De l’installation d’un système silencieux (encore)

mécanique, commerces/achat, facteurs...

Modérateur : Modérateurs

jlmsa
Messages : 16
Enregistré le : dim. 04 déc., 2011 0:56

De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par jlmsa »

Une tentative d’arbre de décision / Une expérience positive

Le sujet de l’installation d’un système silencieux a été abordé à de nombreuses reprises, et il me semble qu’une personne qui envisage une telle solution n’a pas vraiment de réponse à sa question. Ou plutôt, il apparaît que la réponse est passablement univoque – et péremptoire : NON – JAMAIS.

Oui, bien, mais il me s.e.m.b.l.e que ceux qui donnent une telle réponse définitive le font en se basant sur des p.r.i.n.c.i.p.e.s plutôt que sur leur e.x.p.é.r.i.e.n.c.e personnelle.

Cependant, vu le nombre de systèmes qui existent, il est probable que certains d’entre eux ont quelques qualités/avantages, ne croyez-vous pas ?

Je vais essayer d’apporter ma modeste contribution à ce sujet. Je précise que j’ai un Hoffmann 120 Langlau, que je l’ai fait équiper d’un système Quiet Time/Magic Star, et que je n’ai jamais regretté de l’avoir fait. Bon, je sais que je vais m’attirer des critiques (« quoi ?? toucher à un Hoffmann Langlau ?? shame on you !! ». J’assume.

La nécessité de posséder un piano permettant de travailler sans s’attirer les foudres de son entourage (famille, voisins) étant le lot de nombre d’entre nous, plusieurs situations existent, que je vais essayer de schématiser :

1- je n’ai pas de piano

L’achat d’un piano équipé d’usine est-il envisageable ? Selon ce que l’on peut lire, les dernières générations de tels pianos (Yamaha notamment) donnent satisfaction à certains. Je n’en ai pas l’expérience personnellement. Mais un point fréquemment évoqué – et critiqué – le réglage de l’échappement nécessairement plus loin des cordes, du fait de la présence de la barre d’arrêt des marteaux, est – par construction – inévitable. Ce « défaut », fort critiqué sur les pianos équipés a posteriori ne serait-il pas présent aussi sur les pianos équipés d’usine ?
D’autre part, il apparaît que le marché de l’occasion de tels pianos est assez réduit, et il semble plutôt difficile d’en trouver un. On risque par conséquent bien souvent devoir s’orienter vers du neuf. Oui, mais à quel prix ? Un Yamaha B1 silent vaut déjà 5.500€, et le piano lui-même ne semble pas vraiment déclencher l’enthousiasme des foules…

Une autre solution consiste à acheter un piano acoustique d’une part, et un piano électronique d’autre part. Une solution peut-être valable, mais quel prix faut-il mettre dans un piano électronique pour avoir quelque chose de correct ? Et puis surtout il faut avoir de la place – un facteur limitant pour beaucoup. Il est certain cependant que cette solution a l’avantage de permettre de remplacer l’un ou l’autre au gré de ses exigences et de l’évolution de ses moyens financiers. Et puis on peut mettre le piano électronique dans sa voiture pour l'emporter en vacances...

2- j’ai un piano acoustique

2-1 mon piano ne me plaît pas/plus pour une raison ou une autre. Je le revends et me retrouve dans le cas 1-
2-2 mon piano me plaît toujours.
2-2-1 j’achète un piano électronique. Cf supra. Ou bien :
2-2-2 je fais installer un système silencieux dans mon piano (et je me fais tomber dessus par moult censeurs…). Évidemment, il faut avoir conscience que ce n’est qu’un pis-aller, mais la perspective de multiplier par deux ou trois (voire plus) le temps où l’on peut jouer ne mérite-t-elle pas quelques concessions ?
Pour moi, la réponse est définitivement OUI. Malgré mon niveau bien modeste, le plaisir que j’ai à jouer sur mon Hoffmann (en acoustique) est probablement incomparable avec celui que j’aurais à jouer sur un Yamaha B1 ou B2. J’attends qu’on me démontre le contraire… Pour ce qui est de la perception du réglage particulier de l’échappement, je dois dire que j’y suis habitué et que cela ne me dérange pas plus que ça (mon faible niveau, d’accord...). D’ailleurs quand je joue sur le piano de mon prof, ou sur un autre piano, je sens bien que le toucher est à chaque fois différent, alors… D'ailleurs, écarte-t-on un piano dont le toucher est différent d’un autre pour la simple raison, par exemple, que ses touches sont – par construction – un peu plus longues ou plus courtes ?

