Schumann Intermezzo / handicap mémoire ? (ou automatisation)

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
mh_piano
Messages : 384
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : numérique Roland DP603/acoustique Erard

Schumann Intermezzo / handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par mh_piano » jeu. 06 juin, 2019 10:29

Je suis en cours de travail sur l'intermezzo du carnaval de Vienne op26 de Schumann. J'ai déjà lu et relu les autres fils sur ce sujet.

Je me sens bloquée depuis le début sur ce morceau, non pas par les problèmes techniques ou d'interprétation (je fais confiance en mon prof pour m'aider dans ces aspects et quand il me dit que je peux y arriver), mais par l'apprentissage du texte lui-même. Je ne parle même pas de jouer par coeur, je n'en suis pas là (et c'est un point très difficile pour moi), mais déjà d'enchaîner le morceau à rythme lent sans buter toutes les 3 mesures (j'essaie depuis 2 semaines à un tempo de 60 et je ne progresse pas).

Ce n'est pas la 1ère fois que ça m'arrive, j'avais eu la même difficulté avec un morceau de Poulenc, un de Fauré, et sûrement d'autres.

L'automatisation et la mémorisation semblent du point de vue des profs "venir tout seul" à force de répétition, et c'est à peu près la réponse que j'ai eu de différents profs "ça va venir", mais bon pour moi "ça vient pas" . C'est sûr que sans une bonne mémoire on ne devient pas prof de piano, et mon prof qui enseigne en CRR ne voit que des élèves qui on survécu à la sélection par le par coeur... (je n'aurais sans doute pas passé la 2ème année quand j'étais gosse, mon problème de mémoire n'est pas apparu en passant la cinquantaine), donc l'enseignement en général n'a pas trop à se préoccuper de faire progresser les élèves sur ce sujet avec des méthodes spécifiques ? J'ai donc le sentiment d'être livrée à moi-même pour cette étape essentielle et fondamentale de l'apprentissage, et que les conseils techniques et d'interprétation ne me servent pas à grand chose tant que cette 1ère étape n'est pas maîtrisée.

Pour revenir à ce morceau de Schumann, je peux jouer par coeur (ou au moins retrouver) la mélodie + basses. Quand j'ajoute les arpèges du milieu, c'est comme si je ne savais plus rien. J'ai travaillé (beaucoup) basses + arpèges du milieu, ce n'est encore pas fluide, et quand j'ajoute la mélodie, patatras. Je joue l'ensemble en chantant la mélodie, en disant la basses. Enfin je crois que j'ai écumé toutes les méthodes pour travailler ce morceau. J'y suis depuis 2 mois, à raison d'au moins 30 min par jour sur ce morceau lui-même.

Suis-je handicapée ou pas assez patiente ? Existe-t-il d'autres méthodes que j'ignore pour résoudre ce problème ?
Modifié en dernier par mh_piano le lun. 10 juin, 2019 22:31, modifié 1 fois.

Avatar du membre
AntoineCln
Messages : 96
Enregistré le : lun. 11 févr., 2019 16:04
Mon piano : W. Steinberg AC 188/Roland HP603

Re: handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par AntoineCln » jeu. 06 juin, 2019 10:55

Salut mh_piano,

As tu essayé de travailler en cellules rythmique ? Prendre quelques mesures puis les travailler par rythmes binaire, ternaire, par 4, par 5 etc... ? Quand je veux me forcer à apprendre un morceau par coeur, et que ça a du mal à rentrer, j'utilise cette methode et ça marche plutôt pas mal..

Abegg63
Messages : 785
Enregistré le : mer. 30 mars, 2016 21:05
Mon piano : steinway modèle s 1936
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par Abegg63 » jeu. 06 juin, 2019 11:00

Tu parles de problème de mémoire pour des compositeurs extrêmement difficiles à apprendre: Schumann et Fauré.
Les arpèges de cet intermezzo sont redoutables à retenir, ne t’inquiète pas, ça va venir;
Tu pourrais écouter un enregistrement en lisant ta partition de manière à ce que ta lecture corresponde à ce que tu entends.

Avatar du membre
EMVince
Messages : 238
Enregistré le : lun. 13 juil., 2015 12:59
Mon piano : Seiler 115 (1989)

Re: handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par EMVince » jeu. 06 juin, 2019 11:02

D'accord merci à l'affacement des messages, 20 minutes partie dans la mer :(
il s'agirai de vraiment regler ce probleme
J'ignore pourquoi la neige est blanche ...
Mais ca ne m'empêche pas de la trouver très belle !

