Variations sérieuses (Mendelssohn)

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Nyro Xeo
Messages : 157
Enregistré le : lun. 09 oct., 2006 11:03
Mon piano : Hellas
Localisation : Suisse

Variations sérieuses (Mendelssohn)

Message par Nyro Xeo » dim. 13 avr., 2008 18:02

Bonjour,

Voilà, je viens de découvrir les variations sérieuses de Mendelssohn. Alors j'ai trouvé divers enregistrements sur YouTube, et il y en a des biens. Mais est-ce que quelqu'un aurait un vrai enregistrement ? Quelle est selon vous le meilleur interprète de ces variations ?

Et après une recherche sur le forum, il semblerait que le niveau soit quasiment infernal. Bref, j'imagine que jamais je ne pourrai les jouer, mais dans quelle mesure c'est possible à jouer ? (Plus dur qu'une ballade de Chopin ? Que Bach-Busoni ? Que le 3e concerto de Rachmaninov ?...)

Ah, et ces variations ne sont-elles pas magnifiques !?!

Merci d'avance.
-={ Nyro Xeo }=-

Avatar du membre
Sanctamaria
Messages : 405
Enregistré le : sam. 18 nov., 2006 16:32
Mon piano : Seiler et Petrof
Localisation : Lyon

Re: Variations sérieuses (Mendelssohn)

Message par Sanctamaria » dim. 13 avr., 2008 21:10

Tiens...ben dis donc tu vas vite en besogne. Je suis RAVIIIE de t'avoir fait découvrir ce morceau :mrgreen: .

Pour te donner une idée du niveau...une fille du CNR de Lyon, qui était en 3ème cycle (mais alors c'est compliqué parce qu'elle avait le niveau pour entrer en cycle supérieur mais elle a pas été prise à cause de son stress, enfin bref je vous raconte pas tout le bazar :roll: ...), l'a joué à une audition, mais le prof a dit que c'était pour elle un "véritable défi technique". Elle a beaucoup beaucoup travaillé pour y arriver, et ça lui a fait faire énormément de progrès. Bref c'est quand-même un gros morceau.
Sinon pour l'enregistrement moi j'ai Perahia et j'aime beaucoup. Si tu veux je peux essayer de te l'envoyer par mp, si j'y arrive et c'est pas gagné...
Modifié en dernier par Sanctamaria le lun. 14 avr., 2008 21:57, modifié 1 fois.
L'humilité n'est souvent qu'une feinte soumission dont on se sert pour soumettre les autres.

anuradha
Messages : 685
Enregistré le : ven. 31 août, 2007 22:54
Mon piano : yamaha C3
Localisation : Normandie, Paris

Re: Variations sérieuses (Mendelssohn)

Message par anuradha » dim. 13 avr., 2008 21:45

Bonsoir,
Tu n' es pas obligé de les jouer toutes (surtout les dernières). Tu peux t' imprégner du thème de la md dans un premier temps.
Il faut chercher une sonorité différente dans chaque note dans le thème en racontant une histoire.
J' aime bien Brendel qui apporte une dose plutôt de classicisme que de romantisme, il y a cziffra aussi plus virtuose.
Il ne faut pas les jouer trop rubato car elles sont sérieuses... :roll:
Sensible mais tonique

Rachmaninoff13
Messages : 10
Enregistré le : mar. 12 déc., 2006 11:12

Re: Variations sérieuses (Mendelssohn)

Message par Rachmaninoff13 » lun. 14 avr., 2008 10:52

faut pas non plus exagerer ... techniquement c'est tres loin du rach 3 [-X

disons que c'est entre moyen 2 et 3e cycle soit à peu pres le niveau des ballade mais c'est pas le meme style de technique (et perso je serais meme tenté de dire que c'est moins dur mais par contre c'est varié :mrgreen: )

Avatar du membre
zarathoustra
Messages : 1878
Enregistré le : jeu. 22 juin, 2006 1:37
Mon piano : Pigeon fermier de keriven fourré au foie

Re: Variations sérieuses (Mendelssohn)

Message par zarathoustra » lun. 14 avr., 2008 11:27

Rachmaninoff13 a écrit :faut pas non plus exagerer ... techniquement c'est tres loin du rach 3 [-X
Mais enfin il est facile ce concerto! :mrgreen:

nox
Messages : 7511
Enregistré le : jeu. 17 mai, 2007 22:22

Re: Variations sérieuses (Mendelssohn)

