L'improvisation classique

Théorie, jeu, répertoire, enseignement, partitions

Modérateur : Modérateurs

Avatar du membre
Sebos
Messages : 813
Enregistré le : jeu. 24 avr., 2003 8:59

L'improvisation classique

Message par Sebos » mer. 22 juin, 2005 9:45

Est-ce que quelqu'un ici la pratique ou en connais les principes? (y en a-t-il?)

Toute info est bienvenue
Modifié en dernier par Sebos le mer. 22 juin, 2005 10:57, modifié 1 fois.
Les stars sont des fleurs sujettes à se faner. Les musiciens sont des arbres, sujets à grandir encore et toujours.

Avatar du membre
Gastiflex
Messages : 3812
Enregistré le : jeu. 28 avr., 2005 15:50
Mon piano : Seiller 116 Duovox
Localisation : L'Haÿ-les-Roses

Message par Gastiflex » mer. 22 juin, 2005 10:07

Pareil que Sebos. Et si vous avez des ouvrages ou des méthodes pour apprendre, ça m'intéresse.
Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate.

Avatar du membre
yannis
Messages : 1633
Enregistré le : mar. 07 juin, 2005 20:39
Localisation : Brest

Message par yannis » mer. 22 juin, 2005 10:15

Qu'entendez-vous par improvisation classique ? La manière dont on improvisait au XIXe ? ou avant ? lors de concerts en solo ? ou dans le cadre de cadences ?

Avatar du membre
Sebos
Messages : 813
Enregistré le : jeu. 24 avr., 2003 8:59

Message par Sebos » mer. 22 juin, 2005 10:18

Qu'entendez-vous par improvisation classique ? La manière dont on improvisait au XIXe ? ou avant ? lors de concerts en solo ? ou dans le cadre de cadences ?

Tout ca et le reste aussi :)
Les stars sont des fleurs sujettes à se faner. Les musiciens sont des arbres, sujets à grandir encore et toujours.

Avatar du membre
mazeppa
Messages : 119
Enregistré le : lun. 28 mars, 2005 17:53
Localisation : France

Message par mazeppa » mer. 22 juin, 2005 10:41

Classer les impro dans des genres n'est-ce pas contraire à la nature même de l'impro... ?

Avatar du membre
Sebos
Messages : 813
Enregistré le : jeu. 24 avr., 2003 8:59

Message par Sebos » mer. 22 juin, 2005 10:44

Je ne pense pas : on peut différencier l'improvisation libre de l'impro sur une trame harmonique. On peut se fixer des règles rythmiques, mélodiques, harmoniques pour cadrer un peu la chose.
Les indiens (d'Inde), les bluesmen, les salseros, lez jazzmen, les baroqueux, les tambouriers africains improvisent de facons tres différente, avec un langage, des codes particuliers....
Modifié en dernier par Sebos le mer. 22 juin, 2005 10:48, modifié 1 fois.
Les stars sont des fleurs sujettes à se faner. Les musiciens sont des arbres, sujets à grandir encore et toujours.

Avatar du membre
Gastiflex
Messages : 3812
Enregistré le : jeu. 28 avr., 2005 15:50
Mon piano : Seiller 116 Duovox
Localisation : L'Haÿ-les-Roses

Message par Gastiflex » mer. 22 juin, 2005 10:47

En gros les impros comme Beethoven je pense.
Mais à mon avis, il faut connaître les bases de la composition. Donc si vous avez aussi des ouvrages ou des méthodes sur la composition, ça m'intéresse aussi.
A ce propos, j'ai trouvé sur Internet en cherchant des ouvrages, qu'il y avait un festival d'improvisation classique à Lausanne. Tu connais Franz ?
Sinon j'ai fait chou-blanc sur les pages francophones.
Modifié en dernier par Gastiflex le mer. 22 juin, 2005 11:05, modifié 1 fois.
Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate.

Avatar du membre
Franz Liszt
Messages : 1972
Enregistré le : dim. 04 avr., 2004 19:56
Mon piano : FEURICH 162 / Wendl & Lung 122
Localisation : Suisse

Message par Franz Liszt » mer. 22 juin, 2005 10:50

euhh non je savais pas gasti....Je connaissais les concours etc... Je vais au conservatoire lundi (et même ce soir surement) j'y jettrai un oeil voir si il y a des affiches.
Totalement fan de la 2ème Ballade de Chopin...