Ceci étant dit, il faut avoir conscience de plusieurs choses :

- l’installation doit être faite par un technicien compétent. Une évidence. La malheureuse expérience de Marielepiano nous le rappelle. Il faut bien se renseigner, et si possible essayer un piano qui a été équipé par le technicien en question. Il ne doit pas être trop difficile de lui demander de solliciter un de ses anciens clients et de lui rendre visite,

- la dépense occasionnée ne donne probablement qu’une plus-value réduite au piano. D’ailleurs, comme pour tout système électronique, celle-ci ne peut que se réduire avec le temps,

- la durée de vie d’un tel système est certainement plus limitée que celle du piano lui-même. Mais je ne vois pas pourquoi ce ne serait pas le cas pour un système équipé d’usine… Et que deviendra un piano équipé d'usine lorsque le système silencieux aura rendu l'âme?

- il est évident - et il faut l’accepter une fois pour toutes - que le plaisir de jouer en « silent » est incontestablement moindre que celui que l’on a à jouer en « acoustique ». Surtout si le piano est (très) bon (merci Hoffmann),

- le jour où le système électronique sera HS, ce qui arrivera tôt ou tard, il sera toujours possible de le démonter et le mettre à la benne. Il ne restera plus qu’à en remettre un, ou bien à faire régler l’échappement comme il était à l’origine. Ce ne sont pas les quelques trous de vis qui m’empêcheront de dormir, et j’attends que l’on me démontre qu’ils déprécient le piano. Rappelons que l’installation d’un système silencieux n’occasionne AUCUNE modification de la structure du piano (ou alors c’est que le système est mal choisi).

En conclusion :

- je suis TRÈS satisfait de mon choix et ne l’ai jamais regretté,
- je pense que cela ne vaut la peine que si l’on est déjà (très) satisfait de son piano acoustique. Si l’on a un piano médiocre, faire une dépense non négligeable pour l’équiper d’un système silent ne me semble pas très logique,
- j’aurais tendance à mettre en garde les personnes qui se posent la question d’une telle installation, contre ceux qui affirment de façon péremptoire (et à mon avis dogmatique) que c’est sacrilège. J’ai d’ailleurs l’impression que les plus vives critiques émanent de personnes qui n’en possèdent pas…

A vous lire
Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 2396
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par DIDIER25 »

