Rachmaninov, piètre pianiste?

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Verrouillé
Avatar du membre
velours
Messages : 959
Enregistré le : jeu. 14 déc., 2006 19:30
Mon piano : seiler 116 primus
Localisation : Allier

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par velours » mar. 04 déc., 2007 16:43

Rachma a écrit :Vous croyez vraiment que quelqu'un va avoir le courage de lire? Vous avez vu la longueur des messages?! :mrgreen:
Une fois de plus Rachma tu viens de résumer ma pensée.

C'est toujours l'éternal débat de l'artiste seul détenteur de sa vérité artistique qui se contrefout de l'avis des autres, cad l'auditeur. En tant qu'auditeur je rase la moquette (mais sans la faire fumer, n'étant pas assez véloce) : la seule chose qui compter pour moi étant de me faire plaisir.
Rendez-vous avec moi même dans 10 ans devant un clavier

nox
Messages : 7512
Enregistré le : jeu. 17 mai, 2007 22:22

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par nox » mar. 04 déc., 2007 16:54

zarathoustra a écrit :moi simple mortelle
Ba alors ma grande ? tu rentres du brésil ? l'opération s'est bien passée ? :)

En tout cas je suis définitivement fan de Michelangeli (avec of course l'indémodable Gieseking pour Debussy et l'inattendu Pludermacher pour Gaspard de la nuit de Ravel)

Avatar du membre
Sanctamaria
Messages : 405
Enregistré le : sam. 18 nov., 2006 16:32
Mon piano : Seiler et Petrof
Localisation : Lyon

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par Sanctamaria » mar. 04 déc., 2007 19:03

nox a écrit :Ben oui Rachma, plus personne ne lit de toute facon, c'est ce que je dis (meme moi j'ai pas le courage de relire ^^) :p

Moi jverrai bien un "Lalala" de Zarat, mais il refuse :mrgreen:
Sanctamaria c'est gentil, mais si tu relances le débat je crois que je te mords :twisted: (ca marche ? jsuis intimidant ? on y croit ? 8) )
NAN !!! n'y croit pas !!! :evil:
Ben tu disais qu'on avait le droit de se faire son opinion...et puis d'abord j'ai pas besoin de ta permission !!! :twisted:
Bon c'est bon...de toute façon il tourne bizarrement le forum en ce moment, donc je me tais. :-# O:)
L'humilité n'est souvent qu'une feinte soumission dont on se sert pour soumettre les autres.

nox
Messages : 7512
Enregistré le : jeu. 17 mai, 2007 22:22

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par nox » mar. 04 déc., 2007 19:20

Sanctamaria a écrit : Ben tu disais qu'on avait le droit de se faire son opinion
Oui mais pas de l'exprimer devant mon auguste personne :D
mouahaha

Avatar du membre
Sanctamaria
Messages : 405
Enregistré le : sam. 18 nov., 2006 16:32
Mon piano : Seiler et Petrof
Localisation : Lyon

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par Sanctamaria » mar. 04 déc., 2007 19:24

:-({|= "Non vous n'aurez pas...pas ma liberté de penser" ... \:D/

Personne t'oblige à lire... :twisted:
L'humilité n'est souvent qu'une feinte soumission dont on se sert pour soumettre les autres.

Pianoclassic
Messages : 164
Enregistré le : ven. 28 oct., 2005 7:53
Localisation : Clamart - FRANCE
Contact :

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par Pianoclassic » mar. 04 déc., 2007 20:05

C'est toujours l'éternal débat de l'artiste seul détenteur de sa vérité artistique qui se contrefout de l'avis des autres, cad l'auditeur. En tant qu'auditeur je rase la moquette (mais sans la faire fumer, n'étant pas assez véloce) : la seule chose qui compter pour moi étant de me faire plaisir.


Ouais c'est l'histoire de l'homme quoi... Aucun débat, simplement une réalité humaine et si c'est intemporel, je vois pas vraiment le problème
Mais si vous préférez des artistes hypocrites dont l'attention est porté sur "qu'est ce que va voir le public" et pas sur la musique c'est votre choix, mais c'est de l'utilitarisme
Chez moi un homme dans la passion de l'art (comme dans toute autre passion) est maladroit et inattentif et c'est tant mieux. Je suis content que devant son instrument, il ne me regarde pas, qu'il n'est pas de place pour moi dans sa tête à cet instant là. J'ai comme ça un truc bien plus intéressant à regarder qu'une maitresse de maison.

