Découragée

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
mdpiano
Messages : 1248
Enregistré le : mer. 05 oct., 2016 14:17
Mon piano : Numérique yamaha P105

Découragée

Message par mdpiano » dim. 05 janv., 2020 19:32

Tout est dans le titre…

Je fais court: à la flûte je joue faux (je jouais lieux avant…), au piano plus aucun plaisir et complètement déçue de mon apprentissage car cet instrument ne m'apporte pas ce que j'attendais (accompagner des gens, jouer par cœur dans les pianos libre accès, partager, et nous n'avons presque plus l'occasion de jouer en public… bref plus motivée).
Voilà. J'arrête là, je m'étale toujours trop, donc cette fois-ci je résume.

Comment retrouver la flamme perdue (encore!!!) ? Je ne joue presque plus chez moi, je perds la gnaque, bref c'est le cercle vicieux: pas envie donc je travaille pas donc je régresse, je régresse donc je me démotive parce que jouais mieux avant…

Le piano ça dure depuis septembre…

Avatar du membre
katy
Messages : 1589
Enregistré le : sam. 04 févr., 2012 20:48
Localisation : Colmar

Re: Découragée

Message par katy » dim. 05 janv., 2020 20:18

Bonjour
on sent beaucoup de tristesse dans ton message... après le problème c'est que c'est difficile de trouver une solution pour quelqu'un qu'on ne connaît pas... Moi je crois mais ce n'est peut-être pas le "lieu" pour le dire, qu'on peut aussi faire autre chose si on est dans l'impasse à un moment, ça arrive à tout le monde ! Si tu n'as à ce point pas envie, pourquoi t'obliger ? On peut souffler, faire une pause, faire autre chose... Perso pour tout un tas de raison j'en suis venue à faire du sport, avec satisfaction alors que je pensais détester le sport, ben en ce moment et depuis 10 mois je trouve du plaisir et du bénéfice à ça... C'est sûr que ça ne me fait pas progresser au piano, mais c'est pas grave...

Avatar du membre
Jaox
Messages : 64
Enregistré le : jeu. 05 avr., 2018 13:06
Mon piano : Yamaha PSR F50

Re: Découragée

Message par Jaox » dim. 05 janv., 2020 20:25

Je pense que tu te forces parfois trop à jouer alors que l'esprit n'en a pas toujours l'envie. Bien qu'il y ai aussi les points que tu as mentionné et qui ne te facilite pas la tâche en terme d'enthousiasme. Mais pour en revenir à ce que je disais sur l'humeur, celui -ci peut vite changer suivant plusieurs facteurs et quand celui - ci tourne dans le négatif, mieux vaut vraiment éviter de se mettre à jouer car ça ne fera probablement qu'empirer en amplifiant justement ton découragement qui sera toujours plus grandissant.

Il faut vraiment être à l'écoute de soi, mais ce n'est pas toujours facile car on a tendance aussi à n'en faire qu'a notre tête. Peut être aussi que la patience n'est pas ton fort et qu'il faudrait que tu apprennes à l'être plus et te dire qu'à un moment ou un autre les résultats viendront même si cela prendra plus de temps que prévu pour les voir débarquer.

Pour ce que tu évoques à propos de la flamme perdue, ça ne se commande donc pas malheureusement et encore une fois si tu cherches à tout prix à vouloir la retrouver en un clin d'oeil cela ne va que renforcer cette déprime qui va s'installer en toi car tu vas probablement t'en vouloir que cela ne change pas et renforcer donc encore plus cette négativité.

Je pense aussi qu'il faut que tu fasses en sorte de ne pas être trop dure envers toi même car tu sembles être une personne très exigeante à ton égard. Essaye donc à chaque fois de ne garder que le positif dans tout ce que tu vas accomplir.

