Mes interprétations..sans solfège

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6412
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: Mes interprétations..sans solfège

Message par BM607 » sam. 22 sept., 2012 19:13

On pouvait un peu se douter que ça allait partir dans tous les sens, entre ceux qui estiment absolument indispensable d'apprendre le solfège, ceux qui estiment qu'on peu s'en passer, ceux qui disent qu'on ne doit pas critiquer quoi que ce soit ni même donner un avis...

Que ça parte dans tous les sens c'est normal et plutôt vivant, chacun expose un point de vue, mais pourquoi faut-il que certains se posent en justicier détenteurs de LA Vérité unique et absolue, avec un ton condescendant ou limite insultant, on croirait une cour d'école.
Évidemment chacun en lisant ce genre de chose comprendra que ça s'adresse aux autres, pas à soi. Évidemment.

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand

Avatar du membre
Nyro Xeo
Messages : 157
Enregistré le : lun. 09 oct., 2006 11:03
Mon piano : Hellas
Localisation : Suisse

Re: Mes interprétations..sans solfège

Message par Nyro Xeo » sam. 22 sept., 2012 19:54

Eh j'avais pas vu la réponse de Chamorico81 juste après la mienne et avant celle de twane. Bizarre.

Pour en revenir aux vidéos, tes transcriptions sont réussies (enfin je ne connais pas très très bien les musiques dont c'est tiré), mais ce serait intéressant de poster quelques morceaux qu'on est susceptibles de connaître, parmi les 500 morceaux en tout genre de ton répertoire. On peut ainsi mieux te situer, car on n'a aucune référence avec les transcriptions qu'il y a sur YouTube étant donné que c'est toi qui les as faites.

Pour le reste, je rejoins nox. Le solfège étant un moyen de "communication" musical fondamental, il est essentiel pour l'enseignement.
BM607 a écrit :Évidemment chacun en lisant ce genre de chose comprendra que ça s'adresse aux autres, pas à soi. Évidemment.
Ben oui évidemment, ton message est un message de normand ;) Mais c'est ce qu'on attend d'un modérateur, donc c'est bien.
-={ Nyro Xeo }=-

Avatar du membre
Gastiflex
Messages : 3812
Enregistré le : jeu. 28 avr., 2005 15:50
Mon piano : Seiller 116 Duovox
Localisation : L'Haÿ-les-Roses

Re: Mes interprétations..sans solfège

Message par Gastiflex » sam. 22 sept., 2012 19:56

Eh j'avais pas vu la réponse de Chamorico81 juste après la mienne et avant celle de twane. Bizarre.
C'est à cause de la modération a priori pour les nouveaux membres. Je viens de valider le message de Chamorico alors que BM avait déjà répondu.
Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate.

Avatar du membre
Nyro Xeo
Messages : 157
Enregistré le : lun. 09 oct., 2006 11:03
Mon piano : Hellas
Localisation : Suisse

Re: Mes interprétations..sans solfège

Message par Nyro Xeo » sam. 22 sept., 2012 20:08

Gastiflex a écrit :C'est à cause de la modération a priori pour les nouveaux membres. Je viens de valider le message de Chamorico alors que BM avait déjà répondu.
Ah OK, je me disais bien.

Chamorico81 a écrit :voici quelques exemples de morceaux que je joue pour être global ( Sonate au clair de lune 1er mvt, chopin nocturne n7 et n20, la marche turque, Bach) voilà en gros pour le classique.
Ah ben nickel, uploade-nous le nocturne 20 de Chopin, on est sûr que tout le monde connaîtra celui-là :twisted: Uploade aussi Bach et Amélie Poulain tiens.

Je pense qu'après ça, les conseils qu'on pourra te donner ici seront pertinents.
Chamorico81 a écrit :J'ai posté sur un autre forum également et je n'ai pas eu ce genre de réactions et de moralisations.
Note que ce forum (enfin les gens qui le constituent) peut avoir bien des défauts, mais s'il y en a un qu'il n'a pas, c'est celui d'être mielleux. Tu ne trouveras pas ici de commentaires à la YouTube du type "excellent ce gamin chinois de 2 ans qui joue l'appassionata, xoxoxo". Ne te méprends quand même pas sur nos réactions, et de manière générale, ne cherche surtout pas la complaisance.
-={ Nyro Xeo }=-

Chamorico81
Messages : 8
Enregistré le : ven. 21 sept., 2012 20:29

Re: Mes interprétations !

