L'improvisation vue par les Pmistes

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
pianojar
Messages : 6498
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par pianojar » mer. 27 avr., 2016 10:02

Non je ne connaissais pas cette version sur un tempo assez lent mais pas désagréable.
Le joues-tu au fait car pour ma part je n'ai jamais réellement réussi à dépasser la massacre en règle (comme malheureusement bcp de pièces de Jarrett qui sont pour ma défense très difficiles à jouer au niveau du "temps" et des doigts) notamment dans la partie centrale que je n'arrive pas à jouer (donc je remplace par un raccord de mon cru :( ).
Ce thème par sa simplicité et son évidence doit être un régal pour un vrai improvisateur
Sinon il ya cette belle version sur cet album que j'ai acheté récemment
https://www.amazon.fr/Notes-Heart-Music ... f+wakenius
Ulf Wakenius Memories of tomorrow
Du reste je trouve que c'est un thème qui sied bien aux guitaristes par sa douceur et son atmosphère très "Methenienne" !
Ballestrero Liberti duo

Avatar du membre
Christof
Messages : 2357
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » mer. 27 avr., 2016 11:13

Oui, je le joue, mais comme toi, je ne suis pas à la lettre la partie centrale, je préfère y improviser dans mon propre style, en gardant l'esprit du morceau.
J'ai la chance d'être un droitier contrarié (vachement rare), c'est à dire que je suis droitier de naissance, mais à la suite d'un accident à un doigt de la main droite quand j'étais très très jeune (moins de 18 mois), je suis passé à l'autre main, d'abord pour tenir ma fourchette, puis pour finalement tout faire (écrire, dessiner..). Du coup, je ne sais pas vraiment quelle est ma main directrice... (mais cela doit être un peu bizarre la connexion des aires dans mon cerveau...)

Tu as raison, c'est un thème qui se prête bien au duo guitare/contrebasse.
A propos de duo guitare/contrebasse, j'imagine que tu connais Beyond the Missouri Sky, disque magnifique de Path Métheny et Charlie Haden ?

pianojar
Messages : 6498
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par pianojar » mer. 27 avr., 2016 11:38

Oui Missouri sky est en bonne place dans ma discothèque, il est même rangé dans la partie des incontournables que j'écoute régulièrement :D

Wandarnok
Messages : 1921
Enregistré le : mar. 24 sept., 2013 12:41

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Wandarnok » mer. 27 avr., 2016 13:51

pianojar a écrit :Oui Missouri sky est en bonne place dans ma discothèque, il est même rangé dans la partie des incontournables que j'écoute régulièrement :D
Idem. Très agréable à écouter, surtout une bonne chaine.
PS: il me semble que ce CD a déjà été cité sur PM, je ne sais plus où...
8)

Avatar du membre
Christof
Messages : 2357
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » lun. 02 mai, 2016 11:55

Une impro, jouée samedi
https://soundcloud.com/christof-jacquemin/impro

Et spécialement pour toi, pianojar, qui adore Jarrett
https://soundcloud.com/christof-jacquem ... y-southern

Je suis ouvert à toute les critiques, chance de moindre sottise.

Christof

pianojar
Messages : 6498
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par pianojar » lun. 02 mai, 2016 12:15

J'ai rajouté en "tête de gondole" :mrgreen:
Si tu veux donner des titres dis moi : pour la première j'ai mis la date avec le nom d'un thème mais comme il y en a plusieurs... Disons que c'est le plus facilement reconnaissable pour les "non-jazzeux"
J'avais du reste pensé à mettre dans le fil grands solos celui de Brad Mehldau qui termine son morceau (un pur chef d'oeuvre)

Avatar du membre
Oupsi
Messages : 4380
Enregistré le : ven. 31 juil., 2009 14:06
Localisation : S.-O.

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Oupsi » lun. 02 mai, 2016 12:23

