Une histoire du jazz à ma façon...

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
jazzy
Messages : 564
Enregistré le : jeu. 13 juil., 2017 11:11
Mon piano : yamaha cp 50 et piano Scholze
Localisation : AIN

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par jazzy » jeu. 22 août, 2019 8:29

Bravo pour tes articles Christof.
Vraiment très intéressant d'assister à la naissance de cette musique si particulière qu'est le jazz. Finalement je me rends compte que je connais peu le jazz avant la période bebop, même si ,quand je prenais des cours ,j'avais travaillé 1 ou 2 thèmes de Fats Waller.
Très "formateur" de pouvoir écouter des extraits qui complètent bien les textes à lire.
Mon dernier morceau sur youtube
https://www.youtube.com/watch?v=GN9b1mBjlr4

Avatar du membre
Christof
Messages : 2328
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par Christof » jeu. 22 août, 2019 21:23

jazzy a écrit :
jeu. 22 août, 2019 8:29
Bravo pour tes articles Christof.
Vraiment très intéressant d'assister à la naissance de cette musique si particulière qu'est le jazz. Finalement je me rends compte que je connais peu le jazz avant la période bebop, même si ,quand je prenais des cours ,j'avais travaillé 1 ou 2 thèmes de Fats Waller.
Très "formateur" de pouvoir écouter des extraits qui complètent bien les textes à lire.
Merci Jazzy pour ton message. Oui, il y a tout un pan du jazz hyper intéressant avant le bebop - et ici, je ne parle que de très peu de choses, je n'ai pas parlé du blues, du dixieland (les improvisations collectives), etc. etc. , Armstrong... etc.etc.Tout cela a fructifié, menant aussi plus tard au swing, aux grands orchestres de danse... Et puis arriva la révolution du bebop, une espèce de besoin de rupture. C'est tout un héritage....

Avatar du membre
nutopia
Messages : 392
Enregistré le : jeu. 28 mars, 2013 15:38
Mon piano : numérique... Roland HP 204
Localisation : Hauts-de-Seine

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par nutopia » sam. 24 août, 2019 13:38

Merci Christof ! Super post très détaillé. On ressent ta passion pour Fats Waller ! Herouet parle autrement de sa mort mais peu importe, triste fin et vie difficile pour cet immense musicien.
Soyez vous-même, les autres sont déjà pris !

Avatar du membre
Christof
Messages : 2328
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par Christof » sam. 24 août, 2019 18:51

nutopia a écrit :
sam. 24 août, 2019 13:38
Merci Christof ! Super post très détaillé. On ressent ta passion pour Fats Waller !
Merci beaucoup Nutopia pour ton message ! Oui, j'ai toujours adoré Fats Waller. Là, on va faire bientôt un grand saut car je vais tout de suite sauter directement à Keith Jarrett... (je vais écrire dans l'ordre des passions qui me sont tombées dessus au cours de mon histoire).
nutopia a écrit :
sam. 24 août, 2019 13:38
Herouet parle autrement de sa mort mais peu importe, triste fin et vie difficile pour cet immense musicien.
Je n'ai pas encore regarde cette vidéo. Que dit Herouet à propos de la mort de Fats Waller ?

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 1840
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par Jacques Béziat » sam. 24 août, 2019 20:50

C'est l'évidence-même : Fats Waller aura été un géant du jazz, il aura suscité un nombre incroyable de vocations !!

Impossible aussi de ne pas penser à Art Tatum également ! Je ne m'y connais pas suffisamment en histoire du jazz pour dire qu'il en a été le digne successeur, en lignée directe ?

Et Oscar Peterson en lignée à son tour également de Art Tatum ?
Il faudrait que je me replonge dans cette histoire du jazz, je connais mieux l'histoire de la musique classique.

Au fait, Christof, je ne me rappelle plus comment on appelle cette technique consistant à plaquer des accords sur chaque note successivement, notamment dans les riffs (pas tout le temps non plus, évidemment)?
J'ai cru un temps que c'était le stride mais non, ce n'est pas ça. Ou alors il n'y a pas de nom, c'est une technique, un style, point ?
Modifié en dernier par Jacques Béziat le sam. 24 août, 2019 20:56, modifié 1 fois.
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Avatar du membre
Christof
Messages : 2328
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par Christof » sam. 24 août, 2019 20:55

Jacques Béziat a écrit :
sam. 24 août, 2019 20:50
C'est l'évidence-même : Fats Waller aura été un géant du jazz, il aura suscité un nombre incroyable de vocations !!

