Des cours à 70 ans, à quoi bon ?

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

roulroul
Messages : 1592
Enregistré le : dim. 04 févr., 2018 11:08

Re: Des cours à 70 ans, à quoi bon ?

Message par roulroul »

Tu n'est pas une novice, si j' en crois ton parcours.
Savoir si on doit faire des trucs a un age avancé...j' aurais tendance a dire que oui, d' ailleurs,
il semblerait que la question ne se pose même pas.

Le prof doit s' adapter a l' élève, je suppose que lors du premier contact téléphonique ou par messagerie , il sait a qui il a affaire, donc il est censé connaître la situation de l' élève, au commencement des cours.

Il faut accepter de vieillir, je dis ça parce que les articulations ne répondent pas toujours aussi bien qu'il le devraient, et que la mémoire fait parfois défaut, faut faire avec. Etre ambitieux, et progresser, d' accord, mais il est préférable, a mon avis de jouer des morceaux relativement faciles, et prendre un réel plaisir, que des morceaux ou on se perd, et rien de vraiment de concluant n'en sort.
Perso, je ne jouerait jamais de partitions a 6 pages, et d' un niveau difficile, d' ailleurs a quoi bon ?

La crispation, je connais, j' en ai déjà parlé ici, je suis davantage crispé au piano, que dans les autres domaines de la vie. Pourquoi ? Le piano exige de la concentration, il ne tolère pas l' a peu près, il faut être "carré", et le plus précis possible, et a cela s' ajoute sans doute un désir de trop bien faire.

BON COURAGE.
Virgule
Messages : 959
Enregistré le : mer. 07 oct., 2015 5:36
Mon piano : Yamaha M110T
Localisation : Québec

Re: Des cours à 70 ans, à quoi bon ?

Message par Virgule »

padidé a écrit : mar. 18 déc., 2018 10:50 Réponse simple :
A quoi bon ? Au plaisir.
Le plaisir de jouer.
Le plaisir de continuer à apprendre.
Ok, "Moonlight Sonata 3rd Movement - Opus 27 No. 2" sera peut-être compliqué voire impossible. Et ?
Pas besoin d'être rapide comme l'éclair pour être bon pianiste.
Merci padidé, tu as raison, c'est beaucoup une question de plaisir, donc les cours doivent aussi être plaisants, pas vrai ? Et ils le sont, c'est la bonne nouvelle. Quant à l'op.27 no.2, il n'est même plus question du 1er mouv. pour moi, vu mes ligaments déchirés au poignet gauche. Je ne peux plus faire les octaves en série... :cry:. Et même jeune, je n'avais jamais espéré jouer le 3e mouvement, même en rêve...
roulroul a écrit : mar. 18 déc., 2018 11:32 Il faut accepter de vieillir, je dis ça parce que les articulations ne répondent pas toujours aussi bien qu'il le devraient, et que la mémoire fait parfois défaut, faut faire avec. Etre ambitieux, et progresser, d' accord, mais il est préférable, a mon avis de jouer des morceaux relativement faciles, et prendre un réel plaisir, que des morceaux ou on se perd, et rien de vraiment de concluant n'en sort. [...]
BON COURAGE.
Merci Rourlroul. Tu as raison hélas... sauf pour les morceaux de 6 pages [-X. Remarque, les seuls morceaux de 6 pages que je joue pour l'instant sont ceux appris il y a longtemps 8). Les nouveaux morceaux appris depuis ma reprise sont tous très courts - les plus compliqués étant des sonates de Scarlatti, 2 pages chacune :D. Mais honnêtement, mes plus récentes sont plus compliquées que mes Clementi de 6-8 pages et me donnent bien du fil à retordre. Et j'adore ! j'en veux d'autres !
vikendios
Messages : 10
Enregistré le : lun. 14 janv., 2019 22:46
Mon piano : Steinway "O"
Localisation : Paris

Re: Des cours à 70 ans, à quoi bon ?

Message par vikendios »

J'ai le dos en compote, et je me suis beaucoup intéressé au problème du dossier. Beaucoup de pianistes célèbres jouent sur des chaises, comme Glenn Gould, ou encore aujourd'hui en France David Fray.

