entrer au conservatoire.. utopique?

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
lylylullaby
Messages : 3
Enregistré le : ven. 29 févr., 2008 18:42

entrer au conservatoire.. utopique?

Message par lylylullaby » mar. 04 mars, 2008 16:04

Bonjour,
J'ai commencé le piano quand j'avais 5 ans.
J'ai pris des cours pendant 12 ans, ai passé chaque fin de cycle de l'UCEM, ainsi que mon DFE.
J'ai fais de même pour le solfège: cours pendant une dizaine d'années, fin de cycles, DFE... et j'ai eu de la chance d'avoir de très bons professeurs qui m'ont donné de bonnes bases, de bonnes méthodes pour apprendre vite etc..
Même si j'ai toujours adoré le piano, à la fin de mon lycée je suis partie dans des études scientifiques, comme le souhaitaient mes parents..
et je réalise seulement maintenant, après avoir arrêté les cours de piano depuis 2 ans (même si je continue à pratiquer), que c'est certainement ce que je voulais faire de ma vie..

Mon rêve est d'entrer au Conservatoire national supérieur de Paris (oui je sais, un peu trop ambitieux).. mais la limite d'âge est de 22 ans en piano et j'en ai déja 19..
Les portes ouvertes de cette école sont dans une semaine, mais j'ai peur d'y aller, de me trouver nulle face à eux..

Seulement, on m'a dit que cette école était très très très très sélective,
même si je suis plutôt avancée en piano, je ne suis pas un ptit génie..
Pour tout dire, j'ai peur qu'en allant là-bas, en leur posant des questions, on me rit au nez l'air de dire "tu n'as rien à faire ici"..
Je n'ai pas peur des concours et suis très bosseuse... je me sens capable de bosser d'arrache pied, pendant un an pour me préparer à ce concours d'entrer,
mais cependant, je n'ai jamais tenté de participer à un seul concours (que des examens), jamais gagné de prix, bref, je ne suis pas un petit virtuose, et j'ai peur qu'on me dise là-bas que ce n'est même pas la peine de tenter..

Alors je préfere poser la question sur ce forum: est-ce que ça vaut la peine pour quelqu'un de mon niveau de tenter sa chance au cnsmdp ou suis-je encore trop faible? :(

Avatar du membre
Poulpette
Messages : 60
Enregistré le : dim. 02 mars, 2008 18:46
Mon piano : Yamaha C7
Contact :

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Poulpette » mar. 04 mars, 2008 16:36

Quand tu parles du Diplôme de Fin d'Étude, tu veux donc dire Fin de Cycle 3 ?

Ben de toute façon, le concours tu es libre de le passer, maintenant en effet c'est très sélectif. J'ai ma cousine qui y est (mais en flûte traversière) et bon, pas évident.
J'ai également des amis qui y étaient en piano (un y est encore), et par contre faut renoncer à sa vie pendant quelques années quoi (disons que les asiatiques qui débarquent ont déjà un niveau énorme, et eux travailler entre 8 et 12 heures par jour ça ne les dérange pas, et forcément, les profs aiment bien...).

Le seul truc qu'on risque, peut-être, de te dire aux portes ouvertes, c'est si on te demande ton niveau. Et bon, c'est pas tout le monde fort heureusement, mais la logique veut que tu sois au moins en fin de Cycle Spécialisé ou en Perfectionnement pour tenter un conservatoire supérieur, alors c'est peut-être ça que tu risques de te prendre en pleine poire. À toi d'avoir les nerfs solides. :wink:

Bref, là franchement, c'est toi qui vois, tu es seule (je me trompe pas sur l'accord ?) à pouvoir décider de passer le concours ou non.
Dans tous les cas, bonne chance ! :wink:
There's no place like 127.0.0.1

Avatar du membre
Franz Liszt
Messages : 1972
Enregistré le : dim. 04 avr., 2004 19:56
Mon piano : FEURICH 162 / Wendl & Lung 122
Localisation : Suisse

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Franz Liszt » mar. 04 mars, 2008 19:45

J'y connais rien à vos niveaux chez les français, mais se sentir nulle ça serait bête...Et ne pas y aller se serait nul.