L'art ce n'est pas de l'altruisme, comme aime le penser les bien pensants moralistes ultra collectivistes
Ça vole un peu plus haut que ce genre de manichéisme simple et prêt à l'emploi.

Maintenant si vous voulez un artiste secrétaire qui fait un produit comme une lettre d'administration. Ou d'une sorte de musique démocratique. Moi je préfère voir un homme dans un art. Que ça vive. Qu'il soit seul dans sa tête. Qu'il me parles de sa vie, pas qu'il me caresse les poiles dans le bon sens quand je suis assez con pour ne pas voir ce qu'il me dit
Les art schizophrènes ne m'intéresse pas.

Glenn gould a vite arrêté les concerts et on comprend pourquoi... face à ce genre de moralisme collectiviste extrême et tue l'art.
Quand on est nombreux on devient aveugle tant on est occupé à ce regarder les uns les autres

Mais cela doit être agréable de penser avec la tête des autres...


Après ne nous étonnons plus qu'il n'y a plus de grand génie. Nous les étouffons et ramenons toujours leur attention à notre bas niveau au lieu de monter au leur. S'il y a eu des génies, cela fait bien longtemps qu'ils ont été bouffé par votre idéologie moraliste.
Modifié en dernier par Pianoclassic le mar. 04 déc., 2007 20:14, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Sanctamaria
Messages : 405
Enregistré le : sam. 18 nov., 2006 16:32
Mon piano : Seiler et Petrof
Localisation : Lyon

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par Sanctamaria » mar. 04 déc., 2007 20:08

Attention tu vas te faire mordre :mrgreen:
L'humilité n'est souvent qu'une feinte soumission dont on se sert pour soumettre les autres.

nox
Messages : 7512
Enregistré le : jeu. 17 mai, 2007 22:22

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par nox » mar. 04 déc., 2007 20:18

Pianoclassic a écrit : Ouais c'est l'histoire de l'homme quoi... Aucun débat, simplement une réalité humaine et si c'est intemporel, je vois pas vraiment le problème
Mais si vous préférez des artistes hypocrites dont l'attention est porté sur "qu'est ce que va voir le public" et pas sur la musique c'est votre choix, mais c'est de l'utilitarisme
Chez moi un homme dans la passion de l'art (comme dans toute autre passion) est maladroit et inattentif et c'est tant mieux. Je suis content que devant son instrument, il ne me regarde pas, qu'il n'est pas de place pour moi dans sa tête à cet instant là. J'ai comme ça un truc bien plus intéressant à regarder qu'une maitresse de maison.

L'art ce n'est pas de l'altruisme, comme aime le penser les bien pensants moralistes ultra collectivistes
Ça vole un peu plus haut que ce genre de manichéisme simple et prêt à l'emploi.

Maintenant si vous voulez un artiste secrétaire qui fait un produit comme une lettre d'administration. Ou d'une sorte de musique démocratique. Moi je préfère voir un homme dans un art. Que ça vive. Qu'il soit seul dans sa tête. Qu'il me parles de sa vie, pas qu'il me caresse les poiles dans le bon sens quand je suis assez con pour ne pas voir ce qu'il me dit
Les art schizophrènes ne m'intéresse pas.

Glenn gould a vite arrêté les concerts et on comprend pourquoi... face à ce genre de moralisme collectiviste extrême et tue l'art.
Quand on est nombreux on devient aveugle tant on est occupé à ce regarder les uns les autres

Mais cela doit être agréable de penser avec la tête des autres...
T'es pas obligé d'etre aigri, nous avons tous notre expérience musicale (qui vaut bien la tienne jusqu'à preuve du contraire :mrgreen: ). On s'est fait notre avis, on est plusieurs à avoir le meme, donc tu pourrais au moins accepter que notre vision n'est pas inférieure à la tienne. Tu n'es pas le seul à avoir réfléchi à tout ca :wink: .
Tu as donné ta vision des choses, tres bien, je n'ai pas la meme mais je n'essaye pas de te rabaisser.
Glenn Gould, c'est Glenn Gould, je sais pas si t'as été assez intime avec lui pour connaître les raisons profondes de ses choix et pour avoir pénétré sa maniere de concevoir la musique, mais quand bien meme tu dirais vrai, c'est n'est qu'une référence. De meme qu'on ne peut rien démontrer avec des citations, de meme nous dire "machin a fait ca", ca n'est pas un argument.

