Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
solgy
Messages : 220
Enregistré le : ven. 12 janv., 2007 9:58
Mon piano : HOFFMAN 124
Localisation : Vaureal, Région parisienne

Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par solgy »

Je suis sensée passer l'examen du deuxième cycle demain. Et je viens de réaliser en sortant de mon cours complètement démoralisée que je perdais complètement mes moyens devant ma prof.
Dès que je fais une faute mon cerveau s'embrume, je n'arrive plus à lire la partition. Si je fais une faute et qu'elle m'indique une note verbalement c'est pire c'est comme si les connexion neuronal était coupés.
Je n'arrive jamais à jouer à mon niveau normal devant elle. Pendant pas mal de temps j'ai pensé que c'est parce que mes morceaux n'étaient pas suffisamment acquis et que je ne pouvais pas jouer devant quelqu'un sans perdre les pédales si je ne connaissais pas le morceau jusqu'au bout des doigts.
Mais, hier vraiment, j'ai commencé à me poser des questions.
Au bout d'un an et demi, je devrais normalement être à l'aise avec elle. Il y a quelque chose qui coince entre nous et ne n'arrive pas à comprendre quoi.
Je n'ai rien à dire de sa méthologie de travail. Elle plutôt calme carrée.
Bon c'est vrai aussi je suis adulte, j'ai arrêté plus de 20 ans et depuis c'est ma troisième prof en quatre ans. Ce n'est pas simple de cerner mon profil. je précise que pour les changement de profs à part pour le premier qui était un margoulin, pour le deuxième ce sont des problèmes de santé l'ont obligé à arrêter d'enseigner.

Ce qui m'a interpellé hier, c'est que voyant la cata sur le morceau que je jouais elle m'a dit soit c'est le trac soit tu ne travailles pas assez. Il se trouve que je travaille beaucoup.
Plus de deux heures par jours. Et je me dis que si en un an et demi elle n'a pas réalisé que je travaillais beaucoup c'est qu'elle n'a pas du tout compris mon fonctionnement.

J'aimerais avoir des 'avis d'elèves et d'enseigants. Car je ne sais plus trop quoi faire. Encore changer de professeur ? Parler avec elle. Pas si simple nous n'avons qu'une demi-heure.
Est ce que tout simplement, c'est une question de feeling. En plus je pense que c'est tout à fait délicat, de demander de changer de prof au conservatoire. Objectivement je n'ai rien à lui reprocher.
Si ce n'est que je sors très souvent des cours déstabilisée, démoralisée. Avec une mauvaise image de mon jeux.... Mais peut être est moi tout simplement qui délire...

Demain je passe l'examen et c'est vraiment quitte ou double....
Solgy
Polonaise
Messages : 62
Enregistré le : sam. 21 mars, 2009 21:34
Mon piano : Seiler 116 primus
Localisation : Pas-de-Calais

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par Polonaise »

Je suis adulte-élève depuis 5 ou 6 ans d'un prof homme 10 ans plus jeune que moi. Il n'y a rien d'"ambigue" entre nous mais moi aussi je perdais tous mes moyens devant lui jusqu'à il n'y a pas si longtemps...
Je pense que comme pour moi le problème vient de toi et non pas de ta prof puisque tu n'as rien à lui reprocher, sauf de ne pas se rendre compte de ton travail. Moi aussi quand il me dit "c'est un Fa à gauche" je ne trouve plus le Fa sur le piano et c'est l'horreur.
Au début nos rapports étaient très "prof-élève"; maintenant ça a évolué et même si je le mets toujours sur un piedestal d'un point de vue piano, pour le reste c'est un mec "normal" avec ses défauts, ses problèmes...
Par contre tu voudrais que ta prof reconnaisse ton volume de travail, tout comme moi j'attendais du mien qu'il me félicite d'avoir su déchiffrer le morceau en 1 semaine seulement etc...

En fait je pense que comme moi tu dois te dire:
- tu ne fais pas du piano pour être "reconnue" par ta prof ou admirée ou faire croire que tu vaux mieux que ce que tu vaux.
- ta prof est meilleure que toi en piano mais il y a certainement des domaines ou tu es meilleure qu'elle.
- ta prof est un coach, qui est là pour t'aider à progresser, pas pour te juger.

Le mieux serait certainement de mettre cartes sur table avec elle, de lui parler de tout cela. Moi j'ai pleuré plus d'une fois devant mon prof et maintenant je ne tremble plus arrivée à la deuxième ligne de mon morceau, je n'ai plus le trac devant lui car il sait tout de moi (enfin non pas tout quand même!). Et il y a souvent des cours ou il me parle de mes blocages, j'ai l'impression d'etre chez le psy et meme si ce sont des cours où je ne joue pas beaucoup, c'est très révélateur.

Le piano c'est un peu comme un miroir ...