J'ai enfin pris le temps de parcourir un peu ce fil. J'ai lu avec grand intérêt le petit texte de Christof viewtopic.php?f=1&t=17161&start=40#p287609. Plus que de l'intérêt, d'ailleurs. J'ai beaucoup de mal à expliquer ce que je ressens, mais je vais essayer: cela fait un certain temps que j'essaye (en jonglant entre un travail chronophage etc bref la vie d'amateur pas libre de son temps) d'apprendre le vocabulaire qui ouvrirait les portes de l'improvisation, et je ressens intuitivement que l'accès à l'improvisation est quelque chose de fondamental, dont l'impossibilité pour l'instant me fait un peu souffrir (je ressens cette case vide, ce manque, comme quelque chose qui veut vivre et ne le peut pas pour l'instant). J'écoute avec fascination les improvisateurs. Bref je vais me débrouiller pour consacrer un temps quotidien à entrouvrir cette porte. Je reviendrai souvent sur ce fil. Un grand merci d'avoir mis des mots sur cette pratique. Ce n'est pas facile d'écrire sur la musique et de communiquer quelque chose par définition d'aussi évanescent. Si vous avez le temps, et l'envie, n'hésitez pas à décrire concrètement des aspects de cette pratique qui vous tiennent à coeur, ça pourrait sans doute donner d'utiles clés ou orientations de travail et d'exploration aux personnes comme moi, qui tâtonnent.

pianojar
Messages : 6498
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par pianojar » lun. 02 mai, 2016 12:34

Christof a écrit : Je suis ouvert à toute les critiques, chance de moindre sottise.
Christof
Au moins maintenant pour le Pmistes qui ne connaissaient pas l'impro, ils ont un bel exemple d'mprovisation empreint d'une musicalité superbe =D>
Quant aux critiques, ce serait diffcile pour moi tant les différences de niveau sont énormes. C'est un peu comme si je voulais aire une analyse technique des études d'Okay !

Avatar du membre
Christof
Messages : 2357
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » lun. 02 mai, 2016 14:27

pianojar a écrit :
Christof a écrit : Quant aux critiques, ce serait difficile pour moi tant les différences de niveau sont énormes. C'est un peu comme si je voulais faire une analyse technique des études d'Okay !
Tu sais, je ne suis pas d'accord avec toi. Critiquer n'est pas une question de niveau. Chaque remarque est intéressante. Chacun peut dire avec ses mots, souvent porteurs d'une belle vérité. Et puis, essayer de dire, c'est aussi aller chercher en soi une espèce de "rassemblement des choses" et faire aussi ainsi des progrès pour sa propre musique. Dire aussi pour reprendre l'émotion première, ce qui échappe aux mots, la rencontre. Ce qui est sauvé par la musique, par la peinture, par tous les arts. Je sais que tu connais extrêmement bien la musique jazz (notamment par les références que tu cites) et tu connais bien mieux le répertoire classique que moi.
Tu as une foule de choses à dire.
Christof

pianojar
Messages : 6498
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par pianojar » lun. 02 mai, 2016 15:00

Oui certes mais entre connaitre, dire et faire il y a un monde, voire un gouffre.
Ce qui est évident c'est que tu as une grande connaissance des harmonies et des relations entre elles, comment lier tout celà au sein d'une improvisation. Par ailleurs tu sembles à l'aise dans beaucoup de styles différents, mais celà n'est pas étonnant du fait de ton parcours de pianiste de bar dans tes plus jeunes années (tu ne joues plus du reste dans ce contexte ?).
Le stade supérieur serait alors peut-être d'oublier tout ce que tu sais pour dire ce que tu es mais là c'est l'interminable débat sur la création qui resurgit (comment transformer une sonnerie de salle de concert disque le plus vendu au monde .....) En tout cas il est sûr que d'écouter tes impros donne envie de progresser d'une part mais d'autre part en pointant sur ses propres (ce ne sont même pas des défauts puisque jamais d'apprentissage) lacunes, cela montre la longueur du chemin à parcourir mais bon comme chacun le plaisir est dans le voyage pas dans la destination ! :D
Et si l'écoute des diverses contributions postées ici peut permettre à certains de découvrir cet aspect du piano (quel que soit le style) alors c'est déjà une grande victoire car le monde de l'improvisation, que l'on y aille avec armes et bagages ou juste son désir de faire autre chose, est un endroit fantastique où il peut se passer bien des choses.

Avatar du membre
Christof
Messages : 2357
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » lun. 02 mai, 2016 15:21

Oupsi a écrit : Si vous avez le temps, et l'envie, n'hésitez pas à décrire concrètement des aspects de cette pratique qui vous tiennent à coeur, ça pourrait sans doute donner d'utiles clés ou orientations de travail et d'exploration aux personnes comme moi, qui tâtonnent.
... j'essaye (en jonglant entre un travail chronophage etc bref la vie d'amateur pas libre de son temps) d'apprendre le vocabulaire qui ouvrirait les portes de l'improvisation, et je ressens intuitivement que l'accès à l'improvisation est quelque chose de fondamental, dont l'impossibilité pour l'instant me fait un peu souffrir (je ressens cette case vide, ce manque, comme quelque chose qui veut vivre et ne le peut pas pour l'instant).
Bonjour Oupsi
Vous écrivez (mais peut-être peut-on se tutoyer) "j'essaie d'apprendre le vocabulaire qui ouvrirait les portes de l'improvisation". Pourriez-vous m'en dire plus ? Ce serait pour moi une bonne base pour mieux répondre.