Pas de "sacrilège"..... Chacun fait, fait, fait, ce qui lui plait, plait plait ...... :D
Mais MON E.X.P.E.R.I.E.N.C.E (et non MES P.R.I.N.C.I.P.E.S) m'a montré que dans près de 90 % des cas les personnes ayant fait monter un système silent , quel qu'il soit, dans leur piano acoustique droit, non prévu pour le recevoir d'origine, ont été plutôt déçues par le résultat, leur piano ayant le plus souvent perdu beaucoup de ses qualités au niveau du toucher et de la possibilité d'interpréter.
Mais attention, je relativise mon expérience ! Elle concerne essentiellement une clientèle qui a pu être abusée par des "margoulins" du commerce de pianos affirmant qu'ils pouvaient (pour la modique somme de....) monter le système sur n'importe quel piano sans aucun problème et que l'instrument n'en serait nullement affecté. Techniciens incompétents, montant des systèmes économiques (pour eux, pas pour le client....), à la "va-vite" et se souciant peu du suivi, il n'est pas étonnant que les clients soient écoeurés.
Mais, effectivement, il reste au moins 10 % de personnes (dont tu fais probablement partie jlmsa) qui sont satisfaites parce qu'ayant choisi un système qualitatif qui a été installé soigneusement par des personnes compétentes et je dois à l'honnêteté de dire que ce pourcentage tend à augmenter (systèmes meilleurs et moins "invasifs", personnels mieux formés.....).
Sur le système monté d'origine en usine je me permets de te contredire un peu. Les Yamaha donnent satisfaction depuis que le système a été inventé par la marque et non seulement les "dernières générations"..... De plus, contrairement à ce que tu as l'air de penser et affirmer, oui les pianos équipés d'usine sont spécialement conçus non seulement avec des réglages, mais avec des pièces spécifiques permettant l'installation optimale et donc j'affirme que NON, le problème de réglage de l'échappement ne se pose pas dans leur cas.
Ma dernière remarque est que tous les pianos ne sont pas adaptés pour recevoir un système silencieux a posteriori. Un Hoffmann 120 de Langlau (veinard !.....) est un piano dans lequel il y a "de la place" dans toutes les dimensions, et sa qualité de fabrication augure qu'on pourra effectivement reprendre et adapter beaucoup de réglages..... Mais bon nombre de personnes qui sollicitent les conseils sur le forum sont acheteurs de petits pianos d'études ou de pianos anciens qui à coup sur ne supporteraient pas docilement l'introduction d'un tel système. A lire les suivants !....
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.
cyrthom
Messages : 40
Enregistré le : sam. 02 janv., 2021 10:45
Mon piano : Yamaha N1 & S3X

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par cyrthom »

Je ne crois pas que vous jettiez un pavé dans la mare: à moins de disposer d'une maison non mitoyenne, le système silent est le meilleur ami du pianiste qui souhaite conserver de bonnes relations avec ses voisins.
Dans ma jeunesse, mes parents auraient sans doute aussi beaucoup apprécié le système pendant mes gammes, ou quelques pages de Hanon...

A noter que Yamaha prétend, avec son "QuickEscape", permettre la conservation du réglage de l'echappement.
Cependant, je ne sais pas ce que vaut cette mécanique ni si elle est aussi durable dans le temps qu'une mécanique standard. De plus ce n'est que sur les pianos à queue Yamaha (quid de bosendorfer?).
J'ignore aussi si d'autres fabriquants ont progressé dans ce domaine?

Non, si je voulais lancer un troll, je demanderais: "à quand un Pleyel centenaire restauré avec silent+transacoustic?" 😁

L'option deux pianos numérique + acoustique nécessite de la place. Pour le retour d'expérience, je pourrai le faire bientôt... j'espère conserver un certain plaisir à travailler sur mon N1 après avoir reçu mon acoustique (parcours inverse au vôtre!).
Pas besoin d'avoir 300 chevaux pour être heureux, 88 touches suffisent
Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 2792
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha N1X
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par floyer »

DIDIER25 a écrit : mar. 23 févr., 2021 20:47 De plus, contrairement à ce que tu as l'air de penser et affirmer, oui les pianos équipés d'usine sont spécialement conçus non seulement avec des réglages, mais avec des pièces spécifiques permettant l'installation optimale et donc j'affirme que NON, le problème de réglage de l'échappement ne se pose pas dans leur cas.
Il me semblait que cela concernait le QuickEscape... donc les pianos à queue uniquement.
Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 2396
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par DIDIER25 »

Non, les série B, P, U équipées d'origine ont depuis toujours quelques spécificités qui nous ont été exposées lors d'une présentation chez Yamaha. N'étant pas technicien dans l'âme, je n'ai pas retenu le détail.....
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.
jlmsa
Messages : 16
Enregistré le : dim. 04 déc., 2011 0:56

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par jlmsa »

@DIDIER25 "donc j'affirme que NON, le problème de réglage de l'échappement ne se pose pas dans leur cas"

Objection, Votre Honneur

Comme le signalent cyrthom et floyer, et après recherche sur le site Yamaha (voir dans les "caractéristiques techniques" des systèmes silencieux SH, SH2 et SC2), le système QuickEscape ne se trouve que sur certains pianos à queue, et aucun piano droit. Le moins cher qui en est équipé est le GC1 SH2, qui coûte quand même 21.000 €...