J'espère que mon expérience pourra t'aider. Bonne chance demain!
solgy
Messages : 220
Enregistré le : ven. 12 janv., 2007 9:58
Mon piano : HOFFMAN 124
Localisation : Vaureal, Région parisienne

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par solgy »

Polonaise a écrit :Je suis adulte-élève depuis 5 ou 6 ans d'un prof homme 10 ans plus jeune que moi. Il n'y a rien d'"ambigue" entre nous mais moi aussi je perdais tous mes moyens devant lui jusqu'à il n'y a pas si longtemps...
Je pense que comme pour moi le problème vient de toi et non pas de ta prof puisque tu n'as rien à lui reprocher, sauf de ne pas se rendre compte de ton travail. Moi aussi quand il me dit "c'est un Fa à gauche" je ne trouve plus le Fa sur le piano et c'est l'horreur.
Au début nos rapports étaient très "prof-élève"; maintenant ça a évolué et même si je le mets toujours sur un piedestal d'un point de vue piano, pour le reste c'est un mec "normal" avec ses défauts, ses problèmes...
Par contre tu voudrais que ta prof reconnaisse ton volume de travail, tout comme moi j'attendais du mien qu'il me félicite d'avoir su déchiffrer le morceau en 1 semaine seulement etc...

En fait je pense que comme moi tu dois te dire:
- tu ne fais pas du piano pour être "reconnue" par ta prof ou admirée ou faire croire que tu vaux mieux que ce que tu vaux.
- ta prof est meilleure que toi en piano mais il y a certainement des domaines ou tu es meilleure qu'elle.
- ta prof est un coach, qui est là pour t'aider à progresser, pas pour te juger.

Le mieux serait certainement de mettre cartes sur table avec elle, de lui parler de tout cela. Moi j'ai pleuré plus d'une fois devant mon prof et maintenant je ne tremble plus arrivée à la deuxième ligne de mon morceau, je n'ai plus le trac devant lui car il sait tout de moi (enfin non pas tout quand même!). Et il y a souvent des cours ou il me parle de mes blocages, j'ai l'impression d'etre chez le psy et meme si ce sont des cours où je ne joue pas beaucoup, c'est très révélateur.

Le piano c'est un peu comme un miroir ...

J'espère que mon expérience pourra t'aider. Bonne chance demain!
Je te remercie de ta réponse. En fait, je ne la met pas du tout sur un piédestal. Et je ne cherche pasprouver quoi que ce soit, qu'on me dise tu es doué, tu fais bien, ca en fait je m'en fou.. Je cherche à être guidée accompagnée dans mon apprentissage, je cherche à apprendre à jouer librement. Et je n'arrive pas à comprendre pourquoi je bloque à ce point. Je veux juste pouvoir jouer ce que j'ai envie de jouer.
Je sais que je suis lente. Qu'il me faut du temps pour appréhender un morceau. Bref. Je pense que la difficulté vient aussi du fait. Que je n'ai pas recommencé le piano à zéro.
Qu'à la fois je suis capable de jouer des trucs difficile et que je bloque sur des trucs simple.
La différence problable entre ton prof et la mienne c'est qu'elle n'est pas du tout dans une approche psychologique. Elle est uniquement dans une approche technique.
Et effectivement, elle ne me coach pas. Je pense que ce qui c'est passé hier est qu'elle s'est rendu compte que je n'étais pas prete et que dans son esprit présenter une elève qui n'est pas prete est mauvais pour son image d'enseignante.
La semaine dernière, je lui émis l'hypothèse de passer le 20 avec les professeurs du conservatoire et non pas demain avec le jury officiel, elle m'a donné le choix j'ai fini par me décider pour demain.
Et hier elle a remis cela en question et je lui ai dit qu'elle décide. Et cela c'est extrêmement déstabilisant. Je pense qu'elle ne sait pas comment faire pour m'aider. Sur ce, en travailler quelques heures, je peux y arriver. Il ne manque vraiment pas grand chose. Après ce sera une question de mental. Je n'ai pas peur d'avoir honte, ou d'être jugée, j'ai peur de ne pas pouvoir jouer....

Une chose est sure, je prend cela très à cœur. Le piano c'est très important pour moi. Il y a de grand chance que le blocage vienne de moi.
Solgy
Chaud pain
Messages : 157
Enregistré le : sam. 15 mars, 2008 15:57
Mon piano : Wilhemn Steinmann
Localisation : Montigny-le-Bretonneux

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par Chaud pain »

Oui, certainement, il faut prendre du recul. Essaie de jouer pour toi avant tout, car quand tu es toute seule chez toi tu n'as pas de blocage, non ? Donc avant de commencer un morceau, fais le vide dans ta tête et sois à l'écoute des sons, et des sensations qu'ils te procurent. Concentre toi à fond sur ça, essaie de parvenir à un état quasi-transcendantal, afin d'être toute ouïe et aware. C'est avant tout un travail sur soi plutôt qu'un travail purement pianistique. Peut-être aussi prendre la pratique pianistique plus à la légère ? Car après tout, je pense que tu as d'autres activités qui te tiennent à cœur à côté :) Parvenir à jouer parfaitement un morceau n'est pas une fin en soi, mais un moyen nous amenant à une sensation de plaisir, de plénitude. ;)

Voilà, en espérant t'avoir aidé :)
solgy
Messages : 220
Enregistré le : ven. 12 janv., 2007 9:58
Mon piano : HOFFMAN 124
Localisation : Vaureal, Région parisienne

