entrer au conservatoire.. utopique?

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
bach_addict
Messages : 3261
Enregistré le : lun. 27 déc., 2010 18:46

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par bach_addict » mar. 23 avr., 2013 16:16

(Nem) a écrit :En réalité je pense que pour la plus grande partie des musiciens professionnels, ne serait-ce que pour ceux qui créent des œuvres contemporaines, la majorité du répertoire est appris à l'âge adulte.
je ne vois pas où tu es allé pêcher ça. On dirait que tu cherches à te rassurer. A l'âge adulte, ils ont tous en tête une bonne partie du CBT, un paquet de sonates de Mozart, de Beethoven, etc. Ca leur fait un bagage technique énorme dans lequel ils peuvent puiser pour progresser infiniment plus vite que quelqu'un qui s'y met sur le tard. Ce n'est pas simplement une question de mémorisation, c'est en plus avoir à sa disposition avoir un appareil technique extraordinaire, gravé dans le marbre des choses apprises dans l'enfance. Si tu veux lutter contre ça après 20 ans...bon courage. Tu peux essayer de retourner le problème dans tous les sens, invoquer la grande motivation des élèves adultes etc...mais ce n'est juste pas du tout le sujet si on parle de gens qui se destinent à une carrière de concertiste ou de prof de haut niveau. Evidemment qu'un adulte motivé progresse plus vite qu'un enfant paresseux. Mais ce n'est pas du tout la population concernée pour un parcours de haut niveau. Tu peux chipoter, trouver ça injuste, prétendre que certains peuvent faire la course en tête malgré ces handicaps...mais il n'y a pas d'exemple, pas de chance. Les pianistes pros qui ont démarré sur le tard, quand on creuse un peu, étaient sur un clavier très tôt et avaient un répertoire archi conséquent dès leur adolescence (je pense au hasard à Richter).
« L'inconvénient du piano, c'est que chaque bonne note est située entre deux mauvaises. » A.Schnabel

Gracou
Messages : 2078
Enregistré le : mar. 19 juin, 2012 14:31

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Gracou » mar. 23 avr., 2013 16:17

nox a écrit :un adulte a un certain nombre de contraintes (gagner sa vie par exemple) qui font qu'à 25 ans il ne peut pas se consacrer à la musique 10h par jour...
Tu oublies les rentiers, ceux qui travaillent à mi-temps et dorment quatre heures par nuit ou tout simplement ceux qui vivent au crochet de leurs parents ou de leur conjoint.
Ca fait du monde ! :mrgreen:
La différence entre un fou et moi, c'est que je ne suis pas fou. Salvador Dali.

bigrounours
Messages : 3739
Enregistré le : sam. 10 janv., 2009 12:01
Mon piano : Schimmel C120, Nord Electro 6HP

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par bigrounours » mar. 23 avr., 2013 16:30

nox a écrit :Pour moi ils ne progressent pas plus lentement, ils progressent différemment.
De toute façon la question ne se pose pas vraiment, un adulte a un certain nombre de contraintes (gagner sa vie par exemple) qui font qu'à 25 ans il ne peut pas se consacrer à la musique 10h par jour...
Mais l'extrème majorité des enfants pratiquant la musique ne consacre pas plus de 30min-1h par jour à la musique non plus.

nox
Messages : 7512
Enregistré le : jeu. 17 mai, 2007 22:22

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par nox » mar. 23 avr., 2013 16:52

C'te blague. On parle de ceux qui veulent devenir pro et qui font le CNR/CNSM ou autre grande école de musique (les cursus refusés aux adultes).
Ils passent leurs journées à bosser/étudier la musique. Y'a pas de secret hein...
Modifié en dernier par nox le mar. 23 avr., 2013 16:52, modifié 1 fois.

Praeludium
Messages : 681
Enregistré le : sam. 09 mai, 2009 23:32

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Praeludium » mar. 23 avr., 2013 16:52

bach_addict a écrit :
(Nem) a écrit :En réalité je pense que pour la plus grande partie des musiciens professionnels, ne serait-ce que pour ceux qui créent des œuvres contemporaines, la majorité du répertoire est appris à l'âge adulte.
je ne vois pas où tu es allé pêcher ça. On dirait que tu cherches à te rassurer. A l'âge adulte, ils ont tous en tête une bonne partie du CBT, un paquet de sonates de Mozart, de Beethoven, etc. Ca leur fait un bagage technique énorme dans lequel ils peuvent puiser pour progresser infiniment plus vite que quelqu'un qui s'y met sur le tard. Ce n'est pas simplement une question de mémorisation, c'est en plus avoir à sa disposition avoir un appareil technique extraordinaire, gravé dans le marbre des choses apprises dans l'enfance. Si tu veux lutter contre ça après 20 ans...bon courage. Tu peux essayer de retourner le problème dans tous les sens, invoquer la grande motivation des élèves adultes etc...mais ce n'est juste pas du tout le sujet si on parle de gens qui se destinent à une carrière de concertiste ou de prof de haut niveau. Evidemment qu'un adulte motivé progresse plus vite qu'un enfant paresseux. Mais ce n'est pas du tout la population concernée pour un parcours de haut niveau. Tu peux chipoter, trouver ça injuste, prétendre que certains peuvent faire la course en tête malgré ces handicaps...mais il n'y a pas d'exemple, pas de chance. Les pianistes pros qui ont démarré sur le tard, quand on creuse un peu, étaient sur un clavier très tôt et avaient un répertoire archi conséquent dès leur adolescence (je pense au hasard à Richter).

