réouverture des conservatoires , écoles de musique après confinement ?

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Etienne03
Messages : 32
Enregistré le : dim. 09 déc., 2018 15:39
Mon piano : Erard modèle 1 1903
Localisation : Moulins, Allier (Bourbonnais)

Re: réouverture des conservatoires , écoles de musique après confinement ?

Message par Etienne03 » jeu. 21 mai, 2020 13:36

Merci pour vos réactions.

Sans vouloir polémiquer ni discuter les bases de l'épidémiologie - ce n'est pas le lieux - je vous livre quelques remarques de bon sens, en espérant faire avancer la réflexion :
_il y a eu deux grippes majeures en France, venues d'Asie déjà : 1957 et 1969. Elles ont fait plusieurs dizaines de milliers de morts. On n'avait pas les moyens de communication d'aujourd'hui, du coup il n'ay a pas eu d'affolement général, chacun s'est débrouillé, la vie a continué son cours, les conservatoires étaient restés ouverts et le bac n'avait pas été bradé; or 1)ces épidémies sont passées relativement vite et sans traitement compliqué ni coûteux 2)elles n'ont pas entrainé de catastrophe économique. Conclusion : les problèmes que nous rencontrons actuellement ne sont pas la conséquence du virus (pauvre virus qui a bon dos) mais de mesures humaines destinées à se prémunir du virus;
_le gouvernement ne peut prendre effectivement que des mesures générales. Or il y a une foule de cas particuliers. Ce n'est donc tout simplement pas au gouvernement de tout réglementer, et en l'occurrence ce devrait être au maire et au directeur de l'école de musique de décider s'ils ouvrent ou non;
_la gestion de la crise n'est en fait pas, dans le détail, le fait de dirigeants raisonnables ni de personnes ayant l'expérience terrain, mais de fonctionnaires anonymes qui pondent des règles inapplicables depuis leurs bureaux, coupés de la réalité, avec une seule idée en tête : tout prévoir et ne prendre aucun risque. Les témoignages abondent (et c'est un problème qui ne date pas du virus);
_le virus n'est pas si inconnu que ça, et il répond aux grandes règles connues depuis longtemps (depuis l'Antiquité). On peut d'ailleurs penser que puisqu'il n'était pas connu, c'était une raison pour ne bloquer les pays en urgence, avant d'en savoir plus! Encore le mythe du risque zéro. Il faut choisir : vivre avec le risque, ou se retrouver dans un état de paralysie et de demi-sommeil, pour éviter un risque... inconnu.

De manière concrète, comme la situation de risque n'est pas la même à Paris qu'à Moulins, dans une église habituellement à moitié vide que dans une paroisse de centre-ville, dans une chorale qu'au piano, à une terrasse de café de province que dans une brasserie de boulevard parisien, il est évident qu'interdire des activités par "types" généraux est absurde intellectuellement et humainement, et totalement contre-productif même en terme de gestion épidémiologique! Les problèmes causés sont innombrables et le gain sanitaire inexistant (du moins impossible à démontrer).

Avec un peu de bon sens, beaucoup de gêne serait évitée. Il suffirait de laisser chacun décider : chaque professeur peut choisir d'assumer son cours en présentiel ou par vidéo-conférence, chaque élève ou parent d'élève peut décider d'assumer le risque de venir ou pas. Pour éviter les procès, on peut faire signer des décharges. Un peu d'initiative laissée aux gens concernés que diable!

Avatar du membre
Arabesque44
Messages : 3235
Enregistré le : lun. 07 oct., 2013 18:11
Mon piano : Bechstein 175 Yamaha 155P
Localisation : Nantes

Re: réouverture des conservatoires , écoles de musique après confinement ?

