Comment positiver une prestation public insatisfaisante ?

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Line-Marie

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par Line-Marie » mar. 14 juin, 2016 5:22

c'est une question difficile car très personnelle....
Cela dépend , il me semble, de la capacité à se remettre en question et de la position de celui qui joue par rapport au public qui l'écoute.
J'avais déjà évoqué sur ce forum , le trac paralysant dont j'étais victime, et la souffrance qui était mienne avant , pendant , après....Inutile de dire qu'à cette époque , de toute façon les rares fois où je jouais , la seule chose que le public percevait c'était ma peur ! Donc impossible de positiver le sentiment très négatif qui m'habitait, quoique puissent dire les personnes bienveillantes... J'étais en dehors....Tout sonnait creux et mon discours oral était creux.... Je ne comprenais pas la densité.
Et puis à force de travail au piano , un investissement total qui illumine ma vie, travail des partitions , lectures, écoutes, cours avec différents profs, enregistrements.... je sens que je suis sur le chemin, un chemin fait d'humilité , de courage et de patience. Je en cherche plus rien d'autre que le sens du discours musical, le respect du texte de la partition , l'étude du style du compositeur travaillé.... C'est une joie de tous les jours au piano, un travail passionnant que je partage avec le ou la prof avec qui je travaille, avec mes amis. Chaque morceau étudié devient mien , me parle, me fait voir la vie autour de moi d'une façon différente, c'est un prisme formidable. Alors maintenant , quand vient le moment de partager mon travail que je sais en mouvement perpétuel, la peur est partie. Ce moment est comme une photographie, un instantané de mon cheminement, de l'œuvre qui vit....
Je sais tout ce que je suis capable de maîtriser et toutes mes fragilités. Je parfaire ma connaissance de ce que je suis, pour être en phase avec moi même. Je n'ai rien à prouver à personne. Je dois simplement servir l'œuvre qu'il m'est offert de jouer. Et c'est cela le plus difficile, servir l'œuvre..... ne pas trahir l'artiste qui l'a écrite, sachant qu'elle passe à travers moi qui a une personnalité propre.
Alors maintenant , avec cet état d'esprit, lorsque je joue en public, un public choisi, je partage simplement le bonheur de l'oeuvre . Je n'ai pas d'insatisfaction puisque mon interprétation est en mouvement et est toujours en devenir. J'essaie toujours d'enregistrer . L'enregistreur , ce robot sans âme, est mon meilleur critique , si tant est que je sache écouter. J'écoute évidement avec intérêt le ressenti des auditeurs qui veulent bien le communiquer, mais ce ressenti est forcément subjectif.

Avatar du membre
Lee
Messages : 11345
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par Lee » mar. 14 juin, 2016 8:39

Qu'est-ce que c'est fascinant ! Comment j'aimerais que ça s'apprend ou ça se poudre en etincelles pour nous !
“Wrong doesn't become right just because it's accepted by a majority.” - Booker Washington

robbi
Messages : 390
Enregistré le : mar. 27 août, 2013 20:37
Mon piano : c bechstein 118 classic
Localisation : 34 lunel

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par robbi » mar. 14 juin, 2016 9:04

la question serait d'abord de savoir qu'est ce qu'une prestation public satisfaisante?

lorsque l'on travaille une pinces des heures durant,que l'on sent qu'on la maîtrise sur le bout des doigts et que le jour J c'est très moyen cela est effectivement frustrant.

l'idée de se fixer des objectifs comme le disait jean est intéressante.

tout dépend aussi du public:

Si je joue devant des personnes qui n'ont aucunes notions musicales,je vais jouer très simplement sans prise de risques car pour eux,j'aurai bien joué seulement s'il n'y a pas de fausses notes. si c'est le cas objectif atteint mais au fond de moi,prestation très moyenne.

si je joue devant des vraies amateurs,prise de risques maximum en essayant de mettre le plus d'intensité et de ressenti sur la pièce. les fausses notes seront excusées et on retiendra principalement la beauté des notes. objectif atteint si quelques accros et fausses notes mais un peu de déception.

il faut juste accepter de se gaufrer et on positive en se disant qu'on a tout donné,et puis il y a pas mort d'homme.

après comme je l'avais dit sur un autre fil (bb) ,je joue que devant quelques personnes et dans le pire des cas,je jouerai lors d'une rencontre entre pianistes donc pas de conséquences. pour ceux qui jouent en concert lors d'un concours ou d'un récital public,c'est une autre paire de manches.

