Avis et aide sur un morceau du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

nox
Messages : 7658
Enregistré le : jeu. 17 mai, 2007 22:22

Re: Avis et aiide sur un morceua du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par nox »

Vincent13 a écrit : sam. 02 oct., 2021 20:00 Bonsoir à tous,
merci pour vos différentes interventions, toutes pleines de précieux conseils ! Je prends le temps de répondre plus longuement si possible demain ... Je dirai juste sur la vidéo postée précédemment : je l'ai consultée, adorant Andras Schiff, et je ne me souviens pas qu'il fasse beaucoup de remarques sur le début en descentes de gammes ... Sauf une blague sur le caractère "non-démocratique" d'un passage, blague qui m'a laissé froid ;)
C'est justement un passage intéressant, j'ai ma théorie pour le travailler, je reviens sur tout cela très bientôt ...
Il faut dire que l'étudiant est excellent, et joue déjà magnifiquement.
Je ne sais pas ce que tu appelles "début en descentes de gammes", mais si c'est le tout début, je pense que Schiff donne LE conseil le plus important : la main gauche ! A l'instar des oeuvres de Chopin, on a souvent tendance à la reléguer à un rôle mineur. Il y a un vrai travail à faire dessus.

Concernant le jeu perlé, je ne le trouve absolument pas approprié pour cet impromptu, et je n'ai jamais compris ceux qui le jouent vite et perlé. C'est tellement "anti-schubertien"...
Cet impromptu c'est une longue ligne de chant, avec tellement de subtilités...
Le tempo choisi par l'étudiant me semble parfait ! Chaque note doit chanter, à sa juste place, et il ne faut surtout pas rechercher un effet.
Vincent13
Messages : 6
Enregistré le : mar. 28 sept., 2021 20:31

Re: Avis et aide sur un morceau du répertoire : Schubert, Impr. n°2 op. 90

Message par Vincent13 »

Bonjour à tous,
quelques nouvelles : après légère hausse du siège, rapprochement léger du clavier (j'ai eu beaucoup de mal à trouver une position correcte, d'autant plus que j'ai eu pas mal de problèmes de tendinites dans l'épaule dûs à une petite scoliose ...), ça a été un peu mieux.
Puis travail rigoureux au métronome : je commence à 112, puis quand le cerveau va plus vite, je passe à 120, puis 128, etc.
Beaucoup de choses s'améliorent. Le poids du corps va sur la phalange, les muscles hauts de la paume se sont souvenus que le passage du pouce, c'est eux, le pouce s'est souvenu que sa position au centre de la main sous le doigt de passage garantit l'équilibre de celle-ci (vous noterez au passage mon dogmatisme en matière de technique, alors que je ne suis pas un spécialiste : hé oui, je suis prof d'autre chose !), JE me suis souvenu que l'on doit jouer avec le bout des doigts, etc.
Quelle que soit la vitesse, il faut que l'on puisse être à l'écoute de tous les défauts et s'assurer de faire un travail complexe. Sinon, ça perd (dogmatisme bis).
Vous parlez de Schiff et de la main gauche : en effet, il y a quelque chose de très original dans la façon dont la main gauche mène la danse avec la seconde note (par mesure le plus souvent) sur le second temps : je dirais, contrairement à ce qui a été écrit plus haut (dogmatisme ter) que c'est ce temps-là qui donne l'impulsion et pas le premier. Ca se sent particulièrement sur le passage "pp" sur la première page de la partition. Brendel le fait bien sentir sur l'enregistrement plus haut dans mon précédent post.

Sur le jeu perlé ou non : je ne m'y connais pas assez (dogmatisme "off") pour me prononcer mais ("on") il me semble que tout cela ressortit au legato indispensable pour ce morceau. Si les notes ne tombent pas les unes des autres avec une régularité parfaite, on perd quelques chose d'essentiel.

Bref, avec tout ça et vos conseils, ça va mieux, je joue mieux. Mais j'ai le sentiment que le plus souvent (parfois on joue "comme ça", la main a l'air de faire n'importe quoi mais c'est rigoureux, car le cerveau est encore, ou déjà (le matin) dans les mains) il me faut tenir le main très peu mobile pour que les doigts ne fassent pas n'importe quoi. Tant qu'il n'y a pas de contraction musculaire du bras ou de l'avant-bras(variable), ce n'est pas en soi un mal, sauf que maintenant ce genre de principe paraît vieillot, non ? On recommande il me semble le liberté totale de la main ...

Un jour, dès que je joue surper bien, je vous fais un enregistrement !
Répondre