Avatar du membre
EMVince
Messages : 238
Enregistré le : lun. 13 juil., 2015 12:59
Mon piano : Seiler 115 (1989)

Re: handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par EMVince » jeu. 06 juin, 2019 11:08

en gros et resumé de ce que j'avais mis du soin à écrire ...

En effet les profs (en tout cas les deux que j'ai eu rentre dans ta généralité) attentent que le par coeur soit naturelle. Je me fait limite regarder avec un air de reproche quand je n'y arrive pas.

Ta demarche me semble etre la bonne, continue avec acharnement dans ce sens.

Rajoute à cela que le plus dur à retenir et mettre en place est sans doute la md seule : si j'ai bien compris tu fais basse+ melodie et basse+accompagnment. Insiste sur melodie + accompagnement, pour moi c'est là que ca pechait.

Enfin tout très lent et dans la pasivité ou plutot recpetivité, ne domine pas le morceau mais laisse toi dominer par lui, laisse le s'imprimer en toi et consientise chaque changement (cad tous les 2 temps), retient les, en tout cas effroce toi de le faire sincerement.

Passer cette étape le plus dur pour dans ce morceau est ce qu'on en fait apres, et je suis pas fier de moi à ce niveau ...

Bon courage ;)
J'ignore pourquoi la neige est blanche ...
Mais ca ne m'empêche pas de la trouver très belle !

Serge
Messages : 1469
Enregistré le : ven. 07 mars, 2008 18:50

Re: handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par Serge » jeu. 06 juin, 2019 11:39

C’est peut être la mémoire du danseur qu’il faut améliorer. Chorégraphie des gestes en quelque sorte. Voyez avec votre prof si cette piste peut vous correspondre.

Avatar du membre
mh_piano
Messages : 384
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : numérique Roland DP603/acoustique Erard

Re: handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par mh_piano » jeu. 06 juin, 2019 13:12

Merci pour ces réponses et ces pistes de travail.
AntoineCln a écrit :
jeu. 06 juin, 2019 10:55
As tu essayé de travailler en cellules rythmique ? Prendre quelques mesures puis les travailler par rythmes binaire, ternaire, par 4, par 5 etc... ? Quand je veux me forcer à apprendre un morceau par coeur, et que ça a du mal à rentrer, j'utilise cette methode et ça marche plutôt pas mal..
Je n'ai pas essayé ça. Ca parait a priori laborieux, mais au point où j'en suis, autant le tenter !
Abegg63 a écrit :
jeu. 06 juin, 2019 11:00
Tu parles de problème de mémoire pour des compositeurs extrêmement difficiles à apprendre: Schumann et Fauré.
Les arpèges de cet intermezzo sont redoutables à retenir, ne t’inquiète pas, ça va venir;
Tu pourrais écouter un enregistrement en lisant ta partition de manière à ce que ta lecture corresponde à ce que tu entends.
Oui je vois bien qu'il y a des compositions qu'on retient bien plus facilement que d'autres !
Ecouter en lisant, je l'ai déjà fait pas mal de fois...
EMVince a écrit :
jeu. 06 juin, 2019 11:02
D'accord merci à l'affacement des messages, 20 minutes partie dans la mer :(
il s'agirai de vraiment regler ce probleme
Je suis la 1ère à regretter cette perte de message ! Cela semble arriver souvent en ce moment, je n'ai jamais eu ce problème. Je suis sous windows 10 et j'utilise Opera comme navigateur.
EMVince a écrit :
jeu. 06 juin, 2019 11:08
En effet les profs (en tout cas les deux que j'ai eu rentre dans ta généralité) attentent que le par coeur soit naturelle. Je me fait limite regarder avec un air de reproche quand je n'y arrive pas.
Oui voilà... Or on n'est pas tous égaux en mémorisation. Pour les amateurs, c'est dommage d'en faire une condition de progrès.
EMVince a écrit :
jeu. 06 juin, 2019 11:08
Ta demarche me semble etre la bonne, continue avec acharnement dans ce sens.
Je suis plutôt du genre disciplinée et je ne rechigne pas à travailler, mais là je n'en vois pas assez les bénéfices...
EMVince a écrit :
jeu. 06 juin, 2019 11:08
Rajoute à cela que le plus dur à retenir et mettre en place est sans doute la md seule : si j'ai bien compris tu fais basse+ melodie et basse+accompagnment. Insiste sur melodie + accompagnement, pour moi c'est là que ca pechait.

