Jouer sans les reprises, est-ce une "faute"?

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Rubato
Messages : 2815
Enregistré le : ven. 29 déc., 2006 8:05
Mon piano : Erard 1903 2m12 (n°88800)
Localisation : Périgord Vert
Contact :

Jouer sans les reprises, est-ce une "faute"?

Message par Rubato » lun. 12 nov., 2007 19:42

Une question qui me fait réfléchir et infléchir mes choix musicaux. Peut-on considérer que l'on peut jouer un morceau sans les reprises sans le dénaturer un peu ? On voit ce genre d'indication dans des concours mais pourtant, une reprise n'est pas qu'une simple copie de ce que l'on vient de faire Il ya une intention de la part de l'auteur . Il faut peut-être inventer autre chose la deuxième ou même jouer exactement de la même manière peut avoir une signification. Dès lors, deux questions : tronquer ainsi une oeuvre, n'est-ce pas la dénaturer et si l'on fait ce choix, quelle "version conserver" ? Pour ma part, je suis de plus en plus enclin à jouer toutes les reprises et j'ai du mal à faire un "choix" si je ne devais pas les faire . Qu'en pensez-vous ?
Le tempo rubato est comme le vent jouant dans le feuillage d'un arbre dont les branches ne bougent pas.
Franz Liszt.

Avatar du membre
Marmou
Messages : 2036
Enregistré le : jeu. 03 nov., 2005 4:02

Re: Jouer sans les reprises, est-ce une "faute"?

Message par Marmou » lun. 12 nov., 2007 19:46

Selon moi, il faut jouer les reprises... Car les fois où l'on joue la reprise de la même façon que la première fois, sont très rares...
En général les reprises sont (doivent être...) interprétées de manière tout à fait différente, et sont un "chapitre" à part entière de l'oeuvre.
"Gagner sa vie en jouant du Piano, c'est savoir compter sur ses doigts."
D. Cowl

anuradha
Messages : 685
Enregistré le : ven. 31 août, 2007 22:54
Mon piano : yamaha C3
Localisation : Normandie, Paris

Re: Jouer sans les reprises, est-ce une "faute"?

Message par anuradha » lun. 12 nov., 2007 20:58

Pour moi, les reprises servent le public, lui permet de réecouter le thème etc.. pour un concert ok.
Le jury d' un concours ne se déplace pas pour écouter une oeuvre qu' il connait , en général, sur le bout des doigts.
Et puis si ils doivent écouter 50 candidats qui joue la même oeuvre, tu peux imaginer... :roll:
Sensible mais tonique

Avatar du membre
sanne
Messages : 2059
Enregistré le : mer. 06 sept., 2006 23:02
Mon piano : SK2
Localisation : Haute Vienne 87

Re: Jouer sans les reprises, est-ce une "faute"?

Message par sanne » lun. 12 nov., 2007 21:22

Rubato a écrit : une reprise n'est pas qu'une simple copie de ce que l'on vient de faire Il ya une intention de la part de l'auteur . Il faut peut-être inventer autre chose la deuxième ou même jouer exactement de la même manière peut avoir une signification.
Sujet intéressant!

Personellement je joue les reprises seulement quand j'aime bien cette partie. Mais par example dans quelques morceaux de Schubert il répète tellement souvent le thème, que je ne supporte pas jouer 2 fois les mêmes notes. Moi je m'endors déjà en jouant, je peux m'imaginer comme le public doit se sentir 8)

Mais des fois ça me fait plaisir de jouer les reprises et dans ce cas il faut bien sûr les jouer differemment les 2 fois.
En fait je me demande si le compositeur a toujours une intention musicale, peut-être il fait un reprise seulement pour faire durer le morceau (ou est-ce que je suis trop cynique..)

(PS j'aime quand même beaucoup Schubert!! :D )
Modifié en dernier par sanne le lun. 12 nov., 2007 22:21, modifié 1 fois.

florian
Messages : 19
Enregistré le : sam. 15 sept., 2007 21:49

Re: Jouer sans les reprises, est-ce une "faute"?

Message par florian » lun. 12 nov., 2007 21:54

Une autre chose à savoir sur les reprises c'est que au 18eme siècle pas de disque, donc la représentation d'une oeuvre était l'unique moyen de l'entendre. Donc dans pas mal de cas, les oeuvres de périodes classiques ont tendance à se répéter , histoire de bien "incruster" le thème dans l'oreille de l'auditeur. D'ailleurs les reprises ont complètement disparu (me semble t'il) dans la musique du 20ème siècle (quoique ca a commencé avant je pense).

Concrètement c'est vrai qu'aujourd'hui ont peut se permettre de supprimer certaines reprises qu'on a vraiment pas envie de faire (le final de l'appassionata par exemple^^).Et puis comme dit anuradha, un jury ne t'en voudras pas de raccourcir une oeuvre qu'il a entendu 20 fois dans la journée (et un public ne s'en rendra pas compte).Enfin je dis ça il y'a quand même des reprises indispensables à la strucure d'une oeuvre.