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par solgy »

Chaud pain a écrit :Oui, certainement, il faut prendre du recul. Essaie de jouer pour toi avant tout, car quand tu es toute seule chez toi tu n'as pas de blocage, non ? Donc avant de commencer un morceau, fais le vide dans ta tête et sois à l'écoute des sons, et des sensations qu'ils te procurent. Concentre toi à fond sur ça, essaie de parvenir à un état quasi-transcendantal, afin d'être toute ouïe et aware. C'est avant tout un travail sur soi plutôt qu'un travail purement pianistique. Peut-être aussi prendre la pratique pianistique plus à la légère ? Car après tout, je pense que tu as d'autres activités qui te tiennent à cœur à côté :) Parvenir à jouer parfaitement un morceau n'est pas une fin en soi, mais un moyen nous amenant à une sensation de plaisir, de plénitude. ;)

Voilà, en espérant t'avoir aidé :)
Oui, il m'arrive de bloquer, chez moi. mais pas à ce point. C'est différent. J'ai quand même du mal à faire un sans faute.
Et j'ai d'autres activités. Je peux même faire un parallèles dans les absences. A la différence c'est que quand cela m'arrive j'arrive à me rattraper au branches. D'ailleurs mon problème d'état est très contradictoire.
Car, comme tu le dis il faut que j'arrive quand je joue du piano à me mettre dans ma bulle et oublier le reste. Alors que dans mes autres activités. Il y a un travail d'écoute et de perception de l'environnement qui est très important.
Et c'est en général quand que je barre et que j'oublie ce qui m'entoure, que cela me pose problème dans les autres activités. Et si je me plante, je vais prendre en compte l'environnement pour récupérer. Je parle du kayak et de la danse. Le kayak, c'est bien simple tu barres, tu es sanctionné, donc tu dois réagir, les éléments te rappellent à l'ordre. L'état d'absence est à la limite de la transe. Tu passes dans un autre univers, très étrange comme sensation.
Et d'un coup tu reviens à la réalité. Par survie. (cela m'arrive en général, le premier jour, avec la fatigue et quand je n'ai pas navigué régulièrement) Mais à la différence du piano, je ne panique jamais. J'ai peur avant jamais pendant. Je n'angoisse pas quand je me plante.

Pour la danse et bien c'est la musique ou les autres qui te remettent dans le droit chemin. Tu peux rattraper.

Au piano, je n'ai pas encore trouvé le truc, pour me récupérer et au contraire il faudrait que je me coupe de l'environnement autre que le piano et le son. Le problème de concentration et le même. Mais peut être à la différence, il n' y a pas d'approximatif.

.Enfin c'est bien nébuleux tout cela.
Et si je pouvais m'envoyer une bonne rivière avant l'examen, je suis quasiment certaine que je serais dans l'état parfait pour jouer.

Pour la plénitude je suis ok, mais j'ai un peu de chemin à faire. Vous lire et répondre m'aide à comprendre.
Solgy
Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6766
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par BM607 »

Tiens c'est marrant ça, ça me rappelle un type que je vois dans la glace le matin quand je me rase.
Quand je participe à une épreuve de Course à pied, avant le départ stress, puis une fois le coup de canon, on y va, on fait avec. Plus de stress en tout cas, même si quelques craintes (c'est long un Marathon), mais c'est tout. C'était pareil pour les autres sports en compét', même ceux qui demandaient de la concentration (7 ans de sports de combat, Volley, tennis), jamais de problèmes.

Au piano, quand je joue seul j'arrive à sortir quelques notes. Quand on m'écoute, et que ce sont des personnes peu au fait du piano, j'arrive à sortir encore quelques unes des précédentes notes. Les fausses notes, les pâtés, ils ne s'en rendent pas compte, je peux y aller.
Mais si c'est quelqu'un qui connait le piano, 3 mesures et salut, plus personne.

Je me suis entraîné des heures et des heures à jouer une petite gavotte de Bach, je pourrais la jouer, seul, une main attachée dans le dos et les yeux bandés, et quand Dominique (prof et tout...) est venue essayer mon piano la semaine dernière, j'ai eu du mal, je ne passais plus certains passages (trous), j'ai dû reprendre, bref pas la joie. Et je ne parle pas de mon prélude en cours, sur les 70 mesures que je connais parfaitement, j'en ai passé une demi-douzaine.

Je pense que j'y arriverais un jour, mais pas encore. Seulement 5 ans de piano, pas assez. Et pas de solution miracle.
Donc ce n'est pas lié à un prof, pour moi (je n'en ai pas, c'est radical)

BM
Je ne crains pas le suffrage universel, les gens voteront comme on leur dira.
A. de Tocqueville
Avatar du membre
Tim
Messages : 43
Enregistré le : mer. 10 déc., 2008 18:30
Localisation : Mennecy (Essonne - 91, Île de France)

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par Tim »

Merci, je ne suis pas le seul...

