Avis et aide sur un morceau du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Vincent13
Messages : 6
Enregistré le : mar. 28 sept., 2021 20:31

Avis et aide sur un morceau du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par Vincent13 »

Bonsoir à tous,
je me présente Vincent pianiste amateur de classique depuis vingt ans.
J'ai pris quelques cours ici où là, mais pas de manière vraiment suivie, et je suis hélas, un pur autodidacte. J'ai une bonne culture technique et musicale donc je sais les exigences du piano classique et suis capable de déceler certaines attentes en lisant les partitions. Donc j'estime pouvoir me débrouiller seul.
Mais voilà, évidemment les bases font toujours parfois cruellement défaut, ou au moins les exercices.
Et si j'écris ici aujourd'hui, c'est pour parler de tout cela à propos d'un morceau en particulier qui est ma croix et que je m'acharne à jouer depuis le tout début (!), avec des résultats très contrastés : c'est l'impromptu n°2 opus 90 de Schubert.
Alors déjà, ce morceau du répertoire est, m'a-t-on dit, de niveau "moyen" : à certains égards, je comprends, mais à d'autres non, je dirais plutôt franchement supérieur ! En effet, s'il faut être impeccable techniquement, l'exigence d'expression musicale rend les descentes de gammes très difficiles !
Or moi j'ai déjà du mal sur le plan technique. Ou plutôt, je ne sais jamais si je vais correctement jouer ce morceau ou pas. Je ne parle d'ailleurs que des deux parties "initiales", sans la partie centrale qui n'est pas trop difficile, quoique je ne comprenne pas certaines nuance du texte : pourquoi pointé ici et pas l à ? Pourquoi piano là où on attendrait forte ?
Pour les brillants passages du début, c'est difficile déjà à cause de la gamme de Si majeur, une des plus pénibles ou incertaines : pourtant, ma technique s'est bien améliorée depuis que j'ai repris l'instrument il y a deux ans. Mais il arrive encore que le pouce claque la touche, ou le quatrième doigt lorsqu'il passe par dessus ... En jouant ce passage à la main droite seule, je me rends compte du nombre de défauts et d'imperfections, et quand je joue correctement, c'est parfois assez doux, d'autres fois je ne peux pas faire autrement que jouer fort, enfin je n'ai pas de contrôle sur ce que je vais faire à chaque fois.
Ce n'est en tout cas pas un morceau à jouer à froid, mais après au moins deux heures de pratique je dirais.
Bref, je ne sais même pas vraiment quels exercices pratiquer pour me garantir un minimum de qualité de jeu à chaque fois que je m'y mets ! Et pourtant, j'en ai trouvé de bons ... Le plus efficace est peut-être encore le jeu lent, c'est le meilleur moyen de cultiver un legato superbe sans lequel ce morceau est bien terne.

Je crois tout simplement que mes bases ne sont pas très solides et que sur un morceau comme celui-là, ça ne passe pas, c'est tout. Ca rend le jeu très hasardeux et aléatoire....
Il faut dire aussi que mon piano est dur, enfin roublard, je l'ai voulu difficile à jouer, j'ai été servi ! ;)

Au plaisir de lire vos réactions,
Cordialement
Pillg
Messages : 541
Enregistré le : lun. 12 oct., 2020 13:14

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par Pillg »

Bonjour,

bienvenue sur le forum. La grande question : "de quelle niveau est ce morceau...". je dirais, tout dépend du point de vue où l'on se place.
on veut jouer approximativement, pour retrouver les notes : c'est un morceau facile
On veut le jouer a peu près convenablement, pour que cela tienne la route : c'est d'un niveau moyen
On veut que ce soit comparable à la version de Zimerman : c'est extrêmement difficile...

