Le morceau le plus difficile du monde

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
Presto
Messages : 4454
Enregistré le : sam. 19 juil., 2014 17:07
Mon piano : Roland FP80, Erard/Schimmel 130 cm
Localisation : Liège

Re: Le morceau le plus difficile du monde

Message par Presto »

En revoyant ce fil, j'ai grande envie de poster le lien de la première page qui m'avait totalement échappé, celui des Etudes de bartok, quand on regard la partition on se demande comment c'est possible ....

Etonnant !
"Vivi felice" Domenico Scarlatti
Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 3264
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Le morceau le plus difficile du monde

Message par DIDIER25 »

Quand je prenais des leçons avec lui, Gilles Bérard me citait souvent les caprices et préludes de Maurice Ohana. Rien que de voir la partition j'étais ébloui qu'on puisse traduire ça sur un clavier ......
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.
poppotame
Messages : 1070
Enregistré le : ven. 26 juin, 2015 15:23
Mon piano : Yamaha C2X
Localisation : Cagnes sur Mer
Contact :

Re: Le morceau le plus difficile du monde

Message par poppotame »

Je pense que parfois, se fier uniquement à la partition est trompeur.
J'adore la 1ere étude de Bartok.
Inaccessible aux petites mains certes .... mais pour des plus grandes mains plus accessibles selon moi que certaines Etudes de Chopin par exemple.
Après, nous n'avons pas tous les mêmes mains, les mêmes difficultés ..... donc cette question ne peut pas avoir de réponse immédiate toute faite.
Oukee
Messages : 1120
Enregistré le : mar. 16 juil., 2019 18:47
Localisation : Yvelines

Re: Le morceau le plus difficile du monde

Message par Oukee »

Cette question est un peu vaine : les compositeurs du 20ieme se sont ingéniés à repousser les limites de l’ »impossible ». Résultat, la plupart de ces œuvres ne sont quasiment pas jouées.
M-A Hamelin, pourtant spécialiste des morceaux de niche demandant des moyens incroyables l’a dit un jour, à peu près dans ces termes : « pourquoi passer des mois à mettre au point un morceau qui n’intéressera qu’une poignée d’auditeurs ? ».
Exemple de cette course à l’armement, une des 100 (!) études trancendantes de Sorabji :
Avatar du membre
Presto
Messages : 4454
Enregistré le : sam. 19 juil., 2014 17:07
Mon piano : Roland FP80, Erard/Schimmel 130 cm
Localisation : Liège

Re: Le morceau le plus difficile du monde

Message par Presto »

Oukee a écrit : mar. 06 avr., 2021 17:05 « pourquoi passer des mois à mettre au point un morceau qui n’intéressera qu’une poignée d’auditeurs ? ».
Parce que c'est son métier !
L'exemple que tu postes en est un bel exemple parce qu'il me donne grande envie d'écouter la suite de ce compositeur dont je ne connaissais même pas le nom. Mais là, je trouve ça personnel et ce n'est pas si fréquent, et plutôt bien, cette étude me donne envie d'en écouter plus.
C'est d'une difficulté sans nom, mais je ne suis pas sûr que certains pianistes habitués à ce répertoire n'en fassent qu'une bouchée...

edit :
Du coup j'ai cherché parce que Sorabji m'a plu, et là, ça dépasse l'entendement !

La cadence du 2e de Proko devient techniquement du Mozart 8)
et pas moins que John Ogdon au piano !
coup d'oeil sur wiki, compositeur atypique, un extraterrestre, certaines oeuvres de 3 heures (la plus longue ne dépasse pas les 9 heures, ce qui reste finalement dans une aimable moyenne) et pas moins effectivement de 100 études transcendantes ! Je n'imagine même pas l'imagination diabolique qui l'a habité pour en écrire 100 ! Production prolifique digne de Czerny. De quoi reléguer l'exubérance géniale d'un Gould ou celle d'un Scriab au rang des gentils conformistes ! Mort hélas en 1988 et une sonate enregistrée par... Hamelin ! qui peut-être n'a pas perdu son temps parce que je vais chercher ça !
Eh bien merci pour la référence !
"Vivi felice" Domenico Scarlatti
alex-scriabin
Messages : 7
Enregistré le : mar. 23 févr., 2021 21:22
Mon piano : Petrof

Re: Le morceau le plus difficile du monde

Message par alex-scriabin »