Enfin tout très lent et dans la pasivité ou plutot recpetivité, ne domine pas le morceau mais laisse toi dominer par lui, laisse le s'imprimer en toi et consientise chaque changement (cad tous les 2 temps), retient les, en tout cas effroce toi de le faire sincerement.
OK en effet md seule à travailler mélodie + arpèges, je retiens la piste que je n'ai pas exploitée.
Et plus d'apprentissage "mental" je peux aussi travailler ça.
EMVince a écrit :
jeu. 06 juin, 2019 11:08
Passer cette étape le plus dur pour dans ce morceau est ce qu'on en fait apres, et je suis pas fier de moi à ce niveau ...
Là ce n'est vraiment pas fait pour me rassurer... Je retournerais bien tout de suite à JS Bach, "back to Bach" en laissant tomber Schumann. Tout ça pour un morceau de 2 min :cry: ](*,) :roll:

Avatar du membre
EMVince
Messages : 238
Enregistré le : lun. 13 juil., 2015 12:59
Mon piano : Seiler 115 (1989)

Re: handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par EMVince » jeu. 06 juin, 2019 13:29

Ah je ne voulais pas te décourager, je suis sur qu'aller au bout de ce morceau est profitable, et peut etre qu'il te parlera plus qu'à moi lorsque que tu le maitrisera, et puis ca dépend aussi des moments, parfois (et cela m'est arrivé, bien que trop rarement) on arrive à en faire quelque chose de vraiment bien, et on est à fond dans le morceau, tout ca tu le verras avec toi et ton prof, on est tous très différents sur la maniere dont on recoit les morceaux.

AUssi je voulais rajouter deux trois truc : comme tu l'a surement lu dans mon fil, les crispations du poignets sont à anticiper, mais il me semble que tu l'avais évoqué, peut etre qu'en parler à ton prof te fera gagner une case d'avance : moi je n'ai jamais reussi à vraiment regler le probleme de maniere systématique et satisfaisante, bien qu'il me semble qu'attaquer chaque note individuellement m'ait aidé à cela. Apres il faut dire que ma prof n'etait pas trop là pour m'aider non plus, elle se contentait de dire de me detendre ...merci xDD mais je m'égare ce n'est pas ta question.

J'avais oublié de te dire : marque un temps d'arret à la fin de chaque groupe de 6 ou 12, et pendant le temps d'arret anticipe l'arpege suivant et la position qui lui est associé, c'est un bon exercice pour ce qui semble etre ton probleme. Ne te précipite pas et soit bien assuré des notes/position de l'arpège qui suis avant de le jouer. C'est pas si difficile à mettre en place comme exercice, voire basique.
J'ignore pourquoi la neige est blanche ...
Mais ca ne m'empêche pas de la trouver très belle !

quazart
Messages : 1684
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Re: handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par quazart » jeu. 06 juin, 2019 15:27

J'utilise pour ma part un truc que je n'ai pas appris mais qui m'est très utile : la mémorisation des enchainements harmoniques. Chaque fois que le texte s'y prête et si nécessaire, je procède par prises d'empreintes et j'enchaine les accords obtenus.
Je ne peux pas te garantir que ça marchera pour toi, mais ça ne coûte rien d'essayer, d'autant que le morceau s'y prête très bien.
Résume chaque arpège à un accord, enchaine les accords. Quand l'enchainement devient fluide, ajoute les autres éléments m.g. et m.d.
Quand tout ça devient fluide, reviens aux arpèges.

sylvie piano
Messages : 1562
Enregistré le : dim. 25 mai, 2014 23:59
Mon piano : Schimmel K230
Localisation : Nantes [44000]
Contact :

Re: handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par sylvie piano » ven. 07 juin, 2019 0:03