Avatar du membre
Christof
Messages : 2246
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par Christof » mar. 14 juin, 2016 11:50

Lee a écrit :Qu'est-ce que c'est fascinant ! Comment j'aimerais que ça s'apprend ou ça se poudre en etincelles pour nous !
Mais Lee, ça s'apprend. Et puis tout ce qui s'écrit ici sont des étincelles pénétrantes.
C'est dommage qu'on n'ait pas eu le temps de plus se parler tous à l'issue de la journée, de dire à chacun ce qui nous a touché.
Tu sais Lee, une des choses qui m'a comblé, c'est tout d'abord le fait qu'au restaurant, tu as pu parler de ta peur d'avoir les mains qui tremblent. Le fait d'avoir pu le dire, et finalement que soit suggéré par la discussion que tu n'avais rien d'autre besoin que de toi-même, d'une certaine projection de ton esprit pour que tes mains ne tremblent pas, cet instant où finalement tu t'es dit : mais oui, mais mains ne trembleront pas. Finalement, pourquoi trembleraient-elles ? Et alors tes mains n'ont pas tremblé.
Saurais-tu expliquer ce qui s'est passé en toi ? Tu as dû sentir que c'était différent. Je ne t'ai jamais entendu jouer en public avant, mais ce que j'ai entendu, c'est une belle maîtrise, un son puissant, ou tout est ouvert, et il n'y a plus qu'à s'engouffrer là dedans corps et âme pour te délecter de tout.

Et ce que dis Strumpf est une des clés :
"Je n'ai pas d'insatisfaction puisque mon interprétation est en mouvement et est toujours en devenir. "

Line-Marie

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par Line-Marie » mar. 14 juin, 2016 12:04

Mais oui tout s'apprend. Tout ce que je décris correspond à de longues années d'apprentissage, et beaucoup de recherches et de réflexions. Ce forum y est pour beaucoup d'ailleurs.
Lee tu es déjà dans ce processus de recherche et de réflexion puisque depuis ta reprise au piano, tu t'es posé la question de prof ou pas prof , joué ou pas joué lors des rencontres autour d'un piano etc ....
Les réponses à ta questions vont venir à toi petit à petit et de plus en plus de manière évidente.
On peut t'aider à mûrir ta réflexion mais en fait il appartient à chacun de trouver ses propres réponses.

Avatar du membre
Christof
Messages : 2246
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par Christof » mar. 14 juin, 2016 12:47

