L'enseignement au conservatoire

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Gracou
Messages : 2078
Enregistré le : mar. 19 juin, 2012 14:31

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par Gracou » jeu. 06 sept., 2012 12:26

nox a écrit :
Gracou a écrit : Cela voudrait-il dire que pour apprendre à jouer de la musique autre qu'ancienne il faudrait aller voir ailleurs?
Oui.
Je crois que tout est dit, nous nous rejoignons au moins sur ce point.

Je persiste à trouver dommage qu'en France on mette l'essentiel des moyens concernant l'enseignement de la musique sur de la musique ancienne, même si je sais que ça ne dérange visiblement pas la plupart des pianistes. Ca dépend d'ailleurs peut-être de l'instrument que l'on joue: si on veut apprendre la batterie ou la guitare électrique, on sera forcément tourné vers d'autres répertoires. Est-ce que ça voudrait dire que le piano appartient déjà un peu au passé et qu'il rejoindra d'ici quelques siècles les violes de gambe, clavecins et autres vielles à roue? :twisted:

Pour revenir vite fait sur ce que je disais sur la musique classique, je ne dis pas que je ne l'aime pas, je dis juste que je retire du plaisir seulement d'un certain nombre d'oeuvres qui sortent du lot, c'est différent.
La différence entre un fou et moi, c'est que je ne suis pas fou. Salvador Dali.

Avatar du membre
bach_addict
Messages : 3261
Enregistré le : lun. 27 déc., 2010 18:46

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par bach_addict » jeu. 06 sept., 2012 13:32

strumpf a écrit :c'est vraiment n'importe quoi !!!!(...) dans toute la cacophonie qui régnait à la maison , elle avait aimer cette mélodie jouée à la trompette par son frère....
et donc ?? je ne vois pas en quoi ça contredit ce que j'ai dit avant mais c'est pas grave Strumpf, l'essentiel est que tu puisses dire "c'est n'importe quoi" avec 3 points d'exclamations...
Bonusmalus a écrit : notre culture, notre civilisation, forcément supérieures

évidemment qu'elle est supérieure, sinon ils ne traverseraient pas la méditerranée sur des bateaux de fortune pour venir vivre chez nous.

Sinon après moults messages, Gracou nous explique enfin qu'il n'aime pas trop écouter Mozart et Beethoven...et bien tout s'explique ! Le conservatoire n'est dans ce cas pas le meilleur endroit où aller et puis c'est tout...rassure nous : tu aimes jouer du piano quand même ? Parceque si ton instrument préféré c'est le djembé, évidemment, le conservatoire n'est pas adapté non plus
« L'inconvénient du piano, c'est que chaque bonne note est située entre deux mauvaises. » A.Schnabel

Avatar du membre
Merlin
Messages : 168
Enregistré le : ven. 31 août, 2012 18:58
Localisation : Entre Losse-en-Gelaisse et Saint-Gapour

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par Merlin » jeu. 06 sept., 2012 13:35

....
Modifié en dernier par Merlin le jeu. 06 sept., 2012 14:20, modifié 1 fois.
Amitiés.
Merlin

Gracou
Messages : 2078
Enregistré le : mar. 19 juin, 2012 14:31

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par Gracou » jeu. 06 sept., 2012 13:38

No comment.

Vu comme ça dégénère, je ne trouverais pas scandaleux qu'on ferme ou qu'on laisse mourir ce fil.
La différence entre un fou et moi, c'est que je ne suis pas fou. Salvador Dali.

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6289
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par BM607 » jeu. 06 sept., 2012 13:46

bach_addict a écrit :
Bonusmalus a écrit : notre culture, notre civilisation, forcément supérieures
évidemment qu'elle est supérieure, sinon ils ne traverseraient pas la méditerranée sur des bateaux de fortune pour venir vivre chez nous.
Je trouve que tu devrais quand même mets des smileys quand tu écris ce genre de choses, sans celà ça veut dire que c'est écrit au premier degré (j'ai volontairement laissé ta phrase entière donc pas d'environnement pour affirmer le second degré), et donc effectivement ça peut faire décoller de sa chaise et les arguments sont immédiats (genre "supérieure pour pouvoir bouffer oui", pas la peine de développer) et dégénérer rapidement.