Avatar du membre
mazeppa
Messages : 119
Enregistré le : lun. 28 mars, 2005 17:53
Localisation : France

Message par mazeppa » mer. 22 juin, 2005 10:56

Sebos a écrit :Je ne pense pas : on peut différencier l'improvisation libre de l'impro sur une trame harmonique. On peut se fixer des règles rythmiques, mélodiques, harmoniques pour cadrer un peu la chose.
Les indiens (d'Inde), les bluesmen, les salseros, lez jazzmen, les baroqueux, les tambouriers africains improvisent de facons tres différente, avec un langage, des codes particuliers....
ok, je parlais de l'improvisation au sens strict, sans structure harmonique ni rien,... à la jarrett quoi :D

Avatar du membre
Gastiflex
Messages : 3812
Enregistré le : jeu. 28 avr., 2005 15:50
Mon piano : Seiller 116 Duovox
Localisation : L'Haÿ-les-Roses

Message par Gastiflex » mer. 22 juin, 2005 11:07

Tiens, cadeau Franz :
http://www.fmil.org/
C'est à partir du 14 août.
Ca à l'air vachement bien, ils te filent des cours d'impro classique là bas.
Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate.

Avatar du membre
Sebos
Messages : 813
Enregistré le : jeu. 24 avr., 2003 8:59

Message par Sebos » mer. 22 juin, 2005 11:24

Super ce site, il y a pleins de trucs, de bidules, de cours en ligne et de machins et autre bibliographie.
Bien vu Gasti!!!

Bon si qq'un a d'autres infos, je suis toujours preneur :)
Les stars sont des fleurs sujettes à se faner. Les musiciens sont des arbres, sujets à grandir encore et toujours.

Avatar du membre
Gastiflex
Messages : 3812
Enregistré le : jeu. 28 avr., 2005 15:50
Mon piano : Seiller 116 Duovox
Localisation : L'Haÿ-les-Roses

Message par Gastiflex » mer. 22 juin, 2005 11:30

De rien, mais je suis pas allé plus loin que la page principale, donc je savais pas. Je vais aller voir.

Edit : en effet c'est bien foutu, on peu télécharger des méthodes sur l'improvisation.
Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate.

Avatar du membre
Franz Liszt
Messages : 1972
Enregistré le : dim. 04 avr., 2004 19:56
Mon piano : FEURICH 162 / Wendl & Lung 122
Localisation : Suisse

Message par Franz Liszt » mer. 22 juin, 2005 15:22

AHH C'est un vrai couteau Suisse de l'impro ce site :D

J'y passerai cet été je vous ferai un compte rend ;)
Totalement fan de la 2ème Ballade de Chopin...

Avatar du membre
Gastiflex
Messages : 3812
Enregistré le : jeu. 28 avr., 2005 15:50
Mon piano : Seiller 116 Duovox
Localisation : L'Haÿ-les-Roses

Message par Gastiflex » mer. 22 juin, 2005 15:49

Bon, je viens de regarder ces fameuse méthodes et globalement c'est pas terrible. Déjà il y a quelques liens morts. A part ça ça ne parle que de musique baroque voire pire, religieuse.
La première (celle de Harald Vogel) est à mes yeux la plus intéressante.
Les deux manuels de la fin auraient pu être bien, seulement il n'y a pas les figures.
Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate.

Avatar du membre
Gastiflex
Messages : 3812
Enregistré le : jeu. 28 avr., 2005 15:50
Mon piano : Seiller 116 Duovox
Localisation : L'Haÿ-les-Roses

Message par Gastiflex » mer. 22 juin, 2005 16:07

Bon, note pour plus tard : plutôt que de trouver directement une méthode sur internet, il vaut mieux trouver une bonne librairie musicale.
Donc voici ce que j'ai trouvé sur la composition :
http://www.oscarmusic.com/RECHERCHE/res ... submit.y=0
L'ouvrage le plus intéressant et le plus complet à l'air d'être ce lui de Yves Feger en 3 volumes..
Je vais aller faire le tour des librairies musicales de Toulouse pour voir s'ils ne l'ont pas pour le feuilleter.
Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate.