Donc vas-y en ne te sentant pas bête, ces portes ouvertes sont l'occasion souvent de rencontrer du monde et de se faire une petite réputation..En Suisse certains profs recrutent à ce moment là même (ça dispense pas des examens mais ça a un poinds non négligeable-> expérience faite.)
Totalement fan de la 2ème Ballade de Chopin...

Avatar du membre
Sanctamaria
Messages : 405
Enregistré le : sam. 18 nov., 2006 16:32
Mon piano : Seiler et Petrof
Localisation : Lyon

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Sanctamaria » mar. 04 mars, 2008 19:50

Je n'ai pas compris en quel niveau tu étais #-o :oops:
Si tu es en fin de 3ème cycle comme l'a dit Poulpette (au fait, bienvenue Poulpette !!! :D ), ça me paraît un peu..."prématuré" comme disent les profs quand ils ne veulent pas faire de peine :wink: , étant donné qu' au CNSM de Paris, des gens qui ont leur DEM plus des années de perfectionnement ne sont pas pris non plus.
Je pense que le mieux c'est que tu ailles demander l'avis des profs, et surtout SURTOUT, n'aie pas peur d'être ridicule !!! Des tas de gens vont leur demander conseil, les profs sont là pour ça, et puis même en imaginant qu'ils te rient au nez, franchement tu t'en fous complètement. Ca serait trop bête de rater ça, simplement par peur d'être ridicule. Je sais de quoi je parle :mrgreen: . Jamais je ne serais rentrée au cnr de Lyon si je n'avais pas osé y aller (et pourtant j'avais vraiment peur d'être ridicule, vu que j'étais entourée de gens qui avait eu leur DEM à 12 ans et leur Bac à 14 :shock: ), mais des petits génies il y en a partout et ça ne doit surtout pas te bloquer.
Bon évidemment, le CNSM de Paris c'est un peu le must du must, si je puis m'exprimer en ces termes. T'as aussi celui de Lyon (je ne fais pas de pub, non non [-X ) dans lequel la limite d'âge est à 30 ans (alors y en a qui disent qu'à Lyon c'est moins bien, mais perso, ça me dérangerait pas d'avoir Géry Moutier comme prof....)
Enfin voilà, demande l'avis d'un prof, à mon avis c'est la meilleure chose à faire.
L'humilité n'est souvent qu'une feinte soumission dont on se sert pour soumettre les autres.

Avatar du membre
MAC
Messages : 2083
Enregistré le : dim. 23 avr., 2006 19:08
Mon piano : ROLAND FP-7 (!)
Localisation : Paris

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par MAC » mar. 04 mars, 2008 19:52

Franchement, je ne vois pas pourquoi tu dois avoir autant peur. Ceux qui rentrent au cnsmdp ne visent pas tous une carrière professionnelle, il s'agit parfois d'un défi, d'un rêve, une passion.Je crois que tu devrais t'investir à fond pour y rentrer, car c'est vraiment une réussite en soi d'y rentrer. Et puis, la limite d'âge est dans 3 ans non? Tu as encore le temps de murir je pense.

Autre chose: en quoi est-ce que ça consiste les portes ouvertes? Est-ce que tout le monde peut y rentrer?

MAC
:)

Avatar du membre
Poulpette
Messages : 60
Enregistré le : dim. 02 mars, 2008 18:46
Mon piano : Yamaha C7
Contact :

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Poulpette » mar. 04 mars, 2008 20:03

Merci pour l'accueil Sanctamaria. :)

Personnellement on dit souvent que Paris c'est le must, or j'ai pas mal de personnes qui disent (au niveau du piano en tout cas) qu'en réalité les 2 CNSM se valent (notamment mes 2 profs, l'un ayant fait Paris, l'autre Lyon).
Simplement comme il est bien connu que « La France = Paris », alors oui, je crois que pendant encore de longues années on aura droit à, en gros : « c'est à Paris, donc c'est ce qu'il y a de mieux ».