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand

Avatar du membre
Lavie
Messages : 844
Enregistré le : mar. 25 mai, 2010 16:39

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par Lavie » jeu. 06 sept., 2012 13:48

"Le piano numérique vient du piano acoustique, et mène à lui..."
DFU

Avatar du membre
Merlin
Messages : 168
Enregistré le : ven. 31 août, 2012 18:58
Localisation : Entre Losse-en-Gelaisse et Saint-Gapour

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par Merlin » jeu. 06 sept., 2012 13:49

...
Modifié en dernier par Merlin le jeu. 06 sept., 2012 13:58, modifié 1 fois.
Amitiés.
Merlin

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6289
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par BM607 » jeu. 06 sept., 2012 13:51

Dans le contexte actuel où on se dirige vers un monde où rien ne doit dépasser je pense que des mots somme "supérieur" "inférieur" devraient de toute façon être bannis à terme du dictionnaire, pour ne laisser que "égal" "pareil" etc...

Mais pour l'instant on peut encore se le permettre, si on fait preuve d'une certaine retenue.

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand

Avatar du membre
JPS1827
Messages : 3425
Enregistré le : lun. 25 avr., 2011 11:27
Mon piano : Steinway A, Seiler 122
Localisation : Bourg la Reine

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par JPS1827 » jeu. 06 sept., 2012 13:56

Je découvre avec stupéfaction l'évolution de ce fil depuis hier soir !!!!

Avatar du membre
Lavie
Messages : 844
Enregistré le : mar. 25 mai, 2010 16:39

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par Lavie » jeu. 06 sept., 2012 13:58

(genre "supérieure pour pouvoir bouffer oui", pas la peine de développer)
Si on va dans ce sens, on pourrait aussi se rappeler le concept de pillage d'un continent (et le Canada n'est pas en reste à ce niveau). Mais faudrait séparer le fil... :wink:
"Le piano numérique vient du piano acoustique, et mène à lui..."
DFU

Avatar du membre
Mylène
Messages : 546
Enregistré le : mar. 11 mars, 2008 9:44
Mon piano : Casio PX110 ; Kawai BL61 ; Ibach FII
Localisation : Seine Maritime
Contact :

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par Mylène » jeu. 06 sept., 2012 14:04

C'est X-Files cette conversation. :shock:
zarathoustra a écrit :

Je crois justement qu'il y a un vrai travail de réflexion à faire sur l'enseignement. D'abord mis à part certains profs très (trop) qualifiés dans les CRR et autres qui s'adressent généralement plutôt à des élèves d'un haut niveau les professeurs sont souvent très mal formé. La pédagogie n'est pas forcément inné et tout le monde n'est pas fait pour enseigner. Déjà revoyons ce point car passer de je suis tout seul devant mon piano à j'explique comment aider l'élève n'est pas chose aisé.

Ensuite pour tous les points que tu soulèves dans ton énumération, si on veut approfondir une matière, un seul et même prof ne peut pas tout faire (ou donnez lui 4 heures par semaine). Mais il me parait tout à fait possible en 1 heure de temps par semaine après quelques années d'aborder au fur et à mesure tout ces points. De fil en aiguille, derrière la partition, on doit soulever un tas de sujet pour jouer au mieux.

Je crois que la formation des professeurs est essentiel d'abord, le travail pédagogique n'a jamais été fait dans les conservatoires français.
Je ne sais pas comment ça se passe dans les conservatoires, ni ce qu'on apprend au CEFEDEM.

La réflexion sur l'enseignement, elle est à mon avis à faire un peu partout, en commençant peut-être déjà par l'éducation nationale ?
Lorsque je préparais le Capes d'éducation musicale, on nous préparait à tout, sauf à la carrière d'enseignant.
Alors j'imagine que les conservatoires et écoles, ce n'est pas pour demain.

