[apprentissage] Schumann (découragée !)

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
Lee
Messages : 11345
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par Lee » mer. 08 mai, 2019 23:25

mh_piano a écrit :
mer. 08 mai, 2019 20:39
Voilà je suis dans la catégorie "non spontané" hélas. Alors attendre des siècles ou se mettre au tricot ? Je continue de m'interroger...
Merci pour les suggestions en tous cas, ça me semble intéressant. C'est clair que si je veux avancer sur ce sujet décourageant, il faudrait que je change de méthodes, celles mises en pratique depuis longtemps ne suffisant pas.
Tu sembles dire que c'est un problème général, au lieu d'un problème particulier avec ce morceau, alors que je n'ai pas vraiment compris ce que ton prof t'a dit comme ça. En tout cas, ce n'est pas un problème que j'ai entendu de ton jeu ou d'autres morceaux quand tu joues chez moi, je trouve ce morceau de "Pourquoi" très particulière. Au lieu de te décourager, il vaut mieux peut-être penser à laisser le morceau à côté un petit moment ? Sinon je ne pense pas que la ligne mélodique est quelque chose qui prend des siècles quand ce n'est pas spontanée. Je dis autrement mes commentaires plus hauts, je pense que ça aide de penser à chaque note de la ligne et sa propre nuance en relation avec les autres notes, c'est à mon avis juste une question d'ajuster quelques notes pour être plus douces.

Désolée de soulever encore le sujet, mais pour te donner plus de raison pour ne pas te mettre au tricot, il ne faut pas oublier que tu t'adaptes chaque fois au piano acoustique de ton prof parce que tu travailles sur un numérique. Tu es probablement (et ton prof aussi) trop dure avec toi-même concernant la nécessité d'adaptation mais tu as lu comment les PMistes n'ont pas eu tout à fait la même impression que ton prof de ton enregistrement numérique.

Je ne pense pas que le tricot soit bien pour autre chose que faire des pulls ou les écharpes, aujourd'hui avec le coût de laine on ne peut même pas dire que ça permet d'économiser de l'argent, on peut dire être sûre ne pas avoir la main d'oeuvre exploitée... Alors que à part tout le bon côté musical qu'on connait de notre instrument, il procure beaucoup de bienfaits collatéraux pour le cerveau, l'esprit, l'âme. En vieillissant le ou la pianiste va garder sa lucidité en moyen 5 années plus que le tricoteur non joueur d'instrument musical.
Some of us think holding on makes us strong; but sometimes it is letting go. - Hermann Hesse

Avatar du membre
Cadenza
Messages : 1765
Enregistré le : dim. 29 mai, 2016 7:42
Mon piano : Yamaha M1A
Localisation : Québec, Québec
Contact :

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par Cadenza » mer. 08 mai, 2019 23:26

fugue a écrit :
mer. 08 mai, 2019 20:04
Cadenza a écrit :
mar. 07 mai, 2019 2:05
Mon ex tricotait en écoutant des films
:lol:
Ce n'est pas la raison de notre rupture. :P
Un Discord pour musiciens!
Pour mon parcours, voir ma chaîne YouTube dans mon profil. :)

roulroul
Messages : 1592
Enregistré le : dim. 04 févr., 2018 11:08

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par roulroul » jeu. 09 mai, 2019 7:53

Le but premier de mes blagues a deux balles étant d' essayer de redonner le moral a notre amie...
Tricot-piano-et-jeu-video.jpg
Tricot-piano-et-jeu-video.jpg (30.3 Kio) Vu 832 fois

arg
Messages : 1585
Enregistré le : ven. 06 sept., 2013 8:55
Mon piano : bechstein concert 8
Localisation : bretagne

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par arg » jeu. 09 mai, 2019 8:02

Voilà je suis dans la catégorie "non spontané" :( hélas. Alors attendre des siècles ou se mettre au tricot ? Je continue de m'interroger...