Je n'osais pas dire non plus qu'en général, bien que dans certains cas rares cela ne veuille rien dire, il faut quand même avoir « un niveau minimum ».
Tenter d'entrer dans un CNSM sans avoir le niveau (à noter la différence entre « avoir un niveau », et « avoir eu le diplôme » :) ) DEM au moins, ça risque d'être des efforts fournis un peu en vain.
Par contre oui, entièrement d'accord avec ce qui a été dit, il faut aller aux portes ouvertes, c'est le meilleur moyen pour avoir des informations, rencontrer d'autres élèves, le corps enseignant, ...


Par contre, surtout en piano (certains ne seront certainement pas d'accord, mais tant pis), la question à se poser à mon humble avis est la suivante :
« Je veux faire quoi exactement dans la musique ? ».

Je dis ça car très franchement, la plupart de celles et ceux qui vont dans les CNSM pour du piano classique finissent professeurs, qu'ils l'aient voulu ou pas.
Alors quand c'est par choix, c'est très bien, mais quand c'est parce qu'on s'aperçoit trop tard que la filière est saturée, ça fait plutôt mal...
J'entends par là trimer pour entrer dans un CNSM, trimer 3-4 ans (ou plus) une fois dedans, pour finir prof alors qu'il suffirait de supporter l'enseignement d'un CEFEDEM pendant 2 ans pour avoir le statut, je trouve que c'est cher payé.

Il reste l'option « par simple défi » évoquée par MAC, qui reste également un motif valable pour tenter l'aventure.

Mais voilà, bien se renseigner avant, peser le pour et le contre (dans l'hypothèse où l'on serait pris(e)), et être sûr(e) de son choix.
There's no place like 127.0.0.1

Avatar du membre
Emlomor
Messages : 170
Enregistré le : ven. 27 janv., 2006 23:06
Mon piano : Seiler 118 Exclusiv
Localisation : Paris 20e

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Emlomor » mar. 04 mars, 2008 20:23

Poulpette a écrit :Merci pour l'accueil Sanctamaria. :)

J'entends par là trimer pour entrer dans un CNSM, trimer 3-4 ans (ou plus) une fois dedans, pour finir prof alors qu'il suffirait de supporter l'enseignement d'un CEFEDEM pendant 2 ans pour avoir le statut, je trouve que c'est cher payé.
A la différence près que le CEFEDEM donne le DE alors qu'un prix de CNSM ouvre les portes pour passer directement le CA.

Avatar du membre
Sanctamaria
Messages : 405
Enregistré le : sam. 18 nov., 2006 16:32
Mon piano : Seiler et Petrof
Localisation : Lyon

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Sanctamaria » mar. 04 mars, 2008 20:28

Poulpette a écrit :
Personnellement on dit souvent que Paris c'est le must, or j'ai pas mal de personnes qui disent (au niveau du piano en tout cas) qu'en réalité les 2 CNSM se valent (notamment mes 2 profs, l'un ayant fait Paris, l'autre Lyon).
C'est curieux, j'avais entendu dire l'inverse, que pour la plupart des discipline les deux se valaient, mais que pour le piano, Paris, c'était meilleur...
L'humilité n'est souvent qu'une feinte soumission dont on se sert pour soumettre les autres.

Avatar du membre
Poulpette
Messages : 60
Enregistré le : dim. 02 mars, 2008 18:46
Mon piano : Yamaha C7
Contact :

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Poulpette » mar. 04 mars, 2008 20:48

Emlomor a écrit :
Poulpette a écrit :Merci pour l'accueil Sanctamaria. :)

J'entends par là trimer pour entrer dans un CNSM, trimer 3-4 ans (ou plus) une fois dedans, pour finir prof alors qu'il suffirait de supporter l'enseignement d'un CEFEDEM pendant 2 ans pour avoir le statut, je trouve que c'est cher payé.
A la différence près que le CEFEDEM donne le DE alors qu'un prix de CNSM ouvre les portes pour passer directement le CA.
Au bout de quatre ans sans vie, non ?
Or il me semble qu'on peut l'obtenir soit par la voie diplômante (CNSM donc), soit en passant un examen.
There's no place like 127.0.0.1

Avatar du membre
Emlomor
Messages : 170
Enregistré le : ven. 27 janv., 2006 23:06
Mon piano : Seiler 118 Exclusiv
Localisation : Paris 20e

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Emlomor » mar. 04 mars, 2008 21:33

