élèves et motivations diverses

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Abegg63
Messages : 786
Enregistré le : mer. 30 mars, 2016 21:05
Mon piano : steinway modèle s 1936
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: élèves et motivations diverses

Message par Abegg63 » jeu. 21 juil., 2016 22:56

Une fois de plus Sylvie voilà bien résumé la situation.
Jouer pour soi en plus des cours c"est pas facile mais lorsque j'ai pu le refaire ça a été magique. effecivement il faut des conditions exceptionnelles, une maison suffisemment grande et bien conçue pour ne pas ni déranger ni être dérangée, pas d'enfants en âge d'avoir constemment besoin de quelque chose et un conjoint de bonne nature. Et dans mon cas en plus un voisin mitoyen que ça ne dérange pas;
il y a plusieurs années j'ai donné jusqu') 25 heures de cours par semaine franchement je n'avais pas le courage en rentrant de me mettre vraiment au piano.

Le coup de foudre pour un instrument je ne crois pas que ce soit si exceptionnnel, le fils d'une amie l'a eu pour le basson lors d'une présentation d'instruments au conservatoire à la grande surprise de sa mère; Il ne s'est pas trompé puisqu'il finit son deuxième cycle au conservatoire.

Line-Marie

Re: élèves et motivations diverses

Message par Line-Marie » jeu. 21 juil., 2016 22:56

Sylvie, continuer de travailler des œuvres exigeantes pour un prof de piano équivaut , pour le prof de maths que je suis , à maintenir un niveau de connaissances de mathématiques de haut niveau que je ne suis pas capable de faire, parce que je préfère consacrer une partie de mon temps libre au piano. Par contre , j'essaie sans cesse d'avancer dans mes pratiques pédagogiques. Je n'ai jamais dit qu'un prof de piano devait être aussi un concertiste ! ce sont deux métiers différents. Dans les écoles allemandes de piano , nombre d'excellents professeurs forment des pianistes concertistes sans pour autant être concertistes eux mêmes ! :D

sylvie piano
Messages : 1562
Enregistré le : dim. 25 mai, 2014 23:59
Mon piano : Schimmel K230
Localisation : Nantes [44000]
Contact :

Re: élèves et motivations diverses

Message par sylvie piano » jeu. 21 juil., 2016 23:25

J'avais compris tu sais. C'était juste une réflexion spontanée. On en demande toujours plus aux musiciens parce-que tout ce qui est artistique relève de la passion et du don de soi. Tout le monde ne peut pas tenir à ce prix !

Wandarnok
Messages : 1921
Enregistré le : mar. 24 sept., 2013 12:41

Re: élèves et motivations diverses

Message par Wandarnok » jeu. 21 juil., 2016 23:40

Abegg63 a écrit :...il y a plusieurs années j'ai donné jusqu'à 25 heures de cours par semaine franchement je n'avais pas le courage en rentrant de me mettre vraiment au piano...
Et celui qui travaille 40 heures par semaine, voire plus, c'est à dire la majorité des élèves adultes par exemple, il fait comment pour "avoir envie" le soir en rentrant? :evil: :mrgreen: :wink:
De plus, statistiquement, il n'est pas mieux loti qu'un prof coté taches ménagères, enfants, etc...
Alors?
Je crois, je crains, que l'explication ne soit plus profonde concernant les profs qui ne jouent pas ou très peu.
D'ordre psychologique pour qui voulait faire carrière de concertiste et ne peut pas ou plus. Le défi et/ou l'envie ont disparu. Ou alors, c'est juste alimentaire (je fais de mes facilités un métier ou du moins une occupation), et effectivement la passion les a quitté depuis longtemps. Ma première prof, qui ne jouait pratiquement plus, bien que plutôt jeune et diplômée d'un conservatoire régional, semblait être dans ce dernier cas. Enseigner le piano était alimentaire (cours un peu à la chaîne....). Non seulement elle ne jouait plus, mais en un an de cours, tous les samedi, elle ne m'a jamais rien joué. En fait, elle voulait "écrire".
Plus profond encore, je crois que jouer régulièrement du piano quasiment tous les jours, est inhérent à la personne et à ses besoins, ses objectifs, son plaisir, indépendamment de sa situation, prof ou élève, des sous ou pas de sous, du temps ou pas de temps.
En plus, quand on se fait plaisir, cela donne de l’énergie.
8)

Avatar du membre
Cadenza
Messages : 1713
Enregistré le : dim. 29 mai, 2016 7:42
Mon piano : Yamaha M1A
Localisation : Québec, Québec
Contact :

Re: élèves et motivations diverses

Message par Cadenza » ven. 22 juil., 2016 4:24

Abegg63 a écrit :Le coup de foudre pour un instrument je ne crois pas que ce soit si exceptionnnel
Oh, je ne dis pas que ce le soit, mais que ce n'est pas le cas pour tout le monde et que certains peuvent s'accommoder d'un instrument ou d'un autre sans problème.

