Concentration au piano en public

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
coignet
Messages : 1092
Enregistré le : mer. 12 févr., 2014 13:03
Mon piano : Pleyel F 1953
Localisation : Paris I

Re: Concentration au piano en public

Message par coignet » ven. 19 janv., 2018 14:56

En réponse à ce message de la page précédente :

oui, bien sûr, je suis totalement d'accord. J'ai parlé de deux choses dans mes réponses : avoir la maîtrise totale (c'est mon premier message, "le principal "truc" consiste dans la recherche d'une mémorisation ou d'une familiarité avec l'œuvre telles que l'on peut la jouer presque malgré soi"), et créer un paysage mental (mon dernier message).

La préparation complète est le préalable.
Se couler dans son paysage mental avant de poser les mains sur le clavier est la mise en condition à l'instant du départ du jeu.
Cela ne signifie aucunement qu'il ne faut pas plus. J'ai une fois joué en public insuffisamment préparé, et le résultat, bien que sans accrocs ni pains, était surtout insipide (une impression de courir après la musique, au lieu de la donner). Je n'ai jamais oublié cette situation déplaisante (et humiliante), et assez malpolie pour ceux qui écoutent.

Je n'avais pas placé dans ma dernière réponse ce que tu écris et à quoi je souscris totalement ("se concentrer sur une pédale de deux mesures, une note tenue, le geste associé à un déplacement, le timbre à réaliser pour tel plan sonore, une respiration prévue entre ces deux notes du chant, la préparation de la position de la main, la manière dont est construit ce passage, un changement de dynamique à soigner, la réalisation d'un doigté particulier"), car je le voyais comme évident, mais tu as raison, cela ne l'est pas tant que cela, à la réflexion.

Car en bref, tu soulignes qu'être concentré est non seulement le résultat d'une préparation intense, mais doit être soutenu avec volonté pendant l'exécution ("s'accrocher au moment présent"). Tu as raison de le préciser. Je ne pense pas que je l'aurais formulé aussi bien.

pianojar
Messages : 5944
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Concentration au piano en public

Message par pianojar » ven. 19 janv., 2018 15:14

Okay a écrit :
ven. 19 janv., 2018 14:42

Avant de réfléchir aux stratégies mentales qui peuvent être très utiles, il faut réfléchir dans sa préparation à la matière brute qu'on va fournir à ces dernières.

Parfois il faudra se concentrer sur une pédale de deux mesures, une note tenue, le geste associé à un déplacement, le timbre à réaliser pour tel plan sonore, une respiration prévue entre ces deux notes du chant, la préparation de la position de la main, la manière dont est construit ce passage, un changement de dynamique à soigner, la réalisation d'un doigté particulier... et ceci sans temps mort.
Vraiment, pour moi, l'origine d'une difficulté liée à la concentration, c'est d'abord le manque d'éléments travaillés qu'on peut mobiliser sur lesquels se concentrer.
Ceci est très intéressant pour ceux qui jouent avec partition car si tout celà n'est pas évident pour eux à faire dans le cadre du par coeur, dans ce cas en annotant la partition de choses importantes presque mesure par mesure on peut se créer des "balises" qui vont nous permettre de garder la concentration de bout en bout

Je lisais récemment un article sur Richter il me semble, ou il disait jouer avec partition quelquefois non pas parce qu'il ne connaissait pas l'oeuvre par coeur mais parce que d'avoir la partition sous les yeux avec les annotations etc... lui permettait d'être plus attentif au contenu de l'oeuvre.

Avatar du membre
Okay
Messages : 5212
Enregistré le : mar. 13 juil., 2010 17:32

Re: Concentration au piano en public

Message par Okay » ven. 19 janv., 2018 15:32

Je pense que c'est moins évident que ça en a l'air... même si dit comme ça, on pourrait imaginer ça évident. Quand je vois la faible quantité de choses écrites sur mes partitions il y a seulement deux ans par rapport à aujourd’hui, sans même parler des partitions bossées il y a bien plus longtemps, certaines semblent quasi neuves...

pianojar
Messages : 5944
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Concentration au piano en public

Message par pianojar » ven. 19 janv., 2018 15:38

Mais donc maintenant en phase de travail, même si toutes les oeuvres que tu joues sont par coeur, tu ressens plus le besoin d'annoter ?
Ensuite dans ton cas cela n'impacte peut-être pas la concentration ?

