Je me demande si je suis faite pour le piano.

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

hatchepsout78
Messages : 1
Enregistré le : dim. 08 août, 2021 9:00
Mon piano : piano droit honher

Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par hatchepsout78 »

Bonjour,
Ca fait a peu près 10 ans que je fais du piano. 10 ans entrecoupés par des arrêts. Je n'y arrive pas. Je n'arrive pas a ressentir le rythme. Je commence bien le morceau et d'un coup j'accélère. J'ai pourtant un bon prof de piano patient et pédagogue. Je suis complètement découragée et suis a 2 doigts d'arrêter. J'aimais beaucoup cet instrument et je travaillais environ 1 h pàr jour pour de maigres résultats. A présent je n'arrive plus a m'y mettre. Que me conseillez vous ? Avez vous des astuces pour travailler le rythme ? Merci pour vos réponses.
Je vous souhaite un bon dimanche.
Isabelle.
£rin
Messages : 93
Enregistré le : ven. 16 avr., 2021 9:36
Mon piano : Grotrian-Steinweg

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par £rin »

Bonjour et bienvenue,

Ah le rythme c'est un des aspects qui pour certain(e)s d'entre nous est loin d'être évident, c'est aussi un peu mon cas.

Des astuces ?...Puisque tu sembles vraiment être en confiance avec ton prof, pourquoi ne pas avoir une discussion franche et profonde avec lui/elle ?
Tu dis que "tu ne sens pas le rythme", s'agit-t'il du rythme ou de la pulsation ? Vois tout cela au cours, c'est le meilleur conseil que je vois...

Pour ma part, la mienne (de prof) m'a fait faire pas mal d'exercices: solfier différentes figures rythmiques en dehors du clavier puis, notes au clavier avec le métronome: en noires, en croches ....etc ....c'est basique certes mais pour moi qui sortais de cinq ans de cours avec une prof ...euh plus que désinvolte on va dire, cela m'a fait progresser, il faut vraiment être concentré sur cet aspect uniquement dans un premier temps sinon on s'égare rapidement...et c'est la même chose pour tous type d'entrainement, ça demande du temps et de la patience.

Bon courage, tiens nous au courant :wink:
"La musique, c'est ce qu'il y a entre les notes" Isaac Stern.
Carla Rocío
Messages : 579
Enregistré le : ven. 25 déc., 2020 9:07
Mon piano : Hoffmann P188

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par Carla Rocío »

Bonjour Isabelle,

J’ai aussi des soucis de rythme, ça vient d’une agitation intérieure. La méditation a beaucoup aidé. Chercher le calme au piano, la musique entre les notes. L’écoute d’autres interprètes avec le corps et pas qu’avec les oreilles pour bien ressentir l’essence du rythme.
Certains tirent bénéfice à travailler avec un métronome.

J’avais aussi pensé arrêter le piano au bout de 8-10 ans parce que j’avais beaucoup de mal à faire aussi bien que je voulais.

Je te conseillerais si possible de choisir un morceau qui accélère pour te réconcilier à ce niveau avec le piano ?

En espérant que ces mots puissent t’être utiles ou t’encourager :D
£rin
Messages : 93
Enregistré le : ven. 16 avr., 2021 9:36
Mon piano : Grotrian-Steinweg

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par £rin »

Carla Rocío a écrit : dim. 08 août, 2021 10:46 Chercher le calme au piano, la musique entre les notes. L’écoute d’autres interprètes avec le corps et pas qu’avec les oreilles pour bien ressentir l’essence du rythme.
Oui bon je ne suis pas sûre que cela suffise à régler le problème. Si après 10 ans de piano il reste des problèmes de rythme c'est que quelque part les choses n'ont pas été vues en détail (d'abord les mises en place, ensuite seulement la musique) il faut d'abord en passer par ce qui est "carré" et rigoureux malheureusement avant de prendre plaisir à jouer (et surtout à jouer bien).

