L'improvisation vue par les Pmistes

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
Christof
Messages : 3013
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » jeu. 11 avr., 2019 16:07

Dans ce fil, le concert de Yaron Herman d'hier 10 avril, où l'on parle aussi un peu de l'improvisation

Avatar du membre
Christof
Messages : 3013
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » dim. 28 avr., 2019 15:43

En faisant un peu le ménage dans mon ordinateur, j'ai retrouvé ce fichier. Je ne sais pas vraiment de quand il date car je n'avais pas mis à jour la date d'ans l'enregistreur (un zoom H4N). Peut-être que cela remonte à 2-3 ans ?
Il s'agit d'une improvisation totale à 4 mains... Je me suis assis au piano, ai commencé à jouer, et un ami (le possesseur de ce magnifique piano) m'a rejoint.

Improviser pour découvrir dans l'instant ce qui se jouera, tout oublier, écouter, sur un fil, se deviner l'un l'autre. Essayer d'être comme un grand livre ouvert. Et parfois, qui sait, des moments de grâce ?

Les commentaires sont bienvenus. Que ressentez-vous à l'écoute de cette musique ?
Ecouter

jazzy
Messages : 655
Enregistré le : jeu. 13 juil., 2017 11:11
Mon piano : yamaha cp 50 et piano Scholze
Localisation : AIN

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par jazzy » dim. 28 avr., 2019 17:50

Le moment que je préfère se situe entre 4,45 et 6 mn, où il semble avoir une réelle communication entre vous 2. Difficile d'imaginer que c'est de l'impro spontanée..., sans aucune "préparation".
Mon dernier morceau sur youtube
https://www.youtube.com/watch?v=GN9b1mBjlr4

Avatar du membre
Christof
Messages : 3013
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » dim. 28 avr., 2019 18:33

jazzy a écrit :
dim. 28 avr., 2019 17:50
Le moment que je préfère se situe entre 4,45 et 6 mn, où il semble avoir une réelle communication entre vous 2. Difficile d'imaginer que c'est de l'impro spontanée..., sans aucune "préparation".
Merci pour ton écoute.
Oui, ce passage, un peu comme une fugue qui se construit... Sans aucune préparation, complètement improvisé.
C'est pour cela que je parle dans mon message au-dessus de "moments de grâce".

Avatar du membre
Christof
Messages : 3013
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » dim. 19 mai, 2019 20:55

Improvisation libre sur Round Midnight, en ce dimanche de pluie


N'hésitez pas à laisser des commentaires...

Avatar du membre
mh_piano
Messages : 781
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : numérique Roland DP603/acoustique Erard

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par mh_piano » dim. 19 mai, 2019 21:26

Christof a écrit :
dim. 19 mai, 2019 20:55
Improvisation libre sur Round Midnight, en ce dimanche de pluie
N'hésitez pas à laisser des commentaires...
Merci Christof pour ce joli moment ! Ambiance vraiment agréable qui donne envie en effet de se calfeutrer au chaud quand il pleut dehors.

jazzy
Messages : 655
Enregistré le : jeu. 13 juil., 2017 11:11
Mon piano : yamaha cp 50 et piano Scholze
Localisation : AIN

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par jazzy » lun. 20 mai, 2019 8:53

Souvent, quand j'écoute ce standard de Thelonious Monk je me sens un peu triste. C'est le cas aussi pour ta version, surtout dans la 1ère partie, où, entre autres, des descentes d'harmonies en demi-ton à la main droite (des quartes peut-être?) me font penser à quelqu'un qui, de sa fenêtre regarde la pluie qui tombe tristement... Le temps était bien maussade dans la Bresse hier aussi.
Je me demande si Nougaro n'avait pas un peu cette idée en tête en composant avec Maurice Vander sa belle chanson "la pluie fait des claquettes", chanson que nous jouons dans notre trio, et où chaque couplet se termine par une descente d'accords en demi-tons qui va du B7 (5b) au Fm7?
Belle impro Christof en tout cas
Mon dernier morceau sur youtube
https://www.youtube.com/watch?v=GN9b1mBjlr4

