Quel doigté/main sur une telle transposition ?

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6449
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Quel doigté/main sur une telle transposition ?

Message par BM607 » mar. 20 juin, 2006 18:45

Bon çà fait un an que je tourne autour de ce morceau sans savoir comment le prendre, je vais poser ma question, après tout la réponse n'est peut-être pas triviale (ni unique).

J'ai envie de jouer cette transposition de J.S. BACH, très facile (pour me reposer de mon prélude du CBT), du second mouvement (Sicilienne) de la sonate BWV 1031 pour flûte et clavecin, que j'aime bien et qui est un des quelques morceaux qui m'ont poussé à me lancer dans le piano (avec la Gnossienne 4 de Eric).

Mon problème est le suivant :
- tel quel c'est un contrepoint, très agréable à jouer en faisant dialoguer les 2 mains à l'unisson de la musique,
- mais impossible de jouer la voix à la basse d'une seule main en respectant les noires.

Donc :
1- soit je joue les notes telles qu'écrites, mais celà conduit en pratique à jouer la clé de Sol MD et la clé de Fa MG : pas difficile, mais problème, on n'a pas le plaisir de faire dialoguer ses 2 mains
2- soit je joue avec un peu de pédale, mais bon, pas très propre sur ce morceau,
3- soit je joue les noires en doubles, pas propre du tout, manque de profondeur,
4- soit je supprime les noires injouables MG, ... non, non, je n'ai rien dit !

Ma tendance est de jouer -1-, pas trop dur, mais chaque fois que je commence à apprendre ainsi ca m'énerve car c'est si agréable ces mains qui se parlent, et je me mets à jouer -2-, mais c'est pas propre, et BACH ca doit être clean ; donc j'abandonne.

Que feriez vous là-dessus ?

Bon, ca ne va peut-être pas passionner les foules ma question, je me prépare à un "zéro réponse", on ne sait jamais.


BM

NB : et puis de toute façon çà me fera +1 message.
Modifié en dernier par BM607 le mar. 20 juin, 2006 20:48, modifié 1 fois.
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand

Avatar du membre
yannis
Messages : 1633
Enregistré le : mar. 07 juin, 2005 20:39
Localisation : Brest

Message par yannis » mar. 20 juin, 2006 19:18

C'est du Bach, et en même temps ce n'est pas du Bach puisque c'est une vilaine adaptation. Tu vas donc forcément jongler. Le jouer tel que c'est écrit signifie apprendre à jouer les doubles croches _exactement_ de la même manière MD ou MG. Tout en jouant la mélodie. Dur. Mettre un peu de pédale et jouer toutes les double-croches MG, ce sera peut-être mieux au début, mais à la longue tu auras envie de le jouer sans pédale...

Je dirais : fais les deux. Au fur et à mesure de ton évolution tu bascules totalement vers l'une ou l'autre solution.

PS. Je trouve que c'est un des plus beaux morceaux qui existent.
Es gab eine Zeit, wo ich nur ungern über Schubert sprechen, nur Nächtens den Bäumen und Sternen von ihm vorerzählen mögen. [R. Schumann, 1838]

Avatar du membre
dominique
Modératrice
Messages : 5037
Enregistré le : lun. 10 janv., 2005 20:01
Mon piano : Grotrian-Steinweg 122M
Localisation : Perpîgnan

Message par dominique » mar. 20 juin, 2006 19:47

BM ! Image Pas plus de 800 pixels de large !
Pour une réponse à ta question, tout à l'heure.
caminante, no hay camino, se hace camino al andar.
Veritas odium parit, obsequium amicos

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6449
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Message par BM607 » mar. 20 juin, 2006 20:50

dominique a écrit :BM ! Image Pas plus de 800 pixels de large !
Image Done.

Image J'oublie toujours Image ces petits écrans de portables ImageImageImage.

Image BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6449
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Message par BM607 » mar. 20 juin, 2006 22:10

En tout cas merci Yannis pour cet avis, qui rejoint ce que je pense... mais qui ne me donne pas envie de l'apprendre : j'aime bien les choses "carrées".

Dommage, je trouve aussi que c'est une pièce magnifique (et pas très dure : pas de virtuosité) que j'aurais aimé jouer.

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand

Avatar du membre
dominique
Modératrice
Messages : 5037
Enregistré le : lun. 10 janv., 2005 20:01
Mon piano : Grotrian-Steinweg 122M
Localisation : Perpîgnan

Message par dominique » mar. 20 juin, 2006 22:40

Je pense que tu devrais essayer de distribuer les doubles-croches sur les 2 mains, comme je fais en fait. Voir la partition, si c'est lisible...
caminante, no hay camino, se hace camino al andar.
Veritas odium parit, obsequium amicos

Avatar du membre
yannis
Messages : 1633
Enregistré le : mar. 07 juin, 2005 20:39
Localisation : Brest