De plus, il faut encore voir le genre de version, d'interprétation qu'on écoute.... nous avons souvent tendance (et moi la première) à nous laisser emporter par la magie de certains alors que bien souvent ces *grands du piano* peuvent se permettre de petites "fantaisies" on va dire...pour intégrer un rythme parfait ce n'est pas l'idéal, il faut choisir des versions (très belles certes mais néanmoins justes par rapport à la partition) sinon c'est contreproductif...
Après je ne connais pas le réel souçi d'Isabelle, son/sa prof la connait mieux que nous je pense, le mieux est de lui en parler.
Carla Rocío a écrit : dim. 08 août, 2021 10:46 Certains tirent bénéfice à travailler avec un métronome.
Ah ben tiens...en voilà un de scoop :lol:
Bien entendu le métronome ne fait pas tout et...encore heureux d'ailleurs, il est juste là comme béquille à certains moments. Incontournable mais d'un usage parcimonieux, il faut le savoir.
La pulsation intérieure est ce qu'il y a de mieux, mais comme pour tout ça se travaille.
"La musique, c'est ce qu'il y a entre les notes" Isaac Stern.
Carla Rocío
Messages : 579
Enregistré le : ven. 25 déc., 2020 9:07
Mon piano : Hoffmann P188

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par Carla Rocío »

£rin a écrit : dim. 08 août, 2021 12:07 (d'abord les mises en place, ensuite seulement la musique) il faut d'abord en passer par ce qui est "carré" et rigoureux malheureusement avant de prendre plaisir à jouer (et surtout à jouer bien).
Mon ancienne prof t’aurait adoré et inversement :D
J’imagine que cette méthode te correspond, même si ce n’est pas ce que j’ai expérimenté de mon côté.
Je crois qu’il y a autant de chemins que de voyageurs quand on parle d’apprentissage musical. Avec toujours pour fondation que la théorie seule ne suffit pas, il faut de la pratique. Du coup le plus utile au lieu de partir dans un long débat, ce serait de partager nos différentes experiences pour qu’Isabelle puisse s’en inspirer, en parler avec son prof comme tu l’as suggéré, et se frayer son propre chemin.
£rin
Messages : 93
Enregistré le : ven. 16 avr., 2021 9:36
Mon piano : Grotrian-Steinweg

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par £rin »

Carla Rocío a écrit : dim. 08 août, 2021 15:36 J’imagine que cette méthode te correspond, même si ce n’est pas ce que j’ai expérimenté de mon côté.
Et bien non détrompes-toi, bien au contraire ça ne me correspond pas du tout, c'est justement la raison pour laquelle après 6 ans de piano (8 au compteur en réalité) je ne suis pas plus avancée aujourd'hui: parce-que j'ai voulu aller trop vite, parce-que je voulais tout de suite faire de la "belle musique", parce-que surtout mon ancienne prof prenait tout à la légère se contentant d'un rythme approximatif, sous prétexte que j'étais "musicale", parce qu'enfin elle ne prenait pas le temps de voir la partition dans tous ces détails. Parce-que en fait, faire simplement son métier, ça la gonflait.
Alors mes excuses si je prend la chose à coeur.

Après si toi, tu n'as pas eu besoin de passer par là, c'est que tu dois être une sorte de génie je ne sais pas trop, et j'en suis ravie pour toi (c'est sincère).
Carla Rocío a écrit : dim. 08 août, 2021 15:36 Avec toujours pour fondation que la théorie seule ne suffit pas, il faut de la pratique. Du coup le plus utile au lieu de partir dans un long débat, ce serait de partager nos différentes experiences pour qu’Isabelle puisse s’en inspirer
Je ne vois nulle part avoir prétendu le contraire, alors là... #-o
Bien sûr que la théorie ne suffit pas. Toute la théorie et toute la technique du monde ne feront jamais à elles seules un vrai musicien. On voit et écoute trop souvent des interprétations vides où le discours musical, l'âme sont absents. La musicalité est la meilleure des qualités, si on possède ça, on a le principal, le reste ce n'est que....du travail. Et je suis entièrement de ton avis qu'il faille chercher le calme, la musique entre les notes, là je suis à 200% d'accord.
Pour ce qui est de partager nos expériences, c'est ce qu'on fait ici non ?
Et les longs débats, ce n'est certainement pas ce qui manque sur ce forum. Je dis juste que c'est un peu facile de régler des problèmes de rythme en écoutant de belles interprétations. Si tout était si facile ça se saurait. Cela certainement entre en jeu et peut aider mais pas que..hélas, si on ne possède pas des bases solides, tout va rester bancal, je ne vois pas grand monde être d'un autre avis..... :mrgreen:

Pour conclure, je pense que tout le monde a le droit de s'exprimer non ?....
Mais bon visiblement ce n'est pas mon cas, n'étant sans doute pas "assez bien" pour ce forum. :D
"La musique, c'est ce qu'il y a entre les notes" Isaac Stern.
Avatar du membre
Christof
Messages : 4226
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par Christof »

