Face au découragement...

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
fritz
Messages : 514
Enregistré le : ven. 13 nov., 2020 23:37
Mon piano : Yamaha U3

Re: Face au découragement...

Message par fritz »

elenajalan a écrit : mer. 17 nov., 2021 15:50J'adore cette pensée. Le DO, la voie...Tu pratique quel art martial ?
Aikido également ! Je trouve le shihonage plus efficace pour se faire respecter mais chacun ses recettes :mrgreen:
Avatar du membre
elenajalan
Messages : 565
Enregistré le : sam. 21 mars, 2020 17:03
Mon piano : Rameau
Localisation : Morvan (Bourgogne)

Re: Face au découragement...

Message par elenajalan »

Super ! Perso j'adore le shiho nage mais avec le kote gaeshi tu peux empêcher l'autre de pratiquer le piano !🤪😈
Avatar du membre
Christof
Messages : 4409
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Face au découragement...

Message par Christof »

De mon côté, j'ai pratiqué longtemps le Kinomichi avec Masamichi Noro, élève du fondateur de l'aîkido, maître Morihei Ueshiba. Au départ, Noro arrivant en France missionné par Ueshiba, a rebaptisé son enseignement "Kinomichi", trouvant que les fédérations sportives considéraient trop l'Aikido comme support de "compétition sportive".... Esprit de l’aïkido n’étant absolument pas esprit de compétition.
Ainsi Noro a développé sa propre école....
Depuis, l'eau à coulé sous les ponts.
Avatar du membre
elenajalan
Messages : 565
Enregistré le : sam. 21 mars, 2020 17:03
Mon piano : Rameau
Localisation : Morvan (Bourgogne)

Re: Face au découragement...

Message par elenajalan »

Super intéressant Christof ! Des aikidokas sur PM ! J'ai suivi l'enseignement des élèves de Me André Nocquet (le français "préféré" de Me Ueshiba).
Tatafanfan
Messages : 1268
Enregistré le : mer. 05 avr., 2017 8:51
Mon piano : 2 numériques, un piano russe pui RIPPEN
Localisation : Boul'Bill' (Ile de France Ouest)

Re: Face au découragement...

Message par Tatafanfan »

Christof a écrit : mer. 17 nov., 2021 17:59 De mon côté, j'ai pratiqué longtemps le Kinomichi avec Masamichi Noro, élève du fondateur de l'aîkido, maître Morihei Ueshiba. Au départ, Noro arrivant en France missionné par Ueshiba, a rebaptisé son enseignement "Kinomichi", trouvant que les fédérations sportives considéraient trop l'Aikido comme support de "compétition sportive".... Esprit de l’aïkido n’étant absolument pas esprit de compétition.
Ainsi Noro a développé sa propre école....
Depuis, l'eau à coulé sous les ponts.
Pour ma part ne pratiquant que le Tai Chi et le Qi gong (bcp repris depuis le 1er confinement) tous les noms que tu cites sont du chinois pour moi (a’ ne pas pouvoir dire du japonais!!!!!)
:arrow: :mrgreen:
J'ai appris que la voie du progrès n'était ni rapide ni facile.
Marie Curie
Serge
Messages : 1618
Enregistré le : ven. 07 mars, 2008 18:50

Re: Face au découragement...

Message par Serge »

Moi ce que j'aime bien, c'est d'essayer d'appliquer les principes du Aïkido à d'autres domaines... les relations entre les gens, esquiver une voiture qui te fonce dessus, et bien sur la pratique du piano!.... que la force soit avec vous.... :D
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 3820
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : CLP-675 + orgue Hoffrichter/Hauptwertk

Re: Face au découragement...

Message par Jacques Béziat »

Je vois des similitudes entre les arts martiaux et la pratique d'un instrument de musique.
La passion, l'exigence, l'humilité, la quête d'un idéal, l'élévation de l'esprit...
Avec mon frère, qui pratique le karaté (la forme traditionnelle japonaise) depuis longtemps, nous en discutons souvent.
À mon avis, ce n'est pas pour rien que cette pratique se qualifie elle-même d'art.
@Tatafanfan : Je songe depuis peu à me lancer dans le Tai Chi et/ou le Qi Gong, mon corps de non-sportif, qui commence à s'endolorir à 65 ans, semble me le réclamer, et cela m'intéresse intellectuemment parlant également...
Ma chaîne Youtube : ICI
Tatafanfan
Messages : 1268
Enregistré le : mer. 05 avr., 2017 8:51
Mon piano : 2 numériques, un piano russe pui RIPPEN
Localisation : Boul'Bill' (Ile de France Ouest)

Re: Face au découragement...

