L'improvisation au piano...

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
roulroul2
Messages : 668
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

L'improvisation au piano...

Message par roulroul2 »

Bonjour a tous.
On en à déjà parlé ici, certains (dont moi...) ne savent pas toujours trop quoi jouer pour un mini concert improvisé devant parents ou amis. Soit leur répertoire, ou soit leur capacité d'improvisation est bien trop limitée. Depuis toujours, je cherche à m’améliorer à partir de diverses sources (forums PM, ou autres, tutos sur YT, expérience personnelle acquise en tentant des trucs, reprendre et modifier des airs existants..). Ça marche, bien sur, mais je dois faire beaucoup mieux.
Je songe sérieusement à (re)prendre un prof car la perspective de la vaccination va améliorer les choses de ce point de vue (mais ne débordons pas sur le fil voisin), ce n' est pas du tout mon propos d'aujourd'hui. Je pense (je suis sur) qu'un prof me permettra d'aller à l'essentiel, et d'éviter tâtonnements, démotivation, et perte de temps, exactement de la même manière que pour un apprentissage classique, à partir d'une partition écrite.

Parallèlement à ça, je me suis intéressé à l'histoire de l'impro au piano : il semblerait qu'a une époque, le 19eme siècle, d'après ce que j’ai lu, l'impro soit tombée en disgrâce, pour je ne sais quelle raison, mais revienne à nouveau, et est même enseignée de nouveau dans les conservatoires. Je ne suis pas très pointu sur le sujet, et ça demande confirmation, par vous. Chez les organistes, et d'autres instrumentistes de jazz, par exemple, on à jamais cessé d'improviser. Donc, vive l'impro. Pour conclure :

Larevue.conservatoiredeparis :
Même si l’improvisation perd de l’importance au XIXe siècle au profit d’une virtuosité excessive et de grands effets pianistiques, plusieurs pédagogues, dont nous venons de citer les principaux, tentent non seulement de maintenir la tradition de cette discipline, mais aussi de rendre plus concret l’apprentissage théorique en vue d’une diffusion plus large auprès des musiciens.
Répondre