De l'utilité du métronome

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
broly
Messages : 159
Enregistré le : lun. 11 juin, 2012 0:51

De l'utilité du métronome

Message par broly » ven. 14 sept., 2012 8:23

Bonjour

Voilà un sujet qui je suis sur fera débat, et que je trouve très intéressant.

Nous avons tous je pense, cette petite boite qui fait bip-bip-bip.

Outils indispensable pour certains, cauchemar pour d'autre, quoi qu il en soit, nous sommes tous passé par la phase métronome.

Mais est ce vraiment nécessaire? Doit on vraiment jouer en le respectant au bip près.

La musique la plus belle, est à mon sens, est celle qui sonne le plus naturelle possible, alors si l on suit ce raisonnement, jouer avec une exactitude extrême ne gâche t il pas un peu le trait mélodique?

Est il vraiment nécessaire d'etre à la pulsation près?
N'est il pas mieux d’intérioriser la pulsation?

Attention, je ne dis pas qu il faut ne faut pas s en servir, mais l usage intensif de cet instrument de mesure ne dénature t il pas, dans un sens, la musique?

christianj
Messages : 305
Enregistré le : ven. 13 juil., 2012 11:51
Mon piano : Yamaha U1
Localisation : région parisienne et Languedoc

Re: De l'utilité du métronome

Message par christianj » ven. 14 sept., 2012 9:00

Bonjour,

D'accord pour dire que la précision absolue doit être bannie.

Pour m'entraîner, j'utilise un moyen plus agréable : jouer en synchro avec un enregistrement midi que je passe sur un piano numérique ou un PC en variant le tempo.

On trouve facilement ces enregistrements sur le net, surtout pour la musique classique. Exemple : le site "Classicalmidiconnection".

Avatar du membre
bach_addict
Messages : 3261
Enregistré le : lun. 27 déc., 2010 18:46

Re: De l'utilité du métronome

Message par bach_addict » ven. 14 sept., 2012 10:02

christianj a écrit :jouer en synchro avec un enregistrement midi que je passe sur un piano numérique ou un PC en variant le tempo.
tu connais la méthode "KISS" (pour "Keep It Simple Stupid") ... :wink: :wink:
broly a écrit :Outils indispensable pour certains, cauchemar pour d'autre,
cauchemar pour qui ?
si on ne supporte pas le métronome c'est qu'on ne sait pas l'utiliser et qu'on en a pas l'habitude...bien utilisé (pas trop vite, pas trop longtemps, pas trop fort) je trouve qu'il n'y a pas de souci
broly a écrit : jouer avec une exactitude extrême ne gâche t il pas un peu le trait mélodique?

c'est plutôt l'inverse (le manque de rigueur rythmique) qui pose problème...
ce sont des questions qu'un pro pourrait se poser mais pour un amateur, même de bon niveau...
après faire nimp au niveau du rythme ça passe mieux dans Chopin que dans Mozart, tout dépend du répertoire. Perso je n'aime pas le rubato extrême de certains interprètes dans Chopin, avec des ritardendos extrêmes et dégoulinants :-({|= :-({|= ...j'aime bien la sobriété et le respect du texte...
Modifié en dernier par bach_addict le ven. 14 sept., 2012 10:09, modifié 2 fois.
« L'inconvénient du piano, c'est que chaque bonne note est située entre deux mauvaises. » A.Schnabel

nox
Messages : 7512
Enregistré le : jeu. 17 mai, 2007 22:22

Re: De l'utilité du métronome

Message par nox » ven. 14 sept., 2012 10:05

Je suis d'accord pour dire qu'il ne faut pas forcément jouer au "bip" près (pour ma part je préfère les vrais métronomes à balancier, du coup c'est plutôt un "tac" qu'un "bip" :mrgreen: ), mais si tu maîtrises bien ton morceau, tu dois en être capable.
Si en mettant le métronome tu te rends compte que tu passes ton temps à courir derrière, c'est qu'il y a un problème.

Je l'ai beaucoup utilisé dernièrement pour travailler le dernier mouvement de l'opus 26 de Schumann. Je jouais au métronome à 3 tempi différents, lent, moyen et rapide. Le premier pour m'obliger à une bonne régularité, le second pour m'obliger à garder mon tempo entre les différentes parties, le dernier pour m'obliger à ne pas m'arrêter du début à la fin en jouant le plus proprement possible. J'ai trouvé que ça m'avait beaucoup aidé de travailler de cette façon.