Non je t'assure je n'ai pas besoin de me rassurer. Mon programme de concours d'entrée est déjà bien costaud, je ne me sens pas en retard (ni en avance) par rapport à la plupart des autres musiciens (enfants prodiges exclus), et surtout, je sais qu'avec une formation solide il n'y a aucune raison que je ne puisse pas jouer le répertoire que je veux (y compris des pièces très difficiles comme la Sequenza XI de Berio, pas l'année prochaine évidemment). Honnêtement je ne me pose pas plus de question que ça, c'est contre-productif de trop s'en poser sur ce genre de chose (ça c'est un des vrais problèmes des adultes, par exemple ! (: )
Ce que j'ai fini par comprendre au fur et à mesure que je progressais et me renseignait en guitare, c'est que les ex-enfants prodiges finissent par être rattrapés par les étudiants "normaux" les plus investis (laisse tomber le truc du "commencer tard", si on parle de jouer le CBT et sonates de Beethoven en entier à 16 ans c'est d'enfants prodiges dont on parle, et donc par "étudiant normal" j'entends n'importe quel étudiant en conservatoire sup entre 18 et 25 ans, peu importe l'âge de départ) et finalement tout le monde s'en fout quand il ne s'agit plus que d'écouter de la musique.
Je pourrais te citer des noms en guitare de gens qui sont rentrés au CNSM tôt et qui ne me font (ni à moi, ni à beaucoup d'autres) absolument rien (et qui même au niveau technique ne sont pas forcément des références) et d'autres qui ont un parcours pas particulièrement impressionnant sur le papier qui sont des musiciens bien plus intéressants. En guitare : Gabriel Bianco vs. Marcin Dylla par exemple. Bianco rentre au CNSM à 16 ans et tout, gagne le GFA assez jeune, etc. Dylla lui fait de longues études sup' qu'il commence à 19 ans (il devait être bon mais a priori pas enfant prodige) et gagne le GFA plus vieux. Dylla bouffe tout cru Bianco pourtant je suis à peu près sûr que Bianco a joué des pièces plus dures plus tôt.
On peut trouver plus contrasté encore (j'aurais bien choisi James Boyd à la place de M.Dylla, c'est plus contrasté mais il est pour l'instant moins connu et tout..)
On peut continuer ainsi longtemps et dans tous les instruments. Évidemment ça ne m'empêche pas d'admirer les jeunes musiciens qui à 14 ans ont déjà un niveau de pro, mais de là à dire que c'est la seule manière de devenir concertiste et qu'ils seront toujours meilleur que les autres !!

(Je me permets de donner exemples de guitaristes parce que je connais bien mieux l'instrument, et que mes oreilles de pianistes, mes connaissances de l'instrument, etc. sont loin d'être assez développées pour que je puisse me permettre ça.)

Avatar du membre
bach_addict
Messages : 3261
Enregistré le : lun. 27 déc., 2010 18:46

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par bach_addict » mar. 23 avr., 2013 17:04

Nem il n'y a à ma connaissance pas d'exemples dans le piano, mais je serais ravi qu'on m'en donne. EDIT: ça dépend aussi de quoi on parle...dans les exemples que tu donnes, les différences d'âge ne sont pas criantes : entrée à 16 ans pour l'un, à 19 ans pour l'autre (il touche son instrument pour la premiere fois à 19 ans? ou il entre au CNSM à 19 ans ? et on est sûr qu'il grattouillait pas sérieusement avant ce jeune homme....je serais très surpris)
J'avais l'impression qu'au début tu parlais de gens qui débutaient réellement tard, et pas de quelques années de retard.