Avatar du membre
Zerom
Messages : 571
Enregistré le : mer. 18 déc., 2002 10:34
Mon piano : Pleyel des familles
Localisation : Nantes

Message par Zerom » mer. 22 juin, 2005 23:33

Ben oui, pour improviser dans un style particulier quel qu'il soit, il faut en connaitre le vocabulaire. Dans le cas du classique, s'intéresser à l'harmonie peut etre un bon point de départ.
Dans ce domaine il y a ce site assez connu : http://membres.lycos.fr/mbaron/h-1.htm

Sinon c'est bien aussi de pratiquer de l'improvisation complètement libre, c'est à dire justement en s'efforçant de bannir tout cliché stylistique (en supposant que ce soit réellement possible).
On peut par exemple ne se concentrer que sur la sonorité qu'on désire extraire du piano (nuances, registres, vitesse, distance physique entre les notes, agrégats de notes, silences, résonnances... la liste est très longue et on peut en rajouter une bonne couche dès lors qu'on experimente la "préparation" du piano), en se moquant de la tonalité, de la carrure rythmique, etc.

Avatar du membre
Gastiflex
Messages : 3812
Enregistré le : jeu. 28 avr., 2005 15:50
Mon piano : Seiller 116 Duovox
Localisation : L'Haÿ-les-Roses

Message par Gastiflex » jeu. 23 juin, 2005 10:03

Merci Zerom, j'avais trouvé un site qui parlais de ce cours en ligne mais le lien était mort.
Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate.

Opus27

Message par Opus27 » mer. 16 août, 2006 12:48

J'aimerais bien relancer ce sujet sur l'improvisation puisqu'il n'a pas été assez développé je trouve.

Perso, j'improvise beaucoup et parfois en concert aussi je me fais une petite frayeur en démarrant un truc sans savoir ou je vais aller, en fonction de l'attention (et aussi la tension) palpable du public. C'est mon mon cote cabot certainement.

Quand je compose, je pars toujours d'une impro. C'est trés rare que je commence sur un truc "pensé" à l'avance.

Pour ce qui est de la "technique", je n'en ai pas vraiment. C'est l'expérience et la logique "harmonique" qui me dirige.

Expérience car à force de jouer on devine quand meme ce qu'on va sortir si on appuye là ou là. On devine et assemble des "combinaisons" d'accords, d'arpèges, etc... qu'on a pu jouer dans son repertoire d'apprentissage. C'est un mélange de feeling, d'intuition et de mémoire inconsciente quand on joue sur telle note plutot qu'une autre. Finalement, au début du moins, on improvise en faisant un "frankeistein musical" avec des morceaux d'autres morceaux qu'on a apprit.Puis avec le temps, on cherche à les développer, à oser extrapoler, et finalement à improviser dans l'improvisation pour fabriquer ses propres structures. C'est alors là qu'on a des improvisations vraiment personnelles et qui ne ressemblent à rien de ce qui a été écrit.

Logique harmonique ( du moins dans mon cas) car je compose plutot "classique" et en dehors de quelques effets voulu, il ne me viendrait pas à l'idée de jouer un Do et un Ré ensemble, idem pour les accords dissonnants, sauf si c'est pour l'exploiter ponctuellement dans l'improvisation.

Donc, au final c'est un subtil triptyque: la connaissance musicale ( logique harmonique ) qui m'empeche de jouer n'importe quoi, l'expérience qui me fait souvenir que telle ou telle combinaison sonne bien, et bien sur ma propre sensibilité que je développe sur les deux précédents pour jouer quelque chose de vraiment pseronnel.
Modifié en dernier par Opus27 le mar. 22 août, 2006 9:09, modifié 2 fois.

Avatar du membre
chopet
Messages : 48
Enregistré le : jeu. 29 juin, 2006 0:20

Message par chopet » mar. 22 août, 2006 1:36

pour improviser >
1) choisir une tonalité
2) il faut un thème
3) apprendre la séquence harmonique
4) relier les gammes et accords qui vont bien aller avec le 2)

Le problème, c'est la séquence harmonique : quoi ?
on peut toujours en créer une et s'y tenir:

Le début va être un I,
La cadence finale: va être toujours un V_I,
Progression: I_IV_I ou V-V/V...,
1ière modulation: via l'accord de V7 de la tonalité = nouvelle tonalité
( ex: do majeur> G7 > moduler en sol majeur)

on peut utiliser aussi les dominantes secondaires des accords de la tonalité, ainsi que les substituts tritoniques...

ballade des gens heureux
Messages : 266
Enregistré le : mer. 08 mars, 2006 2:25
Mon piano : Wendl & Lung 178
Localisation : Joinville le Pont

Message par ballade des gens heureux » mar. 22 août, 2006 4:26

je fonctionne exactement comme toi opus27 !
je m'en vais jou-er la ballad-euh , la ballad-euh des gens heu-reux !!! (la n°1 quoi...)

Verrouillé