Je me rappelle avoir déjà réagit sur un de tes topics ou tu étais déjà dans une mauvaise passe. Tu sembles avoir une grande sensibilité et les émotions sont donc difficile pour toi à gérer. Du coup je comprends dans l'ensemble ce que tu ressens car cela m'arrive très souvent d'être ainsi à me démoraliser assez vite et cela a pour tendance de me provoquer une lassitude même pour des choses que j'apprécie beaucoup. Tu as par conséquent peut être aussi besoin de faire d'autres activités qui te font plaisir si ce n'est pas ce que tu fais en ce moment car la routine provoque souvent ce sentiment d'harassement. En tout cas je te souhaite de retrouver cette passion qui selon moi reviendra tôt ou tard.

Avatar du membre
mdpiano
Messages : 1248
Enregistré le : mer. 05 oct., 2016 14:17
Mon piano : Numérique yamaha P105

Re: Découragée

Message par mdpiano » dim. 05 janv., 2020 21:15

Vous avez tous les deux raison...

Merci beaucoup pour vos réponses...

Avatar du membre
Oupsi
Messages : 4395
Enregistré le : ven. 31 juil., 2009 14:06
Localisation : S.-O.

Re: Découragée

Message par Oupsi » dim. 05 janv., 2020 21:18

Bonjour Mdpiano et bonne année!
Je vois que tu te rappelles de précédentes baisses de régime, mais as-tu oublié qu'à chaque fois tu t'en es sortie et que tu as eu des moments de grande joie?
Tu es sensible et sembles sujette à des cycles, ce qui est assez courant y compris dans la nature; je pense même que beaucoup de personnes font des efforts inhumains pour ne pas accepter ni exprimer ces oscillations de la volonté et de l'énergie. Mais nous ne sommes pas des machines, heureusement. Si ton rythme en relation avec la musique est de quelques mois de travail intense par an, et le reste moins intense, moins énergique, dans une disposition un peu réfractaire, pourquoi pas? Tu répartiras tes choix de morceaux en conséquence, voire tes heures d'instrument, plus généralement ton emploi du temps. Et tu suivras ainsi le chemin de beaucoup d'artistes, qui travaillent beaucoup, mais pas tout le temps! Nuance!
Il est beaucoup plus "musical" de se taire parfois (je veux dire à l'instrument, = arrêter de jouer pendant quelques jours ou semaines) et de reposer cette forme de concentration de de volonté, que d'insister sans désir, ce qui forcément associe la musique à quelque chose de désagréable voire d'hostile, ce qui est bien injuste aussi bien pour la musique que pour toi qui as su t'en faire une alliée dans la vie à d'autres moments!
Et je t'assure que la perte technique est négligeable, tout revient très vite, quand on a retrouvé la fraîcheur et l'envie.

Avatar du membre
mdpiano
Messages : 1248
Enregistré le : mer. 05 oct., 2016 14:17
Mon piano : Numérique yamaha P105

Re: Découragée

Message par mdpiano » dim. 05 janv., 2020 22:20

Merci oupsi !!!

Mais tout de même ça impacte beaucoup sur la technique instrumentale (j'ai bien lu ta dernière phrase). Je trouve que ça m'empêche de progresser.

J'essaie de tenir le coup au moins jusqu'à la fin du cycle 2 l'année prochaine... Ça me paraît si long...

Avatar du membre
katy
Messages : 1589
Enregistré le : sam. 04 févr., 2012 20:48
Localisation : Colmar

Re: Découragée

Message par katy » dim. 05 janv., 2020 23:17

D'arrêter ? Euh... pas tant que ça... à moins d'arrêter vraiment très longtemps ! Et puis bon, on veut toujours progresser,OK c'est louable mais il faut aussi savoir apprécier des plaisirs simples...un petit morceau tout facile, un machin qu'on joue depuis toujours…On dirait que tu te mets beaucoup la pression !

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2230
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Découragée

Message par Jacques Béziat » lun. 06 janv., 2020 10:48

mdpiano a écrit :
dim. 05 janv., 2020 22:20
Mais tout de même ça impacte beaucoup sur la technique instrumentale (j'ai bien lu ta dernière phrase). Je trouve que ça m'empêche de progresser.

J'essaie de tenir le coup au moins jusqu'à la fin du cycle 2 l'année prochaine... Ça me paraît si long...
Bonjour,
Apprendre un instrument demande une patience infinie, pour tout le monde qui se lance, et pour tout instrument.