Je dirai que dans l'ensemble ca pourrait correspondre a à milieu de second cycle de conservatoire (en moyenne 5-6 ans de piano). Techniquement ce n'est pas non plus les études de liszt, cela tombe assez facilement sous les doigts, c'est des gammes, des notes conjointes, etc... (attention ne pas comprendre en me lisant que c'est un jeu d'enfant, mais je cherche a démontrer que ce n'est pas non plus d'un niveau franchement supérieur pour reprendre vos mots). Pour moi la difficulté de ces pièces se situe plutôt dans l'interprétation que dans la technique.

Si vous n'arrivez pas techniquement c'est peut être que vous n'êtes simplement pas prêt pour cette pièce? chacun d'entre nous sur ce forum, a différents niveau, a des pièces pour lesquelles il n'est pas encore prêt techniquement.

Je peux peut être vous suggérer de nous poster un enregistrement, même d'un extrait. ensuite nous pourrons peut être vous dire ce qu'il en est et vous donner des conseils...
Avatar du membre
quazart
Messages : 4179
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : ND du Guildo (22) et Rueil Malmaison (92)

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par quazart »

Vincent13 a écrit : mar. 28 sept., 2021 20:45 Bonsoir à tous,
je me présente Vincent pianiste amateur de classique depuis vingt ans.
Alors déjà, ce morceau du répertoire est, m'a-t-on dit, de niveau "moyen" : à certains égards, je comprends, mais à d'autres non, je dirais plutôt franchement supérieur ! En effet, s'il faut être impeccable techniquement, l'exigence d'expression musicale rend les descentes de gammes très difficiles !
Bonsoir et bienvenue Vincent,
Je plussoie Pillg : c'est moyen comme niveau, mais comme toujours, si on rêve d'égaler un artiste de très haut niveau, c'est au minimum très difficile.
Il faut savoir quel tempo tu vises : l'Allegro noté par Schubert est souvent joué Presto par pas mal de concertistes, qui atteignent ou dépassent les 176 à la noire indiqué par Liszt dans l'édition qu'il a révisée. Je trouve personnellement cet impromptu beaucoup plus beau et délicat à une allure plus modeste, ma prof m'avait indiqué, dans un lointain passé, 120 à 144 à la noire. Il faut prendre le temps de déguster les arabesques délicates de la main droite. Ce qui permet au passage de respecter l'accelerando final...
Or moi j'ai déjà du mal sur le plan technique. Ou plutôt, je ne sais jamais si je vais correctement jouer ce morceau ou pas. Je ne parle d'ailleurs que des deux parties "initiales", sans la partie centrale qui n'est pas trop difficile, quoique je ne comprenne pas certaines nuance du texte : pourquoi pointé ici et pas l à ? Pourquoi piano là où on attendrait forte ?
Pour les brillants passages du début, c'est difficile déjà à cause de la gamme de Si majeur, une des plus pénibles ou incertaines : pourtant, ma technique s'est bien améliorée depuis que j'ai repris l'instrument il y a deux ans. Mais il arrive encore que le pouce claque la touche, ou le quatrième doigt lorsqu'il passe par dessus ... En jouant ce passage à la main droite seule, je me rends compte du nombre de défauts et d'imperfections, et quand je joue correctement, c'est parfois assez doux, d'autres fois je ne peux pas faire autrement que jouer fort, enfin je n'ai pas de contrôle sur ce que je vais faire à chaque fois.
A l'époque de Schubert - qui est aussi celle de Beethoven - on voit souvent des oppositions très franches des nuances. Chercher à savoir pourquoi n'apporte rien à mon sens, par contre chercher à les jouer telles qu'écrites est la meilleure solution, sinon réfléchir à les traduire autrement, en t'éloignant un peu du texte est une option intéressante.
Ton appréciation de la gamme de si Majeur me surprend un peu, c'est une des gammes les plus faciles !
Pour se sortir du piège tendu par cette longue ligne mélodique où tous les doigts sont sollicités, il faut commencer par la travailler très lentement en articulant le plus possible et en veillant à ce que toutes les notes soient égales en intensité et en durée. Ce travail lent est capital.
Il y a quelques passages un peu vicieux sur le plan du doigté...
Quand le résultat est correct, commencer à accélérer un peu en articulant un peu moins. Et ainsi de suite. Pour finir, l'articulation disparait...
Pour alléger le toucher tu peux légèrement remonter le poignet dans les passages "piano".
Modifié en dernier par quazart le jeu. 30 sept., 2021 14:48, modifié 1 fois.
Oukee
Messages : 1039
Enregistré le : mar. 16 juil., 2019 18:47
Mon piano : Sauter 118 R2
Localisation : Yvelines

