Recette pour ne pas se planter en public

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Hildegarde
Messages : 209
Enregistré le : mer. 26 déc., 2007 12:33

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par Hildegarde » sam. 22 mars, 2008 14:17

C'est très intéressant cette histoire de respiration, que ceux qui jouent des instruments à vent travaillent et notent leur quantité d'air à prendre sur leur partition...
Il faudrait essayer de faire pareil et de travailler dès le début avec cette contrainte en plus... après, tu arrives sur ton début de mesure et tu dois penser à passer ton pouce, lever ta pédale et prendre 1/2 poumon...qui doit te durer jusqu'à la mesure 25 ou tu en prends 1/4 !
Je suis sûre que ça doit marcher et qu'à la fin c'est intégré inconsciemment complètement.

C'est sûr aussi que plus tu sais ton truc à 150% moins tu as de risque de te planter, mais j'aimerais pour ma part être plus décontractée quand c'est quelque chose de moins travaillé, genre un accompagnement ou tu vas pas investir trop de temps.

berthille89
Messages : 16
Enregistré le : lun. 28 avr., 2008 17:57
Mon piano : yamaha clavinoca et quart de queue pleye
Localisation : yonne sens

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par berthille89 » mar. 29 avr., 2008 20:57

Merci hildegarde pour ton humour, je me suis régalée à te lire parceque biensure je me suis reconnue, en fait j'ai fait du piano à l'age de 11 ans et à la première année on m'a fait passé un concour sur Paris, je connaissais mon morçeau par coeur et je le jouais les doigts dans le nez (pas facile hein ?) et je me suis assise devant 5 jurés et là : la tremblote , terrorisée et honteuse je n'ai plus voulu joué devant un public même devant ma mère et j'ai arrêté de suite le piano au bout d'1 an : quelle bêtise !
Aujourd'hui à 38 j'ai repris depuis septembre et c'est l'horreur à la maison ça va si y'a pas trop de monde derrière moi mais au cours j'arrive même pas devant le prof tellement je tremble 1/4 heure pour me calmer et 1/4 pour apprendre ! pas rentable du tout !
Je me calme en respirant en fait c'est un manque de concentration et de confiance en moi, je trouve le moyen de mettre sous bulle et après c'est parti .
J'ai aussi pensé à l'alcool et aux médocs mais bon comme on a dit : où vas t on !
Mais ça me rassure de voir que débutant ou pro on a quelque chose en commun ....

alain17
Messages : 457
Enregistré le : mar. 26 avr., 2005 15:00

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par alain17 » mer. 30 avr., 2008 9:20

Hildegarde a écrit :Moi aussi je fais partie du club des stressés en public, si j'avais une solution miracle je vous la donnerai... (quoique...)


- aussi il faut que je pense juste avant de commencer à bien respirer pendant tout le morceau, sans ça je reste en quasi apnée, ce qui fait que plus le temps passe plus je me sens au bord de l'évanouissement...
Il est quand très utile de s'entrainer à respirer du moins à ne jamais bloquer son souffle, tous les jours, quand on fait par exemple ses exercies techniques, travail mains séparées, quand il n'y a justement pas d'enjeu, de manièrèe à acquérir une totale habitude, un réflexe.

De toute façon, sans respiration libre, il n'y a pas de gestes détendus, tranquilles, donc pas de jeu musical authentique.
Modifié en dernier par alain17 le mer. 30 avr., 2008 16:18, modifié 1 fois.
Le style est comme le cristal. Sa pureté fait son éclat.
Victor Hugo

Hildegarde
Messages : 209
Enregistré le : mer. 26 déc., 2007 12:33

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par Hildegarde » mer. 30 avr., 2008 15:44

Pour Berthille :