Message par Arabesque44 » jeu. 21 mai, 2020 14:34

Petit bémol tout de même: il ne s'agit pas d'un virus de la grippe dont on connait bien le caractère saisonnier ainsi que la disparition spontanée l'été. Il n'est pas certain que notre coronavirus évolue de même, et on ne peut miser sur une extinction spontanée prochaine.( mais elle est possible, de même qu'une résurgence à l'Automne)
Mais le principe de précaution poussé à l'absurde, ne laissant que peu de place à la responsabilité individuelle et à une prise de risque infime, il faut le dénoncer haut et fort .
Un exemple entendu aux infos. On se souvient de l'accident de Millas à un passage à niveau bus scolaire contre train.7 enfants tués.
Depuis l'accident, le trafic SNCF était interrompu, il va reprendre avec des aménagements, de la voirie d'une part (meilleure signalisation) et des horaires des trains d'autre part. IL est prévu de faire circuler l'unique train du matin et du soir à distance de l'heure de la rentrée et de la sortie des établissements scolaires voisins de manière à ce que le bus scolaire n'ait pas à franchir le passage à niveau en période de circulation des trains. Bon c'est déjà pas mal, heureusement qu'on n'impose pas cela partout.
Mais comme cela n'a pas été jugé suffisant, les chefs d'établissement recevront en plus une alerte de la SNCF en cas de retard ou de changement d'horaire du train, de manière à empêcher tout départ d'élève tant que le si dangereux TER ne sera pas passé…des fois qu'il sortirait des rails pour foncer sur les enfants, sait-on jamais...
ET voila pourquoi il est si difficile de faire avancer quoi que ce soit dans ce pays

roulroul2
Messages : 61
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: réouverture des conservatoires , écoles de musique après confinement ?

Message par roulroul2 » jeu. 21 mai, 2020 16:58

Edit : j'ai supprimé l'histoire du plexiglas entre les pianos, impossible de remettre la main sur l' article.
Concernant le déconfinement :
On va du pire au meilleur, j'ai l' impression. J' ai fréquenté 2 magasins de bricolage ces jours ci, pour des raisons assez impératives ( serrure d'entrée a changer) Dans l'un, la foire d’empoigne, et je me suis même retrouvé nez a nez avec une personne non masquée (?) au détour d'un rayon, dans l' autre, limitation des clients et fléchage bien mieux foutu, avec beaucoup de marquage au sol, bien plus sécurisant.
Pour les conservatoires, dépendants des collectivités, il faut d'abord l' aval des élus, ensuite passer par les services techniques pour voir la faisabilité des travaux d' aménagement, et après les réaliser. Tout cela prends un certain temps. Et tout dépends bien sur de la configuration des locaux. Mais on y pense, probablement.

AnneB
Messages : 908
Enregistré le : lun. 04 sept., 2006 7:00
Mon piano : Boston UP118
Localisation : Lyon

Re: réouverture des conservatoires , écoles de musique après confinement ?

Message par AnneB » ven. 22 mai, 2020 16:56

on y pense mais la réouverture n'est pour l'instant pas autorisée
https://www.cmf-musique.org/

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2442
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: réouverture des conservatoires , écoles de musique après confinement ?

Message par Jacques Béziat » ven. 22 mai, 2020 21:28

La responsabilité, dans une société qui se judiciarise, est devenue une réalité.
Je suis prof, un élève est infecté, je vais avoir droit à un procès, devoir prendre un avocat, je vais être convoqué par la police, si le gamin n'a pas remarqué ou a oublié que j'ai effectivement nettoyé le clavier, si d'aventure je me penche vers lui pour lui montrer la partition, si je joue rapidement trois notes sur la clavier pour lui montrer quelque chose ?
Il faut que je m'abstienne de tout cela ? Je préfère continuer de donner des cours par vidéo.
Si les écoles rouvrent, oui je veux connaître à fond ma responsabilité pénale en cas de problème, même responsable, coupable ou non coupable, si je ne puis donner des cours sans risque, je m'abstiendrai.
Ça vous dirait d'aller bosser avec une épée de Damoclès ?
Les gens sont tout sourire avec vous quand tout va bien, mais au moindre souci, c'est la plainte déposée contre vous.
Enfermé seul avec un gamin dans une classe ? C'est déjà un risque (pédophilie).
Je laisse déjà la porte ouverte, et bientôt comme aux USA un homme seul avec une femme (bureau, ascenseur, etc...).
Enregistrer les cours par vidéo ? Ça va venir, obligé, et finalement je préfère. Bon courage pour les générations futures ! =D>
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Abegg63
Messages : 883
Enregistré le : mer. 30 mars, 2016 21:05
Mon piano : steinway modèle s 1936
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: réouverture des conservatoires , écoles de musique après confinement ?