Message par nox » lun. 14 avr., 2008 11:28

zarathoustra a écrit :
Rachmaninoff13 a écrit :faut pas non plus exagerer ... techniquement c'est tres loin du rach 3 [-X
Mais enfin il est facile ce concerto! :mrgreen:
Tu vas encore nous envoyer ta version enregistrée sur ton beau clavier bleu ? :mrgreen:

anuradha
Messages : 685
Enregistré le : ven. 31 août, 2007 22:54
Mon piano : yamaha C3
Localisation : Normandie, Paris

Re: Variations sérieuses (Mendelssohn)

Message par anuradha » lun. 14 avr., 2008 16:17

Rachmaninoff13 a écrit :faut pas non plus exagerer ... [-X

disons que c'est entre moyen 2 et 3e cycle soit à peu pres le niveau des ballade mais c'est pas le meme style de technique (et perso je serais meme tenté de dire que c'est moins dur mais par contre c'est varié :mrgreen: )
D' après mon bouquin ou la progression est classé scientifiquement :shock: , ces variation sont classées en fin de 3e cycle et au délà, c'est à dire largement après une 10e année de piano. La technique, à mon avis, correspond plus à une ballade de Chopin qu' à un concerto de Rachmaninov.
Sérieux.
Sensible mais tonique

nox
Messages : 7511
Enregistré le : jeu. 17 mai, 2007 22:22

Re: Variations sérieuses (Mendelssohn)

Message par nox » lun. 14 avr., 2008 17:00

anuradha a écrit : D' après mon bouquin ou la progression est classé scientifiquement :shock: , ces variation sont classées en fin de 3e cycle et au délà, c'est à dire largement après une 10e année de piano.
Arrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrg !
Un bouquin qui classe scientifiquement la progression des oeuvres de piano :cry: :cry: :cry:
Bon bref, je vais pas encore faire mon relou ^^

De mon point de vue, tout dépend du degré de perfection cherché. Il n'y a rien de techniquement infaisable dans ces variations, la difficulté n'est meme pas comparable à un concerto de Rachmaninoff.
De toute façon, essaye ! Pourquoi demander avant si tu peux les jouer ? N'attends pas notre permission ! Lance toi ! Tu verras bien l'état d'avancement dans 2 ou 3 mois, et tu pourras alors savoir seul si tu dois attendre quelques années pour les jouer ou si quelques mois supplémentaires te permettront d'en voir le bout.

Jean-Luc
Messages : 3654
Enregistré le : mer. 21 juin, 2006 22:03
Mon piano : Kawaï GL 10 Anytime
Localisation : Paris

Re: Variations sérieuses (Mendelssohn)

Message par Jean-Luc » lun. 14 avr., 2008 17:28

anuradha a écrit :mon bouquin ou la progression est classé scientifiquement :shock:
Alors là.... Pour une fois que la science ne peut rien là-dedans...
C'est quoi les références de ce bouquin? (j'espère que tu ne parles pas de celui de L. Descaves....si? :wink: )

anuradha
Messages : 685
Enregistré le : ven. 31 août, 2007 22:54
Mon piano : yamaha C3
Localisation : Normandie, Paris

Re: Variations sérieuses (Mendelssohn)

Message par anuradha » lun. 14 avr., 2008 17:38

nox a écrit :
anuradha a écrit : D' après mon bouquin ou la progression est classé scientifiquement :shock: , ces variation sont classées en fin de 3e cycle et au délà, c'est à dire largement après une 10e année de piano.
Arrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrrg !
Un bouquin qui classe scientifiquement la progression des oeuvres de piano :cry: :cry: :cry:
Bon bref, je vais pas encore faire mon relou ^^

De mon point de vue, tout dépend du degré de perfection cherché. Il n'y a rien de techniquement infaisable dans ces variations, la difficulté n'est meme pas comparable à un concerto de Rachmaninoff.
De toute façon, essaye ! Pourquoi demander avant si tu peux les jouer ? N'attends pas notre permission ! Lance toi ! Tu verras bien l'état d'avancement dans 2 ou 3 mois, et tu pourras alors savoir seul si tu dois attendre quelques années pour les jouer ou si quelques mois supplémentaires te permettront d'en voir le bout.
Euh ce n' est pas moi qui veut les jouer... Je les ai juste déchiffré il y a longtemps.
De quelle permission parles tu je ne comprends pas ?
Concernant le concerto, tu n' as pas lu, je dis exactement la même chose... :D

Jean-luc, la collection "10 ans avec" propose une classification du répertoire selon la difficulté.
D' après les profs de forum, le niveau de cette classification correspond à de très bons élèves de conservatoire.
Le classement scientifique était un clin d' oeil (pour moi il s' agit juste d' indications)
Sensible mais tonique

nox
Messages : 7511
Enregistré le : jeu. 17 mai, 2007 22:22

Re: Variations sérieuses (Mendelssohn)