Intéressant débat.
De mon côté, je suis complètement d'accord avec Erin. En tous cas, même si j'ai pas mal la notion du rythme (vu que je suis plutôt jazz), je conseille à tout le monde de travailler au départ les pièces au métronome. Et d'en faire un maximum. En classique, ou en jazz, on parle toujours de la pulsation intérieure. Pour moi, c'est l'expression supérieure du métronome.
Alors, soit on l'a de façon innée cette pulsation intérieure (mais je pense que c'est super rare), et alors aucun problème de rythme, soit cela doit passer par un apprentissage. Chez-moi, ce n'est pas du tout inné.
Je travaille tout au métronome. Je peux vous dire par exemple que j'ai eu un mal de chien à mettre en place la Gavotte de Rameau. Il y a eu derrière des heures de métronome.
Tout ce que je travaille, je le fais d'abord au métronome. Quand je joue le morceau, par coeur, je reviens souvent ensuite aussi au métronome. Pour vérifier.

Tiens, un exercice amusant à faire. Prenez un morceau que vous jouez bien. Si il se joue à 120 à la noire, mettez le métronome à 60 (et imaginez que chaque battement du métronome et le deuxième et le quatrième temps). Et jouez votre morceau comme ça. Est-ce que vous y arrivez ?
S'entrainer aussi à faire battre le métronome juste sur le premier temps de chaque mesure, ou sur le premier temps chaque deux mesures, voire plus (il y a des appli qui peuvent mettre le métronome à 10). Vous y arrivez ?
Si oui, super. Vous avez la pulsation intérieure. Sinon, y'a du boulot. Métronome, métronome, métronome.

Jouer le rubato, implique d'avoir une très forte conscience du tempo. Tout ce qui est volé, doit être rendu, pour retomber exactement dans la pulsation ensuite.

Alors oui, pour moi, Erin, tu es dans le vrai. Chacun est bien sûr différent, mais il n'y a pas à tortiller : si un passage n'est pas en rythme, c'est qu'on n'a pas fait le travail qu'il faut. Et le seul repère pour cela , c'est le travail précis, et le seul repère objectif que l'on a, c'est de jouer avec le métronome, s'enregistrer et vérifier. Soit on est dedans, soit on n'est pas dedans. Alors souvent, on a tendance à prendre cela par dessus la jambe, à dire : ah, moi et le métronome, ça fait deux...

Je me souviens que j'avais déjà parlé de la pulsation intérieure sur PM et j'avais même mis un exercice.
Essayez. Y arrivez vous quand c'est lent ?
Je peux vous dire par exemple que si vous jouez avec un super batteur, il ne va pas vous planter les clous, comme le ferait un métronome... Au contraire, il va s'amuser à tourner autour du rythme, générer une pulsation. Et si vous n'avez pas alors une espèce vous même de métronome dans la tête, vous êtes perdu en moins de deux.

C'est exactement la même chose quand on joue en musique de chambre... Celui-ci devient comme un organisme qui ne bat qu'à un coeur... à l'unisson, quelle que soit les ambiances, les ralentis, les accelerando...

Tiens écoutez cela : MR PC (thème de John Coltrane)
Ecoutez le début du solo de Dave Liebman à 0'30... Imaginez-vous jouer avec lui pour l'accompagner au piano... Peut-être que vous comprendrez alors pourquoi on doit travailler chez soi au métronome et être béton... SInon, en moins de deux, vous êtes perdus.
Interrogez n'importe quel contrebassiste de jazz. Je n'en connais aucun qui n'aie travaillé sans métronome chez lui (et a souvent eu recours au battement sur 2 et 4), comme j'en parle plus haut.



Après, chacun fait comme il veut. De mon côté, je conseille de travailler la précision. Et la précision rythmique (sauf exceptions rares) passe par un très grand travail au métronome.
Avatar du membre
Kurt
Messages : 734
Enregistré le : sam. 01 juin, 2019 16:59

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par Kurt »

Bonjour à toutes et tous,

Cette discussion m'intéresse énormément également.

L'intervention de Christophe m'incite à faire part d'une nuance de la problématique, mais pas hors sujet je l'espère, dont je ne connais ni l'explication ni la correction à apporter.

