Chopin/Mazurka no11

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Florestan
Messages : 796
Enregistré le : lun. 23 janv., 2012 15:14
Mon piano : Pétrof Mod V

Chopin/Mazurka no11

Message par Florestan » jeu. 18 avr., 2013 20:28

J'ai fait un enregistrement de cette mazurka, op 17 n2, que j'aime beaucoup.
Pour la petite histoire je l'avais déjà enregistré il y a un moment pour la travailler, et j'ai réécouté récemment cet enregistrement avec étonnement, et à vrai dire un brin d'horreur. Je suis conscient que souvent quand je joue, un excès d'écoute engendre une certaine lourdeur et c'était le cas ici, tirant le morceau vers une sorte de mélancolie très...allemande. De la sehnsucht, plus que du zal.
J'ai donc entrepris un travail de "dégraissage" conséquent, tempo plus allant, pédale plus discrète, ligne plus directe. Travail très intéressant dont je vous soumets le résultat.
Ces mazurkas sont passionnantes par leur invention et posent énormément de questions sur le style, et je suis donc curieux d'avoir vos avis et réflexions sur le sujet. D'autant qu'une pénible séance de "studio" (je suis lamentablement tendu et jamais content, combinaison délicate) m'a enlevé tout recul.

Mazurka 172.mp3 [ 1.83 Mio | Vu 3612 fois ]


Avatar du membre
fugue
Messages : 1213
Enregistré le : lun. 21 mars, 2011 9:39
Mon piano : Schimmel 120T

Re: Chopin/Mazurka no11

Message par fugue » jeu. 18 avr., 2013 21:40

Hello!

Je n'ai jamais étudié de mazurka.J'ai trouvé ça très léger et très agréable à écouter.
Peut-être un peu trop épuré (à la 2nde écoute)? Et encore, en même temps que j'écris cela, je ne sais même pas dans le fond car j'ai bien aimé. C'est net et oui, ça m'a donné une impression de légèreté :D .
Ce sera aussi avec intérêt que je lirai les commentaires et remarques des "vrais" connaisseurs pour en savoir un peu plus sur ce type de composition pour le jour où...

alrf31
Messages : 226
Enregistré le : lun. 28 juin, 2010 12:09
Mon piano : Seiler K122
Localisation : Sud Ouest

Re: Chopin/Mazurka no11

Message par alrf31 » jeu. 18 avr., 2013 22:56

Curieux ! J'ai trouvé pour ma part que c'était dynamique et très "engagé" avec prise de risque (dans le bon sens du terme). Mais il est vrai que je ne connais pas grand chose à ce genre musical. Bravo en tous cas.

Avatar du membre
fugue
Messages : 1213
Enregistré le : lun. 21 mars, 2011 9:39
Mon piano : Schimmel 120T

Re: Chopin/Mazurka no11

Message par fugue » jeu. 18 avr., 2013 23:15

[-X "Léger" ne veut pas dire "pas dynamique" (parce qu'en effet ça l'est). Et très joli qui plus est - Ce que je veux dire plutôt, c'est que ce n'est pas "plombé" par des effets inutiles (Voilààà! mais je n'arrive pas toujours à exprimer ce que je ressens :mrgreen:)

Jean-Luc
Messages : 3644
Enregistré le : mer. 21 juin, 2006 22:03
Mon piano : Kawaï GL 10 Anytime
Localisation : Paris

Re: Chopin/Mazurka no11

Message par Jean-Luc » jeu. 18 avr., 2013 23:38

Je trouve ça très bien joué : il y a du rubato (ni trop, ni trop peu), le côté dansant et le côté mélancolique. C'est exactement l'esprit que je me fais de cette mazurka.
Juste peut-être quelques appogiatures un peu "lourdes" (celle de la 5ème mesure en comptant la levée par exemple).
Attention aussi au rythme parfois, les doubles croches ne sont pas toujours bien serrées.
Mais sinon, c'est très bien =D> !
Yapluka le mettre dans la longue liste de Chopin par les PMistes.

zebestovol
Messages : 3028
Enregistré le : sam. 29 mai, 2010 17:58
Mon piano : Yamaha p121
Localisation : Schiltigheim (près de Strasbourg)
Contact :

Re: Chopin/Mazurka no11

Message par zebestovol » ven. 19 avr., 2013 0:10

Je ne suis pas un grand connaisseur des mazurkas, pourtant j'aime bien les choix d'interprétation que tu as fait. Je trouve d'ailleurs que c'est déjà bien abouti contrairement à ce que tu expliques. =D>

Florestan
Messages : 796
Enregistré le : lun. 23 janv., 2012 15:14
Mon piano : Pétrof Mod V