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par Oukee »

Pas grand chose à ajouter aux commentaires très pertinents déjà postés.
Pour toute la première partie, je conseillerai comme souvent le travail staccato du bout des doigts à tempo modéré, en veillant bien à « griffer » la touche.
Sur la difficulté : bien jouer une gamme, c’est à dire sans à coup, au tempo et dans la nuance prescrite implique d’avoir le contrôle total du son : cela demeure une des grosses difficultés du piano, à tout les niveaux. C’est pourquoi on peut dire en effet que le morceau est à la fois facile et très difficile.
anuradha
Messages : 721
Enregistré le : ven. 31 août, 2007 22:54
Mon piano : yamaha C3
Localisation : Normandie, Paris

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par anuradha »

Je n ai pas grand chose à rajouter mais quand même :roll:
La pièce est à mi-chemin entre le jeu perlé et le legatissimo, ce qui suppose une maîtrise des 2 techniques puis une synthèse....

Il faudrait aussi maîtriser les decrescendo quand la main droite descend vers les graves et les crescendo dans les aigus.

Il faut penser et jouer l impromptu à la blanche pointée du début jusqu'à à la dernière note. C est à dire que pour les exercices préparatoires, il faudra jouer 9 notes par temps aussi bien pour les gammes tonales que les chromatiques.

Enfin, ce sera e 1er temps de la main gauche qui donnera l impulsion à tout l ensemble.

En me relisant, je ne sais pas si je suis clair ou pertinent ...
Sensible mais tonique
nox
Messages : 7658
Enregistré le : jeu. 17 mai, 2007 22:22

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par nox »

Voici si ça vous intéresse une magistrale master-class d'Andreas Schiff sur les n°2 et 3 de l'op.90, avec d'ailleurs un excellent étudiant, très réceptif.
Vincent13
Messages : 6
Enregistré le : mar. 28 sept., 2021 20:31

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par Vincent13 »

Bonsoir à tous,
merci pour vos différentes interventions, toutes pleines de précieux conseils ! Je prends le temps de répondre plus longuement si possible demain ... Je dirai juste sur la vidéo postée précédemment : je l'ai consultée, adorant Andras Schiff, et je ne me souviens pas qu'il fasse beaucoup de remarques sur le début en descentes de gammes ... Sauf une blague sur le caractère "non-démocratique" d'un passage, blague qui m'a laissé froid ;)
C'est justement un passage intéressant, j'ai ma théorie pour le travailler, je reviens sur tout cela très bientôt ...
Avatar du membre
Presto
Messages : 4415
Enregistré le : sam. 19 juil., 2014 17:07
Mon piano : Roland FP80, Erard/Schimmel 130 cm
Localisation : Liège

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par Presto »

en musique toutes les notes ne se valent pas, c'est pas très démocratique mais c'est ainsi. :wink:
Là où la morale est rétablie c'est qu'on ne saurait se passer d'aucune 8)
"Vivi felice" Domenico Scarlatti
Vincent13
Messages : 6
Enregistré le : mar. 28 sept., 2021 20:31

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par Vincent13 »

Bonsoir à tous !
Désolé de ne répondre que maintenant, j'avais du travail par ailleurs. Merci à tous, vos conseils son très précieux ...