Je n'ai aucun problème avec le métronome, il n'est en rien pénible pour moi, et, quand il est là, j'ai même tendance à l'oublier (sans pour autant m'en écarter). Il est simplement là, et tout va bien. Si je joue en groupe, jamais je ne perds la pulsation du batteur. Même s'il n'y a pas de batteur, je parviens aisément à jouer à 2 ou 3. Si je joue sur un playback, je ne me perds jamais non plus. Mais si un métronome ne tourne pas (ou un séquenceur, ou un arrangeur), quand je joue seul, je m'écarte, je flotte, j'accélère, je ralentis. Rien d'énorme. Ça passerait même parfois inaperçu. Mais ça n'échappe pas à une oreille musicale aguerrie. Quand c'était moi le batteur, même problématique : aucune faute de rythmes, même parfois complexes, mais un tempo qui oscillait légèrement à la hausse ou à la baisse (et plus souvent à la baisse). Depuis, au piano, si la lecture, la compréhension et l'exécution des rythmes ne me posent pas vraiment de problèmes, l'absence de métronome (ou de partenaires) provoque exactement la même problématique : les figures sont respectées, mais le tempo flotte, légèrement. Curieux, non ?

Je parviens aussi à pratiquer les exercices que suggère Christophe. À savoir, suivre un métronome réglé en 2 et 4, ou qui ne battrait que le premier temps, à un tempo très faible, ou non. Dans ce cas précis, un métronome peut-il vraiment aider ? Me concernant, il semblerait que non... Quand le métronome est là, même partiellement, tout va bien. Quand il disparaît totalement, rien ne va plus. Alors que faire ?

J'aurais tendance à penser qu'il y a 2 choses à considérer. Le rythme : être fidèle aux figures, au texte. Et la pulsation : être régulier. La somme des 2 : être en place, et au tempo. En ce sens, je pense qu'on peut être très bon en rythme, mais faible en pulsation. C'est une hypothèse, une réflexion que j'ai, et déterminer si le problème est le rythme, la pulsation, ou la réunion des deux permet peut-être de trouver des pistes d'améliorations (que je ne connais pas).
Bastien
Messages : 474
Enregistré le : lun. 09 oct., 2017 18:48
Mon piano : W.Hoffmann 104 Langlau
Localisation : Lille

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par Bastien »

Il faut uniquement jouer des menuets de Haydn. C'est très plaisant !Peut-être qu'il faut changer de professeur aussi.
Abegg63
Messages : 925
Enregistré le : mer. 30 mars, 2016 21:05
Mon piano : steinway modèle s 1936
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par Abegg63 »

J’ai traîné ce genre d’ennuis pendant des années faute d’un bon apprentissage de départ et surtout les bonnes clefs pour résoudre le problème.
Je suis comme Kurt le métronome, je le suis sans problème que le tempo soit lent ou rapide. Mais dès que je l’arrête, si je joue seule j’ai intérêt à me surveiller de très près si non j’ai vite fait d’accélérer.
Même si je me suis bien améliorée je crois que j’aurai ce défaut toute ma vie.
Et pourtant aucun souci pour solfier les rythmes.
Je crois qu’il faut se forcer à compter à haute voix pour le travail et surtout continuer dans sa tête.

Je pense aussi qu’il faut réussir à bien écouter ce qu’on fait tout en le faisant.
Ainsi lorsque je m’enregistre lorsque j’écoute ma pulsation flottante me saute aux oreilles et pourtant lorsque j’ai joué ça ne me paraissait pas aussi catastrophique.
Alors peut-être s’enregistrer plusieurs fois bien se réécouter avec la partition et surtout être très vigilant lorsqu’on joue.
Carla Rocío
Messages : 579
Enregistré le : ven. 25 déc., 2020 9:07
Mon piano : Hoffmann P188

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par Carla Rocío »

Bon ben… il me reste plus qu’à céder mon métronome poussiéreux au plus offrant :lol:

Plus sérieusement : je suis toujours tombée, heureusement pour moi! sur des profs qui conseillaient d’éviter, à part pour Bach et à dose homéopathique. Ils voyaient ça comme un médicament qui pouvait tourner en drogue. Faut pas que ça remplace la pulsation intérieure.