La progression est lente, mais elle est là, il suffit d'avancer petit à petit, avec un professeur à l'écoute également.
T'entends-tu bien avec ton professeur ?
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Avatar du membre
Frangin
Messages : 369
Enregistré le : jeu. 06 oct., 2016 19:28

Re: Découragée

Message par Frangin » lun. 06 janv., 2020 11:24

Peut-être aussi t'es-tu lassée de ton numérique et que l'idée de passer du temps dessus ne te réjouis guère. Un nouvel instrument t'apporterait probablement un nouveau souffle et te permettrait d retrouver l'envie (?).
Certes, investir alors qu'on est en plein doute est un risque mais je pense que si cela a ne serait-ce qu'une infime chance de raviver la flamme alors ça en vaut la chandelle.
I have a dream! Faire du "Choping" toute ma vie durant.
Frangin

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2230
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Découragée

Message par Jacques Béziat » lun. 06 janv., 2020 11:31

Frangin a écrit :
lun. 06 janv., 2020 11:24
Peut-être aussi t'es-tu lassée de ton numérique et que l'idée de passer du temps dessus ne te réjouis guère. Un nouvel instrument t'apporterait probablement un nouveau souffle et te permettrait d retrouver l'envie (?).
Certes, investir alors qu'on est en plein doute est un risque mais je pense que si cela a ne serait-ce qu'une infime chance de raviver la flamme alors ça en vaut la chandelle.
Ce n'est pas idiot.
En passant une petite heure sur un vrai piano pour ressentir autre chose et s'en rendre compte ?
Le son d'un piano, c'est le son d'un piano, et c'est loin d'un P-105, les numériques sont souvent joués à faible volume par les débutants, on est loin de n'importe quel simple droit qui projette un son fort, naturel, et riche en harmoniques, en pleine face !
Sans la référence du vrai son d'un piano même droit, je crains aussi que le numérique ne porte pas, ou porte peu, l'envie de progresser, je plains quelques uns de mes élèves... en les admirant presque... :roll:
Et le son d'un numérique au casque n'est guère satisfaisant non plus (un peu mieux sur les plus haut de gamme).
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

passagère
Messages : 212
Enregistré le : sam. 01 févr., 2014 21:51
Mon piano : Bechstein 124 classic

Re: Découragée

Message par passagère » lun. 06 janv., 2020 13:43

Frangin a écrit :
lun. 06 janv., 2020 11:24
Peut-être aussi t'es-tu lassée de ton numérique et que l'idée de passer du temps dessus ne te réjouis guère. Un nouvel instrument t'apporterait probablement un nouveau souffle et te permettrait d retrouver l'envie (?).
Certes, investir alors qu'on est en plein doute est un risque mais je pense que si cela a ne serait-ce qu'une infime chance de raviver la flamme alors ça en vaut la chandelle.
Je le pense aussi....
En ce qui me concerne,je n'ai pu supporter d'apprendre sur un numérique que huit mois.Continuer comme ça ne m'aurait apporté aucun plaisir ,et donc aucune motivation....il y a tout un aspect de la pratique du piano qui ne peut pas être abordé,comment fabriquer sa propre sonorité avec un numérique, comment transmettre ses émotions ?

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 2230
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Découragée

Message par Jacques Béziat » lun. 06 janv., 2020 13:59

passagère a écrit :
lun. 06 janv., 2020 13:43

Je le pense aussi....
En ce qui me concerne,je n'ai pu supporter d'apprendre sur un numérique que huit mois.Continuer comme ça ne m'aurait apporté aucun plaisir ,et donc aucune motivation....il y a tout un aspect de la pratique du piano qui ne peut pas être abordé,comment fabriquer sa propre sonorité avec un numérique, comment transmettre ses émotions ?
Après, il y a numérique et numérique, sans être la panacée la différence de tarif exprime une amplification plus importante, une banque de sons plus satisfaisante, et un toucher plus réaliste et efficace.
De même que sur un piano droit, tout n'est pas non plus idéal, on est loin du queue, tout est donc relatif.