J'ai proposé une fin de discussion assez conciliante, en disant "chacun sa maniere de concevoir la musique, il n'y en a pas qu'une, la tienne est aussi juste que la mienne".
Ca ne te convient pas ? il n'y a que ta maniere de voir qui soit juste ? Admets au moins que nos arguments ne sont pas stupides, et que ca mérite réflexion.

Avatar du membre
Sanctamaria
Messages : 405
Enregistré le : sam. 18 nov., 2006 16:32
Mon piano : Seiler et Petrof
Localisation : Lyon

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par Sanctamaria » mar. 04 déc., 2007 20:32

pianoclassic a écrit :S'il y a eu des génies, cela fait bien longtemps qu'ils ont été bouffé par votre idéologie moraliste.
Hum, c'est pas toi qui serais un peu moraliste, sur ce coup là?
L'humilité n'est souvent qu'une feinte soumission dont on se sert pour soumettre les autres.

Avatar du membre
velours
Messages : 959
Enregistré le : jeu. 14 déc., 2006 19:30
Mon piano : seiler 116 primus
Localisation : Allier

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par velours » mar. 04 déc., 2007 20:43

Pianoclassic a écrit :

Ouais c'est l'histoire de l'homme quoi... Aucun débat, simplement une réalité humaine et si c'est intemporel, je vois pas vraiment le problème
Mais si vous préférez des artistes hypocrites dont l'attention est porté sur "qu'est ce que va voir le public" et pas sur la musique c'est votre choix, mais c'est de l'utilitarisme
Chez moi un homme dans la passion de l'art (comme dans toute autre passion) est maladroit et inattentif et c'est tant mieux. Je suis content que devant son instrument, il ne me regarde pas, qu'il n'est pas de place pour moi dans sa tête à cet instant là. J'ai comme ça un truc bien plus intéressant à regarder qu'une maitresse de maison.

L'art ce n'est pas de l'altruisme, comme aime le penser les bien pensants moralistes ultra collectivistes
Ça vole un peu plus haut que ce genre de manichéisme simple et prêt à l'emploi.

Maintenant si vous voulez un artiste secrétaire qui fait un produit comme une lettre d'administration. Ou d'une sorte de musique démocratique. Moi je préfère voir un homme dans un art. Que ça vive. Qu'il soit seul dans sa tête. Qu'il me parles de sa vie, pas qu'il me caresse les poiles dans le bon sens quand je suis assez con pour ne pas voir ce qu'il me dit
Les art schizophrènes ne m'intéresse pas.

Glenn gould a vite arrêté les concerts et on comprend pourquoi... face à ce genre de moralisme collectiviste extrême et tue l'art.
Quand on est nombreux on devient aveugle tant on est occupé à ce regarder les uns les autres

Mais cela doit être agréable de penser avec la tête des autres...


Après ne nous étonnons plus qu'il n'y a plus de grand génie. Nous les étouffons et ramenons toujours leur attention à notre bas niveau au lieu de monter au leur. S'il y a eu des génies, cela fait bien longtemps qu'ils ont été bouffé par votre idéologie moraliste.
1) Il est faux de dire que la qualité artistique d'un pianiste soit inversement proportionnel au public qu'il touche. Si le public ne comprend pas un artiste, ce n'est peut être pas faute d'un équipement intellectuel insuffisant, mais peut être tout simplement qu'il n'y a rien à voir. Les artistes incompris sont le plus souvent des artistes bidons.

2) Qu'est ce qui permet d'affirmer qu'il n'y a plus de grands génies ? Sur quoi te fondes tu ? Autrement posé, combien y-a t'il de génies par siecle ?

