Compositeurs et répertoire contemporains

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Line-Marie

Compositeurs et répertoire contemporains

Message par Line-Marie » lun. 03 déc., 2012 4:52

impressionnant !
Martin Matalon : Dos formas del tiempo
http://youtu.be/635tdQmpiXA

et ici, je me demande comment le pianiste arrive à créer cette percussion dans les basses, est-ce que le piano est préparé?
Hector Para: Impromptu
http://youtu.be/4wqosmprjVU

et peut-être plus "classique" et donc plus accessible:
Guillaume Connesson: « Initials Dances » n.2 S.Dance
http://youtu.be/YwmKm8YZdLc

et une autre
http://youtu.be/0544PkjqYZ0

et pour terminer toujours de ce compositeur
http://youtu.be/N4avDHIy8qM
intéressant non?

Avatar du membre
JPS1827
Messages : 3425
Enregistré le : lun. 25 avr., 2011 11:27
Mon piano : Steinway A, Seiler 122
Localisation : Bourg la Reine

Re: répertoire contemporain

Message par JPS1827 » lun. 03 déc., 2012 9:24

J'ai écouté Dos formas del tiempo, assez impressionnant effectivement ; la première partie m'évoque irrésistiblement la Poursuite de Bartok (dernier morceau de la suite En plein air), l'ensemble donne un morceau un peu long mais assez convaincant
Je n'aime pas du tout la pièce d'Hector Para, je pense qu'il s'agit bien d'un piano préparé, au moins du côté de cette basse

Je n'ai pas encore écouté les trois autres.

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 9708
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: répertoire contemporain

Message par jean-séb » lun. 03 déc., 2012 9:31

Très joli choix, Strumpf, qui montre que la musique contemporaine fait aussi de très belles choses. Connesson est bien sûr l'un des plus connus et plus audibles de tous les compositeurs contemporains. On sent de bonnes influences dans ses œuvres : sa danse pour piano est dans la lignée de Ginastera ou Villa-Lobos, son sextuor a des inspirations minimalistes certaines, mais il donne à tout cela sa couleur propre et c'est vraiment très bien.
À propos de musique contemporaine, il y a deux semaines en concert, j'ai entendu une pièce de Schnittke que je n'ai pas tellement aimée. Pourtant il y a des œuvres de Schnittke que j'aime bien. C'était Moz-Art à la Haydn. Je viens de le réécouter sur Youtube et ça m'a paru mieux que dans mon souvenir, tout en n'étant à mon avis plus gadget qu'autre chose. Peut-être l'interprétation ou mon humeur n'étaient-elles pas au top lors du concert. Au même concert, il y avait le très mélodique concerto n°1 pour piano de Chostakovitch et la Sérénade pour cordes de Tchaïkovski.
Pour ceux qui pensent que Schnittke n'écrit que d'horribles choses, voici son Gratulations-Rondo pour piano & violon par Argerich et Kremer.

Line-Marie

Re: répertoire contemporain

Message par Line-Marie » lun. 03 déc., 2012 10:56

:D je vais écouter tous ces liens plus tard. Merci , c'est super !

Avatar du membre
Merlin
Messages : 168
Enregistré le : ven. 31 août, 2012 18:58
Localisation : Entre Losse-en-Gelaisse et Saint-Gapour

Re: répertoire contemporain

Message par Merlin » mer. 05 déc., 2012 5:44

Le repertoire et les interpretations sont excellents. Merci beaucoup.
Amitiés.
Merlin

Avatar du membre
bach_addict
Messages : 3262
Enregistré le : lun. 27 déc., 2010 18:46

Re: répertoire contemporain

Message par bach_addict » mer. 05 déc., 2012 7:47

jean-séb a écrit :Pour ceux qui pensent que Schnittke n'écrit que d'horribles choses, voici son Gratulations-Rondo pour piano & violon par Argerich et Kremer.
pour moi ça ressemble à une paraphrase peu inspirée de Mozart, où l'on aurait jeté quelques effets contemporains pour essayer péniblement de rendre le tout original. Peut-être aurais je du écouter jusqu'à la fin...quant à son Moz-Art à la Haydn, effectivement, je trouve ça horrible.