Message par Chamorico81 » sam. 22 sept., 2012 20:12

Aucun soucis, je poste une vidéo tous les 3 jours sur ma chaîne donc je vais faire ça dans le mois aucun soucis. Il faut que je retravaille les morceaux un peu avant par contre. ^^

nox
Messages : 7512
Enregistré le : jeu. 17 mai, 2007 22:22

Re: Mes interprétations

Message par nox » sam. 22 sept., 2012 20:31

Chamorico81 a écrit :pour moi l'harmonie a deux sens : c'est un enchainement de sons qui font un tout agréable et techniquement c'est la façon d'organiser les accords.
C'est ta définition, mais quelles sont tes connaissances dans ce domaine ?
Je pense qu'en fait c'est la phrase "j'ai des notions d'harmonie" qui est un peu mal formulée. On ne peut pas faire d'harmonie sans faire de solfège, je pense que tu entends par là que tu sais retrouver les accords à l'oreille ? Bref, c'est sans importance, c'est juste que cette phrase m'avait interpelée.
Chamorico81 a écrit :Je suis aussi au courant que pour devenir professeur de piano, il faut des notions de solfège, mais comme vous l'avez dit, tout dépend de votre manière d'enseigner, à qui vous enseignez etc. Mais je pense et ça n'engage que moi que, pour apprendre le piano et le transmettre aux autres le solfège n'est pas une issue obligatoire. C'est un outil facultatif, qui après en effet ne peut que allonger la connaissance musicale ainsi que dans la pratique.
Il ne faut pas raisonner de cette façon. D'une part, on ne peut enseigner que ce qu'on sait, si tu enseignes sans solfège, ça sous-entend que tes futurs élèves ne pourront, comme toi, que reproduire d'oreille, et vraisemblablement avec moins de bonheur que toi s'ils ont une moins bonne oreille. C'est une limite importante.
D'autre part, le solfège, c'est acquérir les dénominations exactes, ça permet d'appeler les choses par leur nom, d'expliquer et de comprendre. Communiquer avec un débutant sans utiliser les termes consacrés, sans appeler les choses par leur nom, je trouve pour ma part que ça n'est pas digne d'un enseignant, et que ça complique beaucoup la pédagogie et la communication entre prof et élève (ce qui est primordial).
Bon, enseigner sans ou avec très peu de solfège, pourquoi pas, de toute façon "devenir professeur sans faire de solfège" ne veut rien dire puisque tout le monde peut se targuer d'être professeur de piano. On peut même enseigner le piano sans savoir faire de piano si on veut. Par contre il faut dans ce cas être honnête avec ses élèves, et dire clairement "je ne pourrai pas t'apprendre à lire et comprendre la musique, juste à la reproduire. Si ça te suffit, je peux essayer de t'apprendre à faire ce que je fais".
Comme je l'ai dit, pour moi, le minimum du minimum du minimum, c'est : connaître les tonalités, les gammes, savoir parfaitement lire en clé de sol et clé de fa, connaître l'histoire de la musique et un minimum d'analyse. Ca nécessite quand même quelques années d'apprentissage et de pratique (il faudra s'habituer à travailler à partir d'une partition).

Bref, tout ça, c'est si tu veux enseigner. Si tu veux juste jouer pour ton plaisir et que ce que tu fais te suffit, alors continue de te faire plaisir comme ça (mais attention aux regrets plus tard :) )

Si tu lis les discussions avec mozarta (j'ai indiqué une liste dans mon message précédent), tu verras qu'il a reçu les mêmes conseils, et suscité les mêmes débats :)