Message par Tatafanfan »

Jacques Béziat a écrit : sam. 20 nov., 2021 9:21 Je vois des similitudes entre les arts martiaux et la pratique d'un instrument de musique.
La passion, l'exigence, l'humilité, la quête d'un idéal, l'élévation de l'esprit...
Avec mon frère, qui pratique le karaté (la forme traditionnelle japonaise) depuis longtemps, nous en discutons souvent.
À mon avis, ce n'est pas pour rien que cette pratique se qualifie elle-même d'art.
@Tatafanfan : Je songe depuis peu à me lancer dans le Tai Chi et/ou le Qi Gong, mon corps de non-sportif, qui commence à s'endolorir à 65 ans, semble me le réclamer, et cela m'intéresse intellectuemment parlant également...
Je pense que la pratique des 2, seul ou en groupe MAIS avec un(e) prof’ t’apportera progressivement la souplesse, puis la sérénité entre autres. J’ai longtemps fait partie d’un cours collectif mais avec le premier (et les suivants) confinement tous ces cours se sont arrêtés! J’ai donc cherché et trouvé’ sur Youtube des vidéos et j’ai fini par en trouver une conduite par un grand monsieur chauve sur fond de montagnes au bord du Leman qui correspond à’ l’enchaînement de Qi Gong (prononcer tchi) que nous pratiquions et quant au Tai Chi j’en ai trouvé’ un aussi (on dit une forme, la plus enseignée au départ étant la forme de Pékin)! Si bien que 6 jours sur 7 je marche a’ 6 h du matin (5/6 km, le record a été mardi avec 10,7 km dans Paris qui grimpe et avec la rage, mais c’est une autre histoire)! mais le dimanche matin c’est Qi gong et Tai Chi (chuan pour être complet)! après la marche , enfin qq heures après je me sens fin prête pour le piano! Quant à la « philosophie «  qui sous-tend ces deux arts chinois, le 1er prof’ qui était métis asiatique et français, nous l’a pas mal développée. Un maître mot, lenteur, et chaque gest en pleine conscience ! Voilà mes humbles pistes ! Tu trouveras certainement !
:D :D :D
J'ai appris que la voie du progrès n'était ni rapide ni facile.
Marie Curie
Tatafanfan
Messages : 1268
Enregistré le : mer. 05 avr., 2017 8:51
Mon piano : 2 numériques, un piano russe pui RIPPEN
Localisation : Boul'Bill' (Ile de France Ouest)

Re: Face au découragement...

Message par Tatafanfan »

Tatafanfan a écrit : sam. 20 nov., 2021 16:05
Jacques Béziat a écrit : sam. 20 nov., 2021 9:21 Je vois des similitudes entre les arts martiaux et la pratique d'un instrument de musique.
La passion, l'exigence, l'humilité, la quête d'un idéal, l'élévation de l'esprit...
Avec mon frère, qui pratique le karaté (la forme traditionnelle japonaise) depuis longtemps, nous en discutons souvent.
À mon avis, ce n'est pas pour rien que cette pratique se qualifie elle-même d'art.
@Tatafanfan : Je songe depuis peu à me lancer dans le Tai Chi et/ou le Qi Gong, mon corps de non-sportif, qui commence à s'endolorir à 65 ans, semble me le réclamer, et cela m'intéresse intellectuemment parlant également...
Je pense que la pratique des 2, seul ou en groupe MAIS avec un(e) prof’ t’apportera progressivement la souplesse, puis la sérénité entre autres. J’ai longtemps fait partie d’un cours collectif mais avec le premier (et les suivants) confinement tous ces cours se sont arrêtés! J’ai donc cherché et trouvé’ sur Youtube des vidéos et j’ai fini par en trouver une conduite par un grand monsieur chauve sur fond de montagnes au bord du Leman qui correspond à’ l’enchaînement de Qi Gong (prononcer tchi) que nous pratiquions et quant au Tai Chi j’en ai trouvé’ un aussi (on dit une forme, la plus enseignée au départ étant la forme de Pékin)! Si bien que 6 jours sur 7 je marche a’ 6 h du matin (5/6 km, le record a été mardi avec 10,7 km dans Paris qui grimpe et avec la rage, mais c’est une autre histoire)! mais le dimanche matin c’est Qi gong et Tai Chi (chuan pour être complet)! après la marche , enfin qq heures après je me sens fin prête pour le piano! Quant à la « philosophie «  qui sous-tend ces deux arts chinois, le 1er prof’ qui était métis asiatique et français, nous l’a pas mal développée. Un maître mot, lenteur, et chaque geste en pleine conscience ! Voilà mes humbles pistes ! Tu trouveras certainement !
:D :D :D
P.S. Je pratiquais aussi la randonnée dans un groupe où nous partions en covoiturage à travers toute l’Ile de France mais là aussi la pandémie nous a stoppés car nous étions 4 où 5 par voiture et donc pas de distanciation ! Cela vient à’ peine de redémarrer mais j’ai pris des habitudes solitaires avec des parcours kilométrés (merci Mappy piéton)! Bcp ont abandonné l’âge aidant et l’on peut dire que cela a cassé qq chose! d’où mes processus de substitution !
:?
J'ai appris que la voie du progrès n'était ni rapide ni facile.
Marie Curie
Serge
Messages : 1618
Enregistré le : ven. 07 mars, 2008 18:50

