Chopin (Mazurka op 67), Fauré(RSparoles op17), Bach(invention13)

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
Chtilli
Messages : 1105
Enregistré le : jeu. 12 juil., 2018 23:09
Mon piano : KAWAI ES8 - Young Chang GS-175
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: Beethoven (clair de lune), Mendelssohn(chant du gondolier), Moszkowski (Etude)

Message par Chtilli » mar. 19 nov., 2019 13:40

Bonjour, piano_fiston, j'ai écouté Mendelssohn et Beethoven, et je trouve que ton fils fait preuve d'une grande maturité dans son jeu, j'ai beaucoup apprécié =D>

Aurele27
Messages : 1307
Enregistré le : sam. 17 juin, 2017 9:17
Mon piano : Yamaha G2
Localisation : Vernon (27)

Re: Beethoven (clair de lune), Mendelssohn(chant du gondolier), Moszkowski (Etude)

Message par Aurele27 » mar. 19 nov., 2019 13:56

Alors d’abord bravo, parce que c’est très beau, très musical, très bien mené. Je ne sais plus quel âge a votre fiston mais cela semble un jeu très mature pour un jeune garçon.

Si je devais pinailler, ce qui a un peu dérangé mon oreille dans le clair de lune, c’est que le tempo de base est hyper tranquille, au fond du temps, et dès que ça s’enflamme un peu niveau nuances, certains triolets sont quelque peu précipités. On peut faire un peu de rubato, mais par moment c’est un peu too much. Mais c’est du détail ! (le faire une fois avec le métronome permettra de se rendre compte de ce que je mentionne, ou battre la mesure en écoutant l’enregistrement).

Je rejoins MHPiano globalement sur la respiration, mais je pense que cela viendra aussi avec le temps et l’expérience.

En tout cas, bravo, vraiment !

poppotame
Messages : 620
Enregistré le : ven. 26 juin, 2015 15:23
Mon piano : Seiler 180
Localisation : Nice
Contact :

Re: Beethoven (clair de lune), Mendelssohn(chant du gondolier), Moszkowski (Etude)

Message par poppotame » mar. 19 nov., 2019 22:38

Et ben bravo au fiston !
J'ai écouté le Moszkowski, vraiment pas évident du tout et il s'en sort très très bien !
Très bon choix du prof, ça lui va comme un gant.

piano-fiston
Messages : 61
Enregistré le : ven. 11 sept., 2015 10:38

Re: Beethoven (clair de lune), Mendelssohn(chant du gondolier), Moszkowski (Etude)

Message par piano-fiston » mer. 20 nov., 2019 19:54

Bonsoir,
Merci Chtilli et poppotame pour votre écoute et vos beaux encouragements, c'est un plaisir pour lui de lire ça :)
Aurèle : merci Aurèle. Mon fils a 12 ans, il n'est plus très jeune :D , il finit son premier cycle cette année.
Oui, il s'est ré-écouté, il trouve qu'il y a de la précipitation. Il va continuer à travailler ce clair de lune, qui est plus difficile qu'il n'y paraît. Nous reviendrons avec un autre enregistrement lorsque l'amélioration sera palpable. Il travaille en ce moment une romance sans parole (de Fauré), très très belle, et j'ai vu le prof ce matin en train de la métamorphoser, devant mes yeux médusés, mais waouh! :shock: il donne des indications à mon fils qui l'air de rien changent totalement l'expression.

Merci encore une fois, bonne soirée

Ninoff
Messages : 746
Enregistré le : ven. 11 janv., 2019 11:51
Mon piano : Bechstein

Re: Beethoven (clair de lune), Mendelssohn(chant du gondolier), Moszkowski (Etude)

Message par Ninoff » mer. 20 nov., 2019 20:21

Bonsoir,
J’ai bien aimé la romance sans parole traduisant la musicalité de ce jeune homme.
L'étude de Moszkowski pas mal car pas facile.
Par contre le 1er mouvement de la sonate « Clair de Lune est difficile et requiert de la part de l’exécutant Beaucoup de maturité, de régularité, d’une maîtrise des timbres car l’on est dans les nuances piano.
Et aussi de par la lenteur de savoir conserver du début à la fin l’intensité émotionnelle indispensable à cette interprétation.
Évidemment tout le monde peut le déchiffrer, et cela lui servira pour plus tard pour la jouer intégralement.
Cette sonate est un monument ...
Persévérez bien sur ce beau chemin et à 12 ans il y a de quoi être fier.
Bonne soiree

piano-fiston
Messages : 61
Enregistré le : ven. 11 sept., 2015 10:38

Re: Beethoven (clair de lune), Mendelssohn(chant du gondolier), Moszkowski (Etude)