Comparer les performances d'un piano droit de facture disons moyenne ou bonne, équipé a posteriori d'un système silencieux, avec celles d'un piano à queue à 21.000 € me semble hasardeux. Affirmer qu'en achetant un Yamaha Silent (sans préciser quel modèle, ni à quel prix) le problème de l'échappement ne se pose pas me paraît entretenir la confusion dans l'esprit de ceux qui n'auront pas épluché dans le détail les caractéristiques techniques. Je pense qu'il vaut mieux comparer des choses comparables.

Bien que je ne l'aie peut-être pas précisé de façon suffisamment explicite, mon propos ne concernait que le cas dont j'ai l'expérience: un piano droit: je ne peux rien dire des pianos à queue silencieux. Prenons un Hoffmann Langlau droit à 3.000 ou 4.000 € + un système silencieux à 1.500 €, on est moins cher qu'un b1 SC2, qui redisons-le, n'a pas le mécanisme QuickEscape (5 680,00 € sur le site Y).

DIDIER25, toi qui apprécies les Hoffmann, que choisirais-tu?
Avatar du membre
YannLeGuilcher
Messages : 102
Enregistré le : mar. 03 sept., 2019 23:24
Mon piano : Petrof 125G1
Localisation : A proximité de Chartres

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par YannLeGuilcher »

Petite conversation bien intéressante...
@jlmsa, je pense que ton argumentation est un peu hasardeuse ! J'ai l'impression d'entendre un commercial qui vente les mérites de son produit.
Bon! Etant, moi aussi, détenteur d'un piano onéreux muni d'un système silent, j'ai une opinion bien précise de la chose.
1- Même avec les meilleurs réglages et affinage de la mécanique d'un piano droit, le touché en sera toujours dégradé. La possibilité de faire des PP devient très compliqué, du fait, comme tu le soulignais, de l'éloignement de l'échappement. A moins d'être novice, cette différence est forcement handicapante, et nuis à une bonne interprétation.
2- La mécanique en elle même est très bruyante en mode silent, le simple fait que les manches de marteaux frappe la barre d'arrêt, produit un bruit considérable. Une personne qui voudrait rester lire son livre à coté partirait vite fait dans un endroit plus paisible ! C'est insupportable à moins de 5m.
3- Le son !!! Avec un casque, c'est pitoyable. Ce n'est pas du tout réaliste, l'action des pédales forte et UC ne répercute pas de manière normale. Ou est le plaisir de jouer comme cela ? Il n'y en a pas. Le seul intérêt est donc de pouvoir jouer sans déranger les voisins (de l'autre coté du mur cf 2-)
4- Le prix... Environ 1500€ pour l'installation de ce système. La réflexion consiste à se demander s'il n'est effectivement pas plus judicieux d'opter pour un second clavier numérique et laisser intacte notre cher et tendre.
5- Pour finir, un Hoffmann Langlau !!! Mais qui, non de Dieu, a bien pu vous vendre un système silent à installer dans ce piano ? A aucun moment, vous ne vous êtes dit, "il y a un gros risque", "Est-ce que je vais garder le plaisir de jouer que j'ai aujourd'hui ?" Et puis il est insensé d'avoir un tel piano pour s'en servir en numérique ! Ce n'est pas logique en fait.