J'ai aussi ce problème, des "blocages" devant mon professeur (tout autre personnes d'ailleurs). De réels blocages, je m'arrête en plein milieux du morceau (souvent à un changement significatif dans ce dernier) et je ne peux plus continuer. Il faut alors que j'essaye à plusieurs reprises pour redémarrer mon morceau. Des morceaux que je maîtrise parfaitement chez moi, lorsque je joue seul. J'ai remarqué aussi que cela me le faisait surtout sur des parties rapides du morceaux. Bref, cela me fait quelque soit la personne (pianiste ou pas).

Concernant la relation avec mon professeur, je ne pense pas que cela vient de là. Je vais aujourd'hui sur mes 17 ans, et cela fait quatre ans que je suis son élève. Nous commençons à nous connaître, et je ne me sens jamais "stressé" lorsque je joue devant elle. Je pense que je ne suis soumis au trac devant elle ; je n'ai donc toujours pas compris d'où cela venait.

C'est extrêmement frustrant, car je ne peux jamais lui montrer correctement mes morceaux, il y a toujours quelque chose qui bloque...

Maintenant, lorsque j'ai ce problème, je rejoue très lentement le morceau, pendant une semaine, jusqu'au prochain cours. Dés fois cela marche, mais pas tout le temps... Si le blocage intervient tout au début de jouer (sur la première note), elle m'avait dit de faire le vide dans ma tête, de penser à ce que l'on va jouer. Se le répéter plusieurs fois, puis démarrer. Cette dernière technique est assez efficace (quoique un peu longue certaines fois), mais ce n'est que lorsque mes "blocages" interviennent en début de morceau.

Je comprends tout à fait.
Syl
Messages : 709
Enregistré le : mer. 19 avr., 2006 18:33
Localisation : Environs de Toulouse

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par Syl »

J'ai 45 ans, j'ai arrêté le piano pendant plus de 10 ans et ai repris il y a 7 ou 8 ans. Je joue du piano 2h par jour en moyenne et il me faut beaucoup travailler pour arriver à quelque chose de potable (des similitudes, non ?)

Des blocages devant mon prof, je n'en ai plus vraiment. Je joue moins bien que chez moi mais c'est moins pire que lorsque je joue en public... J'en ai pris mon parti.

En fait, lors de mon 1er cours, en septembre dernier, je n'en menais pas large. Cette prof m'a accepté dans ses cours par piston. Pression énorme (là, c'était pire que de jouer en public). Et puis petit à petit, elle a su me mettre en confiance. Mais c'est vrai que je ne suis pas détendue quand je vais en cours (avec mon ancien prof, si). Ce que je me dis pour relativiser : si je suis des cours, c'est que j'en ai besoin donc normal que ce que je présente ne soit pas parfait (ni même moyen d'ailleurs). Le tout, c'est d'ingurgiter un maximum de choses en cours pour pouvoir les reproduire chez soi, pour progresser, avoir un meilleur son, un meilleur toucher. Avant un cours, il me semble connaître un morceau, le jouer bien, et mesure après mesure (quand ce n'est pas chaque note), tout est repris, revu : le son, le geste pour l'atteindre, le phrasé, les accents, les non accents, la fluidité... C'est très déroutant, perturbant mais je crois que j'aurais appris en un an plus qu'en 6 ans avec mes précédents profs. Alors même si je stresse avant les cours, ce n'est pas grave après tout, j'emmagasine pour le futur et si elle ne se rend pas compte de mes progrès, moi oui :wink:

Mais c'est vrai que ni moi, ni ma prof, n'avons la pression d'un examen.
Avatar du membre
Marie-Danielle
Messages : 104
Enregistré le : mer. 08 oct., 2008 1:23
Mon piano : Yamaha Clavinova CLP-220
Localisation : Québec Montréal

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par Marie-Danielle »

Bonjour Solgy

Je comprends ce que tu vis parce que c'est exactement la même chose pour moi. Mes cours sont maintenant terminés jusqu'en septembre et je crois que cela me fera un grand bien parce que plus le temps passait plus je bloquais, assez que je ne jouais presque pas à mes cours. Je crois avoir identifié une solution à mon problème : apprendre à jouer en lisant la partition sans regarder le clavier. Jusqu'à maintenant, j'apprends par coeur la pièce, mesure par mesure, jusqu'à ce que je la connaisse parfaitement bien. C'est plus tard que ça se gâche, je panique devant mon prof , j'oublie ce que je dois jouer, je ne sais plus où je suis rendue et c'est l'enfer....

En attendant de savoir quoi faire, je continue à apprendre une nouvelle pièce et à jouer tous les jours cette pièce Hero tant et aussi longtemps que je ne réussirai pas à m'en rappeler une fois pour toute.
solgy
Messages : 220
Enregistré le : ven. 12 janv., 2007 9:58
Mon piano : HOFFMAN 124
Localisation : Vaureal, Région parisienne

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par solgy »

Marie-Danielle a écrit :Bonjour Solgy

Je comprends ce que tu vis parce que c'est exactement la même chose pour moi. Mes cours sont maintenant terminés jusqu'en septembre et je crois que cela me fera un grand bien parce que plus le temps passait plus je bloquais, assez que je ne jouais presque pas à mes cours. Je crois avoir identifié une solution à mon problème : apprendre à jouer en lisant la partition sans regarder le clavier. Jusqu'à maintenant, j'apprends par coeur la pièce, mesure par mesure, jusqu'à ce que je la connaisse parfaitement bien. C'est plus tard que ça se gâche, je panique devant mon prof , j'oublie ce que je dois jouer, je ne sais plus où je suis rendue et c'est l'enfer....