Je réponds d'abord sur quelques points isolés :
-la gamme de Si majeur, oui difficile car le passage su 4 qui revient sur le si, pas facile ... Les plus faciles, ce sont celels avec toutes les touches noires non ? La main est stable plus facilement.
-merci de m'avoir rappelé l'accelerando final, je l'avais oublié !!
- un enregistrement ? C'est techniquement possible chez moi, mais je ne joue pas assez bien pour le moment. OR,

[Points plus importants]

- je ne disais pas que j'étais nécessairement en dessous du niveau requis (même si c'est sans doute le cas ...mais que ce morceau était particulièrement délicat car déstabilisant, improbable, et même pour de grands pianistes : je me trompe peut-être, mais ce morceau ne m'a pas paru souvent joué en concert, et pour cause ! Et ceux qui le jouent manifestent souvent une certaine appréhension, dont Zimmerman justement ... ma question c'était plutôt comment se garantir de se planter le moins souvent possible ? Car on peut le jouer avec la main dans différentes positiions, léger, lourd, lent, rapide, etc. On le prend comme on le prend (enfin je parle pour moi en fait, c'est peut-être là simplement le signe de mon absence de règle de conduite ou de discipline claire). Disons que j'ai le sentiment d'improviser quand je le joue ... Même parfois après avoir travaillé des heures ...
- il faut dire aussi que je ne travaillais pas, jusque-là, sérieusement. Je me suis remis au métronome, en commençant à une vitesse à laquelle on peut entendre et rectifier tous les défauts. A mon sens, enfin pour moi c'est assez nettement 112. J'appuie à me faire mal au dessus du poignet (isigne d'une vieille mauvaise habitude ...) mais la douleur ne dure pas. J'ai aussi la possibilité de décontracter l'avant-bras quand je joue, et donc de perdre cette habitude. Puis quand je suis à l'aise, je passe à plus rapide, pour finir à 144, voire plus, mais des fois c'est beaucoup plus, si on se sent capable de s'améliorer à telle vitesse ponctuellement, il ne faut pas s'en priver.
Je connais les mérites du jeu lent mais j'ai eu tendance à les oublier on va dire ... En fait quelle que soit la vitesse, ce n'est intéressant de jouer que lorsque l'on perçoit tout ce qui se passe. Sinon, c'est du bruit et on perd peu à peu. Or moi je joue souvent comme ça, pour le plaisir. Danger ...
- Pour les gammes et la tenue de main, disons aussi que je suis gaucher, et que ça rend parfois certaines choses difficiles : la main gauche est objectivement plus à l'aise sur une gamme de Do majeur en descendant que la main droite en la montant, où le passage du pouce a très souvent accroché. C'est aussi pour cela que je bute sur la gamme de Si, délicate pour moi de ce fait.
- Quant au jeu perlé, c'est intéressant qu'il soit évoqué ici, car j'ai déjà eu l'idée que ce morceau pouvait être jouée de cette manière, ou devait l'être. En effet, vu la vitesse un legato pur, vraiment lié risque d'être brouillon, non ? Dans ces cas-là il vaut mieux séparer légèrement les notes, mais alors il faut qu'elles fassent toutes exactement la même durée. C'est pour cela que c'est pour moi un morceau très difficile, car je pense que pour lui faire honneur il faut viser une technique parfaite, avant toute question d'interprétation. Sur le jeu perlé, j'ai regardé ça : c'est intéressant. Mais je suis surpris qu'il n'y ait que ça, avez-vous d'autres références ?
- sur l'interprétation, et la question de la vitesse : il y a ça par exemple, en assumant clairement le fait de jouer rapidement la première partie et lentement la partie centrale. Le résultat est très bon, il est vrai. Ca reste très technique et mécanique sur les descentes de gammes ... Pour ma part, je continue de penser que le charme de ce morceaux sur un rythme de valse c'est une exécution rapide, en ralentissant un peu bien sûr. Rapide, mais trop non plus : à 9'35, un bon 192 à la noire... Mais ça permet de montrer que lorsque c'est très légato et même légèrement perlé si je ne me trompe pas ?, la clarté du jeu permet de mettre la vitesse au second plan ...
Encore plus rapide : 208 à la noire ...
Il y a aussi ça, mais bon :

Voilà, désolé du long message, il y a tellement à dire ... Déjà sur la technique, mais ensuite, le problème de la pédale ...