Avatar du membre
Okay
Messages : 5212
Enregistré le : mar. 13 juil., 2010 17:32

Re: Concentration au piano en public

Message par Okay » ven. 19 janv., 2018 15:44

Avant je n'écrivais que les doigtés, et encore... Aujourd'hui j'ai besoin d'annoter l'essentiel de mon interprétation du texte de diverses manières, parfois la manière concrète dont je fais certaines choses...
Du coup pour la concentration, comme beaucoup plus de choses sont pensées et travaillées en amont, j'ai toujours beaucoup de choses à mouliner si besoin quand je joue.

leLama
Messages : 1356
Enregistré le : mar. 11 oct., 2011 18:50

Re: Concentration au piano en public

Message par leLama » ven. 19 janv., 2018 17:29

Galadrielle a écrit :
jeu. 18 janv., 2018 19:08
. En revanche je ne vois pas bien comment m'y prendre en pratique pour me mettre sans ma bulle lors de prestations publiques... Ma prof m'a bien recommandé de penser au son, de me concentrer là dessus, mais je n'y arrive pas tellement hélas...!
Faire un peu de meditation m'a aidé à comprendre le fonctionnement de mon cerveau. On voit le cerveau qui a horreur de s'ennuyer et qui saute de branche en branche. Du coup, l y a deux pistes de travail que j'ai envie de suivre

- faire davantage de meditation pour apprendre à ne pas avoir la pensée qui saute de branche en branche. J'ai essayé et on progresse en s'entrainant. Au debut, j'étais incapable de compter mentalement jusque 10 sans que la pensée s'évade. Puis apres un peu d'entrainement, j'arrive a compter jusque 100 sans perdre le fil et sans me perdre a revasser a autre chose (mais il y a des jours tres differents les uns des autres). Apres un peu de travail, on n'a plus besoin de compter, on arrive a surveiller sa pensée sans rien faire pour l'occupper.

- Puisque le cerveau ne veut pas s'ennuyer, j'essaie de lui donner du grain a moudre (dans la vie et au piano). Ainsi c'est moi qui choisis ce que fait mon cerveau. Ce n'est pas mon cerveau qui va de son propre chef partir a rever dans tous les sens. C'est je crois l'idee de la stratégie tres bien exprimée par OKay. Avoir une intention de jeu a chaque instant, occupper l'esprit pour qu'il n'ait jamais le temps de fuir ailleurs. En revanche, je me demande si ce n'est pas contreproductif si on a trop d'intentions de jeu. Qu'en pensez vous ?

Avatar du membre
Lee
Messages : 11302
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925
Localisation : Ile de France

Re: Concentration au piano en public

Message par Lee » ven. 19 janv., 2018 17:35

coignet a écrit :
ven. 19 janv., 2018 14:08
comment jouer quand-même en état de déconcentration, mais comment ne pas être déconcentré·e (remarquez l'usage du point inclusif).
=D> [-o<
À force de me planter, je vais finir par devenir une fleur.

Avatar du membre
Okay
Messages : 5212
Enregistré le : mar. 13 juil., 2010 17:32

Re: Concentration au piano en public

Message par Okay » ven. 19 janv., 2018 17:42

leLama a écrit :
ven. 19 janv., 2018 17:29
En revanche, je me demande si ce n'est pas contreproductif si on a trop d'intentions de jeu. Qu'en pensez vous ?
En fait, c'est particulièrement précieux de bien suivre ça dans les premières minutes. Ces intentions donnent une vraie trame complète des choses à faire dès qu'on commence à jouer, et ça aide à prendre confiance, pour petit à petit se faire davantage confiance afin de suivre l'émotion du moment, suite à un bon départ. Le cadre bien ficelé offre finalement une marge de sécurité qui, assez contre-intuitivement, favorise l'instant voire la créativité. Finalement, je pense qu'être créatif n'est pas faire le contraire de ce qui est prévu, c'est faire quelque chose qui n'était pas prévu.

