008 0:38

Pour ou contre le dampp chaser

Message par Gilles2 »

Bonjour,

Je viens de parcourir le sujet consacré à l'oval sound ("Test de l'OVAL sur mon Bösendorfer 200"), qui est régulièrement orné de remarques sur le dampp chaser. Ce dernier système est beaucoup plus répandu que l'oval sound, agit selon des principes clairs (réguler l'hygrométrie à l'intérieur de l'instrument).
J'ai installé un Dampp Chaser dans mon piano, parce que je suis chauffé à l'électricité, suis locataire et ne souhaite pas investir dans une installation trop lourde. J'aime beaucoup mon piano, et souhaite lui offrir tout ce qui lui permettra de bien vieillir.
Or dans le sujet cité, l'appareil est remis en cause par Koll, parce qu'il chauffe trop directement la table d'harmonie. Je suis sensible à cet argument. Et j'aimerai savoir si le D. P. est bénéfique ou nocif pour mon instrument.
Mon expérience ne m'aide pas : mon piano est récent est fonctionne très bien ; est accordé, révisé, voire harmonisé deux fois par an. Je suis incapable de dire ce que ce serait sans D. C. L'appareil me semblait faire l'objet d'un consensus sur son efficacité, et en tout cas je n'ai jamais rien lu qui indiquât qu'il puisse nuire à l'instrument.

Je lance donc une petite discussion, afin de juger des arguments pour et contre. Ce sera peut-être utile à de nombreux pianistes soucieux de leur instrument !

Gilles
Avatar du membre
bach_addict
Messages : 3261
Enregistré le : lun. 27 déc., 2010 18:46

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par bach_addict »

j'ai dans la file sus-citée donné mon avis et le feedback informel qui m'a été fait par l'ancien responsable d'une maison de piano qui fut très reconnue sur Paris.
Je ne vois pas l'intérêt d'un tel système, d'autant que pour la moitié du prix d'un DC on peut se doter d'un humidificateur à vapeur froide, et d'un déshumidificateur, ce qui permet de contrôler que l'hygrométrie de la pièce reste dans une bande de valeur optimale (par exemple 40%-50% si on n'est pas trop pointilleux).

Je ne connais pas dans le détail le principe du DC mais j'ai lu (et ça n'a pas été contredit) qu'il s'agit pour déshumidifier de chauffer l'air à proximité de la table d'harmonie. Si c'est bien le principe de fonctionnement, il est hors de question que j'envisage une seule seconde la pose d'une telle chose sur mon piano à queue. Quant au principe utilisé pour l'humidification, je ne le connais pas mais le point précédent est bloquant pour moi.

Accessoirement j'ai deux pianos dans mon salon, et je n'ai pas besoin de doubler le nombre de mes appareils (alors qu'avec un DC, si).

Maintenant nous aurons probablement un déferlement de messages pro-DC venant de gens qui en vendent, en installent etc
« L'inconvénient du piano, c'est que chaque bonne note est située entre deux mauvaises. » A.Schnabel
Koll
Messages : 5411
Enregistré le : lun. 30 avr., 2007 11:14
Localisation : Idf

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Koll »

Pour le fonctionnement, voilà la traduction du site

http://www.pianobolduc.com/systeme_dampp_chaser.html
Avatar du membre
jean-séb
Messages : 10493
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par jean-séb »

Ceux que ça intéressent peuvent lire leurs derniers brevets américains :
http://www.google.com/patents?id=juQFAA ... CDQQ6AEwAA
http://www.google.com/patents?id=Czx3AA ... 19&f=false
Ça, c'est les derniers, mais ils ont déposé des brevets depuis le début des années 60.
Avatar du membre
Oupsi
Messages : 4402
Enregistré le : ven. 31 juil., 2009 14:06
Localisation : S.-O.