Message par Abegg63 » ven. 22 mai, 2020 22:31

J’ai posé la question à mon directeur en début de semaine il m’a dit que l’employeur était responsable en l’ocurrence la communauté de communes.
Si quelqu’un a les compétences juridiques pour m’en dire plus ça m’intéresse.

roulroul2
Messages : 61
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: réouverture des conservatoires , écoles de musique après confinement ?

Message par roulroul2 » ven. 22 mai, 2020 23:46

Wikipedia :
Les conservatoires de musique, danse et art dramatique en France sont des établissements publics dispensant un enseignement dans les disciplines de la musique, de la danse et de l'art dramatique. Ils sont classés par l'État (Direction générale de la Création artistique du ministère de la Culture et de la Communication) en conservatoires à rayonnement régional (CRR), conservatoires à rayonnement départemental (CRD), conservatoires à rayonnement communal (CRC) et conservatoires à rayonnement intercommunal (CRI). Depuis 20061, ces établissements remplacent les conservatoires nationaux de région (CNR), les écoles nationales de musique (ENM) et les écoles municipales de musique (EMM).
Les conservatoires et écoles de musique communaux et intercommunaux sont assimilées a des établissement scolaires, avec des enveloppes budgétaires toutefois différentes. Pour les budgets d' investissement ( construction neuves, achats d'instruments ) ou de fonctionnement ( travaux de rénovation et d' entretien ). A Meaux les établissement scolaires ont repris avec les mêmes directives que partout ailleurs. Mais pas les écoles de musique, toujours en attente de directives précises du gouvernement. Concernant la culture : seules les médiathèques sont rouvertes avec un service de "drive" Source : Directeur actuel du service Technique, et site de la Ville. Toujours a Meaux, les profs ont le statut de fonctionnaire territorial, filière culture, ailleurs par contre je sais pas.
Je sais que pour les locaux, les parcs de jeux, ou les établissements recevant du public, il faut pas mal d' agréments et de mises en conformité délivrées par des organismes en principe indépendants et extérieurs, encore plus par les temps qui courent. Aucun Maire d' une commune ne prendra le moindre risque. Par exemple les aires de jeux : peinture spéciale non toxique, boulons avec des caches plastiques aux normes, et pièces de rechanges d'origine, pas question de raboter un bout de bois, ou un boulon standard même avec une tête lisse pour remplacer une partie cassée, a fortiori pour la réouverture des écoles de musique.

http://www.doubs.gouv.fr/content/downlo ... 0maire.pdf
Lorsqu’ils sont mis en cause, les élus locaux le sont le plus souvent pour des infractions non intentionnelles, soit parce qu’ils ont concouru à créer la situation à l’origine du dommage en usant de leur pouvoir d’administrateur ou d’organisateur, soit parce qu’ils n’ont pas pris les mesures qui auraient permis de prévenir le dommage.
L’homicide involontaire est défini comme le fait de causer la mort d’autrui par maladresse,imprudence, inattention, négligence ou manquement à une obligation de sécurité ou de prudence imposée par la loi ou le règlement. Il est puni de 3 ans d’emprisonnement et 45 000 euros d’amende. En cas de violation manifestement délibérée d’une obligation particulière de sécurité ou de prudence imposée par la loi et les règlements, les peines encourues sont portées à 5 ans d’emprisonnement et 75 000 euros d’amende.
Mais il faudra alors prouver que la négligence ou la faute soit pleinement le fait de la collectivité.

Avatar du membre
quazart
Messages : 2503
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Re: réouverture des conservatoires , écoles de musique après confinement ?