sanne a écrit :La frustration de ne pas réussir à jouer convenablement (et là je parle pas des nuances, ou de quelques petites erreurs) même après avoir travaillé le morceau pendant des mois, m'est devenue insupportable.
Je ne sais plus comment de 'positiver' cela. Heureusement, en effet, ce n'est pas grave.
Il y a des choses bien plus importantes.
Sanne, quand tu parles de frustration de ne pas réussir à jouer convenablement en public, j'ai l'impression qu'une frustration existe aussi quand tu ne joues pas en public ? Je crois que les expériences, en temps que musicien(ne) sont influencées par ce que nous croyons à propos de la musique, et parce que nous croyons à propos de nous-mêmes. Il existe des croyances positives et négatives. Les croyances positives favorisent le chemin vers "la réussite" (mais il faudrait mieux définir ce qu'on entend par là, sachant que "réussite" est un peu trop connoté (en fait, pour moi, la réussite, c'est de se sentir bien quand je joue au piano, dans un état vraiment particulier, qui est très difficile à décrire en quelques mots), les croyances négatives en revanche sont des freins pernicieux. Une croyance n'est pas la même chose qu'une conviction intellectuelle, qui peut être modifiée lorsque la preuve du contraire est apportée. Il s'agit plutôt d'une certitude profonde, souvent subconsciente, à propos de la façon dont se présente les choses autour de nous.
Quel est l'enjeu que tu mets derrière le fait de jouer en public ?
Si nous sommes trop sensibles à ce qui est bon ou mauvais dans ce que nous faisons, nous hésitons et devenons maladroits, lâchant dans l'air un nuage d'incertitude qui nous prive de nos forces.
Je crois que l'une des premières choses pour positiver, c'est d'accepter tout ce qui veut bien sortir. Ce qui est bon et mauvais avec la même ferveur, avec la même douceur. Trouver le plaisir de jouer. Même si on se plante.
Tu sais, je me suis souvent planté... Je sais de quoi je parle. Je me souviens d'un examen au conservatoire, j'étais en train de jouer une invention de Bach, celle à deux voix en ré mineur... Mon dieu ce que j'avais pu la travailler. J'étais le seul adulte de l'examen, les autres étaient des adolescents. Tout avait bien commencé et au milieu, le trou, mais alors, le trou... grand blanc. La honte. On m'apporte la partition. J'ai mis une plombe à retrouver l'endroit... tellement j'étais mal. J'ai fini le morceau (je n'ose imaginer le son qui devait sortir alors, un son chargé de désespoir...). Heureusement, mon prof m'a retrouvé ensuite dans les coulisses et à pu me dire : "tu sais, il n'y a que les personnes sans talent qui n'ont jamais le trac. Au début, quand tu as commencé à jouer dans la salle, je discutais à l'oreille d'un des jurys [il faisait aussi parti lui-même du jury mais ne pouvait voter pour ses élèves] et je n'ai pas fait attention au fait que c'était toi qui jouait, et sans regarder je me suis dit "tiens, celui-là, il a un beau son...".
Et pour moi, cela a été le plus important. Il a pu me dire "tu as un beau son, et tu as du talent".
Alors n'en doute jamais Sanne : tu as un beau son, et tu as du talent. Fortifie toi tous les jours de cela.

arg
Messages : 1585
Enregistré le : ven. 06 sept., 2013 8:55
Mon piano : bechstein concert 8
Localisation : bretagne

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par arg » mar. 14 juin, 2016 13:48

Christof on va finir par te payer ! ton enthousiasme et ta bienveillance sont très agréables à lire

Avatar du membre
Kât
Messages : 795
Enregistré le : sam. 01 nov., 2014 15:59
Mon piano : Erard 0 1920
Localisation : Yvelines

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par Kât » mar. 14 juin, 2016 13:59

Merci Strumpf pour ce partage d'expérience, après t'avoir entendue à Beuvray dans cette atmosphère incroyable que tu as su créer dans l'instant, j'ai peine à m'imaginer qu'il fut un temps où tu tremblais derrière ton clavier!! C'est un chemin époustouflant que tu as parcouru, ça fait rêver =D>

Line-Marie

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par Line-Marie » mar. 14 juin, 2016 14:26

:D merci Kat ! Cela fait 7 ans que j'ai repris à zéro le piano, mais avant cela j'ai eu la chance de faire du chant lyrique et cela m'a permis de comprendre beaucoup de choses et comme je l'ai dit sur un autre post , le travail avec une thérapeute m'a ouvert des portes. C'est un long cheminement où chaque heure compte, et bien sûr une organisation de vie est nécessaire.... J'ai cru renoncé à beaucoup de choses mais en fait , toutes ces choses ne m'étaient pas nécessaires. Alors j'ai acquis plus de liberté , plus de légèreté, dans plus de rigueur... cela peut sembler paradoxal mais c'est ainsi.
Les moments où je t'ai entendue jouer du piano , j'ai été saisie par la densité du discours musical ..... Tu as déjà tout compris alors que j'ai mis presque toute ma vie à comprendre. Te manques évidement encore des années d'étude pour apprendre le maniement des doigts sur l'instrument et c'est un travail lent.