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Oupsi »

Je n'en ai pas, mais je sais que ma première prof de piano, qui vivait dans un lieu vraiment humide (logement en entresol, piano positionné contre un mur donnant sur l'extérieur donc à moitié en sous-sol) en avait un dans son piano droit, et qu'au moment où elle a vendu son piano pour en acheter un autre (où elle a négocié la reprise de son piano, donc, par le vendeur qui lui vendait son nouveau piano), l'argument du DC a joué en faveur de ma prof, très nettement (j'étais là pendant la négo). Il s'agissait d'un piano droit, je parle de budgets entre 5000 et 10000. C'est vrai que j'hésiterais à mettre un tel appareil dans un Bösendorfer (mais je n'aurai jamais un Bösendorfer).
Koll
Messages : 5411
Enregistré le : lun. 30 avr., 2007 11:14
Localisation : Idf

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Koll »

Oupsi a écrit :Je n'en ai pas, mais je sais que ma première prof de piano, qui vivait dans un lieu vraiment humide (logement en entresol, piano positionné contre un mur donnant sur l'extérieur donc à moitié en sous-sol) en avait un dans son piano droit, et qu'au moment où elle a vendu son piano pour en acheter un autre (où elle a négocié la reprise de son piano, donc, par le vendeur qui lui vendait son nouveau piano), l'argument du DC a joué en faveur de ma prof, très nettement (j'étais là pendant la négo). Il s'agissait d'un piano droit, je parle de budgets entre 5000 et 10000. C'est vrai que j'hésiterais à mettre un tel appareil dans un Bösendorfer (mais je n'aurai jamais un Bösendorfer).
Evidemment, si le vendeur repreneur était persuadé du bienfait de l'appareil, ou - du moins - de sa valeur marchande ajoutée, il ne pouvait qu'en tenir compte dans le prix de reprise, puisqu'il allait le répercuter lui-même quand il le revendrait.
Avatar du membre
Wendl-Lung & Feurich Suisse
Messages : 372
Enregistré le : mer. 08 nov., 2006 6:29
Mon piano : FEURICH 133Concert with Paulello Strings
Localisation : Centre logistique et technique Feurich Suisse à Romanel/Lausanne
Contact :

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Wendl-Lung & Feurich Suisse »

Le DC est un appareil que je ne recommande pas dans toutes les situations
Pour en avoir conseillés et posés plusieurs au lancement de ce produit en Suisse il y a de ça plus d'une quinzaine d'années.
J'ai fais le constat suivant.

le système fonctionne très bien pour les pianos droits car la "boite" est fermée. Ainsi il est en fonction de façon minimum et à l'abri des courants d'air.
L'humidisat mécanique (il s'agit d'une bande de matière synthétique sous tension mécanique qui a un pouvoir de retraction lié au sec et qui actionne deux microcontacteurs) est très précis dans les 2 sens et fiable à long terme, dès que le taux est atteint le système se coupe et de ce fait le taux optimal est très rarement dépassé, donc la barre sensée deshumidifier ne fonctionne presque pas et dans tout les cas ne sera pas plus que tiède. On ne peut pas parler de chauffage de la table d'harmonie comme le décrivent certains détracteurs. Il y a une sécurité qui desactive le système en cas de manque d'eau ou si les pads sont calcifiés* et n'ont plus un pouvoir d'évaporation suffisant. Les premiers systèmes mis sur le marché n'avaient pas cette sécurité* et le corps de chauffe qui sert a évaporer l'eau pompée par les pads continuait à tièdir alors que les pads encrassés ne disposaient plus de la capacité à évaporer ce qui faisait que l'humidistat continuait à commander l'évaporation sans arrêt et le système s'emballait en se transformant en séchoir. Le remède etait alors devenu pire que le mal. :( à cette époque on a vu des pianos fendus au niveau du chevalet de basses par le système DC et sa réputation s'est effondrée. Une conception ne tenant pas compte de la négligence liée à l'entretien du système par les propriétaires qui en l'absence de cette sécurité devait controler 2 x par saisons l'état des pads en était la cause. Beaucoup se disaient - je mets la prise je mets de l'eau et on verra bien de toute façon au pire ça marchera pas donc ça peut pas faire grand chose. Cette grave erreur des clients l'ont commise et ça créé de dégats à leur insu sur leur piano.
Donc ce système lorsqu'il est expliqué et bien compris par son propriétaire et par conséquent également correctement entretenu fonctionne très bien et permet de conserver un piano souple au son moelleux si c'est déjà le cas quelque soit le climat dans pièce dans les limites du raisonnable.
Mais je recommande l'installation de ce couteux dispositif que lorsque qu'il n'est pas possible de créer une ambiance hygrométrique avec un humidificateur tel que je l'ai déjà mentionné (évaporation froide et bien ventilée) car si c'est possible ce sera préférable car l'intégration d'un dispositif électrifié dans un piano créé d'autres perturbations au niveau de sa qualité de son mais ça c'est un autre sujet.
:wink:

PS dans la région ou je me trouve à proximité du lac l'humidité relative est en permanence en été plus élevée que la calibration de l'humidistat, sans être trop élevée pour le piano donc il est inutile de déshumidifier. je recommande de debrancher le système pendant toute la durée d'arrêt du chauffage.
OVALSoundSystem® l'excellence ajoutée au sublime http://www.scanavini.ch/2/references_pianistes.html
Gilles2
Messages : 151
Enregistré le : ven. 17 oct., 2008 0:38

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Gilles2 »

Notre ami suisse me fournit des réponses : dans mon droit, la résistance n'est jamais très chaude. Le piano est dans la pièce de vie principale de mon logement, et ajouter des appareils externes de régulation de l'humidité n'est pas possible, pour des questions de place : le DP était donc un moyen de créer un micro climat dans le piano, alors qu'avec le chauffage électrique l'humidité peut se réduire à35% en hiver dans la pièce. Je me souviens d'une remarque de bm607 (je crois) doutant du système sur un queue, ce que confirme W & L.
Reste que si d'autre d'ente vous ont des témoignages de pianos endommagés à cause d'un DC récent et bien entretenu, cela m'intéresse. J'utilise cet appareil pour que mon piano soit en meilleur état, non pour l'abîmer !
Une remarque au passage : si j'ai trouvé facilement des recharges de liquide anti-corrosion dans le circuit "maîtres du piano", trouver des buvards de rechange a été plus compliqué : l'importateur ne les envoie qu'aux professionnels. Olek m'a encore une fois bien rendu service en cette occasion.
Koll
Messages : 5411
Enregistré le : lun. 30 avr., 2007 11:14
Localisation : Idf

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Koll »

Gilles2 a écrit : dans mon droit, la résistance n'est jamais très chaude.
C'est à dire? Concrètement?
Gilles2
Messages : 151
Enregistré le : ven. 17 oct., 2008 0:38

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Gilles2 »

Tiède : on peut la toucher sans que l'impression atteigne celle que l'on ressent, par exemple, en touchant un radiateur chaud. Je dirais, à vue de doigt, dans les 40 degrés quand elle chauffe : cela n'a rien de scientifique.
Toi qui aimes tant les Bechstein, Koll, je pense que tu comprends mes interrogations !

Si cela intéresse, je peux mettre thermomètre et hygromètre dans le piano, et vous dire les résultats.
Koll
Messages : 5411
Enregistré le : lun. 30 avr., 2007 11:14
Localisation : Idf

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Koll »

Gilles2 a écrit :Tiède : on peut la toucher sans que l'impression atteigne celle que l'on ressent, par exemple, en touchant un radiateur chaud. Je dirais, à vue de doigt, dans les 40 degrés quand elle chauffe : cela n'a rien de scientifique.
Toi qui aimes tant les Bechstein, Koll, je pense que tu comprends mes interrogations !

Si cela intéresse, je peux mettre thermomètre et hygromètre dans le piano, et vous dire les résultats.
Oui je comprends: mets effectivement un thermomètre avec mini/maxi.
Un Bechstein, c'est comme un Bösen, c'est très beau... :D
Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6484
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par BM607 »

Gilles2 a écrit :Si cela intéresse, je peux mettre thermomètre et hygromètre dans le piano, et vous dire les résultats.
Tiens, bonne idée.
Et si possible tester (à un instant donné, c'est à dire avec quelques minutes d'intervalle) des 2 côtés de la table d'harmonie (ce n'est peut-être pas facile ?) ça donne une idée du gradient qu'elle a à supporter .