J'ai acheté mon piano déjà équipé. Le anciens propriétaires ne se servaient que du système silent, et plus du tout de l'acoustique. A tel point qu'ils ne le faisaient même plus accorder. Sur un piano à ce prix, c'est totalement irrationnel et incompréhensible.
Je ne parlerai pas des Yamaha n'ayant aucune connaissance de ces modèles, si ce n'est qu'ils existent :-)

Tout ça pour dire que tu ne peux pas avoir un avis aussi tranché, il y a tellement de points à prendre en compte, et tellement de cas différents qui se sont plus ou moins bien passés.
Bref, si tu es content de ton piano avec cette installation, c'est bien le principal, c'est qu'à priori cela a bien été installé.
Bonne continuation !
Yann
La septième de dominante sonne souvent le début de la fin...
Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 2396
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par DIDIER25 »

jlmsa, Je n'ai pas dit que le système QuickEscape équipait les pianos droits ! Je dis que je pense avoir compris que les pianos droits Yamaha étaient conçus avec quelques spécificités quand ils devaient recevoir un système silent. Il suffit de comparer un U1 d'avant l'invention du Silent avec un U1 Silent actuel pour s'en assurer.....
Et sur le choix, j'opterai pour le Hoffmann..... sans système, et un numérique en plus.....
Après je rejoins YannLeGullcher sur tous les points.
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.
Marielepiano
Messages : 268
Enregistré le : ven. 28 août, 2020 12:53
Mon piano : Barratt&Robinson 116 Korg D1
Localisation : Paris

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par Marielepiano »

Je partage les avis de Didier 25 et de Yann LeGuilcher

Déjà de nombreux posts concernant les systèmes silencieux posés à posteriori... des interrogations, des questions & conseils techniques de pros, des témoignages de pmistes qui, comme moi, ont dû revoir l installation...et puis certains... qui sont satisfaits, d autres... qui s en contentent et d autres...qui le font retirer, différents cas de figures pour différents pianos et pianistes avec un niveaux de jeu et une sensibilité différente.

Enfin, mon amère expérience m a apprise que si, le système silencieux n est pas parfait, il doit être parfaitement posé.
( surtout pas en 2h30 chrono avec une minuscule trousse à outils)

Il est toujours utile de le rappeler.
jlmsa
Messages : 16
Enregistré le : dim. 04 déc., 2011 0:56

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par jlmsa »

Je n'ai fait que rapporter mon expérience, sans donner de leçon à qui que ce soit. Devrais-je me justifier d'être heureux de mon choix ?
Je constate une nouvelle fois que le sujet est quelque peu "poil à gratter" pour certains, pour une raison qui m'échappe...
Il est surprenant qu'il fasse perdre ses nerfs à certains ("nom de D...") , voire qu'il me fasse prendre, à mots à peine couverts, pour un Vandale ("gros risques") ou un demeuré ("insensé "), ce qui me paraît une façon un peu curieuse de faire avancer la discussion...
Pour la bonne bouche : j''ai aussi un Hoffmann Langlau, un 123 celui-là, à la campagne. Mais c'est sans doute là aussi un sacrilège...?
Bref, je me tairai désormais sur le sujet.
Etiennewe2020
Messages : 30
Enregistré le : sam. 20 févr., 2021 13:27
Mon piano : Rameau

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par Etiennewe2020 »

Le système silencieux modifié la course des marteaux?
Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 2792
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha N1X
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par floyer »

@jlmsa : Pour le côté gros risques qui te fait réagir, cela est prouvé par Marielepiano pour qui cela c’est franchement mal passé bien qu’elle ait fait appel à un installateur recommandé par le développeur même du produit. Après, gros risques n’est pas certitude que cela se passe mal. Didier25 a une expérience plus large et voit passer plus de clients. Je ne vois pas de raison de remettre en cause les 90% de clients déçus qu’il annonce (mais je doute que l’on ait 90% de travail bâclé comme pour Marielepiano). Et donc des 10% de clients contents dont visiblement tu fais partie.
Triplef
Messages : 31
Enregistré le : ven. 08 mars, 2019 23:12
Mon piano : Pleyel F

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par Triplef »

@jlmsa : tu lances un débat dont tu as conscience du potentiel polémique, les gens te répondent de manière argumentée, et plutôt courtoise (voire même très courtoise par rapport à d'autres fora), il se trouve juste que peu de gens sont de ton avis, tu en conclus que c'est un sujet "poil à gratter" et tu te retires du débat ?