Contrapunctus
Messages : 5
Enregistré le : dim. 12 août, 2012 15:08

Re: Mes interprétations..sans solfège

Message par Contrapunctus » sam. 22 sept., 2012 20:33

Je ne voudrais pas raviver la polémique, mais je pense que, en piano classique en tout cas, le solfège est bien plus qu'un outils et est un élément primordial, premièrement pour pourvoir comprendre le morceau que l'on interprète, ne pas perdre un temps interminable lors du déchiffrage, maitriser la rythmique d'un morceau, pour la construction des gammes, des accords ect... Bref après chacun son éthique par rapport au métier de prof de piano et aux gens à qui l'on enseigne, mais enseigner le piano à des gens en ayant appris le piano en autodidacte est, je pense impossible si les élèves veulent arriver à un certain niveau, notamment au niveau des doigtés, des petites positions parasites des doigts et de la main qui ne peuvent être corrigées que par un œil avisé, du travail correct de la technique et surtout au niveau de l'interprétation. Après c'est si tu veux enseigner de la variété ou de la pop c'est sur qu'il n'y a pas soucis car il n'y a pas besoin de viser la technique à tout prix.
Sinon je trouve tes arrangements très sympathiques :wink:

Chamorico81
Messages : 8
Enregistré le : ven. 21 sept., 2012 20:29

Re: Mes interprétations..sans solfège

Message par Chamorico81 » sam. 22 sept., 2012 20:35

je prends en compte je suis d'accord avec tout, c'est certain. :)
Bon bah j'ai plus qu'à bosser le solfège à fond dès que possible alors !

Gracou
Messages : 2078
Enregistré le : mar. 19 juin, 2012 14:31

Re: Mes interprétations..sans solfège

Message par Gracou » dim. 23 sept., 2012 12:08

Tout dépend de ce que tu vises. Tu peux donner des cours en n'ayant pas un énorme niveau de connaissances théoriques, solfégiques, etc, mais tu seras meilleur avec que sans.
La différence entre un fou et moi, c'est que je ne suis pas fou. Salvador Dali.

Avatar du membre
Lavie
Messages : 844
Enregistré le : mar. 25 mai, 2010 16:39

Re: Mes interprétations..sans solfège

Message par Lavie » dim. 23 sept., 2012 12:17

Salut !

C'est certain qu'en tant que prof, tu dois pouvoir répondre à toutes les questions concernant le solfège même si ça ne fait pas parti de ton plan de cours. Il faut aussi savoir qu'enseigner, c'est également un métier. Un très pianiste très "moyen" peut se révéler un très bon professeur, et un virtuose un professeur tout à fait médiocre. :wink:
Modifié en dernier par Lavie le dim. 23 sept., 2012 20:24, modifié 1 fois.
"Le piano numérique vient du piano acoustique, et mène à lui..."
DFU

intrus34
Messages : 151
Enregistré le : mer. 15 août, 2012 20:41

Re: Mes interprétations..sans solfège

Message par intrus34 » dim. 23 sept., 2012 13:29

J'ai connu un aveugle qui faisait ce que tu fais, mais il posait ça direct, sans aucune répétition, lui pour le coup avait l'oreille absolue, si ça passe par des répétitions, des tatonements, ben c'est pas encore ça je pense ^^

Avatar du membre
Gastiflex
Messages : 3812
Enregistré le : jeu. 28 avr., 2005 15:50
Mon piano : Seiller 116 Duovox
Localisation : L'Haÿ-les-Roses

Re: Mes interprétations..sans solfège

Message par Gastiflex » dim. 23 sept., 2012 19:53

Communiquer avec un débutant sans utiliser les termes consacrés, sans appeler les choses par leur nom, je trouve pour ma part que ça n'est pas digne d'un enseignant, et que ça complique beaucoup la pédagogie et la communication entre prof et élève (ce qui est primordial).
Voilà ce que ça donne :
http://www.youtube.com/watch?v=D_orL8BFFqo
Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate.

nox
Messages : 7512
Enregistré le : jeu. 17 mai, 2007 22:22

Re: Mes interprétations..sans solfège

Message par nox » dim. 23 sept., 2012 20:06

:mrgreen: =D>

Avatar du membre
Lavie
Messages : 844
Enregistré le : mar. 25 mai, 2010 16:39

Re: Mes interprétations..sans solfège

Message par Lavie » dim. 23 sept., 2012 20:24

:mrgreen:
"Le piano numérique vient du piano acoustique, et mène à lui..."
DFU

Avatar du membre
decibel34
Messages : 167
Enregistré le : dim. 14 août, 2011 11:24