"Ce manque comme quelque chose qui veut vivre et ne le peut pas pour l'instant".
Je pense tout d'abord qu'il faut s'enlever cela de la tête. L'improvisation me semble tout d'abord une disposition d'esprit. Souvent, il y a cet adage : certains ont ce don, d'autres pas, mais le plus grand nombre ne l'a pas". En fait, j'imagine que cette assertion a beaucoup à voir dans notre façon de vivre la musique. Le pianiste Kenny Werner dit souvent "si vous pouvez parler, vous pouvez jouer".
Une des premières choses est tout d'abord de s'enlever cette peur. Nous avons été programmés pour avoir peur de jouer... On est trop souvent piégé soi même dans ce qu'on va d'abord juger "d'acceptable", esprit conscient qui freine notre créativité. Alors tout d'abord céder le contrôle, ouvrir les vannes, comme une libération. Je suis convaincu que chacun, s'il sait se mettre dans un certain état d'esprit (cela se travaille, j'en reparlerai), avec son niveau, peut improviser et sentir cela comme étant de plus en plus naturel. Une fois que l'on est passé de "l'acceptable" à l'"inévitable", la créativité affleure.
Et puis, je pense, mais c'est juste un avis, que la profondeur musicale, l'essence, n'est pas de "mieux" jouer, mais de jouer de façon plus "organique". descendre au plus profond dans notre lumière, à l'essentiel. Un lieu d'exaltation, peuplé de fugaces moments de grâce au pays enchanté des dieux et des petits riens. Etre comme des enfants et permettre à la musique de nous traverser et de faire son travail.

PS : j'adore ce forum. Je ne sais qui a eu l'idée au départ, mais c'est merveilleux.
Christof

Avatar du membre
Christof
Messages : 2357
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » lun. 02 mai, 2016 15:33

pianojar a écrit : Le stade supérieur serait alors peut-être d'oublier tout ce que tu sais pour dire ce que tu es
C'est le plus beau des programmes.

Avatar du membre
Christof
Messages : 2357
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » lun. 02 mai, 2016 15:44

pianojar a écrit :J'ai rajouté en "tête de gondole" :mrgreen:
J'avais du reste pensé à mettre dans le fil grands solos celui de Brad Mehldau qui termine son morceau (un pur chef d'oeuvre)
Oui !

Avatar du membre
Oupsi
Messages : 4380
Enregistré le : ven. 31 juil., 2009 14:06
Localisation : S.-O.

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Oupsi » lun. 02 mai, 2016 15:51

(moi aussi j'adore ce forum)

(et oui bien sûr que l'on peut se tutoyer, c'est même la pratique majoritaire sur le forum)

Donc, pour répondre à la question.
J'ai deux manières "d'improviser"

La première est que j'ai une petite phrase dans la tête, qui me vient par exemple en marchant. Au fil de la promenade, j'essaye de la retenir, d'imaginer des petites choses à ajouter ensuite pour la développer, et en rentrant à la maison je me mets au piano et j'essaye tout d'abord de retrouver ma petite phrase puis d'avancer dans les mini-développements. (je précise, pour que personne ne s'emballe, qu'il s'agit vraiment de mini-phrases, des mini-cellules, vraiment ça fait quelques secondes pas plus). Puis l'imagination s'épuise et je n'ai plus d'idées et c'est fini.

