SCHUBERT vu par les PMistes ...

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Avatar du membre
jean-séb
Messages : 10570
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par jean-séb »

Incomparablement préférable pour mes oreilles ! Bravo.
Aurele27
Messages : 1628
Enregistré le : sam. 17 juin, 2017 9:17
Mon piano : Yamaha G2
Localisation : Vernon (27)

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par Aurele27 »

Oui moi aussi. Il y a de jolies nuances, et le phrasé est nettement mieux.
Si je pinaillais un peu je dirais qu’il subsiste quelques problèmes rythmiques et parfois on n’entend pas toutes les doubles croches à la main gauche.
Mais bravo pour cette version.
Avatar du membre
mh_piano
Messages : 942
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : Kawai RX3

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par mh_piano »

FREDERIC LAINE a écrit : mar. 14 janv., 2020 9:23

Voici donc comme promis une version plus romantique de l'impromptu 3 de Schubert sur mon Steinway.
En effet belle interprétation et bel enregistrement sur un magnifique piano. Bravo.
Avatar du membre
André Quesne
Messages : 4271
Enregistré le : lun. 19 juin, 2006 11:54
Mon piano : Steinway B211

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par André Quesne »

Bien mieux pour moi également, les sextolets sont aussi plus réguliers :wink:
Il n'y a qu'une seule supériorité, celle du coeur. Ludwig Van BEETHOVEN
Avatar du membre
_Julien_
Messages : 822
Enregistré le : mar. 14 févr., 2012 11:40
Mon piano : W. Hoffmann V.120

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par _Julien_ »

Je l'ai mis, en plus de l'autre, sur la 1ère page. Dis moi si tu ne souhaites y laisser que celui-ci.
"Le reflet est pour les couleurs ce que l'écho est pour les sons." Joseph Joubert
Avatar du membre
quazart
Messages : 3407
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : ND du Guildo (22) et Rueil Malmaison (92)

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par quazart »

Sur le plan sonore, ça me convient mieux sans aucun doute, mais je suis gêné par une certaine précipitation dans l'accompagnement et un tempo trop rapide, je ne trouve pas toute la sérénité attendue. Ce n'est qu'une question de goût, et c'est fort heureusement très personnel !
Dieu a créé le chat pour que l'homme puisse caresser un tigre

Mes enregistrements
Avatar du membre
Arabesque44
Messages : 3341
Enregistré le : lun. 07 oct., 2013 18:11
Mon piano : Bechstein 175 Yamaha 155P
Localisation : Nantes

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par Arabesque44 »

quazart a écrit : mer. 15 janv., 2020 0:58 mais je suis gêné par une certaine précipitation dans l'accompagnement et un tempo trop rapide, je ne trouve pas toute la sérénité attendue. Ce n'est qu'une question de goût, et c'est fort heureusement très personnel !
Même impression, un peu trop rapide, même si la technique de Frédéric le lui permet. Mais j'ai l'oreille "formatée" par la version Brendel que j'ai écoutée des centaines de fois( je ne sais pas si elle a toujours la cote!)
Schubert n'est pas Chopin ou Liszt, c'est un "pré-romantique" qui jouait sur les instruments de son époque, et je préfère un son plus articulé (donc forcément un peu plus lent) pour l'accompagnement, plutôt qu'une recherche de "halo sonore" comme ici.
Avatar du membre
FREDERIC LAINE
Messages : 282
Enregistré le : mar. 06 août, 2019 11:48
Mon piano : Steinway B + Pleyel + Erard + Gaveau
Localisation : Hericourt (70)

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par FREDERIC LAINE »

quazart a écrit : mer. 15 janv., 2020 0:58 je suis gêné par une certaine précipitation dans l'accompagnement et un tempo trop rapide, je ne trouve pas toute la sérénité attendue.
Arabesque44 a écrit : mer. 15 janv., 2020 8:51 je préfère un son plus articulé (donc forcément un peu plus lent) pour l'accompagnement, plutôt qu'une recherche de "halo sonore" comme ici.
Bonjour a tous !
Merci pour vos commentaires.