Christophe comme je connais plutôt bien ta gavotte, je te trouve franchement très convainquant quand tu exposes ta méthode! Mais je sais qu’elle ne me correspondrait pas à moi par exemple. Aussi je me demande à quel point elle serait appropriée pour un jeune qui débute ? Ou alors il faudrait faire bien attention à ce que ça l’amuse assez pour qu’il ne soit pas dégoûté. Ça va dépendre de chaque jeune j’imagine. Ou peut être c’est un truc naturel pour un jazzman ou un batteur…

Je pense que l’usage de ce gadget est corrélé au niveau d’exigence qu’on a vis-à-vis de soi-même et de sa musique, ainsi qu’au but de sa pratique musicale. Et que le plus important restera toujours de trouver le bon dosage individuel entre la nécessité de l’utiliser pour cadrer le rythme, le point de travail pour la satisfaction perso, le plaisir nécessaire pour garder sa motivation à jouer et le sens qu’on donne au mot « jouer ». Et sûrement d’autres trucs encore.
Solfège
Messages : 729
Enregistré le : dim. 09 févr., 2020 14:00
Mon piano : Yamaha nu1 yamaha p255 orgue à tuyaux
Localisation : Languedoc

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par Solfège »

Le métronome est un très bon support pour la mise en place. Il ne faut pas hésiter à solfier les notes avec le métronome. Après il n'est pas nécessaire pour le travail de respecter la vitesse préconisée. Il vaut mieux être en dessous et une fois que tout est bien en place jouer à la vitesse indiquée. Et puis je pense qu'il est plus facile de garder le rythme si on connaît parfaitement le morceau car il n'y a pas d'hésitation et donc pas de baisse de rythme. Après c'est bien si on peut mémoriser les vitesses du métronome. Cela évite de le laisser fonctionner en permanence. Faire aussi des gammes en croche triolet double croche sur 2 ou 3 ou 4 octaves et au métronome permet aussi de soutenir un rythme tout en deliant les doigts car bien sûr une bonne maîtrise technique permet de garder un rythme. Et puis si on en a la possibilité c'est bien de jouer avec d'autres musiciens que ce soit du classique ou éventuellement du jazz si on maîtrise car il faut jouer en mesure et donc être dans le rythme. Et c'est toujours un plaisir que de jouer avec d'autres musiciens car ce sont d'excellents moments de partage.
Je suis organiste en paroisse et j'accompagne les chants de l'assemblée et j'ai un chef de chœur qui dirige donc l'assemblée. Mais finalement c'est moi qui imprime le rythme et je ne doit pas me laisser influencer par l'assemblée car elle a par contre tendance à ralentir. Et c'est d'autant plus difficile lorsqu'il y a 200 ou 300 personnes. Et je dois choisir des jeux suffisamment audibles. Et donc comme on a les partitions juste avant la Célébration j' ai pris pour habitude de visualiser la mélodie et son rythme en lisant la partition et on fait avec le chef de chœur un rapide tour d'horizon des chants Et ça fonctionne bien. Il y a une bonne coordination entre nous. J'ajoute que comme je suis en tribune je suis ces indications par l'intermédiaire d'un rétroviseur !!!
Tout cela pour dire que finalement tout cela s'acquiert en jouant beaucoup et en essayant de trouver d'autres musiciens pour jouer avec car je ne suis pas sur que rester tout seul dans son coin soit la méthode la plus efficace. Que ce soit pour du classique du rock du jazz où de la variété ou comme moi faire ses offres de service à la paroisse du coin. La musique ça se partage et c'est toujours un plaisir de jouer avec d'autres musiciens.
Salutations musicales
petitwarko
Messages : 25
Enregistré le : mer. 19 mai, 2021 18:44

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par petitwarko »

£rin a écrit : dim. 08 août, 2021 16:40
Carla Rocío a écrit : dim. 08 août, 2021 15:36 J’imagine que cette méthode te correspond, même si ce n’est pas ce que j’ai expérimenté de mon côté.
Et bien non détrompes-toi, bien au contraire ça ne me correspond pas du tout, c'est justement la raison pour laquelle après 6 ans de piano (8 au compteur en réalité) je ne suis pas plus avancée aujourd'hui: parce-que j'ai voulu aller trop vite, parce-que je voulais tout de suite faire de la "belle musique", parce-que surtout mon ancienne prof prenait tout à la légère se contentant d'un rythme approximatif, sous prétexte que j'étais "musicale", parce qu'enfin elle ne prenait pas le temps de voir la partition dans tous ces détails. Parce-que en fait, faire simplement son métier, ça la gonflait.
Alors mes excuses si je prend la chose à coeur.