Le basson, c'est vraiment intéressant comme sonorité! Je me demande parfois, si je devais refaire un choix d'instrument à vent, si je n'irais pas pour le hautbois (surtout après avoir écouté quelques morceaux de Bach). Question un peu futile, certes, mais voilà, je trouve ça sympa le son que ça a (et je sais à l'inverse que les cuivres, ce n'est pas pour moi!).
Wandarnok a écrit :Et celui qui travaille 40 heures par semaine, voire plus, c'est à dire la majorité des élèves adultes par exemple, il fait comment pour "avoir envie" le soir en rentrant? :evil: :mrgreen: :wink:
Pour avoir envie de? Jouer du piano?
A priori, son travail n'étant pas de jouer du piano, je ne vois pas le souci. Pour cet adulte, ce sera un loisir et non une activité professionnelle, et c'est vachement différent!

Pour avoir travaillé comme cuisinière/pâtissière pendant quelques années, je peux te dire qu'à la maison, ce que je mangeais le plus souvent, c'était des tranches de pain avec de l'hummus. Aucune envie de cuisiner une fois à la maison! J'avais bien assez d'avoir passé 8h de ma journée à le faire!
Un Discord pour musiciens!
Pour mon parcours, voir ma chaîne YouTube dans mon profil. :)

Avatar du membre
Annemarie
Messages : 92
Enregistré le : dim. 18 sept., 2011 14:19
Mon piano : schimmel piano d'étude
Localisation : Nancy

Re: élèves et motivations diverses

Message par Annemarie » ven. 22 juil., 2016 8:41

vraiment on est différents et c'est bien ainsi
perso, je ne fais jamais attention à la musique dans les magasins,
je ne saurai même pas vous dire si mon magasin habituel en passe ou non
Un magasin est pour moi un lieu bruyant, avec plein de monde et je n'y vais que pour en sortir le plus vite possible
alors pour la musique, je fais comme en sophro sans doute, je ne la prends pas en compte

mon dentiste ne passe pas de musique, mais le chirurgien qui m'a posé mes implants passait en fond sonore pas du tout omniprésent de la musique classique
c'était top^... lui même était top
et j'ai eu deux opérations pour les quelles je n'étais endormie que localement, on m'a demandé ce que je voulais écouter
C'est sur qu'il y a des musiques qui nous tapent sur les nerfs et ce ne sont pas les mêmes que pour notre voisin