Ah moi aussi on m'a fait le coup quand j'étais petite ! C'était dans une salle de concert, avec tout un jury, plusieurs années de suite, à partir de 7 ans.
Comme ma mère était fan de couture, en plus je commençai à flipper dès les essayages de "la belle robe pour l'occasion".
Le jour tragique arrivé, parents, grand-parents, tantine et prof de piano, sur leur 31 avec leurs habits de dimanche m'amenaient à l'abattoir avec un air réjoui...
Donc, la robe en piqué blanc l'année de la sonatine de Kulhau, la rose avec les manches ballon pour mozart, ... la bouffée d'angoisse quand l'horrible monsieur sur la scène appelait mon nom avec son micro... le dernier espoir qu'on m'ait oubliée anéanti... et puis arrivée au piano, la certitude que je ne pouvais plus reculer, commencer et me rendre compte qu'on peut transpirer du bout des doigts de terreur, en plus de tout il faut négocier avec un clavier transformé en patinoire...
Et on était enregistrés ! les parents achetaient le disque de cette pitoyable prestation à la fin, histoire de garder un souvenir... (j'ai toujours les disques mais plus d'électrophone !).

Je m'en veux terriblement de n'avoir pas eu le courage de dire NON, ni de ne pas être assez comédienne pour me rouler par terre avant de monter en scène (en faisant pipi par terre ?), c'est les parents qui auraient été angoissés pour le coup et pas moi... Trop tard !

Pour ma prof de piano : j'ai repris plus tard que toi (46 ans), et pareil, j'ai mis beaucoup de temps à ne plus trembler et à me décontracter, mais ça revient de temps en temps, surtout quand un morceau est au point et prévu en audition de classe, elle se met loin dans la salle et me dit "bon, alors joue comme si il y avait du public ", et donc PANIQUE, comme quoi l'imagination est telle qu'il n'y a besoin que d'un public virtuel pour avoir la trouille !!!
Ce qui me rassure, c'est qu'il y a plein de copines du groupe de piano qui sont dans le même cas, même si elles ont pas connu la robe en piqué blanc, alors bon on partage nos névroses...

Alain17 : oui je suis persuadée que la respiration est au centre du problème, à travailler impérativement, mais entre le dire et le faire... si ça devient un réflexe, c'est génial ! En ce moment j'ai contourné la difficulté car je me suis mise à des petits bouts du Carnaval de Schumann = entre 1'30 et 2mn, ok pour mon apnée, mais il ne faut me demander de les enchaîner !!!!!

alain17
Messages : 457
Enregistré le : mar. 26 avr., 2005 15:00

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par alain17 » mer. 30 avr., 2008 17:26

Hildegarde a écrit :
Alain17 : oui je suis persuadée que la respiration est au centre du problème, à travailler impérativement, mais entre le dire et le faire... si ça devient un réflexe, c'est génial ! En ce moment j'ai contourné la difficulté car je me suis mise à des petits bouts du Carnaval de Schumann = entre 1'30 et 2mn, ok pour mon apnée, mais il ne faut me demander de les enchaîner !!!!!

Il serait interessant de développer la manière de s'y prendre de donner quelques tuyaux pratiques et de garder une motivation fraîche. Personnellement dès le début avec mon nouveau prof, il m'a dit "mais respirez"...donc chauqe jour dès que je me mets assis devant le piano, je place tranquillement mes doigts sur le clavier et je respire profondèment plusieurs fois (ventre thorax...), par le nez.
Ensuite je pratique mes exercices genre Cortot par exemple (mains séparées..) en prenant une paille dans la bouche fermée, et je fais mes exercices ou études en m'obligeant à respirer par la paille.
Procédé qui m'a été inspiré par un phoniâtre et orthophiniste...

etc....

si bien qu'à force....(bien sur, il faut perseverer), la respiration devient totalement libre quand on joue normalement un pièce...et inévitablement ça se ressent sur le jeu pianistique, le son....


