Les gestes "pour faire joli"

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

BluePhoenix05
Messages : 2117
Enregistré le : sam. 10 août, 2013 11:32
Mon piano : The piano chooses the pianist!

Les gestes "pour faire joli"

Message par BluePhoenix05 »

Dans un morceau, lorsqu'une des mains de joue pas, vous arrive-t-il de faire des gestes qui n'ont aucun impact direct sur la production sonore, mais sont essentiellement "esthétiques" ou bien "matérialisent" votre musicalité ? Je parle surtout des gestes des membres supérieurs et pas forcément du reste du corps (mais on peut en parler si jouer du piano vous donne en même temps envie de danser :D )

Par exemple les "finitions" de fin de phrase avec des jolies courbes en l'air ; ou bien des "atterrissages planés" juste avant de commencer une nouvelle ; les déplacements/sauts gracieux qui prennent leur temps ; les mains qui "arrachent" le clavier brusquement après un accord déchirant ou qui foncent dessus de façon théâtrale...

Je crois de mon côté que j'en fais très peu (sinon vous me direz dans le cas contraire... :roll: ), sauf peut-être parfois en toute fin de morceau si le caractère brillant s'y prête :oops: . Je cherche plutôt à ce que mes gestes aillent à l'essentiel, "sans chichis". Déplacements "instantanés" qui préparent les notes à venir, mains près du clavier, etc. Après avoir eu l'occasion de voir et écouter il n'y a pas longtemps deux élèves de ma prof en concert, j'ai constaté qu'eux non plus ne rajoutaient quasiment pas de gestes "jolis" superflus.

Quand j'étais plus jeune au conservatoire, je me souviens de mon prof qui me faisait une démo d'un passage au piano, souvent agrémentés de gestes gracieux "en l'air", et j'essayais de lutter pour ne pas imiter ses gestes pour plutôt trouver "mes" propres gestes, d'autant plus que l'accent était censé être sur comment produire un son différent ou jouer le passage différemment (donc il ne s'agissait pas de reproduire ses "jolis gestes" qui ne changeraient rien au son #-o ). Faire des gestes "jolis" conduit aussi à devenir un peu trop "self-conscious" et se demander si ce qu'on fait est suffisamment joli ou non...
Julien84
Messages : 779
Enregistré le : dim. 03 mai, 2015 14:18
Mon piano : Yamaha N1
Contact :

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par Julien84 »

Je les fais de façon automatique!! C'est devenu naturel et peut-être que ces gestes qui peuvent sembler superficiels, sont pour moi apparus de façon tout aussi naturelle.
Un exemple: dans l'opus 25 n° 11 de Chopin (dont je ne joue que la première page, le reste est trop difficile pour moi :oops: ) j'effectue après le mi aigu sur la demi-cadence, une sorte d'impulsion vers le haut avec la main fermée; j'ai ainsi l'impression d'un plus grand éclat de la note, de plus de brillance. Un peu comme dans cette vidéo, à 0.37:

https://www.youtube.com/watch?v=Bj5Mp31nZlA
Gracou
Messages : 2078
Enregistré le : mar. 19 juin, 2012 14:31

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par Gracou »

Pendant longtemps, j'étais de l'école du zéro mouvement superflu, jusqu'au jour où un prof a mis le doigt dessus et m'a dit que ma posture était étriquée, un peu "computer" (comme devant un ordi, en somme). Je crois que je n'aimais pas laisser paraitre certaines choses au "public". C'est difficile à expliquer. C'est comme si je me devais de rester impassible. Je suis aujourd'hui convaincu que c'était une erreur.

L'excès inverse n'est pas forcément mieux. Le trop de geste, d'emphase, de ressenti exagéré est parfois un peu comique. J'ai une collègue très "remuante", mais c'est sa manière de s'immerger dans la musique qu'elle joue, de la vivre. Les premières fois que je lui ai tourné les pages, il m'est arrivé de le faire un peu trop tôt, prenant son mouvement de tête pour un signal (et franchement, il y avait de quoi #-o ), alors que c'était juste un mouvement pour elle "naturel", pour suivre la musique. :mrgreen:
La différence entre un fou et moi, c'est que je ne suis pas fou. Salvador Dali.
Wandarnok
Messages : 1921
Enregistré le : mar. 24 sept., 2013 12:41

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par Wandarnok »