Gracou
Messages : 2078
Enregistré le : mar. 19 juin, 2012 14:31

Re: De l'utilité du métronome

Message par Gracou » ven. 14 sept., 2012 11:07

Il faut savoir jouer de manière régulière avant de s'amuser à sortir des clous.

Un de mes profs s'était pris la tête avec un autre à ce sujet en disant que le métronome c'est très bien, sauf que ce n'est pas la solution ultime: les cas désespérés jouent comme des cochons par dessus sans se rendre compte qu'ils se décalent, que la seule solution consistait à prendre conscience de la pulsation et que le métronome pouvait y aider, mais c'est tout.

Cela dit, comme mes petits camarades, j'ai un métronome (j'ai même un truc dans le mobile qui fait des bip ou des tac ou tout ce qu'on veut d'autre, on peut même taper sur l'écran la pulsation pour savoir quel est le tempo 8)) et je m'en sers principalement pour me donner le tempo avant de jouer, mais aussi pour des passages délicats au niveau rythmique ou technique.

Je ne suis pas certain qu'il soit plus naturel de jouer systématiquement en dehors de la pulsation que comme il faut. Quand on marche sur une bonne distance, on attrape généralement un certain rythme et on n'en bouge plus, on n'accélère pas, on ne ralentit pas tous les dix mètres, à moins d'être ivre.

"Le jeu de certains interprètes ressemble à la démarche d'un homme ivre" disait Schumann, et Liszt disait que chez Chopin: "le tempo rubato est comme le vent jouant dans le feuillage d'un arbre dont les branches ne bougent pas". Des compositeurs largement joués et interprétés de nos jours avec de grandes libertés en ce qui concerne la pulsation, qui en étaient peut-être moins friands que ce que l'on pourrait penser.
La différence entre un fou et moi, c'est que je ne suis pas fou. Salvador Dali.

bigrounours
Messages : 3736
Enregistré le : sam. 10 janv., 2009 12:01
Mon piano : Schimmel C120, Nord Electro 6HP

Re: De l'utilité du métronome

Message par bigrounours » ven. 14 sept., 2012 11:18

si tu maîtrises bien ton morceau, tu dois en être capable.
Si en mettant le métronome tu te rends compte que tu passes ton temps à courir derrière, c'est qu'il y a un problème.
Tout est dit. le métronome est un outil pour contrôler, et non un outil pour interpréter. C'est uniquement dans le but de savoir si le morceau est su ou non, au tempo. C'est un excellent outil pour savoir si un passage accroche ou non, car si on ne le joue pas au métronome, on a tendance à ralentir sur le dit passage et finalement "ça passe", mais le métronome ne pardonnera pas et on détecte les problèmes.

Pour ça c'est pour la théorie, pour la pratique je l'utilise rarement (à tort !)

Avatar du membre
clalyd
Messages : 22
Enregistré le : dim. 04 sept., 2011 16:09

Re: De l'utilité du métronome

Message par clalyd » ven. 14 sept., 2012 13:27

Pour moi le métronome est extrêmement utile dans le travail, j'ai récupéré une classe l'année dernière et aucun élève ne l'avait jamais utilisé, d'où grosse terreur dès que j'en ai parlé... J'ai tout repris du début, leur ai demandé au départ de jouer une note en même temps que le balancier, puis un note pour deux battements, puis deux notes pour un etc, etc... Mémoriser des cellules rythmiques en même temps que le métronome, puis petit à petit jouer une phrase par fragments + une note main séparée, puis réunir 2 fragments, puis trois jusqu'à jouer la phrase entière, toujours au métronome sans panique, tranquillement, et si il y a de la panique, et bien on redescend la vitesse, c'est tout et on recommence...

Avatar du membre
zarathoustra
Messages : 1878
Enregistré le : jeu. 22 juin, 2006 1:37
Mon piano : Pigeon fermier de keriven fourré au foie

Re: De l'utilité du métronome

Message par zarathoustra » ven. 14 sept., 2012 22:09

Le métronome n'est pas destiné à jouer au bip près. C'est un outil d'aide quand on a du mal à sentir la pulsation et il ne faut pas jouer avec des heures (car ca devient une béquille).

On peut aussi travailler avec quand on est décidé à faire un travail fastidieux en augmentant le tempo cran par cran sur un trait.