Bonsoir mh

Il ne faut pas se décourager, c'est difficile d'apprendre par cœur, c'est un effort très particulier.
Je ne sais pas quelle est votre organisation de travail, mais lorsqu'on veut apprendre par cœur, il est très important d'avoir repéré quelle est l'heure de votre "meilleur cerveau" (!!!!),
Souvent c'est tôt le matin (pour moi), après un peu de méditation c'est encore mieux.
Ce temps précieux de clairvoyance doit être utilisé pour le par cœur. Donc sans piano, vous travaillez une phrase avec partition (1 mesure, 2 mesures.... Ça dépend). Vous pouvez vous regarder jouer mentalement. Vous la mémorisez sans les doigts. Vous dites les notes,vous chantez intérieurement, vous repérez tout.(harmonies, nuances...)
Quand vous êtes sûre de vous, vous allez au piano et vous la jouez. Si il y a un trou, vous regardez la partition, mais toujours en dehors du piano (un de mes profs disait de la laisser à l'autre bout de la pièce...)
Une phrase simplement pour la journée.Il faut être modeste....
Le jour où on apprend par cœur il faut y revenir très souvent mais pas longtemps. 30 mn après le 1er apprentissage , 2h après.... Mentalement aussi, et surtout juste avant de se coucher et au réveil.
C'est tout une organisation, mais ça marche.
Ça prend juste un peu de temps.
C'est votre tête qui conduit les doigts, c'est elle qui doit apprendre. Après la mémoire kinesthesique s'ajoute mais si vous ne savez pas exactement ce que vous avez à jouer, votre mémoire sera infidèle et de courte durée.

Petit à petit votre temps de concentration extrême augmente et les fragments s'allongent....
Essayez..... C'est spécial quinquagénaire ! 😏

Avatar du membre
mh_piano
Messages : 384
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : numérique Roland DP603/acoustique Erard

Re: handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par mh_piano » ven. 07 juin, 2019 7:27

EMVince a écrit :
jeu. 06 juin, 2019 13:29
Ah je ne voulais pas te décourager, je suis sur qu'aller au bout de ce morceau est profitable, et peut etre qu'il te parlera plus qu'à moi lorsque que tu le maitrisera, et puis ca dépend aussi des moments, parfois (et cela m'est arrivé, bien que trop rarement) on arrive à en faire quelque chose de vraiment bien, et on est à fond dans le morceau, tout ca tu le verras avec toi et ton prof, on est tous très différents sur la maniere dont on recoit les morceaux.

AUssi je voulais rajouter deux trois truc : comme tu l'a surement lu dans mon fil, les crispations du poignets sont à anticiper, mais il me semble que tu l'avais évoqué, peut etre qu'en parler à ton prof te fera gagner une case d'avance : moi je n'ai jamais reussi à vraiment regler le probleme de maniere systématique et satisfaisante, bien qu'il me semble qu'attaquer chaque note individuellement m'ait aidé à cela. Apres il faut dire que ma prof n'etait pas trop là pour m'aider non plus, elle se contentait de dire de me detendre ...merci xDD mais je m'égare ce n'est pas ta question.