Re: Face au découragement...

Message par Serge »

Si on considère qu'on a un centre au creux des mains et que celui-ci distribue les notes aux doigts en respectant certains principes géométriques, et bien on fait du Aïkipiano :D
£rin
Messages : 132
Enregistré le : ven. 16 avr., 2021 9:36
Mon piano : Grotrian-Steinweg

Re: Face au découragement...

Message par £rin »

fritz a écrit : mar. 16 nov., 2021 16:28 En tant que pratiquant d'art martial, j'encourage également tous les découragés plus ou moins longue durée à changer de point de vue pour chercher le plaisir pas tant dans les jalons plus ou moins grands du répertoire mais aussi (et surtout) dans le chemin qui y mène. Ce n'est pas facile mais si on y arrive on troque la frustration d'être trop loin des oeuvres qu'on voudrait jouer pour le plaisir de parcourir la voie qui y mènera peut-être un jour
Bien sûr 8)
*le bonheur n'est pas au bout du chemin, il est le chemin* Adage Tibétain

J'ai voulu poster sur ce "très" ancien fil juste pour apporter mon propre témoignage qui rejoint le sentiment, le vécu de chacun d'entre-nous quel que soit notre niveau. Je ne regrette pas et je vous remercie vraiment Quazart, Christophe, Nox, Jacques, Oukee, Fritz, Serge ...pour vos contributions :wink:
J'ai vu ma prof hier et tout va bien O:)
"La musique, c'est ce qu'il y a entre les notes" Isaac Stern.
Avatar du membre
Arabesque44
Messages : 3506
Enregistré le : lun. 07 oct., 2013 18:11
Mon piano : Bechstein 175 Yamaha 155P
Localisation : Nantes

Re: Face au découragement...

Message par Arabesque44 »

£rin a écrit : sam. 20 nov., 2021 19:19 *le bonheur n'est pas au bout du chemin, il est le chemin* Adage Tibétain
On ne peut pas mieux conclure... =D>
Ninoff
Messages : 1811
Enregistré le : ven. 11 janv., 2019 11:51
Mon piano : Bechstein

Re: Face au découragement...

Message par Ninoff »

£rin a écrit : sam. 20 nov., 2021 19:19
fritz a écrit : mar. 16 nov., 2021 16:28 En tant que pratiquant d'art martial, j'encourage également tous les découragés plus ou moins longue durée à changer de point de vue pour chercher le plaisir pas tant dans les jalons plus ou moins grands du répertoire mais aussi (et surtout) dans le chemin qui y mène. Ce n'est pas facile mais si on y arrive on troque la frustration d'être trop loin des oeuvres qu'on voudrait jouer pour le plaisir de parcourir la voie qui y mènera peut-être un jour
Bien sûr 8)
*le bonheur n'est pas au bout du chemin, il est le chemin* Adage Tibétain