ce qui est critiquable Abegg, c'est qu'on n'ait pas respecté votre choix... (dentiste, IRM)
et la musique au réveil d'une opération, quelle horreur...
j'ai eu beaucoup de chance
Jouishy a écrit :Peut-être est-ce à cause de cet amour instantanné pour l'instrument qu'il vous semble plus difficile de songer que d'autres peuvent avoir des motivations à apprendre qui ne sont pas seulement liées à l'instrument lui-même alors. :)
je pense comme vous, Abegg a eu cet amour instantané , mais d'autres eux, doivent découvrir, ont envie d'essayer, ou suivent tout simplement le désir de leur parent(s)
Il en va ainsi de toutes les passions qui ne naissent pas forcément à 4 ans et peuvent même naître petit à petit
sylvie piano a écrit :Des professeurs de piano qui ne jouent plus.... Il y en a beaucoup. On ne peut pas comparer avec l'enseignement d'autres disciplines telles que les langues, les maths... Pour continuer à jouer du piano à son niveau il faut un temps régulier, soutenu. En plus de la préparation des cours !!!!\
Il ne s'agit pas de prendre 2h par ci par là chaque semaine. Non, c'est tous les jours.... Et après des cours et les oreilles dans le piano des élèves, il faut plus que de la motivation. Il faut en effet de la passion.
.
je répondais à Abegg, qui se demandait si un professeur d'anglais lisait de la littérature anglaise le soir après sa journée de cours
le professeur de langues, maths, lui aussi, prépare ses cours, en plus il corrige ses copies
et il a aussi une famille à gérer... qui comprend plus ou moins
sa paye est sans doute régulière et automatique, et il n'en bave pas autant que le prof de musique, mais sa paye n'est pas mirobolante
sans doute n'a t il pas besoin de pratiquer sa matière des heures pour garder le niveau, (en fait, tous ceux qui ne continuent pas à se former, font plus que stagner, ils reculent)
même si c'est regrettable pour le prof de musique qu'il ne puisse jouer le temps nécessaire à garder son niveau, et que je conçois qu'il en souffre, cependant ne plus jouer du tout????? pour moi c'est un signe que la musique ne lui manque pas
et aussi, les morceaux qu'ils donne à ses élèves, à moins de donner toujours les mêmes, ne devrait il pas les jouer lui même avant?
Je pense que quand on aime quelque chose beaucoup, musique ou autre, on a besoin d'en faire régulièrement, sinon c'est un manque dans sa vie...
mon grand père était cordonnier, il aimait les chaussures, les cuirs et le travailler.... c'était lui spontanément qui s'occupait de l'entretien de toutes les chaussures de sa grande famille
tout le monde n'est pas dans ce cas, c'est vrai
mais là il s'agit en plus de transmettre un savoir
Et on sait tous à quel point, quand nous étions élèves, certains profs savaient nous motiver
ce que je disais juste, c'est que pour enseigner et transmettre son amour de la musique ou d'autre chose, il est mieux d'en être soi même amoureux
bien sur que cela demande une énergie folle, il en est de même dans l'éducation nationale


c'est pour cela que nous avions, en principe, choisi ce métier
si on ne choisit pas d'enseigner pour ces raisons, on ne peut qu'être malheureux
Annemarie

Avatar du membre
Annemarie
Messages : 92
Enregistré le : dim. 18 sept., 2011 14:19
Mon piano : schimmel piano d'étude
Localisation : Nancy

Re: élèves et motivations diverses

Message par Annemarie » ven. 22 juil., 2016 8:53

strumpf a écrit :Sylvie, continuer de travailler des œuvres exigeantes pour un prof de piano équivaut , pour le prof de maths que je suis , à maintenir un niveau de connaissances de mathématiques de haut niveau que je ne suis pas capable de faire, parce que je préfère consacrer une partie de mon temps libre au piano. Par contre , j'essaie sans cesse d'avancer dans mes pratiques pédagogiques. Je n'ai jamais dit qu'un prof de piano devait être aussi un concertiste ! ce sont deux métiers différents. Dans les écoles allemandes de piano , nombre d'excellents professeurs forment des pianistes concertistes sans pour autant être concertistes eux mêmes ! :D
c'est ce que je pense aussi
rien à rajouter
sylvie piano a écrit :J'avais compris tu sais. C'était juste une réflexion spontanée. On en demande toujours plus aux musiciens parce-que tout ce qui est artistique relève de la passion et du don de soi. Tout le monde ne peut pas tenir à ce prix !
et en ce qui me concerne, je n'en demande pas toujours plus
j'avais juste témoigné de ma petite expérience récente
préfère un prof n'ayant pas fait le conservatoire, mais ayant conservé intact son amour de la musique... c'est justement un peu le contraire que de travailler en plus d'arrache pied pour garder son niveau
Wandarnok a écrit : Et celui qui travaille 40 heures par semaine, voire plus, c'est à dire la majorité des élèves adultes par exemple, il fait comment pour "avoir envie" le soir en rentrant? :evil: :mrgreen: :wink:
De plus, statistiquement, il n'est pas mieux loti qu'un prof coté taches ménagères, enfants, etc...
Alors?
Je crois, je crains, que l'explication ne soit plus profonde concernant les profs qui ne jouent pas ou très peu.
D'ordre psychologique pour qui voulait faire carrière de concertiste et ne peut pas ou plus. Le défi et/ou l'envie ont disparu. Ou alors, c'est juste alimentaire (je fais de mes facilités un métier ou du moins une occupation), et effectivement la passion les a quitté depuis longtemps. .......
En plus, quand on se fait plaisir, cela donne de l’énergie.
8)
ta réponse Wandarnok va tout à fait dans mon sens, dans ce que voulais partager de ma petite et dernière expérience
Hier j'ai eu mon cours avec mon jeune prof amoureux de la musique et j'en suis ressortie gonflée à bloc, avec en moi l'envie de me faire plaisir au piano