J'avais oublié de te dire : marque un temps d'arret à la fin de chaque groupe de 6 ou 12, et pendant le temps d'arret anticipe l'arpege suivant et la position qui lui est associé, c'est un bon exercice pour ce qui semble etre ton probleme. Ne te précipite pas et soit bien assuré des notes/position de l'arpège qui suis avant de le jouer. C'est pas si difficile à mettre en place comme exercice, voire basique.
Pas de soucis ! Je me décourage très bien toute seule :lol: :mrgreen: ...
Et puis je n'ai pas d'attentes irréalistes pour l'interprétation de ce morceau, je le prends en effet comme profitable pour progresser, on verra bien où j'arriverai.
Oui l'idée du temps d'arrêt pour préparer mentalement la suite me parait une bonne idée, merci.
quazart a écrit :
jeu. 06 juin, 2019 15:27
J'utilise pour ma part un truc que je n'ai pas appris mais qui m'est très utile : la mémorisation des enchainements harmoniques. Chaque fois que le texte s'y prête et si nécessaire, je procède par prises d'empreintes et j'enchaine les accords obtenus.
Je ne peux pas te garantir que ça marchera pour toi, mais ça ne coûte rien d'essayer, d'autant que le morceau s'y prête très bien.
Résume chaque arpège à un accord, enchaine les accords. Quand l'enchainement devient fluide, ajoute les autres éléments m.g. et m.d.
Quand tout ça devient fluide, reviens aux arpèges.
Oui je ne l'ai pas cité mais je l'ai fait un peu aussi. Ca marche... un peu. En tous cas avec toutes ces idées, ça va varier les plaisirs :wink: :roll: .
sylvie piano a écrit :
ven. 07 juin, 2019 0:03
Il ne faut pas se décourager, c'est difficile d'apprendre par cœur, c'est un effort très particulier.
Je ne sais pas quelle est votre organisation de travail, mais lorsqu'on veut apprendre par cœur, il est très important d'avoir repéré quelle est l'heure de votre "meilleur cerveau" (!!!!),
Souvent c'est tôt le matin (pour moi), après un peu de méditation c'est encore mieux.
Ce temps précieux de clairvoyance doit être utilisé pour le par cœur. Donc sans piano, vous travaillez une phrase avec partition (1 mesure, 2 mesures.... Ça dépend). Vous pouvez vous regarder jouer mentalement. Vous la mémorisez sans les doigts. Vous dites les notes,vous chantez intérieurement, vous repérez tout.(harmonies, nuances...)
Quand vous êtes sûre de vous, vous allez au piano et vous la jouez. Si il y a un trou, vous regardez la partition, mais toujours en dehors du piano (un de mes profs disait de la laisser à l'autre bout de la pièce...)
Une phrase simplement pour la journée.Il faut être modeste....
Le jour où on apprend par cœur il faut y revenir très souvent mais pas longtemps. 30 mn après le 1er apprentissage , 2h après.... Mentalement aussi, et surtout juste avant de se coucher et au réveil.
C'est tout une organisation, mais ça marche.
Ça prend juste un peu de temps.
C'est votre tête qui conduit les doigts, c'est elle qui doit apprendre. Après la mémoire kinesthesique s'ajoute mais si vous ne savez pas exactement ce que vous avez à jouer, votre mémoire sera infidèle et de courte durée.

Petit à petit votre temps de concentration extrême augmente et les fragments s'allongent....
Essayez..... C'est spécial quinquagénaire ! 😏
Merci beaucoup Sylvie. Oui je suis consciente que le travail mental m'aiderait. C'est dans mes bonnes résolutions depuis au moins 1 an et... j'ai du mal à m'y mettre ! Quant au choix du moment propice, c'est un luxe de vacanciers ou de retraités. Je suis au piano malheureusement souvent en fin de journée, après le dîner, et donc plus très fraiche. Mais il y a les week ends, et la période des vacances scolaires d'été où je vais avoir moins d'activité, je sais que je travaille mieux le matin donc je vais essayer de plus en profiter.

Avatar du membre
mh_piano
Messages : 384
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : numérique Roland DP603/acoustique Erard

Re: Schumann Intermezzo / handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par mh_piano » lun. 10 juin, 2019 22:41

Avec mes remerciements pour toutes les interventions dans ce fil qui m'ont aidées à débloquer un peu ma situation sur ce morceau, voilà un enregistrement de là où j'en suis aujourd'hui. Le progrès est que je peux maintenant l'enchaîner à environ 60 sans trop d'hésitations ou fausses notes. Il reste beaucoup de travail. Si vous avez la curiosité d'écouter, vous pouvez me dire d'après vous ce qui serait à voir en priorité à partir de ça. Je verrai mon prof dans presque 2 semaines.
https://soundcloud.com/mh_sound22/schum ... w1/s-2g6QY

Avatar du membre
EMVince
Messages : 238
Enregistré le : lun. 13 juil., 2015 12:59
Mon piano : Seiler 115 (1989)

Re: Schumann Intermezzo / handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par EMVince » mar. 11 juin, 2019 0:25

Quel malheur pour moi de ne pas avoir des oreilles pointus, ca m'empeche de pouvoir t'aiguiller efficacement sur un morceau que j'ai pourtant travaillé très récemment :(
comme ca je dirais quand meme que ca manque de basse, et qu'elles sont innégales, je pense qu'il faut vraiment les jouer plus fort, on m'avait d'ailleurs fais cette remarque positive à l'issu de mon exam que on les jouait trop rarement assez puissante, mais que je l'avais bien fais, et ca c'est vraiment simple à corriger.

Ls notes répétés avec des accents juste avant la reprise du thème : il faut les marteler bcp plus et avec un cres, ca doit amener jusqu'au thème qui doit etre gigantesque.