Avatar du membre
Christof
Messages : 3013
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » lun. 20 mai, 2019 10:57

mh_piano a écrit :
dim. 19 mai, 2019 21:26
Merci Christof pour ce joli moment ! Ambiance vraiment agréable qui donne envie en effet de se calfeutrer au chaud quand il pleut dehors.
jazzy a écrit :
lun. 20 mai, 2019 8:53
(...) me font penser à quelqu'un qui, de sa fenêtre regarde la pluie qui tombe tristement... Le temps était bien maussade dans la Bresse hier aussi.
Merci MH piano et Jazzy... Vous résumez très bien ce que je ressentais hier, cette envie de rester calfeutré bien au chaud... Mon piano est juste devant une grande fenêtre d'où je vois toute une partie de Paris, mais hier surtout la pluie qui faisait des dessins sur la vitre... Une rêverie, jouer dans cette émotion, un paysage, des images...des pensées, des souvenirs...
jazzy a écrit :
lun. 20 mai, 2019 8:53
(...) Souvent, quand j'écoute ce standard de Thelonious Monk je me sens un peu triste. C'est le cas aussi pour ta version, surtout dans la 1ère partie, où, entre autres, des descentes d'harmonies en demi-ton à la main droite (...) Je me demande si Nougaro n'avait pas un peu cette idée en tête en composant avec Maurice Vander sa belle chanson "la pluie fait des claquettes", chanson que nous jouons dans notre trio, et où chaque couplet se termine par une descente d'accords en demi-tons qui va du B7 (5b) au Fm7?
La pluie inspire les demis-tons peut-être ?
Hier, je jouais cela aussi... MG, avec des résolutions par demis-tons... :)

jazzy
Messages : 655
Enregistré le : jeu. 13 juil., 2017 11:11
Mon piano : yamaha cp 50 et piano Scholze
Localisation : AIN

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par jazzy » lun. 20 mai, 2019 14:53

Je crois que l'analogie entre les harmonies qui descendent par demi-tons et l'eau qui tombe ou qui coule le long de la fenêtre est facilement perceptible.
De belles lignes mélodiques dans ton impro ...
Mon dernier morceau sur youtube
https://www.youtube.com/watch?v=GN9b1mBjlr4

Avatar du membre
fugue
Messages : 1300
Enregistré le : lun. 21 mars, 2011 9:39
Mon piano : Schimmel 120T

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par fugue » lun. 20 mai, 2019 18:56

Christof a écrit :
dim. 19 mai, 2019 20:55
Improvisation libre sur Round Midnight, en ce dimanche de pluie
Super! :D

Avatar du membre
Christof
Messages : 3013
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » mar. 21 mai, 2019 12:05

Merci Fugue !
Je crois que c'est le plus beau compliment qu'on ne m'ait jamais fait dans Pianomajeur !
Merci, merci, merci

roulroul
Messages : 1592
Enregistré le : dim. 04 févr., 2018 11:08

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par roulroul » mar. 21 mai, 2019 13:49

Pendant que je rédige ce message ( je tape d' un doigt, y a le temps, MDR ) j' écoute Dan Tepfer, proposé + haut, que je ne connaissait pas auparavant. Pas tout, bien sur ( 1 heure 36 mn, tout de même ), je vais voir si je le charge sur une clé pour écoute ultérieure dans ma voiture.
Bouille d' effort de sportif ( je me moque pas...) tout en retenue, passages forts, passages lents, de longs silences, cherche t'il l' inspiration ? des reprises, c'est joué au millimètre, il y a tout les ingrédients du jazz, je ne sais pas si ça se nomme ainsi, je veux pas faire de boulette ici. C'est super. :D

Avatar du membre
Christof
Messages : 3013
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » mar. 21 mai, 2019 16:36

roulroul a écrit :
mar. 21 mai, 2019 13:49
il y a tout les ingrédients du jazz, je ne sais pas si ça se nomme ainsi, je veux pas faire de boulette ici. C'est super. :D
Merci beaucoup pour ton message Roulroul ! Rendre ce fil vivant, comme la musique dont il est question ici...

Oui, je dirais de mon côté : il y a tous les ingrédients d'une liberté (contrainte) au service de la musique.
Mais je ne sais pas si on peut parler vraiment ici de jazz. En fait, comme expliqué dans le message sur Edouard Ferlet, les pianistes classiques, à une époque, savaient improviser. Et puis cela s'est perdu. Il en existe encore, heureusement. Il y en a de gigantesques, tel Paul Goussot (j'en avais parlé dans le forum).