J'aime bien ce sujet Blue, et je partage ton point de vue global sur l'économie de gestes.
Pour ma part, j'ai même une réaction épidermique sur les vidéos pleines de gestes inutiles, pleines d'un jeu "maniéré".
C'est rare chez les concertistes et les grands amateurs.
Mais le nombre de videos que je vois où des pianistes d'un niveau intermédiaire caressant sans cesse les touches (après production du son),visiblement pour faire "joli", font des battements verticaux de poignets etc...
C'est atroce, insupportable. :evil:
Je ne m'explique pas cette réaction épidermique. Lang Lang à coté passe très bien, pour vous dire... :shock: :?
A haut niveau, il y a bien sur des gestes, mais c'est pour dissiper de l'energie, retrouver une detente, etc..
Cela passe très bien, car on voit toute suite le lien avec ce qui vient d'être joué.
8)
Avatar du membre
Okay
Messages : 5212
Enregistré le : mar. 13 juil., 2010 17:32

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par Okay »

Je crois que j'en fais pas mal. Je surveille davantage les gestes qui crament de l'énergie pendant qu'on joue, mais lorsque c'est moins le cas, je ne censure pas et laisse ce qui vient comme ça vient. Je remarque aussi que jouer en public ou seul fait une différence importante. J'ignore si le fait d'être "vu" peut me conduire a rajouter une composante visuelle (je n'espère pas, ce serait assez artificiel, difficile à déterminer), ou bien si c'est l'implication émotionnelle très supérieure qui donne naissance ou amplifie certains de ces gestes. Je sais que je peux élargir la rotation du poignet dans une ligne mélodique, arracher des accords comme tu dis, prendre plus de hauteur, faire un vibrato sur une touche déjà attaquée, etc. Mais je crois que chez moi ces gestes en plus viennent plutôt du buste et de la tête. Je peux parfois avoir la tête très proche des touches lorsque je cherche quelque chose de précis, ou au contraire regarder loin devant moi voire en l'air. Il y a également l'occupation du pied gauche qui change. Sur un bon piano il est presque en permanence prêt sur l'una corda car je l'utilise pas mal (à l'instar du droit positionné sur la pédale forte), tandis que chez moi il est plus libre.
Gracou
Messages : 2078
Enregistré le : mar. 19 juin, 2012 14:31

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par Gracou »

Okay a écrit :J'ignore si le fait d'être "vu" peut me conduire a rajouter une composante visuelle (je n'espère pas, ce serait assez artificiel, difficile à déterminer), ou bien si c'est l'implication émotionnelle très supérieure qui donne naissance ou amplifie certains de ces gestes.
Je pencherais pour la deuxième proposition, me concernant, encore qu'il peut m'arriver de faire tout un tas de gestes "accessoires" la maison si je suis vraiment dedans. Mais au final, sont-ils si "accessoires" ?
La différence entre un fou et moi, c'est que je ne suis pas fou. Salvador Dali.
pianojar
Messages : 7358
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par pianojar »

Wandarnok a écrit : A haut niveau, il y a bien sur des gestes, mais c'est pour dissiper de l'energie, retrouver une detente, etc..
Cela passe très bien, car on voit toute suite le lien avec ce qui vient d'être joué.
8)
Ce qui est totalement en osmose avec la musique chez un Lang Lang ou Fazil Say, devient chez un pianiste moyen rapidement ridicule surtout si c'est de l'imitation sans lien avec le discours musical.
Avatar du membre
Okay
Messages : 5212
Enregistré le : mar. 13 juil., 2010 17:32

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par Okay »

