si vous avez appris le piano passé 30 ans ...

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
alex2612
Messages : 3610
Enregistré le : ven. 23 oct., 2009 11:51
Mon piano : erard 3BIS X2 Pleyel 260 bosendorfer290
Localisation : Saint Petersbourg
Contact :

si vous avez appris le piano passé 30 ans ...

Message par alex2612 »

ce sujet est fait pour vous .
vous pouvez y parler de votre parcours ou commenter celui des autres (pour ceux qui ont débuter plus tot )
au depart il s'agissait d'une petite étude statistique mettant en rapport l'age du "cerveau" et l'apprentissage . je l'avais déja mené il y a un quizaine d'années mais étant donné qu'un bon nombre de pmistes sont consernés j'en profite ....
essayer d'etre honnete sinon ca n'a aucun interet. le but n'est pas de se dire qu'untel joue mieux mais au contraire de comprendre .
Modifié en dernier par alex2612 le sam. 18 juin, 2011 0:13, modifié 2 fois.
cmg
Messages : 303
Enregistré le : sam. 11 mars, 2006 17:56
Mon piano : yamaha C3
Localisation : sud

Re: étude d'alex op 2612

Message par cmg »

mouais... :D et bien ça promet ! ceci dit je trouve la démarche intéressante , mais je suis persuadée que le premier facteur de progrès est lié à la motivation , le second facteur , c'est de trouver un très bon prof , quel que soit l'âge de l'apprenti , ce qui peut limiter : moins de souplesse dans les doigts , et surtout se plomber le moral en se disant qu'on y arrivera pas parce qu'on est trop vieux !
Avatar du membre
Mona
Messages : 2604
Enregistré le : sam. 01 mai, 2010 20:05
Mon piano : Pleyel F 1931

Re: étude d'alex op 2612

Message par Mona »

...
Modifié en dernier par Mona le sam. 04 mars, 2017 23:02, modifié 2 fois.
Jypé
Messages : 1329
Enregistré le : mer. 22 mars, 2006 7:22
Mon piano : Yamaha U3 & Feurich 190 Langlau 1982
Localisation : Toulouse

Re: étude d'alex op 2612

Message par Jypé »

Histoire de ne pas faire comme tout le monde...

J'ai commencé bien après 30 ans... à 58 ans en fait. Sans jamais avoir touché un piano, sans avoir fait de solfège avant.
Mon parcours ? Simple !
Un prof dès la première leçon... vieille école. (super !)
50 leçons par an (pas de vacances pour les retraités)
Chaque leçon dure trois heures ; une heure de solfège et deux heures de pratique instrumentale.
Je fais un minimum de quatre heures de piano par jour en trois phases. 1 h 30 le matin échauffement, exos et mise en place de passages délicats, 2 h00 à 2 h 30 l'après midi pour le travail de trois oeuvres (une qui se termine, une en plein boulot et une qui commence) Et le soir 1/2 h à 1 h d'entretien du répertoire, manière de fermer le piano.

Ce que mon prof m'a fait faire ?
Ca !

RÉPERTOIRE DES ŒUVRES TRAVAILLÉES EN PREMIERE ANNÉE.

1 – Mozart : La valse favorite (les 17 premières mesures)
2 – JS Bach : Petit livre d’Anna-Magdalena, Menuet.
3 – Schumann : Album de la jeunesse (op. 68) Mélodie.
4 – Beethoven : Sonatine.
5 – JS Bach : Prélude n°1 du Clavier bien tempéré, livre 1


RÉPERTOIRE DES ŒUVRES TRAVAILLÉES EN DEUXIÈME ANNÉE.

1 – KOZELUCH : Bernoise.
2 – C, PH, E Bach : Solfeggietto.
3 - Beethoven : Lettre à Elise
4 - Mozart : Sonate K 545 1er mouvement
5 - Schumann : Scènes d’enfants N° 1
6 - Beethoven : Sonate N° 14 « Au clair de lune » « Quasi una fantasia » 1er mouvt.
7 - Mozart : Variations sur „Ah vous dirai-je Maman“ thème, var 1 & 5.

RÉPERTOIRE DES ŒUVRES TRAVAILLÉES EN TROISIÈME ANNÉE.