Avatar du membre
Gastiflex
Messages : 3812
Enregistré le : jeu. 28 avr., 2005 15:50
Mon piano : Seiller 116 Duovox
Localisation : L'Haÿ-les-Roses

Re: Jouer sans les reprises, est-ce une "faute"?

Message par Gastiflex » lun. 12 nov., 2007 22:06

J'ai vraiment du mal à percevoir la démarche du compositeur qu'il y a derrière une reprise. A la rigueur, dans des variations, ou chaque variation est reprise avec une transition spéciale la deuxième fois, ça passe (et en général c'est pas long à répété, même si au final on a bien joué le morceau deux fois). Mais ce que je ne supporte pas, ce sont les Beethoven et Schubert qui collent une reprise à 50% du premier mouvement de leur sonate. Même avec une transition la deuxième fois, ça me gonfle au plus haut point. J'aime beaucoup Beethoven et Schubert, mais je bénis les pianistes qui ne les font pas. Je culpabilise un peu, puisqu'en général ça fait que je ne joue pas du tout les deux ou trois dernières mesures du passage (puisque je passe direct au 2.), mais je ne culpabilise pas longtemps.

Par contre il ne faut pas mettre toutes les reprises dans le même sac. Dans les scherzi, (ou les polonaises de Chopin), le da capo à la fin est indispensable, sinon on ne finit pas dans la bonne tonalité sur la tonique (bouh El Bacha, c'est mal ce que tu fais :twisted: ).
Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate.

Avatar du membre
Doc2Pok
Messages : 134
Enregistré le : lun. 12 nov., 2007 17:31
Mon piano : Petrof H2 Elégance
Localisation : Marseille
Contact :

Re: Jouer sans les reprises, est-ce une "faute"?

Message par Doc2Pok » lun. 12 nov., 2007 22:40

Pour un concours, c'est compréhensible de pas les jouer, mais en dehors d'un contexte de "performance", si ces reprises ont été écrites, qu'il y ait changement de tonalité ou pas, elles sont pas là pour rien, c'est l'occasion de nuancer son interpretation, de donner de la vie à la pièce, car justement on parle "d'ennuie", mais c'est en jouant justement sur l'interprétation de ces reprises qu'on arrivera à garder l'attention des auditeurs, c'est justement là qu'il faut les faire vibrer et apprécier ces reprises, car si à ce moment là l'auditeur s'ennuie, ou si on se "saoule" sois même, c'est qu'il y a une erreur dans l'interprétation, car une pièce connue mérite d'être jouée dans son intégralité, en respectant le compositeur... je parle surtout en tant qu'amateur de musique, pas en tant que musicien car je ne suis qu'un débutant dans le piano...
http://www.essais-libres.net => Venez jeter un coup d'oeil :)

Avatar du membre
egtegt
Messages : 3287
Enregistré le : jeu. 24 juin, 2004 2:17
Mon piano : Blüthner 2m10 et Casio PX110
Localisation : Saverne

Re: Jouer sans les reprises, est-ce une "faute"?

Message par egtegt » mar. 13 nov., 2007 0:11

Ca vous viendrait à l'idée de chanter :
Meunier tu dors, ton moulin va trop vite, ton moulin va trop fort.
ou
Frére Jacques, dormez vous ? Ding Ding Dong
Ben moi c'est pareil pour les reprises :)

Donc pour un jury ou pour travailler avec ma prof, pourquoi pas, si je le joue pour du public, ça m'embête de le faire. Et pourquoi ne pas supprimer la partie du milieu que j'ai du mal à jouer et transposer en DO majeur parce que c'est plus facile à lire ?

Ca ne me géne pas en soit, chacun est libre de jouer ce qu'il veut, mais pas pour moi :)

Avatar du membre
Sanctamaria
Messages : 405
Enregistré le : sam. 18 nov., 2006 16:32
Mon piano : Seiler et Petrof
Localisation : Lyon

Re: Jouer sans les reprises, est-ce une "faute"?

Message par Sanctamaria » mar. 13 nov., 2007 20:37

Gastiflex a écrit :Mais ce que je ne supporte pas, ce sont les Beethoven et Schubert qui collent une reprise à 50% du premier mouvement de leur sonate. Même avec une transition la deuxième fois, ça me gonfle au plus haut point. J'aime beaucoup Beethoven et Schubert, mais je bénis les pianistes qui ne les font pas.
Oui mais Beethoven il s'arrange en général (Schubert je ne connais pas assez :oops: ) pour que sa reprise s'enchaîne bien avec ce qui précède. J'avais travaillé une sonate de Mozart dans laquelle la reprise avait presque (je dis bien PRESQUE...c'est Mozart!!! je ne me permettrais pas... :mrgreen: ) l'air inutile, parce qu'on termine de jouer la première reprise, on s'arrête, et hop, reprise...je trouvais ça presque lourd. Dans Beethoven on ne s'arrête pas (en tout cas pas dans les Beethoven que je connais), il se débrouille pour amener la reprise de façon à ce qu'elle paraisse naturelle. Dans mon Mozart, sauf le respect que je lui dois, elle n'avait pas l'air très naturelle (pardon Mozart, PARDON [-o< ).
D'ailleurs, à mon concours en octobre, presque personne n'a joué la reprise...
L'humilité n'est souvent qu'une feinte soumission dont on se sert pour soumettre les autres.