Je travaille dans des écoles associatives (cours de FM) sans être passée par le conservatoire, sans avoir le DE, encore moins le CA (oh ! l'imposture ! Vilaine ! Charlatan ! #-o ).
Le débat sur la formation musicale, c'est un sujet récurant car des parents viennent inscrire leurs enfants en protestant contre le solfège alors que le gamin n'a pas encore mis un pied dans l'école.
Dans les écoles dans lesquelles je travaille, nous avons des discussions sérieuses entre collègues et directeurs sur cet enseignement.
Clairement, je fais 1h15 de FM pour les premières années, 1h30 pour les suivantes. (En petite structure associative, nous assurons les 5 premières années. Les élèves qui souhaitent poursuivre doivent alors se tourner vers une structure plus adéquate).
Je n'ai jamais eu de problèmes avec les élèves, qui viennent en cours en galopant.
Nous écoutons de la musique quasiment à chaque cours, nous chantons à tous les cours (et pas que sur Do-ré-mi), les enfants sortent leur instrument à chaque cours, dès la 1ere année je leur colle des partitions d'orchestre sous les yeux (symphonies de Beethov etc, qu'on écoute, puis on se repère sur la partition...).
On écoute aussi de la musique de Guinée :) Pratique des rythmes en percussions corporelles etc...
L'évaluation, elle est en "contrôle continu" et une évaluation à la fin de l'année préparée et en rapport avec ce qu'ils ont fait, c'est logique.

Si on dit "cours de formation musicale" et non pas "solfège", c'est que justement, le lien entre pratique musicale et enseignement théorique est toujours présent.

J'ai des collègues chez qui les cours c'est :
1/ lecture chacun son tour
2/ rythme (lu en frappant la pulsation) chacun son tour
3/ dictée de notes et-ou rythme
4/ théorie au tableau.
5/ ah non pas 5/, pas le temps de chanter.
Et qui sont passés par le conservatoire pourtant.
Bah là, le gamin tire une tronche pas possible, et le prof passe son temps à râler et se plaindre parce que ça ne marche pas.
Et comme le prof n'est jamais content, il leur pond des évals pas possibles !!!

L'an passé, à l'éval, j'ai fait jouer un ensemble à mes élèves, mon collègue a appelé ça "note bonus" :twisted: Nom d'une pipe ! C'est pas une note bonus, ils sont en train de pratiquer, faire de musique, tu sais ce que c'est ???

Ce n'est pas une question de formation, c'est une question de conscience professionnelle ! Et être un brin lucide vis-à-vis du public qu'on a en face de soi.
Le cours de FM est une aubaine extraordinaire pour les élèves, c'est là qu'on expérimente, qu'on découvre, qu'on touche à tout... Et les enfants sont curieux, et très demandeurs.

Ah, et ils adorent Cage, Bartok, Aperghis autant que Janequin ou Mozart ou Ravel.

Gracou
Messages : 2078
Enregistré le : mar. 19 juin, 2012 14:31

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par Gracou » jeu. 06 sept., 2012 14:12

Bach-addict, nous avons décidément du mal à nous comprendre (sauf pour ce qui est de l'esprit du sport et des JO de Rio où là je te suis avec bonheur :mrgreen: ). Je n'ai pas dit que je n'aimais pas écouter du Mozart ou du Beethoven, c'est juste que juste qu'il y a des chances que je n'éprouve qu'un plaisir modéré à l'écoute d'une symphonie tirée au hasard du premier ou d'un quatuor à cordes du second, pour te donner un ordre d'idée.
C'est tout de même amusant, même si j'ai bien compris que c'était sur le ton de la plaisanterie, que tu me demandes si j'aimais vraiment jouer du piano, comme s'il y avait un parcours fléché, des goûts obligatoires comme autant de preuves faisant foi de son attachement le plus viscéral à l'instrument.
Pour le djembé, pourquoi ne pas l'enseigner au conservatoire, d'ailleurs, très bonne question. Peut-être est-ce déjà fait. J'ai fréquenté un conservatoire dans lequel il y avait des cours de oud, donc ça doit être possible.