Les "exceptions" célèbres (Richter, plus proche de nous Volodos) étaient de faux débutants qui avaient déjà un gros niveau quand ils sont entrés dans le système traditionnel.
De toute manière, inutile de te comparer, tu n'as pas j'imagine la prétention secrète de devenir concertiste en ayant commencé le piano vers 18 ans.
nox a écrit :C'te blague. On parle de ceux qui veulent devenir pro et qui font le CNR/CNSM ou autre grande école de musique (les cursus refusés aux adultes).
Ils passent leurs journées à bosser/étudier la musique. Y'a pas de secret hein...
oui, à moins que le débat se soit déplacé vers "adulte motivé contre enfant moyen" mais je crois que ce n'est pas le sujet.
« L'inconvénient du piano, c'est que chaque bonne note est située entre deux mauvaises. » A.Schnabel

bigrounours
Messages : 3739
Enregistré le : sam. 10 janv., 2009 12:01
Mon piano : Schimmel C120, Nord Electro 6HP

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par bigrounours » mar. 23 avr., 2013 17:52

nox a écrit :C'te blague. On parle de ceux qui veulent devenir pro et qui font le CNR/CNSM ou autre grande école de musique (les cursus refusés aux adultes).
Ils passent leurs journées à bosser/étudier la musique. Y'a pas de secret hein...
Ah...Perso je ne parlais pas exclusivement de ces personnes. Je disais simplement qu'il est plus facile pour un enfant de 8 ans d'entrer dans un conservatoire (municipale, régional, osf) plutôt qu'un adulte de 30 ans, ce que je ne trouve pas normal. Je crois que j'étais hors sujet.

Praeludium
Messages : 681
Enregistré le : sam. 09 mai, 2009 23:32

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Praeludium » mar. 23 avr., 2013 17:52

J'ai répondu en considérant que la discussion avait glissé vers un débat enfants prodiges vs. le reste du monde ^^
Il y a une grosse différence : Bianco rentre dans un des conservatoires les plus élitistes d'Europe/du monde à 16, donc en étant encore au lycée et tout. Marcin Dylla rentre dans un conservatoire sup qui n'est pas le CNSM de Paris mais un conservatoire sup' Polonais a priori moins sur le devant de la scène à 19 ans, donc après avoir fini ses études au lycée/équivalent, et après avoir fini là bas (donc à 24 ans a priori) va étudier à Bâle, Fribourg, etc.


C'est possible qu'il n'y ait pas d'exemple pour le piano. Enfin déjà il y a Roger Muraro qui a commencé à treize ans mais qui était saxophoniste déjà avant. Mais c'est, je crois (et je suis de bonne foi hein) parce que ce sont deux cultures différentes (pas la même mentalité, la même histoire, etc.) et aussi sans doute parce qu'il y a plus de pianistes brillants qui sortent chaque années des conservatoires sup' et qui sont en compétition (et du coup avoir commencé sa carrière à 13 ans avec plein de relations et tout ça aide...) que de guitaristes.
Sur un autre forum où il y a un discussion similaire je faisais remarquer que Kevin Bowyer qui est (j'attends la validation de nox lol) un organiste virtuose, connu, important et qui se spécialise dans un répertoire terriblement difficile avait commencé l'orgue à 14 ans après quelques années de chant et un an d'instrument bizarre (de son site : "1973: takes lessons in piano accordion. "). Il passe son Grade 8 (si c'est comme en guitare c'est niveau d'entrée en CSP en gros) deux ans plus tard, certes :lol: mais dans tous les CRR il y a des élèves qui font ce genre de choses. Peut être qu'à l'orgue on attend moins des musiciens pro qu'ils aient joué leur premier concerto à 11 ans.
Mais si on s'en tient à "avoir une technique virtuose, une grande connaissance de l'instrument et de son répertoire, être un musicien et un artiste mature" (c'est qui n'équivaut pas à "faire une carrière internationale" malheureusement...), au piano aussi on doit trouver. Il faudrait faire une étude plus poussée je suppose, et comparer entre les instruments.


Sinon, non, en effet, je ne prévois pas du tout de ne serait-ce d'essayer d'être pianiste concertiste - et en plus la guitare interfère avec la piano à cause des ongles, même si avec des ongles courts on peut tout à fait jouer ce n'est pas l'idéal (quoique Trifonov ait des ongles "de uitaristes" dans la vidéo où il joue l'opus25 de Chopin, m'enfin...). Par contre je voudrais jouer les 48 préludes et fugues du CBT, un jour (je commence mon premier cet été haha).

nox
Messages : 7512
Enregistré le : jeu. 17 mai, 2007 22:22

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par nox » mar. 23 avr., 2013 18:37

bigrounours a écrit : Ah...Perso je ne parlais pas exclusivement de ces personnes. Je disais simplement qu'il est plus facile pour un enfant de 8 ans d'entrer dans un conservatoire (municipale, régional, osf) plutôt qu'un adulte de 30 ans, ce que je ne trouve pas normal. Je crois que j'étais hors sujet.
C'est pas plus difficile, c'est juste que du coup tu vas dans une classe adulte hors cursus :)

gregroudoudou2
Messages : 2
Enregistré le : sam. 28 juin, 2014 19:36

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par gregroudoudou2 » sam. 28 juin, 2014 20:38