Re: Chopin/Mazurka no11

Message par Florestan » ven. 19 avr., 2013 15:53

Merci à tous pour vos appréciations et remarques, qui m'encouragent beaucoup.
Pour préciser un peu, j'ai toujours considéré cette phrase initiale comme un cri nostalgique, comme un appel et non comme une plainte (lento ma non troppo, et surtout noté f). Mais j'avais appris ça alors que je venais de découvrir l'univers des mazurkas et j'ai été surpris de voir à quel point ma façon de l'entendre avait continué à évoluer à mon insu, à mesure que je me familiarisais un peu plus avec l'univers des mazurkas. Je pense qu'il y a quelque chose de très terrien, enraciné dans cette musique, et que mon premier jet ne le rendait pas ( en plus d'être passablement raté sur d'autres aspects), tirant l'ensemble vers une sorte de valse un peu morne. Evidemment le fait de participer au forum, d'échanger sur le piano, de faire écouter mes essais et d'écouter ceux des autres m'a permis d'approfondir et d'enrichir ma perception de la musique et de l'interprétation (et de moi-même puisque je n'ai ni professeur ni mélomane dans mon entourage proche), et tout ça n'est pas étranger à ce genre de petit réglage. Bien des choses que j'ai lu ou entendu ont fait mouche et déclenché des processus lents mais inexorables de remise en question. Et c'est très positif. Mais bon ça ne veut pas dire que je trouve mon enregistrement génial, loin de là.
Jean-luc, tu relèves un détail très important, à savoir les appoggiatures. Ici peut-être encore plus que dans le reste de l'oeuvre de Chopin, ces décorations sont vraiment indissociable du style, et doivent idéalement donner l'impression d'avoir été ajoutées sur le moment par l'interprète, de manière très spontanée. Je trouve ça très difficile, et j'essaie de travailler ça comme un geste parce que je ne suis jamais arrivé à "stabiliser" ce style d'ornement. Musique de la main, que j'ai du mal à chanter intérieurement. C'est vrai que la première est sortie un peu brutale.
De manière générale je trouve que les mazurkas (j'en ai travaillé quelques autres dont la très belle en la bémol de l'opus 59, mais c'est pas encore ça) sont des condensés d'idées musicales et de gestes pianistiques, très libres, "épicées", et qui demandent à l'interprète plus d'investissement qu'il n'y parait à l'écoute. En plus contrairement à plusieurs poissons de ce forum, je n'ai pas une goutte de sang polonais (50% espagnol, 25% français, 25% cherokee, bref, ça va pas du tout...).
Merci encore pour vos retours.

Avatar du membre
Yapluka
Messages : 1729
Enregistré le : mer. 14 juil., 2010 14:01
Mon piano : Steinway V-125
Localisation : Paris

Re: Chopin/Mazurka no11

Message par Yapluka » ven. 19 avr., 2013 20:47

Florestan a écrit :...
De manière générale je trouve que les mazurkas ... demandent à l'interprète plus d'investissement qu'il n'y parait à l'écoute. ...
Je trouve également que les Mazurkas sont des pièces très ingrates : elles n'ont pas l'air trop difficiles, et pourtant, ce n'est pas du tout facile d'en tirer quelque chose de présentable. Tu ne t'en sors pas mal Florestan :wink: !

Avatar du membre
Doubidoudom
Messages : 1200
Enregistré le : lun. 05 sept., 2011 1:51
Mon piano : yamaha G2
Localisation : Paris
Contact :

Re: Chopin/Mazurka no11

Message par Doubidoudom » ven. 19 avr., 2013 23:32

Éprouvant les séances d'enregistrement, is'nt it ? Et pourtant malgré une légère tension je trouve ça virevoltant et frais à souhait. Tout à fait ce qu'on attend d'une mazurka à mon idée: un petit coup de vent transportant des émotions au gré de l'interprète; juste comme la vie et ses surprises. Alors bravo.
Je suis aveugle mais on trouve toujours plus malheureux: j'aurais pu être noir. Ray Charles

Avatar du membre
JPS1827
Messages : 3415
Enregistré le : lun. 25 avr., 2011 11:27
Mon piano : Steinway A, Seiler 122
Localisation : Bourg la Reine

Re: Chopin/Mazurka no11

Message par JPS1827 » sam. 20 avr., 2013 0:57

Je trouve ça très bien également. Bravo

davsad
Messages : 259
Enregistré le : sam. 25 mai, 2013 21:33

Re: Chopin/Mazurka no11

Message par davsad » mer. 21 août, 2013 1:48

très belle interprétation, digne des plus grands, bravo ! on sent un travail de fond, ça fait plaisir à écouter et je sais que c'est pas facile.

Je trouve néanmoins (mais c'est un goût personnel) que tu ne prends pas assez ton temps dans la seconde partie (dolce), moi j'aurais plutôt tendance à ralentir un peu en attaquant cette partie pour laisser à l'auditeur plus de temps pour savourer ce délice, et pouvoir ensuite mieux sentir le stretto avant la reprise du thème.