Mais pour des pianistes avancés comme toi, il faut s'entrainer au début sur des études ou pièces "faciles" simples que l'on connait bien, mais pas de mémoire, en lisant la partition.
EN suite,on y ajoute bien sur, le chant d'une main quand l'autre joue...

Donc on peut apprendre à libérer sa respiration sans se priver du piano pour autant, :-&
Le style est comme le cristal. Sa pureté fait son éclat.
Victor Hugo

Avatar du membre
lafloma
Messages : 934
Enregistré le : mar. 18 juil., 2006 8:15
Mon piano : Kawai Rx2

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par lafloma » mer. 30 avr., 2008 18:14

alain17 a écrit : I
Ensuite je pratique mes exercices genre Cortot par exemple (mains séparées..) en prenant une paille dans la bouche fermée, et je fais mes exercices ou études en m'obligeant à respirer par la paille.
Procédé qui m'a été inspiré par un phoniâtre et orthophiniste...
Quel est l'intérêt de mettre une paille dans sa bouche ? :shock: , à priori, il arrive moins d'air que par une bouche ouverte,(tu as bien écrit une paille hein, pas un tuyau :lol: ) et si on respire par le nez j'en vois encore moins l'utilité :roll:

alain17
Messages : 457
Enregistré le : mar. 26 avr., 2005 15:00

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par alain17 » mer. 30 avr., 2008 18:21

lafloma a écrit :
alain17 a écrit : I
Ensuite je pratique mes exercices genre Cortot par exemple (mains séparées..) en prenant une paille dans la bouche fermée, et je fais mes exercices ou études en m'obligeant à respirer par la paille.
Procédé qui m'a été inspiré par un phoniâtre et orthophiniste...
Quel est l'intérêt de mettre une paille dans sa bouche ? :shock: , à priori, il arrive moins d'air que par une bouche ouverte,(tu as bien écrit une paille hein, pas un tuyau :lol: ) et si on respire par le nez j'en vois encore moins l'utilité :roll:

J'ai mal expliqué .
Inspirer par le nez,souffler dans la paille (oui une paille normale ),ce qui permet d'obtenir un début expiratoire régulier, long et profond. L
Le temps expiratoire plus long favorise une inspiration plus ample (..davantage d'oxygène...) et favorise aussi le calme....
Le style est comme le cristal. Sa pureté fait son éclat.
Victor Hugo

Avatar du membre
lafloma
Messages : 934
Enregistré le : mar. 18 juil., 2006 8:15
Mon piano : Kawai Rx2

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par lafloma » mer. 30 avr., 2008 18:25

ah ben voilà qui est beaucoup plus clair !! Je vais essayer (à l'abri des regards pour ne pas me ridiculiser !!!)

Avatar du membre
André Quesne
Messages : 4163
Enregistré le : lun. 19 juin, 2006 11:54
Mon piano : Yamaha C6

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par André Quesne » mer. 30 avr., 2008 18:30

lafloma a écrit :ah ben voilà qui est beaucoup plus clair !! Je vais essayer (à l'abri des regards pour ne pas me ridiculiser !!!)
Ah non lafloma, j'aimerais bien te voir...afin que je rigole une peu... :lol:
Il n'y a qu'une seule supériorité, celle du coeur. Ludwig Van BEETHOVEN

alain17
Messages : 457
Enregistré le : mar. 26 avr., 2005 15:00

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par alain17 » mer. 30 avr., 2008 18:49

Et bien voilà, il y aura au moins deux personnes qui rirons ce soir, Fa# et André, c'est déjà ça.
Le style est comme le cristal. Sa pureté fait son éclat.
Victor Hugo

AnneB
Messages : 908
Enregistré le : lun. 04 sept., 2006 7:00
Mon piano : Boston UP118
Localisation : Lyon

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par AnneB » mer. 30 avr., 2008 22:36

Moi aussi j'ai travaillé récemment sur la respiration. Au début ma prof était obligée de me marquer sur la partition les endroits ou je devais inspirer. Après, le problème, c'est l'expiration, souffler doucement et régulièrement.