En tout cas c'est sûr, en effet, qu'il faut creuser la question : qu'est-ce que tu entends par "en faire sa vie". A la remarque un peu pessimiste de Poulpette on pourrait ajouter que souvent, les professeurs font des concerts à côté, il n'y a pas nécessairement une séparation tranchée entre professeurs et concertistes. D'ailleurs le Cefedem utilise le terme de "musicien-enseignant", comme pour bien signifier qu'un enseignant ne doit pas s'arrêter de jouer et qu'il y a toujours ce côté double casquette.
Se demander aussi c'est uniquement le répertoire soliste qui te fait rêver ou si tu aimes aussi jouer en musique de chambre, en orchestre (je ne parle pas des concertos mais des parties de piano "intégrées" quand il y en a :D), ou accompagner des musiciens et/ou des chanteurs parce que dans ce cas ça ouvre un peu plus de possibilités.
D'ailleurs même pour les autres instruments, on a souvent reproché à l'enseignement du CNSM d'être trop centré sur le répertoire soliste, sans que cela corresponde à la réalité du métier.

Bref, de tout ça aussi tu devrais parler avec des profs de conservatoire, en les rencontrant avant de tenter un concours...

Avatar du membre
Poulpette
Messages : 60
Enregistré le : dim. 02 mars, 2008 18:46
Mon piano : Yamaha C7
Contact :

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Poulpette » mar. 04 mars, 2008 22:39

Emlomor a écrit :En tout cas c'est sûr, en effet, qu'il faut creuser la question : qu'est-ce que tu entends par "en faire sa vie". A la remarque un peu pessimiste de Poulpette on pourrait ajouter que souvent, les professeurs font des concerts à côté, il n'y a pas nécessairement une séparation tranchée entre professeurs et concertistes. D'ailleurs le Cefedem utilise le terme de "musicien-enseignant", comme pour bien signifier qu'un enseignant ne doit pas s'arrêter de jouer et qu'il y a toujours ce côté double casquette.
Oui tu as tout à fait raison. :)
Simplement c'est le métier d'enseignant qui leur apporte l'aspect « stable » du métier, qui leur permet de payer les factures, de manger.
Un peu comme les compositeurs : à part quelques grandes pointures qui peuvent peut-être se targuer de ne vivre que de ça, ce n'est malheureusement pas le cas pour la majorité, d'où le côté « sacrifice » qu'il faut justement bien analyser avant d'entreprendre de telles études. D'un point de vue « rapport sacrifices/débouchés », ce n'est pas spécialement très rentable, sauf si c'est vraiment ce que l'on veut bien entendu. :)
Bref, c'est uniquement cet aspect que je voulais soulever, mais bien entendu que les profs qui donnent aussi quelques concerts à côté montrent bien que ce n'est pas si « tranché » que ça comme métier(s). :D
Emlomor a écrit :Se demander aussi c'est uniquement le répertoire soliste qui te fait rêver ou si tu aimes aussi jouer en musique de chambre, en orchestre (je ne parle pas des concertos mais des parties de piano "intégrées" quand il y en a :D), ou accompagner des musiciens et/ou des chanteurs parce que dans ce cas ça ouvre un peu plus de possibilités.
D'ailleurs même pour les autres instruments, on a souvent reproché à l'enseignement du CNSM d'être trop centré sur le répertoire soliste, sans que cela corresponde à la réalité du métier.

Bref, de tout ça aussi tu devrais parler avec des profs de conservatoire, en les rencontrant avant de tenter un concours...
Je plussoie.
There's no place like 127.0.0.1

Avatar du membre
MAC
Messages : 2083
Enregistré le : dim. 23 avr., 2006 19:08
Mon piano : ROLAND FP-7 (!)
Localisation : Paris

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par MAC » mar. 04 mars, 2008 23:25

Pour parler d'autre chose (je repose ma question :oops: ) : quelqu'un est-il déjà allé à ces portes ouvertes ? Seuls les diplomés peuvent y accéder?