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand
Avatar du membre
Wendl-Lung & Feurich Suisse
Messages : 372
Enregistré le : mer. 08 nov., 2006 6:29
Mon piano : FEURICH 133Concert with Paulello Strings
Localisation : Centre logistique et technique Feurich Suisse à Romanel/Lausanne
Contact :

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Wendl-Lung & Feurich Suisse »

Gilles2 a écrit : Une remarque au passage : si j'ai trouvé facilement des recharges de liquide anti-corrosion dans le circuit "maîtres du piano", trouver des buvards de rechange a été plus compliqué : l'importateur ne les envoie qu'aux professionnels. Olek m'a encore une fois bien rendu service en cette occasion.
Bizzare comme phrase... #-o #-o #-o

en ce qui concerne les pianos à queue, j'ai pu constater l'excellente stabilité tant sur le plan mécanique qu'au niveau de l'accord de certains pianos à queue en usage domestique qui en étaient équipés. Mais j'ai aussi constaté a chaque fois que ça fonctionnait bien, qu'il aurait été possible de faire autrement et traiter le problème de façon plus globale et moins couteuse pas forcément plus efficace. Les pianos que j'ai pu entrevoir dans des conditions difficiles salles de musique impossibles à humidifier car la ventilation apporte sans arrêt de l'air extérieur qui rechauffé et rejeté à l'extérieur, donc un vrai séchoir dans les quels le taux H chute a 20-25% la je n'ai pas trouvé dans ce cas de figure que le piano etait aussi stable et souple. la mécanique claquait tout autant qu'un piano exposé au sec. Dans un cas extrême le DC et sa micro capacité d'évaporation créé tout au plus une élevation de l'hygrométrie très localisée sous l'instrument dont on peut raisonnablement douter de son efficacité. Mais ce serait peut-pire sans car dans ce type de situation il n'y a pas grand chose d'autre à faire.
:wink:
PS
OVALSoundSystem® l'excellence ajoutée au sublime http://www.scanavini.ch/2/references_pianistes.html
Gilles2
Messages : 151
Enregistré le : ven. 17 oct., 2008 0:38

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Gilles2 »

Bonsoir,

Je voulais juste dire que le DP demande des fournitures (liquide à ajouter à l'eau et buvards) pour être bien entretenu, comme vous l'avez bien mentionné ; et qu'il ne m'avait pas été facile de m'en procurer. Après avoir appelé plusieurs magasins de piano, j'avais appelé l'importateur en France (dans le sud), qui m'avait dit ne pas faire d'envoi aux particuliers : c'est compréhensible, mais je le regrette. C'est finalement mon accordeur, Olek (je le nomme sans plus de précision parce qu'il est connu des membres de PM, d'où le côté "bizarre" de ma phrase, peut-être), qui avait des buvards en réserve et qui a pu m'en envoyer.

Je vous remercie en tous cas de vos précisions.

Gilles
kolia
Messages : 33
Enregistré le : dim. 30 sept., 2007 12:46
Mon piano : Yamaha C7X, Yamaha A1
Localisation : IdF

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par kolia »

Bonjour à tous,

Pour des éléments de mesure étayés sur un piano à queue, je vous renvoie aux données que j'avais postées il y a quelques temps : viewtopic.php?f=7&t=4918&p=104288&hilit=kolia#p104193

Mon retour d'expérience personnel est une très grande stabilité du piano (un accord annuel nécessaire, deux accords si je suis vraiment exigeant), malgré un environnement hygrométriquement chaotique (appartement très mal isolé). L'avantage principal que je vois au DC par rapport à un humidificateur d'ambiance est son autonomie : pas besoin de le remplir plus qu'une fois tous les 10 à 12 jours dans la pire période sèche. Cela permet notamment de s'absenter sans crainte ni nécessité de solliciter un tiers pour entretenir l'hygrométrie.
Les systèmes DC modernes sont effectivement bien conçus pour sécuriser l'absence d'eau dans l'humidificateur (cela m'est déjà arrivé quelques fois, le système se coupe dès que les buvards sont asséchés).
Les fournitures de rechange (buvard et produit anti moisissures) semblent un peu difficiles à trouver (surtout à un prix abordable ...), mais sont assez accessibles sur des sites américains.