La deuxième est de commencer à jouer un arpège par exemple, puis je brode au hasard et je tente de développer, avec des rythmes, des retournements, des trilles, des sauts; là il y a un espèce de plaisir physique au clavier, et aussi l'écoute du son pour le son, j'aime bien ça, mais c'est décousu et surtout par moments je voudrais intérieurement que l'accord suivant sonne "comme ci" (j'entends intérieurement quelque chose) et je ne sais absolument pas à quoi ça correspond sur le clavier, je cherche, je ne trouve pas, ça se mélange avec ce que j'ai dans la tête et hop c'est perdu. C'est là ou je pense que l'apprentissage de la grammaire musicale m'aiderait, parce qu'au lieu d'entendre un son intérieur je saurais que ce que j'ai envie d'entendre c'est un accord Nom de l'Accord et donc je saurais le jouer. Par exemple. Ou une modulation ou autre chose. Donc depuis quelque temps j'étudie l'harmonie dans mon coin. Je vois que dans les partitions de jazz les choses sont notées assez différemment. Je pioche à droite à gauche. En commençant à déchiffrer du jazz je me rends compte de la diversité des accords, de choses très belles et surprenantes quand on n'a joué que du classique, c'est une transformation et éducation de l'oreille; ça m'intéresse beaucoup.
Voilà, pour te donner une idée du stade où j'en suis en impro! Balbuciement... :)
Quand je dis que ça me manque, je vais reprendre ta formule ou plutôt celle que tu cites: "si tu sais parler, tu sais jouer"; en musique j'ai l'impression (au stade d'élève où j'en suis) de parler une langue de manière très hésitante, et ayant appris à conjuguer le plus que parfait du subjonctif, mais sans utiliser spontanément le présent. J'adore les temps sophistiqués, j'adore la finesse de l'alexandrin, mais je voudrais dire quelque chose de spontané au présent de l'indicatif.

Avatar du membre
Lee
Messages : 11345
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Lee » lun. 02 mai, 2016 16:35

Oupsi a écrit :je voudrais intérieurement que l'accord suivant sonne "comme ci" (j'entends intérieurement quelque chose) et je ne sais absolument pas à quoi ça correspond sur le clavier, je cherche, je ne trouve pas, ça se mélange avec ce que j'ai dans la tête et hop c'est perdu.
Absolument pareil, merci d'être là pour le décrire. Et comme d'habitude, tu persistes quand j'ai laissé tomber il y a longtemps en me disant quil y a des gens qui parlent cette langue à la naissance, pourquoi je chercherais l'apprendre mot par mot. Bravo à toi et tes demarches. =D>
“Wrong doesn't become right just because it's accepted by a majority.” - Booker Washington

Avatar du membre
Christof
Messages : 2357
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » lun. 02 mai, 2016 16:45

et aussi l'écoute du son pour le son, j'aime bien ça, mais c'est décousu et surtout par moments je voudrais intérieurement que l'accord suivant sonne "comme ci" (j'entends intérieurement quelque chose) et je ne sais absolument pas à quoi ça correspond sur le clavier,
En fait, c'est très dur à expliquer, dans ce cas, il ne faut pas se dire "je voudrais l'accord suivant comme ci" mais laisser faire, comme si c'était déjà là, inévitable. Avoir aussi le réflexe, si tout d'un coup un accord se glisse de lui même et qu'il sonne, se figer laisser ses doigts bien en place, puis le noter sur une partition (mais aussi en pouvant répéter ce qu'il y avait juste avant. Un accord ne sonne pas comme ça, c'est d'où il vient qui lui donne aussi sa grandeur. Ensuite s'amuser à jouer avec.
Bien sûr, l'improvisation ne sort pas de rien, il y a une certaine pratique du clavier qui va de pair.
Mais par exemple, si mélodie te vient, essaie de trouver avec quelle(s) note de basse(s) on peut la jouer. Alors c'est sûr que si on est plutôt du monde classique, la basse sera un peu "téléphonée", mais ce n'est pas grave. Ce qui compte, c'est de tout de même pouvoir inclure cette phrase dans une assise.
Ensuite, répéter la phrase en essayant de l'harmoniser.

Pour l'harmonie, voila ce que je conseille (mais là, c'est de l'apprentissage, mais cela servira beaucoup après pour l'impro)
Imaginons que la première note soit un Si (le si juste au dessus du si de la clé de sol), et imaginons qu'on se dise : tiens la basse de do me plaît.
La fonction du si par rapport à cette basse de do, c'est d'être la note 7ème majeure de do.
Donc là, on a plusieurs possibilités, par exemple de penser qu'on a affaire à un accord de do maj7, ou aussi d'un do mineur maj 7.
Prenons le cas du do maj7.
Dans un accord de do maj 7, on a les notes suivantes : do, mi (tierce), sol (quinte) , si (majeure 7).
1ère règle à savoir : une fois qu'on a la note du haut (le si), on place la tierce (mi) immédiatement en dessous (si jamais la mélodie (note du haut) avait fait la tierce, il faudrait alors redoubler la tierce aussi un octave plus bas).
2ème règle : la basse doit être à une dixième de la tierce (c'est pas toujours vrai, mais disons que c'est ce qu'il faut faire le plus souvent).
4ème règle : la MG joue 1 et 5, ou 1 et 7. Ici, comme la 7e est jouée à la main droite (le si), jouer plutôt la quinte à la main gauche. (à savoir aussi
que lorsqu'on a le choix (parce que par exemple la mélodie est la note de tierce) de jouer 1 et 5 ou 1 et 7, on favorisera 1 et 5 si on commence a être vraiment dans le grave du piano)
Du coup, avec le si en mélodie, on aura l'accord suivant : MG : do, sol, main droite : mi, si