Gracou a écrit :
Okay a écrit :J'ignore si le fait d'être "vu" peut me conduire a rajouter une composante visuelle (je n'espère pas, ce serait assez artificiel, difficile à déterminer), ou bien si c'est l'implication émotionnelle très supérieure qui donne naissance ou amplifie certains de ces gestes.
Je pencherais pour la deuxième proposition, me concernant, encore qu'il peut m'arriver de faire tout un tas de gestes "accessoires" la maison si je suis vraiment dedans. Mais au final, sont-ils si "accessoires" ?
Je me le suis demandé, je trouve que c'est très difficile à établir. D'une certaine façon, rien n'empêche de faire passer une grande intensité émotionnelle du bout des doigts sans recourir au moindre geste "accessoire". Je crois que je le ressentirais comme une contrainte, quelque chose de bridant. Donc la ce n'est plus accessoire, car si l'émotion ou l'idée artistique est entièrement vécue, ce geste devient nécessaire pour libérer le jeu, s'il est difficile de le libérer en gardant le corps dans un carcan. Finalement, ce type de geste n'est pas si différent d'un regard qui exprimerait ce que la musique raconte. Encore une fois, une expression faciale qui vit la musique, ça ne semble pas "utile" en soi. C'est plutôt une attitude globale qui permet d'accéder à une émotion plus libre, davantage affranchie du contrôle.
Je crois qu'il y a une corrélation assez forte entre les pianistes qui s'expriment "corporellement", et les pianistes intéressants (dans le sens où on sent qu'ils ont vraiment quelque chose de personnel à dire). Je n'en tirerais pas non plus de principe général, mais je l'ai souvent observé.
Avatar du membre
Presto
Messages : 4163
Enregistré le : sam. 19 juil., 2014 17:07
Mon piano : Roland FP80, Erard/Schimmel 130 cm
Localisation : Liège

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par Presto »

Personnellement je fais des gestes non parce que je trouve ça joli mais parce que sur le moment je trouve ça "bien", ce qui est pire. Donc mes mains peuvent voltiger, rebondir, et les bras chasser les mouches quand ça me prend. Et plus d'une fois je me suis aperçu qu'un geste que je croyais bon était mauvais et qu'il pouvait induire une faute de rythme ou gêner. Une vidéo, un coup d'œil, une oreille extérieurs me sont nécessaires...

C'est en fait un vraie question, on bloquerait vite je pense si on croyait qu'on peut jouer sans bouger la main, il y a aussi un apprentissage des gestes de la main, du poignet, des bras et faits par les pianistes je trouve ça très joli. Ensuite toute la difficulté pour moi est de distinguer le bon geste et qu'il faut chercher, du geste qui gêne, encombre, parasite, complique, induit en erreur, ...
En l'état actuel, mais ça peut changer et sans certitude j'aurais tendance à dire : développer les mouvements latéraux du poignet, calmer les verticaux, développer la souplesse de la main en la gardant stable, travailler les vitesses de déplacement. Bref, privilégier les gestes à petite échelle et se méfier des mouvements à grande échelle.
c'est compliqué le piano :D
"Vivi felice" Domenico Scarlatti
pianojar
Messages : 7358
Enregistré le : jeu. 25 juin, 2015 17:44
Mon piano : Yamaha GA1
Localisation : Val d'Oise

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par pianojar »

J'ai trouvé ces 2 articles
Le premier directement lié au sujet, le second plus général mais pas inintéressant

http://www.lalettredumusicien.fr/s/arti ... -pianistes

http://www.lepontsuperieur.eu/upload/ti ... osseau.pdf
BluePhoenix05
Messages : 2117
Enregistré le : sam. 10 août, 2013 11:32
Mon piano : The piano chooses the pianist!

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par BluePhoenix05 »

Je me demande si les gestes "jolis" ne finissent pas par solliciter l'attention et accaparer la pensée, et donc quelque part détourner de la concentration qu'on a sur la réalisation de la musique :-k . J'en viendrais presque à développer un concept de "main morte" dans le prolongement de celui de "main calme" (quiet hands de Chang), ne perdant pas de temps pour se positionner pour les prochaines notes et reprenant immédiatement sa détente et son repos, redevenant passive, parfaitement prête pour les prochaines notes. Il n'y a alors aucune place pour de l'enrobage ou de l'enjolivage gestuel...
Julien84 a écrit :Un exemple: dans l'opus 25 n° 11 de Chopin (dont je ne joue que la première page, le reste est trop difficile pour moi ) j'effectue après le mi aigu sur la demi-cadence, une sorte d'impulsion vers le haut avec la main fermée; j'ai ainsi l'impression d'un plus grand éclat de la note, de plus de brillance.
Le geste lui-même décrit ainsi ne me choque pas, pour moi c'est un geste technique assez courant ("touche brûlante"), on peut aussi le rapprocher de comment faire sonner une cloche, en enlevant le battant le plus vite possible après avoir frappé le corps de la cloche.
Julien84 a écrit :Un peu comme dans cette vidéo, à 0.37:

https://www.youtube.com/watch?v=Bj5Mp31nZlA
Mmm... le première fois j'ai trouvé que c'était pas mal ; puis en re-regardant, on observe qu'elle doit "bifurquer" son mouvement en fin de geste pour se repositionner ; on dirait son "saut en l'air" a pris trop d'amplitude et elle doit le "rattraper" à la fin pour se replacer au bon endroit sur le clavier... :-k Je trouve également que le temps de respiration qu'elle prend à cet endroit est un poil trop long.
Avatar du membre
Presto
Messages : 4163
Enregistré le : sam. 19 juil., 2014 17:07
Mon piano : Roland FP80, Erard/Schimmel 130 cm
Localisation : Liège