Petit malentendu : il n’y a pas pour moi des personnes à qui ça prend des siècles et d’autres pour qui ce serait spontané, mais des lignes musicales évidentes et d’autres qui ne le sont pas. Davantage quand c’est lent. Encore plus quand on commence à se poser la question (qu’il faudrait pourtant se poser tout le temps...). Donc non je ne crois pas que tu doives t’auto-classer pour quelques siècles 😀

Avatar du membre
quazart
Messages : 2023
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par quazart » jeu. 09 mai, 2019 10:49

Je me souviens d'une planche de Gotlib consacrée aux speakerines qui officiaient alors à l'ORTF et dont on ne voyait que le tronc. Il imaginait une vue plus large et les activités auxquelles elles pouvaient se livrer en même temps.
Et bien il y en avait une qui tricotait avec les orteils... (plus fort que la dactylo !)
Marie-Hélène, si tu veux essayer et nous faire part de tes impressions... :wink:

Avatar du membre
mh_piano
Messages : 515
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : numérique Roland DP603/acoustique Erard

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par mh_piano » jeu. 09 mai, 2019 11:05

Lee a écrit :
mer. 08 mai, 2019 23:25
Tu sembles dire que c'est un problème général, au lieu d'un problème particulier avec ce morceau, alors que je n'ai pas vraiment compris ce que ton prof t'a dit comme ça. En tout cas, ce n'est pas un problème que j'ai entendu de ton jeu ou d'autres morceaux quand tu joues chez moi, je trouve ce morceau de "Pourquoi" très particulière. Au lieu de te décourager, il vaut mieux peut-être penser à laisser le morceau à côté un petit moment ? Sinon je ne pense pas que la ligne mélodique est quelque chose qui prend des siècles quand ce n'est pas spontanée. Je dis autrement mes commentaires plus hauts, je pense que ça aide de penser à chaque note de la ligne et sa propre nuance en relation avec les autres notes, c'est à mon avis juste une question d'ajuster quelques notes pour être plus douces.

Désolée de soulever encore le sujet, mais pour te donner plus de raison pour ne pas te mettre au tricot, il ne faut pas oublier que tu t'adaptes chaque fois au piano acoustique de ton prof parce que tu travailles sur un numérique. Tu es probablement (et ton prof aussi) trop dure avec toi-même concernant la nécessité d'adaptation mais tu as lu comment les PMistes n'ont pas eu tout à fait la même impression que ton prof de ton enregistrement numérique.

Je ne pense pas que le tricot soit bien pour autre chose que faire des pulls ou les écharpes, aujourd'hui avec le coût de laine on ne peut même pas dire que ça permet d'économiser de l'argent, on peut dire être sûre ne pas avoir la main d'oeuvre exploitée... Alors que à part tout le bon côté musical qu'on connait de notre instrument, il procure beaucoup de bienfaits collatéraux pour le cerveau, l'esprit, l'âme. En vieillissant le ou la pianiste va garder sa lucidité en moyen 5 années plus que le tricoteur non joueur d'instrument musical.
Certes, la difficulté varie selon les morceaux, et celui-ci est particulièrement subtil. (Mais je suis têtue, je ne veux pas le lâcher !).
Je ne dis pas que je ne suis pas capable de conduire une ligne mélodique, je constate que je n'y arrive qu'en suivant les conseils rabachés de mon prof. Au bout de ces années de répétition, j'estime que ce serait un résultat normal d'y arriver par moi-même.

Oui il parait que c'est plus difficile à faire sur un piano numérique. Mais je n'y cherche pas d'excuse, je reconnais le souci. Quant à l'adaptation au piano de mon prof, depuis le temps il me semble qu'elle se fait automatiquement et sans efforts. Surtout que j'adore son piano !