Tu joue le deuxieme thème très doux avec les percées aigu chuchotées, je l'ai appris à l'inverse, comme etant le point culminant du morceau, mais ici je pense que c'est un choix de ta part et je ne peux que le respecter.
(je te soupconne de t'inspirer de debargue qui fait exactement comme toi à ce niveau sur YT :lol: )

enfin ya un probleme d'interieur : trop fragile, là dessus il faut insister avec les conseils donnés sur ce fil :)

voilà mon oreille ne me permet pas d'aller plus loins dans l'analyse
bon courage :D
J'ignore pourquoi la neige est blanche ...
Mais ca ne m'empêche pas de la trouver très belle !

quazart
Messages : 1684
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Re: Schumann Intermezzo / handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par quazart » mar. 11 juin, 2019 0:38

Et bien, c'est .... sans surprise ! Très propre, à tempo modéré certes, mais en très bonne voie !
Il faudrait que tu te préoccupes maintenant du phrasé et des nuances. Tu es actuellement focalisée sur les notes, rien de plus normal. Il faut maintenant aller chercher ce qu'il y a derrière. Au moins les plans sonores sont déjà bien distingués, même si les basses sont un peu timides.
Ensuite tu accéléreras progressivement, mais la vitesse n'est pas le plus important. Si tu mets beaucoup d'intensité dans le discours, le tempo est relativement secondaire.
Tu as une bonne base de départ pour sortir une belle version ! =D> =D> =D>

Avatar du membre
mh_piano
Messages : 384
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : numérique Roland DP603/acoustique Erard

Re: Schumann Intermezzo / handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par mh_piano » mar. 11 juin, 2019 16:10

EMVince a écrit :
mar. 11 juin, 2019 0:25
Quel malheur pour moi de ne pas avoir des oreilles pointus, ca m'empeche de pouvoir t'aiguiller efficacement sur un morceau que j'ai pourtant travaillé très récemment :(
comme ca je dirais quand meme que ca manque de basse, et qu'elles sont innégales, je pense qu'il faut vraiment les jouer plus fort, on m'avait d'ailleurs fais cette remarque positive à l'issu de mon exam que on les jouait trop rarement assez puissante, mais que je l'avais bien fais, et ca c'est vraiment simple à corriger.

Ls notes répétés avec des accents juste avant la reprise du thème : il faut les marteler bcp plus et avec un cres, ca doit amener jusqu'au thème qui doit etre gigantesque.

Tu joue le deuxieme thème très doux avec les percées aigu chuchotées, je l'ai appris à l'inverse, comme etant le point culminant du morceau, mais ici je pense que c'est un choix de ta part et je ne peux que le respecter.
(je te soupconne de t'inspirer de debargue qui fait exactement comme toi à ce niveau sur YT :lol: )

enfin ya un probleme d'interieur : trop fragile, là dessus il faut insister avec les conseils donnés sur ce fil :)

voilà mon oreille ne me permet pas d'aller plus loins dans l'analyse
bon courage :D
quazart a écrit :
mar. 11 juin, 2019 0:38
Et bien, c'est .... sans surprise ! Très propre, à tempo modéré certes, mais en très bonne voie !
Il faudrait que tu te préoccupes maintenant du phrasé et des nuances. Tu es actuellement focalisée sur les notes, rien de plus normal. Il faut maintenant aller chercher ce qu'il y a derrière. Au moins les plans sonores sont déjà bien distingués, même si les basses sont un peu timides.
Ensuite tu accéléreras progressivement, mais la vitesse n'est pas le plus important. Si tu mets beaucoup d'intensité dans le discours, le tempo est relativement secondaire.
Tu as une bonne base de départ pour sortir une belle version ! =D> =D> =D>
Merci beaucoup à vous deux d'avoir écouté, et pour les commentaires.

Oui les nuances, je commence à savoir ce que je voudrais faire, mais de l'intention à l'exécution je constate qu'il y a encore du travail. Je vais prendre un peu de temps pour ça calmement avant d'essayer d'accélérer. EmVince tes oreilles ne vont pas si mal que ça :wink: : oui j'aime bien la manière de Debargue de traiter le 2ème thème plus en douceur... Il faut aussi que je consolide autant que possible 'l'intérieur" et pour ça bien sûr il faut continuer les divers petits exercices.