Puisque certains abordent la question du tempo je vais vous faire part de mon analyse personnelle.
Je pense que Schubert est un grand Maître du lied, et cet impromptu, bien que joué exclusivement au piano, est un lied.
Il y a donc d'une part l’accompagnement joué par la main gauche et la partie rapide de la main droite, et d'autre part le chant conduit par la partie lente de la main droite.
Pour cette composition il me semble que Schubert s'est fortement inspiré d'une autre de ses composition : le deuxième lied de "La belle meunière".
On y retrouve exactement le même principe de composition : l’accompagnement formant un halo sonore rapide, et d'autre part le chant.
Je vous conseille donc d'écouter cet enregistrement (le deuxième lied se trouve a 2mn26) :
www.youtube.com/watch?v=XLkd1NIw78A#t=2m26s
Vous remarquerez que dans ce lied l'accompagnement rapide au piano est très "fondu" car ce qui compte c'est le chant (par ailleurs plus entrainant que l'impromptu 3).
Le tempo pour cet impromptu a été pour moi une longue réflexion ; j'en arrive toutefois aujourd'hui a cette conclusion : cet impromptu doit être joué suffisamment rapidement pour que le chanteur puisse chanter ses phrases sans avoir a respirer au milieu ! Et si vous jouez trop lentement vous allez vite asphyxier le chanteur que vous accompagnez ! Petit exercice : chantez chaque phrase sur mon interprétation et ne respirez qu'entre chaque phrase : vous allez vite trouver que je joue lentement !

Les pianos modernes permette en fait une meilleure définition du son. De par leur souplesse on peut faire un peut ce que l'on veut. Le piano Erard sur lequel j'ai interprété cet impromptu est un piano 19ème qui nous rapproche déjà un peu de Schubert. Vous pourrez aussi écouter ce que donne cet impromptu sur un piano de l'époque de Schubert :
www.youtube.com/watch?v=IVEZ5wDe1wI
Je sais que c'est certainement inaudible pour un grand nombre d’entre vous mais c'est ainsi que nous entraine dans interprétation un piano de l'époque de Schubert... Mais ne vous y trompez pas ce que je fais sur mon Steinway est facile a réaliser par rapport à ce que j'ai fait fait sur l'Erard... et ce que fait ce pianiste est d'un niveau de difficulté encore plus élevé... Le simple fait d'arriver a extraire le chant sur un Graf est d'une difficulté extrême (j'ai déjà essayé et je sais de quoi je parle).
Sur un piano de l'époque de Schubert il faut jouer très vite pour arriver à ce que le chant se détache parfaitement : J'ai pu constater que si on joue trop lentement le chant se retrouve "noyé" dans l'ensemble des autres notes jouées... En effet la tenue sonore d'une note sur un Graf est beaucoup plus courte que sur n'importe quel piano moderne et le pianiste est obligé de maintenir un tempo élevé pour pouvoir conduire correctement le chant.
C'est aussi un autre aperçu des choses par rapport à un instrument d'époque...

Ceci dit je comprend aussi tout a fait votre vue de la chose, mais je tenais juste a expliquer ma réflexion.
leLama
Messages : 1772
Enregistré le : mar. 11 oct., 2011 18:50

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par leLama »

FREDERIC LAINE a écrit : mer. 15 janv., 2020 9:48 Les pianos modernes permette en fait une meilleure définition du son. De par leur souplesse on peut faire un peut ce que l'on veut.
Salut Frederic,
Je suis d'accord sur la meilleur definition du son. Mais en face, ton interpretation sur l'Erard a aussi des avantages. Une main gauche beaucoup plus lisible d'abord, ca me semble tres net quand on ecoute tes deux versions. C'est probablement dû a la difference de couleur/timbre le long du clavier. Ensuite je trouve ton jeu sur l'Erard plus souple. Sur le steinway, il y a des passages durs sur la main droite, a la limite du faux accent parfois, et je n'ai pas cette sensation sur l'Erard. Peut être a cause des marteaux Desfougeres connus pour être assez souple et ne pas nécessiter de piquage massif, mais peut etre aussi a cause de la puissance contenue des pianos anciens. Enfin, je trouve davantage de richesse harmonique a l'Erard. En revanche, c'est vrai que le son est moins pur, davantage boisé, avec comme un léger voile parfois.

Il me semble qu'il y a pas mal d'habitude dans nos gouts. On dit qu'il faut qu'un enfant goute 12 fois un nouvel aliment pour apprecier son gout. Et il faut pas mal d'ecoutes pour se familiariser et apprecier le son d'un piano ancien. Mais je trouve que le jeu en vaut la chandelle, qu'on profite ensuite d'une grande lisibilité de tous les registres et d'une belle richesse harmonique.