Impossible aussi de ne pas penser à Art Tatum également ! Je ne m'y connais pas suffisamment en histoire du jazz pour dire qu'il en a été le digne successeur, en lignée directe ?

Et Oscar Peterson en lignée à son tour également de Art Tatum ?
Il faudrait que je me replonge dans cette histoire du jazz, je connais un peu mieux l'histoire de la musique classique.
Merci Jacques pour ton message. En fait, c'est bizarre, mais Fats Waller n'a pas eu vraiment de "suiveur" ou "successeur" à proprement parler. Mais c'est lui qui a inspiré Art Tatum (j'en reparlerai) et puis il y aura bien sûr un épisode sur Oscar Peterson.

A suivre
Modifié en dernier par Christof le sam. 24 août, 2019 21:00, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 1840
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par Jacques Béziat » sam. 24 août, 2019 20:57

Christof a écrit :
sam. 24 août, 2019 20:55

Merci Jacques pour ton message. En fait, c'est bizarre, mais Fats Waller n'a pas eu vraiment de "continuateur". Mais c'est lui qui a inspiré Art Tatum (j'en repalerai) et puis il y aura bien sûr un épisode sur Oscar Peterson.

A suivre
OK, je ne me suis pas trompé au moins au sujet de l'influence de Waller sur Tatum.
Et concernant ma question (message édité) ? :wink:
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 1840
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par Jacques Béziat » sam. 24 août, 2019 21:06

et puis il y aura bien sûr un épisode sur Oscar Peterson
=D>
Punaise, j'attends cet épisode avec impatience ! :wink:
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Géphil
Messages : 193
Enregistré le : ven. 16 janv., 2015 18:23
Mon piano : Yamaha N1

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par Géphil » sam. 24 août, 2019 21:08

Dans ces croisements complexes allant d'Amstrong au bebop il faudra ne pas oublier Earl Hines au style de piano si particulier.

Je l'écoute depuis très longtemps et maintenant parfois je trouve dans son jeu des signes précurseurs de Thelonious Monk.

En tous cas les orchestres successifs d'Earl Hines ont servis de pépinière pour les musiciens ultérieurs Art Tatum, Nat King Cole, Teddy Wilson et les créateurs du Bebop..
Modifié en dernier par Géphil le dim. 25 août, 2019 8:05, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Christof
Messages : 2328
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par Christof » dim. 25 août, 2019 0:13

Jacques Béziat a écrit :
sam. 24 août, 2019 20:50
Au fait, Christof, je ne me rappelle plus comment on appelle cette technique consistant à plaquer des accords sur chaque note successivement, notamment dans les riffs (pas tout le temps non plus, évidemment)?
J'ai cru un temps que c'était le stride mais non, ce n'est pas ça. Ou alors il n'y a pas de nom, c'est une technique, un style, point ?
Jacques, je pense que tu veux certainement parler des blocks chords, technique prisée par Georges Shearing , c'est-à-dire les choses dans ce genre-là ? (je te fais un exemple ici sur Sating Doll de Duke Ellington) :



et ici sur Stolen Moments :

Avatar du membre
Christof
Messages : 2328
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par Christof » dim. 25 août, 2019 10:01

Géphil a écrit :
sam. 24 août, 2019 21:08
Dans ces croisements complexes allant d'Amstrong au bebop il faudra ne pas oublier Earl Hines au style de piano si particulier.

Je l'écoute depuis très longtemps et maintenant parfois je trouve dans son jeu des signes précurseurs de Thelonious Monk.

En tous cas les orchestres successifs d'Earl Hines ont servis de pépinière pour les musiciens ultérieurs Art Tatum, Nat King Cole, Teddy Wilson et les créateurs du Bebop..
Oui, il faudra parler de Earl Hines dont l'influence sur l'histoire du piano jazz est fondamentale et a marqué la génération de pianiste suivante. C'est un des premiers musiciens du jazz qu'on peut considérer comme "moderne" par son utilisation originale du rythme et des accents (se libère un peu du stride), son discours MG-MD. Et comme tu aimes, rien n'empêche d''écrire ce qu'il t'évoque, peut-être peux-tu trouver des exemples montrant les signes précurseurs dans son jeu, qui ont influencé Thelonius Monk.