3) Glenn gould, est un très mauvais exemple. Il a toujours aimé la communion avec le public, mais pas sous la forme des concerts. Il adorait se mette en scène lors de ces émissions radio télévisées. De plus malgré l'inculture des gens, sa carrière fut prodigieuse. Son originalité plaisait, alors que le public n'avait jamais eu l'habitude d'écouter de la musique jouée de cette façon.

4) une oeuvre, peut avoir plusieurs niveaux de lecture. C'est le lot de tout les chefs d'oeuvres universels. Par exemple la 5eme de Beethoven, à plusieurs niveaux de lecture. Cette oeuvre ainsi peut toucher tout les publics sans céder aux sirènes de la facilité.

5) Etouffer les génies, ramener leur attention à notre bas niveau : curieuse conception ! , curieuse car d'abord il est très difficile d'étouffer un génie, et surtout de ramener son attention à notre niveau. Le génie est dans sa propre sphère, il est difficile à atteindre. Mozart à beaucoup été critiqué de son temps : trop de notes, mais cela ne l'a jamais empéché de continuer. De tout temps les génies ont été des rebelles au conformisme ambiant. Ce n'est pas à notre époque ou les conformismes sont légions, et les anticonformistes nombreux, que l'on peut faire taire un génie.

6) bien pensants altruistes collectivistes, moralisme collectivisme extreme : que de grands mots. C'est bien la premiere fois que je me fais traité de Bolchevik : amusant :mrgreen:

7) Je peux me tromper, mais je pense que tu as une bien pietre opinion de toi même : si tu ne comprends pas, c'est que c'est forcement de ta faute ? N'est-il pas possible que tu ne comprennes pas, parce qu'il n'y a rien à comprendre. Ton attitude empreinte d'humilité qui te pousse à te dépasser est certes louable mais peut te faire perdre ton esprit critique.
Modifié en dernier par velours le mar. 04 déc., 2007 21:28, modifié 1 fois.
Rendez-vous avec moi même dans 10 ans devant un clavier

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6392
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par BM607 » mar. 04 déc., 2007 21:22

Il y en a qui sont obligés de lire, ce sont les modos !

(Heureusement de par ma profession je suis habitué à lire très vite, mais quand même :x ).

Les MP, c'est pas mal, hein, dites...

BM/Modo
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand

Pianoclassic
Messages : 164
Enregistré le : ven. 28 oct., 2005 7:53
Localisation : Clamart - FRANCE
Contact :

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par Pianoclassic » mar. 04 déc., 2007 21:41

lol non je ne suis pas moraliste, mais je déplore ceux qui cède au moralisme social et s'y conforme comme de bon petits enfants sages. Ceux qui apprennent à jouer la comédie sur scène au lieu de jouer tout court juste pour certains pauvres petits dans la salle qui ne comprennent pas.

Ce n'est pas moi qui reproche a un artiste de vivre sa musique de façon dite "égoïste" parce qu'il ne prête pas attention au pauvre public à la traine. Moi je dis qu'un artiste est un homme et que sur scène comme ailleurs, l'artiste est celui qui vie sa musique par une interaction entre lui et la musique et non une interaction entre lui et le public. Un être vivant simplement et naturellement sincère en sommes qui ne ce travesti pas pour faire une représentation
Si le public ne voit pas l'artiste et la musique qui est devant lui, ce n'est pas de la faute de l'artiste, c'est le public qui reste derière

Je regrète si cela gène certaines personnes. Mais ce n'est qu'une simple réalité


Je n'admet rien du tout... vous n'explorez rien, vous vous contentez de faire du relativisme
"tout est relatif, sujet suivant..."

Un public ce n'est que des individu. Ils ont donc leurs propres responsabilités. Si les individus du public ne voient pas, c'est qu'ils ne regardent pas et qu'ils ont fait le choix de regarder ailleurs et c'est bien dommage pour eux, parce qu'on arrêtera pas pour leur expliquer ce qu'ils doivent voir. L'horloge ne s'arrêtera pas pour vous laisser le temps de lire l'heure. Je sais, c'est méchant une horloge...