Message par nox » lun. 14 avr., 2008 18:05

anuradha a écrit : Euh ce n' est pas moi qui veut les jouer... Je les ai juste déchiffré il y a longtemps.
De quelle permission parles tu je ne comprends pas ?
Concernant le concerto, tu n' as pas lu, je dis exactement la même chose... :D
Je sais, je parlais à Nyro Xeo ;)
Disons que je ne comprends pas trop les gens qui demandent "est ce que je peux jouer ca ?" sur le forum, ou "Quel niveau il faut pour jouer ca ?", ou "Est ce que c'est plus dur que ca ?" etc...
Et de même je ne comprends pas l'intérêt d'une classification de difficulté des oeuvres. Il faut essayer, déchiffrer, jouer, abandonner parfois, ré-essayer etc...se faire ses propres opinions, celles des autres ne valent pas grand chose tant la part de subjectivité est importante. Il n'y a pas de niveau d'une oeuvre pour moi (à part à grande échelle of course, entre la lettre à elise et le 3eme de Rachmaninov y'a quand meme un petit écart), il y a celui de l'interprétation, celui de l'interprète et le degré de perfection voulu.

anuradha
Messages : 685
Enregistré le : ven. 31 août, 2007 22:54
Mon piano : yamaha C3
Localisation : Normandie, Paris

Re: Variations sérieuses (Mendelssohn)

Message par anuradha » lun. 14 avr., 2008 18:15

En gros je suis d' accord avec toi.
Pour ce genre de morceau, il faut l' essayer "tôt". C' est à dire le déchiffrer, jouer la mélodie et la md sur les 20 pages de telle façon qu'il
résonne à l' oreille de celui qui le joue comme une mélodie populaire et laisser de côté la complexité dans un premier temps - sauf pour ceux qui peuvent le jouer bien du premier coup.
Déchiffrer tôt les grandes oeuvres c' est l' ouverture d' un espace, et aussi une assurance de rentrer dans une certaine résonance, dans l' esprit du morceau. C' est aussi laisser au temps, du temps et encore du temps.
Sensible mais tonique

Avatar du membre
zarathoustra
Messages : 1878
Enregistré le : jeu. 22 juin, 2006 1:37
Mon piano : Pigeon fermier de keriven fourré au foie

Re: Variations sérieuses (Mendelssohn)

Message par zarathoustra » lun. 14 avr., 2008 20:08

Je suis pas vraiment d'accord avec toi Nox concernant le choix de la difficulté. Sur une echelle de niveau de 0 à 100 il y a des choses qui existent entre 70 et 100. Quand on a le niveau pour jouer 80 on ne l'a pas pour jouer 85...

Evidement je suis d'accord pour dire que rien n'est facile et que tout depend du niveau d'exigeance de chacun mais se frotter à quelque chose de trop dur quand on a pas entièrement acquis la technique requise ca peut etre très frustrant.

Pendant très longtemps j'ai procedé ainsi à jouer des preludes de rachmaninov quand je n'avais que le niveau pour jouer des valses de chopin et même si le resultat n'etait pas catastrophique en soi (quelque chose désordonné de plus ou moins ecoutable), il me semble que j'ai perdu du temps là où ca ne servait à rien.

un gros coup d'épée dans l'eau...

Avatar du membre
Nyro Xeo
Messages : 157
Enregistré le : lun. 09 oct., 2006 11:03
Mon piano : Hellas
Localisation : Suisse

Re: Variations sérieuses (Mendelssohn)

Message par Nyro Xeo » lun. 14 avr., 2008 20:40

De toute façon, pour moi c'est très clair, je n'ai pas le niveau pour jouer ces variations, même pas besoin d'essayer. J'ai à peine le niveau pour une invention de Bach... Mais c'est pour savoir à peu près où ça se situe : une ballade de Chopin, je garde espoir (pas de les jouer bien, bien sûr, ça c'est impossible) ; si ça avait été d'un niveau comparable au concerto de Rachmaninov, alors là j'oublie !
Et puis personnellement, je trouve intéressant de savoir à quel niveau se joue généralement un morceau quelconque (en l'occurrence ces variations sérieuses).

