Appartement, voisins et isolation phonique

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Répondre
Enzo
Messages : 3
Enregistré le : mar. 10 janv., 2006 19:41
Localisation : Paris

Appartement, voisins et isolation phonique

Message par Enzo » mar. 10 janv., 2006 21:05

Bonsoir,

Je viens d'acheter un piano (Seiler Primus) et même pas encore arrivé, j'ai déjà peur de la réaction de mes voisins... Certes il sera équipé d'un système silencieux mais le but est quand même de pouvoir l'utiliser en acoustique le plus possible d'où mes questions :

- Est-ce que certains d'entre vous ont trouvé des solutions satisfaisantes pour ne pas faire trop profiter les voisins des vibrations de notre instrument préféré ?

- Est-ce que vous avez testé les patins ou le tapis sous le piano, l'isolation de la table d'harmonie etc. et surtout est-ce que ca marche sans trop altérer les qualités de l'instrument ?

J'ai vu dans les archives que le sujet avait déjà été abordé et je sollicitais donc un petit retour d'expérience :).

Merci pour votre aide et encore bravo pour ce forum,

Vincent, petit nouveau (brève présentation ici :arrow: viewtopic.php?t=1091)

Avatar du membre
Gastiflex
Messages : 3812
Enregistré le : jeu. 28 avr., 2005 15:50
Mon piano : Seiller 116 Duovox
Localisation : L'Haÿ-les-Roses

Message par Gastiflex » mar. 10 janv., 2006 21:28

Comme je te l'ai dit, j'ai le même piano que toi et suis en appartement. J'ai posé un espèce de tapis dessous, mais je n'ai pas l'impression que ce soit très efficace. J'ai fait un essai (je suis au deuxième étage), dans la cage d'escalier au rez de chaussée, on l'entend très bien (porte fermée).
Donc les voisin doivent pas mal déguster. Mais ça fait 5 mois que je l'ai, et je n'ai pas eu de plaintes. Par contre je me suis fixé une règle : après 19h, je met le Silent.
Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate.

louna
Messages : 3723
Enregistré le : lun. 14 févr., 2005 11:56

Message par louna » mer. 11 janv., 2006 8:52

pas de systeme silent pour moi, mais tapis sous le piano, mousse de 5 cm derrière m'a t'on conseillé.... mais tu parles, j'habite en vieille maison ouvrière, 2 maisons plus loin, ils entendent,, même AVEC LA SOURDINE !
comme Gastiflex, je "tolère que ça puisse déranger mes voisins...." ils ne se plaigne pas pour l'instant, je ne commence jamais avant 10h, et 19h30, j'arrete ! (numérique le matin ou le soir)

petite question à tous ceux qui habitent en appart, "osez vous jouer" sans sourdine ? je ne joue sans sourdine que quand ils sont partis, car pas du tout isolé.... comment ça se passe, mauvaises expériences ? plaintes, voisins qui tapent à coups de balais ? qui vous attendent derrière la porte avec une bate de base-ball ?......

bibi

Message par bibi » mer. 11 janv., 2006 9:08

J'habite dans une résidence où il y a plusieurs immeubles autour et ils ont le récital 3 fois par semaine des mêmes morceaux plus ou moins bien joués !!!

Sinon, je m'impose des horaires : jamais de piano avant 4 h et le casque après 6 h; la sourdine pour le travail !

Les gens aiment, ils me l'ont dit : juste un petit reproche c'est qu'il faudrait que je varie mais ils ne se doutent pas du travail fourni pour apprendre un morceau alors pour leur faire plaisir, je joue aussi quelques variétés connues .

Le tout, c'est de ne pas abuser et de faire entendre le meilleur de nous-mêmes car les exercices et la répétition X 100 , ce n'est pas marrant pour ceux qui écoutent !

scorpion
Messages : 679
Enregistré le : mer. 20 avr., 2005 10:24
Mon piano : Seiler 116 mondial noyer satiné
Localisation : Bruxelles

Message par scorpion » mer. 11 janv., 2006 10:26

J'habite en appart, assez mal insonorisé, le plancher ayant plutôt tendance à amplifier le son du piano et à servir de caisse de résonance supplémentaire plutot que d'atténuer le son... Les tenture ont il me semble eu un effet bénéfique, en ce sens que ca résonne moins, et c'est d'ailleurs plus agréable pour le pianiste aussi
Je ne joue pas le dimanche, et en semaine je m'arrête à 21h au plus tard, et rarement plus d'1h d'affilée (à moins que mes voisins soient absents)
Pour les exercices et déchiffrages fastidieux, j'utilise la sourdine forte (celle qui place une feuille de feutre entre le marteau et la corde), et sinon je joue normalement, ni exagérément fort , ni exagérément doucement.
N'ai jamais eu de plainte, ni de coups. Il me semble que la voisine du dessus en profite pour faire ses lessives ou passer l'aspirateur, et m'a déjà dit que c'était vraiment très agréable quand je jouais. quand aux voisins du dessous, il semblerait que ca ait un effet stimulant sur leur libido...
Pas de problèmes, donc!