Quant au tricot (si on ouvrait un fil "tricot" dans divers ? :lol: ), il n'y a pas d'études scientifiques évaluant les bienfaits psychomoteurs et cognitifs de cette activité, contrairement à la pratique d'un instrument. Mais cela nécessite aussi pour les modèles compliqués (à motifs de couleurs, ou à points variés) une grande attention, beaucoup de concentration, de rigueur et de précision, de compter les points en permanence et de suivre une "partition" (le modèle) en même temps qu'une finesse motrice au niveau des doigts. Donc je pense que le tricoteur va garder ses capacités cognitives plus longtemps que quelqu'un qui ne fait ni piano ni tricot.
roulroul a écrit :
jeu. 09 mai, 2019 7:53
Le but premier de mes blagues a deux balles étant d' essayer de redonner le moral a notre amie...
Merci Roulroul ! Et cette couverture de livre est une vraie trouvaille ! :lol:
arg a écrit :
jeu. 09 mai, 2019 8:02
Petit malentendu : il n’y a pas pour moi des personnes à qui ça prend des siècles et d’autres pour qui ce serait spontané, mais des lignes musicales évidentes et d’autres qui ne le sont pas. Davantage quand c’est lent. Encore plus quand on commence à se poser la question (qu’il faudrait pourtant se poser tout le temps...). Donc non je ne crois pas que tu doives t’auto-classer pour quelques siècles 😀
Oui mais... Je constate que depuis 5 ans de rappels réguliers, ce n'est toujours pas spontané pour moi (de me poser au moins la question de comment conduire la ligne mélodique). Je crois à la plasticité du cerveau même à l'âge adulte et à la possibilité de progrès, mais je dois reconnaître que j'ai un mental qui n'a pas naturellement la capacité à suivre plusieurs lignes mélodiques en parallèle. Dès que d'autres notes s'intercalent entre 2 notes d'une mélodie, j'en perds le fil mentalement, et le prof, qui voit directement dans mon cerveau (! :evil: :shock:, euh non quand même pas heureusement), l'entend. Je n'aurais jamais pu être chef d'orchestre. Et je suis incapable d'écouter une fugue de Bach. Enfin si, je l'entends bien sûr, mais je suis larguée, je ne reconnais rien. J'en ai jouée une, ça m'a demandé un gros travail fastidieux pour y arriver à peu près (enfin bon je sais, c'est difficile pour beaucoup de monde).

Avatar du membre
quazart
Messages : 2023
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : Région parisienne et Côtes d'Armor

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par quazart » jeu. 09 mai, 2019 11:20

mh_piano a écrit :
jeu. 09 mai, 2019 11:05
je dois reconnaître que j'ai un mental qui n'a pas naturellement la capacité à suivre plusieurs lignes mélodiques en parallèle.
Tu ne vas tout de même pas nous faire une "Jimmy Carter" dont les détracteurs se plaisaient à dire qu'il ne savait pas faire deux choses en même temps, comme, par exemple, marcher en mâchant un chewing-gum :lol: :lol: :lol:

Avatar du membre
Oupsi
Messages : 4375
Enregistré le : ven. 31 juil., 2009 14:06
Localisation : S.-O.

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par Oupsi » jeu. 09 mai, 2019 11:36

C'est intéressant d'avoir su aussi bien décortiquer ce qui est difficile pour toi (et pour une grande majorité d'élèves pianistes, évidemment je me reconnais dans ce que tu écris), maintenant ce qu'il faudrait c'est inventer des stratégies ad hoc pour résoudre ces difficultés. Par exemple c'est intéressant de dire que l'obstacle pour mieux rendre la mélodie est une question de mémoire immédiate mal sollicitée (perdre le fil); d'autres pourraient dire d'anticipation. Quelque chose t'encombre qui empêche cette mémoire immédiate et cette capacité d'anticipation d'être libres et actives. Dans mon cas, j'ai compris que ce qui m'empêchait beaucoup, c'est l'obsession des doigtés et le fait de trop regarder mes mains. Depuis que je regarde moins le clavier et que je fais l'effort de considérer les doigtés comme "acquis" (c.a.d., après le travail de mise en place, m'accorder la confiance de ne plus revenir cinq mille fois sur quelque chose qui est en fait appris), j'ai davantage "d'espace" dans mon esprit pour écouter, anticiper, vivre la mélodie (et la résonance des accords). Je m'entraîne à ça sur deux ou trois mesures à la fois, c'est un petit glissement de paradigme qui n'a l'air de rien mais qui m'a semblé très fructueux pour la difficulté que tu évoques.
Modifié en dernier par Oupsi le jeu. 09 mai, 2019 12:23, modifié 1 fois.