Merci encore pour tes partages sur differents instruments. C'est passionnant quand on aime comparer les sons des pianos de differentes epoques.
Avatar du membre
Arabesque44
Messages : 3341
Enregistré le : lun. 07 oct., 2013 18:11
Mon piano : Bechstein 175 Yamaha 155P
Localisation : Nantes

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par Arabesque44 »

FREDERIC LAINE a écrit : mer. 15 janv., 2020 9:48 j'en arrive toutefois aujourd'hui a cette conclusion : cet impromptu doit être joué suffisamment rapidement pour que le chanteur puisse chanter ses phrases sans avoir a respirer au milieu ! Et si vous jouez trop lentement vous allez vite asphyxier le chanteur que vous accompagnez ! Petit exercice : chantez chaque phrase sur mon interprétation et ne respirez qu'entre chaque phrase : vous allez vite trouver que je joue lentement !
Je ne peux qu'approuver vu que j'ai moi-même souvent fait sur ce forum cette réflexion à propos d'interprétations de "Romances sans Paroles" de Mendelssohn, ou d'adaptations pour piano seul de lieder romantiques ( comme l'exaspérant "Widmung" Schumann-Liszt de Lang Lang!) Toujours penser "chant" et "souffle" !
Je n'avais pas fait le rapprochement avec "Wohin", en effet…Et pas que pour l'accompagnement, car la ligne mélodique , en accéléré, rappelle bien le 3eme impromptu.
Donc ici mon problème c'est le formatage Brendel :lol: . Mais je vois bien que quand j'écoute la "Tribune des Critiques de disques", je suis trop influencée par mes écoutes antérieures et c'est le tempo qui est ce que je remarque en premier lieu ( et s'il est trop éloigné des mes habitudes, j'ai tendance à rejeter, même si c'est très bien fait!)
Avatar du membre
FREDERIC LAINE
Messages : 282
Enregistré le : mar. 06 août, 2019 11:48
Mon piano : Steinway B + Pleyel + Erard + Gaveau
Localisation : Hericourt (70)

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par FREDERIC LAINE »

leLama a écrit : mer. 15 janv., 2020 10:39 Mais en face, ton interpretation sur l'Erard a aussi des avantages. Une main gauche beaucoup plus lisible d'abord, ca me semble tres net quand on ecoute tes deux versions. C'est probablement dû a la difference de couleur/timbre le long du clavier. Ensuite je trouve ton jeu sur l'Erard plus souple. Sur le steinway, il y a des passages durs sur la main droite, a la limite du faux accent parfois, et je n'ai pas cette sensation sur l'Erard. Peut être a cause des marteaux Desfougeres connus pour être assez souple et ne pas nécessiter de piquage massif, mais peut etre aussi a cause de la puissance contenue des pianos anciens. Enfin, je trouve davantage de richesse harmonique a l'Erard. En revanche, c'est vrai que le son est moins pur, davantage boisé, avec comme un léger voile parfois.
Bonjour LeLama.
Tu pointes du doigt quelque chose d'essentiel : si les pianos modernes sont "polyvalents" sur certains aspects ils ne peuvent rivaliser avec les pianos du 19ème sur d'autres aspects (et c'est ma conviction). Par exemple la lisibilité de la main gauche est liée au fait que l'Erard est un piano "registré" (et j'ai souvent pu constater que Schubert jouait avec les différents registres des pianos). Les fabricants de pianos modernes se sont justement efforcé de concevoir des pianos plus uniformes, lissés... D'autre part le Steinway, du fait de ses cordes croisées développe beaucoup d'harmoniques (et pourtant je n'enfonce jamais la pédale de plus 1/4 !), l'Erard lui a des cordes parallèles comme les pianos du temps de Schubert.
Il faut comprendre aussi que sur le plan du jeu je n'utilise pas du tout la même technique sur les deux pianos (un peu comme si c'était deux pianistes différents qui jouaient !). Sur le Steinway je joue retenu et "collé" au clavier en cherchant a conduire au maximum la mélodie à la main droite (avec d'ailleurs ce grand principe que l'on trouve souvent chez Schubert : quand la mélodie monte on joue Crescendo et quand elle descend Décrescendo). Sur l'Erard mon jeu sera plus incisif, la main plongeante, les doigts articulant plus (jeu "décollé" : mécanique Erard oblige...) et utilisant plus le poids du corps. En fait sur l'Erard les appuis doivent êtres plus francs, plus nets que sur le Steinway sinon les marteaux n'atteignent pas les cordes ! Le Steinway offre par contre une multitude de sonorités possible suivant la façon dont on va appuyer...
Aurele27
Messages : 1628
Enregistré le : sam. 17 juin, 2017 9:17
Mon piano : Yamaha G2
Localisation : Vernon (27)

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par Aurele27 »

Bonjour,

J’ai joué Ständchen de Schubert Liszt en concert hier soir. Peut être peut-on remplacer l’ancienne version par celle-ci dans ce fil ?
Merci


J’ai également joué la sonate op 137 n1, 1er mvt avec violoncelle :

Avatar du membre
FREDERIC LAINE
Messages : 282
Enregistré le : mar. 06 août, 2019 11:48
Mon piano : Steinway B + Pleyel + Erard + Gaveau
Localisation : Hericourt (70)

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par FREDERIC LAINE »

Bonjour a tous,

Pour ceux qui n'apprécient pas les sonorités 19ème voici aussi un enregistrement du 4ème impromptu de Schubert sur un piano 20ème :