Mais bien entendu mieux vaut un droit simplement correct à un numérique même haut de gamme. 8)

Le problème étant que la plupart des gens choisissent un numérique pour des soucis de voisinage, ce qui est imparable.
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Ninoff
Messages : 463
Enregistré le : ven. 11 janv., 2019 11:51
Mon piano : Bechstein

Re: Découragée

Message par Ninoff » mar. 07 janv., 2020 11:59

Oupsi a écrit :
dim. 05 janv., 2020 21:18
Bonjour Mdpiano et bonne année!
Je vois que tu te rappelles de précédentes baisses de régime, mais as-tu oublié qu'à chaque fois tu t'en es sortie et que tu as eu des moments de grande joie?
Tu es sensible et sembles sujette à des cycles, ce qui est assez courant y compris dans la nature; je pense même que beaucoup de personnes font des efforts inhumains pour ne pas accepter ni exprimer ces oscillations de la volonté et de l'énergie. Mais nous ne sommes pas des machines, heureusement. Si ton rythme en relation avec la musique est de quelques mois de travail intense par an, et le reste moins intense, moins énergique, dans une disposition un peu réfractaire, pourquoi pas? Tu répartiras tes choix de morceaux en conséquence, voire tes heures d'instrument, plus généralement ton emploi du temps. Et tu suivras ainsi le chemin de beaucoup d'artistes, qui travaillent beaucoup, mais pas tout le temps! Nuance!
Il est beaucoup plus "musical" de se taire parfois (je veux dire à l'instrument, = arrêter de jouer pendant quelques jours ou semaines) et de reposer cette forme de concentration de de volonté, que d'insister sans désir, ce qui forcément associe la musique à quelque chose de désagréable voire d'hostile, ce qui est bien injuste aussi bien pour la musique que pour toi qui as su t'en faire une alliée dans la vie à d'autres moments!
Et je t'assure que la perte technique est négligeable, tout revient très vite, quand on a retrouvé la fraîcheur et l'envie.
Et pour continuer dans le sens d’oupsi, qui n’a pas retrouvé ce plaisir infini de rejouer au piano après une + ou - longue absence ..
Bon courage mdpiano

Erin
Messages : 671
Enregistré le : jeu. 11 janv., 2018 7:56
Mon piano : Silberman
Localisation : Belgique, proche Namur

Re: Découragée

Message par Erin » mar. 07 janv., 2020 12:36

Je plussoie la plupart des coms !

Bonne année Md (ici ex. Jazz) :wink:
Ninoff a écrit :
mar. 07 janv., 2020 11:59
Oupsi a écrit :
dim. 05 janv., 2020 21:18
Bonjour Mdpiano et bonne année!
Je vois que tu te rappelles de précédentes baisses de régime, mais as-tu oublié qu'à chaque fois tu t'en es sortie et que tu as eu des moments de grande joie?
Tu es sensible et sembles sujette à des cycles, ce qui est assez courant y compris dans la nature; je pense même que beaucoup de personnes font des efforts inhumains pour ne pas accepter ni exprimer ces oscillations de la volonté et de l'énergie. Mais nous ne sommes pas des machines, heureusement. Si ton rythme en relation avec la musique est de quelques mois de travail intense par an, et le reste moins intense, moins énergique, dans une disposition un peu réfractaire, pourquoi pas? Tu répartiras tes choix de morceaux en conséquence, voire tes heures d'instrument, plus généralement ton emploi du temps. Et tu suivras ainsi le chemin de beaucoup d'artistes, qui travaillent beaucoup, mais pas tout le temps! Nuance!
Il est beaucoup plus "musical" de se taire parfois (je veux dire à l'instrument, = arrêter de jouer pendant quelques jours ou semaines) et de reposer cette forme de concentration de de volonté, que d'insister sans désir, ce qui forcément associe la musique à quelque chose de désagréable voire d'hostile, ce qui est bien injuste aussi bien pour la musique que pour toi qui as su t'en faire une alliée dans la vie à d'autres moments!
Et je t'assure que la perte technique est négligeable, tout revient très vite, quand on a retrouvé la fraîcheur et l'envie.
Et pour continuer dans le sens d’oupsi, qui n’a pas retrouvé ce plaisir infini de rejouer au piano après une + ou - longue absence ..
Bon courage mdpiano
Mais bien sûr !!! Courage ma belle ! 8)
"Qui néglige la musique ignore l'approche du sublime."- Louis Nucera

Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 1556
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Découragée

Message par DIDIER25 » mar. 07 janv., 2020 13:38

Bonjour à tous. Plein de belles contributions dans ce sujet. Je simplifie à outrance mon opinion : le numérique restera à tout jamais (hybride ou pas) de la musique en conserve...... M'étant mis à l'orgue et n'ayant pas les moyens ni la place d'acquérir un orgue à tuyaux, je fais avec avec un orgue numérique de qualité, mais je ne revis que quand je joue dans la paroisse où je suis organiste..... Bien sur l'orgue de l'église n'est jamais vraiment juste, il y a des "couinements" et des "coincements", mais quelle différence avec le son en boite !.......
Pour le piano c'est pareil, évidemment. J'ai pris un Yamaha numérique en plus de l'orgue, mais on ne peut pas appeler cela un piano !..... C'est juste un truc pratique pour jouer sur un clavier étendu et (en ce qui me concerne) conserver quelques acquis pianistiques. Mais je crois important de ne pas perdre totalement les oeuvres apprises au piano, même si l'orgue m'apporte infiniment plus de satisfaction.
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.

phil77
Messages : 64
Enregistré le : sam. 13 avr., 2019 20:19
Mon piano : Pleyel P 1938 et Yamaha CLP 645

Re: Découragée

Message par phil77 » mar. 07 janv., 2020 13:40

DIDIER25 a écrit :
mar. 07 janv., 2020 13:38
Mais je crois important de ne pas perdre totalement les oeuvres apprises au piano, même si l'orgue m'apporte infiniment plus de satisfaction.
Didier, pourrais tu nous expliquer ce que sont ces satisfactions que l'orgue t'apporte et que le piano t'apportait moins?

merci d'avance

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 10104
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Découragée

Message par jean-séb » mar. 07 janv., 2020 14:01

Didier répondra mais pour avoir moi-même pratiqué un peu l'orgue, c'est un plaisir de nature différente de celui du piano, de par le répertoire, de par le son énorme et enveloppant de l'orgue, et la variété de ces sons grâce aux jeux multiples : j'ai joué d'un très bel orgue de 48 jeux dans l'église Saint-Charles à Alger, aujourd'hui transformée en mosquée ; en dehors de la messe du dimanche et de ses dix pèlerins que j'accompagnais, l'église était vide (et fermée pour éviter les caillassages des gamins) quand je jouais de l'orgue à la tribune et il y avait comme un sentiment démiurgique à remplir ce vaste espace déserté de sons si imposants.
http://esmma.free.fr/mde4/stcharles2.htm

Avatar du membre
DIDIER25
Messages : 1556
Enregistré le : mar. 18 déc., 2012 22:19
Mon piano : YAMAHA CLP 635 + ORGUE JOHANNUS
Localisation : BESANCON