Jouishy, tu n'enseignais pas la pâtisserie... les grands chefs qui apprennent aussi aux autres, ils sont toujours en train d'expérimenter des mets,
:) :)

je suis peut être trop exigeante....en fait non, j'ai juste partagé le fait que ce jeune me motive bien plus que mon prof d'avant, super sympa pourtant, qui n'avait plus la passion de l'instrument que je voulais apprendre
ou qu'un autre prof dont la passion était l'accordéon et pas le piano
Annemarie

Avatar du membre
Cadenza
Messages : 1713
Enregistré le : dim. 29 mai, 2016 7:42
Mon piano : Yamaha M1A
Localisation : Québec, Québec
Contact :

Re: élèves et motivations diverses

Message par Cadenza » ven. 22 juil., 2016 19:41

Vrai, je n'enseignais pas. Et vrai qu'un prof de musique n'est pas en train de jouer de la musique lui-même toute la journée. Ce sont des choses différentes. Toutefois, je doute que plusieurs de mes profs à l'école de cuisine cuisinent eux-mêmes beaucoup à la maison. De même pour les chefs dans les restaurants. J'ai déjà eu un chef qui disait qu'à la maison, c'est sa femme qui cuisinait. :D

Mais on s'égare.

Toutefois, je n'ai pas grand chose à ajouter sur le sujet en général, donc je vais m'arrêter à ces anecdotes bien loin du monde de la musique. :)
Un Discord pour musiciens!
Pour mon parcours, voir ma chaîne YouTube dans mon profil. :)

gdias
Messages : 14
Enregistré le : mer. 29 juin, 2016 15:36

Re: élèves et motivations diverses

Message par gdias » ven. 22 juil., 2016 21:40

Honnêtement je comprends tout à fait qu'un prof dans n'importe quel domaine que ce soit n'ait pas forcément envie de pratiquer la matière qu'il enseigne une fois chez lui... Pour reprendre l'exemple du prof de maths, j'avais une professeure de maths vraiment géniale en prépa, ça se sentait qu'elle adorait enseigner. Pourtant en discutant de cela avec elle, elle nous a clairement dit qu'elle ne faisait pas de maths juste pour le plaisir et qu'elle n'avait pas gardé le niveau dans certaines domaines. Ce qui l'intéresse surtout c'est la pédagogie et pas tant la matière. Pareil avec un ami prof de physique chimie (bon lui par contre il faisait quand même des expériences de chimie dans sa cuisine :mrgreen: )

Je pense que beaucoup de profs ont juste la vocation d'enseigner et le choix de la matière n'est pas le plus déterminant, même si en général on enseigne une matière qu'on aime (quoique pour certains on se demande).

Et la musique ne se vit pas que par la pratique instrumentale. Après c'est sûr que c'est difficile d'imaginer un prof enseigner un instrument s'il ne pratique plus du tout [-X

Avatar du membre
Annemarie
Messages : 92
Enregistré le : dim. 18 sept., 2011 14:19
Mon piano : schimmel piano d'étude
Localisation : Nancy

Re: élèves et motivations diverses

Message par Annemarie » sam. 23 juil., 2016 11:09

gdias a écrit : Et la musique ne se vit pas que par la pratique instrumentale. Après c'est sûr que c'est difficile d'imaginer un prof enseigner un instrument s'il ne pratique plus du tout [-X
voilà, c'est seulement cela que je voulais dire, ce n'était pas une critique, ni une généralisation, pour moi il est difficile d'apprendre avec un prof qui ne pratique jamais

c'était pour répondre pourquoi peut être certains élèves n'étaient plus motivés
et je reconnais que ce n'est pas le sujet de ce topic
Annemarie

Gracou
Messages : 2078
Enregistré le : mar. 19 juin, 2012 14:31

Re: élèves et motivations diverses

Message par Gracou » dim. 24 juil., 2016 15:55

Je me souviens que pendant mes études, j'ai fait un stage chez une prof de musique au collège et on avait eu ce genre de discussion. Elle était flutiste et disait qu'elle ne jouait pratiquement plus, que faute de temps, elle ne pouvait pas jouer comme elle le voulait et que du coup, c'était plus frustrant qu'autre chose lorsqu'elle sortait la flute du placard.