Lavie, merci pour ce lien :mrgreen: . Je n'ai pas pu m'empêcher de me dire qu'il aurait aussi pu jouer avec quelqu'un d'autre qui aurait fait la partie djembé. Cela dit, on devait se dire la même chose au début de la batterie. Ca ne doit pas être rien pour la posture, notamment pour aller chercher les pédales.

BM, on peut bien sûr se plaindre de la pensée unique de notre époque. Cela dit, lorsqu'on parle de civilisation ou de culture supérieure, la notion de race supérieure n'est en générale jamais très loin (et donc les civilisations/cultures/races inférieures, ça va de soi). :wink:
Dire cela sans rire est au mieux une preuve d'un certain manque de culture, au pire de la bêtise crasse, mais je suis sûr que ça devait être dit avec humour et que je suis passé à côté sur le moment. En tout cas je l'espère, sinon c'est bien triste. :cry:
La différence entre un fou et moi, c'est que je ne suis pas fou. Salvador Dali.

Gracou
Messages : 2078
Enregistré le : mar. 19 juin, 2012 14:31

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par Gracou » jeu. 06 sept., 2012 14:20

Merci à Mylène pour ce post très rafraîchissant, même si tu fais partie de la honteuse tribu des profs qui n'ont même pas un DE :twisted: (j'en suis, hein, je suis aussi passé par la case CAPES #-o ).
La différence entre un fou et moi, c'est que je ne suis pas fou. Salvador Dali.

Avatar du membre
Oupsi
Messages : 4376
Enregistré le : ven. 31 juil., 2009 14:06
Localisation : S.-O.

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par Oupsi » jeu. 06 sept., 2012 14:43

=D> Mylène et oui, merci, ça remet la discussion à l'endroit!

Line-Marie

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par Line-Marie » jeu. 06 sept., 2012 14:59

:D bravo Mylène pour nous faire partager ton expérience riche.... mais dans l'éducation nationale , il y a beaucoup de bons profs aussi, soucieux de leurs élèves, soucieux de leur faire découvrir et partager la richesse du monde dans lequel ils vivent. Il n 'y pas plus de grincheux et de gens tordus que sur ce forum !!!!
Il faudrait bannir de l'enseignement les gens qui ont des principes et des idées toutes faites !!! 8)

Avatar du membre
bach_addict
Messages : 3261
Enregistré le : lun. 27 déc., 2010 18:46

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par bach_addict » jeu. 06 sept., 2012 15:04

Gracou a écrit : BM, on peut bien sûr se plaindre de la pensée unique de notre époque. Cela dit, lorsqu'on parle de civilisation ou de culture supérieure, la notion de race supérieure n'est en générale jamais très loin (et donc les civilisations/cultures/races inférieures, ça va de soi). :wink:

c'est surtout le Godwin point qui n'est pas loin...on peut aussi constater que certaines civilisations ont permis d'atteindre des niveaux de bien-être différents (on peut discuter de comment on mesure le dit bien être mais ça peut se quantifier), et partant, il n'est pas choquant, à mon avis, de juger "supérieure" une civilisation / un pays / une culture par rapport à d'autres (mais certainement pas une race), dès lors qu'on a défini une certaine métrique sur l'ensemble des civilisations/pays/culture etc. Si on est tenant d'une certaine "pensée unique" ou d'un relativisme absolu, on peut aussi postuler que "tout est égal" / "tout est pareil" (comme la vitesse de la lumière dans n'importe quel référentiel, qui est un postulat de la...relativité justement), mais alors on aura du mal à expliquer les phénomènes de flux migratoires. Ou pourquoi 99.9% des gens préfèreront vivre en Suisse qu'en Somalie.
Gracou a écrit : Dire cela sans rire est au mieux une preuve d'un certain manque de culture, au pire de la bêtise crasse,
oui, c'est certainement un mix des deux...
« L'inconvénient du piano, c'est que chaque bonne note est située entre deux mauvaises. » A.Schnabel

