Comment réussir à improviser sur touches noires ?

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Fred74
Messages : 12
Enregistré le : jeu. 03 déc., 2020 0:11
Mon piano : Yamaha YUS1 SHTA
Localisation : Annecy
Contact :

Comment réussir à improviser sur touches noires ?

Message par Fred74 »

Hello les pianistes,

J'ai une assez bonne capacité à improviser en do majeur et en la mineur, gammes que je pratique d'oreille depuis mon enfance. En revanche, lorsqu'il s'agit d'improviser sur d'autres gammes (incluant des touches noires donc) c'est une toute autre histoire.. Je n'arrive pas à viser les bonnes touches noires à chaque fois et je vise souvent les touches blanches hors gamme. Bref, ça ne donne pas grand chose, je ne suis pas à l'aise et je n'arrive pas à prendre plaisir.. :(

Comment faut-il s'y prendre ? Faut-il se concentrer sur les doigtés ? Y a-t-il des moyens mnémotechniques particuliers ? Faut-il raisonner en terme d'accords plutôt que de notes séparées ? Y a-t-il une gamme plus simple pour débuter ?

Merci d'avance pour vos conseils.
Avatar du membre
Chtilli
Messages : 1371
Enregistré le : jeu. 12 juil., 2018 23:09
Mon piano : KAWAI ES8 - Young Chang GS-175
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: Comment réussir à improviser sur touches noires ?

Message par Chtilli »

Je ne suis pas (encore) un Dieu de l'improvisation mais je te conseillerais d'apprendre à te familiariser avec les gammes comme tu l'es peut-être avec les accords, c'est à dire connaître chacune d'elles intimement, avec sa géographie propre

Pour les gammes avec touches noires (soit environ 90 % d'entre elles), j'ai trouvé l'astuce suivante : jusqu'à trois touches noires, les blanches sont majoritaires, donc mémoriser la touche, les deux touches, ou, au plus, les trois touches, le reste est blanc

Plus de trois touches noires, se dire : toutes les touches sont noires, sauf x, xx ou xxx. Tu finiras par te rendre compte que les gammes avec beaucoup de touches noires sont aussi très faciles à mémoriser (sol b majeur, si majeur ou mib majeur par exemple

Ensuite, pour bien te les mettre dans les doigts apprends-les selon les doigtés conventionnels, qui consistent majoritairement en un groupe de 3 notes plus un groupe de 4 notes, en distinguant bien, encore une fois, la géographie des deux groupes, ça vient assez vite

Je parlais uniquement des gammes majeures, puisque les mineures ne sont pas à apprendre mais à déduire de ces dernières (soit en réfléchissant en gammes parallèles, soit en relatives)

et puis, à force de pratiquer, on se familiarise et la logique fait que les mains réfléchissent parfois plus vite que la tête
De retour en Chopinie
Avatar du membre
Cripure
Messages : 71
Enregistré le : dim. 01 déc., 2019 14:38
Mon piano : Schimmel
Localisation : Belgique

Re: Comment réussir à improviser sur touches noires ?

Message par Cripure »

De mon expérience, être incapable de sortir des touches blanches (do/la) traduisait surtout le fait que je n'étais pas à l'aise avec les autres tonalités.

Je conseillerais de faire un travail systématique de transposition de ce que tu joues dans les autres tons. Au début on bégaie mais en fait on se rend compte que comme dit Chtilli ce sont les doigts qui feront le travail plus vite que la tête.

Essaye d'enchaîner fluidement quelques suites d'accords simples dans toutes les tonalités. Typiquement I IV V I qu'après tu agrémentes d'autres éléments comme tu le sens, mais c'est la base de presque tous les morceaux. Ensuite tu rajoutes un trait mélodique, et hop on est reparti.

Tu peux aussi t'entraîner hors du piano. Entraîne-toi à transposer des morceaux sur papier, avec une armure vierge pour que tu voies bien toutes les altérations, c'est très formateur et cela développe l'aisance dans toutes les tonalités.