Avatar du membre
quazart
Messages : 3407
Enregistré le : dim. 04 juin, 2017 0:06
Mon piano : Yamaha C1X, Kawai CA67
Localisation : ND du Guildo (22) et Rueil Malmaison (92)

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par quazart »

Autant j'avais des réserves sur le 2 et le 3, là..... c'est superbe, bravo !!! :D =D>
Juste un tout petit peu trop de pédale par endroits dans le 1er volet, pour chipoter...
Le Gaveau a un très beau son, mais manque un peu de souffle me semble-t-il (normal vu sa taille...) Au moins dans Schubert, ce n'est pas gênant du tout.
Dieu a créé le chat pour que l'homme puisse caresser un tigre

Mes enregistrements
Avatar du membre
mh_piano
Messages : 942
Enregistré le : mar. 24 juil., 2018 20:39
Mon piano : Kawai RX3

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par mh_piano »

Oui, belle interprétation !
Le piano est un "crapaud" ?
Avatar du membre
jean-séb
Messages : 10570
Enregistré le : lun. 16 oct., 2006 20:36
Mon piano : Yamaha C3
Localisation : Paris

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par jean-séb »

On dit ou lit souvent pis que pendre des crapauds mais je trouve la qualité sonore tout à fait satisfaisante, du moins sur cet enregistrement.
Bravo pour l'interprétation.
Erin
Messages : 810
Enregistré le : jeu. 11 janv., 2018 7:56
Mon piano : Silberman
Localisation : Belgique, proche Namur

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par Erin »

Magnifique, un grand bravo !
Cet impromptu est mon préféré et ton interprétation m'a infiniment plu =D>

Sinon je n'ai jamais bien compris ce qu'on nommait "un crapaud", je crois savoir qu'il s'agit d'un piano à queue mais plus petit qu'un quart-queue (peut-être un sixième-queue) ?....Ou alors quelque chose de totalement différent ...?
En tout cas, très jolie sonorité (oui on perçoit en effet une certaine limite mais ça ne m'a pas dérangée moi non plus)
"Qui néglige la musique ignore l'approche du sublime."- Louis Nucera
Avatar du membre
_Julien_
Messages : 822
Enregistré le : mar. 14 févr., 2012 11:40
Mon piano : W. Hoffmann V.120

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par _Julien_ »

Aurèle, c'est rajouté !
Frédéric, j'ai laissé les 2 interprétations de l'impromptu Op 90 n°4.

Julien
"Le reflet est pour les couleurs ce que l'écho est pour les sons." Joseph Joubert
Avatar du membre
FREDERIC LAINE
Messages : 282
Enregistré le : mar. 06 août, 2019 11:48
Mon piano : Steinway B + Pleyel + Erard + Gaveau
Localisation : Hericourt (70)

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par FREDERIC LAINE »

Bonjour,

Merci Julien pour l'ajout !
Avatar du membre
FREDERIC LAINE
Messages : 282
Enregistré le : mar. 06 août, 2019 11:48
Mon piano : Steinway B + Pleyel + Erard + Gaveau
Localisation : Hericourt (70)

Re: SCHUBERT vu par les PMistes ...

Message par FREDERIC LAINE »

Bonjour,

Merci pour vos commentaires.
mh_piano a écrit : jeu. 30 janv., 2020 7:39 Le piano est un "crapaud" ?
Erin a écrit : jeu. 30 janv., 2020 8:42 Sinon je n'ai jamais bien compris ce qu'on nommait "un crapaud", je crois savoir qu'il s'agit d'un piano à queue mais plus petit qu'un quart-queue (peut-être un sixième-queue) ?....Ou alors quelque chose de totalement différent ...?
En tout cas, très jolie sonorité (oui on perçoit en effet une certaine limite mais ça ne m'a pas dérangée moi non plus)
Par définition un crapaud est un piano a queue très court, plus large que long. Le crapaud fabriqué par Gaveau faisait 1m44 de large pour 1m33 de long. Le piano sur lequel je joue n'est pas un crapaud : c'est le modèle supérieur : 1m46 de large pour 1m52 de long. C'est donc plutôt un petit 1/4.
C'est pour cela que les graves ont tout de même une certaine profondeur. Il y a une très grande différence de sonorité entre le crapaud Gaveau et le petit 1/4. Cela reste néanmoins un piano idéal pour de la musique de chambre, donc idéal pour jouer Schubert.
J’avais d'ailleurs déjà enregistré sur ce même piano l'impromptu 2 Op 142 et l'allegretto de Schubert que Julien a déjà mis en lien...
www.youtube.com/watch?v=GPfQpDa279k
www.youtube.com/watch?v=hXzkrjc4wQs
Répondre