Avatar du membre
Mylène
Messages : 546
Enregistré le : mar. 11 mars, 2008 9:44
Mon piano : Casio PX110 ; Kawai BL61 ; Ibach FII
Localisation : Seine Maritime
Contact :

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par Mylène » jeu. 06 sept., 2012 15:10

strumpf a écrit ::D bravo Mylène pour nous faire partager ton expérience riche.... mais dans l'éducation nationale , il y a beaucoup de bons profs aussi, soucieux de leurs élèves, soucieux de leur faire découvrir et partager la richesse du monde dans lequel ils vivent. Il n 'y pas plus de grincheux et de gens tordus que sur ce forum !!!!
Il faudrait bannir de l'enseignement les gens qui ont des principes et des idées toutes faites !!! 8)
Je n'ai rien contre l'EN Strumpf :P c'est comme dans n'importe quelle profession, il y a des grincheux, des paresseux, des incompétents, des blasés, des passionnés, des motivés, des consciencieux...
Il ne faut pas faire des généralités, et arrêter de faire des polémiques tordues ! :shock: On frise le ridicule là !

Gracou
Messages : 2078
Enregistré le : mar. 19 juin, 2012 14:31

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par Gracou » jeu. 06 sept., 2012 15:42

Ne serait-il pas possible de concevoir les cours de piano au conservatoire un peu à la manière de ce que Mylène semble faire en FM?
La différence entre un fou et moi, c'est que je ne suis pas fou. Salvador Dali.

Avatar du membre
zarathoustra
Messages : 1878
Enregistré le : jeu. 22 juin, 2006 1:37
Mon piano : Pigeon fermier de keriven fourré au foie

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par zarathoustra » jeu. 06 sept., 2012 15:47

Mylène a écrit :
Je ne sais pas comment ça se passe dans les conservatoires, ni ce qu'on apprend au CEFEDEM.

La réflexion sur l'enseignement, elle est à mon avis à faire un peu partout, en commençant peut-être déjà par l'éducation nationale ?
Lorsque je préparais le Capes d'éducation musicale, on nous préparait à tout, sauf à la carrière d'enseignant.
Alors j'imagine que les conservatoires et écoles, ce n'est pas pour demain.

Merci de mettre le doigt en tant qu'enseignante sur ce problème car que ce soit à l'école ou dans le conservatoire c'est le même problème (même si je pense qu'il y a eu plus de réflexion à l'éducation national, ça n'est pas suffisant).

Ton expérience illustre tout à fait mon propos. Ne donnant pas de cours en groupe, c'est une partie que je ne connais pas, en revanche j'ai pu m'apercevoir très clairement qu'à chaque fois qu'on fait naitre une motivation sous diverses formes le résultat s'en ressent immédiatement. Mais voilà en France on considère des mots comme apprendre et travailler bien vilain car ils s'accordent avec ennuie et souffrance... J'ai directement pointé du doigt ce que je considère comme divers problèmes des conservatoires en disant que tout était écarté de la notion de plaisir. Si réflexion doit être fait pour atteindre les meilleurs résultats possible quelque soit la matière enseigné, il est clair qu'il faudra toujours prendre en compte une notion de motivation et de plaisir.

Avatar du membre
zarathoustra
Messages : 1878
Enregistré le : jeu. 22 juin, 2006 1:37
Mon piano : Pigeon fermier de keriven fourré au foie

Re: L'enseignement au conservatoire

Message par zarathoustra » jeu. 06 sept., 2012 15:50

Gracou a écrit :Ne serait-il pas possible de concevoir les cours de piano au conservatoire un peu à la manière de ce que Mylène semble faire en FM?
C'est tout à fait possible et il existe de nombreux professeurs qui procèdent de la sorte (et le résultat s'en ressent chez les élèves). Malheureusement, on ne forme pas les profs et on arrive donc à certaines aberrations pédagogiques. C'est comme si on embauchait un garagiste qui connait tout sur la voiture mais qui n'a jamais touché un tournevis de sa vie!

Répondre