roulroul
Messages : 1592
Enregistré le : dim. 04 févr., 2018 11:08

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par roulroul » jeu. 09 mai, 2019 12:18

Encore et toujours sur le Concerto pour clarinette de Mozart, censé être un morceau de 2/3eme année, mais avec 6 ans de pratique de piano...
cherchez l' erreur. Je continue a persévérer...Expérience vécue et constatée ce matin même : je joue une première fois mains ensemble le morceau, mais en écoutant davantage la main gauche, c'est relativement concluant, je veux maintenant en venir au sujet de la mélodie : je joue une deuxième fois le morceau toujours mains ensembles, cette fois en écoutant et en me concentrant davantage sur la main droite,
cette fois j' entends la mélodie, et je peux la travailler, en tenant compte de mes capacités et de mes limites, bien sur. je me risque a une conclusion : tout dépends des personnes, bien sur, je ne pense pas qu'il y ai de règles en la matière, mais nul besoin de travailler l' aspect purement mélodique d' un morceau en particulier.
Ce n'est qu'un avis, comme d' hab... :D

Avatar du membre
mh_piano
Messages : 515
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : numérique Roland DP603/acoustique Erard

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par mh_piano » jeu. 09 mai, 2019 13:18

Oupsi a écrit :
jeu. 09 mai, 2019 11:36
C'est intéressant d'avoir su aussi bien décortiquer ce qui est difficile pour toi (et pour une grande majorité d'élèves pianistes, évidemment je me reconnais dans ce que tu écris), maintenant ce qu'il faudrait c'est inventer des stratégies ad hoc pour résoudre ces difficultés. Par exemple c'est intéressant de dire que l'obstacle pour mieux rendre la mélodie est une question de mémoire immédiate mal sollicitée (perdre le fil); d'autres pourraient dire d'anticipation. Quelque chose t'encombre qui empêche cette mémoire immédiate et cette capacité d'anticipation d'être libres et actives. Dans mon cas, j'ai compris que ce qui m'empêchait beaucoup, c'est l'obsession des doigtés et le fait de trop regarder mes mains. Depuis que je regarde moins le clavier et que je fais l'effort de considérer les doigtés comme "acquis" (c.a.d., après le travail de mise en place, m'accorder la confiance de ne plus revenir cinq mille fois sur quelque chose qui est en fait appris), j'ai davantage "d'espace" dans mon esprit pour écouter, anticiper, vivre la mélodie (et la résonance des accords). Je m'entraîne à ça sur deux ou trois mesures à la fois, c'est un petit glissement de paradigme qui n'a l'air de rien mais qui m'a semblé très fructueux pour la difficulté que tu évoques.
Oui en effet, après avoir écrit ça ce matin, j'ai pensé que si les notes "entre celles de la mélodies" ne sont pas suffisamment maitrisées en mode automatique, cela distrait forcément l'attention. En l'occurrence je regarde ma partition, mais la question de la maîtrise du texte est sans doute primordiale pour la conduite des lignes mélodiques. C'est une piste qui me rassure finalement un peu.
roulroul a écrit :
jeu. 09 mai, 2019 12:18
Encore et toujours sur le Concerto pour clarinette de Mozart, censé être un morceau de 2/3eme année, mais avec 6 ans de pratique de piano...
cherchez l' erreur. Je continue a persévérer...Expérience vécue et constatée ce matin même : je joue une première fois mains ensemble le morceau, mais en écoutant davantage la main gauche, c'est relativement concluant, je veux maintenant en venir au sujet de la mélodie : je joue une deuxième fois le morceau toujours mains ensembles, cette fois en écoutant et en me concentrant davantage sur la main droite,
cette fois j' entends la mélodie, et je peux la travailler, en tenant compte de mes capacités et de mes limites, bien sur. je me risque a une conclusion : tout dépends des personnes, bien sur, je ne pense pas qu'il y ai de règles en la matière, mais nul besoin de travailler l' aspect purement mélodique d' un morceau en particulier.
Ce n'est qu'un avis, comme d' hab... :D
Oui c'est ça, tant que le morceau n'est pas acquis en "mode automatique", il faut choisir sur quoi on focalise l'attention et accepter que le reste suive... ou pas. Quant au rythme d'apprentissage, il y a un âge où il ne faut pas trop s'en préoccuper. Et puis ça dépend tellement du temps qu'on y passe, des méthodes de travail, etc, que se comparer à une échelle théorique n'est pas souvent pertinente.