Avatar du membre
velours
Messages : 959
Enregistré le : jeu. 14 déc., 2006 19:30
Mon piano : seiler 116 primus
Localisation : Allier

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par velours » mar. 04 déc., 2007 21:49

Pianoclassic a écrit :
Un public ce n'est que des individu. Ils ont donc leurs propres responsabilités. Si les individus du public ne voient pas, c'est qu'ils ne regardent pas et qu'ils ont fait le choix de regarder ailleurs et c'est bien dommage pour eux, parce qu'on arrêtera pas pour leur expliquer ce qu'ils doivent voir. L'horloge ne s'arrêtera pas pour vous laisser le temps de lire l'heure. Je sais, c'est méchant une horloge...
Si les individus du public ne voient pas, c'est peut être tout simplement qu'il n'y a rien à voir. Je m'étonne que tu n'entrevois pas cette possibilité. L'artiste sur le mont olympe, le public dans les limbes : curieuse conception.
Rendez-vous avec moi même dans 10 ans devant un clavier

Pianoclassic
Messages : 164
Enregistré le : ven. 28 oct., 2005 7:53
Localisation : Clamart - FRANCE
Contact :

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par Pianoclassic » mar. 04 déc., 2007 21:54

Je peux me tromper, mais je pense que tu as une bien pietre opinion de toi même : si tu ne comprends pas, c'est que c'est forcement de ta faute ? N'est-il pas possible que tu ne comprennes pas, parce qu'il n'y a rien à comprendre. Ton attitude empreinte d'humilité qui te pousse à te dépasser est certes louable mais peut te faire perdre ton esprit critique.

Non rassure toi je suis bien loin de perdre mon esprit critique, je suis énormément critique autant des autres que de moi même.
Néanmoins, il y a la vérité et il y a la critique. Je critique mais la critique est une éthique. Cela ne m'empêche d'admettre le réel. Je critique, mais je critique une chose qui est. Je vois et comprend avant de critiquer


Puis quand à l'anticonformisme... tu n'habite peut être pas en banlieu
Chez moi les choses sont profondément institutionnalisés, normatives. Tous le monde parle pareil, fait pareil, pense pareil, est contre et pour les mêmes choses. Comme disais un André lorulot "on pense en série, on agit de même"
Par génie, je parles évidemment uniquement des grosse montagnes, des gros innovateur. Il y en a... mais je doute qu'on est encore un chopin ou un Glenn gould un jour.

Glenn gould, il aimait surement le public, tant que le public ne l'influençait pas et qu'il ne lui parlais pas
Mais il disait lui même que quand il voyait des gens il lui fallait des jours pour s'en remettre
Il vivait totalement seul, il pouvait certes parler à des gens au téléphone, mais ça n'allait pas plus loin
De nos jours, qui pourrait vivre totalement seul sans devoir vivre aussi dans la tyrannie ?

Pianoclassic
Messages : 164
Enregistré le : ven. 28 oct., 2005 7:53
Localisation : Clamart - FRANCE
Contact :

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par Pianoclassic » mar. 04 déc., 2007 21:58

Si les individus du public ne voient pas, c'est peut être tout simplement qu'il n'y a rien à voir. Je m'étonne que tu n'entrevois pas cette possibilité. L'artiste sur le mont olympe, le public dans les limbes : curieuse conception.

Mais même quand il y a des choses à voir ils ne voient pas... j'en ai été bien suffisamment témoin.

Parfois ils voient et j'en suis heureux. Mais malheureusement, le public vie trop ensemble pour pouvoir voir un artiste marginal autant devant leur yeux qu'ils puissent l'être.
D'autant que la majorité des gens méprisent les marginaux

Dis moi... regarde sur internet... combien de personnes reprochent encore à Glenn gould de laisser aller ses gestes et de chanter. Combien ne voient t il toujours pas l'état de sincérité de cet homme face à sa musique et trouve que ses gestes et son chant sont déplacés... Qu'il pourrait quand même faire l'effort de ne pas chanter et de ne pas trop bouger

nox
Messages : 7512
Enregistré le : jeu. 17 mai, 2007 22:22

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par nox » mar. 04 déc., 2007 22:07