Message par quazart » sam. 23 mai, 2020 1:27

Etienne03 a écrit :
jeu. 21 mai, 2020 13:36
_il y a eu deux grippes majeures en France, venues d'Asie déjà : 1957 et 1969. Elles ont fait plusieurs dizaines de milliers de morts. On n'avait pas les moyens de communication d'aujourd'hui, du coup il n'ay a pas eu d'affolement général, chacun s'est débrouillé, la vie a continué son cours, les conservatoires étaient restés ouverts et le bac n'avait pas été bradé; or 1)ces épidémies sont passées relativement vite et sans traitement compliqué ni coûteux 2)elles n'ont pas entrainé de catastrophe économique. Conclusion : les problèmes que nous rencontrons actuellement ne sont pas la conséquence du virus (pauvre virus qui a bon dos) mais de mesures humaines destinées à se prémunir du virus;
En 1957 et 1969, On ne vivait pas non plus dans le même monde ! Il n'y avait pas de ministère de la santé, une pandémie n'était donc pas une affaire d'état, les médias "aux ordres" de l'époque n'allaient pas sonner le tocsin bêtement. Et l'information n'avait pas ou beaucoup moins le détestable côté marchand qu'elle a pris aujourd'hui. On devait parler simplement de grippe, tout bêtement.
Personne ne se souvient de ces épidémies !
Depuis, la mondialisation s'est imposée.
Pour l'épidémie en cours, les spécialistes prévoyaient en France, pour l'épidémie en cours, environ 40000 décès avec confinement je crois et 900000 sans. Je n'ai aucune qualification pour débattre du problème, je constate simplement que l'ordre de grandeur donné pour l'hypothèse "confinement" semble correct et que sans ce confinement la situation serait sans doute beaucoup plus grave et les hôpitaux totalement débordés.
Quand le gouvernement suédois appelle au civisme, au strict respect des consignes et formule peu d'interdits, il sait qu'il va être écouté.
La même chose en France relève de l'utopie... On verra comment l'été va se passer, les Français ont peut-être grandi, mais jusqu'à présent la norme c'est plutôt : "les règles c'est pour les autres, moi j'applique les miennes".

Fin du HS

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 10347
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: réouverture des conservatoires , écoles de musique après confinement ?

Message par jean-séb » sam. 23 mai, 2020 8:02

quazart a écrit :
sam. 23 mai, 2020 1:27
En 1957 et 1969, On ne vivait pas non plus dans le même monde ! Il n'y avait pas de ministère de la santé, une pandémie n'était donc pas une affaire d'état, les médias "aux ordres" de l'époque n'allaient pas sonner le tocsin bêtement. Et l'information n'avait pas ou beaucoup moins le détestable côté marchand qu'elle a pris aujourd'hui. On devait parler simplement de grippe, tout bêtement.
Personne ne se souvient de ces épidémies !
Ah ben si, en 1969, la grippe de Hong-Kong, on en parlait un petit peu quand même. Mais bien sûr, ni moi ni mes parents ne nous sentions concernés.

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2442
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: réouverture des conservatoires , écoles de musique après confinement ?

Message par Jacques Béziat » sam. 23 mai, 2020 12:18

quazart a écrit :
sam. 23 mai, 2020 1:27

Quand le gouvernement suédois appelle au civisme, au strict respect des consignes et formule peu d'interdits, il sait qu'il va être écouté.
La même chose en France relève de l'utopie... On verra comment l'été va se passer, les Français ont peut-être grandi, mais jusqu'à présent la norme c'est plutôt : "les règles c'est pour les autres, moi j'applique les miennes".

Fin du HS
Je trouve qu'en France les gens ont été très coopératifs et respectueux des consignes. Les Suédois pas tellement, puisqu'il n'y a pas eu de vrai confinement !!
On ne peut pas non plus comparer un petit pays comme la Suède avec la France qui a des poches importantes de pauvreté concentrée dans des barres d'immeuble, comme les USA, l'Allemagne, l'Italie ou n'importe quel autre pays de plusieurs dizaines de millions d'habitants...
À Monaco aussi les gens sont très obéissants aux consignes. :mrgreen:

La Belgique détient le record de personnes décédées du COVID-19 par million d'habitants, et les gens ont suivi les consignes comme tout le monde...

Quant au côté « adulte » d'une population, je me demande ce que cela signifie. Surtout lorsque les consignes sont contradictoires, les avis des scientifiques également, l'incertitude de mise, et que les ordres différent d'une frontière à l'autre...
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

roulroul2
Messages : 61
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: réouverture des conservatoires , écoles de musique après confinement ?