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 1679
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par Jacques Béziat » jeu. 09 mai, 2019 13:19

Bonjour, je me permets de donner mon avis sur ce Warum : ce n'est pas mal du tout ! :)

Surtout sur un numérique a priori peu expressif !

Certes, il faut maîtriser de bout en bout la mélodie et sa propre dynamique, qui est la trame de l'histoire qu'on raconte, mais tout cela s'améliorera avec le temps ! :)

Il serait peut-être temps de le laisser mûrir, de passer à autre chose, et de le reprendre plusieurs semaines ou plusieurs plus tard tranquillement, après avoir écouté quelques interprétations de la part de virtuoses afin de trouver des idées de dynamique, d'expressions, de phrasé. 8)

Il ne faut pas trop s'acharner sur un morceau, cela finit par devenir improductif. :wink:
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

leLama
Messages : 1490
Enregistré le : mar. 11 oct., 2011 18:50

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par leLama » jeu. 09 mai, 2019 16:42

Au niveau des lignes melodiques mutliples, certains musiciens peuvent ils entendre toutes les lignes melodiques avec la meme attention ?

Pour ma part, je ne peux pas. J'ai un peu la meme sensation que quand je conduis en voiture, je vois la route principale clairement, et le reste, sur les côtés de la route ou le passager par exemple, je ne le vois pas vraiment, mais s'il s'y passe quelque chose spécial, je le percois quand meme sans bien savoir comment. C'est un peu la même chose en musique, je ne percois distinctement qu'une seule mélodie, et les autres lignes mélodiques, je les entends en arriere plan et je peux les surveiller, et reorienter mon attention vers l'arriere plan si necessaire.

Mon apprentissage se plie a ces limitations. J'apprends les lignes secondaires par coeur toutes seules, puis quand je joue le tout, je surveille en arriere plan que je joue bien ce qui a été appris par coeur. Je ne peux pas moduler ces lignes secondaires, je peux seulement vérifier que c'est correct, tandis que sur la ligne principale, j'ai des possibilités d'action en fonction de l'humeur du jour.

Parmi le travail d'objectivation que j'essaie de faire en ce moment, j'essaie d'etre conscient a chaque instant de la ligne principale et des lignes secondaires. C'est difficile pour moi, car change de main continument en fonction des details, et il m'arrive souvent de jouer en mode automatique et conséquemment de négliger les lignes secondaires.

Une autre difficulté que je rencontre, c'est que ce qui est secondaire passe par moments au premier plan lors de l'apprentissage pour fixer certains détails. Et donc, même si j'ai répété de nombreuses heures, la hierarchie entre ce qui est secondaire et principal n'est pas toujours évidente pour moi si je ne fais pas un travail spécifique en ce sens.

Avatar du membre
mh_piano
Messages : 515
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : numérique Roland DP603/acoustique Erard

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par mh_piano » jeu. 09 mai, 2019 17:35

Jacques Béziat a écrit :
jeu. 09 mai, 2019 13:19
Bonjour, je me permets de donner mon avis sur ce Warum : ce n'est pas mal du tout ! :)

Surtout sur un numérique a priori peu expressif !