Message par piano-fiston » mer. 20 nov., 2019 21:37

Merci Ninoff de votre écoute et commentaire.
Et aussi de par la lenteur de savoir conserver du début à la fin l’intensité émotionnelle indispensable à cette interprétation.
Oui, c'est indéniablement ce qu'on a appris de cette expérience (on, c'est moi et mon fils). J'ai trouvé que certains passages étaient très touchants, mais pour d'autres, on s'ennuie un peu. Mon fils n'a pas les clés pour remédier à cela, mais il est conscient à présent que soutenir une émotion longtemps sur un morceau est quelque chose de difficile.

Il y a aussi une autre difficulté à laquelle il a dû faire face, l'apprentissage par coeur. Ca a été un cauchemar. Alors que d'ordinaire, il a plutôt une bonne mémoire, en quelques jours c'est fait. Là au bout de 3 ou 4 semaines, c'était toujours approximatif. Son prof a dû lui donner une méthode miracle, qui consiste à apprendre d'abord en accord. Un miracle intégral, puisqu'en 2 jours c'était réglé. Le prof nous a dit que Beethoven était souvent dur à apprendre par coeur.

piano-fiston
Messages : 61
Enregistré le : ven. 11 sept., 2015 10:38

Re: Beethoven (clair de lune), Mendelssohn(chant du gondolier), Moszkowski (Etude)

Message par piano-fiston » sam. 08 févr., 2020 15:34

Bonjour les amis,
premier Chopin pour mon fils, et il est on ne peut plus fier! :D

Mazurka op 67 n°4


piano-fiston
Messages : 61
Enregistré le : ven. 11 sept., 2015 10:38

Re: Beethoven (clair de lune), Mendelssohn(chant du gondolier), Moszkowski (Etude)

Message par piano-fiston » sam. 08 févr., 2020 15:35

Romance sans paroles de Fauré, op 17 n°3


piano-fiston
Messages : 61
Enregistré le : ven. 11 sept., 2015 10:38

Re: Beethoven (clair de lune), Mendelssohn(chant du gondolier), Moszkowski (Etude)

Message par piano-fiston » sam. 08 févr., 2020 15:36

et enfin l'invention n° 13 de Bach.



Merci de votre écoute et d'avance pour vos commentaires toujours gentils et encourageants!

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 10428
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Chopin (Mazurka op 67), Fauré(RSparoles op17), Bach(invention13)

Message par jean-séb » sam. 08 févr., 2020 19:54

Content d'entendre cette jolie Romance de Fauré, bien interprétée.
Le Chopin n'est pas mal du tout, mais je trouve que le rythme n'est pas très stable ni déterminé. Je pense que ça va venir avec les indications de son prof.

Ninoff
Messages : 746
Enregistré le : ven. 11 janv., 2019 11:51
Mon piano : Bechstein

Re: Chopin (Mazurka op 67), Fauré(RSparoles op17), Bach(invention13)

Message par Ninoff » sam. 08 févr., 2020 23:39

Pas mal de maturité à ce si jeune âge.
J’ai bien aimé Chopin, encore du travail, les mazurkas doivent délivrer un parfum subtil et exquis.
Comme le souligne jeanSeb le rythme de la mazurka est capital, son fameux 3e temps et évidemment la régularité.
Il faut des années pour saisir le sens profond de ces danses, cependant vous êtes sur la bonne voie.
La romance de Fauré est bien amenée, à mon goût plus de lâcher prise mais je crois que c’est un morceau récent...
Beethoven,
1 et mvt Clair de lune, plus de régularité, inspirez vous de Bach et peut-être de simplicité, mais ce n’est pas facile.
Le plus important est que vous évoluez et musicalement c’est intéressant.
A bientôt

piano-fiston
Messages : 61
Enregistré le : ven. 11 sept., 2015 10:38

Re: Chopin (Mazurka op 67), Fauré(RSparoles op17), Bach(invention13)