Mais le cas le plus célèbre est Beethoven, au point qu'en Allemagne une chaise de piano s'appelle une chaise Beethoven. J'en ai achetée une chez Thomann pour mon numérique. Voir https://www.thomann.de/fr/andexinger_be ... nr_483.htm Elle est magnifiquement construite, très lourde et très chère.

Aussi plus tard quand j'ai acheté un acoustique, j'ai décidé d'aller chez l'ébéniste de mon quartier me faire faire une chaise sur mesure. On économise beaucoup car l'on a pas besoin d'un dispositif de réglage en hauteur puisqu'elle est destinée à un seul. Il l'a fini dans le style du piano. L'assise doit être ferme, comme il se doit, et très stable. Je la trouve très confortable, et mes amis musiciens qui viennent jouer chez moi ne veulent pour rien au monde revenir au banc fourni avec le piano...
Avatar du membre
jean-séb
Messages : 10559
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Des cours à 70 ans, à quoi bon ?

Message par jean-séb »

Tu choisis tes amis sur leur taille de manière qu'ils s'adaptent à ta chaise non réglable ! :mrgreen:
Plaisanterie à part, je trouve aussi la chaise nettement plus confortable que le banc, pour le dos.

Je ne sais pas si Beethoven jouait sur une chaise à assise réglable en hauteur, mais le fait est que ces chaises ont pris ce nom en Allemagne (plutôt "practice chair" en anglais, je ne sais pas si nous avons un nom particulier en français). Je me demande s'il ne s'agissait pas plutôt d'une marque déposée au départ, car on trouve le nom inscrit sur certaines de ces chaises :
ImageImage
Image

Il y a des modèles d'occasion moins chers que celui de Thomann :
https://alleskleinanzeigen.com/music/?q ... rit%C3%A4t

Je trouve des gravures qui montrent Beethoven à son piano, assis sur une chaise ou un fauteuil, mais pas réglable :
Image
Image
Line-Marie

Re: Des cours à 70 ans, à quoi bon ?

Message par Line-Marie »

C'est celle -ci que je voudrais ! Très pratique et idéale pour ma salle de musique !
https://www.pianelli.de/klavierstuhl-or ... 300-n.html
vikendios
Messages : 10
Enregistré le : lun. 14 janv., 2019 22:46
Mon piano : Steinway "O"
Localisation : Paris

Re: Des cours à 70 ans, à quoi bon ?

Message par vikendios »

Puisqu'on est parti sur les problèmes d'ergonomie pour "non-jeunes" (Ah le bel euphémisme, je vais le déposer…), je voudrais aussi me plaindre des pédales. En fait la hauteur de l'assise est presque plus critique pour l'accès aux pédales qu'au clavier. Mon point n'est pas tant leur absence de réglage en hauteur qu' en profondeur. Je trouve que les pédales standard ne sont pas assez reculées, obligeant mes chevilles à prendre un angle trop fermé, presque douloureux.

Bien sûr les professeurs vous diront qu'il faut rester bien droit, et que d'étendre (un tout petit peu) les tibias c'est pas bien. Nous avons pris de mauvaises habitudes avec nos autos. Moi qui joue beaucoup aux jeux vidéo compétitifs ultra-rapides j'utilise aussi sur mon ordi de gamer un pédalier à trois pédales, mais beaucoup plus ergonomique que celui du piano.

Nos amis organistes sont bien plus concernés que nous, évidemment, par ces problèmes. Et je constate que chez Johannus ou Viscount, l'avant des pédaliers est beaucoup plus reculé que sur un piano. Existe t-il, ou a-t-il existé des pianos oú l'on pouvait reculer les pédales, ne serit-ce que de 10 cm ?
Avatar du membre
Cadenza
Messages : 1797
Enregistré le : dim. 29 mai, 2016 7:42
Mon piano : Yamaha M1A
Localisation : Québec et discord.gg/9JmQKAm
Contact :

Re: Des cours à 70 ans, à quoi bon ?