Bien musicalement à tous,
Lu_caviar
Messages : 10
Enregistré le : ven. 18 juin, 2021 18:10
Mon piano : Roland

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par Lu_caviar »

bonjour alors vu que ca parle de schubert je voudrait savoir quel niveau (2c1, 2c2 ...) vous estimer pour pouvoir tres bien jouer le scherzo d593
Avatar du membre
floyer
Modérateur
Messages : 3032
Enregistré le : mar. 29 oct., 2013 23:08
Mon piano : Yamaha N1X
Localisation : Montigny-le-Bretonneux (région parisienne)
Contact :

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par floyer »

2c1, 2c2 ne me parle pas. Il y a plusieurs échelles de difficultés (Hanle, ABSRM…) du coup, il vaut mieux préciser l’échelle pour être sûr que l’on parle de la même chose.
Avatar du membre
quazart
Messages : 4179
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : ND du Guildo (22) et Rueil Malmaison (92)

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par quazart »

J'imagine que ça désigne le cycle de conservatoire et l'année dans le cycle, mais ce n'est qu'un supposition...
Ensuite faut voir quel niveau de difficulté est accessible selon ce critère, il varie beaucoup selon les personnes.
Henle cote niveau 3, donc série facile, fin cycle 1 je dirais ?....
anuradha
Messages : 721
Enregistré le : ven. 31 août, 2007 22:54
Mon piano : yamaha C3
Localisation : Normandie, Paris

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par anuradha »

Lu_caviar a écrit : dim. 10 oct., 2021 12:25 le scherzo d593
Il y en a deux (de scherzos)
Sensible mais tonique
Avatar du membre
quazart
Messages : 4179
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : ND du Guildo (22) et Rueil Malmaison (92)

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par quazart »

Vincent13 a écrit : sam. 09 oct., 2021 22:49 -la gamme de Si majeur, oui difficile car le passage su 4 qui revient sur le si, pas facile ... Les plus faciles, ce sont celels avec toutes les touches noires non ? La main est stable plus facilement.
La gamme de si Majeur se joue aux deux mains avec le pouce sur le si et le mi (enfin, le 1er si avec le 4 à la main gauche en ascendant.) C'est la gamme la plus confortable à jouer qui soit. Et au passage, toutes les touches noires y sont utilisées...

Il peut y a voir une configuration particulière qui complique le doigté (il y en a dans ce morceau), mais c'est un problème fréquent qui est dû au contexte et pas à la tonalité elle même.
- je ne disais pas que j'étais nécessairement en dessous du niveau requis (même si c'est sans doute le cas ...mais que ce morceau était particulièrement délicat car déstabilisant, improbable, et même pour de grands pianistes : je me trompe peut-être, mais ce morceau ne m'a pas paru souvent joué en concert, et pour cause !
Ca c'est une supposition totalement gratuite, et même amusante. On peut ne pas aimer jouer ce morceau mais ça s'arrête là.
Modifié en dernier par quazart le dim. 10 oct., 2021 16:39, modifié 2 fois.
Avatar du membre
Arabesque44
Messages : 3482
Enregistré le : lun. 07 oct., 2013 18:11
Mon piano : Bechstein 175 Yamaha 155P
Localisation : Nantes

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par Arabesque44 »