A l'époque, étudiant parmi d'autres, menant les études et le conservatoire de front, aucun d'entre nous ne pouvait imaginer se retrouver dans cette situation et nous étions étonnés de croiser autant de profs disant qu'ils ne jouaient plus. Puis vint le temps des "gros" examens, des stages, des concours exigeants. C'est insidieux, on fait beaucoup moins d'instrument tous les jours, il y a des périodes où l'on n'a presque plus le temps (ou plus l'énergie!). Lorsqu'on finit sa journée d'études, on a envie de faire autre chose que de la musique, de vraiment se changer les idées.

Et les mois passent et en effet, durant les périodes d'accalmie où l'on a enfin un peu plus de temps à consacrer à l'instrument, on se rend compte de l'étendue des dégâts. Rien d'irréversible, mais un constat qui s'impose: pour remonter la pente, il va falloir se faire un gros programme, du répertoire, de la technique, etc. Et puis on passe enfin ces concours, ces stages, c'est prenant, c'est long, puis on rentre dans la vie active et là, on a encore une fois beaucoup de travail et mine de rien, il peut se passer plusieurs années sans qu'on ait tellement de temps à consacrer au piano, si ce n'est une bricole pour se faire plaisir (parfois à moitié seulement, d'ailleurs).
Comme il s'agit de boulots où le salaire est assez bas, beaucoup font plus d'heures pour joindre les deux bouts et forcément, cela aggrave le problème.

Etant donc passé par là, j'ai aujourd'hui beaucoup d'indulgence pour les gens qui n'ont jamais vraiment repris leur instrument, parce que pour peu qu'on enchaine avec l'achat d'une maison, qu'on change de pondre quelques enfants, etc, ça peut faire une très longue période d'interruption et il faut une sacrée force pour s'y remettre, en plus d'avoir des conditions propices à cela (familiales, matérielles, etc).

Un jour, mon ancien prof m'a dit que pour que les cours soient intéressants, il faut avoir des élèves passionnés. Pour avoir des élèves passionnés, il faut un prof passionnant. Pour être un prof passionnant, il faut être passionné. Donc si on va donner cours comme on va à l'usine, ça ne peut pas fonctionner. Et pour être honnête, il y a un moment où ça m'est arrivé, me demandant même ce que je foutais là (jeracontemalife.com :mrgreen: ). En fait, reprendre un train de vie de musicien m'a aidé d'abord à me sentir mieux, partageant mon quotidien entre une phase "musicien" et l'autre "prof". Ca ne résolvait pas tout, mais rendait le quotidien plus supportable. Puis progressivement, je me suis aperçu que ma vie de musicien et ma vie de prof pouvait vraiment être plus imbriquées, que l'une pouvait nourrir l'autre.

L'équilibre est difficile à trouver et n'est pas le même pour tout le monde et peut même évoluer avec le temps. Je connais certains profs qui font le choix de plus jouer et de n'être prof qu'à mi-temps (pour payer le loyer, en quelque sorte). Mener de vrais projets musicaux, travailler l'instrument, évoluer, en ayant 20 heures de cours par semaine ou plus (en plus des préparations, etc), c'est compliqué, pas impossible, mais tout prend (beaucoup) plus de temps, avec le danger de perdre le fil en route. Bref, il faut être patient et obstiné.
La différence entre un fou et moi, c'est que je ne suis pas fou. Salvador Dali.

dilettante
Messages : 767
Enregistré le : mer. 12 oct., 2011 16:03
Mon piano : Daewoo Royale RS 18 C - Kawai ES8

Re: élèves et motivations diverses

Message par dilettante » dim. 24 juil., 2016 16:52

Oui, le prof qui ne pratique pas ça devient un problème.
Ma prof ne pratique plus et ça se perçoit dans son manque de d'enthousiasme.
L'audition de fin d'année (amicale et familiale) a été une catastrophe.
Un nombre incroyable d'élèves se sont plantés. Moi itou. Aors que j'avais 3 pages de Bach ultra simples.
Mais il y avait un manque de "souffle" palpable.
Je suis d'ailleurs en pleine réflexion pour changer de prof ; nos chemins divergent.
Aucun reproche à faire sur la technique, je pense ne pas retrouver ce niveau exceptionnel ailleurs. Au niveau du temps non plus souvent les heures deviennent des heures et demi voire plus.
Non le problème est ailleurs, j'arrive au cours gonflé à bloc ( je suis un gros travailleur), je repars le moral à zéro, parfois il me faut attendre une journée pour retrouver l'envie de jouer, alors que spontanément je suis du genre à me jeter sur le piano matin midi et soir les jours de boulot.