Florestan
Messages : 796
Enregistré le : lun. 23 janv., 2012 15:14
Mon piano : Pétrof Mod V

Re: Chopin/Mazurka no11

Message par Florestan » mer. 21 août, 2013 20:48

Je viens de voir que ce sujet est remonté, merci beaucoup à toi davsad pour ton écoute et ton avis.
J'ai commencé par le jouer très différemment, notamment la partie centrale que je jouais plus lentement et avec plus de pédale. Mon interprétation a évolué vers quelque chose de plus enlevé, avec ce passage en do qui garde un côté un peu rebondissant. Je l'entendais comme ça quand je l'ai enregistré, ça évoluera surement encore...
Bonne musique!

davsad
Messages : 259
Enregistré le : sam. 25 mai, 2013 21:33

Re: Chopin/Mazurka no11

Message par davsad » ven. 23 août, 2013 0:51

Oui ça évolue toujours en musique c'est ca qui est beau :)

J'aime bien en tout cas ta vision du cri nostalgique au début, je le vois comme ça aussi !

Avatar du membre
natty_dread78
Messages : 1239
Enregistré le : lun. 07 juin, 2010 14:52
Mon piano : Yamaha C1

Re: Chopin/Mazurka no11

Message par natty_dread78 » jeu. 29 août, 2013 12:07

Salut,
J'avais complètement zappé ce post. Quelle bonne trouvaille! Deja je suis content de t'entendre jouer (c'est la première fois que je t'entend, si je ne m'abuse). Ensuite, objectivement, c'est vraiment bien. Il y a un style, un feeling de mazurka que j'aime beaucoup. Ca c'est très difficile. Je ne me suis personnellement jamais attaqué à une mazurka. Je le ferai surement un de ces jours, mais je redoute l'énorme difficulté d'intérprétation qu'elles représentent. Il faut vraiment avoir le feeling.
Techniquement, il y a un très bon phrasé, très bon rythme, une belle ligne de chant.
Quelques petits détails qui pourraient améliorer l'ensemble, selon moi:
* leger rush dans la mesure 5 et similaires mais ce feeling est peut etre lié au 2eme point
* certains quarts de soupir sont trop courts dans les ensembles croche-quart de soupir-double, ce qui fait que la double arrive un peu vite. La retarder un peu donnerait plus de rythme, ca "danserait" plus
* tu pourrais mieux faire ressortir certaines notes (acccentuées), surtout dans le thème central. Ca donnerait plus de relief au chant. Par exemple, le do de la mesure 28 est beaucoup trop effacé.

En tout cas, bravo!
In piano veritas.

Florestan
Messages : 796
Enregistré le : lun. 23 janv., 2012 15:14
Mon piano : Pétrof Mod V

Re: Chopin/Mazurka no11

Message par Florestan » jeu. 29 août, 2013 17:38

Merci beaucoup Natty pour ton retour.
C'est vrai que j'ai tendance à considérer le temps comme une matière élastique (et parfois de manière excessive). Je n'en avais pas conscience en jouant mais à l'écoute je me suis rendu compte que je faisais vraiment un arc à partir de la mesure 5 ,crescendo,sommet et deux mesures de retombée avec très net ritardando. Pour la durée du quart de soupir je crois que c'est l'influence de Rubinstein qui fait quelque chose d'assez particulier avec ce motif.
http://www.youtube.com/watch?v=PJKbcUS_GXY
Il y a quelque chose de très simple et direct dans sa version (et pourtant raffiné si l'on écoute en détail) que j'aime beaucoup.
Certains accents me posent problème, ici et d'une manière générale. Je n'arrive pas à en faire quelque chose qui me convienne. Mais bon, considérons cet enregistrement comme un jalon...
En tout cas je suis sûr que tu peux briller dans ce répertoire. qui regorge de pièces extraordinaires.

davsad
Messages : 259
Enregistré le : sam. 25 mai, 2013 21:33

Re: Chopin/Mazurka no11

Message par davsad » mar. 03 sept., 2013 15:07

Florestan a écrit :Merci beaucoup Natty pour ton retour.
C'est vrai que j'ai tendance à considérer le temps comme une matière élastique (et parfois de manière excessive). Je n'en avais pas conscience en jouant mais à l'écoute je me suis rendu compte que je faisais vraiment un arc à partir de la mesure 5 ,crescendo,sommet et deux mesures de retombée avec très net ritardando. Pour la durée du quart de soupir je crois que c'est l'influence de Rubinstein qui fait quelque chose d'assez particulier avec ce motif.
http://www.youtube.com/watch?v=PJKbcUS_GXY
Il y a quelque chose de très simple et direct dans sa version (et pourtant raffiné si l'on écoute en détail) que j'aime beaucoup.
Certains accents me posent problème, ici et d'une manière générale. Je n'arrive pas à en faire quelque chose qui me convienne. Mais bon, considérons cet enregistrement comme un jalon...
En tout cas je suis sûr que tu peux briller dans ce répertoire. qui regorge de pièces extraordinaires.

Je ne pense pas que considérer le temps comme une matière élastique soit un défaut quand il s'agit de mazurkas :)

en tout cas c'est vrai que ce sont des pièces les unes plus merveilleuses que les autres et pourtant si méconnues...je ne sais pas vous mais pour moi ce sont les pièces les plus difficiles à interpréter sur le répertoire de Chopin...

Répondre