Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Marielepiano
Messages : 143
Enregistré le : ven. 28 août, 2020 12:53
Localisation : Paris

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par Marielepiano »

Oui merci flober, quel plaisir d entendre et de voir jouer Louis et Billie, bon évidement ...avec le son de 1947.
J irais voir The Gig, merci encore
Avatar du membre
flober
Messages : 444
Enregistré le : lun. 20 févr., 2017 11:13
Mon piano : Steinway O de 1908, Yamaha CP5, YU118DN
Localisation : Yunnan

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par flober »

oui mais justement, à partir de ces dates là, le son entre dans une nouvelle aire !
Avatar du membre
Christof
Messages : 3196
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par Christof »

Brad Meldhau - "Suite April 2020"

Voilà, je n'ai pas pu m'en empêcher de courir chez Gibert à l'heure du repas, aujourd'hui où sortait ce CD, pour me le procurer.
C'est Pianojar qui nous avait signalé cette vidéo à l'époque, durant le confinement, où Brad Meldhau parlait de son projet et jouait ce morceau :



Et lorsque j'ai écouté cela, je suis tombé raide dingue de ce morceau (j'en ai relevé d'ailleurs une bonne partie).

"Suite April 2020"
est une œuvre de 31 minutes, en 12 parties, complétées de trois reprises de chansons connues, en fin de disque.
Elles sont le fruit de l'inspiration de l'artiste, nées sous la contrainte de rester chez-lui à Amsterdam durant le confinement. Le disque a été alors enregistré dans le studio "Night Dreamer" d'Amsterdam.
Chacune de ces pièces a un titre décrivant l'état d'esprit, l'humeur de Brad où la situation spécifique dans laquelle il se trouvait au moment de les écrire.

I. Waking up (se réveiller)
II. Stepping outside (sortir)
III. Keeping distance (garder distance)
IV. Stopping, listening: hearing (s'arrêter, écouter, entendre)
V. Remembering before all this (se souvenir d'avant tout ça)
VI. Uncertainty (incertitude)
VII. The day moves by (le jour passe)
VIII. Yearning (aspiration)
IX. Waiting (attendre)
X. In the kitchen (dans la cuisine)
XI. Family harmony (harmonie familiale)
XII. Lullaby (Berceuse)
13. Don’t Let It Bring You Down * (ne te laisse pas abattre)
14. New York State of Mind ** (L'état d'esprit de New-York ; New-York de mes pensées)
15. Look for the Silver Lining *** (Chercher les bons côtés)

* Chanson de Neil Young
** Chanson de Billy Joel
***Thème de B.G. DeSylva et Jerome Kern


Comme le dit Brad Mehldau, «Suite: April 2020 est un instantané musical de la vie du dernier mois dans le monde dans lequel nous nous sommes tous retrouvés. J'ai essayé de dépeindre au piano des expériences et des sentiments qui sont à la fois nouveaux et communs à beaucoup d'entre nous. Par exemple, j'ai retracé l'expérience de la distance sociale de deux personnes, représentée par la main gauche et la main droite [le morceau "Keeping distance"] - comment elles sont anormalement séparées, tout en restant liées d'une manière inexplicable et peut-être éclairante. Aussi difficile que le COVID-19 ait été pour beaucoup d'entre nous, il y a eu des moments de révélation en cours de route. «S'arrêter, écouter: entendre» met également en évidence ce moment."




Ce disque est pour moi d'une beauté rare et déchirante, où l'on peut capter la consternation, l'horreur, la confiance inquiète que la vie continue pendant ce cataclysme mais aussi, envers et contre tout, la conscience des belles choses, le dernier morceau se terminant d'ailleurs en l'air sur un accord de dominante non résolu. Chaque morceau est une espèce de voyage à l'intérieur de nous-même, de ce que nous avons pu vivre en cette période, un recueillement et introspection retrouvés aussi, plus acérée, un sentiment d'appartenance au monde, l'importance de l'échange, de la fraternité et de l'amour. On y traverse aussi des passages mélancoliques, l'incertitude, le malaise, la résignation, le sentiment d'isolement, les instants figés d'un monde à l'arrêt.

J'entends une grande tendresse tout au long de ces pièces et, à mon avis, une puissance émotionnelle incroyable dans toutes ces compositions qui s'appuient tout autant sur les structures et l'écriture classiques que celles empreintes à la liberté du jazz.