J'ai voulu poster sur ce "très" ancien fil juste pour apporter mon propre témoignage qui rejoint le sentiment, le vécu de chacun d'entre-nous quel que soit notre niveau. Je ne regrette pas et je vous remercie vraiment Quazart, Christophe, Nox, Jacques, Oukee, Fritz, Serge ...pour vos contributions :wink:
J'ai vu ma prof hier et tout va bien O:)
Bonsoir Erin,
Je n’avais pas vu ton post sur ce passage à vide.
Nous connaissons tous cela, même les concertistes et les plus grands.
Évidemment c’est difficile pour les débutants n’imaginant pas au départ la difficulté de cette entreprise.
Je crois que c’est Jacques qui a avancé très justement la plus grande facilité qu’ont ceux qui ont commencé durant leur enfance.
En effet les os, les muscles, les tendons les ligaments se sont formés et grandi en même temps que l’apprentissage de l’instrument.
Cela fait une grande différence, comme si les mains étaient faites pour jouer de cet instrument.
Je dois avoir de la chance je ne connais pas ces phases de blanc ou découragement sûrement facilité par mes années de pratique.
Je te lance une idée, peut-être laisser de côté le piano une semaine et y revenir en s’extasiant des belles sonorités du piano et comme je le dis souvent cela travaille en nous la nuit, le jour et mûrit certainement...
Lorsque je vois tes pentures et led admire, tu excelles dans cet art...aussi pourrais tu en période de basse énergie te plonger dans la peinture et revenir doucement à la musique nourrie par led couleurs de tes œuvres.
Je t’envoie plein de bonnes pensées 🙏🙏
£rin
Messages : 132
Enregistré le : ven. 16 avr., 2021 9:36
Mon piano : Grotrian-Steinweg

Re: Face au découragement...

Message par £rin »

Ninoff a écrit : sam. 20 nov., 2021 20:48
£rin a écrit : sam. 20 nov., 2021 19:19
Bien sûr 8)
*le bonheur n'est pas au bout du chemin, il est le chemin* Adage Tibétain

J'ai voulu poster sur ce "très" ancien fil juste pour apporter mon propre témoignage qui rejoint le sentiment, le vécu de chacun d'entre-nous quel que soit notre niveau. Je ne regrette pas et je vous remercie vraiment Quazart, Christophe, Nox, Jacques, Oukee, Fritz, Serge ...pour vos contributions :wink:
J'ai vu ma prof hier et tout va bien O:)
Bonsoir Erin,
Je n’avais pas vu ton post sur ce passage à vide.
Nous connaissons tous cela, même les concertistes et les plus grands.
Évidemment c’est difficile pour les débutants n’imaginant pas au départ la difficulté de cette entreprise.
Je crois que c’est Jacques qui a avancé très justement la plus grande facilité qu’ont ceux qui ont commencé durant leur enfance.
En effet les os, les muscles, les tendons les ligaments se sont formés et grandi en même temps que l’apprentissage de l’instrument.
Cela fait une grande différence, comme si les mains étaient faites pour jouer de cet instrument.
Je dois avoir de la chance je ne connais pas ces phases de blanc ou découragement sûrement facilité par mes années de pratique.
Je te lance une idée, peut-être laisser de côté le piano une semaine et y revenir en s’extasiant des belles sonorités du piano et comme je le dis souvent cela travaille en nous la nuit, le jour et mûrit certainement...
Lorsque je vois tes pentures et led admire, tu excelles dans cet art...aussi pourrais tu en période de basse énergie te plonger dans la peinture et revenir doucement à la musique nourrie par led couleurs de tes œuvres.
Je t’envoie plein de bonnes pensées 🙏🙏
Bonjour Ninoff, un grand grand merci pour tes si gentils mots pleins d'encouragements ! 8)
Oui j'aime de temps à autre me ressourcer avec la peinture, parfois j'y arrive et alors c'est vrai que ça me fait un bien fou, d'autres fois, ce n'est pas du tout évident la grosse difficulté étant de...passer d'un état d'esprit à un autre, pas évident quand on pense "piano" quasi en permanence à se mettre à penser "pinceaux" ....après ces deux arts vont très bien ensemble mais en même temps sont si différents. Mais boostée par tes conseils je vais cogiter tout cela :wink: O:)
Pour ce qui est de laisser une semaine le piano de côté, là je crois ...que c'est au-dessus de mes forces, si j'essaie deux jours je suis déjà en manque... :D
"La musique, c'est ce qu'il y a entre les notes" Isaac Stern.
Répondre