Certes, il faut maîtriser de bout en bout la mélodie et sa propre dynamique, qui est la trame de l'histoire qu'on raconte, mais tout cela s'améliorera avec le temps ! :)

Il serait peut-être temps de le laisser mûrir, de passer à autre chose, et de le reprendre plusieurs semaines ou plusieurs plus tard tranquillement, après avoir écouté quelques interprétations de la part de virtuoses afin de trouver des idées de dynamique, d'expressions, de phrasé. 8)

Il ne faut pas trop s'acharner sur un morceau, cela finit par devenir improductif. :wink:
Bon, merci ! J'ai déjà écouté pas mal d'interprétations (c'est assez varié), peut être pas assez attentivement, la connaissance plus intime du morceau me permettrait peut-être de mieux m'en inspirer maintenant. Je ne crois pas en être à l'acharnement. J'ai dit 2 semaines de plus et on verra.
leLama a écrit :
jeu. 09 mai, 2019 16:42
Au niveau des lignes melodiques mutliples, certains musiciens peuvent ils entendre toutes les lignes melodiques avec la meme attention ?

Pour ma part, je ne peux pas. J'ai un peu la meme sensation que quand je conduis en voiture, je vois la route principale clairement, et le reste, sur les côtés de la route ou le passager par exemple, je ne le vois pas vraiment, mais s'il s'y passe quelque chose spécial, je le percois quand meme sans bien savoir comment. C'est un peu la même chose en musique, je ne percois distinctement qu'une seule mélodie, et les autres lignes mélodiques, je les entends en arriere plan et je peux les surveiller, et reorienter mon attention vers l'arriere plan si necessaire.

Mon apprentissage se plie a ces limitations. J'apprends les lignes secondaires par coeur toutes seules, puis quand je joue le tout, je surveille en arriere plan que je joue bien ce qui a été appris par coeur. Je ne peux pas moduler ces lignes secondaires, je peux seulement vérifier que c'est correct, tandis que sur la ligne principale, j'ai des possibilités d'action en fonction de l'humeur du jour.

Parmi le travail d'objectivation que j'essaie de faire en ce moment, j'essaie d'etre conscient a chaque instant de la ligne principale et des lignes secondaires. C'est difficile pour moi, car change de main continument en fonction des details, et il m'arrive souvent de jouer en mode automatique et conséquemment de négliger les lignes secondaires.

Une autre difficulté que je rencontre, c'est que ce qui est secondaire passe par moments au premier plan lors de l'apprentissage pour fixer certains détails. Et donc, même si j'ai répété de nombreuses heures, la hierarchie entre ce qui est secondaire et principal n'est pas toujours évidente pour moi si je ne fais pas un travail spécifique en ce sens.
Oui moi je crois que j'ai du mal à garder les yeux sur la route pour utiliser cette image... L'apprentissage approfondi de l'ensemble du texte me semble en effet une condition nécessaire pour piloter en automatique ce qui est secondaire, et garder l'attention sur le principal. Comme j'apprends rarement par coeur, je me contente d'une connaissance à peu près qui nécessite probablement une attention globale à la partition qui du coup ne laisse plus assez de mémoire de travail disponible pour suivre le principal.

Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 1679
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 WA
Localisation : Annecy (Haute-Savoie)

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par Jacques Béziat » jeu. 09 mai, 2019 22:20

mh_piano a écrit :
jeu. 09 mai, 2019 17:35

Oui moi je crois que j'ai du mal à garder les yeux sur la route pour utiliser cette image... L'apprentissage approfondi de l'ensemble du texte me semble en effet une condition nécessaire pour piloter en automatique ce qui est secondaire, et garder l'attention sur le principal. Comme j'apprends rarement par coeur, je me contente d'une connaissance à peu près qui nécessite probablement une attention globale à la partition qui du coup ne laisse plus assez de mémoire de travail disponible pour suivre le principal.
Effectivement, jouer par cœur permet de mieux maîtriser le phrasé et les nuances, une partie de l'attention portée sur la partition n'existant plus.
Comme je le dis souvent, la vue est l'ennemie de l'ouïe (en mettant de côté le temps d'apprendre une partition).
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli

Galadrielle
Messages : 312
Enregistré le : mer. 10 mai, 2017 19:26

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par Galadrielle » ven. 10 mai, 2019 10:26