Re: Mes interprétations

Message par decibel34 » lun. 24 sept., 2012 2:05

nox a écrit :
Chamorico81 a écrit :pour moi l'harmonie a deux sens : c'est un enchainement de sons qui font un tout agréable et techniquement c'est la façon d'organiser les accords.
C'est ta définition, mais quelles sont tes connaissances dans ce domaine ?
Je pense qu'en fait c'est la phrase "j'ai des notions d'harmonie" qui est un peu mal formulée. On ne peut pas faire d'harmonie sans faire de solfège, je pense que tu entends par là que tu sais retrouver les accords à l'oreille ? Bref, c'est sans importance, c'est juste que cette phrase m'avait interpelée.
Chamorico81 a écrit :Je suis aussi au courant que pour devenir professeur de piano, il faut des notions de solfège, mais comme vous l'avez dit, tout dépend de votre manière d'enseigner, à qui vous enseignez etc. Mais je pense et ça n'engage que moi que, pour apprendre le piano et le transmettre aux autres le solfège n'est pas une issue obligatoire. C'est un outil facultatif, qui après en effet ne peut que allonger la connaissance musicale ainsi que dans la pratique.
Il ne faut pas raisonner de cette façon. D'une part, on ne peut enseigner que ce qu'on sait, si tu enseignes sans solfège, ça sous-entend que tes futurs élèves ne pourront, comme toi, que reproduire d'oreille, et vraisemblablement avec moins de bonheur que toi s'ils ont une moins bonne oreille. C'est une limite importante.
D'autre part, le solfège, c'est acquérir les dénominations exactes, ça permet d'appeler les choses par leur nom, d'expliquer et de comprendre. Communiquer avec un débutant sans utiliser les termes consacrés, sans appeler les choses par leur nom, je trouve pour ma part que ça n'est pas digne d'un enseignant, et que ça complique beaucoup la pédagogie et la communication entre prof et élève (ce qui est primordial).
Bon, enseigner sans ou avec très peu de solfège, pourquoi pas, de toute façon "devenir professeur sans faire de solfège" ne veut rien dire puisque tout le monde peut se targuer d'être professeur de piano. On peut même enseigner le piano sans savoir faire de piano si on veut. Par contre il faut dans ce cas être honnête avec ses élèves, et dire clairement "je ne pourrai pas t'apprendre à lire et comprendre la musique, juste à la reproduire. Si ça te suffit, je peux essayer de t'apprendre à faire ce que je fais".
Comme je l'ai dit, pour moi, le minimum du minimum du minimum, c'est : connaître les tonalités, les gammes, savoir parfaitement lire en clé de sol et clé de fa, connaître l'histoire de la musique et un minimum d'analyse. Ca nécessite quand même quelques années d'apprentissage et de pratique (il faudra s'habituer à travailler à partir d'une partition).

Bref, tout ça, c'est si tu veux enseigner. Si tu veux juste jouer pour ton plaisir et que ce que tu fais te suffit, alors continue de te faire plaisir comme ça (mais attention aux regrets plus tard :) )

Si tu lis les discussions avec mozarta (j'ai indiqué une liste dans mon message précédent), tu verras qu'il a reçu les mêmes conseils, et suscité les mêmes débats :)
Tout pareil... J ai pris quelques cours avec une pianiste qui n'était pas mauvaise au clavier qui avait validé son cycle I en formation musicale et qui ensuite a continué la musique toute seule... Plus à l'oreille qu'en lecture absolue de partoche.
Après 5 cours j'ai couru vite ailleurs car des lorsqu'on abordait des questions de solfège c'était du grand n'importe quoi. Ex: comment attaquer une trille ou un mordant si il est barré ou pas. Comment faire tomber un triolet+quintolet+croche pointé double sur la mesure qui elle était en 3 temps.
J'ai depuis une prof de 70 ans... une bonne enseignante de la vielle époque, où le solfège, la connaissance du registre musical est d'une grande importance. Certes très coincée sur les répertoires modernes et jazz dont elle a horreur. Mais elle est une inconditionnelle de Chopin, donc cela me convient à merveille.