Après si toi, tu n'as pas eu besoin de passer par là, c'est que tu dois être une sorte de génie je ne sais pas trop, et j'en suis ravie pour toi (c'est sincère).
Carla Rocío a écrit : dim. 08 août, 2021 15:36 Avec toujours pour fondation que la théorie seule ne suffit pas, il faut de la pratique. Du coup le plus utile au lieu de partir dans un long débat, ce serait de partager nos différentes experiences pour qu’Isabelle puisse s’en inspirer
Je ne vois nulle part avoir prétendu le contraire, alors là... #-o
Bien sûr que la théorie ne suffit pas. Toute la théorie et toute la technique du monde ne feront jamais à elles seules un vrai musicien. On voit et écoute trop souvent des interprétations vides où le discours musical, l'âme sont absents. La musicalité est la meilleure des qualités, si on possède ça, on a le principal, le reste ce n'est que....du travail. Et je suis entièrement de ton avis qu'il faille chercher le calme, la musique entre les notes, là je suis à 200% d'accord.
Pour ce qui est de partager nos expériences, c'est ce qu'on fait ici non ?
Et les longs débats, ce n'est certainement pas ce qui manque sur ce forum. Je dis juste que c'est un peu facile de régler des problèmes de rythme en écoutant de belles interprétations. Si tout était si facile ça se saurait. Cela certainement entre en jeu et peut aider mais pas que..hélas, si on ne possède pas des bases solides, tout va rester bancal, je ne vois pas grand monde être d'un autre avis..... :mrgreen:

Pour conclure, je pense que tout le monde a le droit de s'exprimer non ?....
Mais bon visiblement ce n'est pas mon cas, n'étant sans doute pas "assez bien" pour ce forum. :D
C'est bizarre je sens une forme d'amertume ("n'étant sans doute pas "assez bien" pour ce forum"), dans ta réponse alors que Carla a juste exprimé sa vision sans dénigrer la tienne

Ma seule contribution ce serait que "d'abord les mises en place, ensuite seulement la musique" c'est surement optimal si on était des artisans du piano, à la motivation sans faille, mais en pratique faire passer la musique après ça me semble être une bonne façon de se décourager.
En considérant les morceaux sous le prisme d'une montagne de difficultés techniques, rythmiques, etc. à la mise en place minutieuse, je me demande à quel point on peut tenir cette routine sans se lasser (il y a bien entendu autant de façons d'apprendre que de personnes, même si beaucoup passeront par un métronome je suppose ?)
£rin
Messages : 93
Enregistré le : ven. 16 avr., 2021 9:36
Mon piano : Grotrian-Steinweg

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par £rin »

petitwarko, Carla Rocio,
Alors déjà ce serait bien de ne pas me faire dire ce que je n'ai pas dit (et au passage merci de ne pas penser à ma place) :mrgreen:

Je n'ai JAMAIS dit qu'il fallait devenir des accrocs au métronome, nulle part, jamais !!! Mes messages ont été lus en diagonale comme d'habitude parce-qu'au contraire j'ai même spécifié qu'il devait être utilisé avec parcimonie (voir la signification au dictionnaire) le voyant juste comme une aide, et surtout pas en faire une habitude systématique au risque de tuer la musique justement.
J'ai aussi il me semble, mis en avant l'avantage de la "pulsation intérieure".
Et petitwarko, je te trouve vachement gonflé quand-même car je viens de voir dans un autre post que justement tu t'intéressais au rythme et à la pulsation intérieure (elle est bien bonne celle-là) :lol:
J'ai horreur de l'hypocrisie.

Autre chose
petitwarko a écrit : lun. 09 août, 2021 0:53 C'est bizarre je sens une forme d'amertume ("n'étant sans doute pas "assez bien" pour ce forum"), dans ta réponse alors que Carla a juste exprimé sa vision sans dénigrer la tienne
Je peux comprendre que certain(e)s n'aiment pas mon franc-parlé, ni mon impulsivité mais tu n'as pas à "sentir" quoique ce soit me concernant, on ne se connait pas, nous n'avons pas gardé les moutons ensemble et je n'ai pas à me justifier mais puisque tu te permets cette réflexion je répondrais qu'il n'y a aucune amertume, juste un raz-le-bol de l'habitude que beaucoup possèdent ici de déformer mes messages et de me snober comme si j'étais une débile mentale. Cela dit j'ai appris depuis bien longtemps à me foutre de ce qu'on peut bien penser de moi.