Mais c'est sûr que les pianistes jazz sont tous des improvisateurs..
Dan Tepfer a surtout fait des disques de jazz (mais j'avais mis ici sa reprise de "Billie Jean" de Michael Jackson.
Il fait aussi des recherches sur les sons ["Dan Tepfer a écrit des programmes informatiques sur SuperCollider qui interagissent en temps réel pendant qu'il improvise directement sur son piano, un Yamaha Disklavier. Ainsi, ce qu'il joue peut par exemple être répété comme dans un jeu de miroir, l'aigu devenant grave et inversement, suivant différentes combinaisons rythmiques. Pour accompagner la musique, Tepfer a également écrit des programmes sur Processing14 permettant de visualiser clairement ce qu'il se passe, à l'aide de formes abstraites pouvant évoquer des images astronomiques17,16. Les vidéos publiées sur YouTube sont soigneusement montées par Tepfer, donnant une qualité visuelle unique à ce projet"] .

C'est un artiste qui possède une palette extraordinaire... Et pouvoir dans l'instant, donner sa propre version de chaque variation (il n' a jamais fait la même chose à chaque concert) toujours totalement improvisée, montre l'étendue de son talent. De ses connaissances aussi...Il sait jouer une musique de l'instant. Alors oui, on peut peut-être appeler cela du jazz...
Mais Paul Goussot sait aussi jouer dans l'instant une œuvre de son cru, dans n'importe quel style de musique classique, complètement improvisée et on dirait une composition faite par les plus grands. Ici aussi, tout en retenue, passages forts, passages lents, de longs silences, une musique vivante et majestueuse.
Appelons cela tout simplement : la grâce.

jazzy
Messages : 655
Enregistré le : jeu. 13 juil., 2017 11:11
Mon piano : yamaha cp 50 et piano Scholze
Localisation : AIN

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par jazzy » lun. 19 août, 2019 14:29

Entre création et improvisation, un blues lent en style jazzy enregistré il y a quelques années avec un son de piano électrique:
Mon dernier morceau sur youtube
https://www.youtube.com/watch?v=GN9b1mBjlr4

Avatar du membre
Christof
Messages : 3013
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » lun. 19 août, 2019 15:44

https://www.youtube.com/watch?v=KxNfk_mRX-E : J'adore cet accord de Ré 7 altéré qui tue de la mort à 2'16

jazzy
Messages : 655
Enregistré le : jeu. 13 juil., 2017 11:11
Mon piano : yamaha cp 50 et piano Scholze
Localisation : AIN

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par jazzy » lun. 19 août, 2019 16:52

Ah oui il pète pas mal!(bien que joué un peu fort). Surtout, si j'ai bonne mémoire que la basse est un Lab, triton de Ré...
Mon dernier morceau sur youtube
https://www.youtube.com/watch?v=GN9b1mBjlr4

Avatar du membre
Christof
Messages : 3013
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » dim. 08 sept., 2019 19:47


Avatar du membre
Christof
Messages : 3013
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » sam. 28 sept., 2019 17:36

Une improvisation sur Blue in green, mise aujourd'hui ici dans un autre fil

Avatar du membre
Christof
Messages : 3013
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » sam. 05 oct., 2019 18:19

Je mets aussi ici ce post (déjà mis dans le fil concert), car je pense qu'il a toute sa place dans ce fil.

Hier soir, superbe concert privé de Dan Tepfer ! Dan Tepfer est un jeune pianiste compositeur né en France, de parents américains. Basé à New-York, il a joué avec nombre d’excellents musiciens de jazz, citons par exemple Lee Konitz avec lequel il a fait un merveilleux disque.
Si c'est un jeune pianiste et compositeur, sa discographie frappe déjà par son ampleur et sa profondeur, allant de l’improvisation solo et des duos intimes aux albums de trio, avec des compositions originales.
En tant que compositeur, il est récipiendaire de la bourse Charles Ives de l'Académie américaine des arts et des lettres pour des œuvres telles que Concerto pour piano et vents, créée au château de Prague (qu’il a interprété au piano) et Solo Blues pour violon et piano, créé à Carnegie Hall.

Il a obtenu de nombreux prix, par exemple le premier prix et le prix du public du concours de piano solo du Montreux Jazz Festival, le premier prix du concours du festival de la côte Est et la bourse Cole Porter de l’American Pianists Association.