1 – Chopin : Prélude op. 28 N° 7.
2 - Mozart : Variations sur „Ah vous dirai-je Maman“ thème, var 5 & 11
3 – Chopin : Prélude op. 28 n° 4
4 – Schubert : 4 Ländler op. 814 (4 mains)
5 – Scriabine : Prélude op. 22 n° 2
6 – Schumann : Sonate en sol mineur op. 22, finale de l’andantino
7 – Clémenti : Rondo de la sonatine op. 36, n° 3
8 – Ravel : Ma mère l’Oye, 1, Pavane (4 mains)
9 – Debussy : Children’s Corner ; n° 5 : The Little Shepherd
10 – Mozart : Sonate n° 17 en Fa majeur K. 547a
11 – Schumann : Le Gai Laboureur


RÉPERTOIRE DES ŒUVRES TRAVAILLÉES EN QUATRIÈME ANNÉE.

0 – Mozart : Sonate n° 17 en Fa majeur K. 547a, suite.
1 – Elgar : Le Salut d’Amour (4 mains)
2 – Beethoven : Sonate n° 8 « Pathétique » l’adagio cantabile
3 – Bach : prélude n° 15 du CBT livre 1
4 – Chopin : prélude n° 6 de l’op. 28
5 – Debussy : Clair de lune (suites Bergamasque)
6 – Beethoven : Sonate n° 8 « Pathétique » le Rondo
7 – Chopin : prélude n° 18 de l’op. 28

RÉPERTOIRE DES ŒUVRES TRAVAILLÉES EN CINQUIÈME ANNÉE.

0 - Mozart : Sonate n° 17 en Fa majeur K. 547a, suite.
1 - Beethoven : Sonate n° 8 « Pathétique » le rondo, suite et fin.
2 – Debussy : Clair de lune suite (2ème mouv.)
3 – Chopin : Nocturne n° 20 op. Posthume… à reprendre
4 – Beethoven : Sonate n° 8, 1er mouvt. Version courte
5 – Grieg : 2ème danse norvégienne (4 mains)
6 – Satie : Petit prélude à la journée.
7 – Mozart : fantaisie K. 397
8 – Alkan : Chanson de la folle au bord de la mer
9 – Satie : 1ère Gnossienne.

RÉPERTOIRE DES ŒUVRES TRAVAILLÉES EN SIXIÈME ANNÉE.

0 – Mozart : fantaisie K. 397
1 – Chopin : Valse en La mineur op. posthume
2 – Schumann : Scènes d’enfants N° 7 (Rêverie)
3 – Szymanowski : Prélude N° 1 Op. 1
4 – Bach : Prélude en Do mineur 1er livre du CBT
5 – Weber : Rondo brillant op. 62
6 – Mendelssohn : Rondo capriccioso op. 14
7 – Chopin : étude n° 12 Op 10 (partiel comme exos en réparation de la ballade n° 1)

RÉPERTOIRE DES ŒUVRES TRAVAILLÉES EN SEPTIÈME ANNÉE.

0 - Weber : Rondo brillant op. 62 (interprétation)
0 - Mendelssohn : Rondo capriccioso op. 14 (interprétation)
1 – Chopin : mazurka n+ 2 opus 68
2 - Chopin : étude n° 12 Op 10 (total comme exos en préparation de la ballade n° 1)
3 – Mompou : Musica Callada n° 1


A suivre !
Mais c'est sûr qu'au regard des grands pros du forum, je dois jouer comme un pied !
Avatar du membre
Yapluka
Messages : 1793
Enregistré le : mer. 14 juil., 2010 14:01
Mon piano : Steinway V-125
Localisation : Paris

Re: étude d'alex op 2612

Message par Yapluka »

Je fais partie du groupe "mission impossible" :D . J'ai commencé le piano à 34 ans, en 2000 (j'en ai déjà parlé à plusieurs reprises, notamment ici ). Le temps que je passe sur le piano est très variable : cela peut être plusieures heures par jour (hors vacances, c'est rare !), à plusieurs jours sans pratiquer (lorsque j'ai trop de travail imposé par mon autre vie :mrgreen: ). J'essaie tant bien que mal de pratiquer régulièrement. Il m'est impossible d'évaluer mon niveau par année, mais on peut avoir une idée de mon niveau actuel étant donné que je n'ai pas honte de mettre en ligne mes prestations d'amateur :mrgreen:
Avatar du membre
Mona
Messages : 2604
Enregistré le : sam. 01 mai, 2010 20:05
Mon piano : Pleyel F 1931