J'avais beaucoup de mal a coordonner tout ça, j'oubliais toujours au bout d'un moment. La seule solution que j'ai trouvée, c'est de chanter en meme temps que je joue. Evidemment, en public, c'est pas terrible. Au bout d'un an, je commence à etre capable de chanter silencieusement dans ma tete.

C'est très déstabilisant et difficile à mettre en place au début, mais ça vaut le coup. Moi, ça m'a vraiment changé la vie, à tel point que je ne comprends pas que personne ne m'en ait parlé avant. Ca m'a beaucoup amélioré la qualité des interprétations, et un peu les prestations en public, mais bon, sur ce dernier point, il y a encore du boulot!

Avatar du membre
Rubato
Messages : 2815
Enregistré le : ven. 29 déc., 2006 8:05
Mon piano : Erard 1903 2m12 (n°88800)
Localisation : Périgord Vert
Contact :

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par Rubato » mer. 30 avr., 2008 22:48

La meilleure façon de ne pas se planter en public est ...de ne pas jouer en public ! :mrgreen:
Jouer en public est un risque comme parler en public : la meilleure des choses estde se concentrer sur ce que l'on fait, ne pas penser au public, ne penser qu'à la musique . C'est une question de concentration (mais c'est difficile !). Il peut aussi arriver que le public aide à "se surpasser" s'il est autant concentré. Le pire est toujours de remarquer une personne qui manifestement ne s'intéresse pas vraiment à ce qui se passe. :evil:
Le tempo rubato est comme le vent jouant dans le feuillage d'un arbre dont les branches ne bougent pas.
Franz Liszt.

Avatar du membre
egtegt
Messages : 3287
Enregistré le : jeu. 24 juin, 2004 2:17
Mon piano : Blüthner 2m10 et Casio PX110
Localisation : Saverne

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par egtegt » mer. 30 avr., 2008 23:52

J'ai pris quelques cours de chant également il y a quelques années. Je crois qu'on ne peut que conseiller à tout pianiste d'en faire autant. Ca permet plein de choses :
- De prendre conscience de sa respiration et d'apprendre à respirer,
- D'apprendre ou d'approfondir ce qu'est une phrase musicale,
- Mais également, en ce qui me concerne, la pression est bien plus importante en chantant, parce que je n'ai plus d'instrument derrière lequel me réfugier, et ça m'a également fait beaucoup apprendre sur le jeux devant quelqu'un.

C'est amusant d'ailleurs, je n'ai jamais eu le moindre trac devant ma prof de piano, je joue quasiment sans le moindre stress, juste la tension nécessaire à la concentration. Par contre, devant ma prof de chant, c'était très dur au début de faire autre chose que chantonner. Et je vous raconte pas quand il y avait des exercices un peu ridicule, genre faire la guenon ou se mettre à crier :)

Avatar du membre
Sanctamaria
Messages : 405
Enregistré le : sam. 18 nov., 2006 16:32
Mon piano : Seiler et Petrof
Localisation : Lyon

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par Sanctamaria » jeu. 01 mai, 2008 10:30

egtegt a écrit : Par contre, devant ma prof de chant, c'était très dur au début de faire autre chose que chantonner. Et je vous raconte pas quand il y avait des exercices un peu ridicule, genre faire la guenon ou se mettre à crier :)
Ah oui je connais ça!
Et les "choubidoubidoubidou" sur do mi sol do sol mi do accompagnés d'un splendide déhanché, les "chouchouuuuuuuuuuu", et crier le plus fort possible "how are youuuuuuu today??????"....
et ça ce n'est qu'un petit aperçu...
L'humilité n'est souvent qu'une feinte soumission dont on se sert pour soumettre les autres.