Mon dieu, quelle beauté dans ce jeu intimiste, d'une pureté et pudeur magnifiques ! Écouter l'ensemble, c'est se retrouver au cœur de la lecture d'un roman exhaustif et fascinant. Rentrer aussi dans un tableau aux couleurs changeantes, tableau baigné de clairs-obscurs. Instant à jamais figés, et gravés dans l'histoire grâce à ce disque.



J'ai écouté en boucle tout l'après-midi, tout en travaillant !!
Un pur chef d’œuvre qui pour moi fait partie de ses créations les plus touchantes et magistrales.


NB : La version vinyle, est sortie, elle, en série limité le 12 juin dernier (épuisée), tous les bénéfices allant au Fonds d'urgence pour les musiciens COVID-19 de la Jazz Foundation of America.
Image


NB2 : C'est drôle, parce que pendant le confinement, à l'époque où l'on avait fait un fil dédié dans PM, ce morceau "Don't let it bring you down" s'était également imposé à moi... Et je n'avais pas encore vu alors la vidéo de Brad Meldhau

Et si cela ne fonctionne pas, voici le lien.

J'avais aussi profité de cette période confinement pour me remettre à la guitare :

Et ici le lien, si cela ne marche pas

Mais bon, c'est drôlement mieux par Brad Meldhau ou par Neil Young :D



Ninoff
Messages : 807
Enregistré le : ven. 11 janv., 2019 11:51
Mon piano : Bechstein

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par Ninoff »

Magnifique, un régal 👌👌👌
Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6458
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par BM607 »

4-way street
Image
je l'ai en vinyl d'époque celui-là.

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand
Avatar du membre
Christof
Messages : 3196
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par Christof »

BM607 a écrit : ven. 18 sept., 2020 21:01 4-way street
Image
je l'ai en vinyl d'époque celui-là.

BM
Oui, pareil !
Marielepiano
Messages : 143
Enregistré le : ven. 28 août, 2020 12:53
Localisation : Paris

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par Marielepiano »

Merci Christof, c est magnifique.
J ai beaucoup écouté Brad Meldhau pendant le confinement, un morceau beaucoup plus ancien, que j adore, présent dans la playlist et que me suis partout. Je suis certaine que vous le connaissez tous içi...
Ninoff
Messages : 807
Enregistré le : ven. 11 janv., 2019 11:51
Mon piano : Bechstein

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par Ninoff »

Oui superbe 👍
Avatar du membre
Christof
Messages : 3196
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par Christof »

Oui, Waltz for J.B, magnifique morceau, et ce coffret "10 years solo live" (4 CD) est à conseiller à tous. On peut l'y entendre jouer notamment aussi des intermezzo de Brahms.
Modifié en dernier par Christof le sam. 19 sept., 2020 13:49, modifié 1 fois.
Avatar du membre
Christof
Messages : 3196
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par Christof »

Impro ce midi sur Don't let it you bring you down :


et le lien si le player ne marche pas
Ninoff
Messages : 807
Enregistré le : ven. 11 janv., 2019 11:51
Mon piano : Bechstein

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par Ninoff »

Superbe ce thème, par contre difficile de redonner l’atmosphère de la guitare et du chant qui e rappelle les plus belles heures de Simon and Garfunkel.
Je suis certain que tu pourrais nous faire un exploit à la guitare...
Bravo quand même, c’est un challenge d’essayer au piano d’essayer de nous ramener à cette belle mélodie..
✨✨
Marielepiano
Messages : 143
Enregistré le : ven. 28 août, 2020 12:53
Localisation : Paris

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par Marielepiano »

Oui Christof, ce coffret « 10 years solo live » est magnifique.
Merci pour ton impro =D>
Avatar du membre
flober
Messages : 444
Enregistré le : lun. 20 févr., 2017 11:13
Mon piano : Steinway O de 1908, Yamaha CP5, YU118DN
Localisation : Yunnan

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par flober »

Christof, je trouve tes impros pas mal du tout !
Je ne pense pas que tu devrais te comparer à Brad ou autre, les enregistrements sont fait sur des pianos exceptionnels dans un studio avec des moyens pros.
Tes impros et arrangements sont personnels, c'est ce qui est intéressant, d'autant que je trouve que tu progresses constamment, et que c'est déjà très propre.

Merci Christof et Ninoff de m'avoir fait redécouvrir Brad Meldau que j'avais un peu abandonné.
Dans ce dernier album je trouve le son du piano (et du pianiste) extraordinaire, tellement rond et chaud.

Marielepiano, le morceau que tu proposes est vraiment envoutant.