Je pense que Floyer a bien résumé dans le post juste au dessus : tu fais partie des 10% satisfaits
Modifié en dernier par Triplef le jeu. 25 févr., 2021 9:29, modifié 1 fois.
Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 2792
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha N1X
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par floyer »

Etiennewe2020 a écrit : mer. 24 févr., 2021 23:44 Le système silencieux modifié la course des marteaux?
En acoustique, les marteaux vont avoir la même course : de leur position de repos aux cordes en tournant autour du même axe. En mode Silent, il sont juste arrêtés avant les cordes.

Ce qui change est dans la trajectoire le point d’échappement, i.e. le point où le marteau cesse d’être propulsé par la touche. On place ce point un peu plus loin des cordes lorsque l’on monte un système Silent afin que ce point (malheureusement unique sauf système type QuickEscape) soit bien atteint même barre d’arrêt enclenchée. Pour un jeu forte, aucune différence, mais sur un jeu ppp, le marteau ayant une course libre plus longue, doser la vitesse pour avoir la bonne note au terme de cette course sera plus difficile comme évoqué.

Ceci-dit, je suis perplexe par la spécificité des Yamaha droits montés en usine de façon telle que le point d’échappement ne soit pas touché.
Ecalucie
Messages : 865
Enregistré le : mar. 16 mars, 2010 10:19
Mon piano : Pleyel P 1932 & CLP 645

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par Ecalucie »

Comparer un b1 Yamaha à un Hoffmann 120 Langlau, c'est un peu "hasardeux" également, non ? :wink:

Sinon, en allant sur le site Bösendorfer, ils précisent bien utiliser le système Yamaha, donc je présume qu'il y a aussi le système quickescape.

Ah et une dernière chose : le premier piano à queue Yamaha est le GB1 silent (et non le GC1) et il est proposé au prix catalogue à 15 924 euros TTC
https://fr.yamaha.com/fr/products/music ... index.html
Riviera
Messages : 93
Enregistré le : ven. 24 janv., 2020 0:45
Mon piano : Pleyel 3bis
Localisation : CH
Contact :

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par Riviera »

jlmsa a écrit : mer. 24 févr., 2021 23:09 Je n'ai fait que rapporter mon expérience, sans donner de leçon à qui que ce soit. Devrais-je me justifier d'être heureux de mon choix ?
Je constate une nouvelle fois que le sujet est quelque peu "poil à gratter" pour certains, pour une raison qui m'échappe...
C’est fatiguant de voir sur ce Forum toujours les mêmes qui nous donnent toujours la même visions des choses, je me demande même si il y’en a des qui ont plusieurs comptes sur le forum...
Bref...
Système Silent installé à Posteriori :D
Quel bon sujet, ça tombe bien.
Pour être honnête, l’année passée j’en ai installé 15, quel dommage... mais ce n’est pas ma faute, c’est la faute au covid19, et oui encore lui. la demande a explosé a tel point que c’était difficile de se ravitailler, rupture de stock. Normalement j’en installe 3 ou 4 par année, je fais ça avec tout l’amour et ma passion que j’ai pour les pianos et ça me prend une à deux journées de travail pour un piano droit et 3 jours sur un piano à queue. C’est clair qu’il faut pas faire ça n’importe comment et prendre le temps pour le régler le mieux possible.
D’ailleurs vous savez que quand un piano à une sourdine installée d’usine l’échappement est à 3mm? Et quand une sourdine est installée par un facteur de pianos l’échappement est à 3 mm aussi. Et bien Mesdames, messieurs, c’est exactement pareil pour le Silent :D
Mes préférés sont les Adsilent et comme déjà dit sur ce forum il est également possible d’installer un système similaire au Quick escape mais c’est que sur les pianos à queue mais sur Yamaha aussi que PQ.
Mais quand on a des œillères de nos convictions, c’est difficile de changer d’avis. Et quand au 90% de personnes insatisfaites à mon avis c’est le contraire et croyez moi, j’ai le suivi de mes clients puisque je vais accorder chez eux chaque année. Mais ça c’est dans la réalité, d’ailleurs il faut que j’y retourne, j’ai du boulot...
À une prochaine.
Modifié en dernier par Riviera le sam. 27 févr., 2021 19:30, modifié 2 fois.
Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 2396
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par DIDIER25 »