Message par Cadenza »

À peu près n'importe quoi est plus confortable que le banc qui est fourni avec le piano. :mrgreen:
Être assis directement sur du bois vernis, allô le confort. J'ai installé une simple couverture sur mon banc (dont la hauteur n'est pas ajustable non plus, mais je pense qu'elle est ok pour moi). Au moins, je ne sens plus l'angle sous mes genoux qui me coupait la circulation!

Je vais peut-être investir dans un banc ajustable avec coussin. Ce n'est pas si cher (enfin, autour de 200$).

J'ai déjà joué sur des chaises de piano (ajustables) au conservatoire. J'avoue ne pas me servir du dossier, donc ce n'est pas vraiment pertinent. Un banc me convient donc très bien. ^^

C'est important de ne pas négliger l'ergonomie (je m'en rends compte au travail), surtout quand on passe beaucoup d'heures à faire la même chose!
Mon parcours musical, du jour 1 (février 2016), avec ses hauts et ses bas. ;)
leLama
Messages : 1763
Enregistré le : mar. 11 oct., 2011 18:50

Re: Des cours à 70 ans, à quoi bon ?

Message par leLama »

vikendios a écrit : mer. 16 janv., 2019 17:04 Je trouve que les pédales standard ne sont pas assez reculées, obligeant mes chevilles à prendre un angle trop fermé, presque douloureux.
Les pédales sont un élément tres curieux du piano à mes yeux. Alors que de nombreux détails d'apparence insignifiante ont été travaillés longuement dans le piano, les pédales restent tres rustiques et peu ergonomiques. L'appui sur la pédale n'est pas tres compatible avec le deplacement du pied. Pas de repose pied. Pas de cale pied pour tenir en place sans se fatiguer, pas de reglage en hauteur et profondeur .... C'est un peu le parent pauvre du developpement du piano.
N'est-ce pas

Re: Des cours à 70 ans, à quoi bon ?

Message par N'est-ce pas »

Petite question à vikiendos,
pourquoi une chaise plutôt qu'un tabouret ? tu te sers du dossier pour appuyer ton dos ?
vikendios
Messages : 10
Enregistré le : lun. 14 janv., 2019 22:46
Mon piano : Steinway "O"
Localisation : Paris

Re: Des cours à 70 ans, à quoi bon ?

Message par vikendios »

N'est-ce pas a écrit : mer. 16 janv., 2019 23:05 tu te sers du dossier pour appuyer ton dos ?
Oui, en général le bas du dos, mais pas tout le temps. J'ai expliqué que j'ai un très mauvais dos, et la douleur serait insupportable au bout d'une demi-heure.
Avatar du membre
jean-séb
Messages : 10559
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Des cours à 70 ans, à quoi bon ?

Message par jean-séb »

ternoc a écrit : mar. 09 oct., 2018 8:06 Colette Maze , une pianiste de 103 ans enregistre son album !
https://www.francemusique.fr/musique-cl ... ussy-62874
J’ai 74 ans et j’attends toujours le prochain cours avec impatience.
Salutations à tous. La pratique du piano est un moteur extraordinaire à nos âges.
J'ai vu à la télévision aujourd'hui une interview de Colette Maze, qui a maintenant 105 ans et sort un nouveau disque, à l'instigation, avoue-t-elle, de son fils. Elle est merveilleuse pour son âge. Elle a raconté que sa mère était une femme juste mais sèche, austère, sans tendresse ; la jeune Colette a très jeune trouvé dans la musique, les mélodies et le piano, la chaleur, la tendresse qui lui manquaient. C'était très touchant !

Image
www.amazon.fr/105-Ans-Piano-Colette-Maze/dp/B07X3QFYBD
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 3062
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 + orgue Content D2430

Re: Des cours à 70 ans, à quoi bon ?