MAC
:)

Avatar du membre
dominique
Modératrice
Messages : 5035
Enregistré le : lun. 10 janv., 2005 20:01
Mon piano : Grotrian-Steinweg 122M
Localisation : Perpîgnan

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par dominique » mer. 05 mars, 2008 0:24

Des portes ouvertes, ça veut dire que tout le monde peut venir cette (ou ces) journée(s), pour découvrir l'intérieur des locaux, pour rencontrer des élèves et des profs, pour assister à des cours, pour poser toutes les questions. Tout le monde est reçu avec courtoisie, mais se doit de quitter les lieux quand les portes se referment.
caminante, no hay camino, se hace camino al andar.
Veritas odium parit, obsequium amicos

Liselor
Messages : 51
Enregistré le : ven. 22 févr., 2008 11:36
Mon piano : Schimmel

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Liselor » mer. 05 mars, 2008 13:41

Je connais une fille dans mon conservatoire, qui a fait le concours d'entrée au CNSMDP et n'a pas été prise (elle a réussi le solfège mais pas l'instrument). C'est peut-être parce qu'elle a "mal" joué ce jour là, mais bon, quand même... pour te donner une idée : elle est chinoise (donc a l'habitude de bosser), ne fait que du piano (pas d'études ni quoi que ce soit) et a eu son diplôme de perfectionnement l'an dernier avec Mention TB à l'unanimité.
Donc je ne voudrais pas te décourager, mais si des gens comme ça ne sont pas pris, il faut vraiment être excellent.
Ca ne t'empêche pas de le tenter, mais faut juste savoir, quoi... Moi aussi je le tenterais bien si je n'étais pas sûre et certaine de me faire ramasser ^^ :mrgreen: faut dire qu'avec mon niveau je vais pas aller loin. enfin bref.
Il paraît que le solfège est "facile" (disons qu'il n'y a pas trop d'écrémage), mais l'épreuve instrumentale super dure. EN plus je crois qu'il y a une épreuve de déchiffrage éliminatoire.

Bonne chance quand même, même si tu n'es pas prise c'est une expérience et une occasion de rencontrer des gens, comme pour des concours... Et de bosser ton piano pendant trois ans ne t'aura fait que du bien !!

Avatar du membre
Poulpette
Messages : 60
Enregistré le : dim. 02 mars, 2008 18:46
Mon piano : Yamaha C7
Contact :

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Poulpette » mer. 05 mars, 2008 20:16

Liselor a écrit :Donc je ne voudrais pas te décourager, mais si des gens comme ça ne sont pas pris, il faut vraiment être excellent.
Il faut être excellent et avoir « le truc en plus », ou alors super bien jouer le jour J (car oui, certains optent pour la méthode bulldozer avant d'entrée, donc rythme de travail dont ils n'ont pas l'habitude, et une fois dedans où il faut garder ce rythme, ça déchante, donc ce n'est pas qu'une question d'être « excellent » d'un point de vue général) et être pistonné (et si on a « le truc en plus » et qu'on est pistonné, c'est jackpot :mrgreen: ).
Ça aussi il faut le dire, car c'est une vérité.
Bon après si on connait du monde au jury mais qu'on se ramasse, forcément ils pourront pas faire de cadeau, mais voilà, si on joue bien et propre, ben entre une personne qui connaîtra du monde et l'autre qui ne connaîtra personne, on sait presque à coup sûr de quel côté penchera la balance.
There's no place like 127.0.0.1

Igguk
Messages : 141
Enregistré le : jeu. 28 févr., 2008 17:45
Mon piano : Steinway B211

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par Igguk » mer. 05 mars, 2008 23:43

Bonsoir tout le monde,

j'ai trouvé ce forum il ya quelques jours et j'y ai jeté un oeil depuis et aujourd'hui je tombe sur un sujet auquel je pense que je peux apporter des précisions à ceux que ça intéresse.

Je me présente vite fait : je suis en 4ème année au CNSM de Paris après un cursus de CNR à Strasbourg.

Alors en ce qui concerne le niveau du concours d'entrée : eh bien malheureusement, cette année voit le début de la réforme du LMD au CNSM, donc il n'ont pris que 14 pianistes sur 160 environ, contre 20 les années précédentes, cela devient donc un peu plus difficile d'y rentrer. Mais il n'est absolument pas indispensable d'être un "génie" (je sais plus qui a dit ça), il faut être surtout musicien avec une technique solide, mais pas forcément extraordinaire.
Ensuite, des tueurs qui sont pas pris au concours, j'en connais et ça ça fait partie des aléas du concours... :| (Je précise que cette année il n'y a eu que 3 français pris sur 14, ça montre bien qu'on est faignants tout Français qu'on est).