En attendant de savoir quoi faire, je continue à apprendre une nouvelle pièce et à jouer tous les jours cette pièce Hero tant et aussi longtemps que je ne réussirai pas à m'en rappeler une fois pour toute.
Je ne comprend pas bien tu essaie d'apprendre une pièce par jour ? Ce la me semble beaucoup.
Perso, j'ai renoncé au par coeur. J'ai tenté, mais je préfère que cela vienne naturellement à force de travailler. Mon objectif est de jouer de manière fluide et mélodieuse. Je pense aussi que le fait d'avoir eu une coupure de plus de 20 ans, m'ont empêché de repasser par un apprentissage complet débutant. Ce qui aurait peut être été bénéfique. Mais impossible. A 16 ans, les morceaux je les savais très rapidement, sans avoir à tenter de les retenir.

Pour la lecture de la partition, je confirme. Je viens de faire l'expérience. J'ai beaucoup travaillé aujourd'hui pour tenter de me rassurer pour demain.
Et j'ai fini par demander à mes "hommes" de m'écouter pour me mettre en condition, il y avait un ami aussi. Quand j'arrive à bien coller à la partition, ca passe. Si je décroche, ca casse.

Donc consigne demain tenter de ne pas décrocher de la partition pour rester concentré sur le morceau. Sinon j'ai des absences, ce n'est pas gagné.
Heureusement je passe à 17h30 demain, du coup matin danse et sieste après midi. Si j'y arrive je serais à peu prêt détendue.
Au programme Solgegieto et Lieder ohne Worte àp 19 N6 Venezian gondole de Mendelsohnn.

C'est un peu rassurant de me rendre compte que je ne suis pas la seule à bloquer.
En réponse à Syl, c'est moi qui ait choisi de passer un examen.
J'ai pensé que c'était un moyen de progresser. Je voudrais arriver aussi à me "désiniber".

J'aimerai jouer avec d'autre instrumentiste ou pouvoir accompagner un chanteur. Ou travailler avec d'autres pianistes.

Pour demain, je verrais bien. J'ai rebossé aujourd'hui. Je suis gêné par la mauvaise qualité de mon piano qui ne m'aide pas entrer dans la musique. J'ai même été obligé d'aller travailler un peu sur le numérique.
Je commence à me calmer un peu. Je essayer de ne pas toucher à mon piano dans la journée pour me reposer et demain à 17 h, je verrais ce que je suis capable d'entrer dans le morceau.

Pour la prof, je vais discuter avec elle la semaine prochaine et voir avec elle si c'est mieux de changer. Je parierais qu'elle ne va pas essayer de me retenir.
L'instinct...
Syl d'après ce que tu dis, ton professeur t'as mis en confiance. Visiblement la mienne n'a pas réussi. Elle me paralyse et je n'ai toujours pas compris pourquoi.
Ta prof elle doit être genial, si tu as été obligé de te faire pistonner.

Cet examen a une valeur symbolique pour moi.
Et si je rate, je ferais mieux la prochaine fois. Surtout que jaurais certainement un autre piano. LA suite demain soir.
Solgy
Avatar du membre
Marie-Danielle
Messages : 104
Enregistré le : mer. 08 oct., 2008 1:23
Mon piano : Yamaha Clavinova CLP-220
Localisation : Québec Montréal

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par Marie-Danielle »

je pense que je me suis mal exprimée !!! je n'essaie pas d'apprendre une pièce par jour !!!!

Je constate seulement que nous avons un problème semblable mais dont le motif est différent. Je n'ai pas appris à jouer sans regarder le clavier et c'est un gros handicap présentement pour moi. Comme ce n'est pas une exigence du prof actuel, moi je pense changer de prof en septembre.

Bon succès pour demain.....
Brainstorm
Messages : 29
Enregistré le : dim. 12 avr., 2009 2:38

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par Brainstorm »

À te lire, je pense que soit tu n'as pas la prof qu'il te faut, soit tu te compliques trop l'existence pour rien.

Un bon prof, çà parle aussi d'autres choses que le solfège, ce qu'il faut apprendre techniquement, ou tes problèmes de jeu, etc. Un bon prof va t'expliquer tes fautes, ce que tu dois corriger, mais aussi tes points forts, ce qui va au-delà de la théorie, etc.