Cher Riviera, nous ne faisons que répondre à une question avec nos propres convictions. Pour ma part je n'ai bien qu'un compte :D et je ne cherche pas à les imposer, mais à débattre, ce qui a été fait utilement je crois. Je n'ai jamais initié un sujet "anti systèmes silencieux", et in fine de ma contribution tu noteras que j'ai salué la bonne évolution de ces systèmes. Quant à la "réalité" de la satisfaction des clients, à chacun la sienne, sans doute liée à l'intérêt ..... Mais je me réjouis sincèrement que tu aies beaucoup de travail et te souhaite bonne continuation.
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.
Riviera
Messages : 93
Enregistré le : ven. 24 janv., 2020 0:45
Mon piano : Pleyel 3bis
Localisation : CH
Contact :

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par Riviera »

jlmsa a écrit : mer. 24 févr., 2021 23:09 Je n'ai fait que rapporter mon expérience, sans donner de leçon à qui que ce soit. Devrais-je me justifier d'être heureux de mon choix ?
Je constate une nouvelle fois que le sujet est quelque peu "poil à gratter" pour certains, pour une raison qui m'échappe...

Les systèmes silencieux rendent bien service à bien des gens et la majorité sont comme vous et ne regrettent pas d’avoir installé un système.
Je pense que ça ne sert à pas grand chose d’en parler ici car c’est toujours les mêmes qui répondent aux questions et ils en savent bien plus que tout le monde. Alors voilà, je suis tombé par hasard sur ce topic en cherchant un autre sujet sur google.
Modifié en dernier par Riviera le sam. 27 févr., 2021 9:46, modifié 3 fois.
Riviera
Messages : 93
Enregistré le : ven. 24 janv., 2020 0:45
Mon piano : Pleyel 3bis
Localisation : CH
Contact :

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par Riviera »

Les système Silent sont en constante évolution et personnellement ça fait plus de 15 ans que j’en pose, ce n’est pas la chose la plus passionnante du métier comparé à une restauration de piano, c’est simplement répondre à une demande des clients. Le résultat et bien là et je n’arrive pas à comprendre tous ce débat anti silent posteriori.
Mais une chose est sûr et où on se rejoint, c’est qu’il faut que ça soit bien poser et que l’installation soit faite de manière optimale...
Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 2396
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: De l’installation d’un système silencieux (encore)

Message par DIDIER25 »

Il ne s'agit pas d'être "anti" système silent..... Il s'agit de répondre à la question : est ce que l'installation d'un système silent (parfois indispensable et salutaire) modifie les qualités d'un piano acoustique non conçu dès le départ pour le recevoir, et en particulier en ce qui concerne les pianos droits ? La réponse définitive est oui et tu ne peux le contester, Riviera, et l'ami Chavanne ne dis pas le contraire. Maintenant, les systèmes modernes limitent réellement les conséquences si ils sont montés par des personnes compétentes et selon les règles de l'art.... Avons-nous dit autre chose ? Quand je travaillais encore auprès d'un vendeur/technicien, je conseillais plutôt l'achat d'un beau numérique, d'un hybride, d'un piano équipé d'origine ou d'un "transacoustic" (chez Yam) que l'achat d'un acoustique auquel il faudrait greffer un système. Je ne pense pas que mon conseil était mauvais et il est toujours le même en dehors de toute visée commerciale désormais. Mais greffer des systèmes sur des pianos magiques comme le Hoffmann sujet de notre discussion, pour moi c'est du gâchis.
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.
Répondre