Re: étude d'alex op 2612

Message par Mona »

cmg a écrit :mouais... :D et bien ça promet ! ceci dit je trouve la démarche intéressante , mais je suis persuadée que le premier facteur de progrès est lié à la motivation , le second facteur , c'est de trouver un très bon prof , quel que soit l'âge de l'apprenti , ce qui peut limiter : moins de souplesse dans les doigts , et surtout se plomber le moral en se disant qu'on y arrivera pas parce qu'on est trop vieux !
Oui, je suis d'accord... J'ai hésité pendant des années à me mettre au piano en pensant que j'étais trop vieille... Résultat : j'étais encore plus vieille quand j'ai commencé !! :lol: La souplesse : aïe aïe aïe !!!!..... Et par contre, la motivation fait en effet des miracles. C'est ce qui contrebalance les difficultés et le découragement liés au fonctionnement laborieux de notre vieille carcasse rouillée !! :lol:

C'est super d'avoir d'autres témoignages des "tardifs" ! C'est encourageant, on se sent moins seul ! Jypé, je ne savais pas que tu avais commencé tard ! Quel parcours, et quel travail ! :D
bigrounours
Messages : 3750
Enregistré le : sam. 10 janv., 2009 12:01
Mon piano : Schimmel C120, Nord Electro 6HP

Re: étude d'alex op 2612

Message par bigrounours »

Le parcours et la progression de jypé sont impressionnants. Comme quoi c'est possible! Bravo! Ceci dit tu es un bosseur car tout le monde ne peut pas faire 4h30 de piano par jour.
degvero
Messages : 1672
Enregistré le : mer. 24 févr., 2010 19:15
Contact :

Re: étude d'alex op 2612

Message par degvero »

.
Modifié en dernier par degvero le mar. 26 févr., 2013 19:34, modifié 1 fois.
Avatar du membre
fugue
Messages : 1316
Enregistré le : lun. 21 mars, 2011 9:39
Mon piano : Schimmel 120T

Re: étude d'alex op 2612

Message par fugue »

C'est réconfortant tout ça pour des "missions impossibles"! (je rigole!!)

Je reprends l'un de mes mess avec qques modifs (saleté de tendinite, je m'économise - C'est l'âge pffiit !);

En avril 2001 (35 ans) , J'ai commencé avec un synthé Yamaha avec des démos et les touches qui s'illuminaient en suivant les notes. Le solfège, à part le "do" de la clé de sol, vague réminiscence des années collèges..., connaissais pas.

J'ai continué comme ça les 1ers mois: en suivant les touches avec mes doigts - En même temps, si on a le morceau en tête, on arrive à placer les doigts (surtt main droite)sur les bonnes notes sans trop réfléchir parce qu'on se laisse guider par une certaine logique du son. Ca me frustrait car les morceaux n'étaient pas en entier - Je me suis procurée les partitions et j'ai noté au crayon à papier toutes les notes, signalant même les dièses et bémols en prenant le do pour référence - J'y ai passé des heures et j'ai pu commencer à me repérer de plus en plus facilement - J'écoutais en parallèle les CD quand j'étais bloquée (ex: avec un double bécare; kesako?)

En sept 2003, grâce à mon frère qui m'avait offert une h de cours pour essayer, j'ai commencé à prendre des cours de piano - Ca faisait 1 an qu'il tentait de me convaincre que "Mais nan! C'est pas trop tard à ton âge, maintenant que t'as les sous pour..."
La prof m'a demandée de lui jouer quelque chose: c'était la 1ère arabesque de Debussy et la valse op 64 de Chopin travaillées "maison".

De 2003 à 2009: Programme de chaque cours : 1 Etude (Czerny – le 1er Maître op.599), 1 exercice alterné avec gamme (Pianiste virtuose – Hanon) + 1 morceau.