Message par Jacques Béziat »

Oupsi a écrit : sam. 06 oct., 2018 23:01
Ce que j'ai observé: certains sont un peu "passifs", surtout les grands débutants : ils font complètement confiance au professeur, et puisqu'ils ne connaissent pratiquement rien ils s'en remettent à lui ou elle pour la méthode, le travail, tout. Les faux débutants ou ceux qui ont déjà une longue expérience, même chaotique, c'est plus compliqué; de même, ceux qui ont eu une activité continue d'apprentissage dans d'autres domaines tout au long de leur vie. Ils ont une idée souvent assez arrêtée de ce qu'ils croient le mieux pour eux et n'arrivent pas à s'abandonner complètement à la méthode du prof. D'où parfois des mésententes, ou un risque de conflit, en tout cas c'est délicat.
Bien observé, j'enseigne pour tous les âges, de 7 à 77 ans, et en effet les adultes ne sont pas toujours enclins à faire confiance en leur prof, c'est l'effet psycho-rigide qui entre en jeu, plus l'effet j'essaie de faire comme je le pense d'après mon expérience.

Avec les autodidactes c'est le plus difficile : ils ont acquis de mauvaises positions, de mauvais réflexes, et entretenu une absence de technique de base. Revenir en arrière est difficile, aussi bien pour l'élève que pour le prof.
Mais l'âge en lui-même ne doit pas freiner ceux qui désirent apprendre. 8)
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli
Avatar du membre
wperformer
Messages : 194
Enregistré le : jeu. 21 févr., 2008 10:19
Mon piano : Roland FP-90, Korg Pa 1000
Localisation : Suisse

Re: Des cours à 70 ans, à quoi bon ?

Message par wperformer »

@ Virgule
Extraordinaire fil...
Pfiou...longtemps absent, comme de coutûme ...ici, sujets, toujours aussi captivants!!!

"Des cours à 70 ans, à quoi bon ?" -> "anti-sédentarité intellectuelle"...C'est tout ! ;)

Vu il y à pas mal de temps sur Science & Vie TV. en gros :
Le cerveau ne devient pas une ruine avec l'âge, des études ont démontré qu'il peut tout au long de sa vie se modeler favorisant "une bonne forme" ;)
Les mécanismes d'assimilation sont plus lents (qui ne sais pas cela) mais toujours possible, et en claire..ne pas se refuser d'apprendre!
Il a aussi été montré que l'apprentissage de la musique serait un excellent moyen pour y parvenir.Et tend à amélioré son espérance de vie.
(sauf que cela ne fut pas vérifié auprès des des souris ...,... au piano donc...:mrgreen:)

Je laisserais ma "remarque" à d'éventuelles pro du domaine, persuadé qu'il en existe ici ...
En tout cas bravo Virgule pour avoir lancé un tel "débat"...un régal, merci ;)

J.-François
PS c'est vraie que l'on ne rajeuni pas...
Avatar du membre
Jacques Béziat
Messages : 3062
Enregistré le : mer. 27 janv., 2016 6:23
Mon piano : Clavinova CLP-675 + orgue Content D2430

Re: Des cours à 70 ans, à quoi bon ?

Message par Jacques Béziat »

Le meilleur remède anti-vieillissement est l'apprentissage permanent, c'est reconnu par tous les médecins, psys, physios, du monde.
Anti-vieillissement au niveau du cerveau qui induit aussi une meilleure longévité physique, la notion de plaisir faisant partie des facteurs bénéfiques.

Et l'apprentissage d'un instrument de musique oblige en plus à une synchronisation des membres, ce qui implique une coordination de toutes les aires du cerveau, prouvée par les électro-encéphalogrammes et les scanners.

On sait aussi que les cellules de cerveau sont davantage recréées, à tout âge, quand on stimule le cerveau avec constamment de nouvelles sollicitations, de nouveaux apprentissages.
C'est ce que provoquent les nouveaux morceaux : une base commune mais de nouveaux ajustements.

Pour rester jeune le plus longtemps possible, il faut constamment apprendre, être actif dans le vrai sens du terme, au niveau intellectuel et physique.
Au niveau du cerveau, l'apprentissage des morceaux est une sollicitation importante et globale, qui n'a que des vertus, la notion de plaisir ayant une grande importance sur l'état général de santé.
C'est gagnant-gagnant.

Une valse de Chopin par jour ! Voilà la clef ! :wink:
« Être pianiste... n'est pas une profession. C'est une philosophie, un style de vie. »
Michelangeli
Répondre