Bon c'est surtout comment moi j'ai fait, mais je pense que ce sont des problèmes assez communs.
« Il faut travailler, rien que travailler. Et il faut avoir patience ! » Rainer Maria Rilke
Avatar du membre
Fred74
Messages : 12
Enregistré le : jeu. 03 déc., 2020 0:11
Mon piano : Yamaha YUS1 SHTA
Localisation : Annecy
Contact :

Re: Comment réussir à improviser sur touches noires ?

Message par Fred74 »

Merci pour ces précieux conseils, je vais essayer tout ça !
Avatar du membre
Fred74
Messages : 12
Enregistré le : jeu. 03 déc., 2020 0:11
Mon piano : Yamaha YUS1 SHTA
Localisation : Annecy
Contact :

Re: Comment réussir à improviser sur touches noires ?

Message par Fred74 »

Chtilli a écrit : ven. 15 janv., 2021 0:21 Ensuite, pour bien te les mettre dans les doigts apprends-les selon les doigtés conventionnels, qui consistent majoritairement en un groupe de 3 notes plus un groupe de 4 notes, en distinguant bien, encore une fois, la géographie des deux groupes, ça vient assez vite
Cela signifie-t-il qu'en impro les touches sont, le plus souvent, appuyées avec les mêmes doigts que ceux qui les appuient en jouant la gamme ? Je ne sais pas si la question est claire..
Avatar du membre
Chtilli
Messages : 1371
Enregistré le : jeu. 12 juil., 2018 23:09
Mon piano : KAWAI ES8 - Young Chang GS-175
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: Comment réussir à improviser sur touches noires ?

Message par Chtilli »

Si, je m'attendais à la question, je laisse la réponse définitive aux experts, pour ma part, en cours, on m'a plusieurs fois dit "utilise le doigté de la gamme", je pense pouvoir dire que dès qu'il s'agit de jouer un long trait on revient au doigté standard 'à confirmer), pour le reste c'est moins sûr

J'ai fait une erreur plus haut, les gammes majeures contiennent au minimum 2 touches blanches, et 5 noires au maximum, forcément
De retour en Chopinie
Avatar du membre
flober
Messages : 517
Enregistré le : lun. 20 févr., 2017 11:13
Mon piano : Steinway O de 1908, Yamaha CP5, YU118DN
Localisation : Yunnan

Re: Comment réussir à improviser sur touches noires ?

Message par flober »

D'un point de vue jazzistique, il n'y a pas de consensus sur les doigtés, certains utilisent les doigtés classiques d'autres ne font pas de distinctions entre touches blanches et noires, c'est plus une question de morphologie, d'habitude et de travail.

Il est bon de travailler les gammes ou les transpositions par quarte (B, E, A, D, G, C, F...) car chaque gamme n'a q'une seule note modifiée par rapport a celle d'avant.

Aussi on peut travailler les gammes et chacun de ses modes, par ex pour la gamme de Do, a partir du do, du ré du mi, ... a chaque fois en commençant avec le pouce.

Ce qui est certain, c'est que pendant qu'on improvise on se préoccupe peu de savoir quel doigt va jouer quelle note, c'est instinctif.

au sujet des gammes viewtopic.php?p=385771#p385771

Enfin la gammes majeur et ses modes ne sont pas les seules gammes utilisées, il y a aussi notamment, la gamme mineur harmonique, la gamme mineure mélodique et ses modes ainsi que la gamme demi-ton/ton, très pratique car il n'en existe que 3 pour tous les tons.
La gamme ton-ton est intéressante aussi pour penser sur le clavier car il n'en existe que 2.

Mais il vaut mieux maitriser les gamme majeures pour commencer.

La notion de gamme est un peu molle et restrictive pour l'improvisation, mieux vaut penser accord et synchroniser les notes d'accord sur les temps forts afin de faire des phrases qui ont un sens.
Répondre