Petit exemple : quand j'étais pianiste/claviériste à la direction de groupes musicaux (et pas nécessairement dans le classique), je m'amusais, en commençant plusieurs semaines avant le grand jour des concerts, à faire exprès et créer une erreur aussi dérangeante que possible (mauvais rythme, accord ff un demi-ton au-dessus/au-dessous, saut de 24 mesures, etc) pour déstabiliser les autres instrumentistes. Non pas pour compliquer les choses, mais bien pour se préparer à mieux s'en sortir en cas de bogue. J'explique aux gens qu'ils doivent être capables de poursuivre en m'ignorant du mieux qu'ils peuvent, car ces choses-là arrivent à n'importe qui, chez les amateurs comme chez les professionnels. Et on fait cela de temps à autre, en s'amusant bien sûr, et non en se prenant trop au sérieux. Dans ton cas, un bon prof de piano pourrait par exemple te dire, pour chaque pièce, quelque chose comme "sois prête à recommencer à la mesure 24, 48, 64, etc" en cas de panne de mémoire majeure ou autre nervosité. Chaque pièce que tu joues, tu peux alors la reprendre en certains repères, pas pour te compliquer la vie, mais pour te donner confiance juste au cas. Donc, au lieu de paralyser, avec ce genre de pratique un peu "hors cours" mais très utile, tu sais comment repartir quelque part en cas de problème.

Quand à toi en tant qu'élève, n'oublies pas de revenir à la simplicité ! On recherche tous la perfection, mais c'est une utopie. Alors vaut mieux essayer d'avoir du plaisir entre temps. N'oublies pas de "jouer" du piano, et non de "souffrir" au piano. :wink: Je ne connais pas les pièces que tu cites, mais si elles représentent des sentiments heureux ou joyeux, entres dans la musique de l'auteur, essaies de transmettre ce que l'auteur a écrit, et au diable les imperfections, même les petits blancs de mémoire. C'est monnaie courante dans toutes les écoles de musique. Quelques fausses notes, ce n'est rien. La musique, c'est avant tout des émotions et non la perfection technique.

Voilà, alors espérant que ces quelques lignes te détendront un peu. Bonne chance pour demain, et n'hésites pas à changer de prof si elle est incapable de te motiver. Un professeur doit également être un motivateur. Et selon tes écrits, il semble y avoir un problème quelque part. 8)
solgy
Messages : 220
Enregistré le : ven. 12 janv., 2007 9:58
Mon piano : HOFFMAN 124
Localisation : Vaureal, Région parisienne

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par solgy »

Brainstorm a écrit :À te lire, je pense que soit tu n'as pas la prof qu'il te faut, soit tu te compliques trop l'existence pour rien.

Un bon prof, çà parle aussi d'autres choses que le solfège, ce qu'il faut apprendre techniquement, ou tes problèmes de jeu, etc. Un bon prof va t'expliquer tes fautes, ce que tu dois corriger, mais aussi tes points forts, ce qui va au-delà de la théorie, etc
professeur doit également être un motivateur. Et selon tes écrits, il semble y avoir un problème quelque part. 8).
Les deux, je me complique beaucoup l'existence et je pense que ma prof n'est pas celle qui me convient.
J'ai passé l'examen. Comme prévu je me suis vautrée. Mais je l'ai bien pris.
Mes mains tremblaient, c'est la premiere fois que cela m'arrive. Le jury plutôt sympa. Conclusion, le premier morceau cela allait à peu pres, le deuxième était d'un niveau technique un peu au dessus de mon niveau.
Ma prof était dans ces petits souliers. En plus un autre de ses eleves s'est aussi vautré. Mais je ne lui en veux pas pour cela. Je pense qu'elle n'a pas su évaluer mon niveau.
J'ai aussi noté la différence de rapport entre les deux autres eleves adultes et les deux autre profs.
Cela se résume en une phase. La chaleur humaine.
Tous vos posts m'ont rassuré et si je prend les choses bien, c'est à vous lire j'ai pris un peu de recul.
Ce fil sur le stress, peut donc continuer. Si vous avez des trucs à nous conseiller pour la préparation et la relaxation je suis prenneuse.
Solgy
Polonaise
Messages : 62
Enregistré le : sam. 21 mars, 2009 21:34
Mon piano : Seiler 116 primus
Localisation : Pas-de-Calais

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par Polonaise »

Désolée que tu te sois "vautrée" mais tu as joué et terminé tes morceaux, c'est déjà bien. Une de mes "copines" de piano, grande débutante depuis 6 ou 7 ans, passe l'examen chaque année et à chaque fois elle a un trou et n'arrive pas à continuer. Cette année elle est allée au bout. Elle ne joue pas très bien mais j'admire qu'elle ose venir au casse-pipe chaque année. Cette année elle était super contente!
La gestion du stress, du trac est un vaste sujet! Les mains qui tremblent c'est le trac et il faut l'ignorer (ne pas nourrir le troll...) et penser à jouer "au fond du clavier". C'est ce que me dit mon prof, mais la mise en application n'est pas si évidente.
#-o
Brainstorm
Messages : 29
Enregistré le : dim. 12 avr., 2009 2:38

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par Brainstorm »

solgy a écrit :J'ai aussi noté la différence de rapport entre les deux autres eleves adultes et les deux autre profs.
Cela se résume en une phase. La chaleur humaine.
Tous vos posts m'ont rassuré et si je prend les choses bien, c'est à vous lire j'ai pris un peu de recul.
Ce fil sur le stress, peut donc continuer. Si vous avez des trucs à nous conseiller pour la préparation et la relaxation je suis prenneuse.
Voilà toute la réponse : trop de profs se limitent à leur liste de tâches et oublient le rapport humain : motivation, encouragement et tout ce qui sort de la théorie et de la pratique musicale by the book. Comme tu sembles une personne sensible, tu as besoin d'un professeur qui possède ces qualités.