Hector Para : c'est le style de musique qu'il m'arrive de créer spontanément en jetant des accords au hasard sur le clavier...rien de plus facile que de produire des accords de 7e au kilomètre. Mais je n'y trouve aucun intérêt ni esthétique ni technique.

Mantalon : pas sensible à la première écoute. J'ai lu le terme "Impressionnant" plusieurs fois...ça me surprend. Parceque c'est difficile à jouer ? Ou impressionnant par son écriture ?

Connesson : une bonne surprise, même si l'écriture plus "classique" me laisse paradoxalement un peu sur ma faim. Mais j'ai eu l'impression d'un style plutôt personnel et je réécouterai.

Merci pour ces liens...
« L'inconvénient du piano, c'est que chaque bonne note est située entre deux mauvaises. » A.Schnabel

Serge
Messages : 1476
Enregistré le : ven. 07 mars, 2008 18:50

Re: répertoire contemporain

Message par Serge » mer. 05 déc., 2012 8:41


Avatar du membre
jean-séb
Messages : 9708
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: répertoire contemporain

Message par jean-séb » mer. 05 déc., 2012 9:22


Line-Marie

Re: répertoire contemporain

Message par Line-Marie » mer. 05 déc., 2012 15:57

:D oui , mais ce concerto pour piano, parfaitement inconnu semble-t-il (à part en Russie?)vaut le détour.. merci Serge.

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 9708
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: répertoire contemporain

Message par jean-séb » mer. 05 déc., 2012 16:52

Tout à fait.
Le drame, c'est qu'il y a des centaines de compositeurs comme lui, notamment dans tous les pays de l'Est, qui ont composé de très belles choses qu'on ignore.

bigrounours
Messages : 3693
Enregistré le : sam. 10 janv., 2009 12:01
Mon piano : Schimmel C120, Nord Electro 6HP

Re: répertoire contemporain

Message par bigrounours » mer. 05 déc., 2012 21:23

Je vais donner mon avis :
Les 4 premiers liens sont inaudibles à mes oreilles, je n'entends pas de musique mais juste du bruit, ou peut être des notes relativement en rythme. La seule différence que je conçois entre ces morceaux et des notes générées aléatoirement est le rythme de ces notes, on sent que ce n'est pas du hasard, ce qui porte à croire qu'il y a une recherche derrière.

Voilà, c'est dur mais c'est mon avis avec un semblant d'argumentation.

En revanche le dernier lien, le sextuor, j'aime beaucoup. Comme quoi il faut parfois persévérer. Mais pour moi, contrairement aux morceaux précédents, ce sextuor est musical, des harmonies parfois assez étranges à mes oreilles, mais musical tout de même : mes oreilles ne sont pas agressées. Je n'ai pas l'impression de "musique aléatoire" comme sur les 4 premiers morceaux.

Line-Marie

Re: répertoire contemporain

Message par Line-Marie » jeu. 06 déc., 2012 6:44

:D merci à vous tous d'avoir écouté et de dire ce que vous ressentez...
depuis toute petite , je baigne dans Debussy, Bartok, Messiaen et avec une sorte d'obligation de mon couple de professeur de piano , de n'avoir aucun a-priori...J'avais 12 ans quand je les ai écouté joué, entre autre, Les Visions de l'Amen d'Olivier Messiaen pour 2 pianos. Ce fut pour moi une révélation.

Pour la 1ère pièce de Matalon, pour moi ce n'est pas du bruit du tout... Aline Piboule est une excellente pianiste qui donne un magnifique caractère à cette pièce, mais ces pièces contemporaines n'expriment peut-être plus les mêmes choses que ce qu'un Beethoven a voulu transmettre. Au moment où je vous écris, j'écoute cette pièce... et j'aime vraiment... je suis dans le cosmos...je me sens une petite poussière dans l'univers et cette musique est un voyage.....et puis cette petite cascade de notes dans l'aigu avec ces notes insistantes dans le médium qu'est-ce que c'est beau !