Re: Découragée

Message par DIDIER25 » mar. 07 janv., 2020 14:26

Je suis en phase avec Jean-Seb ! (c'est pas nouveau.....)
J'ai commencé le piano tard (14 ans) et je suis un gros paresseux, donc je suis resté un tout petit pianiste. Par contre j'ai acquis par moi même une assez bonne culture musicale, je crois (merci Jacques Chancel, comme exprimé ailleurs). Je suis venu à la musique en particulier par le biais de ma maman avec qui je chantais dans une chorale paroissiale. Puis un jour, vers 13 ans, j'ai passé des vacances chez des amis en Argonne, où j'ai fait la connaissance de leur nièce, superbe petite blonde de mon âge qui tenait les orgues de la paroisse. C'est alors (amour de la musique, mais sans doute pas seulement....) que j'ai décidé d'apprendre la musique. Mon premier prof de piano/orgue était une religieuse (excellente musicienne et très pédagogue) dans un établissement privé d'enseignement pour filles (j'étais le seul garçon à y avoir accès avec l'aumônier). Puis la vie m'a amené à Besançon où j'ai eu la chance de travailler le piano avec l'excellent Gilles Bérard de 17 ans à 21 ans. Après j'ai fait une carrière en Gendarmerie et je n'ai plus pris de cours de piano, mais je me suis promis de travailler l'orgue à la retraite, étant toujours Catho et pratiquant. C'est dons ce que j'ai fait en 2018, avec une très grande satisfaction. J'avais l'impression (et la certitude !....) de ne plus pouvoir progresser beaucoup au piano (problèmes de main gauche et de mémorisation). L'orgue m'apporte une vraie satisfaction. Avec beaucoup moins d'exigence sur l'interprétation pour les doigts, on a accès à un immense répertoire de toutes les époques, des combinaisons de sonorités, une richesse et une puissance musicale incomparables. J'apprends lentement (et non sans difficulté....) la registration, l'usage du pédalier (Aïe, c'est pas évident quand on est vieux.....), mais des oeuvres très simples permettent de se faire plaisir..... Depuis quelques mois j'ai également la satisfaction de rendre service à une paroisse de Besançon où je peux jouer sur un bel instrument ! Au piano, j'avais l'impression (et la certitude.....) de ne pas poouvoir progresser plus. Bref, aucun regret dans mon choix !...
ET SI NOUS VALIONS MIEUX QUE LE BONHEUR ? - Franz Liszt.

Avatar du membre
mdpiano
Messages : 1248
Enregistré le : mer. 05 oct., 2016 14:17
Mon piano : Numérique yamaha P105

Re: Découragée

Message par mdpiano » mar. 07 janv., 2020 20:10

Merci beaucoup pour vos réponses détaillées...

Pour le piano je ne peux pas mettre un acoustique chez moi et mon numérique est à l'association de ma mère car mon appartement est trop petit.
Il est en dans une salle en sous-sol et c'est trop cher pour le faire descendre par les escaliers en colimaçon.

Pour le reste...

J'en ai discuté avec ma prof et elle fit que je n'ai pas progressé depuis deux ans, que je commence à moins avoir envie depuis deux ans et que je suis de plus en plus irrégulière dans mon travail donc elle ne me lance pas dans un projet de peur que je lui claque dans les pattes.
Elle dit aussi que depuis deux trois fois où elle m'inscrit en audition je ne suis pas au point donc je ne joue pas. Pour celle du 14 février, c'est râpé d'avance car la panthère rose n'est pas finie.
Il reste un mois et je pense que j'aurais pu jouer far il restait peu de choses à mettre en place.
Mais je reconnais que je ne travaille pas assez et que forcément je ne peux pas progresser, je le savais déjà.
Ce qui est vrai dans ce qu'elle dit c'est que je ne vais plus aussi loin dans un morceau, avant je le maîtrisait du bout des doigts et là je traîne la patte et n'approfondis plus.

C'est vrai.

Elle dit qu'elle ne m'apprend plus grand chose.


Elle associe cette baisse à la période où ma mère est tombée gravement en dépression et où j'ai dû passer une période difficile à m'occuper d'elle. Un 0eu vrai aussi mais pour moi c'est facile de mettre ça là-dessus...
Modifié en dernier par mdpiano le mar. 07 janv., 2020 20:40, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Frangin
Messages : 369
Enregistré le : jeu. 06 oct., 2016 19:28

Re: Découragée

Message par Frangin » mar. 07 janv., 2020 20:36

Contrairement à ce que dit ta prof je pense justement qu'il te faut un projet pour te motiver. Si elle ressent depuis deux ans que tu ne progresses pas c'est qu'il y a un problème.
À défaut d'un nouveau piano peut-être te faut-il un nouveau professeur. Changer ces habitudes qui semblent être devenues, pour l'une comme pour l'autre, une simple routine, pourrait t'apporter beaucoup. Une nouvelle méthode de travail, une pédagogie différente et l'inconnu pourraient te redonner l'envie.
Rien ne change tant qu'on n'y change rien!
La solution est peut-être dans le changement :)
I have a dream! Faire du "Choping" toute ma vie durant.
Frangin

Répondre