Bonjour,

Moi j'entends très bien la ligne mélodique en tout cas dans ton jeu. Je ne suis pas fan de ce morceau, mais c'est une autre question :-)
Je comprends très bien ces moments de découragement, quand on constate que l'on ne s'est pas amélioré(e) sur un point "faible" précis que l'on travaille pourtant depuis des années. Je suis personnellement régulièrement déçue en général d'ailleurs par mes progrès que je trouve faibles (je me demande même parfois s'ils ne sont pas nuls) bien que je passe pas mal de temps au piano -enfin une heure par jour en moyenne, ce qui n'est pas beaucoup par rapport à d'autres, mais beaucoup dans mon contexte boulot/famille. Et les difficultés que j'avais il y a 5 ans, eh bien en fait je les ai toujours (ma prof m'a fait remarquer lors de mon dernier cours que je ne jouais pas assez "dans" le piano, cela restait un peu superficiel, en gros je ne transmets pas bien le poids, et elle a complété par une remarque qui voulait dire que c'était un souci que j'avais depuis le début).

Je pense qu'on a tous des domaines dans lesquels on rame à fond, et peut être que certains parviennent à vraiment s'améliorer dans ces domaines, mais pour d'autres (et peut être d'autant plus qu'on est adulte), ça ne marche pas vraiment.

Pour autant, j'ai malgré tout plaisir à jouer du piano alors bon... tant que le plaisir est présent, les obstacles, qui persistent, n'entament pas trop ma motivation, du moins pas durablement. J'ajoute pour t'avoir entendue que je te trouve très forte concernant la conduite de ligne mélodique (c'est ton jeu qui m'a donné envie de travailler Mozart...) donc peut être aussi as-tu une vision un peu exagérée de tes difficultés?? Ou alors tu as tellement peur de mal conduire la ligne que tu la travailles à fond et à la fin c'est super :-)

Avatar du membre
mh_piano
Messages : 515
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : numérique Roland DP603/acoustique Erard

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par mh_piano » ven. 10 mai, 2019 16:54

Galadrielle a écrit :
ven. 10 mai, 2019 10:26
Moi j'entends très bien la ligne mélodique en tout cas dans ton jeu. Je ne suis pas fan de ce morceau, mais c'est une autre question :-)
Je comprends très bien ces moments de découragement, quand on constate que l'on ne s'est pas amélioré(e) sur un point "faible" précis que l'on travaille pourtant depuis des années. Je suis personnellement régulièrement déçue en général d'ailleurs par mes progrès que je trouve faibles (je me demande même parfois s'ils ne sont pas nuls) bien que je passe pas mal de temps au piano -enfin une heure par jour en moyenne, ce qui n'est pas beaucoup par rapport à d'autres, mais beaucoup dans mon contexte boulot/famille. Et les difficultés que j'avais il y a 5 ans, eh bien en fait je les ai toujours (ma prof m'a fait remarquer lors de mon dernier cours que je ne jouais pas assez "dans" le piano, cela restait un peu superficiel, en gros je ne transmets pas bien le poids, et elle a complété par une remarque qui voulait dire que c'était un souci que j'avais depuis le début).

Je pense qu'on a tous des domaines dans lesquels on rame à fond, et peut être que certains parviennent à vraiment s'améliorer dans ces domaines, mais pour d'autres (et peut être d'autant plus qu'on est adulte), ça ne marche pas vraiment.

