Pourquoi privilégier une gamme ou un mode ?

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Evan
Messages : 2
Enregistré le : mar. 27 avr., 2021 17:21
Mon piano : Korg B2

Pourquoi privilégier une gamme ou un mode ?

Message par Evan »

Bonjour,

Je commence à m'intéresser à l'improvisation et je souhaiterais comprendre en pratique la différence entre utiliser les gammes, modes et accords enrichis quand je joue.

Je m'explique. Admettons qu'un accord de Do majeur est joué en ce moment.
Si j'ai bien compris, merci de me corriger si je dis des bêtises, pour improviser sur cet accord de Do majeur, je peux utiliser :

- la gamme majeure de Do : do ré mi fa sol la si
- la gamme mineure de La : même notes
- la gamme pentatonique majeure de Do ou mineure de La : do ré mi sol la
- la gamme blues majeure de Do et mineure de La : do ré mi mib so la => la note en plus correspond à une tierce mineure de l'accord de Do
- le mode ionien de Do : do ré mi fa sol la si
- le mode lydien de Do : correspond aux notes de la gamme de Sol majeur : sol la si do ré mi fa# sol => la note différente correspond à une quinte bémol d'un accord de Do
- le mode mixolydien de Do : correspond aux notes de la gamme de Fa majeur : fa sol al Sib do ré mi fa => la note différente correspond à une majeure 7 de l'accord de Do

Y a-t'il encore d'autres possiblités ? J'imagine que oui avec des gammes orientales, etc...


J'ai bien compris que ce qui distinguait les gammes et les modes que j'ai cité au-dessus, c'est la différence dans la suite d'intervalles. Mais en pratique, je ne vois pas ce qui les distingue quand je veux improviser sur un accord.

Je peux me dire, tiens, je vais improviser avec la gamme de Do ou avec le mode lydien, les notes sont absolument les mêmes, le mode lydien en soi va correspondre à un accord avec une septième majeure, oui, ça introduit une nouvelle note. Mais si je joue à la suite "sol, do, mi", je ne vois pas ce qu'il y a comme différence si je l'avais fait avec une autre gamme (penta, blues) ou un autre mode ou tout simplement l'accord arpégé ?

Ok, les intervalles sont différents en partant de la même note de Do, mais les notes sont les mêmes à part celles qu'on peut introduire dans chaque gamme/mode. Qu'est-ce qui change concrètement dans le jeu ?


Parce qu'au final, je me dis sur un accord de Do :

je peux uniquement jouer avec les notes de l'accord de base, fondamentale, tierce, quinte
je peux uniquement jouer avec les notes de l'accord mais avec des enrichissements, sixième, septième, neuvième, etc....
je peux uniquement jouer avec la gamme penta, si je me trompe pas, ça revient à jouer avec les notes d'accord 9ème et 6ème
je peux uniquement jouer avec la gamme blues, idem ci-dessus plus rajout d'une tierce mineure de l'accord de Do
Etc....


Je ne sais pas si ma demande est claire, mais je suis en train de penser, est-ce que la gamme et le mode sont réellement importants ? Pour moi, ces gammes et ces modes correspondent aux notes de l'accord (on ajoute une septième, une tierce mineure, etc...). A partir du moment où l'on connaît les notes de son accord qu'est-ce que va m'apporter le mode lydien par rapport à une gamme blues, par rapport à une gamme majeure, etc... étant donné que ce sont des notes qui sont déjà dans l'accord.

Bon, la seule différence que je vois entre les gammes et les modes, c'est que la gamme, je vais pouvoir la jouer sur n'importe quel accord de la suite. Tandis que le mode, il va falloir changer à chaque accord, c'est bien ça ? Mais si on connaît bien ses accords, on peut se contenter de jouer avec les notes de chaque accord (tierce, quinte, septième, neuvième, etc...).

Je vous remercie de votre aide !

Bonne journée.
Avatar du membre
Chtilli
Messages : 1519
Enregistré le : jeu. 12 juil., 2018 23:09
Mon piano : KAWAI ES8 - Young Chang GS-175
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: Pourquoi privilégier une gamme ou un mode ?

Message par Chtilli »

Il faut réfléchir à la tonalité du morceau. Si tu as seulement un accord de do majeur en boucle, en effet tu peux t'amuser avec tous les modes pouvant produire cet accord, mais s'il fait partie d'une suite d'accords c'est différent, si ta suite tourne autour de do mais qu'elle contient des accords issus de sol majeur alors ça sonnera lydien, fa majeur sonnera mixolydien, etc.

Une chose que j'ai remarquée est que le mode lydien marche quasi-toujours sur un accord majeur isolé qui n'appartient pas à la tonalité du morceau, et le dorien s'il est mineur, mais je ne saurais pas te dire pourquoi.
J'ai posé mes valises en Chopinie
leLama
Messages : 1854
Enregistré le : mar. 11 oct., 2011 18:50

Re: Pourquoi privilégier une gamme ou un mode ?