Avatar du membre
Christof
Messages : 2246
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par Christof » mar. 14 juin, 2016 14:30

arg a écrit :Christof on va finir par te payer ! ton enthousiasme et ta bienveillance sont très agréables à lire
:)

Avatar du membre
Lee
Messages : 11345
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par Lee » mar. 14 juin, 2016 14:44

Je suis d'accord avec Arg. Je prend une collecte pour un piano à queue pour Christof. :D
Christof a écrit : Tu sais Lee, une des choses qui m'a comblé, c'est tout d'abord le fait qu'au restaurant, tu as pu parler de ta peur d'avoir les mains qui tremblent. Le fait d'avoir pu le dire, et finalement que soit suggéré par la discussion que tu n'avais rien d'autre besoin que de toi-même, d'une certaine projection de ton esprit pour que tes mains ne tremblent pas, cet instant où finalement tu t'es dit : mais oui, mais mains ne trembleront pas. Finalement, pourquoi trembleraient-elles ? Et alors tes mains n'ont pas tremblé.
Saurais-tu expliquer ce qui s'est passé en toi ? Tu as dû sentir que c'était différent.
Merci Christof, en fait, c'était un peu comme quand j'ai organisé la rencontre Grieg, et le lieu était le même.

J'ai un peu raconté ce qui se passait quand mes mains tremblaient sous le fil alcool. C'était apparemment sans raison...ou non, il y avait des personnes dans la salle que je ne connaissais pas aussi. Bref, je le trouve horrible toujours quand ça arrive, et je ne peux pas savoir quand ça arrive. S'il avait plus d'enjeu (audition pour quelque chose, attentes du public plus sérieuses ou moins bienveillant, etc.) j'aurais pris le betabloquant...
“Wrong doesn't become right just because it's accepted by a majority.” - Booker Washington

Avatar du membre
Christof
Messages : 2246
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par Christof » mar. 14 juin, 2016 16:22

Lee a écrit :Je suis d'accord avec Arg. Je prend une collecte pour un piano à queue pour Christof. :D
Ah chouette !
Lee a écrit :S'il avait plus d'enjeu (audition pour quelque chose, attentes du public plus sérieuses ou moins bienveillant, etc.) j'aurais pris le betabloquant...
Oui mais au restaurant, tu étais à deux doigts de le prendre le bétabloquant. On en a parlé et tu ne l'as pas pris.
Qu'en sais-tu que notre attente en tant que public n'était des plus sérieuses ? Elle l'était figure toi. Et tes mains n'ont pas tremblé.
L'enjeu était le même : celui que tu joues, pour des gens qui t'écoutent....
Donc tout ça, c'est dans la tête...

Avatar du membre
Lee
Messages : 11345
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par Lee » mar. 14 juin, 2016 16:30

Mais mes mains peuvent encore trembler une autre fois à l'avenir, et je regretterai de ne pas avoir pris. C'est toujours le même problème.
“Wrong doesn't become right just because it's accepted by a majority.” - Booker Washington

Avatar du membre
Christof
Messages : 2246
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par Christof » mar. 14 juin, 2016 16:42

Lee a écrit :Mais mes mains peuvent encore trembler une autre fois à l'avenir, et je regretterai de ne pas avoir pris. C'est toujours le même problème.
Oui, mais elles peuvent aussi ne pas trembler...
Quand tu te sers d'une fourchette, est-ce que tes mains tremblent ? Pourtant pour manier une fourchette, il faut une très grande dextérité. Cela n'a l'air de rien, mais c'est vrai. Combien de fois t'es tu mis la fourchette dans l'oeil ou dans l'oreille, ou à côté pendant que tu mangeais ?
Imagine-toi manger un gâteau en public. Tu viens, tu t'assoies devant la table, et tu manges. Vas-tu soudain trembler ? Faire tout tomber ?