Pour autant, j'ai malgré tout plaisir à jouer du piano alors bon... tant que le plaisir est présent, les obstacles, qui persistent, n'entament pas trop ma motivation, du moins pas durablement. J'ajoute pour t'avoir entendue que je te trouve très forte concernant la conduite de ligne mélodique (c'est ton jeu qui m'a donné envie de travailler Mozart...) donc peut être aussi as-tu une vision un peu exagérée de tes difficultés?? Ou alors tu as tellement peur de mal conduire la ligne que tu la travailles à fond et à la fin c'est super :-)
Oui en effet, on a chacun ou chacune nos points de faiblesses dans cet apprentissage du piano, des tendances de fond difficiles à améliorer, surtout à l'âge adulte. On peut essayer d'y remédier. On peut aussi l'accepter et "faire avec", après tout en tant qu'amateur, ce n'est pas si grave. Il faut en effet privilégier le plaisir.
Je te remercie en tous cas de ton avis et de ton témoignage qui me rassurent et me permettent de relativiser. D'autant plus que pour l'adagio du concerto 23 de Mozart, je l'avais préparé seule, sans l'aide du prof (mais j'avais imaginé à quel point il m'aurait embêtée là-dessus :roll: ). Donc finalement il faut croire que j'arrive quand même parfois à intégrer toute seule ce qu'il me rabache ! Moins facile sans doute sur ce morceaux de Schumann qui s'avère un peu ingrat.
Enfin certain(e)s ici vont bien rigoler en lisant que mon jeu t'a donné envie de travailler Mozart après m'avoir entendu dire que je n'aimais pas du tout Mozart (comme quoi je fais des exceptions :wink: ) et que je ferais mieux de faire du tricot parce que je ne sais toujours pas conduire une ligne mélodique. :lol:

Avatar du membre
Domenico
Messages : 64
Enregistré le : ven. 31 oct., 2014 9:10

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par Domenico » sam. 11 mai, 2019 17:05

Cadenza a écrit :
mer. 08 mai, 2019 23:26
Mon ex tricotait en écoutant des films
fugue a écrit :
mer. 08 mai, 2019 20:04
:lol:
Ce n'est pas la raison de notre rupture. :P
Si elle tricotait pour passer le temps pendant d'autres activités c'est peut-être là la cause ? Image
___

Sinon, pour revenir au post originel :
mh_piano a écrit :
lun. 06 mai, 2019 16:55
je suis extrêmement découragée de ne pas être foutue capable de mener une ligne mélodique dans un morceau a priori accessible. De quoi penser que je ferais mieux d'essayer le tricot. Je suis très déprimée.

Comment réagir à ce genre de situation ?
Dans ton enregistrement je n'entends rien qui puisse laisser penser que tu es dans une impasse.

Si c'est ce que tu penses, la première chose à faire c'est de balayer cette idée erronée hors de la tête...

Avatar du membre
mh_piano
Messages : 515
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : numérique Roland DP603/acoustique Erard

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par mh_piano » sam. 11 mai, 2019 17:40

Domenico a écrit :
sam. 11 mai, 2019 17:05
Dans ton enregistrement je n'entends rien qui puisse laisser penser que tu es dans une impasse.
Si c'est ce que tu penses, la première chose à faire c'est de balayer cette idée erronée hors de la tête...
Merci Domenico. Oui je comprends en lisant ton commentaires et tous les autres que je peux relativiser. Je me suis énervée parce que je n'y suis pas suffisamment bien arrivée tant que mon prof ne m'a pas incitée à le faire, alors que depuis le temps j'estime que je devrais en être capable d'emblée. Mais j'ai compris aussi que c'est sans doute à cause de la gestion de l'attention, pas assez libérée de ce que fait la main gauche.

Avatar du membre
mh_piano
Messages : 515
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : numérique Roland DP603/acoustique Erard

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par mh_piano » ven. 17 mai, 2019 16:20

Point de suivi sur ce sujet...
J'avais de nouveau ce matin un cours de piano. J'ai pu parler au prof de mon découragement (relativisé depuis néanmoins par les contributions lues ici...), qui portait aussi d'ailleurs sur un autre travail (l'intermezzo du carnaval de Vienne de Schumann commencé il y a 4 semaines). Il a été de bonne écoute, a essayé de m'aider à relativiser, et m'a encouragée. Bref, il m'a remonté le moral et m'a poussée à continuer avec de nouveaux conseils.
J'essaierai de refaire un enregistrement de Warum et de le poster ici, je pense que l'évolution sera quand même modeste.

Line-Marie

Re: [apprentissage] Schumann (découragée !)

Message par Line-Marie » ven. 17 mai, 2019 16:50

Super M.H. Je t'ecouterai à nouveau avec plaisir.
Bon travail dans tes Schumann.

Répondre