Récemment, comme toi Christof j'ai eu un énorme coup de coeur sur l'album (presque) solo de Ahmad Jamal "ballades", me le repassant en boucle pendant des heures, et pourtant à la premiere écoute je n'avais pas été séduis !?

Je m'attendais certainement à quelque chose de plus rythmique, et dans cet album, Jamal présente un autre aspect de sa personnalité, très méditative et moderne. Avec quelques années de pratiques, on sent comme sa science pianistique est complexe, aboutit et difficile (pour moi) à percer, j'ai l'impression de découvrir un nouveau pianiste.

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6458
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par BM607 »

Christof a écrit : sam. 19 sept., 2020 13:44 Impro ce midi sur Don't let it you bring you down :


et le lien si le player ne marche pas
C'est joli quoiqu'un peu inégal à mon goût ; mais je trouve que ça manque de force, de contrastes.
Par exemple après le refrain :
"...It's only castles burning
Just find someone who's turning
And you will come around"
Là il pourrait y avoir un brusque enchainement d'accords qui "tonnent", qui contrastent avec la mélodie. Avant de reprendre le discours :
"Blind man running
Through the light
Of the night
With an answer in his hand..."

Pour retrouver l'esprit de l'original quoi.

Bon MonAvisà2Balles, hein.

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand
Marielepiano
Messages : 143
Enregistré le : ven. 28 août, 2020 12:53
Localisation : Paris

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par Marielepiano »

Oui Flober, il est magnifique cet album de Ahmad Jamal, encore un monstre sacré du piano jazz!
Et puis comme, je vois que beaucoup aime Brad Meldhau sur le forum, pour vous souhaiter un bon dimanche, mes nouveaux amis (es) Pmistes, cet album de Brad Meldhau trio sorti en 2018 avec Larry Grenadier à la basse et Jeff Ballard à la batterie.
Quand on pense que Brad Meldhau a composé cet album à la suite d un rêve... que je laisse découvrir pour ceux et celles qui ne connaissent pas l’ histoire. Quel génie ce Brad Meldhau.
Je choisis ce morceau qui met de bonne humeur un dimanche matin...

Ninoff
Messages : 807
Enregistré le : ven. 11 janv., 2019 11:51
Mon piano : Bechstein

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par Ninoff »

Merci Marie, parfait pour un Dimanche matin surtout qu’ici il est pluvieux...
Et bien d’accord avec toi Flober concernant Ahmad, diernier album fabuleux..
Ça fait du bien en ce moment
👌👌👌
jazzy
Messages : 704
Enregistré le : jeu. 13 juil., 2017 11:11
Mon piano : yamaha cp 50 et piano Scholze
Localisation : AIN

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par jazzy »

A propos de Brad Meldhau et de sa "Suite April 2020" on peut écouter plusieurs extraits (dont certains différents de ceux que tu proposes Christof )sur la diffusion de "open jazz" de France musique à l'adresse suivante:
https://www.francemusique.fr/emissions/ ... 2020-84464

ça fait du bien d'entendre Meldhau jouer des compositions et des arrangements dans un style jazz relativement classique.
Beaucoup de douceur mais aussi de tristesse, pour moi en tout cas, dans ces arrangements...rien d'étonnant vue la période où ils ont été faits.

Marielepiano, j'ai écouté Joachim Caffonnette que je ne connaissais pas et j'aime bien son style...
Mon dernier morceau sur youtube
https://www.youtube.com/watch?v=GN9b1mBjlr4
Avatar du membre
Christof
Messages : 3196
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par Christof »

Merci beaucoup Ninoff ; Marielepiano; flobert, Bm 607 et Jazzy pour votre écoute.
BM607 a écrit : dim. 20 sept., 2020 10:27
Christof a écrit : sam. 19 sept., 2020 13:44 Impro ce midi sur Don't let it you bring you down :


et le lien si le player ne marche pas
C'est joli quoiqu'un peu inégal à mon goût ; mais je trouve que ça manque de force, de contrastes.
Par exemple après le refrain :
"...It's only castles burning
Just find someone who's turning
And you will come around"
Là il pourrait y avoir un brusque enchainement d'accords qui "tonnent", qui contrastent avec la mélodie. Avant de reprendre le discours :
"Blind man running
Through the light
Of the night
With an answer in his hand..."

Pour retrouver l'esprit de l'original quoi.

Bon MonAvisà2Balles, hein.