Pour ce qui est de connaître le niveau d'un morceau, je suis d'accord pour dire que tout est difficile, que la difficulté est subjective, que chaque pièce possède une difficulté qui lui est propre, etc.
Il n'empêche qu'un élève au conservatoire, qui suit un cursus normal, jouera quand même ces variations après telles pièces, et avant telles autres. Et très souvent, le professeur propose un morceaux à son élève selon les difficultés qu'il a, et les difficultés qu'il a déjà surmontées. Et très souvent, si l'on considère les divers programmes de divers pianistes dans leur globalité, on constate qu'on y trouve en gros les mêmes progressions musicales : par exemple (je reprends ce qui a été dit ici), des gens qui sont en 3e cycle jouent ces variations sérieuses. Et les gens qui sont en 3e cycle jouent aussi tels autres morceaux, ont déjà joué tels morceaux, et tels morceaux leur sont inaccessibles.
Bref, tout n'est pas tout noir ou tout blanc, mais ce n'est pas une raison pour rejeter d'emblée tout classement, et dire que tout est subjectif et différent, parce qu'avec une vue d'ensemble, ça reste bien cohérent, et ça peut servir. (Moi ça me sert.)

D'autre part, je suis d'accord avec zarathoustra.

Merci pour vos réponses.

Sanctamaria, oui volontiers, je suis bien intéressé par ta proposition. Je te contacte par MP.
-={ Nyro Xeo }=-

nox
Messages : 7511
Enregistré le : jeu. 17 mai, 2007 22:22

Re: Variations sérieuses (Mendelssohn)

Message par nox » lun. 14 avr., 2008 22:50

zarathoustra a écrit :Je suis pas vraiment d'accord avec toi Nox concernant le choix de la difficulté. Sur une echelle de niveau de 0 à 100 il y a des choses qui existent entre 70 et 100. Quand on a le niveau pour jouer 80 on ne l'a pas pour jouer 85...
Il y en a si tu veux entre 70 et 100, d'autres entre 30 et 70, et d'autres entre 0 et 30, mais ensuite pour les subdivisions plus petites, c'est personnalisé, il n'y a pas de classement absolu, je peux dire "je trouve les variations de Mendelssohn plus simple qu'une ballade de Chopin" (ce que je pense sincèrement), ca n'avancera pas Nyro Xeo pour autant, car un autre pensera peut etre l'inverse.
Nyro Xeo a écrit : Il n'empêche qu'un élève au conservatoire, qui suit un cursus normal, jouera quand même ces variations après telles pièces, et avant telles autres
Certes, mais encore une fois ca dépend d'un parcours personnel. Te dire que c'est plus dur qu'une sonatine de Diabelli, pas de soucis, apres entre ca et les ballades de Chopin, c'est propre à chacun.
Chacun ses points forts et ses points faibles.

Avatar du membre
zarathoustra
Messages : 1878
Enregistré le : jeu. 22 juin, 2006 1:37
Mon piano : Pigeon fermier de keriven fourré au foie

Re: Variations sérieuses (Mendelssohn)

Message par zarathoustra » mar. 15 avr., 2008 10:02

Je crois qu'on a dejà debattu de ce sujet et il me semble qu'on était d'accord nox. Tout ce que je voulais dire c'est que ca ne me parait pas ridicule de se renseigner sur la difficulté de l'oeuvre.
Et même à haut niveau il me semble qu'il y a des choses qui sont dans une certaine mesure hors de porté. Si on prend les niveaux conservatoires (que je ne connais plus vraiment à force de changement) il me semble que presenter scarbo pour un DEM c'est probablement du suicide (alors qu'un mouvement de sonate de Beethoven difficile peut être envisageable).

Bref, je n'ai pas forcement un regard assez haut pour vraiment juger des marges des choses de très grande difficulté mais il me semble qu'il en existe vraiment et que donc on peut se renseigner avant.

nox
Messages : 7511
Enregistré le : jeu. 17 mai, 2007 22:22

Re: Variations sérieuses (Mendelssohn)

Message par nox » mar. 15 avr., 2008 10:15

Oui en effet on est d'accord comme ca, effectivement, il y en a des faciles, des moyennes, des dures, des injouables, mais je ne m'aventurerais pas à une subdivision plus fine.

Et je confirme que Scarbo en DEM c'est un suicide :mrgreen: (j'en connais un qui a présenté Islamey ceci dit, mais il s'est ramassé assez violemment)

Avatar du membre
R i C o O
Messages : 249
Enregistré le : mar. 03 juil., 2007 14:47
Localisation : Bruxelles

Re: Variations sérieuses (Mendelssohn)

Message par R i C o O » mar. 15 avr., 2008 18:16

anuradha a écrit : Déchiffrer tôt les grandes oeuvres c' est l' ouverture d' un espace, et aussi une assurance de rentrer dans une certaine résonance, dans l' esprit du morceau. C' est aussi laisser au temps, du temps et encore du temps.
J'aime beaucoup cette phrase. Si je n'avais pas commencé la première ballade de Chopin quand j'avais 10 ans, je pense que je ne pourrais pas la jouer aujourd'hui... (c'est à dire 15 ans après).
"Au commencement était le rythme." Neuhaus

Répondre