Sinon c'est vraiment déjà pas mal ce que tu proposes, mais j'attend les videos des nocturnes de Chopin.

Avatar du membre
bach_addict
Messages : 3261
Enregistré le : lun. 27 déc., 2010 18:46

Re: Mes interprétations..sans solfège

Message par bach_addict » mar. 25 sept., 2012 14:16

BM607 a écrit :pourquoi faut-il que certains se posent en justicier détenteurs de LA Vérité unique et absolue, avec un ton condescendant ou limite insultant, on croirait une cour d'école.
Évidemment chacun en lisant ce genre de chose comprendra que ça s'adresse aux autres, pas à soi. Évidemment.

BM
d'ailleurs BM je trouve qu'avec ce post tu te poses en justicier détenteur de LA Vérité unique et absolue, avec un ton condescendant !
LOL :mrgreen: :mrgreen:

c'est marrant mais en lisant le titre du post j'ai su qu'on allait en arriver là :wink:

bon sinon, pour notre nouvel ami, c'est très bien d'arriver à jouer comme ça sans solfège et si tu veux aller au delà et t'attaquer au classique, il faudra bien t'y mettre un jour et c'est toi qui voit...

ps : on voit quand même que la notion de "prof de piano" peut signifier des choses très différentes d'un enseignant à un autre. Je comprends un peu mieux pourquoi je n'ai pas appris grand chose étant enfant , LOL. Bref, pour les petiots se sera conservatoire et puis c'est tout.
« L'inconvénient du piano, c'est que chaque bonne note est située entre deux mauvaises. » A.Schnabel

roland
Messages : 1149
Enregistré le : lun. 29 août, 2005 16:15
Mon piano : Behschtein Modèle III

Re: Mes interprétations..sans solfège

Message par roland » mar. 25 sept., 2012 22:16

bach_addict a écrit :
bon sinon, pour notre nouvel ami, c'est très bien d'arriver à jouer comme ça sans solfège
C'est bien confus tout cela, je n'ai vu qu'une chose c'est qu'il joue SANS PARTITION....., mais en quoi joue-t-il sans solfège ?
Le football ? C'est comme les échecs, mais sans les dés - Lukas Podoldki footballeur Allemand

popcornman1968
Messages : 16
Enregistré le : ven. 02 mars, 2012 14:07
Mon piano : samick su 118
Localisation : belgique (rhode-saint-genèse)

Re: Mes interprétations..sans solfège

Message par popcornman1968 » mer. 26 sept., 2012 9:04

A ce qu'il paraît, Ray Charles était très mauvais en déchiffrage !!
Pourtant il ne joue pas si mal :mrgreen:

Avatar du membre
bach_addict
Messages : 3261
Enregistré le : lun. 27 déc., 2010 18:46

Re: Mes interprétations..sans solfège

Message par bach_addict » mer. 26 sept., 2012 10:31

roland a écrit :
bach_addict a écrit :
bon sinon, pour notre nouvel ami, c'est très bien d'arriver à jouer comme ça sans solfège
C'est bien confus tout cela, je n'ai vu qu'une chose c'est qu'il joue SANS PARTITION....., mais en quoi joue-t-il sans solfège ?
ha c'est sûr qu'en toute rigueur rien ne le prouve, mais si on applique le doute cartésien systématique tout le temps et à tout le monde sur le forum il n'y a plus d'échange possible (ce qui n'empêche pas de chasser le troll quand quelqu'un tient des propos par trop incohérents...)
« L'inconvénient du piano, c'est que chaque bonne note est située entre deux mauvaises. » A.Schnabel

Avatar du membre
Ashiro
Messages : 2649
Enregistré le : ven. 24 juil., 2009 12:38
Mon piano : B211 & CFX
Localisation : Avignon-Paris

Re: Mes interprétations..sans solfège

Message par Ashiro » mer. 26 sept., 2012 21:46

Le titre est un peu un mensonge, "sans solfège" mais tu as connaissance de rythmes par exemple, et d'harmonie, donc bon.....

Répondre