Message par roulroul2 » sam. 23 mai, 2020 13:56

La suède n'est pas un pays peuplé et touristique comme l' est la France. Donc a mon avis difficile de comparer.
Cette crise a pris de court tout le monde, car elle ne ressemble a pas grand'chose de connu auparavant. Les grippes du passé ne sont que des cousines. Moi même au tout début, je n'avais pas pris la mesure de la gravité de la chose, bah, une petite grippe de rien du tout, amplifiée par les médias, comme d' hab.
Grave erreur, car on connait la suite. Mais on dirait que les prévisionnistes s' accordent dernièrement a dire que on va vers une décroissance lente, et qu'il faudra bien vivre avec, et s' adapter, je pense aux profs, et aux autres qui n'exercent plus. Y a tout de même de l'espoir.

Le personnel soignant:

il y a forcement des pianistes appartenant au corps médical ici: les hommages se sont multipliés, a juste titre, sans quoi nous ne serions peut être plus la a rédiger ces lignes. Je voudrais le faire de manière concrète, concernant l' accueil et la qualité des soins délivrés a l' hôpital : un pré accueil avec rappel des consignes , masque offert, gel a tous les coins de couloirs, impossible au gens de se croiser, et fléchage clair, et consultations pour les autres pathologies très bien assurées. Donc un grand bravo.
Fin du H.S. :arrow:

Avatar du membre
quazart
Messages : 2503
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Re: réouverture des conservatoires , écoles de musique après confinement ?

Message par quazart » sam. 23 mai, 2020 17:22

Jacques Béziat a écrit :
sam. 23 mai, 2020 12:18
Je trouve qu'en France les gens ont été très coopératifs et respectueux des consignes. Les Suédois pas tellement, puisqu'il n'y a pas eu de vrai confinement !!
Les gens... la plupart oui, mais pas tous, loin de là. Rien que dans le jardin de mon immeuble... il suffit de pas grand chose pour entretenir et éventuellement redémarrer l'épidémie.
On ne peut pas non plus comparer un petit pays comme la Suède avec (...) l'Allemagne,(...)
Ca, je n'en suis pas aussi sûr que toi.
La Belgique détient le record de personnes décédées du COVID-19 par million d'habitants, et les gens ont suivi les consignes comme tout le monde...
L'explication est simple : la Belgique semble être le seul pays à appliquer strictement la recommandation de l'OMS : en cas de pandémie, tout décès à la cause incertaine doit être imputé au virus !
Quant au côté « adulte » d'une population, je me demande ce que cela signifie.
Ca signifie par exemple qu'un masque ou des gants usagés - au même titre que n'importe quel autre objet d'ailleurs - n'ont pas à être jetés n'importe où : trottoir, chemin, plage etc... mais doivent être jetés dans une poubelle. Un adulte normal conserve ses déchets avec lui jusqu'à trouver une poubelle. Pourtant, dans une ville bourgeoise de banlieue parisienne, on en voit. Niveau de vie et connerie ne sont pas incompatibles.

roulroul2
Messages : 61
Enregistré le : sam. 02 mai, 2020 23:25

Re: réouverture des conservatoires , écoles de musique après confinement ?

Message par roulroul2 » sam. 23 mai, 2020 20:25

« Le SNEA-UNSA, conformément au décret du 11 mai 2020 , a saisi le préfet de Côte-d’Or dès le 13 mai, afin de le faire respecter par la ville de Dijon, comme nous l’avons fait dans d’autres départements. Les conservatoires classés et les enseignements artistiques du public doivent rester fermés. Seule l’organisation de concours et d’examens est autorisée, sous certaines règles sanitaires à respecter, comme l’indique l’aide à la reprise envoyée par le Ministère de la culture. Devant l’inertie des services de l’État que nous dénonçons, nous avons écrit à François Rebsamen mercredi 19 mai…
C’est la raison pour laquelle nous attirons l’attention des enseignants tentés de reprendre les cours qu’ils sont, comme leurs supérieurs hiérarchiques et leur employeur, susceptibles d’engager leur responsabilité pénale en cas de contamination avérée au Covid-19.
Toujours a propos des employés du service public qui seront chargés des modifications et des aménagement futurs dans les écoles de musique
( ou ailleurs ) : voici les directives locales, ailleurs je ne sais pas : en tout cas, pas plus de 2 employés simultanément sur le chantier, désinfection des outils électroportatifs, ou autres, port du masque obligatoire en toutes circonstances, y compris seul dans les véhicules. Donc beaucoup de contraintes susceptibles de ralentir les travaux. Si on ajoute les délais de livraison plus importants, voire la rupture de stock sur les matériaux comme le plexiglas, ou certains consommables, c'est pas gagné. Mais ça devrait s'arranger avec du temps.