Puis je ré-écoute la pièce de Para , je n'entend rien d'aléatoire.... après quelques mesures d'introduction, lui aussi nous convie à une écoute imagée...je trouve très intéressant cette utilisation du piano avec des basses légèrement percussives ... la pièce est très courte et demande à être ré-écoutée...

Ahhhhh Connesson et cette pièce solaire... Eric Lesage rend si bien la légèreté de cette musique....Comment ne pas aimé?
..................................................
Donc à 12 ans , je me suis obligée à écouter Olivier Messiean... et je trouvais l'écoute difficile à l'époque... alors je m'obligeait à en écouter tous les jours...
et puis je me rappelle avoir écouter plus tard (15ans ???)une symphonie de Mahler... j'en suis ressortie sans avoir aimé du tout... alors j'ai acheté une biographie du compositeur que je me suis forcée à lire et puis j'ai écouté toutes ces symphonies sur plusieurs mois...j'avais du mal à entrer dans cette musique... puis plusieurs années après , alors que j'habitais Paris, j'ai par hasard assisté à un concert avec la 5ème de Mahler et ce fut un grand bonheur... j'avais mes repères, j'avais muri aussi et cette musique c'est offerte à moi.
Et enfin , je me souviens d'un 3ème compositeur qui m’intriguait adolescente: Heitor Villa-Lobos.... Il est plus facile , enfin , il me semble, d'être touché par cette musique....
j'ai acheté des disques de ce compositeur et j'ai écouté en boucle... çà par exemple
http://youtu.be/jzBAFFipgpY

et pendant ce temps au conservatoire je crois que je travaillais Bach ,Haydn, Mozart et je ne comprenais rien à cette vieille musique... je n'aimais pas beaucoup. Puis un jour, mon prof m'a fait travailler Voile de Debussy... quel bonheur...et Quand le Vent d'Ouest Passe....sublime...

Il n'y a pas que le gout, hélas, il y a aussi notre imprégnation dans toutes ces musiques et les a-priori des adultes qui nous entourent quand , nous sommes enfant..... avec un dernier exemple: cet été dans le cadre d'un Festival: Le Vent dans l' Arbre, le quatuor SINE NOMINE interprète tout d'abord un quatuor de Mozart en ré majeur Kv 575, puis l'un d'entre eux prend la parole et nous présente le quatuor suivant de György LIGETI (1923-2006) Quatuor n°2 (20') – (1968) .... il nous explique les grandes lignes , nous donne a entendre quelque motifs... quelle présentation intelligente ! la première partie se termine avec une oeuvre d'Arvo PÄRT (né en 1935) : Fratres , qu'il est plus facile d'écouter. Puis entracte, tout le monde sort (nous sommes dans une petite église romane) et devant nous une petite fille (7-8 ans) avec sa maman... une maman pas contente du tout de ce qu'elle a entendu... "musique de nul"... et je vois le regard de cette petite fille, surprise , et résignée... la maman lui dit que comme çà ne lui plait pas , elles s'en vont ....Dommage pour cette petite fille car le concert se terminait par Claude Debussy (1862-1918) Quatuor en sol mineur.........

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 9708
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: répertoire contemporain

Message par jean-séb » jeu. 06 déc., 2012 7:53

Merci de ces réflexions. Tu as eu de la chance d'avoir été mise assez tôt en présence de la musique contemporaine, ce qui évite de s'enfermer dans le cocon douillet des habitudes limitées à la seule musique classique. Cela dit, je crois qu'en fonction des personnalités et goûts de chacun, il est possible de continuer à découvrir à tout âge et de s'étonner d'être resté longtemps dans l'ignorance de sensations, de saveurs inédites et délicieuses. Cette semaine, j'écoute chaque jour le 2e mouvement de la seconde symphonie d'Honegger : c'est du "contemporain" déjà bien réchauffé, 1941, mais quelle poignante beauté. Je suis frappé une nouvelle fois de ce qu'un orchestre à cordes seules, donc une sorte de quatuor amplifié, peut puissamment nous révéler de tragique ; d'ailleurs, à quelques années de guerre de distance, il y a les Métamorphoses de Strauss, écrites dans un langage beaucoup plus classique mais également douloureux. Pourquoi m'a-t-il fallu attendre soixante ans avant de rencontrer cette belle symphonie d'Honegger ? C'est le mystère des rencontres, dans la musique comme dans la vie.

