Für Elise et pulse

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Dousan
Messages : 2
Enregistré le : jeu. 20 déc., 2018 21:09

Für Elise et pulse

Message par Dousan » jeu. 20 déc., 2018 21:25

Bonsoir à tous, je découvre ce forum et je me dis qu'il existe ici peut-être quelques personnes capable de venir m'aider pour ma question du soir.

J'ai débuté le piano sérieusement en mars dernier (je pianotais un peu avant mais de manière sporadique), environ 2h par jour et aujourd'hui je joue quelques pièces classiques assez proprement : Für Elise, Ier mouvement de la sonate au clair de Lune, La marche funèbre ou encore Gnossienne n°1. Je précise que je ne pars pas de zéro en musique j'ai dix ans de guitare et quatre de chant, ainsi qu'un master en musicologie c'est pourquoi j'ai pu m'attaquer rapidement en autodidacte à ce genre de répertoire et à cet instrument. Mais étrangement je connais pas vraiment de pianiste classique du coup j'ai pas vraiment de connaissance irl à qui exposer ma question.

Plus je joue ce morceau plus je me dis que j'ai du mal envisager cette métrique en 3/8. Initialement j'ai appris ce morceau en pensant la pulse à la croche car cela passe partout pour les trois partie du morceau. Mais je trouve que penser cette pièce comme cela est problématique pour le thème principal, cela le découpe d'une étrange manière et créé inexorablement des petits accents qui ne devraient pas en être. Par conséquent tout à l'heure j'ai décidé d'envisager le morceau à la noire pointé mais je ne suis pas super à l'aise avec une pulse aussi lente (je viens du jazz et des musique actuelles, l'approche rythmique de la musique classique est pas évidente pour moi) du coup j'ai tendance à trop me laisser emporter par le tempo dans le B' (passage à la triple) ou C' (quand on arpège La mineur sur plusieurs octaves ainsi que la descente chromatique).

J'ai donc essayé d'envisager la pulse à la croche pointé. Là je suis beaucoup plus à l'aise pour le thème principal, mon interprétation est bien meilleure. Mais cela complexifie quelque peu l'approche du B' bien que ce soit faisable et rend surtout C' très compliqué car on est en triolet de double du coup c'est le bazar.

Donc ma question est toute simple ? Comment envisagez vous la pulse sur le morceau ou tout simplement comment faut il faire ? Noire/croche pointé (au fond ce n'est pas très différent) et passage à la croche pour B' et C' au risque d'avoir une variation de tempo perceptible non voulu ?

Avatar du membre
N'est-ce pas
Messages : 327
Enregistré le : dim. 14 janv., 2018 0:41
Mon piano : yamaha u3
Contact :

Re: Für Elise et pulse

Message par N'est-ce pas » ven. 21 déc., 2018 14:31

Salut dousan, et bienvenue sur le forum.
3/8 en écriture classique c'est une mesure à 3 temps, le temps est la croche
Pour empêcher les accents malheureux pense bien que le premier temps est fort et les deux autres faibles, tu te rapprocheras d'une battue à la noire pointée.
En tout cas évite la croche pointée, si ça avait été cette décomposition Beethoven n'aurait pas écrit 3/8 mais 6/16 (6 au numérateur en classique = 2 temps, décomposés en trois).

Serge
Messages : 1469
Enregistré le : ven. 07 mars, 2008 18:50

Re: Für Elise et pulse

Message par Serge » ven. 21 déc., 2018 15:08

Le thème est énoncé sur 8 mesures en 3/8. S’eut été étrange de l'écrire sur seulement 2 mesures en 12/8 . mais je trouve que les temps forts et faible se mettent naturellement en place en pensant 12/8. En même temps, jamais joué cette pièce. Peut être que par endroits cela convient moins, à voir.

Répondre