Pour ce qui est de ce que Carla a voulu exprimer : "Sans dénigrer la mienne......" ok allez on va dire ça :mrgreen: (en suggérant tout de même que je voulais entrer dans des débats sans fin *ce qui n'était absolument pas mon intention voulant juste mettre Isabelle en garde de ne pas prendre trop les choses par dessus la jambe*, car je l'ai payé pour ma part. En mode raillerie aussi, disant que son ancienne prof m'aurait adorée "ce à quoi j'aurais pu répondre que...la mienne aussi) :D

Enfin, pour ceux et celles que ça intéresse, concernant la phrase suivante :"la mise en place et la musique ensuite", je n'ai jamais parlé d'exercices rythmiques complètement rébarbatifs, de technique à n'en plus finir, etc etc.... et rien d'autre que ça. Lorsque je mentionne "la musique ensuite", j'entends par là l'importance d'une base solide comme lorsqu'on construit un immeuble: (d'abord les fondations, la déco après, ça ne veut pas dire qu'on ne pense pas à la déco dès le départ).

Je ne terminerai pas sans remercier Christophe et ceux et celles pour leurs interventions qui tendent à confirmer mes ressentis concernant l'apprentissage de la musique.

Sur ce, je vous salue tous bien bas, c'était mon dernier post sur ce forum. J'avais déjà formulé mon impression de ne pas avoir ma place ici mais j'ai voulu essayer, comme on dit: "j'ai perdu je ramasse mes billes" :D

CIAO CIAO
"La musique, c'est ce qu'il y a entre les notes" Isaac Stern.
Oukee
Messages : 1035
Enregistré le : mar. 16 juil., 2019 18:47
Mon piano : Sauter 118 R2
Localisation : Yvelines

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par Oukee »

hatchepsout78 a écrit : dim. 08 août, 2021 9:15 Bonjour,
Ca fait a peu près 10 ans que je fais du piano. 10 ans entrecoupés par des arrêts. Je n'y arrive pas. Je n'arrive pas a ressentir le rythme. Je commence bien le morceau et d'un coup j'accélère. J'ai pourtant un bon prof de piano patient et pédagogue. Je suis complètement découragée et suis a 2 doigts d'arrêter. J'aimais beaucoup cet instrument et je travaillais environ 1 h pàr jour pour de maigres résultats. A présent je n'arrive plus a m'y mettre. Que me conseillez vous ? Avez vous des astuces pour travailler le rythme ? Merci pour vos réponses.
Je vous souhaite un bon dimanche.
Isabelle.
J'arrive après la bataille, mais, pour être sur de bien comprendre ton problème : as tu des difficultés de restitution des rythmes tels qu'ils sont écrits sur la partition, ou s'agit-il comme tu sembles l'indiquer d'une difficulté à maintenir le tempo général du morceau ?
Dans le deuxième cas de figure, un problème classique que rencontrent quasiment tout les pianistes à un moment où à un autre de leur apprentissage est la tendance à accélérer dans les passages difficiles, ce qui rend l'exécution encore plus incertaine et fait perdre le fil de la pulsation du morceau.
roulroul2
Messages : 749
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par roulroul2 »

Déja, bon courage et fait toi plaisir.
Bonjour,
Ca fait a peu près 10 ans que je fais du piano. 10 ans entrecoupés par des arrêts. Je n'y arrive pas. Je n'arrive pas a ressentir le rythme.
J'ai ressenti ça, et je le ressent encore aujourd'hui. La solution pour se retaper, et quand le moral flanche: un morceau facile d'une page, mais correctement exécuté. Et ça marche...Évidement, chacun est différent. Jouer lent + métronome, être patient, et ne surtout pas se persuader d’être nul(le).
Avatar du membre
VIX
Messages : 522
Enregistré le : lun. 04 févr., 2008 21:33
Mon piano : schimmel 122se.C.Bechstein208

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par VIX »

Idem pour moi, ayant repris à 40 ans, j'avais d'horribles problèmes de rythme, faill abandonner, me suis accroché, et au bout de Xannées, ça s'est résolu et je me régale arrivé à l'Äge de la retraite. Quand on aime la musique, on finit par y arriver.. :)
jazzy
Messages : 859
Enregistré le : jeu. 13 juil., 2017 11:11
Mon piano : yamaha cp 50 et piano Scholze
Localisation : AIN

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par jazzy »