Avatar du membre
André Quesne
Messages : 4173
Enregistré le : lun. 19 juin, 2006 11:54
Mon piano : Yamaha C6

Re: De l'utilité du métronome

Message par André Quesne » sam. 15 sept., 2012 1:46

Le métronome n'est pas destiné à jouer au bip près. C'est un outil d'aide quand on a du mal à sentir la pulsation et il ne faut pas jouer avec des heures (car ca devient une béquille).
Cela me rappelle des souvenirs de jeunesse. Je me souviens que l'une de mes profs qualifiait aussi le métronome de "béquille".

Toutefois, je pense qu'il faut travailler avec quand on n'a pas le sens du rythme; quand on ne sent pas la pulsation en soi; d'abord lentement et en augmentant petit à petit la vitesse jusqu'à obtenir le bon tempo. Ensuite il faut s'en écarter pour exprimer la musique; surtout pour les pièces qui demandent une certaine aisance avec du rubato, à condition de ne pas tomber dans l'excès. (Selon les compositeurs, ce rubato sera certainement différent; je pense à Chopin par rapport à Schubert où il sera plutôt question pour ce dernier de respirations.)

Il me semble qu'une pièce jouée parfaitement métronomiquement n'aurait aucun sens; elle serait selon moi dépourvue d'âme et resterait scolaire.
Il n'est pas obligatoire d'utiliser systématiquement le métronome mais il peut être utile...
Il n'y a qu'une seule supériorité, celle du coeur. Ludwig Van BEETHOVEN

Avatar du membre
clalyd
Messages : 22
Enregistré le : dim. 04 sept., 2011 16:09

Re: De l'utilité du métronome

Message par clalyd » sam. 15 sept., 2012 8:58

Le métronome progressif est à mon idée ce qu'il y a de mieux pour le travail mais il est bien évident que le travail est avant tout un état d'esprit, si on prend le métronome comme une béquille sans y mettre la concentration nécessaire, ça ne sert à rien, le métronome est là pour stabiliser progressivement ce qui n'est pas stable pour reprendre les choses à la base, pas pour faire brutalement une performance, il accompagne, il met l'accent là où ça ne va pas et après, une fois que l'on a compris, bien sûr on l'arrête et on interprète, mais interpréter avant d'avoir travaillé et stabilisé ?... :roll:

nuages
Messages : 114
Enregistré le : lun. 02 janv., 2012 14:16

Re: De l'utilité du métronome

Message par nuages » sam. 15 sept., 2012 11:47

zarathoustra a écrit :Le métronome n'est pas destiné à jouer au bip près. C'est un outil d'aide quand on a du mal à sentir la pulsation et il ne faut pas jouer avec des heures (car ca devient une béquille).
André Quesne a écrit :... Il me semble qu'une pièce jouée parfaitement métronomiquement n'aurait aucun sens; elle serait selon moi dépourvue d'âme et resterait scolaire.
Il n'est pas obligatoire d'utiliser systématiquement le métronome mais il peut être utile...
Oui on trouve un bon exemple dans la musique brésilienne . Dans le style bossa-nova par exemple il faut absolument respecter la carrure rythmique pour que çà sonne ( à la limite du bit près ) ; sans ce point d'appui et cette rigueur de la pulsation à l'accompagnement la mélodie ne pourrait pas chalouper avec cette sorte de nonchalance qui en fait tout son charme .Sinon on a une soupe informe à l'oreille .

le grand guitariste brésilien Baden Powell s'est amusé avec çà ( désolé c'est pas du piano )
on entend bien là où il joue " on " et là où il est "off" , mais évidemment question pulsation lui c'était un maître .

Avatar du membre
Merlin
Messages : 168
Enregistré le : ven. 31 août, 2012 18:58
Localisation : Entre Losse-en-Gelaisse et Saint-Gapour

Re: De l'utilité du métronome

Message par Merlin » sam. 15 sept., 2012 11:53

nuages a écrit :le grand guitariste brésilien Baden Powell s'est amusé avec çà ( désolé c'est pas du piano )
on entend bien là où il joue " on " et là où il est "off" , mais évidemment question pulsation lui c'était un maître .
Ah merci bien ! C'est très clair ! Quelle maîtrise ...
Amitiés.
-------------------
Merlin
Image
Amitiés.
Merlin

Avatar du membre
André Quesne
Messages : 4173
Enregistré le : lun. 19 juin, 2006 11:54
Mon piano : Yamaha C6