Message par leLama »

Evan a écrit : mar. 27 avr., 2021 17:41 J'ai bien compris que ce qui distinguait les gammes et les modes que j'ai cité au-dessus, c'est la différence dans la suite d'intervalles. Mais en pratique, je ne vois pas ce qui les distingue quand je veux improviser sur un accord.
Bonjour Evan, je laisse les improvisateurs te repondre sur le plan pratique. Sur le plan theorique, tu penses les notes comme un ensemble inordonné de frequences, mais la signature harmonique est plutôt un ensemble ordonné, avec un point d'ancrage. Par exemple, do majeur, et la mineur ont les memes notes, mais ont une signature sonore differente, car le point d'ancrage est different. De ce que j'ai compris ( mais c'est une connaissance superficielle, j'ai lu un peu de theorie sans pratiquer), les improvisateurs ont ces differentes signatures harmoniques en tête, ainsi que les moyens de passage de l'une a l'autre, leur éloignement respectif. Ils s'amusent a passer d'une signature a une autre, comme un enfant saute de rocher en rocher.

Les experts completeront ou rectifieront.
Avatar du membre
flober
Messages : 577
Enregistré le : lun. 20 févr., 2017 11:13
Mon piano : Steinway O de 1908
Localisation : Yunnan

Re: Pourquoi privilégier une gamme ou un mode ?

Message par flober »

Le sujet est vaste.

En fait tu peux jouer ce que tu veux du moment que ça sonne, jouer ce que tu entends.

Il y a plusieurs approches et celle ci sont utilisé pour des phases de travail afin de former son oreille et ses doigts.
Lors d'une "performance", il faut se laisser aller et être guidé par son oreille qui est bien plus rapide que la pensée.

Si on se limite à un Do majeur, en Jazz il est rarement joué avec (1, 3, 5) sans 13e ou 7e, 9e etc ...

Pour un Do dominante (accord V), il y à beaucoup plus de possibilitées de gammes.
D'ailleurs on évite parfois de jouer la quinte puisqu'il s'agit d'un accord dissonant et que la quinte est consonante.

Quelques approches :
Les gammes, ne pas les jouer forcément de manière linéaires mais en visant des notes d'accord sur un temps fort mais aussi en tierces, en quartes ... en triades ... en accord 7, en accord cassé (5, 7, 3, 9) ...
Il y a aussi la gamme "diminuée de Barry Harris" (bebop) : do, ré, mi, fa, sol, lab, la, si, qui intègre un accord diminué.
L'avantage d'une gamme a 8 notes est aussi d'être sure de retomber sur une note d'accord quand on joue vite avec des double croches par ex.
Aussi la gamme issue du A mineur mélodique avec un #4 et #5 et évidement la gamme blues mineure (C, Eb, F, F#, G, Bb)
Pentatonique de Fa et surtout de Sol.

Chromatique ou appoggiatures : on peut précéder un temps fort sur une note d'accord par un demi ton au dessus, au dessous, ou plus de notes, par ex (en gras le temps fort) si do ; ré, réb, si, do ; fa, ré, ré#, mi etc ... enharmonique puis chromatique : la, fa, fa#, sol ..

Enfin on peut "super imposer" un autre accord ou une gamme dessus (certains appelle ça bi-tonalité). C'est le postulat de base du Blues.
Par ex un D (ré, fa#, la) ce qui sonne évidement lydien mais aussi des accords très différent comme un Do# ou un Fa#. ceci pouvant etre plus ou moins momentané ... On peut jouer avec des paires de triades comme Do et Ré (ou d'autres) en alternant leurs usages.

On peut combiner ces différentes approches et par example avoir une appoggiature sur les notes d'une triade de ré.

Je ne saurais assez recommander le livre en anglais de Hal Galper "Forward Motion, from Bach to Bebop"

Pour en revenir a ta question initiale sur les modes, je prend en exemple "autumn Leaves" en Gm.
Les premiers accords sont Cm7, F7, BbM7, EbM7, A-7b5, D7, Gm.
Sur tous les accords on peut jouer le mode correspondant de la tonalité de Gm (Bb maj).
Là tu vois qu'avec une seule gamme et ses 7 modes on peut jouer sur les 7 accords ... pratique. Chaque mode ayant une ou des notes caractéristiques.

Contrairement à l'harmonie dite fonctionnelle ou mineur/majeur comme dans Autumn leaves, le jazz modal propose de s'attarder sur un seul mode comme dans So What de Miles Davis. Dans ce dernier, pas de tensions/résolutions, le récit "flotte". Du coup il alterne le D et D# dorien afin d'éviter la lassitude.
Modifié en dernier par flober le mer. 05 mai, 2021 11:27, modifié 3 fois.
Avatar du membre
Chtilli
Messages : 1519
Enregistré le : jeu. 12 juil., 2018 23:09
Mon piano : KAWAI ES8 - Young Chang GS-175
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: Pourquoi privilégier une gamme ou un mode ?

Message par Chtilli »

D7 plutôt que E7 dans Autuln leaves non ?
J'ai posé mes valises en Chopinie
Avatar du membre
flober
Messages : 577
Enregistré le : lun. 20 févr., 2017 11:13
Mon piano : Steinway O de 1908
Localisation : Yunnan

Re: Pourquoi privilégier une gamme ou un mode ?

Message par flober »

Bien vu ! y'en a qui suivent ... je corrige.
Avatar du membre
flober
Messages : 577
Enregistré le : lun. 20 févr., 2017 11:13
Mon piano : Steinway O de 1908
Localisation : Yunnan

Re: Pourquoi privilégier une gamme ou un mode ?

Message par flober »

Pour C maj 7 il y a aussi le 6e mode de Mi mineur harmonique, assez peu usité, dommage :
Do, Mib, Mi, Fa#, Sol, La, Si
Répondre