J'arrive longtemps après la bataille, mais pour moi, le morceau le plus difficile que j'aie jamais travaillé, c'est le prélude en ré majeur du Clavier bien tempéré livre I de Bach. Aucune respiration, on dirait que la musique est écrite d'un seul trait de la première à la dernière mesure, comme si c'était une seule phrase mélodique. Comment phraser cela? La main droite monte et descend sans arrêt et sans régularité, on ne trouve jamais la même note sur les temps ; et il y a le problème du troisième et quatrième doigt qui se gênent l'un l'autre, la main tourne sans arrêt. Qu'on le joue lent ou vite ne change rien à la difficulté. Je n'ai jamais compris comment on pouvait jouer ce prélude.
Dominique Manchon
Messages : 384
Enregistré le : dim. 16 août, 2020 22:32
Mon piano : piano à queue Erard (1909)
Localisation : Puy de Dôme

Re: Le morceau le plus difficile du monde

Message par Dominique Manchon »

Je ne pense pas aborder un jour un truc pareil. Après s'être gavé de 7èmes majeures et de 9èmes mineures à ce point-là, l'octave juste doit vous vriller les oreilles :mrgreen: ! Blague à part, je trouve ces deux pièces vraiment magnifiques, bien au-delà de la virtuosité gratuite...
Avatar du membre
yamnaya
Messages : 41
Enregistré le : dim. 14 nov., 2021 20:04

Re: Le morceau le plus difficile du monde

Message par yamnaya »

Voilà mon petit top 5 :

1) La 26ème variation des Goldberg de Bach
2/ La fantaisie Wanderer de Schubert, dont Sviatoslav Richter disait que c'était la pièce la plus difficile qu'il ait jamais eu à jouer ;)
4) La "Hammerklavier" de Beethoven
3) Les Trois mouvements de Petrouchka, de Stravinsky
5) La sonate 18 de Mozart

Ces deux pièces n'ayant pas été citées dans les messages précédents, pour ceux qui doutent de mes deux premières places, voici ce que ça donne quand elles sont bien jouées :)



anuradha
Messages : 820
Enregistré le : ven. 31 août, 2007 22:54
Mon piano : yamaha C3
Localisation : Normandie, Paris

Re: Le morceau le plus difficile du monde

Message par anuradha »

le morceau le plus difficile que j'aie jamais travaillé, c'est le prélude en ré majeur du Clavier bien tempéré livre I de Bach.

La difficulté est elle une sensation éprouvée ou une échelle par la même où des œuvres d un répertoire donné sont classées de 1 à 9 ?

Peut-etre l' une et l'autre, car en me situant dans un contexte gradué objectif je peux arriver à me placer et choisir la pièce dont le plaisir éprouvé ne sera pas trop retardé. La difficulté deviendra facilité mais en différé dans le temps et donc surmontable.

Prendre le risque d' une pièce trop difficile est tout aussi intéressant si l'on ne se décourage pas et que l on sait s arrêter à temps pour ne pas forcer dans la vitesse ou le pathos musical.

Pour répondre à la question initiale, je dirais que c est toujours le moment présent qui est plus ou moins difficile. Le morceau le plus difficile du monde devient alos une sorte de bête de cirque qu'on exhibe, avec lequel on ne pourra jamais rien apprivoiser techniquement ou affectivement.
Sensible mais tonique
Avatar du membre
Pnce
Messages : 201
Enregistré le : mar. 13 févr., 2018 21:39
Mon piano : Yamaha
Contact :

Re: Le morceau le plus difficile du monde

Message par Pnce »

Je dirai plusieurs morceaux sont les plus dures

Ce serait pour moi le rach3, scarbo, mazzepa et islamey
Carla Rocío
Messages : 793
Enregistré le : ven. 25 déc., 2020 9:07
Mon piano : Hoffmann P188

Re: Le morceau le plus difficile du monde

Message par Carla Rocío »

Pour les autres je sais pas. Pour moi c’est ce greensleeves que j’étais obligée de jouer 3-4x quand je me mettais au piano chez ma famille d’accueil. Autant dire que j’ai pas joué des masses durant cette année d’échange culturel =;
Avatar du membre
yamnaya
Messages : 41
Enregistré le : dim. 14 nov., 2021 20:04

Re: Le morceau le plus difficile du monde

Message par yamnaya »

Carla Rocío a écrit : ven. 31 déc., 2021 0:08 Pour les autres je sais pas. Pour moi c’est ce greensleeves que j’étais obligée de jouer 3-4x quand je me mettais au piano chez ma famille d’accueil. Autant dire que j’ai pas joué des masses durant cette année d’échange culturel =;
Je ne sais pas si c'est le morceau "le plus difficile du monde" ;) mais ce qui est sûr c'est que cette petite mélodie traditionnelle est envoutante.
Modifié en dernier par yamnaya le lun. 03 janv., 2022 15:13, modifié 2 fois.
Répondre