Re: De l'utilité du métronome

Message par André Quesne » sam. 15 sept., 2012 13:18

nuages a écrit:
Oui on trouve un bon exemple dans la musique brésilienne . Dans le style bossa-nova par exemple il faut absolument respecter la carrure rythmique pour que çà sonne
Ne mélangeons pas tous les styles de musique...
Il n'y a qu'une seule supériorité, celle du coeur. Ludwig Van BEETHOVEN

Avatar du membre
Merlin
Messages : 168
Enregistré le : ven. 31 août, 2012 18:58
Localisation : Entre Losse-en-Gelaisse et Saint-Gapour

Re: De l'utilité du métronome

Message par Merlin » sam. 15 sept., 2012 13:24

André Quesne a écrit : Ne mélangeons pas tous les styles de musique...
Ben si, au contraire .....

Amitiés.
-------------------
Merlin
Image
Amitiés.
Merlin

Gracou
Messages : 2078
Enregistré le : mar. 19 juin, 2012 14:31

Re: De l'utilité du métronome

Message par Gracou » sam. 15 sept., 2012 14:50

C'est drôle d'en être quasiment à se dire qu'on ne pourrait pas jouer quelque chose de musical en respectant une pulsation régulière marquée par un métronome.
Ne pas respecter la pulsation, c'est peut-être LE premier défaut contre lequel on lutte dans l'apprentissage du jazz, rien ne peut fonctionner correctement sans prise de conscience de cela.
La différence entre un fou et moi, c'est que je ne suis pas fou. Salvador Dali.

Avatar du membre
André Quesne
Messages : 4173
Enregistré le : lun. 19 juin, 2006 11:54
Mon piano : Yamaha C6

Re: De l'utilité du métronome

Message par André Quesne » sam. 15 sept., 2012 15:14

Il n'y a qu'une seule supériorité, celle du coeur. Ludwig Van BEETHOVEN

Avatar du membre
Merlin
Messages : 168
Enregistré le : ven. 31 août, 2012 18:58
Localisation : Entre Losse-en-Gelaisse et Saint-Gapour

Re: De l'utilité du métronome

Message par Merlin » sam. 15 sept., 2012 15:15

http://www.dailymotion.com/video/xt069_ ... omes_music

:mrgreen:
Amitiés.
-------------------
Merlin
Image
Amitiés.
Merlin

Avatar du membre
André Quesne
Messages : 4173
Enregistré le : lun. 19 juin, 2006 11:54
Mon piano : Yamaha C6

Re: De l'utilité du métronome

Message par André Quesne » sam. 15 sept., 2012 15:27

Le concert des Wittner ? Quelle belle musique ! j'en n'ai jamais entendu d'aussi belle. Foutage de gueule ou provocation :?:
Il n'y a qu'une seule supériorité, celle du coeur. Ludwig Van BEETHOVEN

Avatar du membre
Yapluka
Messages : 1766
Enregistré le : mer. 14 juil., 2010 14:01
Mon piano : Steinway V-125
Localisation : Paris

Re: De l'utilité du métronome

Message par Yapluka » sam. 15 sept., 2012 15:34

J'ai exactement le même point de vue que toi André :wink: ... mais je pense que Merlin, Gracou et al :mrgreen: , n'ont pas forcément tort ! En fait, comme d'ailleurs le dit Samson François dans l'interview dont tu donnes le lien, tout dépend du répertoire que l'on aborde ... Par exemple, je ne conçois pas le prélude n°4 (de Chopin), avec une main gauche parfaitement régulière [-X ... Alors que comme il est dit plus haut, dans la musique Brésilienne ou en Jazz (ou, ... :mrgreen: ) il en est tout autrement :wink: . Finalement, il y en a pour tous les goûts :D !

Avatar du membre
Lavie
Messages : 844
Enregistré le : mar. 25 mai, 2010 16:39

Re: De l'utilité du métronome

Message par Lavie » sam. 15 sept., 2012 15:46

Je crois qu'il y a mélange entre jouer exactement la pulsation et jouer "exactement" la pulsation. Même dans le techno, on évite de tomber trop carrée. C'est pourquoi tous les logiciels de MAO ont des utilitaires de style "humanizer", "groove" "randomizer" qui permet de simuler quelque chose qu'on ne peut éviter si on joue un instrument. Mais c'est possible d'être parfaitement "carrée" en midi, et c'est très laid. :wink:
"Le piano numérique vient du piano acoustique, et mène à lui..."
DFU

Répondre