fourmi
Messages : 231
Enregistré le : ven. 15 mai, 2015 18:54
Mon piano : Yamaha SU118
Localisation : Ile de France

Re: Concentration au piano en public

Message par fourmi » sam. 20 janv., 2018 0:08

A mon humble avis il y a au moins 3 problèmes différents: démarrer concentré, rester concentré et se concentrer quand on s'est déconcentré. Le 1 et le 3 sont liés mais ne se travaillent sans doute pas de la même manière. J'ai un peu travaillé le 1, un peu le 3 et ne sais pas comment travailler le 2.
Le 1 est assez simple dans le principe. Faire le vide des pensée parasites, être convaincu, ne pas être à l'écoute de son corps qui n'a qu'une seule envie c'est de s'en aller... Se lever, s'assoir et commencer quelques secondes, puis se lever, penser à autre chose et recommencer.
Le 3 se travaille quotidiennement. S'arrêter quand on sent qu'on est déconcentré. Redémarrer le travail ou le jeu pendant quelques secondes en étant attentif à tout. S’arrêter et évaluer sa concentration et recommencer... Ou quand on joue, se forcer à se distraire puis se reconcentrer à des moments différents du morceau.
Pour le 2, c'est plus une affaire d'endurance, je ne sais pas trop comment faire.

kerry117
Messages : 215
Enregistré le : jeu. 28 mai, 2015 11:44
Mon piano : Kawai
Localisation : Ille-et-Vilaine

Re: Concentration au piano en public

Message par kerry117 » sam. 20 janv., 2018 19:22

Okay a écrit :
ven. 19 janv., 2018 14:42
Quelle que soit la stratégie choisie pour ne pas être déconcentré, je crois qu'il y a en effet toujours un élément qui consiste à s'accrocher au moment présent. Et bien souvent le problème, voire le moment précis où la chute de concentration survient, c'est les endroits de la partition où les choses n'ont pas été précisément pensées au préalable. Si on n'a pas assez d'éléments d'information sur lesquels se concentrer à tout moment, il y a toutes les chances que la concentration s'évapore naturellement.
Je suis d'accord.
L'idéal est de choisir un morceau que l'on a envie de partager avec son public. Faire une présentation au public permet aussi de se projeter dans le morceau.
J'ajouterai qu'il faut choisir un morceau que l'on maitrise techniquement. Lors de la préparation il faut surtout penser à comment on va mobiliser ses acquis pour obtenir l'interprétation que l'on souhaite donner, sans ce que cela soit figé.
fourmi a écrit :
sam. 20 janv., 2018 0:08
A mon humble avis il y a au moins 3 problèmes différents: démarrer concentré, rester concentré et se concentrer quand on s'est déconcentré. Le 1 et le 3 sont liés mais ne se travaillent sans doute pas de la même manière. J'ai un peu travaillé le 1, un peu le 3 et ne sais pas comment travailler le 2.
Pour moi, il n'y a pas trois problèmes différents à travailler. Il faut acquérir une concentration stable du début à la fin.
Si dès le début de la prestation on est dans le morceau, que l'on joue avec plaisir, que le morceau parle à l'exécutant, il n'y a aucune raison de se déconcentrer. Si le morceau est maitrisé techniquement, les parasites resteront en arrière-plan. Il faut choisir le bon moment pour jouer le morceau en public et savoir attendre qu'il soit parfaitement maitrisé.

Avatar du membre
mdpiano
Messages : 1056
Enregistré le : mer. 05 oct., 2016 14:17
Mon piano : Numérique yamaha P105

Re: Concentration au piano en public

Message par mdpiano » dim. 21 janv., 2018 12:41

Je suis à la fois d'accord avec fourmi et avec Kerry....