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 1840
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par Jacques Béziat » dim. 25 août, 2019 13:05

Christof a écrit :
dim. 25 août, 2019 0:13

Jacques, je pense que tu veux certainement parler des blocks chords, technique prisée par Georges Shearing , c'est-à-dire les choses dans ce genre-là ? (je te fais un exemple ici sur Sating Doll de Duke Ellington) :
Oui, les block chords, évidemment, suis-je bête ! Merci Christof ! :)
J'adore les effets produits (sans en abuser non plus, bien sûr).
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Géphil
Messages : 193
Enregistré le : ven. 16 janv., 2015 18:23
Mon piano : Yamaha N1

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par Géphil » dim. 25 août, 2019 14:12

Christof a écrit :
dim. 25 août, 2019 10:01
Géphil a écrit :
sam. 24 août, 2019 21:08
Dans ces croisements complexes allant d'Amstrong au bebop il faudra ne pas oublier Earl Hines au style de piano si particulier.

Je l'écoute depuis très longtemps et maintenant parfois je trouve dans son jeu des signes précurseurs de Thelonious Monk.

En tous cas les orchestres successifs d'Earl Hines ont servis de pépinière pour les musiciens ultérieurs Art Tatum, Nat King Cole, Teddy Wilson et les créateurs du Bebop..
Oui, il faudra parler de Earl Hines dont l'influence sur l'histoire du piano jazz est fondamentale et a marqué la génération de pianiste suivante. C'est un des premiers musiciens du jazz qu'on peut considérer comme "moderne" par son utilisation originale du rythme et des accents (se libère un peu du stride), son discours MG-MD. Et comme tu aimes, rien n'empêche d''écrire ce qu'il t'évoque, peut-être peux-tu trouver des exemples montrant les signes précurseurs dans son jeu, qui ont influencé Thelonious Monk.
C'est plus une impression générale que tel ou tel aspect de son jeu : ses ruptures rythmiques soudaines, sa conduite "chaotique" des phrases, ses glissendi, la mise en avant de l'accompagnement dans la ligne mélodique etc...

Pour illustrer cela :
My blue heaven https://www.youtube.com/watch?v=wsqGBey0zrE[url]

Sur le même album j'aime particulièrement son improvisation Hine'65
https://www.youtube.com/watch?v=wsqGBey0zrE&t=1392s

jazzy
Messages : 564
Enregistré le : jeu. 13 juil., 2017 11:11
Mon piano : yamaha cp 50 et piano Scholze
Localisation : AIN

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par jazzy » dim. 25 août, 2019 14:32

Jacques Béziat a écrit :
dim. 25 août, 2019 13:05
Christof a écrit :
dim. 25 août, 2019 0:13

Jacques, je pense que tu veux certainement parler des blocks chords, technique prisée par Georges Shearing , c'est-à-dire les choses dans ce genre-là ? (je te fais un exemple ici sur Sating Doll de Duke Ellington) :
Oui, les block chords, évidemment, suis-je bête ! Merci Christof ! :)
J'adore les effets produits (sans en abuser non plus, bien sûr).
Il y a une technique particulière en jazz, à propos des blocks chords, qui s'appelle "drop2" où il s'agit de passer à la main gauche l'avant dernière note d'un accord de 4 sons joué main droite. Voir quelques exemples ici:
https://lepianojazz.com/accords-drop-2-piano/
Mon dernier morceau sur youtube
https://www.youtube.com/watch?v=GN9b1mBjlr4

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 1840
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par Jacques Béziat » dim. 25 août, 2019 14:48

jazzy a écrit :
dim. 25 août, 2019 14:32

Il y a une technique particulière en jazz, à propos des blocks chords, qui s'appelle "drop2" où il s'agit de passer à la main gauche l'avant dernière note d'un accord de 4 sons joué main droite. Voir quelques exemples ici:
https://lepianojazz.com/accords-drop-2-piano/
Ah oui, OK, je le faisais déjà plus ou moins intuitivement, mais je vais regarder cela de plus près, merci ! :)

Cela oblige à harmoniser CHAQUE note de la mélodie.