Message par yannis » mer. 21 juin, 2006 1:22

Un legato distribué... encore un challenge...
Es gab eine Zeit, wo ich nur ungern über Schubert sprechen, nur Nächtens den Bäumen und Sternen von ihm vorerzählen mögen. [R. Schumann, 1838]

purple-haze
Messages : 37
Enregistré le : mar. 11 avr., 2006 23:05

Message par purple-haze » mer. 21 juin, 2006 2:24

faut avoir des grandes mains :P

Avatar du membre
dominique
Modératrice
Messages : 5037
Enregistré le : lun. 10 janv., 2005 20:01
Mon piano : Grotrian-Steinweg 122M
Localisation : Perpîgnan

Message par dominique » mer. 21 juin, 2006 6:49

purple-haze a écrit :faut avoir des grandes mains :P
Non, pas spécialement, ça ne dépasse pas l'octave.
caminante, no hay camino, se hace camino al andar.
Veritas odium parit, obsequium amicos

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6449
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Message par BM607 » mer. 21 juin, 2006 9:03

Merci Dominique, j'avais essayé comme cà, je n'étais pas très convaincu. On y arrive, mais c'est pas trop facile de faire du legato avec cette distribution. Et surtout on a l'impression de jouer des parties de voix enchaînées, pas du contrepoint.

Bon, je vois que de toute façon pas trop de choix, si je veux que le morceau sonne bien il faut répartir la voix de basse sur MG et MD et travailler le legato, tout en gardant les voix bien distinctes.

Dommage, je suis sûr que BACH aurait fait une transcription autrement plus fluide.

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand

bardet
Messages : 1
Enregistré le : mar. 15 sept., 2009 22:37

Re: Quel doigté/main sur une telle transposition ?

Message par bardet » mar. 15 sept., 2009 23:07

Bonjour, je travaille cette transcription mais elle comporte en effet des difficultés liées au doigté de la main gauche.
J'aimerais bien la comparer à la transcription de Kempff qui me parait beaucoup plus fluide. Quelqu'un aurait-il la partition? ou pourrait m'indiquer comment me la procurer, svp?

Avatar du membre
jlmusic
Messages : 60
Enregistré le : mer. 07 mai, 2008 23:11
Mon piano : Euterpe, Steinway A
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: Quel doigté/main sur une telle transposition ?

Message par jlmusic » mer. 16 sept., 2009 1:07

bardet a écrit :Bonjour, je travaille cette transcription mais elle comporte en effet des difficultés liées au doigté de la main gauche.
J'aimerais bien la comparer à la transcription de Kempff qui me parait beaucoup plus fluide. Quelqu'un aurait-il la partition? ou pourrait m'indiquer comment me la procurer, svp?
Le morceau est "Sicilienne de la sonate pour flute n°2 BWV 1031"

Je confirme que la partition de Kempff est beaucoup plus lisible car les arpèges sont toujours joués par la main droite mais en faisant des 10ème à la main gauche sur le 1er et 3ème temps de la première mesure du thème.
La basse est aussi un octave plus bas ce qui est beaucoup plus beau.
La partition Kempff se trouve chez tous les marchands de musique, en particulier un recueil de plusieurs transcriptions de Bach (toutes?) de Kempff,
il y a en particulier le choral "Ich ruf zu dir, herrJesu Christ BWV 639" plus sobre que la partition de Busoni (sans ses octaves pesant) et plus proche du choral à l'orgue, BWV659a Num komm' der Heiden Heiland , BWV 645...
"JS BACH 10 pièces transcribed for piano by Wilhem Kempff, Associated Music Publishers, HAL-Leonard,"
BM604 a écrit :Dommage, je suis sûr que BACH aurait fait une transcription autrement plus fluide.
BM604 Il ne faut pas abandonner ce morceau, il est très beau, prends la transcription de Kempff :) :)

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6449
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: Quel doigté/main sur une telle transposition ?

Message par BM607 » sam. 19 sept., 2009 21:42

Non, j'ai renoncé. Je n'aime pas quand je joue du BACH que mes mains soient maltraitées, pour moi ce n'est alors plus du BACH, c'est autre chose (même couleur mais pas le même goût quoi), le son pour celui qui écoute mais pas le plaisir du joueur

Donc exit. Je resterais sur le souvenir de la manière dont je le jouais étant jeune, en abandonnant certaines notes.

Peut-être un jour trouverais-je des pièces de BACH qui me font changer d'avis, on verra.

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand

Avatar du membre
jlmusic
Messages : 60
Enregistré le : mer. 07 mai, 2008 23:11
Mon piano : Euterpe, Steinway A
Localisation : Ile de France
Contact :

Re: Quel doigté/main sur une telle transposition ?

Message par jlmusic » dim. 20 sept., 2009 18:10

BM607 a écrit :Non, j'ai renoncé. Je n'aime pas quand je joue du BACH que mes mains soient maltraitées, pour moi ce n'est alors plus du BACH, c'est autre chose (même couleur mais pas le même goût quoi), le son pour celui qui écoute mais pas le plaisir du joueur

Donc exit. Je resterais sur le souvenir de la manière dont je le jouais étant jeune, en abandonnant certaines notes.

Peut-être un jour trouverais-je des pièces de BACH qui me font changer d'avis, on verra.

BM
Une dixième s'arpège si trop difficile, dommage :(

Répondre