Igguk
Messages : 141
Enregistré le : jeu. 28 févr., 2008 17:45
Mon piano : Steinway B211

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par Igguk » ven. 02 mai, 2008 12:34

LA technique pour ne pas stresser avant un concert, croyez-moi, c'est boire un petit verre de vin (ou autre selon vos goûts), et là je peux vous dire qu'on atteint des sommets de musicalité (même si la concentration est peut-être légèrement en baisse...) :mrgreen:

Hildegarde
Messages : 209
Enregistré le : mer. 26 déc., 2007 12:33

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par Hildegarde » sam. 03 mai, 2008 17:24

Bon je résume, pour ma prochaine et hypothétique apparition en public, je tiendrai compte de tous vos conseils, et j'arriverai avec un verre de Médoc et une paille : toutes les 3 mesures j'aspire une goulée de vin, puis je souffle doucement.
J'embauche , plutôt qu'une tourneuse de page, un serveur grande classe qui tiendra le verre entre les inspirations et expirations, je fais peut-être le choix d'un gin tonic (moins salissant pour les gouttes aspergées sur le clavier ?), et pour que cela ait l'air naturel, il faut me trouver un morceau évocateur ... Les brumes de l'absinthe ? Ivre de ton corps ? Tu me soûles mais je t'aime ? Delirium mais pas très mince (je suis plutôt ronde, et je le deviendrai de plus en plus au fur et à mesure du morceau !!) ?

Non plus sérieusement je suis convaincue de la méthode respiration, j'ai commencé à noter sur mes partitions, on verra bien ce que ça donne !

Et en effet la solution radicale c'est de ne plus jouer en public, personnellement ça ne me gênerait pas mais bon c'est pour faire plaisir et participer au niveau de l'école de musique !

Igguk
Messages : 141
Enregistré le : jeu. 28 févr., 2008 17:45
Mon piano : Steinway B211

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par Igguk » sam. 03 mai, 2008 20:06

Je suis très sérieux quant à la méthode de boire un coup avant, mais j'ai pas dit de se bourrer la gueule, c'est impossible de jouer dans cet état là. [-X

Fat Levis
Messages : 34
Enregistré le : ven. 02 mai, 2008 18:46
Mon piano : Mussard

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par Fat Levis » dim. 04 mai, 2008 20:45

Savoir jouer sans entendre (par exemple en se mettant à fond des écouteurs avec du hard rock).

anuradha
Messages : 687
Enregistré le : ven. 31 août, 2007 22:54
Mon piano : yamaha C3
Localisation : Normandie, Paris

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par anuradha » dim. 04 mai, 2008 22:12

Jouer pour quelqu'un que l'on connait dans le public, un ami qui est venu nous écouter par exemple et oublier les autres.
Sensible mais tonique

Avatar du membre
yaghoub
Messages : 59
Enregistré le : mer. 25 juil., 2007 21:17
Mon piano : çà dépend
Localisation : bretagne

Re: Recette pour ne pas se planter en public

Message par yaghoub » lun. 05 mai, 2008 10:10

Igguk a écrit :Je suis très sérieux quant à la méthode de boire un coup avant, mais j'ai pas dit de se bourrer la gueule, c'est impossible de jouer dans cet état là. [-X
C'est vrai que, le résultat est toujours pas mal, surtout en impro. Personnellement, je n'ai jamais aussi bien jouer
qu'en ayant bu quelques verres. L'avantage, en dehors de l'inhibition, c'est de jouer sans trop réfléchir à ce qu'on fait.
Jouer avec son niveau, sans volonté de faire plus que ce qu'on sait faire, dans la répétition
et l'enchaînement de séquences qu'on a vraiment dans les doigts. Le résultat quelque soit son niveau est toujours
le meilleur. Après quand la soirée se prolonge un peu, et que les bouteilles s'entassent sur la table : il est grand temps d'arrêter.
Mais là, il y a toujours quelqu'un de suffisamment clair pour te le dire.

Répondre