Morceaux étudiés et Auditions :

1ère A :
 Valse en La Mineur – Chopin
 Petit conte triste de Mozart (tiens! je l'avais oublié celui-là!)
 Danses allemandes – Schubert (audition)

2ème A :
 Canzonetta – Dussek
 The Little Négro – Debussy
 Venetianisches Gondollied – Mendelssohn (audition)

3ème A:
 Valse en si mineur op.69 – Chopin
 Invention à 2 voies – Bach (N°8 ?)
 Nocturne post.op 72 N°1 – Chopin (audition)

4ème A :
 Petite étude – Schumann
 6 variations sur le duo de la Molinara de Paisiello – Beethoven
 Valse minute – Chopin (audition)

5ème A (2007/2008) :
 Reprise et suite des 6 variations de Beethoven
 Prépa concours national Claude Kahn avec « Souvenir de Schumann » pour reconnaissance niveau élémentaire 1
 Melody de Grieg (audition)

6ème A (2008/2009) :
 Invention à 2 voies de Bach N°1
 Nocturne Chopin op.55 N°1 (audition)

Mars 2008 : Concours National Claude Kahn  Reconnaissance du niveau visé = Elémentaire 1 avec mention « Bien ». Bonjour le trac.
Juin 2009 : Attestation niveau « Secondaire 2 » (dont je ne sais toujours pas ce que cela représente - Pas trouvé)
En parallèle: 4 ans de cours de solfège en école de musique : j'ai surtout retenu les rythmes et ma lecture de notes s'est améliorée mais elle reste mon gros point faible : surtout quand on avance dans la difficulté des morceaux.

6 mois de désespoir sans prof en 2009 puis reprise des cours avec un prof génial en janvier 2010 avec:
Le Dandelot pour la lecture de notes et l'étude des morceaux suivants:
* Valse Chopin N°2 op 34
* La sonate KV 331 Mozart: thème et variation I + marche turque
* Impromptu Schubert op 90 N°2
* En cours, pour ménager la tendinite et améliorer la technique; Passacaille (mais après Schubert, j'ai du mal à m'y mettre même si je trouve ça joli)).

Avec ce prof, accent sur la correction de tous mes défauts et une autre vue sur le piano (ma 1ère prof m'a fait bien avancer - et je lui dis merci - mais...).

Quant aux morceaux que j'avais travaillé seule les 2-3 1ères années, j'ai fini par comprendre que je devais les oublier pour les étudier à nouveau sérieusement.

En tout cas, merci Frangin pour m'avoir encouragée!! Je ne regrette pas (malgré le temps que cela me prend, surtout quand je suis fatiguée après une journée de boulot). Jamais je n'aurai cru pouvoir aborder et jouer de tels morceaux!

J'essaie de jouer 1 à 2 h presque tous les jours, beaucoup plus le w-end et j'attends toujours mes vacances avec impatience (3 à 4h par jour et + si forme et sans tendinite). J'ai aussi gardé le numérique quand ça me prend tôt le matin ou tard le soir. J'ai des voisins sympats (Celui du dessous me demande pourquoi je ne m'entraîne pas quand il n'entend rien certains soirs)...mais quand même!
Avatar du membre
fugue
Messages : 1316
Enregistré le : lun. 21 mars, 2011 9:39
Mon piano : Schimmel 120T

Re: étude d'alex op 2612

Message par fugue »

Mince! J'ai ripé sur "Envoyer" mais je voulais conclure par:

Bravo à tous! Bravo à nous! et à notre super motivation!
Avatar du membre
alex2612
Messages : 3610
Enregistré le : ven. 23 oct., 2009 11:51
Mon piano : erard 3BIS X2 Pleyel 260 bosendorfer290
Localisation : Saint Petersbourg
Contact :

Re: étude d'alex op 2612

Message par alex2612 »

eh bien en tout cas mercie jypé mona degvero et fugue pour vos temoignages.

je vais revoir toute mes theories fumeuses . preuve que la passion la motivation et le travail viennent a bout de toutes les difficultés .
merci en tout cas car en tant qu'enseignant ca me redonne le moral.
une mention toute particuliere a jypé qui balaye alegrement toutes mes theories .....mais bravo a tous =D>
bel exemple en tout cas pour tous les pmistes ..
Avatar du membre
Mona
Messages : 2604
Enregistré le : sam. 01 mai, 2010 20:05
Mon piano : Pleyel F 1931

Re: étude d'alex op 2612

Message par Mona »

Merci Alex ! :wink:
Avatar du membre
alex2612
Messages : 3610
Enregistré le : ven. 23 oct., 2009 11:51
Mon piano : erard 3BIS X2 Pleyel 260 bosendorfer290
Localisation : Saint Petersbourg
Contact :

Re: étude d'alex op 2612

Message par alex2612 »