Avatar du membre
ToToF
Messages : 118
Enregistré le : dim. 26 juin, 2005 9:21
Localisation : Versailles

Message par ToToF » mer. 11 janv., 2006 11:22

Bonjour tout le monde !

Voici donc ma petite contribution sur le sujet délicat de "piano et voisinage":

J'ai aménagé il y a environ un mois dans un nouvel appartement. L'immeuble de construction assez récente (1993) fait 6 étages, j'habite au quatrième.

Je pensai naïvement que vu le standing de l'immeuble, j'épargnerai mes voisins de mes séances pianistiques... Que nenni ! Mes voisins du dessus et du dessous m'entendent !

La voisine du dessus (qui est aussi une collègue de boulot) m'a dit:
"On entend le piano comme s'il était dans la pièce... Et en plus tu joues du classique !"

Bon... Visiblement elle n'a jamais dû réellement entendre un piano dans une pièce... Et le répertoire classique n'est pas sa tasse de thé. Passons.

Pour la voisine du dessous, je suis allé spontanément la rencontrer:
Pareil... le piano la dérange.

Sur ces faits: j'ai posé le piano sur des coupelles isolatrices (bois+mousse) et fixé des dalles de lièges de 10 mm d'épaisseur sur la caisse de résonance. (Il s'agit d'un piano droit Pleyel Esprit).

Résultat: le son est moins "percutant" mais toujours aussi audible. La salle de séjour n'est pas encore équipée de rideaux... Donc je pense qu'à terme, les rideaux atténueront le son davantage.

Au final, nous avons passé une entente cordiale avec mes voisins: je ne joue qu'une heure par jour et jamais au délà de 19H30.
J'exécute mes exercices (gammes, Hanon, Cortot) avec le Silent incorporé à l'instrument. Pareil si je dépasse l'horaire défini...
Dans le même esprit, je ne joue jamais le dimanche, sauf bien sûr avec le Silent. La voisine du dessous se réserve le droit de monter me voir si elle reçoit du monde et que ça dérange.

En toute honnêteté, je n'ai pas reçu de plaintes. Mais j'appréhende le jour où on viendra toquer à ma porte et où l'on me demandera de m'arrêter en plein élan...

J'ai cherché des solutions en surfant sur le Net, en en parlant à mon prof de piano et à d'autres amis pianistes: malheureusement il n'y pas de solution miracle.
Sauf celle d'isoler totalement la pièce à l'instar des studios d'enregistrement. Mais le coût est prohibitif.

Pour finir, j'aimerais savoir ce que dit la loi à ce sujet: un voisin a-t-il le droit d'exiger de m'arrêter de jouer dès lors que ça le dérange ?... Ou bien avons-nous le droit à séance quotidienne, sans dépasser les horaires du tapage nocturne ?

En attendant vos contributions, je vous souhaite à toutes et à tous une excellente nouvelle année 2006 !

ToToF
Les pianos, c'est comme les chèques: ça ne fait plaisir qu'à ceux qui les touchent. (Erik Satie)

Avatar du membre
volute
Messages : 225
Enregistré le : ven. 02 déc., 2005 16:10
Mon piano : Yamaha u3 silent
Localisation : Paris

Message par volute » mer. 11 janv., 2006 11:40

A moi d'apporter ma petite pierre à l'édifice :)

J'ai la chance d'habiter dans un immeuble où je n'ai pas de voisin du dessus. An achetant mon piano, je suis spontanément allé voir mes voisins du dessus, ils ont été touchés que je fasse la démarche si vite.
Je me suis rendu compte qu'en effet on m'entendait très bien... GLUPS, de quoi me filer des complexes.