Le plus dur pour moi c'est ne pas laisser le trac me rattraper par surprise en pleine prestation... Et savoir se reconcentrer tout de suite en cas de trou dû au trac...

arg
Messages : 1543
Enregistré le : ven. 06 sept., 2013 8:55
Mon piano : bechstein concert 8
Localisation : bretagne

Re: Concentration au piano en public

Message par arg » dim. 21 janv., 2018 19:57

kerry117 a écrit :
sam. 20 janv., 2018 19:22
Si dès le début de la prestation on est dans le morceau, que l'on joue avec plaisir, que le morceau parle à l'exécutant, il n'y a aucune raison de se déconcentrer. S
ah si au contraire il y en a plein ! quelqu'un qui parle, une mouche, une pensée, un reflet de lumière, une partition posée un peu de travers, ou même ... rien !
fourmi a écrit :
sam. 20 janv., 2018 0:08
e 3 se travaille quotidiennement. S'arrêter quand on sent qu'on est déconcentré. Redémarrer le travail ou le jeu pendant quelques secondes en étant attentif à tout. S’arrêter et évaluer sa concentration et recommencer... Ou quand on joue, se forcer à se distraire puis se reconcentrer à des moments différents du morceau.
Pour le 2, c'est plus une affaire d'endurance, je ne sais pas trop comment faire.
Pour le 1 je suis assez d'accord.
Pour moi le 2 et 3 c'est la même chose: je ne vois pas le 3 comme toi, je pense que la concentration dont tu parles pour le 3 c'est plutôt comment travailler efficacement. Et la concentration pour jouer en public (2 et 3) c'est différent, c'est là que rester au moment présent et s'accrocher est une nécessité qui, je le réalise en même temps, se travaille en amont en solidifiant tout ce qu'on peut (les fameux repères écrits sur la partition pour jalonner le chemin), mais ne se travaille sur le moment que par l'expérience, répéter les expériences, et la certitude de devoir s'accrocher quoi qu'il arrive.

kerry117
Messages : 215
Enregistré le : jeu. 28 mai, 2015 11:44
Mon piano : Kawai
Localisation : Ille-et-Vilaine

Re: Concentration au piano en public

Message par kerry117 » dim. 21 janv., 2018 23:30

arg a écrit :
dim. 21 janv., 2018 19:57
kerry117 a écrit : ↑

Si dès le début de la prestation on est dans le morceau, que l'on joue avec plaisir, que le morceau parle à l'exécutant, il n'y a aucune raison de se déconcentrer. S

ah si au contraire il y en a plein ! quelqu'un qui parle, une mouche, une pensée, un reflet de lumière, une partition posée un peu de travers, ou même ... rien !
Je me suis sans doute mal exprimée. Quand je suis très concentrée, je suis dans la musique, je vis ce que je joue, le plaisir de jouer est là. Je ne pense qu'à la musique. Les parasites n'ont aucun effet sur moi, même si les entends, même si je les vois, car je leur accorde aucune importance.

arg
Messages : 1543
Enregistré le : ven. 06 sept., 2013 8:55
Mon piano : bechstein concert 8
Localisation : bretagne

Re: Concentration au piano en public

Message par arg » lun. 22 janv., 2018 9:22

Non, tu as du exprimer comment tu ressens les choses, mais c'est rare et ce que j'écris reflète plutôt ma façon ! sans doute que tu as cette grande concentration naturellement.

musiclover
Messages : 13
Enregistré le : mar. 11 juil., 2017 8:49
Mon piano : Kawai K300
Localisation : Finistère

Re: Concentration au piano en public

Message par musiclover » lun. 22 janv., 2018 11:36

Le débutant (3ans)que je suis a aussi des gros problèmes de concentration que j'essaye de surmonter, et comme je l'ai écrit plus haut, je m'efforce maintenant de m’entraîner à jouer dans des environnements perturbants.
Dans cet esprit je viens de faire une petite expérience, c'est de jouer tout en écoutant une musique différente de celle que je joue! Pas facile du tout, mais cela peut peut-être constituer un bon entraînement.