Pianoclassic a écrit :lol non je ne suis pas moraliste, mais je déplore ceux qui cède au moralisme social et s'y conforme comme de bon petits enfants sages. Ceux qui apprennent à jouer la comédie sur scène au lieu de jouer tout court juste pour certains pauvres petits dans la salle qui ne comprennent pas.
Personne ne parle de jouer la comédie, mais de transmettre des émotions. Si t'as besoin de jouer la comédie pour ca, faut quand meme te remettre en question.
Pianoclassic a écrit : l'artiste est celui qui vie sa musique par une interaction entre lui et la musique et non une interaction entre lui et le public.
Nan, l'artiste c'est celui qui fait sentir cette interaction entre lui et la musique au publique. On disait de Richter que c'était un des plus puissants COMMUNICATEURS de son temps.
Donc si tu penses qu'il n'y a pas de communication dans la musique, je te suggere d'écrire un petit mot aux journalistes musicaux divers, à Bruno Monsaingeon qui a réalisé le documentaire sur sa vie etc...Ils se plantent tous apparemment.
Pianoclassic a écrit : Je regrète si cela gène certaines personnes. Mais ce n'est qu'une simple réalité
Prouve moi que c'est la réalité. Je l'ai deja dit, je le répète, il n'y a aucune preuve à tout cela. Ca n'est qu'une conception, la tienne. Pourquoi vouloir nous l'imposer ?
Pianoclassic a écrit : Je n'admet rien du tout... vous n'explorez rien, vous vous contentez de faire du relativisme
"tout est relatif, sujet suivant..."
Et pourtant oui, tout est relatif. Tu ne penses pas qu'on peut avoir des points de vue différents sur un sujet, mais pas forcément faux ? Toi t'as une vérité absolue, que tu ne remets jamais en cause, qui ne souffre aucune contestation ? je trouve ca triste...

Je ne comprends pas pourquoi tu consideres le public comme une masse, je ne suis absolument pas influencé par mes voisins quand je vais à un concert, j'écoute pour moi, j'écoute seul. Je ne regarde pas mes voisins pour voir s'ils apprécient. Je suis présent en tant qu'individu. C'est pas un match de foot !

Pianoclassic
Messages : 164
Enregistré le : ven. 28 oct., 2005 7:53
Localisation : Clamart - FRANCE
Contact :

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par Pianoclassic » mar. 04 déc., 2007 22:30

Personne ne parle de jouer la comédie, mais de transmettre des émotions. Si t'as besoin de jouer la comédie pour ca, faut quand meme te remettre en question.
Pour transmettre ses émotions, il ne faut justement pas penser au public. Il faut rester soi même car ses émotions et cet état de sincérité doivent simplement ce contenter d'être. Si tu ressent des émotions, elles sont là, donc visible. Après tout dépend qui est capable de les voir
C'est ce que je te dis depuis le début quand je te dit que l'artiste n'a pas à ce demander ce que voit le public en jouant ni à "chercher" à communiquer quelque chose, qu'il doit être dans la musique, dans ce qu'il fait, dans un rapport de lui à la musique, dans cette sincérité. Et donc qu'il n'est pas responsable des gens qui sont à la traine et ne voient pas.

Mais tu as l'air contre la sincérité... Tu semble préférer une sorte d'omniprésence..


L'artiste n'est pas celui qui fait sentir cette interaction. L'art n'est pas une méthode de communication bordel.
Si l'artiste interagi profondément à la musique, cette interaction ce suffit à elle même, dans sa réalité, dans son authenticité. L'art n'est pas un paraitre, je regrète
L'artiste lui il est réellement dans cet état de passion et fusion avec la musique, c'est un fait. Si quelqu'un ne voit pas ce fait, c'est lui qui ne voit pas la vérité.

Par ailleurs je n'ai rien à prouver. Ce sont là des choses que j'ai vu de mes propres yeux. Ce ne sont pas des "conceptions".

Il faut arrêter de considérer que les gens dans le publics ont toujours raison et n'ont aucun tord.
Maintenant si tu veux, on peut changer certains principes dans les concours. Par exemple, je propose d'enlever les jury et de les remplacer par une machine qui mesure les applaudissements. Celui qui a le plus d'applaudissements gagne le concours.

Ça te va ?

Je ne comprends pas pourquoi tu consideres le public comme une masse, je ne suis absolument pas influencé par mes voisins quand je vais à un concert, j'écoute pour moi, j'écoute seul. Je ne regarde pas mes voisins pour voir s'ils apprécient. Je suis présent en tant qu'individu. C'est pas un match de foot !
Va dire ça aux chanteuses qui amènent lentement très lentement leur micro à leur bouche par technique de communication.