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par Presto »

pendant qu'on y est, qu'est-ce que vous pensez du geste que Lisitsa fait quand elle enchaîne les arpèges ?
https://www.youtube.com/watch?v=ROVy9PC8_8A
techniquement il aide bien mais le risque est grand de prendre une mauvaise habitude je crois.

j'aime bien le concept de main morte mis en relation avec celui de la téléportation, mais peut-être alors redondant, je ne sais pas. Peut-être que parler de main morte pour le piano c'est manier le paradoxe avec la dextérité d'un artificier expert en nitroglycérine, mais j'aime bien l'idée du poids mort aussi et donc j'adopte 8)
"Vivi felice" Domenico Scarlatti
BluePhoenix05
Messages : 2117
Enregistré le : sam. 10 août, 2013 11:32
Mon piano : The piano chooses the pianist!

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par BluePhoenix05 »

Presto a écrit : pendant qu'on y est, qu'est-ce que vous pensez du geste que Lisitsa fait quand elle enchaîne les arpèges ?
https://www.youtube.com/watch?v=ROVy9PC8_8A
techniquement il aide bien mais le risque est grand de prendre une mauvaise habitude je crois.
Qu'observes-tu de particulier ?
Avatar du membre
Presto
Messages : 4163
Enregistré le : sam. 19 juil., 2014 17:07
Mon piano : Roland FP80, Erard/Schimmel 130 cm
Localisation : Liège

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par Presto »

le va et vient entre les arpèges qui détend et donne de l 'élan à la main droite pour prendre l'arpège suivant. ce n'est pas du tout une réserve envers ce que fait la madame mais ce geste m'a semblé être de ceux qu'il ne faut pas reproduire et laisser à la pianiste (j'ai pas vu les autres le faire) , au risque de créer une coupure entre la mg et la droite. #-o
"Vivi felice" Domenico Scarlatti
youhouhou
Messages : 3
Enregistré le : mer. 19 août, 2015 13:52

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par youhouhou »

moi je pense c'est surtout à la main gauche qu'il y a parfois des gestes "incontrôlés" et pas tellement pour faire joli :
https://www.youtube.com/watch?v=ROVy9PC8_8A&t=1m26s

Presto : avec le nombre de notes à la main droite, je crois vraiment qu'au contraire pour jouer ce morceau elle a travaillé le fait de ne faire aucun geste superflu à la main droite, gestes qui inévitablement augmenterait les chances de foirer un arpège.
Avatar du membre
wperformer
Messages : 194
Enregistré le : jeu. 21 févr., 2008 10:19
Mon piano : Roland FP-90, Korg Pa 1000
Localisation : Suisse

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par wperformer »

Bonjours...

Cela faisait pas mal de temps que je souhaitais dans le fond, ce fil tombe à point nommé, pour vous remercier, ici pour tout vos écrits, et la passion qui vous anime ;)
Gestes pour faire joli, gestes utiles, gestes inutiles, que sais-je ?

Dans un fil, abordant les difficultés dans les "sauts" de la Campanela, oui, vous parliez de petits mains, sujet...qui m'ayant toujours "préoccupé" jadis en encore aujourd'hui, certes, oh... je n'suis pas le seul...Bref, Là n'est pas le sujet quoi que....