Solfège a écrit : dim. 08 août, 2021 23:37 La musique ça se partage et c'est toujours un plaisir de jouer avec d'autres musiciens.
Salutations musicales
Je pense que si je jouais uniquement seul, j'aurais déjà arrêté le travail du piano.
Et pour en revenir à la question du rythme, jouer à plusieurs est un exercice et une expérience irremplaçables. Je pense même que c'est beaucoup plus intéressant que le métronome car le "soutien" que proposent les autres c'est déjà de la musique. J'en fait souvent l'expérience lors de nos répétitions en trio (où parfois nous travaillons à un tempo lent un passage difficile par exemple).Les moments où nous arrivons à trouver notre rythme commun (pas toujours facile bien sûr!) sont de purs moments de bonheur.
Bon après ce travail n'est pas possible s'il s'agit d'un morceau pour piano solo.
Mon dernier morceau sur soundcloud
https://soundcloud.com/user-123419479/confinements
Avatar du membre
Christof
Messages : 4226
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par Christof »

Oukee a écrit : lun. 09 août, 2021 10:01
hatchepsout78 a écrit : dim. 08 août, 2021 9:15 Bonjour,
Ca fait a peu près 10 ans que je fais du piano. 10 ans entrecoupés par des arrêts. Je n'y arrive pas. Je n'arrive pas a ressentir le rythme. Je commence bien le morceau et d'un coup j'accélère. J'ai pourtant un bon prof de piano patient et pédagogue. Je suis complètement découragée et suis a 2 doigts d'arrêter. J'aimais beaucoup cet instrument et je travaillais environ 1 h pàr jour pour de maigres résultats. A présent je n'arrive plus a m'y mettre. Que me conseillez vous ? Avez vous des astuces pour travailler le rythme ? Merci pour vos réponses.
Je vous souhaite un bon dimanche.
Isabelle.
J'arrive après la bataille, mais, pour être sur de bien comprendre ton problème : as tu des difficultés de restitution des rythmes tels qu'ils sont écrits sur la partition, ou s'agit-il comme tu sembles l'indiquer d'une difficulté à maintenir le tempo général du morceau ?
Dans le deuxième cas de figure, un problème classique que rencontrent quasiment tout les pianistes à un moment où à un autre de leur apprentissage est la tendance à accélérer dans les passages difficiles, ce qui rend l'exécution encore plus incertaine et fait perdre le fil de la pulsation du morceau.
En fait, tu n'arrives pas après la bagarre Oukee et c'est la bonne question (j'imagine en ayant bien relu qu'il s'agit plutôt du deuxième cas de figure), et je pense que c'était aussi ce dont parlait Erin, puisqu'elle avait aussi évoqué la pulsation, en nous livrant son expérience et son ressenti.

Alors si c'est cela Hatchepsout (merci de le confirmer), il ne faut pas du tout s'inquiéter ou se décourager. Il existe des choses à faire pour y remédier. Mais c'est vrai que le plus souvent, ce n'est pas forcément enseigné, ou on n'insiste pas assez le sujet. Et c'est trop souvent mis de côté... Déjà, ce qui est super bien, c'est que tu sais que tu accélères.
Et par exemple, sur quel morceau accélères-tu ? Tous ? Quels morceaux joues-tu ?
Ninoff
Messages : 1605
Enregistré le : ven. 11 janv., 2019 11:51
Mon piano : Bechstein

Re: Je me demande si je suis faite pour le piano.

Message par Ninoff »

jazzy a écrit : lun. 09 août, 2021 18:19
Solfège a écrit : dim. 08 août, 2021 23:37 La musique ça se partage et c'est toujours un plaisir de jouer avec d'autres musiciens.
Salutations musicales
Je pense que si je jouais uniquement seul, j'aurais déjà arrêté le travail du piano.
Et pour en revenir à la question du rythme, jouer à plusieurs est un exercice et une expérience irremplaçables. Je pense même que c'est beaucoup plus intéressant que le métronome car le "soutien" que proposent les autres c'est déjà de la musique. J'en fait souvent l'expérience lors de nos répétitions en trio (où parfois nous travaillons à un tempo lent un passage difficile par exemple).Les moments où nous arrivons à trouver notre rythme commun (pas toujours facile bien sûr!) sont de purs moments de bonheur.
Bon après ce travail n'est pas possible s'il s'agit d'un morceau pour piano solo.
Bonsoir Isabelle,

L’idée de Jazzy est excellente, jouer avec d’autres musiciens est très formateur pour le rythme et pas que...
Pourquoi ne pas trouver d’autres musiciens, instruments différents voir chanteurs.
Dans ces conditions l’on fait des progrès fulgurants..
Bon courage, ne lâchez pas 🙏🙏
Répondre