En ce qui concerne les portes ouvertes, c'est la première fois que c'est organisé, donc je sais pas comment ça se passe, mais bon en tout cas je pense que tout le monde pourra venir (ce qui est déjà le cas en temps normal toute façon :lol: ), et pour les rencontres avec les profs, je sais pas du tout si c'est possible, encore faut-il trouver des profs qui donnent cours le samedi, ce qui est rare.

Je termine sur deux petits points qui ont été soulevés : je ne comprends pas pourquoi on affirme que quand on rentre au CNSM, c'est 4et+ années "sans vie". Je peux certifier que ma vie est tout ce qui a de plus normale et qu'il n'est pas nécessaire de travailler 10h par jour. Ma moyenne de travail est de 5h/jour et je ne dépasse jamais les 7h, et il peut m'arriver de bosser 2-3h, donc c'est très variable.

Et puis à mon avis le CNSM de Paris est nettement supérieur à celui de Lyon pour le piano, il suffit de regarder les profs : 3 profs moyens à Lyon, 10 profs+assistants quasiment tous concertistes à Paris, et de très bonne renommée (bon je fais un peu de pub mais bon ya pas de mal :wink: )

lylylullaby
Messages : 3
Enregistré le : ven. 29 févr., 2008 18:42

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par lylylullaby » ven. 07 mars, 2008 11:21

est-ce que tu sais si les assistants seront aux portes ouvertes? l'un d'eux était mon professeur de piano et j'aimerai bien lui dire bonjour en même temps si j'y vais..

Avatar du membre
cc
Messages : 586
Enregistré le : sam. 01 avr., 2006 21:43
Contact :

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par cc » ven. 07 mars, 2008 13:09

Bonjour lylylullaby,

Je n'ai pas lu toute la conversation mais ton message d'origine. ça m'a frappé car je me suis posée les mêmes questions que toi, mais vraiment exactement les mêmes, il y a un an. Et j'ai le même niveau que toi je pense vu ce que tu dis.

Aujourd'hui je ne doute plus, je suis restée dans ma voie mais je suis heureuse et j'ai fait un choix définitif. Comment?
J'en ai tout d'abord parlé à ma prof. Je te conseille très vivement de le faire. Il n'y a que ton prof qui sait vraiment ton niveau et ce que tu peux ou ne peux pas faire.
Mais l'avis de ton prof ne sera pas suffisant car au final c'est toi qui doit choisisr. Ce qui moi m'a décidé, c'est un stage. J'ai fait un stage intensif de haut niveau cet été. J'étais entourée de profs de conservatoires nationaux et d'élèves qui faisaient tous leurs études dans la musique. J'ai travaillé 8h par jour mon piano. ça m'a montré que j'étais capable de bosser à fond le piano. Mais je me suis rendue compte de la pression monumentale que je pouvais ressentir avec de telles études. On me demandait à ce stage de monter un trio de beethoven de 8pages en 4 jours, j'ai fini par reussir mais je ne l'ai aps joué en entier le jour du concert, on a décidé de le couper pour etre sur que je ne m'arrete pas en plein milieu du morceau. J'ai eu une grosse grosse pression et je l'ai assez mal vécue à certains moments (meme si le stage reste maintenant un souvenir magnifique). J'ai fait des rencontres avec des gens qui étaient vraiment dans le milieu et j'ai compris que ça n'était pas pour moi. Trop de pression et surtout moi qui suis trop perfectionniste, je n'aurais pas bien vécu d'être si faible par rapport aux autres. Maintenant je suis heureuse de vivre ma passion et de continuer à côté à faire quelque chose de ma vie qui me plait.

Je ne dis pas que tous les gens de mon niveau qui feront des stages aussi intensifs renonceront à faire pianistes, au contraire. Je sais que moi ça ne me convenait pas mais peut-être que tu y trouveras ta voie. Je te conseille vraiment de faire un stage et surtout de rencontrer et parler avec des gens qui sont dans le milieu. ce sont les personnes qui pourront le plus te conseiller.