Abegg63
Messages : 786
Enregistré le : mer. 30 mars, 2016 21:05
Mon piano : steinway modèle s 1936
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: élèves et motivations diverses

Message par Abegg63 » dim. 24 juil., 2016 17:32

C'est vrai que la motivation du prof compte aussi. Je ne sais pas comment réagissent mescollègues mais pour moi lorsque je croise un élève motivé, qui travvaille ça me donne envie de le faire encore plus progresser quelquesoit son âge ou son niveau.
Je pense aussi que les élèves se motivent entre eux si oon peut dire.
Pour mon audition de fin d'année j'avais bricolé un arrangement du canon de Pachelbel pour que tout le monde puisse jouer à 4 mains sur 2 pianos. C'était sportif et pas toujours bien en place pour certains qui n'avaient pas assez travaillé. Par contre je crois que tout le monde s'est fait plaisir. Une de mes petites m'a dit le cours d'après l'audition "je me serais pas trompée si je l'avais plus fait à la maison".
Je lui ai dit que ce n'était pas grave mais qu'il fallait pas qu'elle oublie pour la prochaine fois;

La grande frustration pour moi c'est de chercher pour un élève des oeuvres sympas de lui jouer plusieurs choses et que rien ne lui plaise ou alors pire, qu'il choisisse une oeuvre qu'il semble accrocher et finalement le cours suivant aucun résultat.
Pour ceux qui ont juste la flemme c'est encore différent, on peut espérer qu'en grandissant ils vont avoir le déclic et se mettre vraiment au boulot;

Avatar du membre
Cadenza
Messages : 1713
Enregistré le : dim. 29 mai, 2016 7:42
Mon piano : Yamaha M1A
Localisation : Québec, Québec
Contact :

Re: élèves et motivations diverses

Message par Cadenza » dim. 24 juil., 2016 18:09

Abegg63 a écrit :Pour ceux qui ont juste la flemme c'est encore différent, on peut espérer qu'en grandissant ils vont avoir le déclic et se mettre vraiment au boulot;
Un peu comme mon parcours quoi. :D
Un Discord pour musiciens!
Pour mon parcours, voir ma chaîne YouTube dans mon profil. :)

Avatar du membre
Moderato Cantabile
Messages : 1473
Enregistré le : ven. 01 juil., 2011 13:48
Mon piano : Erard 1 - Seiler 206

Re: élèves et motivations diverses

Message par Moderato Cantabile » mer. 10 août, 2016 23:24

Et motiver un enfant qui n'est pas encore un élève, dans l'espoir qu'il le devienne , ça compte ?? :D
Comme bon nombre d'entre vous le savent , mes deux pianos à queue sont installés dans le salon de ma maison d'hôtes.
J'ai en ce moment une maman et sa petite fille de bientôt 7ans qui passent chez moi une semaine de vacances.
Tous les jours la petite s'assied au piano et tapote allègrement (oui , je la laisse faire , je sais , je suis une sainte ! O:) )
Du coup , ce soir je lui ai proposé de lui donner une petite leçon : elle était ravie , ses yeux brillaient ... Elle a tout compris , tout retenu et elle était aux anges !! (oui , me direz-vous , avec une sainte , c'est normal !! :mrgreen: )
Bref , je n'ai pas pu m'empêcher de semer quelques graines , la maman avait l'air plutôt contente , j'espère donc qu'elle décidera de les aider à germer .... :wink:
"Il faut que cela soit si gai , si gai , que l'on ait envie de fondre en larmes ."

Avatar du membre
zende
Messages : 629
Enregistré le : sam. 12 mars, 2011 10:16
Mon piano : Mussard
Localisation : Languedoc-Roussillon, Montpellier
Contact :

Re: élèves et motivations diverses

Message par zende » jeu. 11 août, 2016 12:30

il m'est arrivé par deux fois de guider des enfants de 6 ans et de 8 ans vers le piano, et quand ça fonctionne c'est un grand bonheur

Abegg63
Messages : 786
Enregistré le : mer. 30 mars, 2016 21:05
Mon piano : steinway modèle s 1936
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: élèves et motivations diverses