Pour les intéressés, je tiens à disposition le fichier contenant l'intégralité de mes mesures depuis l'installation du système (c'est plutôt volumineux, mes enregistreurs stockant une mesure toutes les 5 minutes depuis plusieurs années !). Cela permet de bien voir que le système passe l'essentiel de son temps à humidifier, et que les résistances chauffantes de déshumidification ne sont activées que pendant un très court laps de temps (environ 30 secondes). Le risque de brulure des tables d'harmonie me parait donc modéré.
Gilles2
Messages : 151
Enregistré le : ven. 17 oct., 2008 0:38

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Gilles2 »

[quoteTiens, bonne idée.
Et si possible tester (à un instant donné, c'est à dire avec quelques minutes d'intervalle) des 2 côtés de la table d'harmonie (ce n'est peut-être pas facile ?) ça donne une idée du gradient qu'elle a à supporter .[/quote]

Mes petites mesures, donc, avec un hygromètre à cheveu (étalonné à la vapeur quand je l'ai acheté), et un thermomètre de base.

Dans la pièce : 19 degrès et 39 % d'humidité. Je crois que cette atmosphère conviendrait à un piano sans DC, malgré l'hygrométrie un peu faiblarde.
Devant dans le piano (instruments posés sur la barre de sourdine, proche de la résistance (plutôt à 30 degrés au toucher cette dernière, d'ailleurs) et des cordes : 20° et 42 % d'humidité. Dans le piano, plus loin de la résistance, mais collés à la table : 18 °, 40 %.
Derrière le piano, en bas, de manière à être au plus proche de la table d'harmonie, 5 minutes après le relevé devant le piano : 40% et 19°: on se rapproche des mesures de la pièce.

Je crois à ce propos qu'à un moment, de DP était livré avec un voile à fixer derrière la table d'harmonie, qui permettait sans doute une homogénéité accrue devant/derrière. Je ne sais pas pourquoi ce n'est plus le cas.

Etant donné mes instruments de mesure (peu précis), et le peu d'amplitude des différences, je ne sais pas si tu pourras conclure quoi que ce soit de tout ça BM. De mon côté, je conclus juste qu'il fait un peu plus chaud et plus humide dans le piano, et que le DC joue peu derrière la table, où on s'approche des mesures de la pièce.
De mon point de vue, j'en conclus que le DP agit, modérément, mais agit quand même. Le modérément me rassure sur les risques de dégâts infligés à l'instrument.

Le test serait à refaire dans d'autres conditions météo.
Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6484
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par BM607 »

Gilles2 a écrit :Etant donné mes instruments de mesure (peu précis), et le peu d'amplitude des différences, je ne sais pas si tu pourras conclure quoi que ce soit de tout ça BM. De mon côté, je conclus juste qu'il fait un peu plus chaud et plus humide dans le piano, et que le DC joue peu derrière la table, où on s'approche des mesures de la pièce.
De mon point de vue, j'en conclus que le DP agit, modérément, mais agit quand même. Le modérément me rassure sur les risques de dégâts infligés à l'instrument.

Le test serait à refaire dans d'autres conditions météo.
Conclure de toute façon non, mais une tendance, qui est qu'il pourrait y avoir une assez grosse différence entre les deux faces de la table.
Ce qui dans le principe n'est pas bon pour elle, mais pas forcément pire ni meilleurs que s'il n'y avait rien, disons que le cisaillement pas gonflements/retraits différents dans l'épaisseur se fait au milieu de la table et non aux quarts (environ).
C'est par contre nettement moins bon pour elle que de traiter la pièce dans son ensemble, évidement.

Merci pour les valeurs, même imprécises, ça semble un peu confirmer ce que je pensais de l'action de l'appareil (je ne regrette pas mes appareils de traitement d'air finalement).