Yapluka a écrit :Je fais partie du groupe "mission impossible" :D . J'ai commencé le piano à 34 ans, en 2000 (j'en ai déjà parlé à plusieurs reprises, notamment ici ). Le temps que je passe sur le piano est très variable : cela peut être plusieures heures par jour (hors vacances, c'est rare !), à plusieurs jours sans pratiquer (lorsque j'ai trop de travail imposé par mon autre vie :mrgreen: ). J'essaie tant bien que mal de pratiquer régulièrement. Il m'est impossible d'évaluer mon niveau par année, mais on peut avoir une idée de mon niveau actuel étant donné que je n'ai pas honte de mettre en ligne mes prestations d'amateur :mrgreen:
yapluka je t'avais oublier .. non non tu ne fait pas partie du groupe "mission impossible" et bravo car je t'ai entendu ... =D>
j'espere que vous n'etes pas des "exeptions qui confirme la regle . mais je suis bien content de voir que ca marche . je vous assure que j'avais baissé les bras . si on peu dire ...
je n'ai eu que des déboires avec les adultes débutants.....a chaque fois il paraissaient super motivés . je les prends a la classe et plouf ......
pas un seul qui depasse le niveau deuxieme année . ou en tout cas des problèmes énormes de dissociation des mains . plus les blocages .....
j'ai pas du m'y prendre de la bonne facon
j'ai une autre question : comment vous est venue cette passion et pourquoi si tard ?
pardonnez ma curiosité mais je trouve ca super interressant ..
Modifié en dernier par alex2612 le dim. 05 juin, 2011 21:31, modifié 3 fois.
Avatar du membre
Mona
Messages : 2604
Enregistré le : sam. 01 mai, 2010 20:05
Mon piano : Pleyel F 1931

Re: étude d'alex op 2612

Message par Mona »

Y'a Hoffmann aussi ! Hein Hoffmann, avoue que t'as commencé (bien) après 30 ans !! :mrgreen: Je me rappelle aussi les enregistrements de Burns, qui a avancé super vite alors qu'il a débuté sur le tard.
Avatar du membre
alex2612
Messages : 3610
Enregistré le : ven. 23 oct., 2009 11:51
Mon piano : erard 3BIS X2 Pleyel 260 bosendorfer290
Localisation : Saint Petersbourg
Contact :

Re: étude d'alex op 2612

Message par alex2612 »

ah ah la délation on va tout savoir maintenant .

des nom des noms .... :P
Avatar du membre
JPS1827
Messages : 3426
Enregistré le : lun. 25 avr., 2011 11:27
Mon piano : Steinway A, Seiler 122
Localisation : Bourg la Reine

Re: étude d'alex op 2612

Message par JPS1827 »

Tous les parcours décrits ici sont impressionnants. C'est un aspect de l'apprentissage du piano que je ne connais pas du tout. Quelle motivation et quels progrès !! Bravo à tous, vraiment sincèrement. Si vous en êtes là vous pouvez vous dire que votre marge de progrès à venir est quasi illimitée.
arnault
Messages : 422
Enregistré le : sam. 27 août, 2005 18:27

Re: étude d'alex op 2612

Message par arnault »

Un grand merci pour tous vos témoignages ! Même si je ne fais pas parti de l'échantillon désiré par l'étude d'Alex (j'ai eu une initiation au piano jeune puis trou noir), c'est vraiment encourageant et stimulant de lire vos progressions, quand une certaine impression de faire du sur-place peut parfois se faire jour.

Pour les professeurs, prenez-vous du plaisir à apprendre à des adultes débutants ou re-débutants ?
Il m'arrive parfois de me dire que je lui fais perdre son temps (alors que bien évidemment elle ne me l'a jamais fait sentir, bien au contraire !), surtout après l'avoir entendue lors d'un concert, ou d'audition d'élèves bien plus avancés.

C'est difficile pour un adulte débutant de se situer dans tout cela (on se rassure en disant que l'on apporte au moins un soutien financier..), et j'imagine encore plus pour le professeur de gérer les névroses de chacun de ses élèves-adultes ! :)
Ronan
Messages : 117
Enregistré le : lun. 28 sept., 2009 19:44
Mon piano : Kawai CA93

Re: étude d'alex op 2612

Message par Ronan »

Très bonne idée de post, Alex!
Je suis bluffé par tout ces témoignages!
Avatar du membre
fugue
Messages : 1316
Enregistré le : lun. 21 mars, 2011 9:39
Mon piano : Schimmel 120T

Re: étude d'alex op 2612

Message par fugue »

Merci ALex pour ce sujet. Vraiment ravie de lire le tout et que nos ex démentent ta théorie.
J'espère que cela va te redonner la foi pour enseigner aux + de 30 berges!