imaginons donc que l'on a une mélodie (je dis un peu n'importe quoi) qui fait, en montant : si, ré, mi, sol, fa et qu'on veuille mettre un accord sur le fa, et qu'on se dise qu'un ré en basse serait très bien.... La fonction du fa par rapport à la basse de ré, c'est d'être la tierce mineure du ré. Donc l'accord est un ré mineur. En jazz, on rajoute souvent des 7ème... et donc on va se dire par exemple que l'accord est un ré mineur 7 (7, c'est le nom de la note 1 ton sous la fondamentale (la 7ème mineure), donc comme la fondamentale est un ré, la note 7ème mineure est un do.
Donc si j'applique les règles citées précédemment : à la main droite je jouerai le fa (qui est la tierce et donc comme je l'ai dit, je vais doubler aussi cette note à l'octave inférieur), et je partirai de cette note inférieur pour trouver où est ma basse (c'est à dire à une dizième plus bas que ce ré).
A la basse j'ai le choix : soit je joue 1 et 5, ou 1 et 7 (donc soit ré et la, soit ré et do). Le son va dépendre du piano. On va plutôt choisir 1 et 5 à la main gauche, ce qui fait qu'on aura : MG : Ré, la, et MD : fa do fa...

Dernière petite chose à savoir : sur un accord maj 7, on peut très souvent rajouter la note 9ème, c'est à dire la note 1 ton au dessus du nom de la fondamentale. Par exemple, sur un C maj 7, on peut rajouter le ré (mais bien sûr, il faudra le jouer près de la tierce du haut...). On peut aussi se dire qu'on peut remplacer la quinte par la sixte (si la mélodie le permet)...
Idem sur un accord mineur 7, on peut rajouter une 9eme, et puis on peut essayer de voir ce que donnerait une quinte bémol au lieu d'une quinte (mais là c'est pareil, cela dépend de la mélodie, et attention, jouer une quinte bémol dans les graves, ça peut faire mal...

La prochaine fois, j'expliquerai ce qu'on peut faire avec les accords 7.

Je te conseille de prendre un thème de jazz simple, par exemple Autumn leaves, et d'appliquer ce que je viens d'expliquer... Tu vas voir comment fonctionne l'harmonie... Si tu n'as pas la grille, je peux te l'envoyer en message perso....

Christof
Modifié en dernier par Christof le lun. 02 mai, 2016 16:51, modifié 2 fois.

Avatar du membre
Christof
Messages : 2357
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » lun. 02 mai, 2016 16:47

Pardonnez moi de vous abreuver à ce point... Je ne sais pas ce qui est des "bons usages" dans ce forum..

J'ai retrouvé cela, je ne sais plus trop d'où ça sort...
Je ne résiste pas à le poster ici

L'élève : - Maître, apprends-moi à improviser.
Le maître : - L'improvisation ne s'enseigne pas.
L'élève :- Mais je veux être un disciple...
Le maître : - Sois ton propre maître, connais-toi toi même.
----------------------
L'élève : - Le secret détenu par les Anciens serait-il intransmissible ?
Le maître :- Tu n'auras pas mon secret...
L'élève : - Mais pourquoi toute cette ombre ? Où est la clé qui assure l'entrée de la connaissance ?
Le maître :- Dans un lieu impossible à prendre...
L'élève :- Mais alors, ne serais-tu qu'un imposteur ?
-------------------

L'élève :- Maître, apprends-moi à improviser.
Le maître : - Le jazz, c'est les II -V-I. Voilà, travaille les II -V-I.
L'élève :- Merci maître.

Trois semaines s'écoulent

L'élève : - Maître ; j'ai travaillé les II -V - I. Est-ce que je sais improviser ?
Le maître : - Travaille le jazz à tous les tempi, dans toutes les tonalités...
L'élève : - Merci maître.