Il y a aussi une autre façon avec les block chords que j''aime bien faire, c'est comme le système drop2, sauf que je double la mélodie (voix soprano à la MD) à la MG, la mélodie est donc octaviée avec les accords en bloc au milieu, le tout est serré au maximum au médium, j'avais entendu des pianistes faire cela (sans doute Shearing et consorts) et j'adore l'effet produit.
La technique des accords en bloc a quelque chose de somptueux, de très orchestral finalement. :)

Je ne suis pas un spécialiste du jazz, je vais (ré-)écouter Georges Shearing.
Modifié en dernier par Jacques Béziat le dim. 25 août, 2019 14:59, modifié 1 fois.
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

jazzy
Messages : 564
Enregistré le : jeu. 13 juil., 2017 11:11
Mon piano : yamaha cp 50 et piano Scholze
Localisation : AIN

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par jazzy » dim. 25 août, 2019 14:56

Je connais pas mal de choses en jazz, mais (malheureusement!) je n'ai pas énormément de pratique...
Mon dernier morceau sur youtube
https://www.youtube.com/watch?v=GN9b1mBjlr4

Riselka
Messages : 29
Enregistré le : sam. 02 févr., 2019 3:41
Mon piano : Karn / CLP-535
Localisation : Région de Montreal

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par Riselka » dim. 25 août, 2019 15:01

Toujours aussi passionant ce fil, et même de plus en plus !
« London Suite » ... j’avais une fixation sur Picadilly qui a duré plusieurs mois !
La partition est encore à portée de main sur mon piano, tiens je sens qu’elle va prendre l’air aujourd’hui ce morceau me met de bonne humeur :D

Avatar du membre
Oupsi
Messages : 4380
Enregistré le : ven. 31 juil., 2009 14:06
Localisation : S.-O.

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par Oupsi » dim. 25 août, 2019 16:19

Une merveille, ce fil! Merci Christof.
Je trouve que ça ferait une excellente émission de radio!

Avatar du membre
Christof
Messages : 2328
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par Christof » dim. 25 août, 2019 17:06

Jacques Béziat a écrit :
dim. 25 août, 2019 14:48
jazzy a écrit :
dim. 25 août, 2019 14:32

Il y a une technique particulière en jazz, à propos des blocks chords, qui s'appelle "drop2" où il s'agit de passer à la main gauche l'avant dernière note d'un accord de 4 sons joué main droite. Voir quelques exemples ici:
https://lepianojazz.com/accords-drop-2-piano/
Ah oui, OK, je le faisais déjà plus ou moins intuitivement, mais je vais regarder cela de plus près, merci ! :)

Cela oblige à harmoniser CHAQUE note de la mélodie.

Il y a aussi une autre façon avec les block chords que j''aime bien faire, c'est comme le système drop2, sauf que je double la mélodie (voix soprano à la MD) à la MG, la mélodie est donc octaviée avec les accords en bloc au milieu, le tout est serré au maximum au médium, j'avais entendu des pianistes faire cela (sans doute Shearing et consorts) et j'adore l'effet produit.
La technique des accords en bloc a quelque chose de somptueux, de très orchestral finalement. :)

Je ne suis pas un spécialiste du jazz, je vais (ré-)écouter Georges Shearing.
Oui, le vrai block chord consiste comme tu le dis Jacques à doubler la mélodie à l'octave inférieur et à répartir l'accord entre. C'est un vrai casse tête car, selon les modes utilisés et la fonction de l'accord, on dénombre en tout pas moins de ... 432 blocks chords mélodiques. Une vraie vacherie ! Et tout ça dans les douze tons !
Il existe aussi des positions inversées, en ajoutant en plus des basses aux blocks chords

Ils sont tous répertoriés, par exemple dans "Styles for the Jazz pianist", de John Mehegan

Image
etc., etc.


En écoute :
Lulluby of birdland ,
par Georges Shearing (où il énonce le thème en blocks chords, et aussi chorus en blocks chords à partir de 2'47))
Modifié en dernier par Christof le mar. 27 août, 2019 9:46, modifié 4 fois.

Avatar du membre
Christof
Messages : 2328
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Une histoire du jazz à ma façon...

Message par Christof » dim. 25 août, 2019 17:10

Oupsi a écrit :
dim. 25 août, 2019 16:19
Une merveille, ce fil! Merci Christof.
Je trouve que ça ferait une excellente émission de radio!
Oh, merci Oupsi !

Répondre