Avatar du membre
mh_piano
Messages : 384
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : numérique Roland DP603/acoustique Erard

Re: Schumann Intermezzo / handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par mh_piano » sam. 29 juin, 2019 20:29

3 semaines plus tard mon premier post de ce fil, et après plus de 3 mois de travail, je constate que je suis en échec pour aboutir sur ce morceau. J'ai fait un enregistrement pour mémoire de là où je suis arrivée. C'est encore très bancal, avec des aberrations totalement involontaires, je suis loin de contrôler les choses... Je ne suis pas vraiment arrivée à accélérer le tempo, et les automatismes et le par coeur ne sont suffisamment acquis.
Vu ce matin avec mon prof, il a convenu que je saturais, et me conseille si je veux le garder, de le jouer seulement lentement. A reprendre éventuellement plus tard ? (ou pas...)
Que faites vous dans ces cas là ? Cimetière ? Frigo ? Acharnement ? Remise à plat ?

Ninoff
Messages : 20
Enregistré le : ven. 11 janv., 2019 11:51
Mon piano : Bechstein

Re: Schumann Intermezzo / handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par Ninoff » sam. 29 juin, 2019 21:24

Morceau vraiment pas facile.
Il faut être très à l'aise dans le par coeur pour donner toute sa plénitude au chant.
Et effectivement on peut avoir le sentiment de ne plus avancer, aussi le mieux est de le lâcher quelques temps pour y revenir avec une nouvelle envie et de la fraicheur.
Petit à petit tout deviendra clair.
De mon côté j'ai mis des années à le mettre en place (suis un peu lent), et n'oubliez pas main gauche à savoir par coeur.
J'adore la version d'Alexandre Rabinovitch sur You Tube,

leLama
Messages : 1400
Enregistré le : mar. 11 oct., 2011 18:50

Re: Schumann Intermezzo / handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par leLama » sam. 29 juin, 2019 21:26

Bonsoir mh. Comme d'hab, Je te trouve exigeante envers toi meme ;) Ce n'est pas si mal. Apres je comprends ton sentiment, quand on sent qu'on n'arrive pas au bout, c'est frustrant.

Dans tes options, s'acharner me semble le moins recommandable. Comme tu satures, tu ne vas plus progresser et tu risques de recevoir beaucoup d'emotions negatives qui te degouteront definitivement du morceau.

Avatar du membre
EMVince
Messages : 238
Enregistré le : lun. 13 juil., 2015 12:59
Mon piano : Seiler 115 (1989)

Re: Schumann Intermezzo / handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par EMVince » sam. 29 juin, 2019 21:40

Bravo mh je trouve les progrès vraiment remarquables, maintenant c'est fluide et maitrisé, assez préci aussi, rien à voir avec le précédent enregistrement.
En revanche c'est trop timide, je pense qu'il faut jouer plus fort.
Ce morceau est génial à écouter, je veux dire que quand on le découvre joué par d'autre ca donne vraiment envie de s'y mettre, en tout cas c'etait ainsi pour moi. Mais j'avoue, et ca semble etre aussi le cas pour toi (dans une certaine mesure ca me rassure ...), que ce morceau à la longue il saoule vraiment à bosser, moi j'en avait marre j'avais l'impression de plus rien pouvoir amélioré et pourtant c'etait vraiment imparfait.
Je suis de l'avis de Ninoff, laisse le, et éventuellement reprend le plus tard si l'envie t'en reprend. En tout les cas je comprends bien ta sensation, en particulier face à ce morceau.
J'ignore pourquoi la neige est blanche ...
Mais ca ne m'empêche pas de la trouver très belle !

quazart
Messages : 1684
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Re: Schumann Intermezzo / handicap mémoire ? (ou automatisation)

Message par quazart » sam. 29 juin, 2019 22:50

mh_piano a écrit :
sam. 29 juin, 2019 20:29
Que faites vous dans ces cas là ? Cimetière ? Frigo ? Acharnement ? Remise à plat ?
Ca dépend de l'importance que tu attaches au morceau !
Dans le cas présent, cimetière : sûrement pas ! Acharnement, non plus, ça serait improductif. Un passage au frigo oui, sans aucun doute, mais surtout essayer de comprendre la raison de ta timidité dans les attaques.
Si c'est simplement un manque de maitrise du texte, le travail lent s'impose. N'hésite pas non plus à jouer fort d'un bout à l'autre, en articulant bien, pour affermir ton jeu.

Répondre