Avatar du membre
dominique
Modératrice
Messages : 5036
Enregistré le : lun. 10 janv., 2005 20:01
Mon piano : Grotrian-Steinweg 122M
Localisation : Perpîgnan

Re: Jouer sans les reprises, est-ce une "faute"?

Message par dominique » mar. 13 nov., 2007 21:11

La reprise de l'exposition, dans la sonate "classique", est inscrite dans la structure même de l'oeuvre. Sans doute, cela donnait du temps à l'auditeur de se familiariser avec le matériau musical utilisé.
À l'heure actuelle, ces oeuvres sont bien connues, et il n'apporte pas grand chose de répéter l'exposition d'une sonate classique (à part le minutage...).
Pour ce qui est d'autres oeuvres, il faut voir au cas par cas, l'époque, le pourquoi de la reprise, et faire selon.
Pour les examens et concours, il est d'usage de jouer SANS les reprises, question de timing... sauf si celle-ci est écrite par le compositeur simplement pour éviter de reécrire mais qu'elle est indispensable pour sauvegarder l'équilibre de la pièce. Exemple, le petit morceau de Bartók "jeu" de "for children", qui comporte une reprise dans sa partie médiane, celle-ci est indispensable.
Mais la reprise de l'exposition des sonates classiques, je m'en passe volontiers !
Fichiers joints
Bartók -jeu-.jpg
Bartók -jeu-.jpg (28.48 Kio) Vu 1323 fois
caminante, no hay camino, se hace camino al andar.
Veritas odium parit, obsequium amicos

Avatar du membre
Rubato
Messages : 2815
Enregistré le : ven. 29 déc., 2006 8:05
Mon piano : Erard 1903 2m12 (n°88800)
Localisation : Périgord Vert
Contact :

Re: Jouer sans les reprises, est-ce une "faute"?

Message par Rubato » ven. 23 nov., 2007 22:32

Je comprends cette argumentation mais j'y vois plusieurs objections.
D'abord, le but d'une écoute musicale est-elle d'écouter uniquement ce qui est neuf ? Ce que je veux dire, c'est que ce raisonnement semble dire au compositeur : "Bon , c'est bien, ce que tu nous as composé est très beau et maintenant , que nous proposes-tu d'autre" ? Personnellement, je revendique le droit à une certaine "paresse" d'écoute, à éprouver un certain plaisir à réécouter quelque chose qui m'a beaucoup plu, chose qui se fait rare dans notre société où le "zapping" est permanent et où on ne sait plus prendre le temps et qui,par contre, est naturelle dans beaucoup de musiques "orientales". Deuxièmement, en affirmant que nous connaissons mieux les oeuvres que nos ancêtres des siècles passés, ne faisons-nous pas preuve d'une certain vanité ? Savons nous écouter ? Eux, n'avaient que l'écoute directe. Ils ne connaissaient pas les enregistrements mais , à mon sens, rien ne vaut la musique "vivante" en public (et en cela, je ne suis pas d'accord avec Glenn Gould qui ne voulait plus que des enregistrements en studio).
Le tempo rubato est comme le vent jouant dans le feuillage d'un arbre dont les branches ne bougent pas.
Franz Liszt.

Avatar du membre
yaghoub
Messages : 59
Enregistré le : mer. 25 juil., 2007 21:17
Mon piano : çà dépend
Localisation : bretagne

Re: Jouer sans les reprises, est-ce une "faute"?

Message par yaghoub » sam. 24 nov., 2007 10:37

Moi je joue les reprises uniquement quand elles sont bien amenées. C'est à dire quand la progression harmonique
au préalable est conçue pour. Si par exemple la progression harmonique progresse vers une tension qui semble
pouvoir se libérer ou se précipiter dans un creux comme une reprise : je prends. Si c'est une reprise pour une reprise
comme cela arrive aussi : je ne prends pas ou alors çà dépend de l'humeur. Je pense que dans ce domaine, l'essentiel
est de ne pas avoir trop de principes sur le respect ou non de l'esprit initial de l'oeuvre.

Avatar du membre
cc
Messages : 586
Enregistré le : sam. 01 avr., 2006 21:43
Contact :

Re: Jouer sans les reprises, est-ce une "faute"?

Message par cc » sam. 24 nov., 2007 12:32

Je suis un peu d'accord avec ce dernier argument. Même si la reprise est là, elle n'est parfois pas très "utile".
En tout cas en examen, d'habitude je ne joue pas les reprises mais par exemple sur la sonatine de Ravel que j'ai joué en examen, j'ai joué la reprise car il était évident qu'on ne pouvait pas ne pas la jouer!
Donc reprises au feeling?
Voici mon blog, entièrement consacré à ma passion pour le piano! http://revemusical.blogspirit.com Venez discuter et réagir avec moi et tous mes visiteurs!

Répondre