Réunissant ses études de premier cycle en astrophysique et sa passion pour la musique, son projet actuel multimédia révolutionnaire, "Natural Machines" », intègre aujourd’hui des algorithmes pilotés par ordinateur dans son processus d'improvisation.

Le concert : "Solo Inventions/Réinventions"

Image

Pas de machine ce vendredi soir : juste le pianiste et son piano. l
Comme Dan Tepfer nous l’a expliqué avant de jouer, il adore les Inventions de Bach. Elles font partie des morceaux les plus connus et que les gens aiment le plus car ils sont simples en apparence, et les enfants les jouent quand ils apprennent le piano. Mais en fait, ce sont des morceaux très difficiles parce que dans toute la musique pour piano, c’est sans doute la musique qui est la plus exposée. « Il n’y a en effet aucun endroit pour un pianiste où se cacher dans cette musique, encore plus peut-être que dans tout le reste de la musique de Bach ». C’est donc beaucoup dire.

Peut être le savez-vous (je l’avais mentionné à une époque sur le fil "improvisation" dans le Forum), Dan Tepfer a sorti l'album "Goldberg variations/variations " en 2011, jouant l’aria, puis les variations, et mprovisant aussi sur chacune d'entre elles.
« Ce disque m’a fait prendre un tournant dans ma vie artistique et musicale parce que cela m’a forcé à me replonger dans les bases vraiment de la musique que j’aime et en particulier j’ai repris les cours d’harmonie et de contrepoint pour essayer de beaucoup mieux comprendre ce que faisait Bach dans son travail. Et cela a complètement changé ma manière de voir ce compositeur. J’ai commencé à comprendre, du moins à un premier niveau. Mais j'ai vite réalisé que si je comprenais et était capable d’analyser ce qu’il faisait, de composer aussi des choses dans ce style ou de composer des suites harmoniques qui avaient un sens dans le système tonal de Bach, je ne pouvais pas l’improviser avant d'avoir fait ce disque.
Donc cela fait maintenant cinq ou six ans que je travaille dur. Non pas sur l’idée d’improviser sur le style de Bach, cela ne m’intéresse pas tellement de rentrer en concurrence avec lui (de toute façon c’est une bataille pour moi perdue d’avance), mais sur celle de pouvoir improviser de manière libre, sans idées préconçues au préalable, dans le système tonal qu’utilise Bach. Et non seulement Bach, mais beaucoup d’autres compositeurs de musique classique en particulier, mais aussi de jazz. Je dirais que la totalité des standards de jazz que l’on joue utilise aussi le système d’harmonie tonale, quasiment identique à celui utilisé par Bach. Des petites différence ici et là mais quasiment identique.
Donc j’ai travaillé dur pendant ces cinq-six dernières années sur l’idée de pouvoir improviser des structures harmoniques qui se tiennent, qui aient un sens. Et en même temps je me suis replongé dans les Inventions, musique qui me transporte toujours, même quand je suis triste. »


Et Dan de nous expliquer alors ce qu’il a soudain réalisé :
« Les Inventions sont en fait un exemple parfait de l’approche harmonique de Bach dans sa musique. Si on regarde les Variations Goldberg, c’est un exemple un peu moins évident parce qu’il utilise la même structure harmonique dans chaque variation. C'est-à-dire qu’il joue le thème au début, ensuite chaque variation prend cette même trame harmonique et invente de nouvelles idées par-dessus cette trame. C'est-à-dire que dans les variations Goldberg, le voyage harmonique ne fait pas vraiment partie de l’histoire de chaque variation. Cette histoire on la connaît d’avance, le voyage harmonique est connu d’avance. L’histoire dans les variations Goldberg, le développement qui nous tient à cœur, ce qui nous fait suivre ce qui va se passer, on pourrait dire dans un sens vraiment théâtral, ce n’est pas l’harmonie, c’est plutôt ce que fait Bach avec l’harmonie. » [On rencontre cette similitude dans le jazz : un thème qu’on expose et on va ensuite inventer de nouvelles idées sur ce thème. Sauf que l’harmonie ne fait pas partie de l’histoire. L’harmonie est le support de l’histoire].