Vincent13 a écrit : sam. 09 oct., 2021 22:49 je ne disais pas que j'étais nécessairement en dessous du niveau requis (même si c'est sans doute le cas ...mais que ce morceau était particulièrement délicat car déstabilisant, improbable, et même pour de grands pianistes : je me trompe peut-être, mais ce morceau ne m'a pas paru souvent joué en concert, et pour cause ! Et ceux qui le jouent manifestent souvent une certaine appréhension,
Je partage l'étonnement de Quazart. C'est au contraire un morceau limite "bateau" que presque tous les pianistes plus ou moins débrouillés essaient de jouer avec plus ou moins de bonheur ( d'autant plus qu'on " a le droit" ne pas le jouer très vite...) mais il est plutôt plus accessible que les autres impromptus du même opus, il me semble.
Ca me rappelle un épisode sur feu Humeur Piano, où nous avions suivi pas à pas le cheminement d'une quasi-débutante qui au bout d' un an, coachée de façon très étroite par une prof assez particulière, exclusive et exigeante, était parvenue - mais en ne travaillant que cela ou presque!- à monter cet impromptu de façon correcte (mais tout de même pas miraculeuse...) et que sa prof avait même poussée à se présenter à un concours, qu'elle n'avait pas remporté, tout en retenant tout de même l'attention du jury du fait de son parcours atypique.
Mais l'histoire s'était arrêtée là car les relations entre la prof et l'élève s'étaient distendues. On ignore ce qu'elle est devenue, mais comme souvent devant ce genre de phénomène, j'ai tendance à penser "chi va piano va sano" :lol:
Vincent13
Messages : 6
Enregistré le : mar. 28 sept., 2021 20:31

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par Vincent13 »

Bonjour,
merci de vos remarques sur la difficulté de ce morceau - notamment sur la possibilité de le jouer pas si mal en étant très amateur, je sais bien que c'est le cas car j'ai commencé par ce morceau, avec un certain résultat assez rapidement ! Confirmé par proches et prof de piano vue ensuite (dans les premiers mois). Il faut dire que je m'acharnais. Mais enfin pour le jouer "brillamment" c'est-à-dire quand même très rapidement et avec une technique irréprochable, c'est autre chose, peut-être pas le pérou mais enfin difficile.
Oui mon avis sur la difficulté à la jouer même pour des "grands" est assez subjectif. Mais je m'étonne de voir tellement plus souvent le troisième impromptu joué plutôt que celui-là (d'après ce que j'ai trouvé bien sûr ...)
Pour la gamme, il y a eu confusion : dans ce morceau-là il s'agit de Mib majeur et non Si majeur, effectivement très facile puisqu'elle passe sur toutes les touches noires. la gamme de Mib me parait assez délicate. Désolé !

Après, je ne suis qu'un amateur, je ne connais rien aux différents niveaux ni ne saurais en juger pour telle ou telle pièce, déjà en la jouant, mais encore moins à la seule écoute !
Avatar du membre
quazart
Messages : 4179
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : ND du Guildo (22) et Rueil Malmaison (92)

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par quazart »

Il y a un point sur lequel tu fais fausse route... tu veux jouer "brillamment". Non !!! Il s'agit de jouer un morceau de musique, magnifique, et de restituer aussi bien que possible tout ce qu'il recèle.
C'est ça l'important. Briller, jouer vite... c'est une tradition qui remonte à Liszt qui a donné une indication métronomique adoptée par presque tous les virtuoses, qui correspond plus à un "Presto" qu'à l'Allegro noté par Schubert.
Le problème.. c'est que cet impromptu est beaucoup plus beau quand on prend le temps de mettre toutes ses courbes en valeur. C'est de la musique et pas un numéro d'épate,"regardez comme je joue vite..."
L'important est de soigner la main gauche qui est bien plus subtile que sa simplicité d'écriture laisse croire. C'est de soigner les contrastes dans la partie centrale. De soigner le legato (oublie le jeu perlé...), de mettre juste ce qu'il faut de pédale...
Vincent13
Messages : 6
Enregistré le : mar. 28 sept., 2021 20:31