Voici un lien d'une pianiste Japonaise (qui plait à mon fils, et hm peut être aussi à son papa :mrgreen: )
https://www.youtube.com/watch?v=o30UdF6VPdY

Par la suite j'ai utilisé un outils me permettant de récupérer les clips issues de Youtube sur mon PC; tout une série de cette jeune ...et, les ai passés au ralenti avec Vlc

Alors toutes une panoplie de gestes, comme l'anticipation, la souplesse des poignets (surtout), le travail des avants bras (levés, rotations) etc...paraissent "caricaturés" surtout au ralenti!
En autodidacte que je suis et resterais, par les biais de ces gestes gracieux, qui jadis, à mes yeux inutiles, aujourd'hui...je regrette de ne pas avoir compris cela, il y a pas mal d'années.
J'ajoute, que c'est bien ici, de fil en aiguille, sur Piano Majeur,
J'ai découvert, certains gestes : "pour faire joli ? " qui ma fois, résolvent telle ou telle situation "technique élémentaire" ;)
Vive les gestes jolis... au ralenti

WP
François.
PS
J'e vous ai mis le lien d'une pièce, qui n'est techniquement pas des plus parlante, fouillez dans sa chaîne, mais celle-ci, entendue 2 fois, vous risquez de la siffloter tout en long votre journée...(En tous cas chez moi)
Avatar du membre
jean-séb
Messages : 10572
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par jean-séb »

wperformer a écrit :J'e vous ai mis le lien d'une pièce, qui n'est techniquement pas des plus parlante, fouillez dans sa chaîne, mais celle-ci, entendue 2 fois, vous risquez de la siffloter tout en long votre journée...(En tous cas chez moi)
Je ne sais pas si tu connais un peu l'histoire de cette pièce, mais ça a été un succès universel chez les pianistes dans la seconde moitié du XIXe siècle, au point que la compositrice polonaise a composé des suites à cette pièce en exploitant le même filon, une mélodie simple, beaucoup d'arpèges. La pièce était pratiquement tombée dans l'oubli ou était méprisée des pianistes contemporains, mais c'est amusant de la voir entrer à nouveau dans le répertoire. Elle est en tout cas très représentative de la musique de salon de l'époque.
Avatar du membre
Lee
Messages : 11345
Enregistré le : lun. 09 sept., 2013 0:09
Mon piano : Pleyel 3bis 1925

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par Lee »

Je remonte ce fil, parce qu'en regardant un masterclass de Robert Levin avec Kevin Ahfat, j'apprends un des plus grands conseils de Levin pour jouer Mozart : il faut toujours sourire quand on arrive aux cadences. :D
http://www.medici.tv/en/masterclasses/m ... ert-levin/
“Wrong doesn't become right just because it's accepted by a majority.” - Booker Washington
Avatar du membre
Cadenza
Messages : 1797
Enregistré le : dim. 29 mai, 2016 7:42
Mon piano : Yamaha M1A
Localisation : Québec et discord.gg/9JmQKAm
Contact :

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par Cadenza »

Ça me fait penser à mon prof qui m'a dit plusieurs fois qu'il fallait que je pense à respirer, comme si je jouais d'un instrument à vent.

Moi qui pensait justement que le piano me dispenserait de cela. :mrgreen:

Je pratiquais cela aujourd'hui, et c'est bête comme devoir se concentrer sur le moindre nouveau détail est déconcentrant!
Il me disait de faire cela au début de l'invention, car «on ne sent pas que c'est une levée», un contre-temps qui débute la pièce (il faut aussi - et je tâche de le faire - que j'accentue bien la deuxième et la 4e note, et non la 1, la 3 et la 5, qui sont sur les contre-temps).

Sinon, je pense faire partie des gens qui en font à la pelletée, des gestes inutiles. Je ne sais pas si c'est grave. Pour moi, c'est de vivre l'émotion du moment. Je ne me pose pas de questions à savoir si c'est trop. Je ne retiens pas. Mon prof n'a jamais commenté la chose, alors je me dis que ça ne doit pas être gênant dans mon jeu.
Mon parcours musical, du jour 1 (février 2016), avec ses hauts et ses bas. ;)
Avatar du membre
Athos
Messages : 352
Enregistré le : mer. 06 avr., 2016 7:30
Mon piano : Yamaha CLP585
Localisation : Lyon

Re: Les gestes "pour faire joli"

Message par Athos »

C'est un sujet largement abordé par ma prof.
Étant donné que je joue sans aucun mouvement, elle m'a fait travailler notamment le " portato", en fin de phrase.
M'affirmant que la note sonne incomparablement mieux que sans ce geste.
Même si j'etais sceptique, je crois qu'elle a un peu raison; l'attaque de la note doit être modifiée selon la fin de geste qui conditionne la libération de la touche. L'intention change aussi.
Il faudrait que je fasse un test à l'aveugle un jour.

De là à chasser les mouches avec mes mains, j'en suis encore loin. :)
Répondre