BM
Je ne trouve pas que ton avis soit à deux balles. Au contraire, je pense que tu as raison. Ce qui montre bien le piège dans lequel on vient vite se fourrer à vouloir reprendre une chanson (qui contient donc un sens précis avec l'importance des paroles qu'elle délivre), et à essayer d'en faire sa propre musique. Et en plus une chanson telle que celle-ci ! (Ninoff me dit aussi cela, je pense, un peu d'une autre façon que toi).

Tout compte.
Difficile de ne pas être fade. Un de mes problèmes avec l'improvisation, c'est d'arriver à ne pas emballer la machine lorsqu'on veut contraster, ou donner de la force. Arriver à donner de la puissance et du contraste, mais sans faute de goût, sans aucune dureté. Tenter d'émouvoir.
C'est là où je me rends compte de cette maîtrise incroyable chez Brad Meldhau, et tout le chemin à poursuivre.

Ce matin, je me suis fait la réflexion que son disque me faisait aussi beaucoup penser à celui de Jarrett "The melody at night with you". Deux disques (le sien et celui de Brad) finalement réalisés lors d'un confinement. Un retour sur soi.
Pour Jarrett, c'était en 1997-1999, une période où il avait été auparavant tellement épuisé par les tournées qu'il ne pouvait plus rien faire, même plus jouer de piano (syndrome de fatigue chronique). Pour se remonter, et pour réconforter son épouse Rose Anne, il se décide alors à enregistrer en près d'une année, en 1997-1998, un disque, depuis son home studio chez-lui dans le New-Jersey. Commencé en décembre 1997, comme un cadeau de Noël pour sa femme. Enregistrant un jour deux mesures, en rajoutant quelques autres le lendemain, et ainsi de suite. La fatigue l'obligeait à rester le plus souvent couché.
Son choix s'est porté sur des standards, des ballades, sans longues improvisations, juste l'énoncé des thèmes puis restant très proche des harmonies et de la mélodie. Ce qui a donné là aussi - comme pour le disque de Brad - un pur joyau, quelque chose qui touche au plus profond. La grâce du dépouillement, de la rêverie. Une musique bouleversant [pour moi, peut-être l'un de ses plus merveilleux disque (avec Facing You].
C'est grâce à cette démarche (lui pensait qu'il ne pourrait plus jamais jouer) qu'il a pu reprendre des forces, retrouver confiance.

Alors je me suis dit que c'était peut-être finalement ce style d'épreuve, le confinement lié à un virus ou une maladie, impliquant alors le recueillement, l'arrêt, la réflexion profonde sur soi, notamment sur sa place par rapport au monde, à celle aussi par rapport aux êtres, aux êtres que l'on chérit, sur le sens de sa vie aussi, qui leur a donné ce Graal d'élaguer la musique jusqu'au noyau, un peu comme si on pelait un oignon pour n'en garder que sa forme pure de cristal. Débarrasser ainsi la musique de tout effet tape à l'oeil.
La technique, dans ces deux disques, ne semble jamais apparaître, alors qu'elle est à mon avis encore plus monstrueuse que lorsqu'on entend Brad ou Keith dans d'autres CD y aller de leurs traits hyper rapides ou exploiter pendant de longs moments l'indépendance rythmique dans chaque main comme il savent si bien le faire.
Ici, rien de trop, musique qui va à l'essentiel, la rendant encore plus puissante, plus émouvante.

Du coup, cela me fait aussi penser à ce disque "Ballades" d'Ahmad Jamal. Un peu comme un Glenn Gould qui, au crépuscule de sa vie, a voulu réenregistrer les Variations Goldberg, disque d'une pureté absolue. Amhad Jamal aura attendu son 89ème anniversaire pour graver enfin un disque seul face au clavier (avec toutefois quelques morceaux en duo avec contrebassiste et un morceau en quartet). Par où est-il passé, quel confinement, pour venir nous livrer aujourd'hui une musique bien plus impressionniste, d'une nouvelle élégance ?
Modifié en dernier par Christof le dim. 20 sept., 2020 18:07, modifié 9 fois.
pianojar
Messages : 7136
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par pianojar »

https://live.philharmoniedeparis.fr/

A ne pas manquer dans une heure !
Avatar du membre
Christof
Messages : 3196
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Le jazz et piano jazz vu par les Pmistes

Message par Christof »

pianojar a écrit : dim. 20 sept., 2020 17:47 https://live.philharmoniedeparis.fr/

A ne pas manquer dans une heure !
Yesssss ! Merci Pianojar !!!!
Répondre