Message par Abegg63 » jeu. 11 août, 2016 13:34

Je suis d'accord faire découvrir un instrument à un enfant c'est assez magique. D'ailleurs j'ai constaté que les plus jeunes sont souvent très avides d'apprendre. En plus si ça les intéresse ils sont capables de retenir un tas de choses et posent souvent des questions très pertinentes.
De même lorsque je joue plusieurs morceaux à dess très jeunes élèves ou que je leur fais écouter des enregistrements ils sont généralement très ouverts, écoutent volontiers des oeuvres modernes. Quant aux choix des morceaux à travailler c'est pareil généralement ils ont du mal à choisir et j'entends souvent après leur avoir jouer plusieurs ouvres parmi lesquelles choisir "je voudrais tous les jouer".
Moderato si la petite tapotte toute la journée sur votre piano effectivementvous êtes une sainte. N'empêche qu'elle a bien de la chance cette petite fille de découvrir le piano pendant ses vacances.

Abegg63
Messages : 786
Enregistré le : mer. 30 mars, 2016 21:05
Mon piano : steinway modèle s 1936
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: élèves et motivations diverses

Message par Abegg63 » mer. 07 sept., 2016 22:45

Bonsoir la rentrée apporte comme toujours son lot de situations plus ou moins inédites;
Cette fois!ci je ne suis pas directement concernée mais voici une vraie histoire lamentable.
Ma collègue a appris hier qu'un de ses élèves voulait changer de prof pour travailller avec quelqu'un de moins exigeant. En lui disant ça la mère du dit élève ne riait pas, non.
L'élève enquestion n'avait tout simplement pas fait le travail demandé, ma collègue lui a expliqué que c'était pour le faire progresser qu'elle le lui avait donné. Il a fini l'année avec elle mais visiblement le perfectionnement n'est pas le but de cette famille.
Je précise que je connais ma collègue depuis plus de 15 ans c'est une personne ggentille avec les enfants très calme et attentive et très compétente. Généralement ses élèves l'aiment beaucoup. Elle a très mal véécu la situation et franchement je le comprends.
Je précise que le prof moins exigeant c'est pas moi.

Abegg63
Messages : 786
Enregistré le : mer. 30 mars, 2016 21:05
Mon piano : steinway modèle s 1936
Localisation : Puy-de-Dôme

Re: élèves et motivations diverses

Message par Abegg63 » mar. 27 sept., 2016 22:24

Bonsoir je voudrais partager une belle surprise avec vous.
Depuis 3 ans j'ai en cours un ejeune fille qui a maintenant 13 ans;
Elle est très timiide. Normalement elle me parle à peine répond difficilement à mes questions.
Lorsqu'elle joue elle enlève les mains du clavier à la moindre erreur et impossible de lui demander de jouer fort.
Lorsque je lui joue plusieurs morceaux à choisir, panique elle ne sait pas et je finis par lui donner une oeuvre sans être vraiment sûre que ça lui plaise.
Et aujourd'hui elle m'a joué son morceau tout entier sans s'affoler et en plus presque à la bonne vitesse.
Il est vrai qu'elle semble avoir pris de l'assurance depuis la rentrée mais là elle n'était plus la même.
Je suis vraiment contente de l'avoir vue réussir et apparemment se faire plaisir devant le piano. Elle m'a même donné son opinion sur son futur morceau.
Je ne sais pas ce qui s'est passé mais j'espère que le changement est durable.
J'ajoute que pour une fois elle m'a parlé avec de vraies phrases et non de vagues et brèves réponses.

Avatar du membre
Lee
Messages : 11339
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925
Localisation : Ile de France

Re: élèves et motivations diverses

Message par Lee » mar. 27 sept., 2016 22:43

Bravo Abegg d'aider et de contribuer à son développement ! Je m'intéresse à elle, elle me rappelle d'autres. :)

Je ne me considère pas timide mais ma prof actuelle trouve que je ne joue pas assez fort, elle a conseillé que je joue mon piano à queue avec le couvercle fermé. (Je ne fais pas souvent.)

Concernant les nouveaux oeuvres, j'aurais peut-être aussi mal à choisir toute de suite, ton élève n'ose probablement pas te demander rejouer les oeuvres ou le droit de se décider plus tard ! Tu pourrais peut-être faire les enregistrements pour elle ou envoyer les liens pour qu'elle ait plus de temps si tu n'as pas déjà essayé...

Tiens nous au courant ! Bon apprentissage.
Some of us think holding on makes us strong; but sometimes it is letting go. - Hermann Hesse

Répondre