Bon courage en tout cas, et bravo pour tes questionnements, je sais que c'est difficile d'admettre parfois qu'on s'est peut-être trompée de voie. Je suis sure que tu finiras par trouver une réponse à tes questionnements car se poser la question c'est dejà un grand pas.
Voici mon blog, entièrement consacré à ma passion pour le piano! http://revemusical.blogspirit.com Venez discuter et réagir avec moi et tous mes visiteurs!

Avatar du membre
zarathoustra
Messages : 1878
Enregistré le : jeu. 22 juin, 2006 1:37
Mon piano : Pigeon fermier de keriven fourré au foie

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par zarathoustra » ven. 07 mars, 2008 15:04

Passer le cap de la passion amateur au travail pro est pas toujours aisé et c'est vrai qu'il y a pression et que le boulot n'est pas toujours marrant mais je voudrais faire la chasse à quelques idées recues.

D'abord on dit toujours que la musique est un milieu bouché, fermé, et sans avenir. Je ne comprend toujours pas pourquoi faire un metier dans la musique ne vaut pas faire un metier dans la banque, la medecine, les assurance, la fonction publique?!... La musique classique est un milieu qui marche économiquement assez bien et on y gagne sa vie relativement bien. Je fais souvent la comparaison entre une école de commerce et un conservatoire, où il y a le niveu de l'école celui d'un élève, et ce qu'il fait de sa vie professionelle qui ne tient qu'à lui. C'est un metier, ca s'apprend, on ne nait pas virtuose et je n'aime pas beaucoup le mot talent quand on parle d'un travail, le talent d'horowitz c'est d'avoir travaillé des heures et des heures. De plus comme dans tous les metiers il y a des gens bons et des mauvais mais le plus important reste souvent de s'epanouir dans son travail non?...

De plus autre idée reçue : tous les etudiants ne font que bosser. Dans une certaine mesure c'est pas faux car travailler son piano professionnellement demande une plus grande conscience professionnel, on ne peut pas se limiter à un resultat diletant il faut faire le mieux possible et travailler en solitaire peut etre assez lourd à porter dans une certaine mesure. MAIS les pianistes sont des gens comme tout le monde et meme si l'image des grands pianistes donne parfois à sourire par certaines frasques ils savent s'amuser et avoir des amis comme tout le monde. Ce qu'il faut savoir c'est que les années d'etudes au conservatoire ne sont pas forcement les plus faciles mais il faut aussi s'aerer la tete et avoir un certain équilibre. Apres entrer au cnsm c'est comme rentrer dans toutes les grandes écoles il faut bosser son concours et c'est pas facile.

Bref pour te preparer il y a un concours en mayenne fin avril ouvert au niveau entrée cnsm presidé par anne queffelec. C'est déjà un bon moyen de se preparer. Ensuite faire un stage c'est également une très bonne solution pour te fixer au rythme de travail et voir rapidement quels sont les points où tu es bon et ceux où tu es plus mauvais. Attention, ce genre de stage peut faire mal :mrgreen: .

lylylullaby
Messages : 3
Enregistré le : ven. 29 févr., 2008 18:42

Re: entrer au conservatoire.. utopique?

Message par lylylullaby » ven. 07 mars, 2008 15:53

merci bcp bcp à tout le monde, surtout à cc, pour vos conseils

en parler à mon prof de piano? bonne idée, mais j'ai eu plusieurs profs, l'un du cnsm de paris, un autre qui est parti à celui de lyon, un autre d'un cnr assez côté... mais j'ai une telle estime pour eux..
ils vont sans doute me dire "t'avais qu'à t'y prendre bien avant ma ptite"
enfin je sais pas comment expliquer, mais il me semble assez dur de parler de ça avec eux.. quand ils sont habitués à cottoyer les élèves super doués du conservatoire.
quand à l'idée d'un stage, c'est super intéressant, mais alors ça, je sais pas du tout comment choisir un stage, ni comment ça s'organise, mais bon je vais chercher, merci beaucoup du conseil! :)

Répondre