Indépendance ou coordination ?

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
Christof
Messages : 4409
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Indépendance ou coordination ?

Message par Christof »

Kurt a écrit : mar. 09 nov., 2021 18:07 Je souhaiterais dans un premier temps revenir sur l'indépendance du son, l'indépendance des nuances. (...)

L'exercice sur l'accord de Do majeur que tu donnes semble très intéressant pour s'essayer à l'indépendance des nuances. Et pourtant. Ou alors je n'y comprends rien. Il me semble un peu comme tous les exercices que j'ai trouvé : si ça veut pas, ça veut pas. Sans qu'on puisse l'expliquer. Et on ne trouve pas le moyen de "décoincer". Le nœud est toujours là. On le refait des centaines de fois, on sait ce que l'on souhaite, mais on joue toujours les mains ou les doigts à la même intensité.

Autre exemple, dans un cours donné par un prof, j'ai trouvé un exercice écrit sur 2 portées, avec nuances différentes aux 2 mains. On sent bien l'objectif, on comprend bien le pourquoi, mais que fait-on si le cerveau ne se plie pas à ce qui est demandé ? Je peux trouver des centaines d'exercices, avec des arguments sur le quoi et le pourquoi, mais jamais sur le comment. Et ce n'est pas faute d'y avoir passé des heures.

Je vais simplifier au maximum. Je joue la note do avec l'index de la main droite. En même temps, je joue la note do à une autre octave avec l'index de la main gauche. À aucun moment, après des centaines d'essais, avec une concentration maximale, et en y pensant très fort, le cerveau n'oriente les doigts vers des nuances différentes. Forte d'un côté, pianissimo de l'autre, c'est non ! Tout est forte, ou tout est pianissimo. La question reste donc entière.

Peut-être que le piano numérique n'est pas la panacée pour réaliser cet exercice ?
En tous cas, tu sais faire des nuances : j'avais bien entendu cela dans ton prélude de Bach. Donc, tu sais jouer avec des intensités différentes.
Tu peux essayer aussi sur une table : jouer les index, sentir une différence de son sur la table, une différence de sensation dans la pulpe de chaque doigt. Puis, quand tu le fais au piano, être absolument conscient de ce qui se passe dans la pulpe. Comme si la touche était aussi faite d'une matière différente à chaque index : de la soie fine d'un côté, de l'autre un rideau lourd de théâtre...
T'entraîner aussi a voir quelle est la pression minimum que tu dois instaurer pour obtenir un son. Avoir aussi la conscience de ta phalange qui descend très doucement dans la touche.
anuradha
Messages : 766
Enregistré le : ven. 31 août, 2007 22:54
Mon piano : yamaha C3
Localisation : Normandie, Paris

Re: Indépendance ou coordination ?

Message par anuradha »

Les deux (2)
Sensible mais tonique
Avatar du membre
Kurt
Messages : 663
Enregistré le : sam. 01 juin, 2019 16:59

Re: Indépendance ou coordination ?

Message par Kurt »

mh_piano a écrit : mar. 09 nov., 2021 20:57 Je te livre une méthode que mon prof m'avait apprise, qui pourrait répondre à ta question s'il s'agit de faire des plans sonores différents : l'exercice consiste à jouer "muettes" les notes que tu veux jouer ensuite moins fort.
Tu ne joues que ces notes d'abord (en retirant le chant qui doit ressortir ou la note à mettre en valeur dans un accord), en enfonçant les touches tout doucement et très lentement (on s'en fout du tempo et du rythme, on prend le temps qu'il faut), sans provoquer le son (Ça peut être difficile ou impossible sur certains claviers numériques, j'y arrivais sur le mien).
Tu isoles les notes à mettre en valeur, tu ne joues que celles-ci, en jouant lourd et fort "au fond des touches".
Tu peux tenter, très très lentement, en arpegeant si nécessaire quand c'est dans un même accord, ou en décalant légèrement les notes jouées normalement ensemble, de tout mettre l'ensemble en jouant muettes les notes à " effacer" et fort celles à mettre en valeur.
Normalement après quand tu joues normalement , comme par magie, les plans sonores se mettent en place.
Il peut être nécessaire de procéder par toutes petites sections pour ne pas devenir chèvre :mrgreen: , et même pour être efficace.
Et la méthode ne fonctionne pas pour effectuer un crescendo d'une main et un diminuendo de l'autre #-o .
Merci Marie-Hélène pour cette méthode. Un exercice en lui-même, même bien décrit, n'est pas facile sans le mode d'emploi. Ces infos complètement dans le comment physiquement me motivent.
Avatar du membre
Kurt
Messages : 663
Enregistré le : sam. 01 juin, 2019 16:59

Re: Indépendance ou coordination ?

Message par Kurt »

Christof a écrit : mer. 10 nov., 2021 13:05 Peut-être que le piano numérique n'est pas la panacée pour réaliser cet exercice ?
En tous cas, tu sais faire des nuances : j'avais bien entendu cela dans ton prélude de Bach. Donc, tu sais jouer avec des intensités différentes.
Tu peux essayer aussi sur une table : jouer les index, sentir une différence de son sur la table, une différence de sensation dans la pulpe de chaque doigt. Puis, quand tu le fais au piano, être absolument conscient de ce qui se passe dans la pulpe. Comme si la touche était aussi faite d'une matière différente à chaque index : de la soie fine d'un côté, de l'autre un rideau lourd de théâtre...
T'entraîner aussi a voir quelle est la pression minimum que tu dois instaurer pour obtenir un son. Avoir aussi la conscience de ta phalange qui descend très doucement dans la touche.
Merci Christophe pour ces dernières informations dans le même esprit que ce que propose Marie-Hélène. Avoir une idée de comment traduire physiquement par le geste ce que l'on souhaite et pense.

Ta dernière phrase m'occasionne une réflexion complémentaire. J'ai effectivement parfois lu que le volume sonore (l'intensité ?) était conditionné par la vitesse, et non par la force avec laquelle on appuyait sur une touche.

Si tel est le cas, cela sous-entend qu'au-delà d'être concentré sur le son pour faire un pianissimo MG et un forte MD simultanément, il faut réussir à faire sonner précisément en même temps 2 notes en gérant 2 mouvements de vitesses différentes. Si tel est le cas, je comprends mieux que cela n'est pas facile.
Avatar du membre
flober
Messages : 762
Enregistré le : lun. 20 févr., 2017 11:13
Mon piano : Steinway O de 1908
Localisation : Yunnan

Re: Indépendance ou coordination ?

Message par flober »

Lisez Pilc, tout est expliqué étape par étape, la formation et aussi l'état mental.
Trivignette
Messages : 1
Enregistré le : ven. 03 mai, 2019 11:53

Re: Indépendance ou coordination ?

Message par Trivignette »

Bonjour,

je suis le forum depuis un certain temps mais en tant que lecteur, c'est une source importante pour mon apprentissage de la musique et du piano.
Votre discussion sur l'indépendance et/ou la coordination (très riche et intéressante) et avant tout sur les différentes approches de l'apprentissage et les différences interindividuelles m'a fait penser à une courte vidéo de Richard Feynman dans laquelle il explique comment le processus de l'apprentissage et les difficultés durant celui-ci peuvent différer en fonction des individus.
Voici la vidéo :


Bon week-end à tous.
anuradha
Messages : 766
Enregistré le : ven. 31 août, 2007 22:54
Mon piano : yamaha C3
Localisation : Normandie, Paris

Re: Indépendance ou coordination ?

Message par anuradha »

Sensible mais tonique
Répondre