Tout est certes relatif, mais pas n'importe comment... comme je te l'ai dit... je suis assis sur une chaise, que tu le vois ou non, c'est comme ça.
La vérité existe... Elle est certes prisonnière du temps, mais elle existe et il faut la voir de ses propres yeux en étant disponible.

Avatar du membre
velours
Messages : 959
Enregistré le : jeu. 14 déc., 2006 19:30
Mon piano : seiler 116 primus
Localisation : Allier

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par velours » mer. 05 déc., 2007 7:49

Pianoclassic a écrit :
Si les individus du public ne voient pas, c'est peut être tout simplement qu'il n'y a rien à voir. Je m'étonne que tu n'entrevois pas cette possibilité. L'artiste sur le mont olympe, le public dans les limbes : curieuse conception.

Mais même quand il y a des choses à voir ils ne voient pas... j'en ai été bien suffisamment témoin.

Parfois ils voient et j'en suis heureux. Mais malheureusement, le public vie trop ensemble pour pouvoir voir un artiste marginal autant devant leur yeux qu'ils puissent l'être.
D'autant que la majorité des gens méprisent les marginaux

Dis moi... regarde sur internet... combien de personnes reprochent encore à Glenn gould de laisser aller ses gestes et de chanter. Combien ne voient t il toujours pas l'état de sincérité de cet homme face à sa musique et trouve que ses gestes et son chant sont déplacés... Qu'il pourrait quand même faire l'effort de ne pas chanter et de ne pas trop bouger
Si tu fais allusion aux commentaires sur You tube et consort, cela fait longtemps que j'ai pris mes distances. Mettre à bas les idoles semblent être un sport.
Rendez-vous avec moi même dans 10 ans devant un clavier

Pianoclassic
Messages : 164
Enregistré le : ven. 28 oct., 2005 7:53
Localisation : Clamart - FRANCE
Contact :

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par Pianoclassic » mer. 05 déc., 2007 8:03

Nan pas essentiellement de youtube. Beaucoup reproche à Glenn gould de trop ce laisser aller. C'est une critique assez répendu. Même dans le milieu musical, on lui reproche le chant sur les enregistrements

Avatar du membre
velours
Messages : 959
Enregistré le : jeu. 14 déc., 2006 19:30
Mon piano : seiler 116 primus
Localisation : Allier

Re: Rachmaninov, piètre pianiste?

Message par velours » mer. 05 déc., 2007 8:07

Pianoclassic a écrit :Nan pas essentiellement de youtube. Beaucoup reproche à Glenn gould de trop ce laisser aller. C'est une critique assez répendu. Même dans le milieu musical, on lui reproche le chant sur les enregistrements
Mon inculture academique me met à l'abris de ce genre de préjugés.
Ceci dit, le jour ou j'ai écouté son CD (cela devait être les Goldberg de 1981) j'ai copieusement insulté mes voisins, qui n'arrétaient pas de chantonner chaque fois que j'écoutais Glenn Gould au piano : une véritable persécution :mrgreen:
J'avais mis pas mal de temps pour découvrir que Glenn Gould chantonnait.

Ce genre de préjugés vient de l'éducation académique traditionnel. Celle-ci est adaptée à l'immense majorité des pianistes, et il serait sôt de vouloir s'en dispenser.

Un des mes copains qui était un très bon joueur de Tennis me relata l'histoire suivante.
C'était lors d'un stage avec un entraineur de très haut niveau.
Ils ont visualisé en vidéo les dix meilleurs joueurs de l'époque, et l'entraineur a demandé aux stagiaires ce qu'ils en pensaient. Les réponses classiques fusèrent : bons appuis, bon timing ...
L'entraineur les interrompit : vous ne voyez rien : aucuns n'a un geste académique, mais à votre différence ils sont hyperdoués. A votre niveau cela ne sert à rien de les copier.
Je pense que c'est très juste, et que cela s'applique à beaucoup de disciplines artistiques ou sportives.
Rendez-vous avec moi même dans 10 ans devant un clavier

Verrouillé