Avatar du membre
mdpiano
Messages : 1056
Enregistré le : mer. 05 oct., 2016 14:17
Mon piano : Numérique yamaha P105

Re: Concentration au piano en public

Message par mdpiano » mar. 23 janv., 2018 16:35

musiclover a écrit :
lun. 22 janv., 2018 11:36
Le débutant (3ans)que je suis a aussi des gros problèmes de concentration que j'essaye de surmonter, et comme je l'ai écrit plus haut, je m'efforce maintenant de m’entraîner à jouer dans des environnements perturbants.
Très bonne idée! Et si tu peux jouer dans les gares... C'est un excellent exercice pour travailler le trac...

Quand je travaille mes morceaux que je joue en public (dès que la date est fixée), je m'imagine à l'auditorium devant le public, lumières éteintes et tout... Ca aide...

FKA quasimodo
Messages : 64
Enregistré le : mar. 23 janv., 2018 11:45

Re: Concentration au piano en public

Message par FKA quasimodo » mar. 23 janv., 2018 18:12

Mon humble avis: la clé de la concentration quand on joue en public c’est d’ecouter la musique.
Cela sous-entend bien sûr d’avoir l’oeuvre bien implantée dans la tête et dans les doigts. A ce stade on devient capable de se percevoir non pas comme quelqu’un en train d’exécuter une pièce mais comme un membre de l’auditoire, dressant une oreille critique sur les sons produits.
Une espèce de dédoublement de la personnalité, quelque part.

Avatar du membre
mdpiano
Messages : 1056
Enregistré le : mer. 05 oct., 2016 14:17
Mon piano : Numérique yamaha P105

Re: Concentration au piano en public

Message par mdpiano » mar. 23 janv., 2018 19:32

C'est vrai... Tu as raison ! Bonne idée : je la retiendrai pour la prochaine fois...

Avatar du membre
Arabesque44
Messages : 2937
Enregistré le : lun. 07 oct., 2013 18:11
Mon piano : Bechstein 175 Yamaha 155P
Localisation : Nantes

Re: Concentration au piano en public

Message par Arabesque44 » mar. 23 janv., 2018 19:36

FKA quasimodo a écrit :
mar. 23 janv., 2018 18:12
A ce stade on devient capable de se percevoir non pas comme quelqu’un en train d’exécuter une pièce mais comme un membre de l’auditoire, dressant une oreille critique sur les sons produits.
Oui, çà m'est arrivé, fugacement, c'est très gratifiant...mais déstabilisant aussi, car en général avec moi, l'erreur arrive vite ensuite, hélas! ( Ah que c'est beau..et...splash!

kerry117
Messages : 215
Enregistré le : jeu. 28 mai, 2015 11:44
Mon piano : Kawai
Localisation : Ille-et-Vilaine

Re: Concentration au piano en public

Message par kerry117 » mar. 23 janv., 2018 22:18

FKA quasimodo a écrit :
mar. 23 janv., 2018 18:12
Mon humble avis: la clé de la concentration quand on joue en public c’est d’ecouter la musique.
Absolument ! Lors de mes séances de travail, mon écoute est omniprésente. En public, ou seule, j'arrive maintenant à jouer en étant en position d'écoute comme si j'étais assise dans le public.
Arabesque44 a écrit :
mar. 23 janv., 2018 19:36
Oui, çà m'est arrivé, fugacement, c'est très gratifiant...mais déstabilisant aussi, car en général avec moi, l'erreur arrive vite ensuite, hélas! ( Ah que c'est beau..et...splash!
Cela se travaille avec patience et persévérance. Il faut apprendre aussi à ne pas se faire de commentaires de toutes sortes : "C'est beau", "Zut ! Je me suis trompée". Il faut distinguer les moments dédiés au travail et les moments dédiés au jeu. Quand on joue, il faut rentrer dans l'oeuvre (exit les parasites et les commentaires)
La pratique d'un instrument à cordes frottées m'a très certainement aidée. Faire de l'orchestre et de la musique de chambre, jouer dans un ensemble est très formateur car on est obligé de jouer en écoutant les autres, on est obligé de rentrer dans le morceau.

Répondre