Line-Marie

Re: répertoire contemporain

Message par Line-Marie » jeu. 06 déc., 2012 8:23

:D mais oui je suis d'accord avec toi... pour moi c'est un peu dans l'autre sens... je découvre avec gourmandise la beauté des sonates de Haydn, ses trios... Pour Bach c'était différent, j'ai toujours aimé sa rigueur , son écriture stricte qui conduit à tant de beauté. Mais c'est également maintenant que je suis sensible au sonate de Beethoven alors que toute jeune j'aimais particulièrement sa musique de chambre et ses symphonies...
J'ai découvert la musique Baroque après mes 20 ans, Purcel en particulier, les larmes aux yeux !
Ce que je déplore , ce sont les a-prioris des parents... ils font tant de mal à la sensibilité d'un enfant , sans le savoir.
Je me souviens de mon père qui refusait que nous écoutions Jacques Brel, qu'il trouvait grossier... mais comment peut-on être aussi réducteur !!! heureusement , j'avais des frères et sœurs ainés qui s'en fichaient pas mal des tabous familiaux.

D'Arthur Honneger , j'ai découvert Les 7 pièces brèves , il y a 2 ans avec mon ancien prof de piano
http://youtu.be/bmqvhttAqXk
@Jean-Luc, la première a des consonances comme ta pièce mystère que tu nous joueras en juin.... :idea:

Gracou
Messages : 2078
Enregistré le : mar. 19 juin, 2012 14:31

Re: répertoire contemporain

Message par Gracou » jeu. 06 déc., 2012 8:30

Très belle sélection, merci pour ces découvertes. =D>
Peut-être est-ce l'utilisation souvent très percussive du piano dans ces pièces qui déplaît à certains?
En même temps, entendre de la musique de tradition classique avec une pulsation qui tient la route et pas un truc tout mou flottant, ça fait toujours du bien. :mrgreen:
La différence entre un fou et moi, c'est que je ne suis pas fou. Salvador Dali.

bigrounours
Messages : 3693
Enregistré le : sam. 10 janv., 2009 12:01
Mon piano : Schimmel C120, Nord Electro 6HP

Re: répertoire contemporain

Message par bigrounours » jeu. 06 déc., 2012 10:45

Merci Strumpf pour ce partage.

Toutefois, tu as des réactions un peu choquante dans ce que tu dis. Par exemple, je cite :
Ahhhhh Connesson et cette pièce solaire... Eric Lesage rend si bien la légèreté de cette musique....Comment ne pas aimé?
Comment ne pas aimer ? Bin j'ai tenté une brève explication plus haut, ce n'est pas non plus une tare de ne pas aimer cela.

Personellement avant d'arriver sur ce forum je n'avais jamais entendu de Messiaen ou Boulez ou Connesson. Mon adolescence n'a pas été passée à écouter ce genre de musique, mais plutôt :

ça (NTM) : http://www.youtube.com/watch?v=x7trJTujKv8

ou ça (Rage Against the Machine) : http://www.youtube.com/watch?v=bWXazVhlyxQ

ou encore ça (Les béruriers noirs) : http://www.youtube.com/watch?v=uPaDgBPbTqA

Ne nous le cachons pas, au début c'est juste parce que c'est "in"/"à la mode"/"rebelle" /"refus de l'autorité parental" que l'on écoute ces musiques. C'est dans ces sentiments que l'on y trouve du plaisir.
Mais au final peu importe, car aujourd'hui (bon je ne suis pas vieux, mais une personne adulte, qui bosse, qui a un peu plus de recul qu'un gamin de 14-18 ans), et j'écoute toujours ces morceaux avec plaisir. Je pourrais aussi lancer un "regardez l'énergie qui se dégage de ces morceaux, l'énergie que ces artistes déploient, les messages que transmettent ces morceaux. Comment ne pas aimer ?".