Un an après

L'élève :- Maître, je sais jouer à tous les tempi, dans toutes les tonalités. Est-ce que je sais jouer ?
Le maître : - Et le locrien ? Et le mixophrygien ? et la substitution patatonique ?
L'élève : - Merci maître.

Sept mois plus tard

L'élève : - Maître, je connais le la bémol 32 et le contrelydien. Est-ce que je connais l'improvisation ?
Le maître : - Pas encore. Tiens, voici encore des patterns, des moulures et puis encore des riffs
L'élève : - Merci maître.
---------------------------
Trois ans après

L'élève : - Maître, apprends-moi à improviser.
Le maître : - Médaille de saxophone? Diplôme de piano? Certificat de solfège? Agrégation de contrepoint ?
Vous savez, les temps ont changé. L' improvisation ce n'est plus ni pour les fumistes, ni pour les illettrés.
--------------------
Une an plus tard

L'élève : - Maître, apprends-moi à improviser.
Le maître : - Mais, fais ton truc !

L'élève joue.

Le maître : - Yeah, man.
L'élève - Mais que faut-il apprendre ?
Le maître - Yeah, man, fais ton truc.

L'élève joue, hésite, s'arrête.

Le maître : - Joue, yeah, joue.
--------------------

L'élève : - Maître, apprends-moi à improviser.
Le maître : - Tiens petit. Ecoute-moi Bix. Tu connais Bix Beiderbecke ? Tu sais, il était un peu fou, il jouait en pleine nuit.
L'élève : - Ah ?
Le maître : - Et puis Dizzy ? sa trompette coudée ! (il lui explique pourquoi sa trompette est coudée). Ecoute-moi ça,. avec Max Roach. On sent qu'il a écouté Bird, mais avec un peu de Fats et de Clifford, et des restes de tailgate. Et les rim shots de Max ?
L'élève : - Oh oui.
Le maître : - Et tu connais l'histoire de Mingus et de Duke ? (Il lui raconte l'histoire de Mingus et de Duke; il rit).
L'élève : - Incroyable.
Le maître : - Et petit, tu sais ce qu'Ella a fait à Roy avec le J.A.T.P (Jazz At The Philarmonic) ?
L'élève : - Non.
Le maître : - Et puis le coude de la trompette de Dizzy ? (Il lui explique pour la deuxième fois pourquoi la trompette est coudée: l'histoire est un peu différente de la première).
L'élève : - Euh.

Le maître - Et Cannonball ? Tiens, petit, voilà une photo (il monte sur un tabouret et sort une pile de photos).Une photo de Cannonball qui faisait un gig avec Sarah, dans l'Iowa en 59. Il lui montre aussi celle-là avec un large clin d'oeil : ça, c'est Roy avec Fatha, petit.
L'élève : - Ah, bon.
Le maître : - Et puis Dizzy ? Tu savais que sa trompette était coudée? Attends, petit, je vais te raconter pourquoi.

-----------------------
L'élève : - Maître, apprends-moi à improviser.
Le maître : - L'improvisation, c'est la fête. Prends ton instrument, caresse-le. Écoute les sons de la vie, le silence de la nuit, le murmure des amoureux.
L'élève : - ...

Le maître : - Écoute les coulées du plaisir, le cri de la joie ! Fais craquer ton être, déchire ton âme.
L'élève : - ...
Le maître : - Brûle tes désirs, joue l'instant de ta mort.
L'élève : - Mais maître, apprends-moi à improviser...

Avatar du membre
Oupsi
Messages : 4380
Enregistré le : ven. 31 juil., 2009 14:06
Localisation : S.-O.

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Oupsi » lun. 02 mai, 2016 16:57

=D>
waouhhhhhh!

j'imprime tout ça, je vais explorer, un immense merci!!

bon là c'est :

deux minutes après

il me reste donc en gros 7 à 8 ans. :D

Avatar du membre
Christof
Messages : 2357
Enregistré le : lun. 18 avr., 2016 17:08
Mon piano : Yamaha G3
Localisation : Paris 75020

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Christof » lun. 02 mai, 2016 17:08

C'est pour rire...

non, tu verras, cela vient très très vite... Tout est question de la façon de le transmettre

Avatar du membre
Oupsi
Messages : 4380
Enregistré le : ven. 31 juil., 2009 14:06
Localisation : S.-O.

Re: L'improvisation vue par les Pmistes

Message par Oupsi » lun. 02 mai, 2016 17:11

une autre petite histoire zen, à titre de remerciement :)

viewtopic.php?f=1&t=15112&p=240756&hili ... al#p240756

Répondre