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par Vincent13 »

OUi, c'est vrai aussi, c'est un vieux préjugé que de croire que jouer vite est le signe de qualité, alors qu'en fait non, au contraire c'est le risque de jouer mal. Et c'est souvent plus difficile de jouer bien lentement ... Je suis d'accord avec ce que tu dis et il est vrai que j'ai été marqué parla première version que j'ai connue - celle de Brendel dont j'ai mis le lien plus haut et qui est rapide dans le style brillant. Je l'aime bien moins maintenant. Vrai aussi que j'étais pas mal attiré par des trucs brillants techniquement.

Mais je parle de jouer ce morceau plutôt vite ET bien, et je trouve ça excitant en soi : en fait ça tient juste au fait que j'aime le jouer vite, alorsj 'ai tendance à le prendre vite ... au détriment parfois de l'attention au détail et ça ne pardonne pas ... Je ne sais pas si je me fais comprendre, mais ce morceau-là je le considère comme une austère leçon de sérieux : il est tentant de le bâcler pour le plaisir de briller, alors qu'il faut être parfait tecnhiquement. On peut finir par oublier qu'il est très beau lent comme tu le dis. J'apprécie d'ailleurs la version d'Horowitz, très lente, mais la première fois que je l'ai entendu je l'ai perçue comme une provocation, pour aller contre l'attente qu'on pouvait avoir de lui.
Quant à la pédale, je suis d'accord avec toi, il vaut mieux être parcimonieux, je trouve que Zimmerman en met trop (partout, ça devient pénible), et j'ai pu trouver appréciable d'alterner la pédale avec un effet de légato qui faisait totalement illusion ! Je dirais le plus souvent une dei-pédale mais il y a plein de possibilités.
Bref je trouve ce morceau intéressant car il y a tellement de façons de le prendre à tous les niveaux, même le phrasé pour les descentes de gammes ... J'aime assez le style de Zimmerman, qui découpe légèrement dès que ça va de l'aigu au grave avec un effet de clarté méticuleiuse et délicate. On peut aussi marquer chaque mesure avec une toute petite respiration, ce qui en passant rend l'ensemble moins dangereux, moins risqué pour quelqu'un comme moi qui manque parfois de maîtrise. Encore un effet de clarté ans le jeu, et qui rend plus audibles les la dynamique de chaaque phrase.
enfin voilà ce que j'en dirais avec la culture qui est la mienne.

Pour le contraste, j'ai entendu dire du dernier impromptu de Schubert - dit "Hongrois" qu'il était particulièrement diffiiclie : moi je ne trouve pas vraiment, à part un passage à la main droite en double notes qui me pose problème et une question d'interprétation sur certains accents au début. En dehors de ça, c'est un morceau dont je pense qu'on peut jouer de manière tout à fait satisfaisante en bossant bien et sans être impeccable partout. Ca rendra mieux que le deuxième impromptu où les défauts sont plus vaudibles ...
Je trouverais même le célèbre Andantino de la D959 beaucoup plus embêtant dans son passage central, car souvent délicat à interprétrer tant musicalement que techniquement, les deux étant totalement mêlés ici à mon sens.

Votre avis là-dessus ?
Lu_caviar
Messages : 10
Enregistré le : ven. 18 juin, 2021 18:10
Mon piano : Roland

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par Lu_caviar »

anuradha a écrit : dim. 10 oct., 2021 14:12
Lu_caviar a écrit : dim. 10 oct., 2021 12:25 le scherzo d593
Il y en a deux (de scherzos)
le 1er
Avatar du membre
quazart
Messages : 4179
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : ND du Guildo (22) et Rueil Malmaison (92)

Re: Avis et aide sur un morceau du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par quazart »

Vincent13 a écrit : dim. 10 oct., 2021 19:28 Votre avis là-dessus ?
N'importe quel morceau devient très difficile quand on s'attache à très bien le jouer.
Répondre