Avatar du membre
Lee
Messages : 11345
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par Lee » mar. 14 juin, 2016 16:47

Non, mais mes mains ne tremblent pas dans les cas des tous les jours. Mais quand c'est le trac, ce n'est pas la même chose, et ça peut être drôlement méchant, parce que la dernière fois mes mains tremblaient, ça m'a pris par surprise : tiens, mes mains tremblent, et ce n'est pas arrivé la dernière ou avant dernière fois. Pourquoi maintenant quand je n'ai pas imaginé, quand j'avais imaginé débararassée de ce gêne, ça m'arrive ?

Mais si on parle des BB, on doit peut-être transférer la discussion au fil dédié. :wink:
“Wrong doesn't become right just because it's accepted by a majority.” - Booker Washington

mieuvotar
Messages : 2675
Enregistré le : mar. 31 janv., 2012 13:16

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par mieuvotar » mar. 14 juin, 2016 17:44

Christof a écrit :
Lee a écrit :S'il avait plus d'enjeu (audition pour quelque chose, attentes du public plus sérieuses ou moins bienveillant, etc.) j'aurais pris le betabloquant...
Oui mais au restaurant, tu étais à deux doigts de le prendre le bétabloquant. On en a parlé et tu ne l'as pas pris.
C'est marrant, à vous lire, ça avait l'air de ressembler à ça, comme situation...
ange et démon.jpg
On s'y croirait presque...
Je vous laisse imaginer lequel des Milou est Lee, et lequel est Christof.
Par contre, qui pouvait bien être le démoniaque tentateur ? :mrgreen:

Avatar du membre
Lee
Messages : 11345
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par Lee » mar. 14 juin, 2016 19:04

Ah non, ce n'était pas ça. La personne en question joue du piano comme un ange mais le diable trac aime saboter son jeu !
“Wrong doesn't become right just because it's accepted by a majority.” - Booker Washington

Avatar du membre
Kât
Messages : 795
Enregistré le : sam. 01 nov., 2014 15:59
Mon piano : Erard 0 1920
Localisation : Yvelines

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par Kât » mar. 14 juin, 2016 23:26

strumpf a écrit ::D merci Kat ! Cela fait 7 ans que j'ai repris à zéro le piano, mais avant cela j'ai eu la chance de faire du chant lyrique et cela m'a permis de comprendre beaucoup de choses et comme je l'ai dit sur un autre post , le travail avec une thérapeute m'a ouvert des portes. C'est un long cheminement où chaque heure compte, et bien sûr une organisation de vie est nécessaire.... J'ai cru renoncé à beaucoup de choses mais en fait , toutes ces choses ne m'étaient pas nécessaires. Alors j'ai acquis plus de liberté , plus de légèreté, dans plus de rigueur... cela peut sembler paradoxal mais c'est ainsi.
Les moments où je t'ai entendue jouer du piano , j'ai été saisie par la densité du discours musical ..... Tu as déjà tout compris alors que j'ai mis presque toute ma vie à comprendre. Te manques évidement encore des années d'étude pour apprendre le maniement des doigts sur l'instrument et c'est un travail lent.
Oulà! je ne sais pas si j'ai compris grand chose à quoi que ce soit, je me considère comme un "nouveau né" en musique en général et dans mes trois instruments, je ne sais rien à rien, mais je suis au courant que je ne sais rien :mrgreen:
Ton parcours est très inspirant, en ceci qu'il ne se réduit pas à "super maintenant j'arrive à jouer en public alors qu'avant j'en étais malade", mais au contraire c'est une véritable quête du "soi" en tant que tel, qui, au fur et à mesure de ce cheminement, te laisse un peu plus transformée en "mieux" chaque jour. C'est totalement comme cela que la musique s'est imprimée sur ma vie.