Fini les vacances et je tape comme un escargot (à quand les claviers musicaux?) alors je répondrais demain à la question "comment vous est venue cette passion et pourquoi si tard ?".
Bonne nuit à tous!
Jypé
Messages : 1329
Enregistré le : mer. 22 mars, 2006 7:22
Mon piano : Yamaha U3 & Feurich 190 Langlau 1982
Localisation : Toulouse

Re: étude d'alex op 2612

Message par Jypé »

Pour répondre à Alex,

Le 6 novembre 2010, France Musique diffusait un de mes textes, lu par Dominique Boutel. C'est tout simplement l'histoire vraie de cette passion dévorante pour le piano.

Le piano de papier

Le petit garçon, en sortant de l’école, attendit comme tous les jours de la semaine, sa presque voisine, une jolie petite fille de son âge. Ils rentraient toujours ensemble, se tenant par la main ;
Ce jour là, en traversant le square devant leurs écoles (du temps où la mixité n’existait pas), ils s’assirent sur un banc. Il faisait déjà beau en ce début de printemps et la petite fille chantonnait. Le petit garçon se prit à l’accompagner…
De son cartable, il sorti presque religieusement une feuille double de papier sur laquelle il avait dessiné, de mémoire, une sorte de clavier Posé sur ses genoux, il entreprit de jouer pour accompagner – en chantant – son amoureuse.

- Ce n’est pas comme ça ! lui dit-elle soudain.
- Mais… c’est comment alors ?

Et la petite fille de se mettre au piano de papier pour montrer à son jeune ami la façon de jouer cette jolie mélodie de Brahms, cette berceuse si connue. Un peu vexé et honteux, le petit garçon ne dit rien et, une fois la mélodie terminée, rangea son piano de papier ; ils rentrèrent, silencieux, toujours en se tenant par la main.

- Maman ! Je veux apprendre le piano ! S’écria-t-il en rentrant chez lui.
- Le piano… et pourquoi pas les Beaux-arts ! lui répondit sa mère afférée aux tâches ordinaires.

La conversation coupa court après les sempiternelles « tu as fait tes devoirs ? » etc. On ne reparla plus jamais de piano.

Plus tard, beaucoup plus tard, un bon demi siècle plus tard le petit garçon devenu grand, devenu vieux, s’est vu offrir un soir de Noël, un cadeau peu ordinaire. Son épouse lui tendit une enveloppe. À l’intérieur, un nom, une adresse et le numéro de téléphone… d’un professeur de piano. Et le vieux bonhomme, à présent à la retraite, s’est mis à apprendre enfin. Chaque fois qu’il pose ses mains sur le clavier, il ne peut s’empêcher de penser à la petite fille du square, à son piano de papier… C’est qu’il en avait tant parlé !
Je le sais, c’était moi, le petit garçon.


A la deuxième partie de la question : "Pourquoi si tard ?" je dirai seulement que si l'amour de la musique m'est venu "au berceau", il n'y a qu'à cet âge avancé que j'ai pu me donner les moyens de mon ambition.
Le temps libre déjà et surtout. Et tout un concours de circonstances qui a été le déclencheur. En vrac, le prof, les pianos (avec une tentative numérique bien vite abandonnée), la pièce dédiée, pas de voisin, et une épouse ... qui finalement s'y est mise également. (c'est bien pour le quatre mains !)
Reste le travail. C'est qu'il en faut pour avancer, tout le monde le sait. C'est gentil ce que vous dites sur moi, mais relativisons.
Si j'étais en école de musique du village du coin avec 1/2 heure de cours par semaine et en tenant compte des vacances, j'aurais au mieux 20 heures de leçon par an. Avec mon prof, j'ai la super dose avec pas moins de 150 heures de cours par an. Forcément, ça avance !
En bossant le piano 4 h minimum par jour 365 jours par an (je ne pars jamais !), je cumule là aussi des heures d'entraînement que d'autres mettront plus longtemps à effectuer. C'est tout !
C'est qu'à mon âge, je n'ai pas vraiment le temps de m'attarder si je veux arriver à être un pianiste ... honnête.
Mais tout ça n'a rien d'extraordinaire, ce n'est pas de l'esclavage ! 4 heures de piano par jour, ça laisse 20 h pour faire autre chose !
Répondre