Pour la gestion du stress, chaque personne doit tâtonner pour trouver ses propres moyens. Les rituels de l'un ne pourront pas s'appliquer pour quelqu'un d'autre, puisque chaque personne gère le stress différemment. En gros, rien ne sert d'essayer de ne pas être nerveux avant une audition ou un concert - je crois que c'est impossible. Ce qu'il faut, c'est voir sa nervosité comme quelque chose de positif et de là, la gérer ou la transformer du mieux qu'on peut à notre avantage. Mais ne t'en fais pas, nous sommes tous dans le même bateau, les amateurs comme les grands pros.

Un exemple : Horowitz a souvent souffert de dépression et a dû utiliser des antidépresseurs pendant plusieurs années. Quand il utilisait ces substances, son jeu était plus ennuyeux et fade. À mon avis, c'était la conséquence d'un des effets secondaires de ces produits, qui le rendait moins nerveux. En clair, sans nervosité, on risque fort de jouer beaucoup moins bien ! Donc, c'est important de voir que la nervosité est sans doute utile pour nous, même si c'est difficile de la gérer.
Yog
Messages : 164
Enregistré le : ven. 13 janv., 2006 15:04
Mon piano : Kawaï KG-5 2m08 et Kawaï CA-51
Localisation : Alsace

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par Yog »

Malheureusement, le prof ne peut pas non plus tout faire. On a beau essayer de mettre à l'aise l'élève, de le motiver, d'user même de psychologie pour l'aider, mais à un moment, l'élève a à faire le chemin seul. Il est difficile de prévoir la réaction d'un élève en condition d'examen.
Je crois que ce qui peut aider, c'est de prendre "l'habitude" de jouer en public, d'accepter son imperfection et les fausses notes. Ne pas être non plus trop exigeant avec soi-même, du moins, accepter sur le moment qu'on fasse des fautes et rester centrer sur la musique. Je conseille souvent à mes élèves de sentir la pesanteur des bras et des mains. Lorsqu'on stresse avant un concert, on a cette tendance à être "emmené vers le haut", à quitter un certain contact des touches. Tout s'accélère et les gestes deviennent précipiter. Au contraire, même si c'est difficile, il faut se prendre le temps de jouer les notes, de respirer, de ne pas se laisser troubler par certains passages pas trop réussis. C'est aussi un apprentissage à faire. Le prof peut donner des outils, des conseils, mais le gros du travail c'est à l'élève de le faire.
Je crois qu'il ne faut pas non plus tout attendre de son prof et oser, par quelque part, prendre des initiatives et s'assumer en tant qu'instrumentiste.
Maintenant, c'est clair qu'un bon rapport avec son prof facilite grandement tout ça, mais ce n'est pas gagné pour autant.

C'est clair que c'est dommage que tu te sois plantée à ton examen, mais il est important maintenant d'en tirer des leçons, de comprendre et d'analyser tes réations, afin de pouvoir réagir positivement la prochaine fois. C'est souvent par les échecs qu'on apprend le plus. :D
Avatar du membre
cumulonimbus
Messages : 149
Enregistré le : dim. 15 mars, 2009 12:13
Mon piano : Hoffmann 1m60 (1970)
Localisation : Nantes

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par cumulonimbus »

Hello Solgy,

Désolé que tu te sois rétamée :( . Je compatis, juste... Mais, t'es tu plantée autant que ça? Des fois, on a une vision disproportionnée.

Je ne sais pas quoi te conseiller, car je ne suis pas très psychologue. Mais je sais ce qui bloque dans mon cas. Quand je joue devant d'autres gens, j'ai l'impression de livrer quelque chose d'intime, et ça me met mal à l'aise. Suffisamment pour me destabiliser et me conduire à l'échec. Sans doute que jouer devant un prof avec lequel je n'ai pas de connivence me serait désagréable, et je resterais sur ma réserve, médiocre. Même devant mes proches, c'était délicat. Au début, je jouais de façon détachée. J'évitais de mettre trop d'emphase, ou "trop de moi même" dans mon jeu par peur du jugement. Heureusement, ma femme m'en a fait le reproche un jour. Elle s'est rendu compte que je jouais trop plat, et que c'est précisément ce point là qui l'ennuyait quand je me mettais au piano, "alors qu'à la radio, ça chante, et on a plaisir à écouter!". Cette remarque m'a totalement desinhibé. Enfin, chez moi seulement!...

Dans le cas du sport, cela ne se produit pas, car même si on se plante, le public ne peut vous juger que sur un aspect "extérieur" de votre personne. Dans le cas de la musique, le jugement est plus global, car il touche votre goût, votre sensiblité, votre résistance nerveuse... Bref on ne juge pas seulement votre personne, mais certains traits de votre personalité, à un dégré relativement intime. Pas étonnant qu'on soit reticent!