mieuvotar
Messages : 2675
Enregistré le : mar. 31 janv., 2012 13:16

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par mieuvotar » mer. 15 juin, 2016 12:16

Christof a écrit :Quand tu te sers d'une fourchette, est-ce que tes mains tremblent ? Pourtant pour manier une fourchette, il faut une très grande dextérité. Cela n'a l'air de rien, mais c'est vrai. Combien de fois t'es tu mis la fourchette dans l'oeil ou dans l'oreille, ou à côté pendant que tu mangeais ?
Imagine-toi manger un gâteau en public. Tu viens, tu t'assoies devant la table, et tu manges. Vas-tu soudain trembler ? Faire tout tomber ?
Je ne suis pas sûr de bien comprendre l'analogie, les deux situations n'ont pas grand chose à voir l'une avec l'autre... C'est un peu comme si on disait : comment est-ce possible qu'on ait des difficultés à déchiffrer une partition alors qu'on lit le journal tous les jours sans problèmes ?
A la limite, on pourrait comparer les deux contextes par exemple si l'on doit manger un gâteau au cours d'un dîner royal (exemple pas pris au hasard...) où tout d'un coup, l'acte cesse d'être banal et inconscient car il devient un prisme au travers duquel l'on craint d'être jugé. Et soudainement, on devient extrêmement maladroit avec sa cuillère qu'on cherche à manipuler avec une conscience trop aiguisée.

D’une façon générale, j'ai lu avec beaucoup d'intérêt ce fil, dans lequel j'espérais trouver des clés pour résoudre certaines de mes difficultés, mais ce n'est pas si évident que ça. D'une part, comme l'a très justement souligné Pianojar à un moment, il y un monde - que dis-je, un univers ! - entre ce que des pianistes de haut niveau peuvent considérer comme "insatifaisant" (une nuance mal affirmée, une pédale à peine mal placée, une dynamique insuffisamment contrastée) et ce que d'autres peuvent ressentir comme insatisfaisant. D'autre part, il y a aussi une différence fondamentale entre être insatisfait d'une prestation qu'on a quand menée à son terme, sans doute pas aussi bien ou pas aussi musicalement qu'on l’aurait souhaité, mais quand même conduite du début à la fin et dont l'auditoire a pu saisir l'essence, et un morceau qu'on a repris moult fois, qu'on a déchiqueté, interrompu ou parfois même pas réussi à conclure parce que l’on s'est totalement vautré et où le discours musical est devenu totalement incohérent et illisible.

Et là, la réponse à la question-titre du fil ne peut se suffire d'un "j'ai appris". Car elle renvoie à un sentiment plus profond qui n'est pas "qu' " une simple insatisfaction (un sentiment somme toute commun et gérable), mais à la perception d'un véritable échec. Devenant spirale à force de récurrence, car au lieu d'apprendre, on "s'auto-confirme" son inaptitude et on s'enferme dans les inévitables mécanismes d'une prophétie autoréalisatrice.
Lee a écrit :Ah non, ce n'était pas ça. La personne en question joue du piano comme un ange
[-X Ou alors on ne parle pas de la même personne...

Avatar du membre
Okay
Messages : 5212
Enregistré le : mar. 13 juil., 2010 17:32

Re: Comment positiver une prestation public insatisfaisante

Message par Okay » mer. 15 juin, 2016 12:25

Je pense que l'analogie est pertinente si elle est prolongée. Manier une fourchette en mangeant des spaghettis avec une sauce tomate trop liquide, en portant une chemise blanche, sans serviette, entouré de gens qui mangent un truc qui ne tache pas, et ayant un rendez-vous imprtant apres le dej sans avoir la possibilité de se changer ou mettre une veste par dessus en cas d'incident...
Je vois le poignet qui se met a trembler !

Répondre