Message par piano-fiston » dim. 09 févr., 2020 11:26

Bonjour et merci beaucoup de votre écoute et remarques constructives, un plaisir d'échanger autour du travail de mon fils.
je trouve que le rythme n'est pas très stable ni déterminé.
Au fait, c'était en partie volontaire. Son intention était de chercher de jouer "des changements d'humeurs brusques", " 'un personnage capricieux" suivant les indications du prof, mais je crois que ça n'a pas fait cet effet, affaire à suivre :)
La romance de Fauré est bien amenée, à mon goût plus de lâcher prise mais je crois que c’est un morceau récent...
Il est abouti selon lui #-o ... c'est sacrément dur le piano quand même ... :mrgreen:

Avatar du membre
Christof
Messages : 3121
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Chopin (Mazurka op 67), Fauré(RSparoles op17), Bach(invention13)

Message par Christof » dim. 09 févr., 2020 13:34

J'aime beaucoup écouter fiston. C'est très difficile à dire pourquoi (enfin non, c'est immédiat), je sens ton côté musicien qui sort de partout, qui fait que tu as un son particulier. Je crois que cela s'appelle "le don".
Bon, ben tout a été déjà dit. La Romance de Fauré, je sens que tu peux la jouer encore plus à l'aise, encore plus musicale.
Oui, le piano, c'est sans fin.

Pour le Bach, essaie de mieux faire ressortir chaque début de phrase du thème, lorsqu'il passe de la MD à la MG, et de la MG à la MD. Il y a une dynamique du chant dans ce motif, ce mi qui commence sur une syncope, qui doit être jouée très douce et une montée du chant dans le mi la do si (si plus doux), mi si ré do, qu'on doit entendre aussi à l'entrée de la MG.. Bon, c'est pas facile à expliquer... mais j'espère que ce que j'écris est assez compréhensible. Aussi, mesure 4, il faut arriver à donner un timbre particulier à ce mi à la MD (syncope), qui déborde sur la mesure suivante, il faut vraiment aller la chercher cette note, lui donner une présence, mais sans qu'elle soit "tapée, mais au contraire déposée et résonne, et idem ce ré MD sur la mesure 5 et ce do.
Mesure 22, essaie de faire mieux ressortir le chant de la MD (les deux premiers temps).

Bonne continuation

piano-fiston
Messages : 61
Enregistré le : ven. 11 sept., 2015 10:38

Re: Chopin (Mazurka op 67), Fauré(RSparoles op17), Bach(invention13)

Message par piano-fiston » lun. 10 févr., 2020 19:36

Christof a écrit :
dim. 09 févr., 2020 13:34
J'aime beaucoup écouter fiston. C'est très difficile à dire pourquoi (enfin non, c'est immédiat), je sens ton côté musicien qui sort de partout, qui fait que tu as un son particulier. Je crois que cela s'appelle "le don".
Bon, ben tout a été déjà dit. La Romance de Fauré, je sens que tu peux la jouer encore plus à l'aise, encore plus musicale.
Oui, le piano, c'est sans fin.

Pour le Bach, essaie de mieux faire ressortir chaque début de phrase du thème, lorsqu'il passe de la MD à la MG, et de la MG à la MD. Il y a une dynamique du chant dans ce motif, ce mi qui commence sur une syncope, qui doit être jouée très douce et une montée du chant dans le mi la do si (si plus doux), mi si ré do, qu'on doit entendre aussi à l'entrée de la MG.. Bon, c'est pas facile à expliquer... mais j'espère que ce que j'écris est assez compréhensible. Aussi, mesure 4, il faut arriver à donner un timbre particulier à ce mi à la MD (syncope), qui déborde sur la mesure suivante, il faut vraiment aller la chercher cette note, lui donner une présence, mais sans qu'elle soit "tapée, mais au contraire déposée et résonne, et idem ce ré MD sur la mesure 5 et ce do.
Mesure 22, essaie de faire mieux ressortir le chant de la MD (les deux premiers temps).

Bonne continuation
Merci infiniment d'avoir pris le temps pour donner toutes ces indications. Mon fils les a intégrées (ce-dessous un nouvel enregistrement). Il dit qu'il faut que ça murisse.


Répondre