Je ne sais pas si tu partages cette analyse. Mais si oui, tu vois à peu près dans quel état de confiance il faudrait que tu sois avec ta prof!...
J'aime la règle qui corrige l'émotion. J'aime l'émotion qui corrige la règle. (Georges Braque)
fred.sol
Messages : 93
Enregistré le : mer. 05 sept., 2007 10:35
Localisation : Région parisienne

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par fred.sol »

Quelques questions que certains considéreront comme impertinentes :

- pourquoi "passer des examens" quand on est adulte ? Pour les enfants, cela peut-être utile pour les pousser à étudier régulièrement et correctement, mais pour des adultes, où est l'intérêt ?

- pourquoi vouloir à tout prix jouer en public ? Ne joue-t-on pas d'abord et surtout pour soi-même, pour mieux comprendre les oeuvres, pour mieux ressentir les émotions musicales, pour mieux vivre le contact avec l'Oeuvre d'Art, pour son propre épanouissement personnel ?

- pourquoi vouloir à tout prix suivre les pernicieuses obsessions de notre société : vouloir prouver notre valeur (à soi-même ou aux autres) ?

- pourquoi se servir de la musique pour relever des défis et non la vivre comme une recherche intérieure ?

Avec son prof, c'est un peu le problème : on veut prouver quelque chose alors qu'un prof est là pour vous aider à trouver le chemin. Un prof n'est pas là pour juger mais pour vous donner les moyens d'avancer dans votre travail en vous apprenant la technique (l'art des plans sonores, de la pédale, des nuances...) et vous faisant découvrir ce qui se cache au coeur de chaque oeuvre, de chaque style. Un cours n'est pas là pour sanctionner votre travail. Mais pour vous aider à poursuivre votre recherche personnelle.
cotrolo
Messages : 271
Enregistré le : sam. 30 mai, 2009 19:26

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par cotrolo »

Non , à mon avis ce sont des questions très pertinentes .

Pourquoi les exams quand on est adulte : pour savoir où se situer par rapport à ce qu'on a fait l'année d'avant , les avis d'autres personnes qui ne nous connaissent pas en général sont plus neutres et moins complaisants que celui des amis , des connaissances et celui qu'on a de soi-même . Ces avis font souvent progresser énormément son jeu , mais souvent ils sont mal perçus , ils nous mettent devant une réalité bien cruelle et peu flatteuse .

Pourquoi jouer en public : tout simplement parce que la musique est un langage , et que l'Homme est un animal qui vit en société donc il lui faut des partages et des communications entre ses semblables . Peu de personnes qui parlent toutes seules à elles-même . Peu de peintres qui cachent tous leurs tableaux dans le placard . Peu de pianistes qui jouent toujours que pour eux-même une fois que l'oeuvre est apprivoisée .

Une des obsessions de notre société ? ne pas vivre seul isolément sur une île désertique .

La musique , un défi ? La musique est un langage tout comme le français , l'anglais ..... plus on en pratique plus on a envie de bien utiliser la langue , on ne va pas vouloir parler comme un enfant de trois ans quand on en a quinze ?


Le prof est là pour guider , donc son rôle est de repérer les défauts de l'élève pour les corriger , il n'est pas le public de l'élève et ne va pas applaudir à chaque fin de phrase ou à chaque fin d'exécution de l'élève ( adulte ou enfant peu importe ) , il faut qu'il remplisse son contrat en cherchant des solutions aux problèmes de l'élève . Mais souvent l'Ego des adultes est très haut (car ils se respectent) et accepte difficilement les remarques souvent pertinentes des profs . Donc ne pas avoir de complexes devant son prof , de toute façon il est toujours plus fort que l'élève et retenir ses critiques comme seulement des avis sincères pour pouvoir progresser .
Modifié en dernier par cotrolo le dim. 14 juin, 2009 12:42, modifié 1 fois.
L.O.D.

Re: Perte de mes moyens quand je joue devant mon professeur

Message par L.O.D. »

Je suis tout à fait d'accord avec cotrolo. J'avais arrêté pendant 10 ans de prendre des cours et je pensais pouvoir m'en sortir seule. Résultat : prise de mauvaises habitudes. Il est clair que les premiers cours avec ma prof actuelle, je n'étais pas à mon aise surtout que j'avais accumulé des problèmes techniques. Mais une relation de confiance, une complicité s'est installée entre nous. Du coup, je n'ai plus le trac devant elle et j'arrive à jouer à mon vrai niveau. Ma prof peut d'autant plus corriger mes problèmes car ce sont les vrais et non ceux dûs au stress. Il y a encore 2 ans, pour moi, jouer en public était une ineptie et surtout une grosse trouille (que je me cachais) car je joue du piano pour me faire plaisir . Maintenant, après avoir repris confiance en moi, en ma technique, je me rends compte que jouer en public ne peut que m'apprendre sur moi-même et renforcer ma façon de jouer. Il m'arrive encore de me planter en public mais j'apprends aussi à gérer mes émotions qui font parties intégrantes de la musique. La route est longue pour arriver à gérer son trac, il ne s'agit pas de le faire disparaître mais de pouvoir prendre le dessus. Solgy, accroche-toi !
Répondre