Bonjour, je passe l'examen d'entrée 2eme cycle au conservatoire régional. Vous pensez que ce morceau que je joue me permettra d’accéder au 2eme cycle 3eme année ? Joué par moi, 1ère sonate de Beethoven :https://drive.google.com/file/d/0B_7GyZ ... sp=sharing

Cordialement

Avatar du membre
_Julien_
Messages : 818
Enregistré le : mar. 14 févr., 2012 11:40
Mon piano : W. Hoffmann V.120

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par _Julien_ » sam. 28 juin, 2014 23:00

gregroudoudou2 a écrit :Bonjour, je passe l'examen d'entrée 2eme cycle au conservatoire régional. Vous pensez que ce morceau que je joue me permettra d’accéder au 2eme cycle 3eme année ? Joué par moi, 1ère sonate de Beethoven :https://drive.google.com/file/d/0B_7GyZ ... sp=sharing

Cordialement

Bonjour

Je ne sais pas vraiment, dans la mesure où je n'ai pas fait le conservatoire. Néanmoins, ma compréhension de ce type de démarche est qu'il faut jouer un morceau qui mette en valeur son niveau à un moment donné, qui soit le résultat abouti d'un travail de qualité.

Ton interprétation présente des éléments intéressants, mais il me semble qu'il te reste encore pas mal de travail pour avoir quelque chose de satisfaisant, qui maximiserait tes chances de réussite.

Ton principal problème pour le moment est le rythme. Il faut absolument que tu travailles au métronome, et que tu recherches la régularité. Dans ton enregistrement, tu réalises des écarts de tempo très (très) important, qui empêchent de suivre le discours musical.

Je suis convaincu que tu as les moyens pianistiques et musicaux de faire de ce morceau quelque chose de beau. Je pense notamment que tu as de belles qualités digitales, surtout si comme je le devine tu n'as pas pris de cours auparavant. Mais je te conseille néanmoins, pour le moment, de remettre l'ouvrage sur le métier avant de le présenter.

Bon courage, et n'hésite pas à nous présenter tes progrès !
"Le reflet est pour les couleurs ce que l'écho est pour les sons." Joseph Joubert

Avatar du membre
Ashiro
Messages : 2649
Enregistré le : ven. 24 juil., 2009 12:38
Mon piano : B211 & CFX
Localisation : Avignon-Paris

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Ashiro » dim. 29 juin, 2014 1:20

Bonsoir gregroudoudou2,
alors je pense que tu es au niveau pour une entrée en 2ème cycle. Mais à condition de continuer à travailler ton premier mouvement de sonate. Je m'explique, comme expliqué plus haut, il y a des éléments intéressants qui montre que tu as le potentiel pour aboutir à un résultat sur cette Sonate mais la variation de tempo, les erreurs rythmiques, les faux accents, petites maladresses de phrasé par moment sont à bosser.
Tu souhaites entrer dans un conservatoire, est ce que tu suis actuellement des cours avec un professeur qui puisse te guider pour réaliser ce travail efficacement jusqu'au jour de l'entrée ? Si tu n'as pas de professeur, le mieux est d'aller directement voir le professeur de la classe dans laquelle tu souhaites entrer et lui demander conseil.

Mathieu79
Messages : 1587
Enregistré le : jeu. 20 févr., 2014 22:36
Mon piano : SE122 Silent PE Yamaha
Localisation : Montauban (82) FR
Contact :

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Mathieu79 » dim. 29 juin, 2014 8:08

Je ne peux pas trop donner mon avis sur le morceau , mais juste te dire de de faire attention.
Si tu rentre au conservatoire sur un morceau apris par coeur depuis plusieurs mois et que tu passes.

Il te faudra durant les cours de piano par exemple être a l'aise pour déchiffré assez rapidement ( déchiffrage niveau 2 cycle )
Et aussi bien sur être à jour sur le solfège.

En tous cas bon courage ! C'est un beau projet ^^

Rosa
Messages : 1
Enregistré le : mar. 12 janv., 2016 23:40

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Rosa » mar. 12 janv., 2016 23:49

Bonjour,
j'aimerais tenter l'entrée au CNSM de Paris l'année prochaine. Cette année je passe mon dem mais à la fin de l'année scolaire mon professeur par à la retraite il va donc falloir que je trouve un nouveau professeur pour me préparer pour le concours. Est ce qu'il vaut mieux aller dans un pôle sup ou prendre un prof particulier ou ....? Je ne sais pas trop comment faire ... :cry:

Répondre