Et dans les Inventions, c’est le contraire, et c’est aussi vrai dans la plupart des œuvres de Bach : le voyage est l’harmonie. Dans chaque invention, Bach présente une idée simple, une phrase, qui est notre personnage, qui est à la maison, chez lui, c'est-à-dire dans sa tonalité d’origine. Mais très vite quelque chose se passe : c’est le début du deuxième acte, parce que ce sont des morceaux structurés en trois actes, comme au théâtre. Au début de l’acte II, notre personnage se situe soudainement dans un autre monde, il n’est plus à la maison, il passe par des aventures (harmoniques, structurelles [phrase en miroir, ou à l’envers]). Le personnage se promène à travers différents paysages harmoniques et on le suit.
« C’est cela qui fait fonctionner les morceaux si bien : nous connaissons notre personnage et nous avons envie de savoir ce qui va lui arriver. C’est essentiel, c’est vraiment comme dans une pièce de théâtre. Notre personnage voyage dans tous ces mondes. Enfin, au début de l’acte III, il retourne chez lui, dans sa maison, sa tonalité. Mais il est un peu transformé parce que c’est le but de ces pièces de théâtre en trois actes : on commence et on finit au même endroit. Sauf que le voyage n’a pas servi à rien, on a appris des choses.

Donc en fait les Inventions sont un peu un microcosme parfait, de petits morceaux,
qui démontre cette manière de composer et, de manière évidente très forte, et c’est ce que j’ai voulu arriver à improviser. »


Cela faisait des années que Dan Tepfer souhaitait jouer les Inventions pour ensuite en improviser. Mais il ne savait pas exactement comment les structurer. Mais il y a à peine un mois, il a eu cette idée : « Je me suis dit que Bach avait composé ces Inventions pour ses enfants et ses élèves, pour leur apprendre à composer, leur apprendre à jouer et il en a écrit quinze dans quinze tonalités différentes.
Dans les préludes et fugues, il en a écrit vingt-quatre : c’est le nombre total (en fait quarante-huit, si on considère aussi le livre II). Vingt-quatre, c’est le nombre de tonalités au total : on a douze notes, on peut faire des morceaux à la base de chaque note, dans le mode majeur ou le mode mineur. Donc il y a vingt quatre possibilités.
Bach n’a écrit que quinze Inventions. Il n'en a pas écrits dans les tonalités qu’on pourrait dire « les plus difficiles » : réb majeur, réb mineur, mib mineur, fa#majeur, fa# mineur, lab majeur, lab mineur, sib mineur et si majeur. Il devait penser que cela ne servait pas forcément à grand-chose de concocter des morceaux dans ces tonalités difficiles pour ses élèves, qui étaient souvent des enfants ou des adolescents. »


Et donc ce vendredi-soir, Dan Tepfer a joué les Inventions, rajoutant en totale improvisation celles des tonalités manquantes.

J’adore les musiciens de cette trempe qui se mettent dans un danger total (aucune partition devant lui) et improvisation complète sur les Inventions manquantes. Une heure quinze de musique, dans une beauté absolue. Une magie. Et cette montée dans les cieux avec son invention en si majeur. Une musique de l’instant, qui n’a existé qu’à cet instant, qui ne sera jamais rejouée, immanente désormais dans tout l’univers.

Une bonne occasion de redécouvrir ces Inventions, et d’en travailler ou retravailler certaines.

Écouter le concert
Modifié en dernier par Christof le mar. 11 août, 2020 13:04, modifié 1 fois.

Ninoff
Messages : 658
Enregistré le : ven. 11 janv., 2019 11:51
Mon piano : Bechstein

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Ninoff » sam. 05 oct., 2019 19:58

Merci de ce partage.
Dan est un musicien incroyable :
«  Interprète, improvisateur et surtout compositeur.
Je comprends un peu mieux son penchant pour la musique de JS Bach ayant suivi des études poussées de Physique et Mathématiques .
Comme derrière les chiffres il existe un langage caché, il en va de même pour la musique et je crois encore plus chez Bach.
J’ai souvent eu ce sentiment dans l'étude d’oeuvres de JS Bach, de découvrir après un long moment un discours d’une émotion très subtile.
Je pensais qu’en ces temps classiques il était de bon ton de ne pas dévoiler facilement ses sentiments d’ou une certaine âpreté et rigueur.
Quel génie...
Christof, il va falloir te mettre aux inventions...
Inventions- Improvisations on est très proche et cela devrait te ravir..
Bon WE

Répondre