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand
Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6484
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par BM607 »

kolia a écrit :Pour des éléments de mesure étayés sur un piano à queue, je vous renvoie aux données que j'avais postées il y a quelques temps : viewtopic.php?f=7&t=4918&p=104288&hilit=kolia#p104193
Tiens c'est marrant à l'époque je me posais déjà la question de l'homogénéité de la valeur dans le piano, j'avais oublié.
Comme quoi on ne change pas vraiment.

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand
kolia
Messages : 33
Enregistré le : dim. 30 sept., 2007 12:46
Mon piano : Yamaha C7X, Yamaha A1
Localisation : IdF

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par kolia »

BM607 a écrit :Tiens c'est marrant à l'époque je me posais déjà la question de l'homogénéité de la valeur dans le piano, j'avais oublié.
Comme quoi on ne change pas vraiment.

BM
J'ai depuis peut être quelques éléments à ce sujet : l'hygromètre situé à l'intérieur du piano, initialement posé sur une poutre de barrage à quelques centimètres de la table d'harmonie (et donc très proche de l'hygrostat du D-C) a fini par tomber sous l'effet des vibrations du piano, et pendouiller au bout de son cable USB à environ 10 cm de la table d'harmonie, le tout au sein de l'enveloppe constituée par la couverture en tissu D-C posée sous le piano. Il y est resté pendant je pense au minimum 6 mois avant que je m'en aperçoive => la mesure de l'hygrométrie moyenne a diminué d'environ 3 %.
Cela semblerait donc montrer (je garde le conditionnel, ce n'est qu'une mesure accidentelle) que le système associé à la couverture maintient tout de même une couche d'hygrométrie stable assez épaisse autour de la face inférieure de la table.

Je suis bien sûr entièrement d'accord concernant la différence subie entre la face inférieure et la face supérieure.
Nounoursch
Messages : 177
Enregistré le : mer. 04 févr., 2009 14:11
Mon piano : Bösendorfer 200, Gaveau 128, Yamaha N1

Re: Pour ou contre le dampp chaser

Message par Nounoursch »

Alors puisque je suis bien involontairement l'initiateur de ce sujet, je vous répondrai à la normande, je ne suis ni pour, ni contre, mais bien au contraire...

En fait, le salon dans lequel est installé le Bösendorfer est orienté plein sud. Bien que le piano soit toute l'année à l'ombre, la pièce est relativement sèche en période de chauffage l'hiver (35% d'humidité mesurée en moyenne), parce que les radiateurs à l'étage sont de vieux gros radiateurs en fonte. L'été, cela peut grimper jusqu'à 65%, mais il est clair que les écarts mesurés n'ont rien à avoir avec ceux de certaines régions au climat plus continental. Mais en même temps, l'ajout d'un gros humidificateur (un Venta taille moyenne, humidification par évaporation naturelle) est convenable mais il ne faut pas oublier de le remplir tous les 2 jours, ce qui est vite fastidieux et on l'oublie souvent. L'été, il suffit qu'on aère un peu trop et le taux d'humidité augmente vite aussi.

Alors j'ai un peu prospecté les forums (dont PM) pour trouver une solution pour préserver au mieux le piano. Il y avait la fameuse couverture à placer à l'intérieur de l'instrument, et le Dampp-Chaser. On en a discuté au moment de l'achat du piano, le revendeur officiel Bösendorfer a dit qu'en effet cela pouvait être une bonne chose de l'installer, et il nous a "offert" le Dampp-Chaser et son installation.

Comme l'entretien du Bösendorfer est compris dans le prix d'achat pendant 5 ans, je n'ai jamais eu à me soucier du remplacement des buvards pour le moment. Le liquide je l'achète dans un magasin de pianos au centre-ville (le Steinway Hall pour ne pas le nommer). Alors pour le risque de chauffe de la table d'harmonie j'émets quelques réserves, le tube n'est pas censé chauffer à plus de 50°c donc on est loin du four, mais comme je ne suis pas un ayatollah (du tout !) du Dampp-Chaser, je suis prêt à revoir mes habitudes et le débrancher l'été par exemple.

En tout cas, l'accord ici tient quasi 6 mois sans problème...
Répondre