J'ai un grand lit en hauteur, j'ai mis le piano en dessous. Je pense que ça doit aider à atténuer les sons. Je n'ai pas collé le piano (droit) au mur, également.
Et sinon je joue rarement plus d'une heure, jms plus d'1h30. J'arrête après 21h.
J'essaye de jouer des trucs "sympa", c'est à dire que les exercices relou j'évite.

Tout le reste du temps, je joue en silent. VIVE LE SILENT :oops:


=^.^=

bibi

Message par bibi » mer. 11 janv., 2006 11:45

Je pense qu'on devrait aller se plaindre chez les voisins quand on entend la TV trop fort ou les gens qui font la fête ou tt simplement qui n'arrêtent pas de g..... tt au long de la journée !!!

On ne peut pas empêcher les gens de vivre non plus que ce soit au piano ou autre ... tant que ça n'empiéte pas sur des horaires qui ne seraient pas convenables ...

Ceci dit, Totof , peut être qu'en jouant tous les jours comme ça, tu les gênes plus qu'en jouant 2 h d'affilée de tps en tps car ça veut dire que tous les jours à ton heure, ils sont gênés pour faire autre chose; en bref, ils n'ont pas une journée de répit et c'est peut être cela qui les gênent !!!!

Avatar du membre
Gastiflex
Messages : 3812
Enregistré le : jeu. 28 avr., 2005 15:50
Mon piano : Seiller 116 Duovox
Localisation : L'Haÿ-les-Roses

Message par Gastiflex » mer. 11 janv., 2006 13:23

les horaires du tapage nocturne
Les fameuses horaires du tapage nocturne (22h30 je crois), ne sont qu'une légende urbaine. Quelqu'un peut se plaindre à n'importe quelle heure à cause du bruit.
Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate.

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6393
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Message par BM607 » mer. 11 janv., 2006 14:33

Gastiflex a écrit :
les horaires du tapage nocturne
Les fameuses horaires du tapage nocturne (22h30 je crois), ne sont qu'une légende urbaine. Quelqu'un peut se plaindre à n'importe quelle heure à cause du bruit.
Je plussoie sur l'info.

Ceci dit il n'y a pas de solution miracle pour diminuer le bruit d'un piano.

Sans vous faire un cours d'acoustique (je sors de celui sur l'humidité du bois, ouf !) la palette sonore très étendue du piano, en particulier jusque dans les graves assez lointains, et le fait qu'il s'agisse de son et non de simples vibrations de l'instrument (exemple les vibrations d'une machine tournante) fait qu'on ne peut se limiter à une isolation de la transmission du son par le milieu solide (pieds sur un support élastique, à l'identique des silent-blocks d'un moteur automobile) mais qu'il faut aussi isoler par une "boîte" (planchers et plafonds a minima, mais celà pourrait ne pas être suffisant car le son remonterait les murs) en matériau lourd (pas question de passer aux solutions interférentielles, mur de masse moyenne doublé d'un mur léger les deux séparés par un matériau absorbant tel une laine minérale compressée, car le spectre des fréquences est trop étendu).
Les aigus sont bien sûr plus facile à amoindrir.

Voilà, il ne fallait pas choisir le piano !!

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand

louna
Messages : 3723
Enregistré le : lun. 14 févr., 2005 11:56

Message par louna » mer. 11 janv., 2006 21:19

concernant la loi, j'avais vu un truc dans une revue, mais je ne m'avance pas trop, et je demande confirmation....
La loi interdit tout bruit, même le jour qui est "génant" et récurant. Aussi, il y avait le témoignage d'un pianiste, dont les voisins les voisisns s'étaient plaints, ils avaient appelé les gen-gens, et bien que le pianiste jouait en journée, (mais toute la journée...) il avait eu une amende, et il ne pouvait plus en faire, bref, le piano à forte dose est considéré comme du tapage !

et là, je dis un grand merci à mes voisins, qui supportent mon piano au moins 1h30 par jour, qui me disent que pendant ce temps là, ils ne mettent pas la radio et que ça leur fait économiser le courant, qui me disent que ça parait dur et qu'il faut du travail (tu m'étonnes, à la vitesse où j'avance...), merci à l'école de musique qui me permet de bosser tant que je veux dans ses locaux, sans n'avoir peur de déranger personne...(c'est mon système silent à moi... :twisted: )
mais bon, personnellement, vu leur réaction, je crois que c'est plus moi qui me sens génée, plutot que je les gène : alors, qu'est ce que j'attends pour en faire 5h sans sourdine ? :lol:

Avatar du membre
Sebos
Messages : 813
Enregistré le : jeu. 24 avr., 2003 8:59

Message par Sebos » mer. 11 janv., 2006 22:32

Je confirme Louna, j'ai aussi lu cette loi qq part..... je me demande si ca n'est pas ici dans un sujet similaire :oops:
Les stars sont des fleurs sujettes à se faner. Les musiciens sont des arbres, sujets à grandir encore et toujours.

alain17
Messages : 457
Enregistré le : mar. 26 avr., 2005 15:00

Bruit

Message par alain17 » jeu. 12 janv., 2006 8:06

................................................
Modifié en dernier par alain17 le lun. 10 avr., 2006 15:15, modifié 1 fois.

louna
Messages : 3723
Enregistré le : lun. 14 févr., 2005 11:56

Message par louna » jeu. 12 janv., 2006 8:57

oui, c'est bien chez les maitres du piano que j'ai lu ça, dans leur bouquin "les clés du piano" certainement. Je crois même me rappeler avoir ensuite mis ma patte à la pétition sur leur site ! :oops:
merci.
et le type dont je parle, c'était un truc qui était passé à la tv, mais me rappelle plus non plus :oops: .

bibi

Message par bibi » jeu. 12 janv., 2006 9:17

J'aime beaucoup ce texte Alain17 .....

Avatar du membre
Sebos
Messages : 813
Enregistré le : jeu. 24 avr., 2003 8:59

Message par Sebos » jeu. 12 janv., 2006 10:07

Drôle et triste en même temps
Les stars sont des fleurs sujettes à se faner. Les musiciens sont des arbres, sujets à grandir encore et toujours.

Avatar du membre
Marie-france
Messages : 2707
Enregistré le : mer. 16 févr., 2005 13:17

Message par Marie-france » jeu. 12 janv., 2006 11:39

Oui, eh bien il manquerait plus que les voisins me disent quelque chose!
Celui de droite fait des brochettes régulièrement, dont la fumée rentre directement chez moi; celui de gauche, bricoleur et jardinier utilise ses appareils même le dimanche à l'heure de la célèbre sieste méridionale;
celui de derrière avec l'alarme de sa piscine qui se déclenche intempestivement, et sa voiture diésel qu'il fait tourner un moment!
Il faut se trouver une petite maison un peu à l'écart.
Ou un ilôt! Il paraît qu'il y en a plein en Bretagne à vendre! :D

Avatar du membre
Malik
Site Admin
Messages : 1048
Enregistré le : dim. 15 déc., 2002 16:34
Mon piano : Yamaha CLP170
Localisation : Longueville

Message par Malik » jeu. 12 janv., 2006 12:06

Ce que je retiens de vos intervention, et cela correspond à mon expérience, c'est que la plupart d'entre vous adapte leur façon de travailler. De l'auto-censure en quelque sorte.
C'est exactement ce que je faisais lorsque j'avais un piano à queue en appartement : jouer maximum une heure et de préférence des morceaux que je maîtrisais et très peu d'exercices.
Quand votre voisine vous dit qu'elle coupe la radio pour écouter votre musique, c'est flatteur mais (pour certain) cela limite aussi la liberté de travail, on est gêné d'imposer des répétitions.
J'aime également improviser et là l'inspiration est coupée nette quand on se sait entendu, ou pire!, écouté.
Piano et appartement osmanien ne sont pas copains.

Avatar du membre
BM607
Modérateur
Messages : 6393
Enregistré le : mer. 23 mars, 2005 17:19
Mon piano : YAMAHA : P120-num. + S4-1/4 queue 1m91
Localisation : RP Sud

Message par BM607 » jeu. 12 janv., 2006 14:51

Marie-france a écrit :...Ou un ilôt! Il paraît qu'il y en a plein en Bretagne à vendre! :D
Ne rigole pas, avec ma femme Bretonne pure souche nous recherchons depuis quelques temps une longère avec au moins 5000 m² de terrain (si possible plus d'un hectare) comme résidence secondaire pour le calme... et pour moi avec l'idée d'y mettre un piano 1/4 de queue !

BM
Pas besoin d’être un nazi. Il vous suffit d’être un mouton
S. Haffner, Histoire d’un Allemand

Avatar du membre
Marie-france
Messages : 2707
Enregistré le : mer. 16 févr., 2005 13:17

Message par Marie-france » jeu. 12 janv., 2006 15:27

BM tu vas attirer les sirène avec ton quart de queue? :D

Répondre