Etienne03
Messages : 32
Enregistré le : dim. 09 déc., 2018 15:39
Mon piano : Erard modèle 1 1903
Localisation : Moulins, Allier (Bourbonnais)

Re: réouverture des conservatoires , écoles de musique après confinement ?

Message par Etienne03 » mer. 27 mai, 2020 16:20

Jacques Béziat me fait un peu peur avec son témoignage. Si cette judiciarisation des moindres gestes est effectivement en route, ça va rendre la vie insupportable. Et ça n'empêchera même pas la violence ni les abus (voyez les USA).
Un prof de piano homosexuel (et connu pour ça au conservatoire) m'a tâté les fesses. Je n'étais pas le seul dans ce cas. Je n'en ai pas fait une maladie, je ne l'ai pas poursuivi en justice, je lui ai parlé calmement et ça en est resté là. Il est vrai que j'avais dépassé vingt ans. Il faut raison garder.

Autre cause de blocage que nous explique Roulroul2 : les contraintes légales et administratives. Je ne sais pas comment c'est à l'étranger, mais ça donne l'impression qu'on complique infiniment les choses qui sont déjà peu souples en temps normal (j'ai l'impression que ça permet aux responsables de se cacher derrière les règles et à ne jamais faire que ce qui est prévu, au lieu d'être poussés à faire preuve d'initiative et de responsabilité humaine).

Au total pour les institutions musicales (et à mon avis ce sera pareil pour tous les établissements d'enseignement, et pour les institutions culturelles en général), ça va ralentir la reprise. M..de

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2442
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: réouverture des conservatoires , écoles de musique après confinement ?

Message par Jacques Béziat » mer. 27 mai, 2020 18:31

La judiciarisation de la société a une seule cause : l'argent.
L'argent pouvant être gagné par les particuliers, et celui gagné par les avocats et huissiers qui poussent dans ce sens, leurs intérêts convergeant.
S'en suit un blocage de la société, à tous les niveaux.
Tout le monde se plaint du mille-feuilles administratif, mais il sert bien l'intérêt de quelques uns.

Moi je me demande comment les écoles de musique vont faire pour organiser des cours collectifs, aussi bien pour les orchestres que pour les chorales, la F.M.
Pour un cours de piano, quand il y a deux pianos dans la salle, le prof peut jouer quelques mesures à côté, mais avec un seul piano, il va falloir nettoyer le clavier à chaque intervention, cent fois par jour ?? :shock:
Et je vais faire le flic en permanence ? Tu as pris ton gel ? Ne touche pas le pupitre, ni la banquette, ni le piano ! La banquette est trop haute, trop basse ? Tant pis !

Mais ça va être super chouette, les élèves dont le prof ne verra jamais le visage, et inversement, je suis impatient ! :mrgreen:

Les cours vont se retrouver immanquablement affectés par toutes les mesures d'hygiène, tant que ce virus ne disparaîtra pas.
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Abegg63
Messages : 883
Enregistré le : mer. 30 mars, 2016 21:05
Mon piano : steinway modèle s 1936
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: réouverture des conservatoires , écoles de musique après confinement ?

Message par Abegg63 » mer. 27 mai, 2020 22:55

Jacques tu n’as pas parlé du ménage autre que celui du piano.
Les consignes qu’on avait eues dans mon école avant de finalement ne paz réouvrir il nous était demandé de désinfecter les poignées de portes ainsi que les interrupteurs. Une bombe désinfectante nous serait fournie à cet effet.
Et... elle devait servir aussi à désinfecter les toilettes.
Si on passe tout ce temps à faire le ménage le temps du cours va considérablement diminuer.
Ce qu’on ne nous fournit pas c’est la crème hydratante pour les mains pour réparer les dégâts de tous ces désinfectants.
Il paraît que tous ces trucs n’agressent pas la peau et ben pour moi c’est pas vrai...
Bientôt les gants ce sera pour cacher l’état de mes mains.

Répondre