Le problème est que ça n'avance à rien de dire cela, mieux vaut s'en tenir à faire découvrir aux autres ce que l'on aime, et comme tu le dis, à ne pas fermer des portes à ses enfants sous prétexte que l'on n'aime pas telle ou telle musique/artiste.

nox
Messages : 7481
Enregistré le : jeu. 17 mai, 2007 22:22

Re: répertoire contemporain

Message par nox » jeu. 06 déc., 2012 10:53

Gracou a écrit : En même temps, entendre de la musique de tradition classique avec une pulsation qui tient la route et pas un truc tout mou flottant, ça fait toujours du bien. :mrgreen:
Essaye Bach ou Mozart

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 9708
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: répertoire contemporain

Message par jean-séb » jeu. 06 déc., 2012 11:01

Bigrounours, je comprends parfaitement ta réaction mais je crois qu'il faut interpréter le "Comment ne pas aimer ?" de Strumpf non pas comme une insulte à ceux qui n'aiment pas (espèces de ploucs, comment pouvez-vous ne pas aimer ?) mais comme une interrogation fondamentale sur nous-mêmes, sur l'art, sur sa prétendue universalité, sur les critères objectifs éventuels du Beau, etc. Au fond pourquoi moi, je trouve ça beau et comment puis-je communiquer ou faire partager ce sentiment à autrui ? Il y a une certaine angoisse à se sentir seul ou du moins isolé à aimer certaines choses qu'on aimerait pouvoir faire découvrir à d'autres.
Et tu as raison ; ça marche dans les deux sens. Pour beaucoup de "classiqueux", il est difficile d'apprécier d'autres musiques, qu'elles soient contemporaines, variétés, exotiques, etc.

Avatar du membre
Oupsi
Messages : 4372
Enregistré le : ven. 31 juil., 2009 14:06
Mon piano : Schimmel C116, Seiler 180
Localisation : S.-O.

Re: répertoire contemporain

Message par Oupsi » jeu. 06 déc., 2012 11:21

D'autant que Strumpf indique son propre cheminement, ce qui montre bien que le goût se forme et qu'une forme d'écriture conduit à une autre, le fait de découvrir telle musique ouvre les portes d'une autre et ainsi de suite, on découvre des filiations qui sont des accompagnements, on peut aussi imaginer de reculer dans le temps encore plus.

Pour ce qui concerne la musique contemporaine, il y a quelque temps j'ai entendu en concert une pièce de Philippe Hersant que j'ai adorée tout de suite, mais cette immédiateté de mon plaisir était due au fait que cette oeuvre"(Pavane pour alto) est empreinte de musique ancienne, comme certaines oeuvres de Britten où l'on entend Purcell ou Downland en filigrane. J'aime beaucoup ces vertigineuses filiations.
D'autres oeuvres modernes ne me font penser à rien, pas de filiation lisible à la première écoute (pour moi, c'est-à-dire en l'état actuel de ma culture musicale), donc c'est une pure émotion sonore, on entre dans un nouveau monde, il faut une grande disponibilité à justement écouter quelque chose de nouveau.

Avec l'âge, on se dit, comment est-ce possible qu' "avant", je n'aimais pas tel ou tel compositeur?
Moi, par exemple, je n'aime pas Wagner. Ou plutôt j'aime uniquement les parties instrumentales (donc je n'aime pas). De temps en temps je réécoute, peut-être qu'un jour j'aimerai.

Avatar du membre
jean-séb
Messages : 9708
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: répertoire contemporain

Message par jean-séb » jeu. 06 déc., 2012 11:50

[-X #-o Comment peut-on ne pas aimer Wagner ? :mrgreen: C'est certainement celui qui me fait battre le cœur plus fort, plus vite à l'opéra. :)

Répondre